Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Canada veut augmenter ses dépenses militaires de 70 % d’ici 10 ans

Rappel : Trudeau est le toutou des néoconservateurs

Actuellement, le Canada alloue un peu moins de 1 % de son PIB à ses forces armées, lesquelles disposent d’un budget annuel de 18,9 milliards de dollars canadiens. En 2026, ce dernier aura augmenté de 70 % pour atteindre 33 milliards (soit 1,4 % du PIB). Tel est l’ambition dévoilée le 7 juin par par Harjit Sajjan, le ministre canadien de la Défense. Cela étant, son niveau restera en deçà de l’objectif des 2 % fixé par l’OTAN et auquel Ottawa a souscrit en septembre 2014, lors du sommet de Newport [Pays-de-Galle].

 

Quoi qu’il en soit, cet effort en matière militaire reste conséquent. Comme l’a expliqué M. Sajjan, il s’agit de faire en sorte que l’armée canadienne soit « forte au pays, à l’aise au sein de l’Amérique du Nord et capable d’assumer ses responsabilités internationales », d’autant plus que les tensions entre les puissances mondiales sont croissantes, que la nature des conflits est différente et que les avancée technologiques sont très rapides.

Le projet présenté par M. Sajjan recèle quelques surprises. Ainsi, le format de l’aviation de chasse canadienne va être revu à la hausse, avec l’acquisition de 88 nouveaux avions de combat alors que, jusqu’à présent, il n’était question d’en commander que 65 pour remplacer les CF-18 Hornet.

Il prévoit également le remplacement des ravitailleurs CC-150 Polaris ainsi que celui des avions de patrouille CP-140 Aurora. À cette liste, il faut aussi ajouter l’investissement dans des drones MALE, capables de mener des missions de surveillance et de frappes de précision.

[...]

À noter également que le Canada ne se contentera plus d’une posture défensive dans le cyberespace. Le projet de M. Sajjan évoque la possibilité de lancer des « cyberopérations actives » contre des adversaires potentiels, dans le cadre d’opérations militaires préalablement approuvées.

[...]

Cela étant, les engagements pris par le gouvernement Trudeau ne l’engageront que s’il est reconduit à l’issue des prochaines élections : l’essentiel de cet effort en matière de défense se fera en effet à partir de 2019…

Lire l’intégralité de l’article sur opex360.com

Le Canada, base de repli de l’Empire, voir sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article