Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le CRAN demande que les rues aux noms d’esclavagistes soient débaptisées

« Pour la pédagogie, il y a les films et les livres, déclare Louis-Georges Tin, le président du Cran, à Libération. Les rues ne sont pas faites pour rappeler l’histoire mais pour célébrer des héros. Or, comme nous le disons souvent, “vos héros sont nos bourreaux”. Il faut donc débaptiser ces rues et leur donner le nom des artisans de la lutte contre l’esclavage, blancs ou noirs. »

Dans les villes françaises naguère dopées par le commerce triangulaire, pas question pour le moment de changer les plaques. « Aucune modification n’est prévue car cela impliquerait au préalable un travail de recherche conséquent », fait savoir la mairie (LR) de Bordeaux, interpellée sur le sujet depuis 2009 par Mémoires & Partages. De son côté, Nantes « ne souhaite pas modifier les noms de rues, précisément parce que cela fait partie de l’histoire et du patrimoine de la ville, aussi funestes soient-ils ». La mairie souligne qu’elle a œuvré pour créer de « nombreux lieux de mémoire et le programme d’animation en lien avec la commémoration de l’abolition de l’esclavage ».

 

« Très gênant »

Au Havre, dont l’ancien maire Antoine Rufenacht avait discuté d’une possible révision de « la signalétique urbaine » avec l’association bordelaise, la municipalité préfère aujourd’hui « travailler sur le fond avec les écoles, les collèges et les universités, pas sur les symboles, indique à Libération le premier adjoint (LR) Jean-Baptiste Gastinne. Le travail culturel et éducatif de fond nous paraît plus porteur que d’agir sur les plaques de rue… » L’élu ajoute qu’un changement de nom « serait très gênant pour les gens qui habitent dans les rues concernées ». À La Rochelle, le maire Jean-François Fountaine (divers gauche) assume ce morceau d’histoire : « Ne tournons pas autour du pot, à l’époque, les richesses de la ville venaient du commerce triangulaire. » Son projet : « mettre en valeur celles et ceux qui se sont battus contre l’esclavage sous toutes ses formes. Nous avons inauguré récemment une statue de Toussaint Louverture ». Ce descendant d’esclaves, un des pères de l’indépendance d’Haïti, fut emprisonné en France où il mourut peu avant que son rêve triomphe en 1804 et que l’île aux esclaves devienne une île des hommes libres.

Lire l’intégralité de l’article sur liberation.fr

 


 

Pourquoi la traque des esclavagistes pourrait tourner court...

 

En 2006, réagissant au discours de Jacques Chirac prononcé à l’Élysée en l’honneur du Comité pour la mémoire de l’esclavage, Serge de Beketch rappelle quelques vérités sur l’esclavage et livre une liste de noms de bateaux et armateurs négriers assez éloquente :

 

Découvrez les textes de Félix Niesche sur la repentance
et les traites négrières, chez Kontre Kulture :

 

L’histoire de France, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

73 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Supprimer toutes les rues Voltaire par exemple
    Vu qu il a fait fortune en investissant dans la compagnie des indes

     

  • Question à la carpette. Il y a trop de quoi, déjà ?


  • Je connais une communauté sûre d’elle-même et dominatrice qui va pas être contente. ^^


  • Putain ! mais il y en a qui se font chier !,si vous ne savez pas quoi faire , faites de la mécanique ,du jardinage ,du collage,de la musique .Franchement occupez- vous ! mais arrêtez de nous faire chier avec vos histoires .Cela n’a plus de sens .Ou alors ,organisez le championnat du monde ou les jeux olympiques de la pleurniche .Mais surtout ,STOP !

     

    • Commentaire ABSOLUMENT justifié et sain ! J’applaudis des deux mains et des deux pieds...

      Il y en a marre de tous ces gens qui se donnent de l’importance avec tous ces sujets foireux parce qu’ils sont creux et effectivement n’ont rien d’autre à faire !

      Tiens si je demandais à ce qu’on vire les noms de Becquerel, Pierre et Marie Curie, Joliot-Curie, etc... parce qu’ils ont travaillé sur la radioactivité et que tout cela a débouché sur la bombe atomique...


  • Ce qu’il y a de bien avec l’antiracisme militant, c’est que l’on peut se permettre de dire qu’un Noir peut aussi être un pauvre con.


  • Toutes ces associations sont vraiment de gros casse co...avec leur demande repentance, d’indemnités, revendications....

    Des éternelles victimes...

     

    • Mais camarade ! Tu as tout à fait raison ! Sauf que le CRAN on en n’entend parler qu’une fois toutes les années bisextiles !! (à la différence des autres dont on n’entend pas parler que pendant 2 mois toutes les années ... En fait non ! on en entend parler sans cesse ! c’est la seule différence ...)


  • Toussaint Louverture et son lieutenant Dessalines ont fait massacrer les mulâtres puis les blancs.
    Et aujourd’hui, Haïti est l’un des pays les plus pauvres du monde.

     

  • Laissons les grands personnages de l’histoire d’avant 1939 tranquilles (les mentalités différaient, les bénéfices de leur action pour le public d’alors et de maintenant ont été globalement satisfaisants) et commençons à nous méfier des interprétations historiques à partir de 1939.
    Il y a de l’idole à déboulonner depuis 1939. Et aussi de l’"art" très suspect.
    Vouloir faire des grands personnages de l’Histoire des statures morales systématiques est risible. Qui débaptiserait des places Gengis Khan dans les régions où il régna ?
    La gloire, la grandeur, voilà ce dont se souviennent les gens.
    Et puis que ce cran-crelat aille surveiller sa basse-cour. Les esclavagistes ont été africains, aussi, très noirs, et il y avait sur le territoire états-unien environ un millier de propriétaires noirs d’esclaves pas forcément noirs, juste avant la guerre de Sécession.


  • Cet erzatz coloré de chouineur du Crif devrait fouiner moins loin dans le passé et arrêter cette rangaine infamante et lassante sur des bourreaux présumés morts il a plusieurs siècles : militer plutōt pour que les noms de Malcolm X ou Mandela apparaissent plus souvent dans des lieux publics, ce serait pas plus utile à la "cause noire" non ?

     

    • Ah non alors.
      1. Ils ne sont pas français, n’ont rien fait de particulier pour la France.
      2. Mandela est le chouchou des néo-esclavagistes, bien représentés par les lrps et leur ombre projetée, les en-marche.
      3 Mandela a mené à l’un des pires régimes de l’histoire actuelle : l’Afrique du sud, meurtres à gogo, vols de petites entreprises à leurs développeurs propriétaires qui avaient sué sang, eau et matière grise pour les faire prospérer.
      Il y a déjà quantité de places baptisées Mandela en France. Leurs baptiseurs sont au moins très conformistes, au plus très antipathiques, sinon patibulaires.


  • Et ils feront la même chose avec les centres Islamiques portant les noms de héros Musulmans qui possédaient des esclaves ?

     

    • Tout ce que toi et le Cran doivent savoir c’est que le Prophete Mohamed a fait de l’esclave noir Bilal -affranchi par le futur calife Abou Bakr- le premier muezzin (celui qui appelle a la priére du haut des minarets- de l’histoire... Islam religion esclavagiste, va raconter ces sornettes a Zemmour, pas ici.


    • @ scania
      vous pensez vraiment que les musulmans ne pratiquaient pas la traite négrière à grande échelle et sur la plus longue période ?
      Parce qu’à ce stade d’ignorance, vous seriez un spécimen rare.


    • @Georges : strictement rien à fouttre de l’islamité prétendue des ces passeurs du moyen âge, l’Islam avait déjà depuis belle lurette interdit cette pratique !

       

      • Depuis belle lurette, c’est-à-dire quand précisément, par qui, où et à quelle occasion ?

        Tous les livres classiques de fiqh islamique ont un chapitre consacré à l’esclavage et le jugent permis, certains compagnons ont possédé des esclaves avant et après sa mort.

        Alors allez-y, citez-nous une source du Moyen Âge où une autorité musulmane a jugé l’esclavage interdit par principe.


    • ils font vraiment pitié le cran,ils ont 72 ans de retards sur les "autres" et avec le vent de face en plus !!!


    • Vraiment n’importe quoi ! on est vraiment dans le délire total

       

      • gael faut bien qu’ils fassent une petite action pour justifier leurs subventions (totalement illégitimes), et pour qu’on se rappelle qu’ils existent.
        Quand au combat qu’ils mènent, il est dérisoire... ces gens n’ont pas de cran.

        Enfin l’enjeu c’est quand même de supprimer ces assos communautaristes, histoire de purifier l’atmosphère.


    • Vite , dieudo , donne ou redonne nous ton point de vue sur ce fléau du passé ... et ton avis sur le caniche du CRAN ( qu’au passage le contribuable - rémunére , qu’il le veuille ou non - . )

      Et sur ces esclavagistes , il serait également intéressant d’avoir l’avis de " Jackuuu " et lui demander ses mesures de repentance prévues pour sa communauté ...


    • C’est marrant quand même. Tous ces biens-pensants gauchistes ici et là-bas se vautrent dans le révisionnisme le plus délirant. Mais çà, c’est BIEN.


    • Attention en voulant débaptiser les rues aux noms d’esclavagistes à ne pas tomber dans le crime de lumière.
      Je signale au CRAN que les grecs et romains antiques ont aussi pratiqué l’esclavage, il va falloir renier tous leurs écrits pour ne pas perpétuer la mémoire
      l’Egypte antique aussi : fermer tous les sites archéologiques, etc...
      Non mais faut arrêter, là.
      Dans la ville où je travaille, je souffre en croisant tout les jours un rond point en l’honneur de Robert Schuman, je ne vais pas pour autant le faire débaptiser même si ce n’est pas l’envie qui m’en manque.


    • c’est la rentrée , les sujets du passé vont abonder pour ralentir et recouvrir les sujets du présent.
      c’est un métier !


    • Ces Noirs d’Afrique et d’Outremer,
      S’ils furent esclaves, est-ce niable ?
      À fond de cale, au vent amer,
      C’est qu’ils le furent, que diable !

      Vrai, ils nous embêtent à la fin
      Leurs servitudes de naguère,
      Et leurs geignarderies sans fin !
      Est-ce notre faute, à nous, prolétaires :

      Traite des Nègres et ses amateurs
      D’Afrique subsaharienne,
      Des Rothschild et autres armateurs
      Du commerce du bois d’ébène ?

      La Vérité, loin du Boniment :
      Razzias, carcans et fers aux pieds
      Furent le fait des États côtiers
      Et des Cheik Arabo-musulmans !


    • Il nous manque Serge de Beketch ! Je parie que s’il n’était pas décédé en 2007 il aurait fini par être viré de Radio Courtoisie. Il était trop droit pour les mollusques de la droite couille-molle d’aujourd’hui.

       

    • Eh gras double !, aucun europeen de souche aujourd’hui n’a ete proprietaire d’esclaves et aucun africain en Europe n’a ramasse une boule de coton.


    • Jusqu’à quand allons-nous tendre le tube de vaseline ,avec le futal sur les chaussures ?

      "Quand un peuple ne défend plus ses libertés et ses droits ,il devient mûr pour l’esclavage "
      JJ Rousseau.
      " si l’état est fort ,il nous écrase
      si l’état est faible ,nous périrons "
      Charles Peguy

      " Je l’ai dit ailleurs, et je le répète ici, quand on enferme la vérité sous terre ,elle s’y amasse ,elle y prend une force telle d’explosion que, le jour où elle éclate,elle fait tout sauter avec elle "
      E Zola.


    • Résumons :
      Novembre 2005  : création du Cran
      Aout 2017 : Le CRAN demande que les rues aux noms d’esclavagistes soient débaptisées......juste aprés l’affaire des statues aux Usa.

      Bandes d’hypocrites !


    • Napoleon a réhabilité l’esclavage en Guadeloupe car sa bien aimée était fille d’un grand propriétaire. Sa statue (à Josephine ) a d’ailleurs été décapitée place de la Savane à Fort de France il y a quelques années, sans autorisation administrative...
      On oublie aussi qu’il y avait des conquistadors noirs avec Pizarro mais c’est vrai que ceux ci étaient de bonne famille, ce qui dépasse toute consideration. Il y avait en France aussi des propriétaires d’esclaves qui étaient noirs, aux Antilles, Guyane, Réunion...
      La vrai couleur discriminante, c’est le vert du dollar, soit t’en as, soit t’en n’a pas...


    • #1788623

      "La ville de Newport est un port de plaisance situé dans l’État de Rhode Island sur la côte est des États-Unis. Elle fut fondée en 1639 par des Bostoniens. Newport abrite la plus vieille synagogue des États-Unis et la seule datant d’avant l’indépendance, la synagogue Touro, inaugurée en 1763.
      Après avoir été un important port pour le commerce d’esclaves, Newport est devenue une destination balnéaire huppée au début du XXe siècle."
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Newpo...)


    • #1788632

      Il n’y a qu’à rebaptiser toutes les rues "Michael Jackson".

      Par contre, moonwalk obligatoire, sous peine de poursuites.


    • le révisionisme qu’il est bien , qu’il est subventionné.


    • A une certaine époque j’étais pour ce genre d’initiative, mais en faisant cela les descendants d’esclaves effacent eux-mêmes une partie de leurs histoire. Je suis donc contre, par contre dans les DOM-TOM, une plaque avec un rappel sur ce que fût ses personnes est indispensable !

       

      • Je le signale quand même parce qu’on est sur E&R. La pratique du travail des enfants en Chine, pour y vivre depuis 10 ans et y être marié, est ultra déclinante, ultra marginale, et dans l’immense majorité des cas au niveau des horaires ça n’est pas vraiment différent du gosse qui tond la pelouse ou livre les journaux dans les vieux films américains. Je ne dis pas que le cas ne se rencontre pas selon les provinces, mais en 10 ans je n’en ai entendu qu’une fois parlé qu’une fois. Il y a donc beaucoup d’exagération dans ces dires.


    • Les esclaves blancs de Beketch étaient les " 36 mois", 3 ans d’esclavage en échange du prix de leur passage, puis retour à la liberté...
      L’esclave aux Antilles n’aurait probablement pas cessé sans la révolution industrielle qui a apporté la force mécanique et la production de sucre en Europe à partir de la canne à sucre... Après le grand tremblement de terre de 1840 (971) la plupart des sucreries /distilleries s’étaient mécanisées.
      Les esclaves étaient couteux à nourrir ( Voir l’épisode de La Bounty avec l’import de l’arbre à pain de Polynesie) c’est tellement plus pratique de leur donner des cacahuètes pour qu’ils s’ organisent eux même en échange de fabrication de smartphones par exemple...

       

      • #1788718

        "Le système esclavagiste s’avéra d’un moindre profit que le nouveau système industriel, où le patron n’était pas tenu au bien-être de ses employés"

        Ezra Pound (Le Travail et l’Usure, p.75, éditions Kontre Kulture) laisse effectivement entendre que l’esclavage n’était pas encore assez de l’esclavage...


      • Correction, juste avant l’abolition de l’esclavage des Antilles, nécessaires à la production de sucre et d’alcool de canne, on a réussi à produire du sucre en quantité industrielle grâce à la betterave sucrière. C’est d’ailleurs avec cet alcool qu’on produit le ricard...


      • @palm beach
        En effet, dans le systeme industriel, le patron n’a plus a nourrir les enfants des esclaves, leurs vieux parents devenus improductifs, ni tous les impotents... C’est la collectivité et donc les travailleurs qui prennent le relais...
        Merci patron...


    • "que les rues aux noms d’esclavagistes soient débaptisées"

      Qu’en sera-t-il des innombrables rues, avenues, places du nom de Mendès-France ????


    • On mange bien à la cantine du CRAN.


    • #1788717
      le 23/08/2017 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute
      Le CRAN demande que les rues aux noms d’esclavagistes soient débaptisées

      Alors on débaptise tous les collèges lycées places rues édifices Jean Jaurès. ... ça va faire du vide !!!

       

    • Il faut donc supprimer les boulevards Voltaire et les rues Montaigne ????


    • Cela ne va bien sur pas s’arreter aux noms des rues et des statues... Et ceux qui le pensent devront lire sur les annees 1920 en URSS et 1936 en Espagne pour etre fixes, vu que les antifas de cette epoque sont grosso modo les memes que maintenant. Ou bien ces antifas et leurs commanditaires sont arretes ou bien on se retrouve tous a Katyn et aux Goulags. Seulement la differene est qu’avant il y avait l’Allemagne et l’Italie comme etats responsables. Aujourd’hui rien de pareil.
      Meme l’Eglise trahit l’Europe et le Christianisme en prechant judaisme et afro-islamisme. Donc on est mal partis cette fois.


    • Et puis d’abord, faudrait mettre plus de galet sur la plage car il y a trop de sable, c’est du racisme ou je ne m’y connais pas...non mais des fois ! Bon, il y a aussi trop d’eau dans le robinet, un peu de pinard nous changerais...mais c’est encore trop tôt je crois.


    • Le CRAN, amusant comme nom pour une secte qui n’en a pas beaucoup......


    • Ce que nous apprend le regretté Serge est des plus intéressant, et effrayant tout autant. Ce qui est le plus insupportable c’est que les descendants de certains commerçants en chair humaine, osent nous seriner les oreilles de leurs sempiternels droits de l’homme.

      De qui se moque-t-on ?


    • A Wick au Nord Est de l’Ecosse, lors de clearance, les paysans, remplacés par 15 000 moutons plus profitables, étaient contraints de survivre en s’improvisant pêcheur : nombreux tombèrent dans les falaises nues car balayées par le vent incessant.

      Sur le karste dans le Burren, les paysans irlandais, chassés des communaux, étaient contraints de creuser dans la roche des sillons pour faire pousser des patates à l’abri du vent grâce au varech servant d’engrais.
      Puis les lords anglais, s’apercevant de cette nouvelle forme de survivance, interdirent l’accès au rivage jusqu’à 15 km des côtes.
      Régulièrement ils alléguèrent l’arrivée de grains pour inciter l’exode des paysans, bien entendu tout cela était faux, les paysans mourraient par milliers, des stèles de pierre dans le comté de Mayo & Sligo l’attestent, discrètes, en randonnée dans la lande j’en ai vu plein : elles sont gravées, datées indiquant le nombre de victimes.

      http://books.openedition.org/puc/57...
      [...] Bien avant que les responsabilités du gouvernement britannique dans le drame de la Grande Famine, reconnues officiellement par Tony Blair en juin 1997, ne soient dénoncées par les républicains d’Irlande du Nord, elles avaient été évoquées dans l’un des tout premiers monuments commémoratifs de cet événement, au Québec. Sur le socle de la grande croix celtique érigée à Grosse Île en 1909 par l’ancien Ordre des Hiberniens, trois textes sont rédigés : en français, en anglais et en gaélique. Les deux premiers sont pratiquement identiques, mais le texte en gaélique est très différent, parlant sans ambages de « loi tyrannique étrangère », de « famine artificielle » et se terminant par la formule : « Que Dieu sauve l’Irlande » [...]


    • D’ailleurs il faudrait aller chercher chez lui d’abord a t-il un telephone portable ou ecran d’ordinateur si oui ce qui est surement le cas a t-il penser qu’ils sont constitués de minerais qui viennent du Congo ou travaillent "des esclaves" moderne ?
      Achete t il des produits de Chine ou des enfants travaillent. Et puis je le vois bien gras ce M.Tin quand on est vraiment sensible à l’esclavage qui existe toujours il pourrait manger un peu moins et donner son argent resultant à des pauvres dans le tiers monde ou ailleurs .


    • Noter au passage qu’en begayant son nom devient tintin c’est pas anodin.


    • Le triangle de la traite négrière serait constitué, d’après les conclusions de feu Serge de Beketch, de trois acteurs principaux qui seraient des noirs qui auraient livré et vendu leurs propres congénères à des trafiquants arabes, qui à leur tour, les auraient vendus à des transporteurs juifs. Le monde chrétien de l’époque de la traite négrière n’est en rien mêlé à l’esclavagisme industriel.

      Le fait qu’un code noir ait été établi et promulgué sous l’empire des Rois de France dans le contexte colonial de l’époque ne semble, pour feu Serge de Beketch, avoir aucune incidence sur ce qu’il est convenu d’appeler la traite négrière.

      Les grands propriétaires fonciers qui ont bénéficié de ce commerce qui s’est développé de façon industrielle sont, sans doute et pourquoi pas, des chinois et des japonnais, en tous cas certainement des asiatiques.

      Sachant que toute domination résulte d’un rapport de force, il est aisé de rejeter la faute les quelques lampistes colorés qui ont été contraints de collaborer au mécanisme d’échanges de bons procédés mis en place par les marchands d’esclaves et d’ignorer l’essentiel.

      La vision défendue et soutenue par feu Serge de Beketch sur le thème historique de la traite négrière est bancale et ne résiste pas aux faits historiques qu’il tentent d’abstraire en vue d’étayer l’idée conclusive qui est la sienne.

      S’il y a du vrai dans ce qu’il affirme, il y a aussi du faux dans ce qu’il retient et ne dit pas.


    • C’est toujours comme ça, les idiots veulent refaire le monde quand le seul changement qui leur serait utile est dans leur tête.


    • #1788898
      le 23/08/2017 par Lampistes de l’Histoire nationale.
      Le CRAN demande que les rues aux noms d’esclavagistes soient débaptisées

      Est-ce que M. Tin a soufflé le nom de Voltaire au journaliste de Libération ?
      Pourtant, par sa notoriété, c’est la radiation qui aurait le plus d’effet.
      Ah non. Un oubli, peut être.


    • Tout ce bazar, et c’est un euphémisme que de le nommer de la sorte, ne me rappelle qu’une seule chanson :

      "Si tous les cocus ♫
      Avaient des clochettes,
      Des clochettes au cul ♫
      Au dessus de la tête,
      Ça ferait tant de chahut,
      Qu’on ne s’entendrait plus... ♪"

      Mais bon, comme il s’en trouve d’autres pour revandiquer...


    • Avec un nom de famille tel que le sien, Louis-George ne pouvait que parler de couleur et présider le CRAN (Conseil représentatif des afro-naïfs) !!! Y en a marre des pleureuses. Et c’est un coloré comme lui qui le dit.

       

      • Si Georges Trin est d’origine antillaise française, c’est obligatoirement un métis qui descend des noirs africains et des planteurs blancs. En effet, le mariage inter racial n’a jamais été interdit dans les Îles françaises d’Amérique (il suffit de lire le Code noir), et toute la population de souche y est métisse, descendante des esclavagistes et des esclaves.

        Par conséquent, Georges Trin doit faire repentance pour ses ancêtres blancs esclavagistes.

        Les autres Français de métropole n’ont pour la quasi-totalité aucun ancêtres esclavagiste ayant vécu des les Îles des Antilles, ils descendent de paysans libres et n’ont aucune raison de se repentir de l’esclavage.


    • Tiens, inspiré par les événements qui se déroulent aux Etats Unis ?

      Vraiment, le hasard fait bien les choses.


    • Je comprend mieux ; le CRAN est en fait une Création de la République pour Anesthésier les Nationalistes ; pas sûr que cela fonctionne car la prise conscience semble irréversible, du moins espérons-le.


    • Laissons le traitement de l’esclavage aux historiens, et arrêtons de prêter l’oreille aux donneurs de leçons, et aux anti-européens du CRAN. L’esclavage fut une honte de l’histoire mise en oeuvre par les européens, les musulmans et les noirs africains...tous y ont leur part de responsabilités et arrêtons de taper sans arrêt sur les "blancs". Essayons plutôt de construire un quotidien viable pour nos enfants...Assez de toutes ces polémiques communautaristes et sources de tensions...La France n’a pas besoin de cela...


    • Comme tout bon éboueur de service, hurler avec les loups ! Cela va de soi.

      Que fait et que quémande le CRAN contre l’esclavage de la dette fictive qui ravage les pays noirs et majoritairement noirs depuis un demi-siècle ? (À savoir les PAS ou comment le FMI et la BM font main basse sur tout avoir financier et le PIB de ces pays).
      Ferme-la, stp, Judas Iscariot !


    • et si pour faire plus au lieu de censurer ou de vouloir le faire avec tout : les rue ,les ouvrages (tintin au Congo ) les films pour bientôt car pas un vieux film n’échappe à des phrases du genre : j’ai travaillé comme un nègre , je demanderais à des nègres qu’ils m’éventent il serait plus simple pour ces gens qui se sentent dérangés par : un nom , une expression ,le nom d’une couleur ( canapé cuir de buffle pleine fleur couleur tête de nègre ) oui il serait bien qu’ils songe à partir sur la terre de leur ancêtre pour leur plus grand confort et nous oublier nous les esclavagistes les racistes laissez nous dans notre monde de misère et allez reconquérir votre terre paradisiaque ancestrale ou nous ne méritons pas d’aller bonne chance à vous

       

    • Ok on est d’accord : il y avait des esclaves noirs mais aussi des esclaves blancs (slaves et anglo-saxons).
      IL y avait aussi des petits malins noirs qui vendaient leurs propres frères, des négociateurs arabes et des propriétaires juifs de bateaux.
      Mais qui détenaient la technologie de la navigation de l’époque ?? Qui étaient les capitaines et les marins de ces bateaux ?? Qui étaient ces gens qui détenaient la science de la "longitude" sans qui la traversée de l’Atlantique n’aurait jamais pu se faire ?? Je ne vous parle même pas des donneurs d’ordre, ni de certains financeurs parmi les financeurs.
      Bref depuis la nuit des temps personne n’est innocent !

       

      • Donc il ne faut rien inventer, pour que l’invention ne puisse être détournée ?
        Plutôt flatteur pour nos anciens Européens et les anciens (très anciens) Orientaux, votre commentaire. Ils innovaient, se cassaient la tête à INVENTER, passaient de longues années austères à chercher et se renseigner, se ruinaient parfois...
        Et voilà des petits malins qui marchent au nombre, au grégarisme et à la ruse, qui utilisent l’invention, quelle qu’elle soit, à leurs propres fins, mais qui se montrent incapables de l’effort individuel, du sacrifice de sa personne, de la curiosité intellectuelle qu’exige l’invention.
        Qui c’est le meilleur, d’après vous ?
        Mais votre message est ironique.


      • C’est dingue de ne pas réussir à intégrer à ce point que c’est justement cette "ingéniosité", ce travail de merde, ces sacrifices abominables et cet acharnement psychotique qui nous conduit tous droit dans le mur... blancs, noirs, rouges et jaunes, et le reste de la Vie.

        De ne pas pouvoir comprendre que c’est votre collaboration, vos espoirs, vos peurs et votre foi qui engraissent vos maîtres depuis toujours.

        Moi je crois qu’un français qui paie des impôts, qui vote, qui produit et consomme, qui valide et détruit, est bien moins innocent qu’un papous qui vit humblement et modestement dans la forêt depuis des millénaires.


    • Comme l’on fait remarquer d’autres commentateurs c’est vrai que l’acronyme CRAN est un peu étrange pour une organisation antiraciste noire...On dirait un hommage aux théories phrénologiques . Moi je l’aurais appelée l’ABITE : l’Association pour le Boycott des Idéologies et des Théories Ethniques .


    • eh ho ? et le devoir de mémoire alors ?


Commentaires suivants