Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Monde s’attaque à l’influence de la "cathosphère"

La Kommandantur n’aime pas le renouveau chrétien

L’offensive contre les chrétiens, le christianisme ou la « cathosphère » ne connaît pas de répit. Le Monde prouve par là qu’il est devenu une plateforme idéologique avec des cibles qui ressemblent à s’y méprendre à celles de l’oligarchie : les patriotes, les chrétiens, les antilibéraux de tous poils, bref, la gauche du travail et la droite des valeurs.
Ce positionnement idéologique n’est pas dit, il se dessine en creux et par opposition (farouche) aux ennemis pré-cités. Les trois actionnaires récents du journal sont pourtant très en phase avec cette nouvelle approche journalistique : Niel est un ultralibéral en économie, Bergé un libéral ultra en mœurs, et Pigasse le prototype du banquier de gauche.
Allez savoir pourquoi, la dénonciation du jour porte sur les nouveaux croyants qui ont de l’influence sur l’Internet. Peut-être leur succès fait-il peur à ceux qui tiennent les commandes de la bien-pensance culturelle en France.

 

 

Aussitôt, sur Twitter, la « cathosphère » a réagi et s’en est pris à la « catasphère » du Monde. Dans ce genre d’article, on oscille en permanence entre l’information et la dénonciation. C’est ce parfum nauséabond qui ne nous lâche pas quand on parcourt les lignes de la journaliste. Il s’agit de ficher, les noms, les gens, de constituer un réseau, de montrer le complot. Toujours la même méthode, celle d’une police de l’Information. Et Le Monde s’en est fait une spécialité, depuis la montée en puissance de Dieudonné et Soral sur le média des pauvres.

Les Veilleurs, cette organisation née des grandes manifestations anti-mariage gay de l’année 2013, sont ainsi considérés comme des « antimodernes ». La modernité étant synonyme de libéralisme, politique de genre et multiculturalisme, et là on revient à nos trois rois mages, Bergé, Niel et Pigasse.

Le relativisme est leur pire ennemi. Voilà pourquoi ces antimodernes livrent une bataille des valeurs contre les politiques de genre, le libéralisme économique, le multiculturalisme, voire l’islam. « Ce qui motive ces bons élèves, c’est la conviction que certaines politiques sont en train de détruire la société française dans son ADN catholique », précise Denis Pelletier, directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE).
« Cette génération considère qu’il faut permettre au christianisme, qui s’était dilué après le concile [Vatican II] dans une sorte d’humanisme un peu mou, de retrouver sa capacité de reconfiguration de la société », ajoute son collègue à l’EPHE Philippe Portier.

On n’a pas le droit de reprendre ni en entier ni à moitié l’article du Monde, mais on doit forcément illustrer notre analyse. Le paragraphe suivant illustre la volonté de rabaisser la prétention intellectuelle de ces néochrétiens :

Afin de se légitimer comme intellectuels, ils se donnent pour références Guy Debord, convoqué pour défendre l’usage de la fessée, Jean-Claude Michéa pour dénoncer la société de consommation, André Gorz pour faire l’éloge de la simplicité…

On a bien compris que le policier de la pensée du Monde ne leur accordait pas le statut envié d’intellectuels, qui permettrait de rentrer dans le cadre du débat délimité par le Système. Cependant, ce qui inquiète l’organe du mondialisme libéral sociétal, c’est qu’il ne s’agit plus de gros bourrins fachos issus du bas peuple, mais de fils et filles de bonne famille qui font Sciences Po ou l’ENS (Normale Sup). C’est plus embêtant, il va falloir croiser le fer idéologique avec ces troupes aguerries à travers les combats de rue (la Manif pour tous) et les combats d’idées (la revue Communio). Pour aller vite, Communio est dirigée par des intellectuels qui reviennent sur Vatican II et l’« ouverture » de l’Église, c’est-à-dire l’affaiblissement de son dogme. Aujourd’hui, explique le journaliste, qui pour une fois fait du journalisme, ces nouveaux chrétiens ne cherchent pas à « s’adapter au monde mais adapter le monde à leur vérité ». Ce qui est la définition d’une politique... offensive.

Les pionniers responsables de cette redéfinition sont heureusement dénoncés :

Chantal Delsol est élue à l’Académie des sciences morales et politiques en 2007, Jean-Luc Marion à l’Académie française en 2008 et Rémi Brague à l’Académie catholique de France en 2009.

Là aussi, automatiquement, intervient le réflexe de rabaissement :

Certains, toutefois, hésitent à qualifier ces académiciens d’intellectuels.

François Fillon, candidat malheureux à l’élection présidentielle – on peut considérer qu’il s’est fait voler la présidence par le Système –, s’est appuyé sur cette mouvance. Et même s’il l’a regretté par la suite (les références à « Sens commun » dans la dernière semaine de campagne), c’est quand même ça qui a maintenu la solidité de ses troupes dans la tempête médiatique, des troupes qui ne manquent par définition pas de foi.

Désormais, ce noyau intellectuel issu de la Manif pour tous a pris confiance et consistance, ce qui a permis à ses membres de « conquérir des positions stratégiques dans l’organigramme du parti » (Les Républicains). Noyautage et entrisme ! On rappelle que Le Monde a fait l’objet d’un noyautage trotskiste sans précédent pendant l’ère Plenel, ce qui n’a choqué personne à l’époque. Aussitôt, les termes interdits surgissent : « identitaires », « souverainistes », « royalistes ». Ce n’est pas encore la « fachosphère » mais presque. On attend Mediapart et SteetPress, ces deux autres dépendances de la Kommandantur mondialiste en France, qui devraient faire le « joint ».

C’est pour cela que le débat d’idées n’est pas drôle avec ces idéologues du Système : ils sont tellement calculables.

 

Eugénie Bastié, invitée de France Inter le 24 mai 2016, où Sonia Devillers la soupçonne d’être le chaînon manquant entre la presse mainstream (Le Figaro) et les réseaux sociaux « d’extrême droite » (à 11’12) :

 

Une Église qui veut à nouveau sauver le monde,
et pas être sauvée par le monde,
lire chez Kontre Kulture

 

La vieille Église est en train de s’ébrouer… Voir sur E&R :

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1747783
    Le 17 juin à 19:23 par Rémi O. Lobry
    Le Monde s’attaque à l’influence de la "cathosphère"

    Retour aux catacombes.

    Les merdias main stream n’ont plus rien à dire. Toute propagande est inutile à présent. Les merdias ont définitivement modifié les gens. La masse produit elle-même les messages dysfonctionnels qu’auparavant les merdias devaient leur mettre dedans.

    Comme nous l’a démontré Lucien Cerise, là où la propagande consistait à modifier le contenu des têtes, l’ingénierie sociale a modifié les contenants. C’est à dire carrément les gens. Ils cessent de mettre des idées à la con dans des têtes encore bien faites, ils produisent directement des têtes de cons.

    Cela explique pourquoi ils remplacent tous les présentateurs qui pouvaient encore passer pour des « journalistes » par des hôtesses d’accueil. Ayant peur pour leurs miches, celles-ci qui avaient été recrutées parce qu’elles maîtrisaient encore à peu près l’enfumage de crétins se voyant poussés vers la sortie à leur tour à présent, vont pêcher sur les rézoçoçios de quoi tenir encore un peu because tous leurs emprunts de bobos parisiens à rembourser.

    Le site E&R vient récemment de mettre en ligne quelques jolis spécimens de futures députettes à deux neurones qui vont bientôt peupler l’assemblée. Ça nous a bien fait marrer, mais ça nous a bien atterrés aussi un peu quand même.

    Cette gentille Eugénie Bastié ne devrait pas accepter d’aider cette future chômeuse à se raccrocher à son micro de Radio-Paris-Ment. Eugénie Bastié is just feeding the troll. Eugénie Bastié doit aller se planquer dans les catacombes maintenant.

    Quand je pense que, ancien lecteur de Fluide Glacial, Hara-kiri Hebdo, Les Pieds Nickelés, l’Écho des Savanes et Métal Hurlant, je n’achète plus que Le Figaro occasionnellement maintenant, je me dis que something must have hapened in here :

    https://youtu.be/gp5JCrSXkJY

     

    Répondre à ce message

  • #1747938
    Le 17 juin à 23:34 par Godefroi de Javron
    Le Monde s’attaque à l’influence de la "cathosphère"

    la "cathosphère" .. pas très biblique ça .. les véritables enfants de Dieu se fichent bien des "attaques" de ces païens qui finiront dans le Shéol .." Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.(Romains 8:38) en effet "Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres.." (Romains 2:14) Qu’ils se repentent ces morts, car devant Dieu ils sont morts ! "Mais celle qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante" (1 Timothée 5:6).

     

    Répondre à ce message

  • #1747945

    Bastié est une cuckservative, comme dirait De Lesquen. Elle est à l’image de Polony.

     

    Répondre à ce message

  • #1747949
    Le 17 juin à 23:49 par Alexandre L
    Le Monde s’attaque à l’influence de la "cathosphère"

    "D’ailleurs que leur importe
    La mort ? Ils ont la foi, ce mensonge du cœur,
    Le chrétien croit toujours du ciel s’ouvrir la porte
    Et que de ses bourreaux la mort le rend vainqueur." (Herculanum)

    Quand le Monde s’inquiète, je me réjouis.

     

    Répondre à ce message

  • #1747971

    désolé ce ne sont pas les catholiques qui possèdent les banques,les médias les industries,les institutions mais...

     

    Répondre à ce message

  • #1748004
    Le 18 juin à 02:14 par Jean Le Chevalier
    Le Monde s’attaque à l’influence de la "cathosphère"

    Tous ces enfants de Satan sortent du bois, à nous de tenir bon, de les combattre jusqu’au bout. La justice divine sera terrible pour eux, ils sont puissants et malsains mais ils ne font pas peur. Ce sont les derniers soubresauts de la bête qui sait que le bien doit gagner malgré la situation actuelle.

     

    Répondre à ce message

  • #1748038
    Le 18 juin à 05:37 par Hasdrubal
    Le Monde s’attaque à l’influence de la "cathosphère"

    On parle de la cathosphère mais quid de la judéosphère tout aussi importante sinon plus.

     

    Répondre à ce message

  • #1748143

    bah c’est sur que si 7.5 millions de voix font 450 deputes dans les futures elections (donc avec plusde 50% d’abstentions a chaque fois), 3 millions de voix des cathos pratiquants ca fait la moitie...

     

    Répondre à ce message

  • #1748341

    Aujourd’hui c’est le jour de la Solennité du corps et du sang du Christ,
    la fête du Saint Sacrement, (Corpus Christi). Fêtons la présence réelle de Jésus-Christ dans le sacrement de l’Eucharistie, seul véritable espoir de ce monde.
    Un jour tellement plus beau et tellement plus important que ces élections républicaines jouées d’avance et sans espoir.
    Bonne fête à tous les catholiques.

     

    Répondre à ce message

  • #1748451
    Le 18 juin à 22:40 par MagnaVeritas
    Le Monde s’attaque à l’influence de la "cathosphère"

    Parfait !
    Moment de kairos.
    Les mauvais perdants presstitués vont continuer faire ce qu’ils ont toujours fait : perdre. Et dorénavant, même des gosses s’en rendront compte.

    La reconquête est en marche et c’est un mouvement inarrêtable. Tout le petit monde abject qu’ils ont essayé de bâtir va s’effondrer face au notre, notre monde chrétien, qui ne cessera jamais de croitre.
    Que ces mauvais perdants continuent de paniquer, nous reprenons tranquillement la main. Lentement mais sûrement, nous les poussons dans leurs derniers retranchements.

    Merci à toutes ces ordures de nous injurier. Et merci à internet de permettre la diffusion de 300 d’archives prouvant la haine rabique antichrétienne en France.

    Qu’ils essaient encore, on les attend.

    MagnaVeritas

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents