Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le FN devient le Rassemblement national : Jean-Marie Le Pen se déclare "en deuil"

L’ex-Président et cofondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen, a déclaré que le 1er Juin était un « jour de deuil pour les frontistes », après le changement de nom du parti en Rassemblement national.

 

Le 1er juin, Jean-Marie Le Pen, Président du Front national entre 1972 et 2011, s’est senti en « tristesse » après l’officialisation le 1er juin par sa fille Marine Le Pen – son successeur depuis 2011 – du changement de nom du parti en Rassemblement national. Le « menhir » a tweeté le soir même : « 1er Juin, jour de deuil pour les frontistes. Le FN âgé de 46 ans a disparu, sabordé par les siens. »

 

 

Dans la journée, peu avant l’officialisation du changement de nom, Jean-Marie Le Pen avait rédigé un communiqué dans lequel il estimait que le « honteux effacement » de l’« identité » du parti constituait « le coup le plus rude que le Front national ait jamais reçu depuis sa fondation ».

« C’est une longue et courageuse histoire militante que l’on renie [...] seuls les adversaires [...] tireront bénéfice de cette trahison », a-t-il poursuivi.

 

 

Après une consultation par courrier menée depuis le 9 mai auprès des militants, Marine Le Pen a annoncé le 1er juin qu’avec une participation de 53 % des adhérents du FN, ceux-ci avaient validé à 80,81 % le changement de nom de la formation politique. Le parti conservera la flamme de son logo, gage de ralliement des militants rétifs à ce changement de nom.

Voir aussi, sur E&R :

À lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

87 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le choix malheureux de Marine comme successeur termine l’existence de ce parti qui aurait dû parvenir à plus de responsabilités.

     

    • le suicide du camp national a eu lieu en 1965. Je lis les mémoires du Père, il le reconnait lui-même. Fort d’une armée de plus de 100 000 hommes sévèrement burnés (anciens d’indo, d’algérie, des gars de l’oas, etc..) au service d’un candidat cramé au bourbon et à la clope : tixier-vignancour. Un capitaine de campagne (Le Pen) qui réalise trop tard qu’il aurait dû y aller à la place de l’avocat has-been. Terrible échec et appel à voter Mitterrand contre DE Gaulle (déjà..). Les 100 000 gugusses s’évaporent, Le Pen édite des disques, Tixier devient fou, meurt et la France se prend 1968 en pleine poire. On connait la suite...


    • Impossible avec des élections truquées par le mode de scrutin aux législatives . En 2017 le FN a atteint son record, il faut le dire, astronomique, depuis 45 ans (à l’exeption des législatives à la proportionnelle en 1986-88) : 1% des députés ! (7 sur 577) . Mais le peuple français, complètement infantilisé, croit encore au "danger fasciste" !


    • le peuple français n’existe plus. Il n’y a plus qu’une masse, une multitude de zombis abrutis par les médias et terrorisés à l’idée de penser en dehors des clous, aidé en cela par toute la clique de foldingots qui menace à la moindre déviance, ou te conduise au tribunal.

      Le terrorisme migratoire vient achever le processus de crétinisation. La France n’existe plus. LA Chine est déjà la première économie du monde depuis 2010 et les USA coule leur monnaie. L’occident est en chute, avec la complicité active des pédants de la capitale et des loges.


    • Pour E&R le moment est peut-être venu de fonder enfin son parti : il récupère Le Pen nommé président d’honneur - la statue du Commandeur - sous les auspices duquel le parti se formera, en dépit de son âge le Menhir a de l’expérience et une autorité intacte . Le Pen Président . Exécutif : Soral . Législatif : Damien Viguier . Judiciaire : Dieudo (!) .


    • Dans le théâtre de la république sioniste, le Pen, à partir de 1972 (création du FN) a tenu un rôle essentiel : celui de l’indispensable brute fasciste, le repoussoir rêvé créé par les sionistes pour faire peur l’électeur naïf et surtout pour l’électrice qui se voit tout de suite violée par la brute parachutiste . Depuis 46 ans la toute puissante propagande sioniste fait croire à la foule infantile que le monstre nazi est aux portes du pouvoir - avec 1% des députés à l’Assemblée Nationale ! Même avec 33% des voix (et 196 députés) aux élections législatives (proportionnelles) de novembre 1932, Hitler n’était pas sûr de prendre le pouvoir fin janvier 1933 . Conspirationniste, j’estime qu’il n’est pas impossible que le Pen n’aie été finalement qu’une marionnette parmi les autres, l’indispensable très méchante de ce théâtre de Guignol .


    • À 100% d’accord avec "obs".

      De deux possibilités, l’une :

      A) Le Pen a été un fourbe qui a pleinement assumé son rôle de détourneur de la vérité pour assurer la marche progressive vers la mise en cercueil de la France.

      B) Le Pen n’a jamais été un fourbe, il a été un vrai patriote... mais malheureusement il a été utilisé à son insu par le système.

      Ces deux diagnostics s’excluent l’un l’autre, mais il n’y a pas de troisième possibilité. Ce qui s’est produit dans le réel a été l’une ou l’autre de ces deux possibilités énoncées, "A" ou "B".

      Moralité : il aurait fallu un mouvement politique titanesque pour démasquer la voie sans issue qu’était le FN, produire un réel éveil des masses populaires, et finalement court-circuiter le processus. Par exemple, en 1975 (dépénalisation de l’avortement et regroupement familial), il aurait été parfaitement possible d’évincer la minorité dominante (Rothschild et compagnie) sans aucune violence physique si seulement la masse populaire, encore blanche et française à l’époque, avait été lucide sur ce qui se préparait contre elle. Cet éveil réel a été la seule chose qui manquait à la France et ce n’est pas le Front National qui a œuvré au cours des 46 dernières années pour rendre effectif et opérant un tel éveil au sein des masses populaires.

      Ce que je dis est limpide, évident, palpable, clair comme de l’eau de roche.


    • L’occident est obsolète et gangréné par le vice va falloir se faire une raison.


    • @Pelagia Les Français ont été assez stupides pour virer De Gaulle, alors pour Pompidou c’était plié d’avance.


  • Donc Marine pense que ce qui rebutait les gens dans "Front National", c’était le mot "Front". Décidément cette femme aura tout raté dans sa vie.

     

    • Le nom entier Front national rebutait , le mot "national" tout seul n’a aucune connotation .
      Par contre, si elle voulait rester cohérente , dans la foulée elle aurait du annoncer sa démission. Parce que ce qui rebute avant toutes choses , c’est le nom Lepen .
      De plus comme l’avait prédit A.S , le front national ne sert plus a rien , il a servit de balais pour installer l islamophobie qui était ardemment désirée par l’oligarchie et qui a été largement répendu dans l’opinion publique par la droite de Sarko ou la gauche de Valls .
      Aussi d’autres partis moins connotés comme celui de D.A sont venu parasiter le seul mouvement " nationaliste" légitime en le privant de nouveaux arrivants potentiels .


  • On s’en fout un peu des histoires de jacobins et de leurs élections anti-démocratiques à élire des présidents de la république que l’on ne veut pas depuis 1981, que soit par l’intermédiaires de leurs instruments venant de la gauche extrême (NPA+Insoumis et consorts) ou de l’extrême droite (FN, Marine et consorts), ils servent grassement le système !


  • ça sent la franc-maçonnisation du parti tout ça, je pense sérieusement à ne plus jamais voter, après tout le capital a tout intégré, digéré, il ne reste que des partis sionisto-compatible.
    L’histoire s’efface au plus grand bonheur des mondialistes.

     

  • Toutes ces tergiversations entre Le Pens en passant par les Maréchals commencent sérieusement à me fatiguer. Tout ceci me rappelle la téléréalité, je n’y crois pas vraiment à ces coups de théâtres. C’est un script qu’on nous joue. Pendant ce temps, le pays est envahi, vendu, pollué et nous comme nos enfants anesthésiés.


  • Bon bin maintenant que le parti rassemble, on attend plus que Finkielkraut et Zemmour prennent leur carte pour qu’ils crachent tous en choeur sur nos camarades musulmans. Toutes mes condoléances à Mr Le Pen.


  • Ça fait des années que je dis ce que je pense sur le Front National. Quelques commentateurs ici sur É&R se souviennent peut-être de mes propos sur le FN à l’occasion de l’article "Gilbert Collard plus sioniste que jamais" :

    https://www.egaliteetreconciliation...

    "Collard plus que toute autre chose est la preuve de ce que je dis depuis longtemps sur le Front National : ce parti politique est une imposture depuis sa fondation même. Le Front est en train de finir de la seule façon qui était possible pour lui : en collaborant avec ses ennemis objectifs. Pour l’Empire les nations doivent mourir et en France le FN a été la morphine idéale pour que la vraie révolte ne se produise jamais, pour que le processus de mort suive son chemin sans opposition réelle. La France en souffrance qui franchissait la barrière de la diabolisation du FN tenait ainsi à sa disposition la piqûre de morphine à chaque élection. Voilà le piège."

    Bref, le Front National a fini par succomber au seul et unique destin qui lui était réservé. C’est pourquoi j’affirme qu’un Roger Holeindre plutôt qu’un Jean-Marie Le Pen, par exemple, est bien davantage en position de dire qu’il subit comme une trahison tous ces revirements "bleus marine". Les Le Pen, le père et la fille, savaient déjà en quelque sorte que l’existence même du parti, c’est-à-dire sa permanence dans le temps, était en réalité la preuve de son imposture. Voilà pourquoi la relève s’est traduite par une succession dynastique et familiale. Un Holeindre, un Gollnish, voilà des gars qui auraient peut-être pu faire quelque chose de bon au sein d’un parti qui disait prétendre aspirer à la préférence nationale. Mais depuis les années 1980 tout était déjà noyauté par Jean-Marie pour empêcher le parti de sortir de son imposture. Alain Soral, en quelque sorte, avait déjà très bien compris ce que je dis dans une vidéo où il parlait du "nouveau Golgotha" (comprendra qui pourra ou qui voudra).

    Ce noyautage que Jean-Marie exerçait sur le parti avait été aussi parfaitement décelé par Bruno Mégret dans les années 1990, mais lui, s’il a quitté le Front c’est pour trahir encore plus l’électorat populaire du Front. Avec Mégret, c’est sûr, l’imposture est encore plus grave et plus flagrante qu’avec les Le Pen. Mégret ne voulait qu’être calife à la place du calife.

     

    • Demander aux croyants de brûler leur idole n’est pas sérieux.

      Moi qui ne suis pas croyant, il m’a fallu des dizaines d’années pour comprendre qui était Le Pen.

      La plupart des croyants resteront au FN jusqu’à la fin de leurs jours, tout comme les communistes sont restés communistes jusqu’à la fin (même après que marchais ait été viré comme un malpropre et remplacé par un nain de jardin).

      Et les jeunes se feront baiser par les nouveaux politiques et le cycle recommencera.

      Il nous faudrait une vie de 200 ans pour briser ce cycle.



    • Ça fait des années que je dis ce que je pense sur le Front National.



      Quelques mots sur les militants ?


    • À Fac200 ("Quelques mots sur les militants ?") :

      J’en ai dit quelques uns, justement. Reviens sur mon commentaire de départ et cherche les mots clés : "Holeindre", "Gollnish", "Mégret".

      Cherche aussi du côté de l’électorat et de la masse populaire, tu trouveras : "La France en souffrance qui franchissait la barrière de la diabolisation du FN", ou encore le terme "électorat populaire du Front".

      Vas-y, n’hésite pas, relis, relis Fac200... quand on cherche on trouve...


    • @pelagia
      je vous approuve sur tous les points que vous développez dans votre message, sauf un :

      Mégret a apporté rigueur et professionnalisme au FN. C’est un centralien, transfuge du RPR (chemin intéressant et peu habituel dans ce monde de gamelards..).


    • À ducegabbana :

      Merci de votre commentaire, mais qu’est-ce au juste un "centralien" ?

      Sinon, Mégret... n’a-t-il pas voulu être calife à la place du calife ? n’a-t-il pas quitté le FN pour créer sa propre entité politique, entité politique qui finalement et en très peu de temps s’est terminée en eau de boudin ?

      Cela dit, j’ai plus de respect pour un Alain Soral, qui pendant longtemps a proposé le vote FN du temps où cela avait encore un certain sens (pour fédérer, pour réunir des forces, hétéroclites fussent-elles), plutôt que pour un gars RPR qui fait un passage chez le FN et qui finalement fait bande à part pour sa propre vanité personnelle en introduisant inévitablement davantage de divisions.


    • Pelagia,

      Ma question n’était pas hors sujet car l’article annonce la décision des militants (c’est à dire des adhérents à jour de cotisation qui pouvaient participer à ce vote) de changer de nom.
      Le FN n’a fait que leur poser une question.

      Tout comme le FN leur a proposé Marine Le Pen contre Gollnish au XIVe congrès de Tours.

      En effet, considérer des cadres (et même des ex-cadres) comme des militants est très réducteur.

      JMLP peut se rouler dans tous les sens, cette décision n’appartient qu’à ceux qui collent aussi des affiches, qui vont sur les marchés, qui participent à des listes électorales...

      Lucien Cerise à commenté ici : "Les militants ont voté."
      Je ne saurai mieux dire.

      À titre personnel, quand on pense quelque chose d’un parti et que l’on souhaite lui donner une direction, on est jamais aussi bien servi que par soi-même.

      Cordialement


    • "Les militants ont voté"

      Et moi qui, le 16 mai, avais déjà écrit :

      "Collard plus que toute autre chose est la preuve de ce que je dis depuis longtemps sur le Front National : ce parti politique est une imposture depuis sa fondation même. Le Front est en train de finir de la seule façon qui était possible pour lui : en collaborant avec ses ennemis objectifs. Pour l’Empire les nations doivent mourir et en France le FN a été la morphine idéale pour que la vraie révolte ne se produise jamais, pour que le processus de mort suive son chemin sans opposition réelle. La France en souffrance qui franchissait la barrière de la diabolisation du FN tenait ainsi à sa disposition la piqûre de morphine à chaque élection. Voilà le piège."

      Que peut valoir le vote d’un collectif d’égarés ? des poissons hors de l’eau qui cherchent désespérément à retrouver le milieu naturelle (la France) et qui dans leur désespoir perdent raison et ne sont même plus capables de constater la similitude entre deux hameçons lancés à l’eau par deux pêcheurs différents mais qui les trahiront de toute façon aussi bien l’un que l’autre ?

      Le FN ou le RN... TOUT ÇA C’EST DES PARTIS POLITIQUES. Sous Jean-Marie ou sous Marine, ces entités politiques seront toujours à l’image même du spectacle monde de la démocratie. Pour comprendre ce qui se passe, il faut revenir aux fondamentaux. À Charles Maurras, entre autres.


    • @Ducegabbana Megret n’était qu’un débile comme son sous fifre Nicolas Bay. @Michel Amm Amm La différence entre une idole et dieu, c’est que dieu ne trahit jamais ses fidèles et ne faillit jamais à sa mission, c’est la limite entre un pauvre mortel et le créateur. Comme après la défaite de 40, la France se trouve pris en otage par entre des proxénètes et des nationalistes emo tellement avachis qu’ils ne peuvent la défendre, c’est triste.


  • A l’heure où l’italie Et d’ autres pays se réveillent, la France passe à côté de son destin... conséquence du choix malheureux d’un père pour sa fille...

     

    • En Italie : proportionnelle, c’est pourquoi les patriotes italiens peuvent reprendre leur pays en main . En France les sionistes veillent à ce que la proportionnelle, supprimée par eux en 1958, ne revienne jamais : la démocratie véritablement représentative en France n’ aucune chance de revenir, à moins d’un cataclysme, comme une guerre, un krach, etc...


  • Dites, est-ce qu’on se rend compte que ça se rapproche de E&R ? Car "Rassemblement" ou "Réconciliation" c’est du même acabit, si on rassemble c’est qu’on a d’abord réconcilié ! Donc Marine Le Pen est en train de copier. Bah, comme le dit si bien le Patron, les femmes ne créent pas !


  • Les militants ont voté.


  • Non Monsieur Le Pen, le coup le plus rude fut lorsque vous avez favorisé votre fils Marine au détriment de Bruno Golnish.

     

    • Ce fut une erreur de calcul, mais pas un coup aveugle motivé par la favoritisme. Et d’ailleurs qui, à ce moment-là, pouvait prévoir le retournement de Marine et son rapprochement avec des politicards franc-maçons, entre autres... ?

      Ou alors c’est mal connaître JMLP. La suite de ses réactions qu’il a eu envers sa fille montre bien qu’il n’a jamais cédé au favoritisme ou à quelque forme de népotisme que ce soit.


  • Pourquoi JMLP ou des anciens du FN ne reprennent ils pas le nom ? Vu qu’il est abandonné, il est disponible. Et vu les critiques des déçu de l’ancien FN, il y aurait du monde pour revenir derrière la bannière FN...

     

  • "Le parti conservera la flamme de son logo, gage de ralliement des militants rétifs à ce changement de nom."

    La flamme, il y a longtemps que la bande à Marine l’a perdue. Le menhir est en deuil mais il a laissé les clés du camion à sa fille et elle a fait trois "tonneaux". A propos de tonneaux, elle va pouvoir lever son verre à cette grande victoire (lever le coude, elle aime ça, son physique commence d’ailleurs à s’en ressentir pour ceux qui sont observateurs). Mais "quand la musique est bonne", c’est l’essentiel. Ce parti n’est plus qu’une épave, torpillé qu’il est par les Aliot et autres Collard.........
    Le pouvoir ne passera pas par les urnes, j’en connais un qui avait encore raison......


  • Fin des Le Pen ,fille et petite fille .

    La progéniture Le Pen ,promue par le Fondateur,
    termine sa course dans le système .
    On n’a pas fini de les voir à la Télé !


  • Puisque le programme n’est plus le même : abandon de la famille (marine n’a jamais défilé contre le mariage pour tous), abandon de la souveraineté (rester dans l’euro est une option), et ralliement à la domination sioniste (Collard + soutien du massacre de Gaza ...) : autant changer de nom.
    C’est vrai que c’est plus clair pour un soupé au crif


  • De quoi se désole le vieux lion. Marine Le Pen libère (enfin) le nom Front National. Aux vrais frontistes de le reprendre !
    Le rassemblement de Marine rassemblera ses fidèles à elle. Bon débarras.


  • Je vais peut-être dire une bêtise mais JMLP ne pourrait-il pas désormais récupérer le nom et refaire le FN de son côté ?

     

  • Marine le Pen a bafoué tout ce que son père, le respectueux Jean-Marie le Pen avait construit.
    Le Front National n’existant plus, Marine le Pen aura du mal à "rassembler".
    J’ai lu le tome 1 de Jean-Marie le Pen qui m’a rapprochée encore plus de ce grand monsieur.


  • #1978862
    le 03/06/2018 par National (pas comme le front populaire).
    Le FN devient le Rassemblement national : Jean-Marie Le Pen se déclare "en (...)

    Il fallait changer de nom pour emmerder les journalistes.
    Et quitte à changer un mot, il valait mieux supprimer "front" qui n’a pas de sens politique et qui va emmerder Mélenchon, le facho, plutôt que “national” qui est le coeur du programme, et donc la fidélité au programme.

    PS : Le “front” populaire a désarmé la France face à l’Allemagne. Criminel.

     

  • Le menhir a l’esprit rive sur le retroviseur mais ce qui compte c’est l’avenir.
    C’est plutot une bonne nouvelle pour qu’un autre mouvement alternatif emerge. Le changement de nom changera rien a son flop aux elections et son parti va vite devenir un ventre mou. Les merdias continueront le meme cirque de la diabolisation parcequ’elle s’appelle LePen.
    Cela peut donc donner un espace inoccupe ds le champ politique, avec un mouvement plus federateur mais qui defend le pays. Il faudrait egalement de gros moyens financiers pour tenir la route, et aussi un support mediatique. Aujourd’hui on ne peut pas faire autrement que passer par le media television pr la menagere de + 50 ans. Et il faut egalement savoir utiliser le net pour federer les jeunes.
    Il n’y a pas de nostalgie a avoir, la vieille formule FN est ringarde (qui voudrait suivre Collard et Alliot ???), elle a fait son temps et pour gagner des elections, il faut une autre approche et s’adapter au monde aujourd’hui


  • Fille indigne, que n’attend il pour la déshériter ?


  • La France est un pays de castes , une bourgeoise use t’elle eu un père prolétaire légionnaire patriote qui c’est élevé socialement à la sueur de son front , qu’elle servira la cause de sa nouvelle caste , celle de l’oligarchie , celle des riches improductifs comme elle . Frédéric Delavier explique trés bien cela .

     

  • Nicolas Dupont Aignan se frotte les mains, d’ores et déjà il a refusé le rapprochement avec le RN .
    Pauvre JMLP même ta petite fille Marion fait partie du complot ! On choisit ses amis mais hélas pas sa famille.

     

  • Arrete de pleurnicher Jean-Marie, ca fait belle lurette qu’il est mort ton parti.

     

    • JMLP n’est pas homme à pleurnicher vous devriez lire ses mémoires


    • C’est avec "Auri " que je suis d’accord.

      Jean-Marie Le Pen ne fait que continuer à faire son cinéma.

      Le FN sous Jean-Marie n’est pas essentiellement différent que le FN sous Marine. La fille n’a fait que continuer dans la fuite en avant dans laquelle le père était déjà lancé depuis ses débuts, elle n’a fait qu’accélérer le processus pour, en quelque sorte, crever l’abcès et pouvoir respirer d’une fois pour toutes.

      En une ou deux ou trois occasions, à un ou deux ou trois personnages sur un plateau de télévision, Jean-Marie Le Pen a dit "vous êtes un Juif", "vous êtes un franc-maçon"... mais c’est tout, ça n’est jamais allé très au delà de ça. L’analyse politique profonde n’est jamais venu de la part d’un Le Pen, pas en France, pas au cours des 46 dernières années. Et j’affirme que les phénomènes libérateurs qu’ont été Dieudonné et Alain Soral ont été depuis 2004-2007 mille fois plus bénéfiques que les 46 ans du FN.

      Jean-Marie Le Pen peut écrire toutes les mémoires qu’il veut, il n’a jamais pris le taureau par les cornes. C’est Égalité et Réconciliation qui enfin prend le taureau par les cornes, et ce à travers l’analyse juste moyennant le vrai courage intellectuel. Le jour ou É&R trahira ses propres principes fondateurs je ne lui accorderai plus ni ma fois ni mes espoirs, mais en ce qui concerne le FN ces mêmes principes fondateurs de vérité et de courage intellectuel ont été en réalité absents du parti depuis sa fondation même en 1972.

      Je suis dur mais je suis juste.


    • @ Pelagia
      "Je suis dur mais je suis juste".
      Non. Vous êtes sec, ingrat, injuste.
      JMLP a fait preuve d’un grand courage durant toute sa vie politique. Il n’a faibli que vers la fin, à force de persécutions, et de la trahison de sa fille qu’il n’aurait jamais dû soutenir vu le faible niveau intellectuel et moral de celle-ci, on est d’accord. Il faut bien comprendre qu’il commençait à mépriser l’électorat français borné et terre à terre, traître au pays de ses pères, votant éternellement pour ses pires ennemis. Il s’est dit que sa fille, très ordinaire, aurait plus de chances que lui ou que Gollnisch l’intelligent. Droit, il ne conçoit pas la fourberie, c’est tout ; c’est ce qui arrive aux gens droits, comme les officiers de l’Armée Blanche en leur temps. Dans sa jeunesse, on apprenait l’honneur, on faisait le coup de poing s’il était attaqué, c’était la norme. Il est tombé chez les juges, les délateurs, les faux-derches, les escrocs, les procéduriers.
      Ses petites phrases ? Vous êtes d’accord avec la Guépéou : on ne peut plus en faire. Tu seras un esclave, mon fils !
      Merci pour vos leçons de comportement. Sa fille a flanché complètement. Lui a toujours tenu la route et a fait des discours électoraux absolument remarquables de lucidité, que l’électorat n’a même pas voulu entendre.
      Par ailleurs, nombre d’adhérents FN l’ont été parce qu’ils vivaient au quotidien dans les cités et au travail la grossièreté et l’entrisme particuliers aux nouvelles populaces agressives. Il est très difficile de demander aux gens (comme vous l’exprimez) de "se réconcilier" avec des malotrus, des tordus et des goujats (discours de fifille), quels qu’ils soient. Si JMLP l’avait demandé, personne n’aurait rien compris. Et quand il a écouté ses pires conseillers et a voulu frayer avec l’électorat des cités, ce fut un gros échec, tout à fait prévisible.
      Contrairement à vous, JMLP restera dans l’Histoire de France.


    • Bonjour "eh-ho"...

      Certains passages de votre réponse sont très intéressants et même très révélateurs. D’autres sont le résultat de ne pas avoir compris certains de mes propos.

      Jean-Marie Le Pen me double en âge et, croyez-moi, il compte à 100% sur le respect que je dois aux anciens. Mais la Vérité compte aussi à 100% sur le respect que je lui dois à elle. Alors chacun aura la part de respect qui de droit lui revient : aussi bien Jean-Marie Le Pen... que la Vérité.

      Mes parents sont des Espagnols immigrés en France dans les années 60 et moi, en tant qu’enfant d’immigrés, j’estime devoir reconnaître qu’en principe ma légitimité en France devrait être considérée inférieure à celle d’un Français de souche en France. Mais les choses ne sont pas si simple. Philippe Val, Christine Lagarde ou Emmanuel Macron sont aussi des Français de souche et ils sont en train de dynamiter mon pays natal, auquel je me sens attaché autant si ce n’est plus qu’au pays de mes parents. Il n’y aura donc pas deux poids et deux mesures : si Jean-Marie Le Pen a fait plus de bien que de mal ou plus de mal que de bien à mon pays natal... nous le jugerons sur les mêmes bases que Philippe Val, Christine Lagarde ou Emmanuel Macron.

      Si nous souhaitons faire le bilan de la situation actuelle afin d’émettre un diagnostic juste qui permette de procéder à des actions efficaces, il faut garder la tête froide et ne pas chercher constamment à conforter une cosmovision que nous avons donnée pour acquise et fermement établie il y a 40 ans. S’il se trouve que notre cosmovision est imparfaite, eh bien nous la corrigerons. S’il se trouve qu’elle est fausse, eh bien nous l’abandonnerons pour une cosmovision que nous estimons être vraie. La politique sérieuse est aux antipodes du vedettariat... or, les lepénistes sont tombés dans le vedettariat depuis longtemps et ne veulent pas en sortir. Rester adolescents ne nous tirera pas d’affaire, il faut devenir des hommes et des femmes adultes, il faut arrêter l’adoration d’idoles et réaliser d’une fois pour toutes où se trouvent aussi bien nos buts immédiats que le sens de nos vies.

      Un impératif moral habite en nous : nous nous devons d’épouser la vérité quelle qu’elle soit, c’est-à-dire ce qui apparaît en permanence à la rationalité comme étant la vérité. On a le droit de se laisser berner par le FN en 1972, ou en 1985... voire encore en 2002... mais en 2018 la rationalité démasque enfin l’imposture et il en va de notre dignité de nous y arracher.


    • @Pelagie Que voulez-vous ? le syndrome de Peter Pan est tenace chez certains.


  • ’’son logo, gage de ralliement des militants ’’...
    Difficile de faire plus rudimentaire dans la recherche de quelque chose de commun à un parti...Juste au-dessus il y aurait un mot, puis une devise, puis une phrase, puis un discours, puis un programme (soyons fous). Dans ce cas précis on a choisi un dessin ; les analphabètes apprécieront. La plus grosse erreur de JMLP sera d’avoir crût que sa fille pensait (elles veulent toutes qu’on croit qu’elles pensent alors que pour la plupart elles ne font que ’’sentir’’). La preuve est faite que ce récipient ne contenait que ce que d’aucuns y avaient mis et rien de son fond propre, qui se prend pour une gomme mais qui n’est qu’un crayon. De profundis.


  • Le FN n’a-t-il jamais été autre chose qu’une petite entreprise ?


  • Les stratèges du FN se sont trompés de diagnostic. Le changement de nom ne cachera pas la médiocrité de ses dirigeants actuels. Il n’empêchera pas non plus une N-ème déroute. Le RN est vérolé, mais le système électoral français encore plus. Alors, chers électeurs ne vous laissez plus leurrer !


  • Ben quoi ? FRONT, ça faisait agressif.
    Tandis que RASSEMBLEMENT, ça fait ratissage électoral, ce qui est le fin du fin d’une démocratie !

    Et puis la flamme (piquée au MSI), ça faisait pas incendiaire, ça, hmmm ?
    Tandis que ce qu’en avait déjà fait le FN dernière mouture vous avait un petit air vapeur-qui-monte-de-la-théière, bien propre à rassurer les rombières - qui de toutes façons votent ailleurs, mais ça ...

    Quand on pense que tous les efforts de MLP seront vains tant qu’elle ne sera pas invitée au dîner du CRIF, il y a de quoi pleurer d’attente anxieuse.


  • Bonsoir,
    A tous les geeks-mythos qui foisonnent ici par messages internet : Vu que le FN n’a toujours été qu’un parti bidon selon vos dires, pourquoi ne créez-vous pas votre propre parti (dans le réel, histoire qu’on se marre un peu ..) ?
    Étant des champions de l’analyse politique virtuelle, rejoignez Mr Cerise (qui doit se sentir bien seul) pour l’aider afin que le nouveau FN puisse sortir vainqueur lors des futures joutes électorales.
    Montrez-nous le chemin de la victoire .. Guidez-nous vers les sommets .. .Faites mieux que JMLP .. .

     

    • Du calme, "frederoc", Lucien Cerise est essentiellement un conférencier, un producteur d’analyse, un producteur de discours. Son travail est précieux, certes, mais justement son travail ne consiste pas à se présenter à des élections. Le travail d’un Lucien Cerise va dans le sens de l’éveil des masses, tout comme ce rôle d’éveilleurs de masses a été tenu et est encore tenu par Alain Soral, Dieudonné, Marion Sigaut, Hervé Ryssen et bien d’autres encore.

      Côté éveil et lucidité j’ai dit dans l’un de mes commentaires, ici même sur cette page, qu’aucun Le Pen n’a jamais produit d’analyse profonde en espace de 46 ans. Et je persiste et je signe : le FN a été un leurre qui n’a fait rien d’autre que jouer le jeu du système électoral (aucun retour à la souveraineté nationale). Ça n’a peut-être pas été voulu par la tête du parti mais le système s’en est tout de même servi à bon escient : le FN a été parfait pour détourner le regard posé sur les causes réelles de la perte de la souveraineté pour que le regard se pose sur la fixette du racisme, de l’antisémitisme et de la sempiternelle Chouiah. Que cela ait été ou n’ait pas été voulu par le FN ça n’a pas d’importance, ce qui compte c’est que dès les années 80 ce mécanisme social est devenu le leitmotive qui a saboté en permanence le retour à la souveraineté nationale. Puis JMLP a toujours su comment déraper (ah, les "dérapages" de Jean-Marie) sans jamais faire mention ne serait-ce que de 2% de tout ce qui est systématiquement dénoncé ici sur le site d’É&R. Il est donc impossible que JMLP ne se soit pas aperçu de ce mécanisme en espace de 46 ans. Même Asselineau a eu le courage de dénoncer ledit mécanisme, et voilà comment il a pu grater quelques voix.

      "Étant des champions de l’analyse politique virtuelle, rejoignez Mr Cerise (qui doit se sentir bien seul) pour l’aider afin que le nouveau FN puisse sortir vainqueur lors des futures joutes électorales."

      J’ai raté quelque chose ? Il y aurait un nouveau FN ? Lucien Cerise en fait partie ? Ces "futures joutes électorales" seront-elles différentes des joutes déjà perdues ?

      La reconquête du pouvoir par les urnes... oui, bien sûr... et le père Noël ? tu y crois aussi, "frederoc" ?

      "Montrez-nous le chemin de la victoire .. Guidez-nous vers les sommets .. .Faites mieux que JMLP"

      Reviens à l’article sur Gilbert Collard du 16 mai 2018 et relis mes réponses à "Ckamel" et à "goyband", ça répondra à tes questions.

      Et... calme-toi un peu. Par avance, merci.


    • @Pelagia,

      Je te dis mes petites vérités geekos. Des mythos comme toi sur le net, y en a des centaines et tes analyses virtuelles ne combleront jamais les engagements de n’importe quel militant du FN (ou autres). T’es bon qu’à cyber-analyser et à produire du vent.

      Et ça se permet de critiquer JMLP et autres gens de terrain .. .


    • "frederoc"... en 2002 le FN est passé au deuxième tour. Tu t’en souviens, j’en suis sûr. Pendant la semaine d’attente avant le deuxième vote, rappelle-toi de la violence verbale, visuelle et même morale et psychique que les manifestants déployaient dans les rues de Paris. Dans le cortège de l’une des manifestations, l’un des manifestants soutenait un panneau rigide sur lequel était accrochée une lunette de WC (une vraie lunette de WC). Et à l’intérieur du périmètre de cette lunette de WC était accrochée sur le panneau une photographie découpée du visage de Jean-Marie Le Pen.

      Sache que tu appartiens très exactement à la même catégorie de personne à laquelle appartient ce manifestant de 2002.

      1. "frederoc" n’est pas ton vrai nom.

      2. "Pelagia" n’est pas mon vrai nom.

      3. Le droit à user de pseudonyme sous couvert de l’anonymat est parfaitement légitime sur internet pour diverses raisons (autre sujet de débat). Débattre sur cet autre sujet cela prendrait des heures mais le fait est que ce droit je me le suis octroyé pour débattre ici... tout autant que tu te l’es octroyé toi-même !

      4. Tu m’accuses donc d’être un "keyboard warrior" (ce terme est souvent utilisé en anglais pour désigner ce à quoi tu te réfères, je ne sais pas s’il existe un équivalent en français).

      5. Que sais-tu de ma vie réelle ? de mon degré d’implication dans le réel en dehors des espaces de communication sur internet ? sur quoi te bases-tu pour t’adresser à moi sur ce ton ?

      6. Si tu m’accuses d’être un poltron qui ne sais que jouer du clavier internet... pourquoi es-tu encore là à ne faire rien d’autre que ce que tu me reproches ?

      7. Des espaces de débat il y en a sur internet comme il y en a sur d’autres milieux, et les principes universaux de rationalité auxquels doit se soumettre toute conversation prétendument rationnelle sont les mêmes depuis la nuit des temps, aussi bien dans une grotte du Paléolithique que sur internet.

      8. Au cours du présent débat je n’ai jamais abandonné ni la courtoisie requise ni la rationalité nécessaire pour maintenir le débat dans l’espace de rationalité partagée qui permettra un jour qu’on puisse se mettre d’accord sur quoi que ce soit.

      9. Tu te réfugies dans ton argument fallacieux (je suis un "key warrior"... nous sommes sur internet....) pour faire de Jean-Marie Le Pen un objet intouchable, une entité hors critique, hors rationalité.

      10. CONCLUSION : le lâche... C’EST TOI.

      11. ET AUSSI : tu commences à me les gonfl...


    • Je te sens courroucé, me trompe-je ?!

      Reste zen sinon tu vas faire un court-circuit avec ton ordinateur.


    • "frederoc ", j’ai dit tout ce que j’avais à dire et je l’ai dit calmement. De ton côté, essaye tout de même d’offrir quelques arguments en retour, histoire de sauver un peu la face, car des arguments tu n’en as offert absolument aucun. Allez, bonne continuation à toi.


    • @Frederoc Aux dernières nouvelles vous faites partis de ses cyberwarrior du net, y a que la vérité qui fait mal à entendre.


  • Adhérent, je n’ai pas reçu de bulletin de vote.
    Et 80% de 53%, c’est du marcronisme.
    Sur le site du FN, que du marketing à 2 balles,
    Rassemblent National pour sauver la France....
    J’exagère à peine.
    Il est vrai que la priorité d’un parti d’opposition c’est de changer de nom.


  • Ca le rajeunirait le Pen de parrainer un nouveau parti, celui qu’E&R devrait fonder . Il prouverait ainsi qu’il est encore bien vivant et donnerait au parti d’E&R une certaine légitimité historique, le rattachant aux grands partis patriotes du passé . Le Pen montrerait ainsi qu’il se sera battu pour les Français jusqu’au bout .


  • on appelle cela une mutinerie.


  • Le FN est mort avec l’arrivée de Collard.
    Je vais désormais me consacrer à la pêche les dimanches d’élection...
    Le constat que je fais est sans équivoque : il faudrait changer de peuple pour que les choses bougent (bon, en même temps, c’est en cours...) !
    Que notre triste exemple serve aux hongrois, aux italiens et à tous les peuples ayant encore une conscience d’eux-mêmes...

     

  • En deuil après avoir enterré le parti en forçant la fille - un peu limitée, pour rester courtois - à sa tête, c’est cohérent. La petite affaire de famille tourne à la faillite à cause d’une gestion boiteuse des héritiers totalement à coté de la plaque.
    En grand final, renommer un parti en prenant les mêmes acteurs revient à peindre en doré, des statues de bronze sans enlever la merde de pigeons qu’il y a dessus : c’est encore plus moche que l’original, mais toujours aussi vide à l’intérieur. Il n’y a rien à regretter en fait.
    Au fait, "Rassemblement national" n’était pas déjà pris ? Je me demande combien leur à coûté ce nom chez son propriétaire, une dépense prioritaire s’il en est.

    Autre question : si l’épouvantail qu’est ce parti en est arrivé là, qu’en est-il de son pouvoir repoussoir afin de forcer des macrons à la tête de la présidence ? Si les loges perdent l’effet "vote-fuge" de ce parti, avec quoi vont-ils faire avaler des couleuvres les prochaines élections ?


  • La vérité c’est que tous les partis dans l’hémicycle sont vermoulus comme le régime lui-même, épuisé sous le poids de ses mensonges et de ses contradictions.

    C’est une fin de régime.

    le concernant et concernant son personnel, on ne va plus qu’au cimetière : Fillon, Philippot, Juppé, Sarko, Hollande, Bayrou, Valls, Taubira etc etc , ils sont tous morts en moins d’un an !

    C’est la peste bubonique de la classe politique et du régime.

    On en est réduit à la politique des expédients et des déguisements, les chars en carton de Rommel.

    Pleure pas J.M.L.P. : il faut que le grain meure pour que naisse l’épi.
    La mort de la République, c’est la promesse que la France va renaitre.

     

    • "La mort de la République, c’est la promesse que la France va renaître."

      Peut-être... mais il se peut que ce que l’on obtienne soit la mort de la cinquième république pour la naissance d’une sixième... qui elle ne sera pas forcément meilleure que la cinquième. Et si la sixième advient elle pourrait même être pire que la cinquième, n’oublions pas que le nouvel ordre mondial ce n’est pas de la rigolade et qu’en réalité les minorités dominantes ont un programme qui est encore loin d’avoir entièrement abouti. Si le déploiement complet de ce nouvel ordre mondial devait aboutir (finir par ressembler à ce qui encore actuellement est planifié), bien sûr il continuerait d’évoluer puisque tout dans le cosmos est dynamique et qu’aucun état n’est permanent, même en politique... mais dans le cas hypothétique que j’ai mentionné, le renouveau de la France passe inévitablement à la trappe.

      ...il faut que le grain meure pour que naisse l’épi...

      ...et il a fallu que Rome meure pour que naisse la France...

      ...il faudra donc peut-être que la république meure pour que la France meure... et que naisse le plan voulu par les minorités financières...

      ...rien n’est à exclure, soyons prudents...

      Je dis ça parce qu’il ne faut pas détester dans l’absolu, dans la radicalité, la république et ses structures. Lesdites structures sont encore portantes, ne serait-ce que partiellement, de ce qu’à aussi toujours été la France. Vouloir absolument détruire la république pourrait donc avoir des conséquences néfastes et irréversibles. C’est un peu la position de certains catholiques : "il vaut mieux donner continuité à l’Église, même postconciliaire, plutôt que de ne pas lui donner de continuité du tout. Faisons vivre encore les structures élémentaires portantes de l’Église pour que l’essentiel puisse traverser le temps et que se produise plus tard le grand renouveau que nous attendons". Même chose, donc, avec le concept "France"... non ?

      Par exemple, les procès que subissent les Reynouard ou les Ryssen se gagnent ou se perdent dans le cadre de l’application d’un certain droit, droit qui est républicain qu’on le veuille ou pas. Un changement radical de ce droit, par disparition de la république, ne garantirait peut-être même pas le droit à un procès et à une défense moyennant audience et débat contradictoire. Contribuer à détruire un régime ne garanti pas que le régime qui le remplace sera lui une panacée.


    • @Pelagia

      Je serais entièrement d’accord avec vous et le fus en vos termes jusqu’à la trahison de 2005 (qui eut son précédent dans l’amnistie miterrandienne de 1987).

      Mais je constate que nos dernières espérances "porteuses" sont caduques du fait que la république est moribonde.

      C’est un FAIT.


    • Nos dernières espérances "porteuses" ?

      J’ai dit "portantes", pas "porteuses". Il en va de notre responsabilité d’atteindre une compréhension sémantique réelle de ce que dit tout un chacun pour mériter le droit de dire "oui" ou de dire "non" soit à une thèse, soit à son antithèse. N’entrons pas en contradiction avec un interlocuteur si son propos n’a pas été compris.

      J’ai parlé de deux éléments qui se juxtaposent l’un l’autre :

      1. La république en tant qu’état organisateur (c’est une structure, une forme)

      2. La France en tant qu’entité charnelle dont nous souhaitons la pérennité (c’est un contenu).

      Contenu et forme. Contenu et structure portante.

      Dans les années 1770 la France était le contenu... mais la structure portante était la monarchie de droit divin.

      Dans les années 1810 la France était le contenu... mais la structure portante était l’empire héréditaire.

      Dans les années 1830 la France était le contenu... mais la structure portante était la monarchie parlementaire.

      Dans les années 1940 la France était le contenu... mais une situation de guerre civile non déclarée faisait que la structure portante se partageait entre Vichy (une dictature militaire provisoire) et Londres (une organisation militaire en exile... tout aussi provisoire).

      L’épisode 1940-1944 est si court que nous pouvons affirmer que la structure portante ayant le plus pénétré et marqué la chair de la France de 2018 est depuis 1870... la république pure et dure. Ça, ça fait 150 ans ininterrompus de république fermement établie en France. Et le régime qui a si fermement installé cette durabilité dans le temps est la troisième république. Maintenant, après 150 ans, l’interpénétration entre les deux, entre la France et la république, est telle... et les pires ennemis des nations (les minorités financières dominantes) sont si intelligents et si patients... qu’ils n’attendent qu’une seule chose pour finir de nous soumettre définitivement : qu’on se précipite et qu’on fasse tout péter... "parce qu’il faut revenir à la monarchie... point barre", "parce qu’il nous faut un régime soviéto-cubain-vénézuélien... point barre", etc. Prier pour la disparition des structures portantes actuelles est sans intelligence si on ne prie pas encore plus fort pour que le bébé ne parte pas avec l’eau du bain, chose la plus probable compte tenu de la situation internationale actuelle. Je n’ai pas parlé d’espérances électorales, chose insignifiante et dépourvue d’envergure politique.


    • @Pelagia.

      Tout le monde vous a très bien compris, ne vous inquiétez pas.

      La preuve : les mères porteuses sont portantes (puisqu’elles sont "porteuses").

      Et l’argutie est l’attribut du vide intellectuel.

      Dans le même tonneau,

      Ce n’est pas le contenu qui est au service du contenant mais l’inverse.

      Puisque si le contenant a besoin du contenu pour se justifier, le contenu n’a pas besoin du contenant pour exister.

      Cette distinction aussi entre le contenu et le contenant est oiseuse : si la monarchie, l’Empire ou la République ne servent plus la France mais qu’eux mêmes, la France fera ce qu’elle a toujours fait elle les congédiera.

      La République ne sert pas la France et ne l’a jamais servi pour avoir été et rester exclusivement à la botte de tous les intérêts, sauf les intérêts de la France.

      Le grain de la République bicentenaire est en train de mourir des suites de sa longue maladie qui s’appelle la trahison, le meurtre et le mensonge.
      Et donc l’épi de la France bimillénaire va renaître pour l’excellente raison que faite à l’image de son Roi Elle est éternelle.

      Il faut être républicain pour nier cette évidence.

      Ne me dites pas que vous êtes un troll républicain ?
      En plus vaticaneux ?
      Un mille feuille d’hypocrisie visqueuse comme savent les fabriquer les pseudo chrétiens de la pseudo gauche ?
      Ce serait trop écoeurant !

      Aaaaaaaaaah, vous me rassurez........


    • Attaques personnelles et langage ordurier ? Bon, je vais en faire abstraction... mais pour l’instant j’abandonne le vouvoiement : tu y as perdu droit avec tes manières de chèvre.

      Et maintenant je reprends le débat.

      François, reviens s’il te plaît sur cet ancien article d’É&R :

      https://www.egaliteetreconciliation...

      Quand tu seras sur la page, clique s’il te plaît sur "Commentaires suivants". Relis ensuite tous nos commentaires d’alors... aussi bien les tiens que les miens.

      Ensuite, après la lecture de nos commentaires respectifs sur l’article "nicéen", reviens ici et reprends cet échange qui nous occupe en ce moment : qu’est-il en train de se passer, au juste ? à quoi peut-il bien se référer ce "Pelagia" ? pourquoi parle-t-il ici de prudence avant de fêter la mort apparemment prochaine de cette république que certains prétendent moribonde ?


    • Philippot n’est pas mort, qu’est-ce que vous racontez ? il est juste en sous marin c’est tout.


  • Une consultation truqué je suis sur, comme d’habitude.


  • #1987822

    @obs et pelagia

    Vos calomnies sont ce qui est répété en boucle par les cocus de la « France insoumise » (comprendre : insoumise au peuple, pas à la banque), pour se rassurer, dédouaner leurs parents, etc.

    Le Pen est évidemment un vrai patriote. Oser se poser la question est déjà montrer un signe de bêtise ou de folie. Comme par hasard, ça vient toujours de ceux qui ne se sont jamais remis de leur échec scolaire. Bref.

    Ce n’est pas le Système qui a utilisé le FN, à vrai dire personne n’a utilisé le FN sinon ses sympathisants, pour faire valoir leurs droits. Ce que le Système a utilisé, c’est ce peuple d’abrutis qui n’auraient jamais dû bénéficier d’une démocratie. D’ailleurs, c’est le message de macron : vous avez trop d’acquis sociaux. Ce qui, si on compare à la plupart des autres pays, est vrai. L’oligarchie a fini par être exaspérée par ces Français râleurs qui ne pensent qu’aux vacances, et elle a raison.



    #1979596
    Le 5 juin à 12:28 par Pelagia
    Le FN devient le Rassemblement national : Jean-Marie Le Pen se déclare "en (...)

    Moralité : il aurait fallu un mouvement politique titanesque pour démasquer la voie sans issue qu’était le FN, produire un réel éveil des masses populaires, et finalement court-circuiter le processus. Par exemple, en 1975 (dépénalisation de l’avortement et regroupement familial), il aurait été parfaitement possible d’évincer la minorité dominante (Rothschild et compagnie) sans aucune violence physique si seulement la masse populaire, encore blanche et française à l’époque, avait été lucide sur ce qui se préparait contre elle. Cet éveil réel a été la seule chose qui manquait à la France et ce n’est pas le Front National qui a œuvré au cours des 46 dernières années pour rendre effectif et opérant un tel éveil au sein des masses populaires..



    ça ne sert à rien d’utiliser ce genre de vocabulaire quand déjà on n’a aucune pensée. T’as pas le niveau. Oser prétendre que le FN n’a jamais éveillé les masses populaires (définition ?) est ridicule et d’une mauvaise foi à vomir, qui en dit long sur ta lâcheté totale. Et d’ailleurs c’est pas au FN de rendre « effectif et opérant » l’éveil, c’est au peuple de trouver les moyens, mais ce moyen c’était précisément le FN. Il suffisait de bien voter, point.

    Maintenant, si vous n’avez pas le courage de vous responsabiliser et d’admettre que vous avez eu tort, vos parents aussi, et que tout le fiasco que nous vivons vient de vous, c’est votre problème. Nous, nous savons.

    MV

     

    • MagnaVeritas, je t’avais adressé une longue réponse mais apparemment elle n’a pas passé le crible des modérateurs. Ils font ce qu’ils veulent, c’est leur site et c’est eux qui le gèrent comme ils l’entendent.

      J’espère que cette autre réponse me sera accordée quand même :

      Tu fais ce que tu veux avec tes injonctions brutales et totalitaires (tes irrespects violents et insultants envers obs ou envers moi-même) la réalité est que le FN n’a jamais gouverné et il y a des raisons à cela qui sont plus profondes que celles que tu évoques. Les vainqueurs de 1945 font jouer aux nations européennes un jeu où les dés sont pipés depuis le début, sans aucune possibilité de survie pour les nations. Et toi tu trouves encore à redire, en prétendant qu’il fallait "bien voter", que la faute revient à "ce peuple d’abrutis". Or, il y a "ce peuple d’abrutis" comme tu l’appelles, mais il y a aussi le respect qui lui est dû et la volonté d’œuvrer pour son bonheur sur terre... et toutes ces choses sont le but même de toute conception politique digne de ce nom. Malheureusement il n’y a en toi aucune charité, aucun amour réel, aucune compréhension de ce que sont le vrai humanisme, le vrai christianisme et, plus simplement, le vrai engagement en politique.

      Soit tu as eu un moment de faiblesse, en t’abandonnant à un emportement passager... soit tu es un faux chrétien, comme il y en a tant déjà, malheureusement, en ce beau pays de France et de Navarre.


Commentaires suivants