Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le CSA veut interdire les stéréotypes sexistes dans les pubs

Encore une loi à la con

Avant, il y a très longtemps, dans la préhistoire du Net, Topito était un site rigolo, avec de l’esprit et un peu de mal-pensance. Aujourd’hui c’est tenu par une équipe de moralisateurs qui profitent des millions d’ados qui les visitent pour faire du placement de produit propagandiste.

 

 

 

 

 

Il y a 10 ans, Topito aurait mis les 10 pubs les plus sexistes pour rigoler, en insistant bien sur le pied-de-nez aux autorités féministes ; aujourd’hui, c’est pour faire de la moraline à la Schiappa. Sans compter les contenus piqués aux Amerloques, concurrence « oblige ».

Que voulez-vous, tout se dégrade, comme le dit très bien la deuxième loi de la thermodynamique.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Des représentants des marques, des agences publicitaires et des régies ont signé mardi 6 mars [2018] une charte d’engagements volontaires, à l’initiative du CSA, visant à lutter contre la persistance de stéréotypes « sexistes, sexuels et sexués » dans les publicités.

« Il s’agit à la fois de lutter contre une sexualisation excessive dans les messages publicitaires et de limiter la récurrence des stéréotypes (exemple : les hommes conduisent, les femmes achètent de la lessive). Cette charte est la première entre le CSA et le secteur publicitaire. C’est une grande avancée » explique Sylvie Pierre-Brossolette, membre du CSA en charge des droits des femmes, dans une interview donnée au Point.

[...]

JPEG - 139.1 ko
Exemple de pub mensongère : aujourd’hui les filles ont de moins en moins de fourrure (à cause du réchauffement climatique)

 

Cette initiative fait suite à la loi Égalité et citoyenneté de janvier 2017, qui a étendu les missions du CSA au respect de l’image des femmes dans les publicités à la télévision, en plus des programmes des chaînes qu’il contrôlait déjà.

[...]

« Nous veillerons tous, professionnels de la publicité, au travers des différents engagements pris dans cette charte, à franchir une nouvelle étape pour une représentation plus équilibrée encore de la diversité dans notre société », a déclaré de son côté Jean-Luc Chetrit, président de l’UDA.

Lire l’article entier sur ouest-france.fr

 


 
JPEG - 291.1 ko
Cette pub a raison : rien de tel qu’une bonne braise pour chauffer les saucisses !

 

Le Point : Quels sont les stéréotypes qui sont le plus souvent véhiculés dans la publicité ?

Les stéréotypes que nous avons mesurés dans notre étude sur l’image des femmes dans les publicités à la télévision (à consulter sur le site du CSA) concernent les rôles, comme les postures.
Les rôles : 82 % des personnages experts (techniciens, réparateurs, conseillers financiers, les « sachants ») sont des hommes ; il y a aussi une sexualisation par produits : les produits d’entretien pour les femmes, la technologie pour les hommes, par exemple.
Les postures : deux cas sur trois de personnages dénudés sont des femmes, et elles sont souvent réduites au rôle de consommatrices ou même de simple « garniture » pour le décor.

 

JPEG - 104 ko
Avec Brossolette tout est net

[...]

Pourquoi avez-vous jugé qu’il fallait surveiller les publicités avec plus d’acuité ?

La loi nous a confié une nouvelle compétence en janvier 2017, celle de veiller à l’image des femmes dans la publicité. Nous avons, fidèles à notre méthode, commencé par réaliser une étude pour faire le point de la situation. Puis, face au constat qui montrait la persistance préoccupante de stéréotypes regrettables, nous avons engagé un dialogue avec les acteurs concernés. Enfin, à l’issue de ce dialogue fructueux, nous avons trouvé un accord pour rédiger une charte d’engagements.

Lire l’article entier sur lepoint.fr

« Sylvie Pierre-Brossolette est la fille de l’inspecteur des finances, Claude Pierre-Brossolette (1928-2017), secrétaire général de la présidence de la République sous Valéry Giscard d’Estaing et ancien président du Crédit lyonnais, et la petite-fille d’un héros de la Résistance, Pierre Brossolette (1903-1944), compagnon de la Libération à titre posthume, et de son épouse Gilberte Brossolette (1905-2004), elle aussi résistante et sénatrice après guerre. Elle-même est la mère de l’actrice Philippine Pierre-Brossolette. Elle est l’epouse de Philippe Meyer. » (Source : Wikipédia)

La pression antisexiste, sur E&R :

Retour au réel avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une des dimensions de la liberté, c’est l’utilisation libre et innocente des stéréotypes. Lesquels sont partout. Y compris dans ces espèces de campagnes stupides contre les stéréotypes qui renforcent un stéréotype assez courant et d’ailleurs injuste : que les femmes sont des connes.

     

  • C’est vrai qu’en pleine crise économique il y a urgence d’agir contre les stéréotypes sexistes dans les pubs...


  • #1914033

    Elle est très drôle cette pub avec Loana (un seul n je présume). Comme quoi cette fille à de l’humour et donc, à mon humble avis, est quelqu’un de bien.

    J’en profite pour dire que ce sont les médicaments psychotropes qui ont outragé la beauté de cette fille. J’ai déjà assisté à la même transformation physique de quelqu’un que j’ai connu. Honte aux labos pharmaceutiques !

    Et la pub pour le crédit est tellement vraie !

    Allez, un petit bonus pour rester dans le ton :
    https://www.youtube.com/watch?v=Gd4...


  • #1914037

    J’ajoute que c’est le CSA que l’on devrait interdire.
    Pas de "free speech" (parole libre) autorisé en France ; pour un pays qui se prétend être la bannière des "droits de l’homme", quelle blague !

    Et puis Marlène, tais-toi, à tout jamais ! Là, tu servira (enfin) à quelque chose.


  • #1914038

    Vont-ils encore permettre la distinction entre hommes et femmes ?

     

  • Bon courage bande de branquignoles. Vous vous attaquez au nerf de la guerre des de Publicis and co. Vous n’allez pas vous tirer une balle dans le pied. Quand même ! Merde !


  • Le monde est vraiment devenu con. Et le plus consternant est que rien ne semble pouvoir arrêter cette vertigineuse dégringolade intellectuelle...

     

    • La France n’est pas le Monde, attention. Même si à force de nous parler exclusivement des USA et de l’Europe on finit par croire que le Monde se résume qu’à ça ...
      C’est pas le cas et fort heureusement. Mais pour combien de temps encore ? ...


  • #1914055

    Une bonne solution serait d interdire tout bnonement la publicité dans l espace public.
    Pas de polution visuelle , sonore, et égalité pour toutes les marques d avoir comme unique attrait que la qualité de leur produit et le reviens-y de leur client.
    Les marques de bouffe, de vetement ou autre n ont pas a avoir d ideologie, qu elle soit sexiste ou feministe,ni de slogan, de design ni de developpement artistique
    et en plus c est du gaspillage pour la communauté et de la pollution pour rien.

     

  • C’est exact et il y en a marre de ces pubs sexistes : je suis tombé sur une il y a un moment déjà, pour une ceinture lombaire, illustrée de la sorte : le type passe donc l’aspirateur affublé de sa ceinture lombaire cependant que ce qui est supposé être sa moitié, bouquine sur le canapé.
    Déjà que grâce au dumping social des Conchita et désormais celui de quelques entreprises allogènes contemporaines, je ne sais pas trop ce qu’est un aspirateur (si ce n’est pour la bagnole, univers où ne fleure pas trop la femme de ménage et encore moins la féministe), je t’assure qu’en pareil cas, pub ou pas, CSA ou non, je fais savoir à la donzelle avachie dans le sofa qui m’inviterait à l’aspiration en pareille circonstance, que je me suis fait le - soit-disant - tour de reins, rue Strasbourg - Saint-Denis, grand apôtre des Gaules.


  • Tout est dit dans le titre d’E&R : ENCORE UNE LOI À LA CON.
    Que l’état utilise l’argent utilement à sortir les SDF agriculteurs hôpitaux etc de la misère au lieu de payer du personnel à rien faire si ce n’est se masturber le cerveau et pondre des conneries en permanence.


  • La seule qui me choque c’est celle de "Sugar daddy". Une incitation pure et simple à la prostitution !
    Ce qu’il de fou c’est que d’un côté nous avons une loi, me semble-t-il, pénalisant les clients de prostitués (ce qui est cons d’ailleurs...), mais d’un autre nous avons une multinationale qui fait de la publicité pour inciter des jeunes femmes à se prostituer ! C’est comme avec Uber. Si toi t’essayes de faire chauffeur taxi sans licence tu te feras matraquer la gueule dans tous les sens du terme ! La loi (et les chauffeurs de taxi) te tombera sur le coin de la gueule instantanément ! Tu ne tiendras pas une semaine. Par contre Uber peuvent employer des gens à faire chauffeurs sans avoir à se soucier de la loi !

     

    • @Goy Pride Les mêmes qui veulent interdire la pour le site des sugar daddy, n’ont aucun inconvénient avec les pubs faisant la promotion des numéros plan cul, alors que c’est vraiment un encouragement à la prostitution.


  • #1914128

    Ils font vraiment tout pour tout éliminer avant l’élimination finale, c’est à dire la notre. Plus de cul dans la pub ? Ils vont faire comment ceux qui n’ont que de la merde à vendre ?.

    A cause d’Internet on n’a déjà plus les pages lingerie du catalogue de la Redoute. Ils feraient mieux d’interdire des sites gratuits en libre accès à tout âge comme Youporn que d’aller chercher, en pleine crise économique, en pleine récession (je sais, on doit dire "croissance négative"), des poux sur la tête de ceux qui arrivent tout juste, à peine, à vendre encore des trucs et des machins.

    Ce pays marche sur la tête. Comme je viens de l’apprendre sur ce site (affaire DSK au Carlton) être prostitué est permis mais pas d’être son client. Elles vivent de quoi les prostitués ? Comme le disait je ne sais plus qui cité par le Taulier (1) : "Tout est permis mais rien n’est possible".

    (1) Alain Soral


  • #1914132

    Vous savez comment on selectionne les futures poules pondeuses.
    Eh bien on récupère les poussins femelles et les malles sont jetés vivant à la broyeuses. Le mâle a fait son temps, la guerre est robotisée et les travaux pénibles aussi, le mâle ne sert donc plus à rien, à la broyeuse. De toute façon, vivre dans ce monde féminisé et lgbtéisé ne m’intéresse plus.
    Elle est ou la broyeuse ?

     

  • Je n’étais pas au courant que "Topito" avait pu être intéressant un jour....on en apprends tout les jours.
    Sinon, en terme de pubs sexistes, le csa va interdire aussi celles qui font passer les femmes pour des connasses matérialistes ? Genre, celles qui te vendent des leggings ou des godasses, ou bien t’invites à te faire plaisir par l’acte compulsif d’achat grâce à une "appli pour faire de bonnes affaires".....Si vous voyez desquelles je parle, il n’y a que moi qui les trouvent horribles ? Ou alors, on considère que c’est bien, normal, et que çà représente la gente féminine ? Étrange que l’on ait pas entendues les féministes 2.0 là-dessus. J’ai dit "étrange".....ouais, bon, là je déconne plein tube .


  • #1914142

    Les pubs ignobles de "adopte un mec" vont elles enfin disparaître ?
    Ça m’étonne qu’E&R n’ait pas parlé de l’affiche "the evol" de shaka ponk que nous ont imposé les couloirs du métro ; peut être aujourd’hui serait elle considérée comme sexiste ?

     

    • #1914167

      Moi c’est pas le « sexisme » qui me dérange, c’est les pubs dont vous parlez. Une vraie pollution visuelle mais aussi morale si on peut dire. Et les gens qui les acceptent sans broncher.

      En fait, soyons radical comme Francis Cousin : c’est la pub tout court qu’il faut supprimer. Comme en Corée du Nord ou dans la France des années 50-60.

      De toute façon on blablate dans le vide...


  • Faut vraiment que tous ces gens là pètent un grand coup ! Cette génération qui s’ offusqué de tout est pathétique de moutonnage


  • cela fait déjà bien longtemps que la pub, en plus de son message commercial, est utilisée pour insidieusement glisser des messages voulus par les tenants de la gouvernance mondiale ( pour faire court). Il n’ y a cas voir, dans les spots, tous ces couples bidons, ou la femme généralement blanche, est épanouie avec un compagnon, euh..., pas blanc. Ou alors des groupes de jeunes, que l’on suppose bien s’entendre,( on est a mille lieu de toutes revendications ethniques, ou de la violence latente des cours d’écoles)...

     

    • @kantor

      Effectivement je remarque comme vous, depuis une dizaine d’années, la présence de plus en plus importante de couples mixtes dans les publicités et les séries télévisées. L’expression couple mixte est même galvaudée dans cette circonstance car il y a toujours une femme Européenne (très souvent de type nordique, alors que la diversité des Européennes ne se résume pas qu’à des blondes aux yeux bleus) avec un non-blanc aux cheveux crépus, mais jamais l’inverse...
      - Une explication selon moi : les hommes de souche Européenne préfèreront être en couple avec une Européenne la propagande du métissage sera beaucoup moins efficace, à l’inverse des femmes et particulièrement les jeunes femmes qui trouveront parfois l’Européen "ringard" ( sauf s’il roule en Porsche vous-en conviendrez ) et le basané "cool car il a des origines" ( comprenez des origines non-européennes )
      - Je remarque également un autre comportement de la part de mon entourage masculin dit "de gauche" qui s’offusque facilement du fait qu’une Jeanne D’arc ou miss France soit de couleur ce qui prouve, selon moi, qu’une origine ethnique proche dans la sélection du partenaire est plus importante pour un homme que pour une femme.


  • Ce qu’ils veulent c’est que les hommes paye pour le cul et les femmes paye pour les gosses ! Il sera bientôt interdit d’avoir des relations sexuel entre hommes et femmes..... Pour votre sécurité biensur...


  • Ils feraient mieux d’agir contre la publicité, qui envahit tout l’espace. C’est elle le problème.


  • Durant quelques mois j’ai bossé dans une agence de pub. Je me suis sauvé tellement la mentalité était ultra pourrie. Extrait d’un instant de présentation d’un projet publicitaire d’un créatif au patron de l’agence "et là tu mets une gonzesse en maillot de bain avec des gros nichons, et le tour est joué !"


  • #1914168

    Fôdré savoir.

    Soit vous voulez la société libérale libertaire de la marchandise et un jour vous ferez une pub pour enculer un gosse à crédit en 12 mensualités sans frais.

    Soit vous voulez la société morale et vous enverrez l’annonceur en taule pour treeeeees longtemps.

    La morale coûte, le vice rapporte.

    OR

    Ceux qui ont présidé à la fondation du C.S.A. , (sainte n’y touche des medias), ceux-là sont pour le vice.

    Pour la meilleure raison qui soit : connaissant bien le nombre et la solvabilité des vicieux pour en faire partie, ils ont beaucoup investi dans ce pérenne business.

    Et vous savez encore pourquoi ?
    Ils connaissent par coeur les membres du C.S.A.

    Donc de deux choses l’une :

    - soit on interdit de parler jupons, pour pratiquer la sodomie infantile réputée plus lucrative
    - soit le CSA veut tout interdire, et il sera dissous (pour insolence et puritanisme)

    J’espère qu’ils sera dissous : il sert à rien.
    A part créer des écrans de fumée.


  • Je trouve anti-espèce-humaine, plus que sexistes les pubs montrant des hommes et des femmes (surtout des femmes) ouvrant des fours appelés bouches, montrant toutes leurs dents, parfois jusqu’au gosier, et aussi la langue, voire les gencives, pour simuler une joie sans bornes. C’est malpoli : on a tendance partout à cacher ses entrailles, organes digestifs et tout ce qui les concerne dans les règles du savoir-vivre en société. La bouche ouverte renvoie une haleine pas toujours pure.
    Tous ces gens qui s’esclaffent ont l’air imbéciles. C’est aussi une sorte de cannibalisme : ces ravis de la crèche ont l’air de vouloir mordre puis consommer le pékin qui les prend en pleine gueule sur son parcours travail ou pôle-emploi.
    Il y a aussi les annonces de la RATP qui, au lieu de réparer les rames et les rails, inflige aux voyageurs des annonces de délation utilisant le mot "sexuel". C’est prendre ces voyageurs pour des brebis, des roquets, des fayots, des porteurs de gonades et de glandes au cerveau atrophié.
    C’est manquer de respect aux voyageurs, c’est de l’exhibitionnisme. Avant, la RATP pour faire oublier ses failles et ses tunnels, parlait de poésie sur les murs, c’était bien mieux, même si pas forcément poétique et sans images.
    Marre de l’obsession sexuelle de quelques malades au pouvoir. Je n’ai jamais vu qui que ce soit se faire trousser ou pincer dans l’enceinte du métro, où les gens pensent à leurs petits et grands soucis, principalement. Et arriver à l’heure.
    Sexiste signifie littéralement : partisan, expert en la matière, ou professionnel du sexe. Comme socialiste signifie : partisan du socialisme. Publiciste : expert en matière de droit public. Violoniste : professionnel du violon.


  • C’est un bon début, maintenant il n’y a plus qu’a interdire les pubs non-sexistes.


  • Une telle loi ouvre la voie à l’arbitraire. Ce n’est pas la première, ni la dernière, hélas.
    Curieux comme ce sont les mêmes qui promeuvent l’avachissement moral et la sexualisation à outrance et sui font de piteuses lois ensuite pour lutter contre.


  • Bon courage pour changer toutes ces recettes marketing qui rapportent tellement de pognon ... Une jolie femme attirante et sexy sera toujours bien plus vendeur qu’un boudin ... C’est comme ça et ça sera toujours le cas, c’est naturel.
    Désolé les féministes mais là on voit bien les limites du truc ...
    Ça fait des années que vos salaires ne sont pas alignés sur ceux des hommes (tiens, tiens ? ..) à poste équivalent alors aller imaginer que toutes ces enseignes soient prêtes à perdre du fric juste pour vous faire plaisir ...


  • #1914207

    Malgré son inconstance la femme est malléable a souhait de par son gout pour la frivolité le paraître et la richesse , ensemble cohérent dont l’axe central est la vanité avec la fâcheuse tendance a imaginer que sa satisfaction est un du . L’aspect contradictoire de la libération et de l’exploitation lui échappe comme le fait que sa "liberté sexuelle" ait pour prix un génocide double car c’est aussi la mère qu’elles tuent en elles . De fait c’est l’ordre de la nature crée par Dieu que les démons matérialistes veulent abattre jusqu’à s’en prendre aux enfants et en exploitant leurs mères . La position centrale de la mère au cœur de la civilisation, de la transmission , de la culture et du cultuel en fait la gardienne du savoir, tout en octroyant a l’homme le devoir de protection et de sacrifice . Et le serpent devint le féminisme .Aux femmes on distribue de la pacotille et aux hommes on leur écrase les burnes et bientôt on nique leurs gosses, là on reconnaît mieux c’est la barbarie .


  • "T’es une fille ? T’as droit ni à un métier d’avenir, ni à une grande école. On est sympa, on te laisse la santé

     

    • On pourrait aussi bien dire au vu de l’affiche : t’es français ou française pour de vrai (pas besoin de le prouver en cherchant ses papiers) ?
      T’as droit ni à un métier d’avenir, ni à une grande école. On est sympa, on te laisse la santé. Parce que, tu comprends, on ne peut pas trop tricher dans cette matière, au petit niveau bien sûr. Tu seras très surveillé ! Homme, femme, pareil.
      Et ne compte surtout pas diriger un hôpital ou devenir ministre de la Santé !


  • Loana : Miss rillettes Bordeaux Chesnel.


  • Vous aimez perdre votre temps, j’ai envie de dire, "pourquoi pas, faites, faites", mais bénévolement ou utilisez vos propres deniers - a fortiori, le ministère-Schiappa-de-la-gomme, est de trop.


  • Il est un fait que dans les pubs, les pères de famille et les grands pères sont toujours présentés comme des demeurés : mais, heureusement, les femmes sont là pour trouver le produit miracle !

     

  • Les lois, dont celle-ci, sont sensées être votées par des personnes élues dont la mission est d’appliquer la volonté du peuple. Mais là, il n’y a évidemment aucun organisme qui veille à ce que ce soit bien le cas.

     

  • Il y aurait tellement à faire pour réglementer la réclame et la faire aller dans le bon sens à savoir informer techniquement et presque scientifiquement les citoyens sur les qualités de tel ou tel produit ou tout simplement de les informer de la venue prochaine d’un événement sportif, culturel ou autre.

    La régle n° 1 devrait être de cesser de faire passer nos compatriotes consommateurs pour de gros beaufs autrement dit de les prendre pour des cons.

    La régle n° 2 serait d’augmenter les tarifs d’un clip publicitaire à chaque passage sur un média, cela limiterait l’effet bourrage de crâne et lavage de cerveau.

    Je rêve me direz vous, bon c’est vrai mais de temps à autre ça ne fait pas de mal.


  • Est-ce qu’on va aussi interdire les habits sexistes genre pantalons moulants, shorts extra-court, décolleté, etc ?

     

  • "Que voulez-vous, tout se dégrade, comme le dit très bien la deuxième loi de la thermodynamique."

    Pffff, arrêtez de reprendre les conneries des autres, c’est ridicule.

    Si tout se dégrade c’est que tout se "grade" d’abord (s’organise, se construit)

     

    • Et oui, c’est pour la même raison que créer des concepts, c’est réduire les possibles, exclure des propriétés d’un ensemble pour parvenir aux contours d’une entité conceptuelle.

      Mais bon beaucoup de gens n’ont pas reçu d’éducation en logique de base.

      Sinon cet article est très moyen, dès la première sortie on peut s’en rendre compte : "Avant, il y a très longtemps, dans la préhistoire du Net, Topito était un site rigolo, avec de l’esprit et un peu de mal-pensance"...

      MDR. Allo quoi. Topito a toujours, depuis le début des début, été un rebus de l’Internet stupide de divertissement stérile, une icône parmi les sites "putaclics". Il publient tout pour peu que ça génère des vues. Ça n’a jamais eu aucune portée morale.


  • Franchement, on se fiche bien de ces délires de bourgeois cosmopolites qui ont eux les moyens de divaguer sur le néant toute la journée. Un travailleur quel qu’il soit et qui en principe est attaché au réel puisque le subissant, n’a pas le temps et l’énergie de s’attarder sur ces conneries pour branlotins ! Pour le reste, c’est encore une manière de détourner l’attention des vrais problèmes et un moyen d’abrutir un peu plus le consommateur en créant une réaction émotive là ou il n’y a strictement rien !


  • Plus aucune fille en mini-jupe et talons et décolleté. Des pubs avec des moches en jupes longues chaussettes sandales, col roulé c’est plus vendeur c’est sur. Moi je dis bravo


  • Pendant que les féministes s’amusent stupidement à chasser les clichés sexistes...." En meme temps ", notre gouvernement et l’UE s’occupent de leur avenir : loi travail, loi retraites, statut de fonctionnaire, fin des services publics, grand remplacement, ....Et en fin de parcours : Euthanasie, récupération des organes , qui serviront sur d’autres pigeons ! Continuez les filles , un jour vous pleurerez, mais il sera trop tard .


  • des taxes et lois à la con .

    un métier !


  • Ceci n’est pas une loi à la con. C’est une mesure qui s’inscrit dans la propagande actuelle qui consiste à nier qu’il existe un sexe masculin et un sexe féminin.
    Demain, il sera interdit de faire la distinction entre homme et femme. Pour préparer les esprits, il faut commencer entre autre par supprimer tout ce qui nous habitue à penser qu’il existe une différence entre masculin et féminin.

    Les pubs "Sexistes" étaient utile lorsqu’il fallait corrompre les moeurs. Maintenant que c’est fait, on passe à l’étape supérieure.

     

    • Bien vu. On a vu une foison de femmes à poil dans la pub car c’est attirant donc communicatif, et ça vehiculait la liberation de la femme. Maintenant on arrive à l’annulation de la femme et de l’homme. Les pubs seront axées sur les produits, et pas sur leurs utilisateurs ou utilisatrices. On ne verra plus personne dans les pubs. Juste des slogans avec des images de produits ou de paysages et des idées nouvelles pour attirer nos regards, emoustiller nos sens, ou nous emouvoir. On effacera le côté consommateurs heureux. Ce sera pas plus mal en fait.


  • Quand on sait comment est mort Pierre Brossolette ! Le nom de Brossolette était celui d’un héros. Sa petite fille se gave de la soupe ripoublicaine ; pathétique...


  • Ca fait penser aux querelles byzantines pendant que l’empire d’Orient se cassait la gueule...Et il faut avoir besoin d’un sacré méga écran de fumée pour occuper l’espace médiatique avec de pareilles conneries, pendant que le pays part en charpie...Pour cette noble tâche, un flopée d’enfants gâtés à la mentalité (?) post-soixante-huitarde, inculte, cynique et hors-sol fait largement l’affaire...


  • Que la pub arrête aussi de faire passer les hommes blancs pour des crétins congénitaux comme c’est la tendance actuellement.


Commentaires suivants