Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

En 325, le concile de Nicée pose les bases du fonctionnement de l’Église...

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

À lire, sur E&R :

 






Alerter

109 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1961354

    Pour en revenir sur la notion de temporel et spirituelle.
    Les deux doivent être séparés.
    Sinon voici ce qu’il va se passer.
    Le spirituel avec le temps va se corrompre par cette proximité, cette complicité.
    C’est inéluctable.
    Le spirituel doit absolument rester totalement indépendant !!
    Il ne sert qu’à donner la connaissance, rien de plus.
    Sinon c’est la catastrophe que l’on peut voir dans l’histoire du christianisme et de l’Islam.

     

    Répondre à ce message

    • #1961380
      Le 8 mai à 21:35 par Igor Meiev
      Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

      Le spirituel avec le temps va se corrompre par cette proximité, cette complicité.
      C’est inéluctable.



      Non, car la source du spirituel c’est Dieu, qui est esprit, et Dieu ne se corromp pas... Il est hors du temps. Le spirituel en ce monde est soumis à la matière, et la matière fait partie de la temporalité.

      Ce qui est intemporel dominera toujours ce qui est temporel, car l’intemporel est l’infini, et le temporel est la finitude.
      Le spirituel est corrompu depuis longtemps dans le coeur de l’Homme, mais l’Homme n’est pas tout, et Dieu est tout, et en lui tout est préservé, en lui tout est sauvegardé.

       
    • #1961444

      Meiev
      C’est une blague ou quoi ?
      Avez-vous lu les commentaires précédents sur l’origine du christianisme avec sa proximité du pouvoir de Rome ?
      Je trouve même votre remarque très dangereuse, car toutes les exactions pourraient être justifiées par votre idéologie.

       
    • #1961519
      Le 9 mai à 01:16 par misologos
      Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

      Bonjour Jay. Vous remarquiez pertinemment par ailleurs la confusion, dans le propos de certains, du spirituel avec la Morale. Ne la feriez-vous pas avec sa grande soeur, la Raison ?

       
    • #1962161
      Le 9 mai à 20:55 par Igor Meiev
      Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

      @Jay

      Non, ce n’est pas une blague. J’ai déjà explicité mon point de vue sur ce fil, avec des arguments. Nul besoin que le spirituel soit mêlé au temporel pour qu’il y ait des exactions : les goulags ne se sont pas remplis au nom de Dieu et en brandissant la Bible.

      J’ai dit : le spirituel est corrompu dans le coeur de l’Homme ; aussi pour le rendre plus pur il ne faut pas s’éloigner de Dieu, mais s’en rapprocher, lui qui est la Source du spirituel, source incorruptible.

      Et pour s’en rapprocher pleinement il faut vivre en sa présence, chaque jour, en chaque instant. Le spirituel était déjà mêlé au temporel dès lors que le Christ devait se défendre face aux pharisiens.

      Dire que les deux doivent être séparés c’est simplement dire aux chrétiens : lorsqu’on rabroue votre Foi, taisez-vous. Lorsqu’on veut votre mort, laissez-vous faire. Cessez de témoigner de votre Foi. Cessez de vouloir agir en conformité de vos principes. Que votre spiritualité se taise face à vos adversaires temporels... soyez seulement de bonnes victimens consentantes même face à une politique anti chrétienne.

       
    • #1962548
      Le 10 mai à 13:38 par Jay
      Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

      "Dire que la chrétienté ne doit être que spirituelle c’est se tromper lourdement"
      C’est ce que vous dîtes plus avant.
      Je vous comprends. Car si le l’église chrétienne ne doit garder que le coté spirituel, il ne restera plus grand chose et peut être même rien du tout.

       
  • #1961552
    Le 9 mai à 05:03 par Noob
    Le concile de Nicée : drame du christianisme ?


    Le concile de Nicée : drame du christianisme ?



    ...ou faudrait-il dire :



    Le christianisme, drame de la culture Européenne ?


     

    Répondre à ce message

  • #1961586
    Le 9 mai à 08:26 par Auri
    Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

    Tout est dit. Malgré tout je n’en veux pas au clergé car dans ce monde toutes les belles idées finissent par se corrompre quoi qu’on fasse et même Jésus n’a pas apporté la solution.

     

    Répondre à ce message

  • #1961984
    Le 9 mai à 17:44 par Catholique français
    Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

    Je hume en cette vidéo un parfum de protestantisme.

    La critique du cléricalisme et du pouvoir temporel de l’Église catholique (et orthodoxe aussi il me semble à cette époque) est une spécialité des « réformistes ».

    Renier entièrement ce concile consisterait à dire que l’ensemble de la foi catholique peut être une hérésie (si l’arianisme n’est pas l’hérésie alors le contraire l’est) et diviserait la chrétienté en de multiples sous-ensembles hérétiques menant une guerre théologique sans fin.

    D’ailleurs, en ce qui concerne le pouvoir temporel, on pourra objecter qu’avec la perte des états pontificaux c’est chose révolue. Je trouve intéressant de noter que Notre Seigneur Jésus Christ ait toujours refusé le pouvoir temporel quand la foule voulait qu’il le prît.

    Je digresse, mais concernant le pouvoir temporel de NSJC, je pense qu’il est seul roi sur Terre mais que cette royauté doit être reconnu par chacun et dans les cœurs pour se manifester.

    Je ne suis ni clerc ni théologien. Je reste ouvert à la critique.
    Bien cordialement
    T.

     

    Répondre à ce message

    • #1962151

      Vous êtes ouvert à la critique, parfait.
      La voici :
      Que vous soyez chrétien, que vous pensiez que c’est la meilleure option ( ce qui est normal sinon, on ne pourrait pas pratiquer) cela ne pose aucun problème.
      Le problème se pose si vous voulez imposer, par force, par fraude ou par ruse (cela se fait encore actuellement malheureusement en Inde chez les populations pauvres et pas très cultivées) votre religion à ceux qui ont choisi quelque chose de différent en leur expliquant que leur voie ou religion est bogus et qu’ils vont juste aller en enfer.
      Dieu ou la Vérité Absolue est quelque chose de complexe et il n’y a pas qu’une seule manière de l’approcher. (C’est aussi valable pour n’importe quelle personne mortelle de ce monde, que dire alors de la Personne Suprême.)
      Il faut arrêter avec les hérésies et les non-croyants (dans le christianisme) et accepter que d’autres pensent différemment.
      Bref faut rester cool.

       
  • #1962301
    Le 10 mai à 00:19 par Damien
    Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

    Merci pour cette vidéo, effectivement le PÉRE et le fils ne peuvent êtres associés à la volonté impérial, car c’est libre que le pére nous a créé et c’est librement que chacun doit choisir de se soumettre ou non à la volonté de l’unique et éternel créateur incréé. Mais il ne faut pas oublier ces millions d’âmes profondément juste et rempli d’amour qui ont au fil des siécles enrichi l’église pour une minorité de porc qui auraient trouvé d’autres moyens de semer haine et division.
    .

     

    Répondre à ce message

  • #1962319
    Le 10 mai à 01:25 par kalel
    Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

    Cet vidéo qui s’en prend aussi à nos frères orthodoxes n’’a aucun sens à l’heure de la réconciliation, d’autant que les églises n’ont plus ce type de pouvoir depuis longtemps...
    Constantin était un pont entre l’Orient et l’Occident. Retrouvons ce bel esprit constantinien.

    L’église apostolique est éternelle, comme prédit dans les écrits. Et cela en agaçe plus d’un depuis de nombreux siècles. Tous (empires, militaires, mouvements politiques et philosophiques, autres religions...etc) s’y sont lamentablement cassés les dents. Et cela n’est pas seulement dû au pouvoir temporel, au contraire... Mais à une Vérité, à une doctrine supérieure (divine) qui transcende les âges et les générations.
    Les chiens aboient, la caravane passe.
    Laissons-les aboyer.

     

    Répondre à ce message

  • #1962323
    Le 10 mai à 01:52 par edouard marie
    Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

    Un Concile Catholique n’est pas un drame c’est un acte du Magistère. Quiconque s’oppose à un concile Catholique n’est plus Catholique et n’a rien à dire à ce sujet, son avis naturaliste et ses vues humaines sont sans intérêt.

    Par contre le conciliabule de vatican d’eux, faux concile, copploté par des apostats, modernistes et lui le drame de la Chrétienté, qu’il abat provisoirement, en la désarmant spirituellement.

     

    Répondre à ce message

    • #1962988
      Le 11 mai à 00:44 par Sebde
      Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

      Oui car il a abolit sans le dire le concept de Vérité en instaurant la "libérté religieuse" condamnée par les papes (un comble, nous sommes donc dans l’acceptation totale de l’hérésie) comme une sorte de dogme. Pareil pour la liberté de conscience condamnée comme insanité et vendu comme droit fondamental par la secte Vatican II. La vérité étant violente et intolérente par nature (les martyrs chrétiens le savent), la subversion humaniste de ces faux prélats modernistes féminisés l’a supprimée. Ces infâmes ont reniés leur Dieu. Il n’y a pas de mots. C’était le début du Règne de l’antiChrist au Vatican.
      Voilà pourquoi la virilité des hommes d’ Eglise et du message a disparu chez les imposteurs, car Dieu fait bien toutes choses.

       
  • #1962571
    Le 10 mai à 14:12 par ambellir
    Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

    Bonjour Luc1257. Êtes-vous protestant ?
    Votre discours mélange beaucoup de choses.
    En effet quand le politique prend le contrôle du religieux ce n’est pas du cléricalisme, mais du gallicanisme.
    De plus si l’on suit votre raisonnement, Clovis, Charlemagne et le Royaume de France sont tout autant de drames successifs…
    En réalité le politique et le religieux doivent s’efforcer à marcher de pair, malgré les rivalités qui ne manqueront pas de survenir. Car il n’y a pas de Politique sans justice, pas de justice sans morale, et pas de morale sans religion.
    L’actuelle morale Républicaine est bien issue de l’église maçonnique qui règne en maître caché. Car la distinction Public/Privé est un leurre des Lumières.

    Comparez la morale maçonnique qui enseigne la « tolérance » du prochain, avec la morale chrétienne qui enseigne « l’Amour » du prochain : la religion maçonnique enseigne que le prochain est un « mal » qu’on tolère, tandis que pour la religion chrétienne le prochain est un « bien » qu’on aime. Idem si l’on compare la valeur du « profit individuel » maçonnique contre la valeur du « service » chrétien… etc.
    Politique et Religion sont donc distincts mais aussi inséparables pour avancer. C’est toujours le diable qui amalgame ou divise.
    Salutation.

     

    Répondre à ce message

  • #1964930
    Le 13 mai à 21:39 par Luc1257
    Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

    Bonjour à tous, je voudrais remercier chaleureusement E&R d’avoir relayé mon travail.
    Un grand merci également à tous ceux qui ont laissé des commentaires encourageants.
    Aujourd’hui c’est le 13 mai, jour de l’apparition de Marie à Fatima, qu’elle puisse éclairer chaque homme de bonne volonté sur la voie de la Vérité.

     

    Répondre à ce message

  • #1966520
    Le 16 mai à 00:11 par Thomas
    Le concile de Nicée : drame du christianisme ?

    Je pense que l’erreur est de s’arrêter au concile de Nicée exclusivement, bien qu’imparfait il était nécessaire mais il ne faut pas oublier que des conciles il y en a eu 7 permettant de préciser et d’approfondir de plus en plus le dogme.... (je m’arrête à 7 car je suis orthodoxe, les autres conciles occidentale ne sont pas valides)

    se baser sur un seul concile est une erreur, car elle limite l’œuvre de Dieu....

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents