Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies

Après l’échec de l’implantation de l’AfriCom sur le continent noir, le Pentagone a regroupé ses forces pour l’Afrique et pour l’Europe sous un commandement unique à Wiesbaden (Allemagne). Il les utilise pour imposer un nouveau découpage territorial, notamment en reconnaissant la République sahraouie. Les États membres de l’Union européenne sont priés de suivre le mouvement et devront la reconnaître aussi. En définitive, c’est le commandement US de Wiesbaden qui imposera à Bruxelles sa politique étrangère. D’ores et déjà, c’est de cette manière qu’il convient d’interpréter le gel des actions militaires de la France et de l’Union européenne au Mali, mais pas au Tchad.

 

L’African Lion (Lion Africain), la plus grande manœuvre militaire dans le continent, planifiée et conduite par l’US Army, a débuté hier. Elle comprend des volets terrestres, aériens et navals au Maroc, en Tunisie, au Sénégal et dans les mers adjacentes – de l’Afrique du Nord à l’Afrique de l’Ouest, de la Méditerranée à l’Atlantique. 8 000 militaires, pour la moitié états-uniens, avec environ 200 blindés, canons autopropulsés, avions et navires de guerre y participent. L’African Lion 21, dont le coût est prévu à 24 millions de dollars, a des implications qui la rendent particulièrement importante.

Avec un plan politique décidé fondamentalement à Washington, la manœuvre se déroule cette année pour la première fois dans le Sahara occidental, c’est-à-dire dans le territoire de la République sahraouie, reconnue par plus de 80 États de l’ONU, mais dont l’existence est niée et combattue avec tous moyens par le Maroc. Rabat déclare que de cette façon « Washington reconnaît la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental » et invite l’Algérie et l’Espagne à abandonner « leur hostilité à l’égard de l’intégrité territoriale du Maroc ». L’Espagne, accusée par le Maroc de soutenir le Polisario (Front de libération du Sahara occidental), ne participe pas cette année à l’African Lion. Washington réaffirme son plein soutien au Maroc, en le définissant comme « plus grand allié non-OTAN et partenaire des États-Unis ».

La manœuvre de déroule cette année, pour la première fois, dans le cadre d’une nouvelle structure américaine de commandement. En novembre dernier, l’US Army Europe et l’US Army Africa ont été incorporées dans un unique commandement : l’US Army Europe and Africa. Le général Chris Cavoli, qui en est le chef, explique la raison de cette décision : « Les problèmes de sécurité régionale d’Europe et Afrique sont inextricablement reliés et, si on les laisse sans contrôle, ils peuvent rapidement se diffuser d’une zone à l’autre. » D’où la décision de l’Armée de terre américaine d’incorporer le Commandement de l’Europe et le Commandement de l’Afrique, afin de « déplacer dynamiquement les forces d’un théâtre à l’autre, d’un continent à l’autre, en améliorant nos temps de réponse aux urgences régionales ». Dans ce cadre, l’African Lion 21 est incorporée à la Defender-Europe 21, dans laquelle sont engagés 28 000 militaires et plus de 2 000 véhicules lourds. Pratiquement, c’est une seule série de manœuvres militaires coordonnées qui est en train de se dérouler de l’Europe du Nord à l’Afrique de l’Ouest, planifiée et commandée par l’US Army Europe and Africa. Objectif officiel : contrecarrer une non précisée « maléfique activité en Afrique du Nord et Europe Méridionale et agression militaire adversaire », avec référence évidente à la Russie et à la Chine.

L’Italie participe à l’African Lion 21, comme à la Defender-Europe 21, non seulement avec ses propres forces, mais comme base stratégique. La manœuvre en Afrique est dirigée depuis Vicenza, par la Task Force de l’Europe Méridionale de l’US Army, et les forces participantes sont approvisionnées, à travers le port de Livourne, avec des matériaux de guerre provenant de Camp Darby, la base logistique limitrophe de l’US Army. La participation à l’African Lion 21 participe de l’engagement militaire italien croissant en Afrique. Emblématique en est la mission au Niger, formellement « dans la cadre d’un effort conjoint européen et états-unien pour la stabilisation de l’aire et pour s’opposer aux trafics illégaux et aux menaces contre la sécurité » ; en réalité pour le contrôle d’une des aires les plus riches en matières premières stratégiques (notamment pétrole, uranium, coltan) exploitées par des multinationales états-uniennes et européennes, dont l’oligopole est mis en danger par la présence économique chinoise et par d’autres facteurs. D’où le recours à la traditionnelle stratégie coloniale : garantir ses propres intérêts par des moyens militaires, y compris le soutien aux élites locales qui fondent leur pouvoir sur les forces armées, derrière l’écran de fumée de l’opposition aux milices djihadistes. En réalité les interventions militaires aggravent les conditions de vie des populations, en renforçant les mécanismes d’exploitation et d’assujettissement, avec pour résultat des migrations forcées et les tragédies humaines qui s’en suivent.

Manlio Dinucci

 

En lien, sur E&R :

 
 






Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2742216
    Le 9 juin à 01:09 par Dip
    Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies

    L’exercice militaire n’aura pas lieu au Sahara Occidental mais bien au Maroc dans les parties reconnues par tous le monde. https://www.jeuneafrique.com/118512... https://www.elwatan.com/edition/int...

    Quand on voit surtout que le vieux Biden aux ordres n’a pas installé le consulat a Dakhla, Israël a rappelé son ambassadeur et s’impatiente pour l’ambassadeur marocain à Jérusalem ça pue pour le Maroc surtout. Après avoir essayé de retourner l’Espagne et l’Allemagne en faveur du Maroc (ce qui a été un échec) les voila condamné à envoyer l’ambassadeur à Jérusalem ou fin de la reconnaissance.

    Comme quoi, pas besoin de l’Algérie pour que le Maroc se flingue tout seul. Tapiner pour le diable suffit.

     

    Répondre à ce message

  • #2742537
    Le 9 juin à 14:27 par Le maroquin
    Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies

    Je tiens à remercier E&R de nous laissez nous exprimer bien qu’il s’agisse d’une problématique relativement mineure pour vous. Mais, il s’agit d’un problème majeur au Sud de la Méditérannée.
    "Elle comprend des volets terrestres, aériens et navals au Maroc, en Tunisie, au Sénégal et dans les mers adjacentes – de l’Afrique du Nord à l’Afrique de l’Ouest, de la Méditerranée à l’Atlantique."
    Regardez bien comme tous les commentaires vont être orientés vers le Maroc. Et surtout l’utilisation d’un langage ordurier envers son roi. C’est l’utilisation des élements de langage du site "algériepatriotique" appartenant au général Nezzar, le boucher de la décennie sanglante, figure de l’état profond algérien. J’invite tous les Français à visiter ce site et découvrir la psychologie profonde qui se cache derrière le sourire, qui se veut enjoleur, du président Tebboune (nom qui en arabe se rapproche d’un autre qui désigne l’organe sexuel féminin "taboune").
    Ce "conflit" est la résultante de la Guerre Froide avec deux régimes politiques aussi antagoniste que les deux grands blocs les chapeautant. Il s’agit, aussi, du dernier lampion de la période révolutionnaire d’Alger, de son âge d’or lorsque les révolutionnaires du monde entier s’y donnait rdv, auquel s’accroche ses dirigeants.
    Il est interressant de noter que les fervants défenseurs du polisario sont des fervants nostalgiques (Manlio Dinucci, René Naba,...) de cette période. Alger y voit aussi un moyen de contrer l’évolution du Maroc. Alger se voulait le phare de l’Afrique du Nord (et elle avait tout pour y arriver !). N’y ayant pas réussi, ne lui reste que la destruction de ses voisins.
    La plus grave erreur qu’a faite le Maroc, on la doit à Mohamed V, fervent croyant de l’Islam véritable (pas cette islam 2.0 anglosioniste) qui a refusé la proposition française de s’entendre sur le tracé des frontières. Il croyait que Algérie indépendante mettrait en avant nos liens historiques et serait reconnaissante du soutien apporté à sa libération (le con ! paix à son âme).
    Alger se cache derrière la "défense des causes justes". Remarquez que leur peuple n’en est pas une !
    Qu’a fait Alger lors de la destuction de la Libye ? ou lors de celle de Gaza ?
    Nous connaissons tous le peuple palestinien mais où est le sharaoui, combien sont-ils ? Mystère et boule de gomme.
    Le peuple marocain et le peuple algérien sont un seul et même peuple comme le sont les coréens ou les yémenites, le reste est de la politique, de la mauvaise politique.

     

    Répondre à ce message

    • #2742775
      Le 9 juin à 20:30 par Dip
      Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies

      Non. Nous ne sommes pas "comme les marocains".

      Le Maroc est un tapin de l’Empire, l’Algérie elle malgré tout résiste et continue de résister. Ce n’est pas l’Algérie qui achète de l’armement chez Israël contre son voisin, ce n’est pas l’Algérie qui reconnait Israel pour espérer de l’aide contre son voisin, ce n’est pas l’Algérie qui passe son temps a parler de son voisin en insultant le peuple.

      L’Algérie a accueilli et protégé la famille de Khadafi. Qu’a fait le Maroc ? L’Algérie aide toujours financièrement les Gazaoui. Le Maroc installe une ambassade à Jérusalem pour Israel. L’Algérie a dénoncé la guerre dégeulasse mené par les bédouins du Golfe pour l’Empire au Yémen. Le Maroc y a participé (et s’est fait défoncer par les Houtis).

      Parler de Nezzar hors-jeu et sous mandat d’arrêt international prouve que vous êtes déconnecté des évènements en Algérie d’ailleurs.

      L’Algérie ne fait que diriger pour ses propres intérêts au niveau international. La différence avec la monarchie décadente alaouite et Malika VI LGBT Friendly qui pense à son porte-feuille.

       
    • #2742809
      Le 9 juin à 21:29 par fajs
      Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies

      Dans tous les cas ! Quel est l’intérêt pour le peuple français ?
      Le Maghreb vit ses indépendances et se construit.
      Qu’ils se fassent la guerre s’ils la veulent !
      [ les Rois de France ont fait comme il fallait pour mon pays ]

       
    • #2742832
      Le 9 juin à 22:01 par RZA
      Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies

      Un peu de lecture pour les sujets du royaume enchanté :

      https://moroccomail.fr/2021/05/31/l...

       
    • #2742859
      Le 9 juin à 22:36 par Charles X
      Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies

      DIP
      Ne vous prenez pas pour ce que vous n’êtes pas et cessez de nous prendre pour des ignorants, gardez votre propagande misérable pour vos confrères, on est en France et sur ER par sur canal FLN.
      Les seuls qui combattent l’empire dans monde orientale sont l’Iran, la Syrie, le Hezbollah et le Hamas, l’Algérie est dirigé par des escrocs qui planquent l’argent des ressources en Suisse et ailleurs, ont tous des biens immobiliers en Europe et au moindre pépin physique viennent se faire soigner chez nous, (Bouteflika en France ou Teboun en Allemagne), On n’a jamais vu Ahmadinejad venir se faire soigner en Europe. L’Algérie ne subit aucun embargo, contrairement à l’Iran qui combat réellement. Les algériens aiment tellement leur pays qu’ils le fuient dès que possible. La seule que vous savez faire c’est de mettre toutes vos incompétences de bras cassés sur le dos de la France et visiblement de vos voisins marocains que vous fustigez mais qui au moins ont la décence (à l’instar des tunisiens) de ne pas cracher sur la France pour les conditions merdes qu’ils vivent depuis les indépendances.

       
    • #2742864
      Le 9 juin à 22:46 par Idir Ait Yahya
      Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies

      RZA

      Le Royaume enchanté, non les marocains ne sont pas aussi dupes que les algériens qui scandent sans arrêt que leur pays est le "paradis sur terre" mais prennent la poudre d’escampette à la premiere occasion, en général vers l’ancien pays colonisateur, celui qui est à vous entendre "à l’origine de tous vos malheurs". en revanche Royaume millénaire oui le Maroc existe depuis 789 l’Algérie depuis 1962, d’où votre complexe d’infériorité comme le dit si bien le Pr. Bernard Lugan.
      Le sahara était déjà territoire marocain que l’Algérie n’existait pas, et ça avec ou sans Hassan II, l’Espagne, l’Empire, les USA ou ce que vous voulez.

       
  • #2742870
    Le 9 juin à 22:54 par Michel
    Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies

    Le sahara dit "occidental" n’existe pas, c’est une invention espagnol, il n’y jamais eu mention nulle part d’un sahara "espagnol" puis "occidental" avant l’arrivée néfaste des espagnols dans cette partie du Maroc, d’ailleurs les espagnols avaient inclus ces territoires avec Tarfaya et Sidi Ifni (les autres territoire espagnols du Maroc) sous une même et unique administration avant les vagues de décolonisation des territoires d’Afrique, Robert Rézette dans son ouvrage "le sahara occidental et les frontières marocaines" chez les Nouvelles Éditions Latines, 1975, donne tous les détails de cette affaire avec sources, documents datés etc. Un grand écrivain français Pierre Loti dans son ouvrage "le roman d’un spahi" en 1880 soit 4 ans avant l’arrivée des espagnols, parle en page 1 de l’introduction "du sud du Maroc" pour qualifier cette région saharienne, avant d’arriver après un long voyage à Saint-louis du Sénégal capitale de la Sénégambie.
    Autres détails, quand Manilo Dinucci dit que 80 pays reconnaissent la RADS, il ment ou est un inculte ce qui est problématique dans un cas comme dans l’autre.
    La RASD n’est reconnu aujourd’hui que par 23 pays dans le monde principalement en Afrique et Amérique Latine et qui sont des résidus de la guerre froide ces pays étant autrefois dans le camp de du bloc de l’est, il y a donc plus ou moins 170 pays dans le monde qui ne reconnaissent pas cette pseudo république, par ailleurs la RASD n’est reconnue ni par l’Organisation des Nations unies, ni par la Ligue arabe, ni par l’Union du Maghreb arabe, ni par l’Organisation de la coopération islamique ni par aucun pays européen ou pays membre permanent dans le Conseil de sécurité des Nations unies, c-a-d même pas par la Russie grand "allié" de l’Algérie, et non plus par la Chine qui (comme la France ou le Maroc est une veille nation) et qui connait au Tibet et ailleurs plus ou moins les mêmes problèmes de contestations territoriales (fomentées de l’extérieur) que le Maroc.
    Pour conclure, cette question du sahara n’est comme l’affirme Charles Saint Prot qu’un conflit artificiel entretenu par le régime algérien et dans bien moindre mesure par certains membres du gouvernement espagnol, en réalité personne ne s’intéresse à ce sujet qui est cependant une question vitale pour le Maroc, les provinces du sud c’est 1/3 du territoire du Maroc

     

    Répondre à ce message

  • #2742882
    Le 9 juin à 23:21 par Montjoie Saint Denis
    Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies

    "Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies"

    L’empire rassemble des forces dans la région pour détruire le régime algérien qui bien qu’étant coopératif (on ne va pas se mentir, ce ne sont pas les gardiens de la révolution à Alger) n’est cependant pas assez mondialiste, après le mouvement hirak qui n’a pas suffisamment déstabiliser le régime du fait des difficultés liées au covid, après les jihadistes acheminés par les turques (OTAN) sur le frontière libyco-algérienne amoindrit par l’intervention russe, les USA placent leurs pions au Maroc en Tunisie au Sénégal en Espagne etc etc.
    Les algériens vont se prendre une rouste, on pourrait s’en réjouir nous autres Français quand on subit depuis 62 les vociférations sans fondements des ces schizophrènes qui nous insultes mais viennent chez nous, et le problème est là, s’en réjouir certes, mais la destruction de ce pays c’est encore plein de clandos en méditerranée direction Marseille puis à Saint Denis. Du pain béni pour Zemmour &co.

     

    Répondre à ce message

  • #2742892
    Le 9 juin à 23:48 par Mars Attack
    Le Lion Africain en chasse de nouvelles proies

    Manilio Dinnucci est-il un membre d’ER ? ou un proche comme l’est Meyssan ?

     

    Répondre à ce message