Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Lancelin, Robert, Miller, Plenel, Branco : petits meurtres entre amis gauchistes

Les règlements de comptes à gauche de la gauche ne sont pas qu’une question de personnes. Il y a certes un contentieux « commercial » entre Mediapart et Le Média, qui draguent le même é-lectorat, et qui ont pour but la suprématie idéologique sur les ruines de la gauche socialiste. Mais le jeu des chaises musicales et les petits meurtres entre amis rappellent les nettoyages dans le Milieu quand un cador est tombé : ses lieutenants y passent, mais aussi des lieutenants du camp d’en face.

 

Même schéma en politique : après une défaite lourde, comme celle de 2017 où le PS a culminé à 6 % au 1er tour et où le second a vu s’affronter les forces populiste et libérale, c’est-à-dire uniquement la droite, la gauche a vécu un aggiornamento assez violent qui est passé non par ses partis – toujours debout – mais par ses médias représentatifs.

Mediapart a pris son envol, et la création en janvier 2018 du Média de Chikirou-Lancelin-Miller, de tendance nettement mélenchoniste, a présenté un danger pour le pure player d’Edwy Plenel. Même si Mediapart donne beaucoup de place à l’enquête écrite, avec quelques incursions télévisuelles, et que Le Média est un support audiovisuel d’opinion. Des frottements sont apparus, on a vu Lancelin inviter Fabrice Arfi pour reprocher au petit lieutenant de Plenel le traitement très peu macrono-critique de Mediapart sur l’ascension du futur Président. Les coups ont plu des deux côtés de la ligne de démarcation.

Quand le domicile de Mélenchon a été perquisitionné, et que les policiers ont découvert sa compagne, Arfi et Plenel ricanaient. Ensuite ça a été leur tour…

 

En un an, Le Média a vu sa gestionnaire Sophia Chikirou évincée, Lancelin prendre le volant, puis dégager pour laisser la place à Denis Robert, probablement plus malléable que la blonde avec sa fausse candeur.

Mais la brouille à gauche va au-delà du conflit Le Média/Mediapart. La presse de gauche libérale, du Canard enchaîné au Nouvel Obs, tire à boulets rouges sur Mélenchon, taxé de populiste, suivant en cela les oukases du CRIF :

 

 

Haziza du Canard enchaîné osera même l’amalgame entre Mélenchon et Soral :

 

 

 

Mélenchon est régulièrement accusé d’être antisioniste, Plenel d’être islamiste, bref, les islamo-gauchistes au sens de BHL en prennent pour leur grade. Et on passe sur le conflit Mediapart/Charlie qui a défrayé la chronique en novembre 2017. Il s’agissait d’une brouille entre islamo-gauchistes et gaucho-sionistes autour de la personne de Tariq Ramadan. Finalement, rien que de très logique, et qui confirme notre analyse récurrente : le sionisme est LA ligne de démarcation à gauche. Il y a ceux qui sont en zone occupée, (la gauche sioniste) et ceux qui sont en zone libre (la gauche non sioniste).

C’est ainsi que Finkielkraut, sur Europe 1 le 20 février 2019, se plaindra de son traitement inspiré par la patronne islamo-gauchiste du Média :

« J’ai été obligé de quitter la place de la République, il y avait un cortège de gens qui m’invectivaient, et j’ai reçu des crachats... Et j’ajoute que l’argument contre moi était du même ordre, c’est-à-dire on ne voulait pas salir la place de la République avec un individu qualifié de raciste et de fasciste à longueur de journée par un certain nombre de gens. J’avais affaire, à Nuit debout, à la pensée Aude Lancelin en action. »

 

On le voit, la gauche en reconstruction retrouve son fondement anticapitaliste historique (Lancelin a été la compagne de l’anticapitaliste Lordon) et du coup, le lobby sioniste se sent visé. Il réplique en mettant toute la pression possible sur les médias qui abritent ces penseurs. Pour les partis, c’est réglé. La gauche en ruines ne se reconstitue pas autour de partis déconsidérés – le PS, le PCF, le NPA – mais autour de nouveaux médias qui sont à la fois plus audibles et plus crédibles.

Et chaque jour il se passe des choses : en s’adjoignant les services du jeune Branco, Le Média de Denis Robert vient de chiper Neymar à Mediapart. La suite est piquante.

 

Quand Mediapart se farcit Branco

« Crépuscule : Juan Branco découvre la lune ». C’est le titre de l’article publié par Mediapart le 25 avril 2019 sur l’impétueux révolutionnaire Juan Branco... qui a pourtant déposé son dernier texte sur le blog maison le 15 avril 2019 ! Nous avons sélectionné 7 paragraphes de ce long article de six pages signé Joseph Confavreux. D’abord, le chapô :

Le pamphlet de Juan Branco, mauvais digest de Gala et du Comité invisible, gâche la critique radicale nécessaire de Macron, de l’oligarchie et des médias. Le succès commercial de Crépuscule tient non à ce qu’il révèle, mais à ce qu’il incarne d’un air du temps confus et frelaté, selon lequel tous les chats sont gris.

Ensuite, les paragraphes critiques, très critiques :

« Mais là où on espérait alors trouver une saine et solide démolition de l’oligarchie française, on se retrouve avec un texte boursouflé et un auteur mégalomane, principalement occupé à casser les jouets de sa jeunesse dorée et à se mettre en scène en petit génie de la République, comme lorsque Juan Branco explique la façon dont il a “auditionné aux côtés d’une future ministre de la Culture tétanisée l’ensemble des patrons des chaînes télévisées, négociant un Acte II de l’exception culturelle, tenant la dragée haute à Nonce Paolini, Bertrand Méheut et Rémy Pflimlin” tandis qu’Aurélie Filippetti “inquiète et silencieuse regardait un enfant de vingt-deux ans s’exposer au sommet des tours de TF1, Canal + et France Télévisions”. »

« Que “Crépuscule” se révèle plus proche d’un produit publicitaire insurrectionnel formaté pour faire frissonner dans les chaumières que d’une charge à ce point subversive qu’elle devrait être endiguée par tous les moyens, le magazine Elle ne s’y est, consciemment ou non, pas trompé. Ce journal longtemps propriété de Lagardère, récemment passé dans l’escarcelle du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, aurait dû, selon la grille de lecture de Juan Branco, passer sous silence ce livre censé sentir le soufre. Tout au contraire, Elle se pâme d’admiration devant cette “grande gueule et gueule d’ange” dont l’ouvrage susciterait un “plaisir coupable, quelque part entre Marx et Voici”, en concluant : “On se lève tous pour Branco ?” Sans pouvoir être réduit à un slogan de yaourts pour enfants, Crépuscule transforme l’itinéraire d’un enfant gâté, doué et turbulent, qui aurait pu être intéressant, en chronique politique frelatée et en gâchis journalistique. »

« C’est d’ailleurs quand il donne à sentir de près ce qu’une fréquentation des livres, des journaux ou de la radio permet déjà de savoir de loin, que le livre de Branco trouve son intérêt. Quand il montre, par exemple, que les déjeuners donnés par les grandes fortunes françaises “au Bristol ou au George-V”, auxquels il lui est arrivé d’être invité “s’ensuivent de partages plus raffinés, pour les hôtes les plus privilégiés et importants, au sein des hôtels particuliers”, où les grandes fortunes françaises reçoivent les hommes politiques pour les transformer “pas à pas, dans leur grande naïveté, en agents d’influence et en soldats de l’existant”. »

« “On est en droit de s’étonner qu’il ait fallu attendre septembre 2018 pour que les liens entre l’un des plus importants oligarques de notre pays et son président aient été révélés”, écrit ainsi Juan Branco, qui fait de cette affirmation le pivot de son argumentation. Sans prétendre ici à la moindre exhaustivité, Xavier Niel est pourtant déjà cité dans un article des Échos (journal possédé par Bernard Arnault, plus grande fortune de France et beau-père de Xavier Niel) datant d’août 2016 et intitulé : “Emmanuel Macron : qui sont ses réseaux et ses soutiens”.

En janvier 2017, Mathieu Magnaudeix, qui couvre la campagne du candidat pour Mediapart, écrit que Macron entretient “une relation ’affective’ avec Xavier Niel, patron de Free, copropriétaire du Monde”. Et en novembre 2017, Vanity Fair recueille même de la bouche du cheval la façon dont est née cette proximité, au moment du rachat du Monde par le trio Niel/Bergé/Pigasse. Xavier Niel y raconte ainsi le souvenir qu’il garde du futur président : “Je découvre un banquier supercool. Intelligent, bonne dynamique, bonne pêche, vachement sympa. Des dents longues – ce qui est une qualité – il chope mes mots et mes postures, il a le don de s’adapter avec son interlocuteur […]. On est devenus copains après”. »

« Mais que penser d’un livre qui prétend, toutes les dix pages, mettre en lumière un scandale qui n’aurait “jusqu’ici pas été décrit, ni révélé” alors qu’il ne fait qu’exploiter des livres et des articles qu’il lui arrive de citer (notamment L’Ambigu Monsieur Macron, de Marc Endeweld, datant de 2016 ; Mimi, consacré à Michèle Marchand, conseillère en communication à la fois de Xavier Niel et du couple Macron, ou encore un article du Monde diplomatique de mai 2017 sous-titré “Emmanuel Macron, fabriqué pour servir”) ou qu’il préfère passer sous silence (à l’instar, par exemple, de cet article daté de juillet 2016, signé par Laurent Mauduit et déjà intitulé “Emmanuel Macron, le candidat de l’oligarchie”, ou du film “Merci Patron !” de François Ruffin, qui démontait précocement le système Arnault) ? »

« Si, avec difficulté, on passe alors sur le fait que “Crépuscule” n’est pas une enquête, comme elle se présente, mais un pamphlet ; si l’on parvient à ne pas être gêné par la fatuité de l’auteur ; si l’on n’est pas exaspéré par le style prétentieux enjoignant sans cesse à son lecteur de retenir son “souffle car nous ne faisons que commencer” ou incitant “tout le monde à trembler” ; si l’on ne se soucie pas des erreurs et approximations qui pullulent dans le livre, qu’il s’agisse de décrire le lycée Fermat de Toulouse en institution privée ou d’affirmer que Xavier Niel est actionnaire influent et direct de Mediapart ; bref, si l’on est plus indulgent en se souvenant par exemple que Juan Branco n’est pas journaliste, ce texte a-t-il une utilité ou du moins une efficacité ? »

Juan Branco répond aux critiques des « soraliens »

 

 

La critique finale de Mediapart porte sur le tous pourris, le populisme et autres conneries non commentables. Branco, qui est monté très vite dans le jeu politique, est en train d’essuyer des vents de plus en plus violents : plus on monte, plus les coups sont durs. Tout ce qui peut affaiblir l’auteur de Crépuscule ressort des tiroirs, comme ce portrait de son père publié dans Libé en 1999.

« On le décrit comme l’homme à la braguette ouverte et aux cheveux gras, mais il est honoré à la Cinémathèque et s’en laisse compter par sa femme, Dolorès, une psychanalyste installée à Paris et accessoirement très amie de Catherine Deneuve. Lui préfère ne pas s’étendre, sur sa femme et ses quatre enfants, mais autour de Branco tous soulignent l’importance de l’épouse, “exubérante et sympathique”, « les deux ensemble, ça en jette », dit-on, ajoutant que là comme derrière tout macho se cache la femme qui le mène par le bout du nez. »

Petite transition qui nous rappelle que le jeune Juan fait aussi partie d’une certaine oligarchie, culturelle celle-là : sa mère psychanalyste est proche de la société de psychanalyse lacanienne des frères Miller, Jacques-Alain et Gérard. Gérard, qui après les départs de Chikirou et Lancelin est resté seul aux commandes du Média.

Nous terminons ce petit tour de drone au-dessus du gauchisme français par un mensonge véniel ou une erreur de calcul du même Gérard.

 

Bonus people : Gérard Miller ne sait pas calculer

L’histoire d’amour entre Gérard Miller (70 ans) et Anaïs Feuillette (39 ans) est magnifique. Nous sommes dans le studio de France Inter où s’enregistre l’émission quotidienne humoristique de Laurent Ruquier, Rien à cirer, un bon titre par ailleurs. RAC a fait les beaux jours de la station publique entre 1991 et 1996, vous allez voir que les dates sont importantes. Le trotskiste Gérard Miller est l’un des chroniqueurs radio de Laurent, il le restera ensuite en télé, lorsque Laurent arrivera sur France 2 avec On a tout essayé (2000-2007). Parallèlement à ses activités d’hypnotiseur dragueur, Gérard gagnera de quoi s’acheter son hôtel particulier en transformant la moindre de ses interventions orales en minutes d’antenne générant des droits d’auteur...

 

 

Mais oublions l’argent et revenons à l’amour. Gérard, grand dragueur devant l’Éternel, repère une jolie jeune fille dans l’assistance. Dans une interview datant de 2006 publiée dans Voici, il raconte la scène :

« J’ai été marié pendant presque vingt ans avec la mère de mes quatre enfants, une psychanalyste de ma génération. Et puis, je suis redevenu célibataire et j’ai retrouvé le plaisir du jeune don Juan que j’étais. Je n’imaginais pas du tout refaire ma vie — d’ailleurs, c’est une expression que je déteste, “refaire sa vie” : on ne refait pas sa vie, on la continue —, et voilà sept ans, je suis tombé sur mon actuelle compagne, qui m’a arrêté dans mon élan de dragueur invétéré.

C’est vous qui l’avez abordée ?

Oui. Elle était dans le public de l’émission, que Laurent présentait à l’époque sur France Inter. Je ne l’ai pas quittée des yeux et, à la fin, j’ai traversé tout l’amphi pour lui parler. Elle était membre du PC et venait à Paris pour assister à un colloque sur Marx. Ça ne s’invente pas ! »

Reprenons dans l’ordre : Miller raconte en 2006 qu’il a rencontré sa seconde femme 7 ans auparavant, soit en 1999... dans le public de France Inter. Or Miller a été chroniqueur chez Ruquier sur France Inter entre 1991 et 1996, et il a 31 ans de plus que sa seconde femme, Anaïs Feuillette, née en 1980. Anaïs devait donc avoir entre 11 et 16 ans lorsque Gérard, né en 1948, qui avait donc entre de 43 à 48 ans, l’a rencontrée. Ou alors on ne sait pas compter.

La guerre des gauches, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La vidéo de Juan Branco est ignoble, tout simplement à vomir...

    Quelle condescendance : dire que le peuple a "peur" et qu’il est "manipulé" par Soral qui fait son "business" (oui Soral est éditeur, quant à Branco ne vend-il pas son livre aussi ?). Un discours typiquement gauchiste et méprisant.

    Et évidemment, il tape à côté : vous êtes complotistes si vous parlez des francs-maçons, vous êtes antisémites si vous parlez des sionistes… Ils nous accusent même de croire aux Illuminatis… Mais comment peut-on être aussi lâches...


  • Hola,
    Je tenais à écouter Juan Branco pour me faire une idée plus nette du personnage.
    Je n’ai pas tenu, ça m’a plutôt ennuyé (ses précédentes vidéos concernant l’ascension de Macron me plaisait pourtant bien). Sa critique de Soral ne m’a pas convaincu et montre ses limites (quelque part ça fait plaisir de constater les faiblesses d’un jeune homme par ailleurs brillant :) !).
    A un moment, il évoque son non-lien avec Attali... mais s’exprime-t-il clairement à un moment ou un autre sur ce qu’il pense d’Attali, qui évolue dans les cercles du pouvoir depuis plusieurs décennies ?


  • miller dit " sur mon actuelle compagne" : on ne dit pas "ma compagne actuelle" ?
    c’est quoi "mon actuelle compagne" ?un anglicisme ?


  • Branco a probablement eu « rapport » avec Decoing à un moment. Et il a trempé dans le cloaque. Son Papa intime de BHL si j’ai bien lu, etc. C’est comme si moi je reniais ma première pute, alors que j’étais demandeur, que j’aie participé (financièrement et autre), bien content sur le moment.


  • Et voila que le petit Juan Branco se met à pleurnichouiller avec sa tête d’ado, et sa voix doucereuse, c’est pour ça que j’aime un Soral bien burné, jamais quand on l’attaque, il ne répond comme une fiotte, à qui on aurait déchiré son magazine de mode, elle est là la toute difference !!!
    Force & Honneur vive E&R


  • La vidéo de Branco est à regarder, ce type est (au mieux) d’une inconséquence et malhonneteté crasses au sujet de Soral, le sionisme et la maçonnerie.

     

    • Il envoie quand même deux ou trois petites crottes de nez aux franc-macs. Et une petite critique sur les pressions qu’exerce le crif pour promouvoir la politique d’expansion d’Israël, qu’il qualifie d’horrible.
      Tout en crachant sur Soral !
      Soit il n’a pas encore assez étudié ces questions, soit il est malhonnête


  • Bravo pour votre scénographie Mr Branco= le chat, la bibliothèque, le soleil en arrière plan au crépuscule. Je me serai laisser détendre si je n’avais pas vu la même chose juste avant sur le site de mon assurance habitation. Voilà pour commencer.
    Ensuite il suffit de voir vos fréquentations.

     

    • "si c’est gratuit son livre en PDF" c’est vide de sens !!! non ? Tant qu’à faire dans le subversif et utile en gagnant du temps lire Comprendre L’empire !
      Branquignole pleurnicheuse parce que soit un ignare qu’il doit resté à sa place ou alors un idiot utile victimaire de la marchandise.


  • Juan Branco, il lui manque une case : il a oublié de lire l’ancien testament.


  • Pour le Bonus Gérard Miller, celui ci a aussi été chroniqueur pour Ruquier en 1999 mais sur Europe 1 (Emission "On va s’gêner"). Il est plus probable qu’il se soit trompé de nom de chaîne de radio plutôt qu’il aie été draguer devant l’assistance une fillette venue écouter un colloque sur Marx.

     

  • Quelle tâche... Il parle seulement de ce que tout le monde sait déjà et dont on parle depuis des années ici !
    Pour un complot levé, combien restent camouflés !!!?
    Toutes les accointances dont on ne peut pas toujours être au courant... Le pays doit-il brûler pour se renouveler sur des bases saines ?


  • Miller , le prototype même du bobo de gauche, bien pensant mais toujours près de ces sous, des comme lui, il y en a plein les sociétés dans lesquelles je travaille.

    Toujours à faire de la morale, et en plus il se croit être un Don Juan, il pense que c’est son immense égo qui la séduite, alors que c’est sa surface sociale et sa bonne fortune qui c’est imposée.

    Dieu quelle impudeur, plus j’avance dans la vie, plus je m’aperçoit que ce sont les pseudos réactionnaire qui sont les plus généreux.

    Il y quelques années une collègue a perdu son mari d’un cancer, on a décidé d’offrir un jour de repos par salarié pour que celle ci puissent accompagner son mari jusqu’à la tombe.

    Les gens qui n’ont pas donné étaient du même type que Miller, sans commentaires, et je parle de bons salaires, à l’époque cela m’avait laissé sans voix.


  • Toutes considérations partisanes mises à part, le bouquin de Branco est incroyablement creux et pompeux sur la forme. 40 pages pour expliquer que Manu et Brigitte sont potes avec les Arnault et Xavier Niel, 30 pages pour révéler que le Sciences-Po de Descoings est un endroit où règnent népotisme et cooptation, puis pour finir 40 pages pour écrire que Gabriel Attal est un arriviste né avec une cuillère en or dans la bouche.

    Merci Branquinho d’avoir mis ton bouquin en ligne, comme ça je n’ai perdu "que" deux heures et j’ai économisé 15€.

    La prochaine fois que je voudrai passer du temps à m’informer, je resterai chez les "zaffreufachos" qui sentent le souffre, ça sera autrement plus riche d’informations et d’analyses. Et au passage, ça m’épargnera tes fautes de syntaxes et tes phrases lourdingues dignes d’un apprenti khâgneux, Branquinho.


  • Branco !
    tu m’as saoulé et j’ai pas tenu plus de 6 minutes ... ben oui le 11 Septembre 2001 c’est une grosse arnaque de l’état profond ( vas voir la Tour N7 qui appartient au même propriétaire que les 2 Twins Towers ) ...
    effectivement tu nous propose qu’un plagiat de ce d’autres bien plus courageux que toi ont dit et ce depuis bien des années et qui ont pris des coups que jamais tu n’as pris !
    Concernant Renaud Camus et sa théorie du grand remplacement je te propose de chercher du côté du conseil de l’Europe et d’un seminaire qui s’y était tenu en septembre 1976 ( STRASBOURG) sur justement la démographie et les besoins pour l’Europe d’un remplacement de population !

    Alors tes états d’âmes d’éternel adolescent garde les bien pour toi à l’avenir

     

    • On l’a bien expliqué 100 fois le 11 septembre, El Blanco ne va pas s’y reprendre encore, Ben Laden supervisait, un verre de thé et des loukoums à la main et sa dialyse de côté, la planification et l’exécution de l’attentat dans une grotte souterraine ultra-sophistiquée qui sentait quand même la pisse. Pour ça, il a confié la tâche à 19 Saoudiens qui gardaient normalement des chèvres et des chameaux (les fameux chameaux qui bénéficiaient de gâteries de la part de femelles humaines). Armés de cutters, nos Saoudiens frustrés de ne pas pouvoir participer aux soirées endiablées des cheikh ont détourné 4 avions. Lorsque les 2 avions ont pénétré les 2 tours, la chaleur était telle que que les planchers se sont effondrés sur ceux du dessous entraînant ainsi la pulvérisation des 2 tours en 7 secondes. Par chance, un agent des renseignements a réussi à trouver un passeport légèrement brûlé mais dont on distinguait l’identité : Mouloud El amri, tocard spécialiste en urine de dromadaire et cheikh exorciste des djinns habitant les toilettes turcs. Grâce à lui, on arriva à remonter le filon de la bande jusqu’à Oussama.
      Le carburant des avions descendit les étages en passant par les cages d’escaliers, prit les égouts et remontit jusqu’au plus haut étages de la tour 7 l’embrasa et la pulverisa pour l’a faire s’effondrer en 7 secondes. Dans les rapports classés "secret défonce" du FBI, il est mentionné que les terroristes avaient aussi placés des bombes très puissantes faites à base d’un mélange de crottes de chèvres, de déjections de YouTubeuses, de pisses de chameaux et d’autres ingrédients que je ne peux pas divulguer en public par sécurité.
      El Branco met d’ailleurs à disposition sous la vidéo tous les liens nécessaires qui expliquent tout ça pour que vous arrêtiez avec votre complotisme.


    • Merci Inuit pour ce bon moment de détente !


    • Ahah exact Inuit ! Il faut arrêter de chercher le complot pour le 11 septembre, tout est clair, dossier classé ! Il y en a même qui prétendaient qu’il n’y avait pas d’arme de destruction massive en Irak avant le début de la guerre. Franchement les mecs ! Quelle bande de débiles !
      Moi, depuis que je me suis intéressé à l’affaire du capitaine Dreyfus, j’ai bien compris qu’il n’y avait jamais eu de complot sur notre bonne vieille terre.


  • Gérard Miller : Une synthèse

    il est né le 3 juillet 1948 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).
    il est scolarisé au très chic lycée Janson-de-Sailly ou il adhère aux Jeunesses communistes ?

    Ses parents : Ève Millecka, pharmacienne, et Jean Miller, petit-fils de rabbin,
    est devenu un radiologue fortuné exerçant dans le Marais de Paris.
    Fondateur de l’Institut de radiologie de Paris et mécène du peintre
    expressionniste Gen Paul.

    Gérard Miller raconte inlassablement qu’« ils sont arrivés de Pologne en France
    dans les années 30. […] Ça leur a sauvé la vie

    Son nom est apparu dans les « listings Falciani » en tant que titulaire d’un compte bancaire à la HSBC à Genève

    Son frère, Jacques-Alain Miller Né le 14 février 1944 à Châteauroux (Indre),
    (pendant l’occupation) a épousé la fille de Jacques Lacan, Judith Lacan en 1966.

    Le mec il est de "gauche" alors qu’il a toujours vécu dans un hotel particulier,
    il a été dans les plus grandes écoles, et il parlent au nom des travailleurs,
    sans jamais en connaitre un seul. De l’enfumage.


  • De toute façon il suffit juste de lire les commentaires les plus "aimés" sur la vidéo, quasi uniquement des soutient et des commentaires sur le chat.... aucun argument politique ou autre, le néant !
    Voilà le résultat après des décennies de marxisme culturel et de consumérisme zombie, abrutissement et infantilisation des masses, sans déconner c’est n’importe quoi !

     

    • Justement, il aurait pu "oublier" de repondre aux questions qui lui etaient posees ici... Il admet lui-meme que ses connaissances sur certains sujets sont parcellaires. Avouez que meme ici on a parfois aussi droit a une ou deux pages de conformisme (de l’autre cote) ; la dialectique c’est quand ces deux cotes ne sont plus sourds l’un a l’autre, or la reponse qu’il fait (qui deplait a beaucoup cependant) est un petit pas dans ce sens. Ce petit pas n’est pas rien.


  • J’avais vaguement entendu parler de ce Branco, ce qui avait aiguisé ma curiosité. Grand mal m’en fasse : discours indigeste, incohérent, verbigération, ce type ignare n’a aucun intérêt. Passez votre chemin !


  • Branco s’est formé de façon empirique. S’estimant au coeur du système, il pense être complet et savoir bien plus de choses que le péquin commun.

    Mais il lui manque du Soral pour finir son éducation. Dommage, il ne sautera probablement jamais le pas. Ou peut-être plus tard, quand tout élan révolutionnaire sera définitivement mort.


  • Hahaha, bravo mon Juanito ! Mais tes « révélations » sentent un peu la naphtaline... Les Pinçon Charlot (exemple récent, et pour rester dans le camp du Bien, non celui des immondes chofas) ont fait le travail bien avant toi !

    Si ce que tu écris dans ton bouquin est tout à fait vrai, j’ai beaucoup de mal à croire qu’avec ton intelligence et ton carnet d’adresses tu ne sois pas à même d’épingler les réseaux oligarchiques qui dépassent nos « frontières » hexagonales...

    Ça suffira sans doute pour ton public LFI et antifa. Et vendre Crépuscule. Aux mêmes (avec les syndicats) qui traitaient les Gilets Jaunes de tous les noms avant de tourner casaque, puisque votre unique but n’est pas la lutte des classes... Comme le RN il ne s’agit que de tenir captifs des gens qui devraient s’entendre au-delà des clivages pour les emmener dans le mur électoral


  • Branco participerait il à faire passer pour fous les antisionistes / faire de l’antisémitisme une maladie mentale.
    Beaucoup ont remarqué qu’il ressort le champs lexical de la folie avec celui de la peur et à l’unisson avec les médias
    Ils veulent régler le cas Soral en priorité
    = "délirant" "complotiste" "manque une case" "inconséquent" "défaillance" "peur" "inquiète" "crise de confiance" "part d’ombre" incertitude" "ignorance" "plus sûre" "fantasme" "dangereux" "discours proto génocidaire" crainte" "raisonnements biaisés" "instrumentaliser" "abscence de pensée" "éviter de réfléchir" "clés de compréhension" "systématique" "armer vos esprits" "manipuler" .....


  • Branco ou le coup du Berger

     

  • Ce Branco a la critique facile. Il n’a probablement rien vu de Soral, encore moins lu. C’est bien déplorable, puisqu’il critique Soral de la même façon que les médias critiquent un Branco, il est finalement très semblable à la classe qu’il a soi-disant renié.

    C’est sans aucun doute une crise d’adolescence tardive qu’il nous fait. Il s’imagine tribun et Robespierre, sauveur de la France, alors qu’il a finalement travaillé pleinement pour le système. Je comprends désormais son adhésion à un Mélenchon qui a peu ou prou fait la même chose durant toute sa vie.
    J’ajouterai par ailleurs que je trouve sa promotion dans les médias affreusement suspecte.

    Il a mis le nez dans une pseudo-bataille, mais il est loin de réaliser l’étendue et la capacité de violence du monstre qu’il tente de défier. Ce microcosme Parisien qu’il a finalement si peu côtoyé (sinon pourquoi parlerait-il en boucle des mêmes situations dans lesquelles il s’est trouvé, qui sont d’ailleurs si peu nombreuses ?) n’est rien en comparaison des différents lobbies et mileux atlantistes trans-nationaux. Et ce cuistre nie leur existence.

    Ce gars est cultivé, ça ne peut être que de l’ignorance feinte.

     

    • Je pense au contraire que Branco est un fidèle du site E&R et d’autres sites dissidents et qu’il en avalise l’essentiel mais que pour ne pas avoir à subir la même diabolisation qu’AS il s’en distancie sur certains points de façon assez maladroite.
      Je dis de façon assez maladroite car si son discours anti-oligarchique n’est qu’un copié/collé d’E&R, à contrario ses attaques sur le soi-disant antisémitisme de Soral ne tiennent pas la route.

      En conclusion je dirais qu’il est très contreproductif d’attaquer ce garçon car pour l’essentiel il est "des nôtres" , d’un point de vue stratégique il est préférable que des gens comme lui puissent continuer à s’exprimer sur les médias dominants ce qui ne pourrait être le cas s’il ne remettait en cause face à ses inquisiteurs une partie de ses sources.


    • Plutot d’accord avec Antoine, meme si je ne le crois pas sympathisant. Disons lecteur occasionnel... Sensibilite d’extreme-gauche, non-dogmatique cependant, et probablement sincere.

      Je ne vais pas en ecrire des tartines car les autres commentaires sont plus "anti", mais voici ce que j’en retire :

      1. Il a manifestement lu les quelques interrogations au bas de plusieurs articles ici et il y repond : saine reaction, nous ne cherchons pas des adeptes (E&R est un site de meta-politique) mais bien a instaurer un dialogue, une dialectique au coeur du systeme et de ses administres, non ?

      2. il admet vers la fin de la video que la Franc-maconnerie peut etre un probleme ; mais qu’il ne connait que partiellement ce sujet. A son age je prenais tout ca pour des fariboles ; il n’a pas l’air si dogmatique en tout cas.

      Bref je vais abreger, je suis agreablement surpris par la reponse.


  • Mais ces gens là n’ont aucune valeur ajoutée.

    IL n’y a qu’eux pour croire qu’ils sont importants.

    Alors qu’ils ne sont qu’inutiles.

    Leur point commun est que n’ayant pas de métier, leur pension leur tient lieu de métier.

    La gouvernance les utilise comme des leurres pour empêcher ou retarder le renversement du régime.

    C’est ainsi qu’il faut voir le noyautage des GJ par d’autres jaunes : la gauche et l’extrême gauche de la gouvernance.

    Mais cela ne peut pas nous concerner, et au contraire que nous distraire de notre but assigné : la chute du régime.

    Ils passeront tous puisqu’ils sont en train de passer : nous resterons.

    Nous étions présents au vote de 2005.
    C’était encore nous à la LMPT.
    Toujours nous sous les bonnets rouges.
    Nous avons créé de toutes pièces les GJ.

    Ça ne fait pas XXIII semaines qu’on leur pourrit la vie mais 14 ans.
    Ils nous le rendent bien.
    Pour chaque camp, la mort de l’autre est vital.

    Mais, dans cette lutte, c’est une erreur communément partagée de croire que la gouvernance a l’initiative et que le peuple victime est éternellement victime.

    Rien n’est plus faux :

    - La nation a toujours l’initiative
    - La gouvernance est toujours sur la défensive

    Sans rentrer dans un discussion sur l’oeuf et la poule, l’initiative revient toujours au peuple, et la défensive est toujours le lot de la gouvernance car :

    - La nation est permanente.
    - La gouvernance éphémère.

    Ainsi, tous ceux qui sont cités dans l’article ne font que passer.
    Seuls ceux qui lisent l’article seront ceux qui resteront.


  • Je pige pas. Je crois que je veux voir Branco plus malin qu’il n’est.

    Soit il est ce qu’il montre, un môme gauchiste mégalo pas très futé.
    Soit c’est une énième entreprise d’ingénierie sociale où l’intervenant importe peu, seul le message répété compte. Soral, manipulation, haine, antisémite.

    Parce qu’une chose est sûre. Il n’a jamais ouvert un bouquin de Soral, n’a pas lu un bouquin de kk. Il est incapable de résumer la pensée d’ER ou de resituer ses filiations historique.

    Pour ceux qui suivent AS depuis quasi une décennie, nous sommes à même d’apporter une critique bien plus fine que n’importe quel tapin du système sur lui.
    Vos slogans de pub merdique zaffreuxfachos ne marchent plus.

    Branco, branquard, branquignolle


  • Bizarre quand même il s’attaque essentiellement à Bernard Arnaud et Xavier Niel sont ils si dérangeant pour les autres concurrents ou ceux qui rêveraient d’annexer leurs activités.


  • Le Gérard ,il se tape des gonzesses de l’age de sa fille, peut-être des copines de ses gosses, sympa, le père la morale de gôcheu ??????????????

     

  • Bien vu cet article de Médiapart qui résume mon sentiment au sujet de Juan Branco. Ce jeune homme semble avoir compris des trucs, il a de la faconde, mais... il ne m’a jamais rien appris. Son oeil est intéressant, comme certaines de ses anecdotes, mais sur le fond, rien de neuf. La dernière vidéo de Soral - et son analyse franche sur Israël et sur L’Algérie - vaut dix fois le bouquin de Branco. A mon avis.


  • A partir de 17minutes 50, Juanito essaye d’expliquer pourquoi il a mis ce tableau de Goya comme fond d’écran du site de son cabinet d’avocat.
    Il faut absolument regarder ce passage, surtout quand il évoque "certaines affaires" dont il "a beaucoup souffert" quand il était enfant (vers 21 minutes20).

    Le reste de la video est également intéressant et révélateur.
    Merci beaucoup E et R pour votre travail. Juanito devrait se demander (comme beaucoup d’autres) pourquoi tant de lecteurs, d’horizons très divers, viennent sur votre site (par curiosité parfois) et continuent d’y aller très régulièrement ensuite.

     

  • C’est assez étrange de disqualifier de complotiste, délirant,… bref toujours la même méthode, des points de vue différents, je dirai même des vécus différents, et c’est bien là la reproduction de ces élites, ces ignorants surdiplômés et donc bien utiles (vous remarquerez comment le système les sélectionne de plus en plus jeunes). Si sachants qu’ils ont déjà tout vu, tout vécu à 30 ans, c’est extraordinaire ! Par conséquent, tout ce qui n’entre pas dans ce formatage est "délirant" : j’aimerai bien que M Branco m’explique les Peintures noires de Goya étant donné qu’il maîtrise ce sujet tout comme le reste d’ailleurs, pourquoi ces représentations dès 1793 ? A cause de sa grave maladie ? Et par conséquent d’un délire paranoïaque ? Nan parce que si je suis son sophisme, je pense que nous pouvons qualifier Goya de totalement "délirant" et "complostiste" !
    Je pense qu’il manque encore beaucoup de choses à ce brillant jeune homme : du vécu, notamment connaître la souffrance, non pas celle qu’on lit dans les livres mais celle qu’on a éprouvée dans sa chair afin de sortir des sentiers battus bien balisés par ces grandes écoles, et ainsi accéder à la pensée virile, à la solidité émotionnelle.
    M Branco, vous qui êtes un brillant avocat : avez-vous déjà pris plusieurs balles dans la tête, tirées par celzéceux que vous semblez ignorer ou protéger ? Une seule de ces balles vous offrant un aller sans retour pour le centre hospitalier de Saint Anne, vous qui parlez de violence, alors que ce ne sont que des critiques politiques, littéraires, des joutes verbales chez Hanouna, BFMWC auxquelles vous êtes rompues, des commentaires sur youtube… Mais ce n’est pas ça la violence, la douleur, la souffrance.
    Comme c’est mimi tout ça, après la jeune fille et sa fausse virginité désormais le mignon et sa bravitude va nous expliquer la vie et sa dureté organisée en oubliant des pans entiers des causes, en omettant de désigner les grands architectes qui l’orchestrent jour après jour dans les loges, désormais de plus en plus à la lumière, nan mais sérieusement.


  • Branco ferait mieux de lire Douglas Reed......


  • C’est comique de voir ER sur la carte de "l’extreme droite" (voir ces guignols de la horde) et sur la carte des "islamo-gauchistes". C’est fou comme ces deux camps en apparence opposés sont les deux faces d’une même pièce, national-sionisme et gauchisme.


  • Qui se justifie, s’accuse !


  • Bonsoir,

    Pour moi il est clair que le petit Branco est un infiltré.

    Finalement mon avis importe peu ; il est plus intéressant que le peuple manipulé, d’année en année, le comprenne plutôt que moi et quelques autres.

    Il nous traite de complotiste sans jamais vraiment aller au fond des choses et essaye même un moment de faire une allusion foireuse sur un complot de Notre Dame faite par des prêtres qui on élu Macron ... WTF  !... en fait j’ai pas compris ce qu’il a voulu dire même si l’objectif initial était de nous ridiculiser.

    Bref c’était du n’importe quoi.Généralement les gens sérieux qui croient voir des complots essayent de se baser sur des indices récurrents ou ont des suspicions sérieuses avant de dire des choses. Si la justice était complètement indépendante elle pourrait peut-être enquêter sur les réseaux pédo-satanistes et ne pas donner l’impression de les ignorer voir même les couvrir...

    Un théorie de complot délirante serait de dire que Branco doit être le fils de Pujadas car physiquement il ressemble plus à Pujadas quà son père Paulo.

    Branco me fait penser (c’est mon avis OK) à une sorte de Tsipras "français" qu’on essaye de positionner à l’avance en prévision des troubles faits pour faire sauter Macron. (Le 1er Mai ?)

    Tsipras était l’idole du Franc Mac Mélenchon !!! Ce que le "révolutionnaire" Tsipras à fait à la Grèce même les pires gouvernements d’austérité n’ont jamais pu osé faire ou réver de faire. Cette merde de Tsipras a réussi a bousiller la Grèce alors qu’il se présentait en Che Gévarra qui allait bousiller l’oligarchie bancaire et l’Europe !

    Tsipras était un traître dès le début ( je l’ai vu venir ) mais sa capacité à mentir pleine face devant les gens comme un joueur de Poker (Poker Face) lui ont permis d’endormir les gens ! Je pense que Branco a aussi cette capacité ; qu’il a peut être appris de papa Paulo qui est un grand joueur de Poker...

    Il cite les oligarques en nous disant que très peu sont juifs et que les élites sont assez antisémites ...

    Ah bon c’est pour cela que le beau fils d’Arnault est juif ? (Xavier Niel)

    Pinault quant à lui est devenu PDG de Pinault Printemps Redoute en 2005 en succédant à Serge Weinberg (membre de la trilatérale) Weinberg c’est breton ?

    Bolloré est par sa grand mère (Nicole Goldschmidt) très lié à Israel ....


  • Felicitations M. Soral pour la décision du parquet cassant la décision du mandat d’arrêt.

    Merci à Maître Viguier. Vous êtes des bonhommes !

    D’ailleurs la réaction de Branco à ce sujet est très révélatrice.

    Vive la France !

    https://twitter.com/anatolium/statu...

     

  • aprés manu l espagnol ...voila branco ....vous pourriez pas rester chez vous ou envoyer nous vos guitaristes et vos paellas ...c est tellement bon ....


  • #2188205

    C’est tout ce qu’on a contre le jeune Juan Branco ? Perso je continue de le croire sincère et de bonne foi malgré tout.

    Ca reste maigre pour le démonter je pense.


  • #2188209

    Je vous trouve assez dure avec Branco.

    Le mec combat l’oligarchie avec un livre assez bien renseigné ce qui est déjà pas mal. Ca contribue a faire s’éveiller les consciences (peut être pas les votre) et a fournir des armes contre l’ennemie.
    C’est un allié objectif, je vois pas quel est l’intérêt de lui tirer dans les pattes.

     

  • J’essaye de comprendre depuis un petit moment le rôle que joue délibérément ou a son insu le petit Branco et j’en suis arrivé à cette conclusion assez évidente. Le Système ne pouvant réduire à néant Alain Soral, ER et ses adhérents/sympathisants/lecteurs, il en est arrivé à envisager de coopter un substitue qu’incarne Juan Branco pour ratisser plus large car l’éveil de masse devient de plus en plus important. Branco serait donc le Soral du pauvre et une version plus "accessible" au commun des mortels pour pouvoir une fois de plus canaliser les colères légitimes et les diriger dans une direction totalement contrôlée et en dernière instance dans une impasse. C’est d’autant plus flagrant que Branco se positionne de plus en plus ouvertement comme opposant majeur à Soral (cf son dernier commentaire sur sa vidéo ci-dessus où il reprend la rhétorique de Soral pour la retourner contre lui ; c’est assez énorme !). On est bien évidemment dans l’inversion accusatoire totale et profondément malhonnête. J’opte aujourd’hui pour la conclusion qu’il sait parfaitement ce qu’il fait et qu’il s’agit réellement d’un agent infiltré dont le rôle est dorénavant identifié clairement. A voir dans le temps si ce Branquignole arrive à ses fins où s’il se casse la gueule. En tout cas bien évidement ne tombons pas dans ce énième piège du Système bien ficelé pour nous diviser. Espérons que de plus en plus de gens constatent cette arnaque qui devient de plus en plus visible et grossière !
    Soutient à ER et au patron !


Commentaires suivants