Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La solution au harcèlement ? Tuer les pauvres et les moches !

Mettre fin à l’hypocrisie sur la question avec E&R :

Comprendre les rapports homme-femme avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • évidemment cette propagande, comme toutes les autres propagandes médiatisées, est orchestrée par toujours les mêmes ...


  • Z’avez oublié les gros...


  • Quand on dit "ceux qui se rassemblent s’assemblent" est-ce qu’il n’y a pas là une sorte de hiérarchie naturelle ?
    Vous voudriez que soit reconnue la valeur humaine ? Dans une société qui privilégie l’apparence et l’apparat c’est pas gagné.
    Doit-on en vouloir à Cerf ou à l’autre salope de suivre le sens du vent munies qu’elles sont de leur petit pois de cerveau ?
    Quand on est moche, on le sait, on ne va donc pas vers la bombe. Quant à la pauvreté çà n’est pas un critère, pas sur le moment en tout cas, on peut être beau et pauvre.
    De toutes façons, les généralités c’est jamais bon, c’est la tactique de nos ennemis : prendre un cas particulier de souffrance et en faire une généralité pour en pondre une loi.
    Donc on peut être moche et pauvre et se faire un canon comme Cerf, car la tchatche est épreuve et synonyme de force - ce que respecte la femme, aussi conne soit-elle.
    Dans la nature tout est possible, ce sont les préjugés qui font tout foirer !

     

    • L’expression, c’est : qui se ressemble s’assemble.
      Il faut l’entendre comme : on recherche des individus qui partagent nos centre d’intérêts.

      La circonscrire à l’apparence c’est ne rien comprendre aux maximes françaises !

      Amicalement.


    • @ anonyme,



      « De toutes façons, les généralités c’est jamais bon [...] »




      Comme vous avez raison !
      En voici une :



      « Quand on est moche, on le sait, on ne va donc pas vers la bombe. »




      Mais c’est vous qui le dites...

      Chaque cas est particulier, chaque union est particulière quand bien même l’on retrouve des poncifs, mais qui ne font pas la généralité et qui ne sont que des clichés lorsqu’ils ne s’agit pas de préjugés.
      Si vous étiez allé en Roumanie il y a plusieurs décennies, s’y trouvait de la jeune bombe(*) - qui ne le savait pas - et qui pensait, au milieu de ses congénères du même accabit, avoir une tâche sur son vêtement lorsque vous portiez vers elle un regard soutenu (désormais elle le sait).
      Et Schiappa raconterait même que la tâche, c’est vous (à la deuxième personne du pluriel, générale).
      À Lougansk, désormais connue pour d’autres bombardements, il semblerait qu’ils aient inventé le moule de la parfaite bombe anatomique -qui ne le savait pas : là encore, autrefois... Maintenant que la modernité, sa technologie et l’ère de l’apparence ont fait leur entrée dans presque tous les foyers sous couvert de connaissance, elles savent le potentiel qu’elles peuvent en tirer. Et pourquoi, pas dirai-je ?
      D’autant que, le plus souvent, les moches et pauvres à la fois et qui le savent ne sont pas aimables, au seul sens du caractères qu’ils ont mille trucs personnels et psychologiques à régler auparavant et donc peu de lumière à offrir tant qu’ils ne sont pas sortis de l’introspection. Mais cela encore est un cliché...
      Aussi, mieux vaut en rire : https://www.youtube.com/watch?v=fxm...

      (*) Les bombes plus agées étant à cette époque mariées et dans leurs foyers.


  • Ils vont finir par nous faire prendre du bromure à tous les repas . Leur but : tuer tous nos instincts animaux . Pendant qu’ils y sont ils vont peut-être découvrir une molécule qui empêchera les pigeons de "harceler" les pigeonnes .


  • Un objet de consommation très prisé : la femme. Un objet sexuel jouissif : la fille ou la femme sans aucune spiritualité. Le regard que l’on porte sur une femme témoigne de notre vie intérieure, je peux voir une sœur à travers la personne que je croise ou avoir un regard paternel à son sujet. Ou fixer sa croupe incendiaire... La pauvre Flore qui cède au prédateur Christopher après avoir été tourmentée une nuit en songeant à « ses boucles » mais pas à sa dignité de femme est une personne qui se rabaisse au rang d’un animal. Un animal qui aimerait se rouler dans ses propres excréments. Rester chaste sur la plage est aussi le signe d’une vie intérieure comme l’est la sexualité.


  • #2032685

    Ceci dit, puisque les hommes pauvres ne font pas d’enfants et que les femmes pauvres les élèvent mal (seules) : comme ils ne sont pas au sommet de la chaîne alimentaire (la preuve, seuls les riches ont le droit à l’amour) ne faudrait-il pas pousser la sélection naturelle jusqu’au bout ?

    Que Stéphane Edouard se méfie, ce genre de réflexion ironique, avec un gouvernement Macron pour qui 99% de la population n’est "rien" ...

     

    • moi j aurais préféré qu elle fusse abordée par quelques migrants ,dans le cadre du droit d expression de la diversité,cela nous divertirait,a defaut de nous ennuyer.


    • "tuer les pauvres et les moches" :
      tuer les pauvres, c’est ce qui est déjà entrain de se passer, en ce qui concerne les blancs....



    • (la preuve, seuls les riches ont le droit à l’amour)



      Vous vouliez dire sexe (de temps à autres) à rémunération déguisée (le plus souvent) ?
      Je préciserai que seuls les riches ont plus d’opportunités de culbuter ce que la société des apparences appellent des bombes - pour le coup et avec jeu de mot - duplices.
      Les hardeurs aussi, à ce compte-là.
      S’ajoutent, à ceux-là, les éphèbes façon télé-réalité et autres surfeurs ou acteurs.

      S’ensuivent, ensuite, ceux qui ont le baratin, les Don Juan et qui n’appartiennent pas nécéssairement à l’une ou toutes les catégorie - de l’atout - ci-dessus.
      Puis les « voyoux », « les casse-cous », « les déconneurs », les « bricoleurs », « les talentueux » au même titre que ceux qui représentent la catégorie des « uniformes », à tous dégrés ou grades.
      Viennent les romantiques, pour un certain temps, qui peut durer en fonction des conjonctions.
      Les gentils se débrouillent pas mal pour devenir les dindons de la farce et poser le chèque de paye sur la table de la dinde, fourrée à sa convenance, qui s’en chargera pour en faire du crédit revolving ad vitam eternam : c’est à cet instant qu’elle « aime » parce qu’elle existe.

      Pour ma part, si le seul aspect physique - et quelques bricoles annexes - se déclinent plutôt dans le domaine - majeur - des « simples » paraphilies - hétérosexuelles - et autre tantrisme aux parfums de Vātsyāyana, plutôt que dans une pratique « à la Papa ou Missionnaire » (comme le disaient les anciens), ma préférence, dans l’approche, se veut, à l’instar de ce que je considère comme un esthétisme, comme celle de Bel Ami (Maupassant) : signifiant, signifié, je te l’ai dit mais je ne te l’ai pas dit, oui mais non, je ne t’ai pas effleuré mais cela t’a touché, etc. Une forme de déviance comme les paraphilies évoquées ci-dessus : l’important étant de se trouver dans le cadre imminent de la légalité, jusqu’à explorer ses frontières ultimes par des situations ubuesques et voire même d’en bouger les lignes au gré des fantasmes ou autres concepts (ré)inventés. Les lobbyistes du contraire, de tous les contraires, le font bien...

      D’ailleurs et chacun le sait bien en terme de fantasmagories révélées par la réalité : ce sont toujours, le chauffeur, le jardinier, le prof de tennis, de chant, de piano, le gars qui nettoie la piscine, etc. qui bombent le mieux la femme du riche qu’elle a épousé par amour. Le facteur, lui (plus souvent autrefois, du reste) tapant dans toutes les couches sociales. Deux fois...


  • Vous rentrez dans une confrontation stérile avec les féministes. Par honnêteté, il faut faire une distinction claire entre les dragueurs courtois injustement accusés et le harcèlement réel perpétré surtout par les zy-va ou leurs cousins.

    Globalement, c’est à l’immigration africaine qu’on doit l’essentiel de ce phénomène récent en Europe (quelle qu’en soit d’ailleurs la cause première supposée : culturelle, sociale, raciale, physiologique, intellectuelle...).

    Réglons ce problème en réalisant la réémigration avant que toutes nos rues ne s’apparentent à un mélange entre Le Caire (pour le harcèlement latent) et Toronto (pour le féminisme exacerbé).

     

    • #2033028

      Tout à fait d’accord avec votre commentaire et sur le constat (le témoignage un peu plus loin de "Titi" en est un exemple typique) : le harcèlement de rue est statistiquement le fait des hommes issus de l’Afrique (noire et du nord) et est tout à fait pénible.
      Ceci notamment parce qu’ils sont majoritairement, pour des raisons historiques et politiques, en situation sociale défavorable (dans les années 50-60 c’étaient des "voyous" blancs qui agissaient ainsi), mais aussi, c’est vrai, pour des raisons de décalage culturel.
      Remontons aux causes pour comprendre tout cela, comme on le fait à E&R et grâce à Alain Soral. Et si nous parlons réémigration, qu’elle soit intelligente, à la manière dont en parle Laurent Ozon par exemple, plutôt qu’en fantasme de guerre civile comme le rêve un certain reptile à grosse tête et petits bras.


    • @ FaridDominique,

      Vous plaisantez ?
      Dans quels films et même dans quelle réalité avez-vous vu que dans les années 50-60, seuls les "voyous" agissaient - non pas comme les hommes - mais comme les racailles - de notre époque contemporaine - issues de l’Afrique (noire et du nord) - par migration ou origine ?
      Même les blousons noirs, arrivés à l’issue, ne faisaient pas cela.
      Allez jeter un oeil aux Tontons flingueurs juste pour en rire et voyez la scène de la péniche, vous allez voir comment l’on parlait aux femmes, même aux mères maquerelles.
      https://www.youtube.com/watch?v=AEv...
      À l’époque - patriarcale - ils y avait encore des bonshommes, les perdreaux c’étaient autre chose et l’on ne parlera pas de la police militaire et autres barbouzes en herbe : à tout instant vous auriez pris une tarte - à minima - pour mauvais comportement. On en a vu même, jusque dans le début des années 80, devoir descendre du train (en marche) pour avoir « frotté » de trop près, une dame, aux heures de pointe.
      Ah la belle époque !


    • @FaridDominique

      Les pauvres partout et toujours ont eu du mal séduire, c’est vrai. Mais le harcèlement massif est récent en France et n’est pas présent dans les pays d’Europe de l’est épargnés par l’immigration.

      Voici des raisons plus pertinentes pour expliquer cette concentration visible chez les immigrés africains :
      - la vison de la femme dans la musique nègre populaire (rap mysogine et danses africaines à base de simulation de coït), l’Islam, les cultures traditionnelles africaines.
      - l’abstinence forcée induite par le puritanisme de la culture arabe et de l’Islam (et pas seulement par la situation sociale. Voyez Riyad).
      - l’incivilité due à un manque de références culturelles européennes traditionnelles.
      - le contraste ethnico-racial et un roman historique revanchard, qui désignent les françaises blanches comme des proies qu’on peut s’abstenir de respecter (ou simplement les femmes non voilées).
      - le fort taux de testostérone, le faible QI, la libido (moyennes certainement variables en fonction des populations humaines).

      Par contre les femmes sont en général naturellement attirées par la figure de l’étranger. Mais cet atout est souvent gaché par les africains qui se sabordent à cause des raisons listées précédemment.


  • #2032786

    “Dieu a dit : il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Et puis il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !”
    Coluche
    UN grand salut à toi qui es là haut et qui doit te fendre la gueule sur ce grand merdier dans lequel tu nous a laissé .... :)

     

  • à l’auteur de cette vidéo(pour qui le sujet de la drague revient constament)
    Excuse moi mais Tu ne voudrais pas non, qu’on importune ta soeur ?,Alors "Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse."

     

    • #2032822

      Le mec à approcher la jeune femme de façon zéro agressive, et tout le long elle à ricaner comme une dinde laissant croire au type que sa ’’drague’’ fonctionnait au lieu d’être polis mais clair dès le début en lui disant qu’elle n’était pas disponible et pas intéressé.
      Bien sûre il y à le facteur ’’gène’’ surtout chez les jeunes femmes mais en ce qui la concerne elle, je ne crois pas qu’elle est des problèmes de gène à partir du moment où elle à été miss pas de calais ou miss france et qu’elle vie en exhibant son corps dénudé sur instagram avec des centaines de milliers de followers...


    • Le problème c’est que des mecs au physique pas flatteur « approchent » des filles au physique trop flatteur pour eux.

      C’est juste pénible.

      Ces mecs-là devraient s’auto-évaluer, redescendre de leur piédestal et apprendre à se taire.

      C’est comme « approcher » d’une concession Ferrari avec un budget de 10000€... ça sert à quoi ? À rien, à part saouler le vendeur.


    • @Damien P

      ce n’est pas ce que Saïd Taghmaoui explique à Thomas Dutronc dans Confessions d’un dragueur...


  • Et si on est moche et pauvre alors là, on discute même pas.


  • Sur les sites de rencontres même les grosses moches d’1m60 veulent des mecs d’1m80 et+ blond aux yeux bleues jsuis mort de rire.

     

  • Plutôt que de tuer les pauvres et les moches, je préconise de se limiter à ceux qui sont à la fois pauvres et moches, les pauvres beaux et les moches riches ayant tout de même quelques faveurs :)


  • Le témoignage avec "Christopher" est clairement inventé, on en voit des tas de faux dans les magasines, j’ai même une copine qui a écrit ce genre de connerie devant moi et qui a été publiée

     

  • Un homme seul est un homme très bien accompagné

     

    • Les relations ont atteint un niveau de toxicité incroyable. Toutes les valeurs ont disparu. L’engagement du coté des femmes n’existe plus. Un homme doit sacrifier des tas de choses pour s’engager dans une relation et construire un foyer, mais une femme peut tout foutre en l’air en un clin d’œil sur un simple caprice de gamine. L’inégalité là, personne n’en parle.


  • Dimanche à Perpignan je visite la ville dans ma décapotable décapotée, une belle fille sur le siège passager : grossière erreur, on a été harcelé deux fois par une demi douzaine de maghrébins, et par autant de Gitans car je me suis paumé dans leur quartier, qui tient du dépotoir et de la Cour des miracles , "viens que je te démonte" etc . A 5 ou 6 contre un ils se croient tout permis . J’ai recapoté . Encore heureux qu’ils n’aient pas foutu un coup de pompe dans ma vieille tire .

     

  • Il est très grave qu’aujourd’hui les femmes se permettent de qualifier la tentative de séduction de harcèlement.Les femmes doivent comprendre que lorsqu’elles sont l’objet d’une tentative de séduction pour elles ce n’est pas forcément la première de la journée si elles sont attirantes mais pour l’homme c’est sa première tentative avec elles.Il y a des individus qui draguent toute la journée dans la rue en passant de l’une à l’autre mais c’est une extrème minorité des hommes.Donc qu’elles ne mélangent pas tout le monde et qu’elles n’utilisent pas à la légère le mot "harcèlement" même si les médias dominés le veulent.Pour interdire à l’homme blanc de séduire et donc de se reproduire.L’individu de la vidéo n’a pas spécialement de courage contrairement à ce que dit edouard,a son ton il fait partie de ces trainards de rue,qui vont aux putes et qui vont importuner les femmes toute la journée en se croyant irrésistibles alors qu’ils sont stupides,moches,faibles et au rsa.

    "Ce n’est pas avec des miss,hommes ou femmes,qu’on fait tourner une planête."
    La planête n’a jamais eu besoin des hommes pour tourner.Au contraire elle tournerait beaucoup mieux sans eux.

    L’être humain est responsable de la disparition de millions d’espèces animales et végétales magnifiques et uniques.Et le phénomêne va aller en s’amplifiant.Il détruit la nature,la pollue,la sali.L’oligarchie sataniste met en esclavage le peuple et les animaux de "boucherie" qui sont parqués dans des conditions immondes avant d’être mis à mort dans des conditions atroces.Elle fera d’ailleurs probablement au peuple ce qu’elle fait aux animaux plus tard.Elle fait déjà ca par endroit.

    Si le système de gouvernance n’est pas changé,le mieux qu’il puisse arriver à la planête est la disparition de l’être humain.

    Donc la solution du grand sociologue de la vidéo,qu’on pourrait d’ailleurs qualifier de sociologue-miss car il n’a pas compris lui même la justesse de son idée,est d’un point de vue de logique pure tout à fait valable.


  • Tu remarqueras, dans ce genre d’histoires racontées par les femmes, il est très rare, voire inexistant, que le beau prince se finisse en six secondes et retourne picoler avec ses potes à la septième.


  • Citation :
    L’amour est l’Union d’une pute et d’un pervers.

    Plus sérieusement, la liberté pour une femme, c’est être moche comme ça, personne ne la regardera, rires.
    Et qu’elles arrêtent de faire style "si je me fais belle, c’est pour moi même", car elles ne peuvent pas voir leur propre culs en direct, contrairement à tout le reste de l’humanité. Lol.

    Donc en gros, lorsqu’elles se font belles, c’est pour exister à travers les autres ou la société, même si elles disent se faire belle par pur narcissisme.

    Et puis elles font les malignes car même un thon, elle tape dans un arbre, il en tombera 100 paires de couilles. Mais coucher ce n’est pas marier.

    Qui vit de l’épée mourra par une épée, donc celles qui ne vivent que (queue) grâce à leur vagins mourront par le vagin car leur pouvoir d’achat, c’est leur pouvoir de leur chatte.


  • Cette camille cerf...je ne savais même pas qu’elle existait avant de regarder ce programme The Island.

    Je me souviens que son objectif était de se prouver de quoi elle était "de se prouver qu’elle pouvait faire quelque chose en dehors des paillettes"

    Eh bien on a vu : machette perdue, glisser sur un rocher et se laisser mourir a petit feu ( comptant sur sa copine pour la nourrir a la becquée...)

    Finalement son intérêt se résume a un objet d’attrait a la terrasse d’un café...encore faut il qu’elle ne tombe pas de la chaise, l’attrait s’envolerait.

     

  • En France les maghrébins harcèlent les femmes, en Allemagne ils les violent .


  • Ça lui arrive tous les jours à la nenette et beh, un moindre harcèlement me plairait bien, qui sait... dans le lot il y aurait peut être le bon.
    L’homme foncionne vraiment comme ça ?
    Il croise une femme, elle lui plaît, il l’aborde ?
    Dites moi que non, que c’est plutôt rare en réalité...
    Quant à boucles d’or et ses abdos saillants, sa description est tout sauf attrayante.


  • #2033521
    le 30/08/2018 par L’or en main franche
    La solution au harcèlement ? Tuer les pauvres et les moches !

    Il s’agit d’une scène de Reiser, mis en film par Confortès, joué par Roland Giraud.


  • #2033735

    La solution au harcèlement : le renoncement et la chasteté. Les mecs qui ne trouvent pas de femmes ferait mieux d’utiliser leur énergie à lire, s’instruire, méditer ou prier plutôt qu’à les harceler. Il est étonnant comme des hommes se morfondent de ne pas réussir à vivre selon des principes purement animal et temporel. Le bon dieu nous à doté d’un néocortex afin que l’on puisse sortir de l’animalité et aujourd’hui, comble de l’ironie, les hommes éloignés de toute raison, se battent ardemment pour y retourner...

    Ces hommes ignorent leur potentiel infini qui ne peut qu’être dévoilé que par une vie d’abnégation, de sagesse, de contemplation, d’exercices physiques, agrémentée par de saines lectures et par la méditation ou la prière.

    Si ce monde est pourri, ne pourrissons pas avec lui...

    .


  • #2033763

    On retrouve toujours les mêmes hypocrisies :
    - c’est difficile d’être beeeeelle (et d’être draguée par des moches)
    - si le gars du café était arrivé en maserati et avait la gueule de M.Monde, elle aurait arrêté de filmer pour se consacrer à la discussion.
    Perso, quand un homme me drague, si je ne suis pas intéressée je dis non ou je l’ignore et ça suffit pour arrêter là.
    Hé ! Les femmes ! Faut arrêter de se poser en victime tout le temps et de considérer tous les hommes comme des bouseux obsédés !


  • Pas besoin d’éliminer physiquement "les affreux", y a déjà les murs pour ça, ceux des beaux quartiers, des banlieues, des prisons, des HP et des hospices.... sans parler de ceux du nihilisme et de l’individualisme qui ne concernent pas que le féminisme.

    Bref, elle ignore qui elle est et ce qu’elle fout là... pas de quoi en faire une idéologie (génocidaire... quoique c’est peut-être déjà le cas, finalement).


  • #2038466
    le 08/09/2018 par L’or ne main franche
    La solution au harcèlement ? Tuer les pauvres et les moches !

    Et on tuera toutes les affreuses.


  • La réalité c’est qu’elles sont hypocrites et ne disent pas la réelle cause de leur énervement a savoir la façon naturellement agressive d’aborder les gens ( que ce soit les hommes ou les femmes ) d’une certaine partie de la population exogène de ce pays que certains endogènes se sont mis a imiter..
    Il y a 40 ans, être abordée dans la rue même par un moche posait certainement moins de problème aux femmes , car les hommes avaient de bien meilleurs manières qu’ aujourd’hui et qu’un compliment ou une attention , un peu d’humour, même venant d’un moche, est toujours plaisant dès lors que la femme ne le ressent pas comme une oppression.
    Harceler, c’est insister sur un constat de désintérêt de la personne en face chose que beaucoup de mecs aujourd’hui ont du mal a intégrer .
    Qui se souvient de la pub impulse " .Tout a coup , un inconnu vous offre des fleurs" aujourd’hui c’est plutôt : " tout à coup un inconnu vous offre des insultes"
    ..


Commentaires suivants