Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Monde se désole : trop d’Allemands ne respectent plus la Shoah

« Jens-Christian Wagner est inquiet. Début janvier, le directeur, depuis 2014, des mémoriaux du Land de Basse-Saxe, dans le nord de l’Allemagne, a décidé de sonner l’alarme pour dénoncer l’augmentation du nombre de “provocations” perpétrées lors des visites de l’ancien camp de Bergen-Belsen, un des lieux de mémoire dont il a la responsabilité. »

C’est quand même le dernier pays dans lequel on pouvait s’attendre à ce genre de « provocations ». L’Allemagne est aux premières loges quant au devoir de mémoire et cela inclut évidemment le respect de la souffrance juive, mais peut-être pas un alignement total sur les injonctions sionistes, qui semblent ne pas avoir de limites ni de fin. Car on ne sait jamais jusqu’où doit aller la repentance. L’Allemagne paye, l’Allemagne s’agenouille, l’Allemagne demande pardon, que faut-il de plus ? Un hara-kiri national ?

 

Une surshoah contre-productive

Il faut avoir une pensée pour les morts, certes, car ils furent nombreux, en Pologne plus qu’en Allemagne, d’où les juifs allemands sont partis, car ils n’ont pas été assassinés sur place. Les Allemands sont d’accord pour dire que la persécution des juifs, c’était dégueulasse, mais la persécution des Allemands d’aujourd’hui ne passe pas : le gavage des goys, ça suffit ! Es reicht !

Le 75e anniversaire de la libération par les Soviétiques du camp d’Auschwitz est l’occasion de se re et re et re-remémorer un truc que tout le monde connaît par cœur, impossible d’y échapper, comme une gigantesque coulée de phosphore sur Dresde, la mort blanche qui s’insinuait jusque dans les caves où la population civile se terrait : les médias dominants nous en mettent plein la vue, plein les oreilles, plein la tête, et encore plus que d’habitude alors qu’on était déjà à saturation.

Il faudrait interroger nos décideurs médiatiques sur l’utilité de ce gavage (on n’a pas dit gazage, mais on pourrait dire gazage des goys, tout en craignant la remontrance d’une Ruth Elkrief pour qui le mot ne peut pas être employé à la légère par les Gilets jaunes), un gavage qui est devenu totalement contre-productif, la preuve :

« Il faut dire que le tableau brossé par M. Wagner est sombre. Dans son bureau de la ville de Celle, situé dans une petite maison du XVIIIe siècle qui fut le siège local de la SS sous le IIIe Reich, à une vingtaine de kilomètres de Bergen-Belsen, cet historien de 53 ans cite quelques-uns des incidents survenus dans l’ancien camp au cours de l’année 2019. Parmi eux, la venue d’un youtubeur très connu dans les milieux négationnistes, qui a pris à partie des employés du mémorial en mettant en doute les injections mortelles de phénol administrées aux déportés dans l’infirmerie du camp. Quelques jours plus tard, le même homme s’était fait remarquer dans l’ancien camp de Dachau (Bavière), en demandant à l’accompagnatrice d’un groupe scolaire si elle était juive. »

 

Les dommages collatéraux du carpet-bombing anti-allemand

Eh oui, loi de l’action-réaction : on gave un canard, il fait vovo. Il dégorge toute sa propagande, il est énervé, il ne veut plus bouffer de la Shoah matin, midi et soir. La Shoah doit être enseignée dans les écoles, certes, mais au même titre que le génocide programmé de l’élite polonaise, des populations soviétiques dans l’espace vital allemand décidé par Himmler, des Chinois de Nankin en 1937. Nankin ? L’occupation japonaise de décembre 1937 vire au gore : des dizaines de milliers de viols sur femmes et enfants, et enfants, on répète, des centaines de milliers de morts chinois, des civils !, par balles et baïonnette. Un concours de tuerie inimaginable... pour même pas une ligne dans nos livres scolaires de propagande historique ! Pourtant, il s’agit bien d’un génocide :

« Il n’existe pas d’explication apparente pour ce sinistre événement. Les soldats japonais, qui espéraient une victoire facile, ont au contraire combattu pendant des mois et ont subi plus de pertes que prévu. Ils étaient las, en colère, frustrés et fatigués. Les femmes chinoises étaient sans défense, les hommes sans pouvoir ou absents. La guerre, bien que non déclarée, n’avait pas de but bien précis. Peut-être tous les Chinois, quels que soient leur âge ou sexe, semblaient marqués comme victimes. » (Wikipédia)

Les shoahs oubliées

Qui à l’école a entendu parler du massacre de Nankin ? Personne. La guerre sino-japonaise fera 3 millions de morts militaires et 9 millions de morts civils chez les Chinois, mais les historiens estiment que 20 millions de Chinois ont disparu pendant cette occupation sanglante qui durera jusqu’en 1945. C’est peut-être pour cela que les Chinois ont une petite dent contre les Japonais et se foutent de la Shoah des juifs comme de l’an 40. Pourtant, Claude Lanzmann est allé proposé son film fétiche là-bas, sans grands résultats. La shoatisation de la Chine n’est plus à l’ordre du jour, semble-t-il. Ils ont déjà la leur.

L’article du Monde peut se lire de deux façon, non pas d’une façon juive ou d’une façon nazie, mais d’une façon propagandiste ou d’une façon neutre, historique, dépassionnée :

« Autre exemple : la visite houleuse d’une classe de lycée, au cours de laquelle une poignée d’élèves a tenté de déstabiliser la guide, en soutenant que le nombre élevé de morts à Bergen-Belsen, en particulier dans les derniers mois de la guerre, était moins lié à la volonté criminelle des nazis qu’aux difficultés d’approvisionnement causées par les bombardements alliés. Ou encore en affirmant que la situation des déportés à Bergen-Belsen – connu notamment à travers la figure d’Anne Frank, morte du typhus en mars 1945, à l’âge de 15 ans – n’était pas plus dramatique que celle des soldats allemands internés dans les Rheinwiesenlager, ces camps installés par les Américains, près du Rhin, au moment de la chute du IIIe Reich. »

Quand on capitalise à mort sur une souffrance, faut-il s’étonner qu’on se fasse jeter une souffrance concurrente au visage ? Il est vrai que la souffrance des populations civiles allemandes pendant l’occupation russe, et la grande transhumance des civils allemands des territoires conquis jusqu’en 1944 ne figurent pas au programme de nos collèges et lycées. Pas assez manichéen ! Trop déshoatisant ! Et pourtant, des victimes, il y en a eu, dans tous les camps.

 

Halt à la Kultur de la honte !

Voilà pourquoi les gardiens et les guides des sites concentrationnaires transformés en musées mais aussi en instruments de propagande assistent à des scènes de résistance, une résistance qui n’est pas de l’antisémitisme, mais un refus de gober une propagande insupportable, un torrent manichéen destiné à détruire l’âme allemande. Les gens résistent au gavage, voilà tout, et ça étonne Thomas Wieder du Monde, qui évoque la « libération de la parole » (il est temps, 75 ans après) en lien avec la montée de l’AfD : mais quel autre moyen est donné aux Allemands de raviver leur patriotisme, l’amour de leur pays ?

Une fois seulement, lors de la Coupe du monde de football 2006 (en Allemagne), on a pu voir des drapeaux allemands s’agiter sans que les autorités mondialistes ne surréagissent à coups de « achtung patrie, Hitler, nazisme, Shoah ! ». Cet amour leur est interdit, alors il passe par toutes les fentes possibles dans le mur, le mur de leur repentance. C’est un autre mur, moins visible que celui de Berlin, mais qui est lui aussi en train de s’effriter. Et il tombera, fatalement, car c’est le sens de l’Histoire.

Que les autorités allemandes sous le joug moral des autorités sionistes cessent cette propagande désastreuse, laissent les historiens travailler, et ce revival prétendument antisémite s’éteindra de lui-même. Trop de propagande tue la propagande ! On dirait qu’il y en a, du côté des autorités « morales », qui ont vraiment envie que l’antisémitisme se refasse une santé !

« De Bergen-Belsen à Buchenwald, les deux directeurs [de mémoriaux, NDLR] avancent la même analyse. Selon eux, tout a changé avec la montée de l’AfD, et en particulier depuis que les dirigeants de ce parti, créé en 2013 pour réclamer la fin de l’euro et le retour du deutschemark, ont décidé d’en faire un mouvement d’extrême droite nationaliste et xénophobe défendant une lecture “alternative” de l’histoire allemande. Début 2017, Björn Höcke, leader de l’aile radicale de l’AfD et chef de file du parti en Thuringe, a ainsi qualifié de “monument de la honte” le Mémorial aux juifs assassinés d’Europe, à Berlin, réclamant “un virage à 180 degrés de la politique mémorielle de l’Allemagne” et considérant comme “un grand problème” qu’Hitler soit dépeint comme “l’incarnation du mal absolu”. »

Pour finir, à propos de Hitler, le « mal absolu » selon la propagande occidentale, pour utiliser un euphémisme : des dirigeants symbolisant le mal absolu, il y en a beaucoup dans l’Histoire, pas la peine de les citer, même les Palestiniens, ces juifs des juifs, ont les leurs.

Pour reprendre notre titre, c’est donc la propagande de la Shoah et non la Shoah elle-même que les Allemands rejettent de plus en plus. Le camp d’Auschwitz, qui a été conservé pour être un lieu de mémoire, est devenu une fabrique du sionisme, une formation au sionisme pour les enfants du monde entier.

 

 

Sur Europe 1, Nathalie Lévy se demande comment assurer la « transmission de la Shoah » :

Une Shoah mal barrée en Allemagne :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

77 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Nous verrons peut-être un jour une révolte d’esprit contre le poids.", Louis-Ferdinand Céline.


  • "le directeur, depuis 2014, des mémoriaux du Land de Basse-Saxe, "
    Combien peut gagner par mois un parasite pareil.

     

    • En effet, la Shoah a produit tout un petit monde qui en vit déjà. C’est fascinant. Il n’y a pas encore eu de conciles pour déterminer les points de doctrine, et de trancher les divergences, car le flou reste son terreau de prédilection. C’est ce qui fait craindre qu’elle ait un sacré avenir, si l’on en croit la manière dont les religions s’établissent. En fait, il faudrait que la religion de la Shoah rompît complètement ses liens avec le judaïsme comme le christianisme l’a fait et même devînt anti-juive ! Une Shoah sans les juifs ! Cela deviendra alors complètement fou et le monde se divisera. Mais on s’amusera.

      On passera donc avec les Shoah du flou et de l’attente du Royaume et du Retour des Justes,, à des controverses, puis aux Pères de l’Eglise, une patrologie en deux cents volumes in octavo, ensuite à un clergé et à un pape (à moins de donner aux "survivants de la Shoah" le rôle de papes collectifs ou même de Christs collectifs) ensuite on finira pas des excommunications,.des bulles et finalement des indulgences et des grâces.

      Amen !


  • Jolie photo introductive, illustrative et suggestive :

    Quand ’“l’N’Etat-Voyou” montre son Bleu-et-Blanc-Drapeau, celle qui “chancelle” regarde le doigt... en prend ombrage... et une Noire-Moustache...

    C’est du Grand Art.


  • Le mot "national" est quasi banni du vocabulaire allemand. Chez eux, depuis 1945 tout est "fédéral" (Bund) : Bundesrepublik Deutschland, Bundesrat, Bundespräsident, Bundeswehr, Bundesbahn, Bundespolizei, Bundesarchiv, Bundesamt, Bundesbank, Bundeskanzler, Bundesliga etc. Même "Nationalität" est remplacé par" Staatangehörigkeit" Il n’y a que 2 choses qui soient tolérées "nationales", à savoir l’hymne et l’équipe de football (Nationalhymne - Nationalmannschaft). On comprend mieux pourquoi ils sont déchaînés lors des championnats internationaux de football. Les 2 valeurs nationales tolérées sont réunies lors de ces occasions. La propagande depuis 45 fait que tout sentiment national est connoté péjorativement. Le nationalisme n’est représenté positivement que chez les Ricains et en Israël (au sain des pays "occidentaux" pro USA, cela va sans dire).

     

  • Il est de retour ! / Bande annonce VF (2015)
    https://www.youtube.com/watch?v=bKk...


  • En Inde , l’Allemagne nazie et Hitler sont très appréciés car ils ont lutté contre l’occupant anglais qui lui , avait soumis les Indiens par des massacres et des famines qui ont fait des millions. Tout peuple a son nazi, sa Shoah.
    De plus, les Nazis avaient érigé les Aryens (indo-iraniens) en ancêtres principaux de la race et culture européenne.

     

  • Tout ceci démontre que la 2nde guerre mondiale n’est pas terminée et que les "vainqueurs " continuent leur propagande intense, leurs procès de Nuremberg contre tous les dissidents de l’histoire officielle, la culpabilisation ininterrompue des allemands et, au delà, de tous les peuples à asservir !


  • Intéressant article paru dans "Le Monde" parution du mardi 28 janvier 2020 page 22 intitulé "La mémoire des camps à un tournant".

    Apparemment cela commence à craquer.


  • J’ai lu que les Pays-Bas commençaient avec les excuses et la repentance .
    Voir comment ça se passe chez nous ne leur fait pas peur apparemment , ils veulent leur dose de fouet .
    Comment aujourd’hui , en voyant que les allemands et les français rejettent de plus en plus l’humiliation subie , que l’Islande l’a rejetée (force et honneur) , peuvent-ils adhérer à cette soumission ?


  • #2374694
    le 28/01/2020 par Tortue Géniale Participative
    Le Monde se désole : trop d’Allemands ne respectent plus la Shoah

    "mais au même titre que le génocide programmé de l’élite polonaise, des populations soviétiques dans l’espace vital allemand décidé par Himmler".

    Génocide programmé des populations soviétiques ?
    Vous devriez vous intéresser aux travaux de Vincent Reynouard.
    Par contre je peux vous parler du génocide planifié des paysans ukrainiens par le bolchévique juif Kaganovitch aux début des années 30 et qui fit entre 3 et 5 millions de morts.

     

    • L’ histoire de la famine ukrainienne est fumeuse : aucun témoignage à l’époque et cette affaire a été "sortie" par R.Conquest (agent du MI 6 spécialisé dans la propagande antisovietique !) dans années ...1980 !!
      Les américains préparaient le terrain pour le Maidan car ils considèrent l’Ukraine comme un "état pivot " dans l’encerclement de la Russie : ils ont utilisé la stratégie du chaos pour semer la guerre civile et s’emparer du pays.


    • @Jean - ce qui n’est pas "fumeux" c’est l’assassinat de 4500 officiers polonais par Staline à Katyn ! Crime attribué aux allemands à Nuremberg !


    • @Jean

      Les agissements des commissaires politiques soviétiques sur les populations slaves étaient connues dès les années 30, à tel point qu’elles provoquaient un légitime rejet au sein des populations des pays limitrophes. C’est d’ailleurs pour cela que le prolétariat allemand a soutenu tonton Adi contre la vermine rouge car ils avaient conscience de ce qui les attendait en cas de prise du pouvoir par ces derniers...

      Maintenant pour venir nous raconter que l’Holodomor serait un fake sioniste mis en place pour préparer la révolution coloré du Maiden il faut ne pas avoir froid aux yeux, ne pas avoir peur du ridicule pour défendre le bolchevisme par tout les moyens ou alors être extrêmement crédule voir même niais pour croire en de pareilles balivernes.


    • @Jean

      La famine ukrainienne, "fumeuse" rumeur, qui daterait des années 80 ?...
      Vous devriez lire "J’ai choisi la liberté " de Viktor Kravchenko, et surtout les attendus du procès qu’il a intenté aux communistes français, procès gagné. Il était soutenu par une ex- communiste allemande Margarete Buber-Neumann,qui avait goûté du Goulag... C’est parce que le génocide ukrainien faisait l’affaire des Américains et de la CIA qu’il n’a pas existé.
      PS il y a même des rescapés français, victimes de Staline et ses sbires, dont j’ai oublié le nom, qui ont témoigné dans des bouquins, des horreurs du régime soviétique. Non on ne réhabilitera pas l’Union Soviétique, on n’effacera pas ses crimes, on ne blanchira pas le soldat soviétique, toute l’Europe centrale et orientale y veillera.


    • Erratum,
      C’est parce que le génocide ukrainien faisait l’affaire des Américains et de la CIA qu’il n’a pas existé  ?


  • Le Monde se désole : trop d’Allemands ne respectent plus la Shoah - y a pas qu’eux , à force d’en bouffer matin , midi et soir !!! il faut laisser les gens s’intéresser d’eux mêmes , ils ne sont pas plus con que les grands parleurs de la télé - la preuve ils cherchent dans internet les vérités qu’ils ne trouvent pas chez les donneurs de leçons

     

  • Le 21 janvier 2020, le tribunal du district Leninsky de Perm a décidé de verser 50 000 roubles à un historien de Perm, le Dr Roman Iouchkov, sous la forme d’une compensation financière pour le préjudice moral résultant des persécutions liées à ses procès pour négation de l’Holocauste.


  • Hitler était-il le mal absolu ?

    il y a juste un petit problème : Hitler a été vraiment aimé, et acclamé par le peuple allemand composé de 80 millions de personnes. Donc, si Hitler est le mal absolu, il faut admettre que 80 millions d’Allemands étaient des salauds absolus. Or, ceci est-il crédible ? Non, évidemment. Tous ceux qui ont vécu en Allemagne et qui connaissent le caractère des Allemands savent que les Allemandes et les Allemands sont dans l’ensemble des gens très gentils, très aimables et gemütlich (je ne traduis pas cet adjectif, ceux qui ne le connaissent pas trouveront facilement la traduction).

    Les Allemands ont bon coeur, très bon coeur et ils sont gemütlich. Etaient-ils différents de 1933 à 1945. Non evidemment.

    Donc si les Allemands ne sont pas un peuple de salauds il s’ensuit que si ce peuple a suivi Hitler, Hitler lui, ne pouvait pas être le mal absolu.

    C’était un leader (Führer = leader) charismatique qui, dans une situation désespérée a proposé une voie au peuple allemand pour s’en sortir. Il a réussi. Il avait des qualités et des défauts, que les historiens doivent étudier sérieusement, au lieu de rester dans la diabolisation insensée et fantasmagorique, qui ne prend plus et rend le discours dominant non crédible.

    Ils doivent étudier aussi les causes de la guerre. Hitler a commis en effet des erreurs, comme l’annexion de la Bohême, mais ce n’est pas l’Allemagne qui voulu la guerre. Il y avait d’autres gens qui voulaient la guerre, à tout prix et qui avaient leurs raisons. Il faudrait voir de qui il s’agissait et se demander s’ils n’ont pas été criminels de pousser ainsi à la guerre qui a causé au moins 50 millions de victimes dont beaucoup de Juifs.

    En ce qui concerne les horreurs qui se sont passées en Pologne, notamment, tout celà ne serait pas arrivé s’il n’y avait pas eu la guerre.

     

  • c’est un peu normal les jeunes générations ne sont en rien responsables de ce qui s’était passé en 1940. on se sert aussi de la Shoah pour délégitimer certains dirigeants ou partis européens opposés au mondialisme cosmopolite.

     

    • @ Joaram

      On se sert de la shoah pour mettre le monde entier à genou, rien de plus....c’est la nouvelle religion mondiale et on bourre le crâne des jeunes pour y arriver et je dirais que c’est à notre génération d’empêcher la catastrophe à venir à savoir l’étabissement du N.O.M qui passe par l’empêchement des jeunes de penser par eux-même et faire leurs propres recherches et on voit bien que toutes les armes sont utilisées par un pouvoir qui ne dit pas son nom pour décrédibiliser les personnes qui cherchent à arrêter ce processus de décérébration.
      Les jeunes Allemands subissent la même manipulation que subissent les jeunes Israëliens et la France aussi. Heureusement il reste quelques pays souverains qui refusent la shoatisation, mais ces pays sont du coup diabolisés.


  • Les élèves allemands de la vidéo, même quand ils font preuve de la plus parfaite discipline dans le masochisme, ressemblent à des enfants placés par la défunte DDASS, maltraités par le substitut de parent, et restent extrêmement discrets sur leur faute impardonnable.
    Les élèves (ceux qu’on nous montre) français ou qui se croient tels, beaucoup plus mélangés, apparaissent comme placés eux aussi par la DDASS. Mais un peu moins maltraités, plus usés encore par un discours plus complexe, ils s’accommodent finalement de la situation : non ils n’imaginent pas l’horreur, ils n’ont plus guère d’imaginaire. Ils ne s’en soucient pas non plus, mais ils obéissent par habitude, par vacuité induite, par émotion de contamination.
    Les élèves qui chantent comme au foot leur hymne triomphal à la fin de la vidéo ne sont ni français ni allemands ; probablement israéliens, des intrus dans une vidéo ou des Français sont censés parler aux Français ; mais on les introduit là, en conclusion.
    Cracovie n’est pas du tout une ville grise, c’est une très belle ville animée, vivante, bourrée de monuments historiques, une ville de chrétiens encore chrétiens ; mais il faut aller dans son cœur et ses églises, dans ses petits restaus, faire un effort, ouvrir les yeux.
    Lycéens, la prochaine fois qu’on vous balade là-bas, évitez les histoires de cimetière ou de galères, propres à vous tirer des larmes qui n’arrivent pas à naître, partez en ville, amusez-vous ! Vive la jeunesse et Cracovie !


  • En même temps à notre époque de transmission ultra rapide de nouvelles informations, un truc qui est peut être arrivé il y a 75 ans, ça ne serait pas étonnant qu’il commence à être considéré comme de la préhistoire lointaine, incertaine et inintéressante.

     

  • #2374731

    La photo est Sublime !!!!!!
    Mais de quel teutons parles t’ils ???
    Les Turcs ? Ou,tout les chances pour la chancellerie venus depuis 2016 chez eux ?
    Ils ne les nommes pas mais ce sont bien de eux qu’ils parles !!!.
    Puis entres nous ils savent que les derniers rescapées vont bientôt nous quittés,donc faut bien préparés les.nouveaux cerveaux au lavage habituel...putain ils vont manger longtemps ces parasites avec leur histoire.


  • Le taux de saturation en Zyklon B médiatique (la souche qui est censée éradiquer les virus proto-antisémites) frôle dangereusement la limite de l’inefficacité.

    Certains commencent même à observer des effets contre-productifs : des sujets de plus en plus rétifs rejetteraient même le bébé avec l’eau du bain.

     

    • C’est curieux justement mais on entend plus trop parler de ce fameux "Zyklon B". (un insecticide produit par le firme Bayer je crois). Je sens la peur du ridicule poindre chez les historiens de cour. Encore un pan de mur qui s’est peut-être effondré sans qu’on en soit mis au courant.

      E fait, on ne sait plus trop rien de précis sur tout cela. Tout rentre dans un flou artistique épais et dans une logorrhée des grands sages et de grands penseurs alors qu’on devrait tout de même se pencher attentivement et sans bavardages inutiles sur le moindre de ces artefacts qui a eu une importance colossale et ont apporté la lumière à l’’humanité.


  • Trop marrante la photo ; l’ ombre portée du doigt de B.Netanyahou sur le visage de A.Merkel.

     

  • DP nous montre à quel point (en hauteur) c’en est arrivé. Je suis horrifiée.


  • En tant que noir, je m’en fous complètement car je ne demande à personne de pleurer sur l’esclavage des miens. Eux ont les pyjamas rayés, les miens ont la peau fouettée. Pleure stoiquement. Sois fier ou honteux, mais fout la paix aux autres, même tes ex ennemis chez qui tu vis aujourd’hui. J’aime les blancs, les pardonne et les respecte aussi. Le futur est plus beau que le passé.

     

    • Vous avez tort de vous en moquer "en tant que noir". Vous êtes concerné comme tout le monde par les problèmes du monde contemporain, même ceux qui concerne les belges. Mais j’apprécie beaucoup votre dire. L’esclavage a été le régime commun de l’humanité et la magnifique "démocratie grecque" a été une société d’esclavage.

      Le monde antique disait : "soit le plus fort sinon soumet toi. Si vaincu tu ne te soumets pas, c’est la mort".


  • Le mot "Shoah" (anéantissement en hébreux) lui-même sort des données de l’Histoire telle que les gréco-romains puis la Renaissance et l’âge moderne l’ont comprise : un travail de conscience à distinguer le vrai de faux et situé dans le temps.

    Là, on pose le vrai a priori et le réel doit s’y conformer. Vrai et faux se confondent dans une spéculation de tous les instants. De toutes les manières, l’Histoire pour un juif pieux est figé et s’est arrêtée depuis le temps de Macchabées. Ce qui peut arriver au monde est privé de sens et on peut dire n’importe quoi. C’est de l’ordre du chaos et le sort des hommes qui se trouvent dans ce chaos est sans importance. Pour ceux qui se soumettent et admettent les vérités d’avant les macchabées, on leur sert la "religion de Noë", le "noachisme" (les évangélistes américains en sont un bel exemple : une religion pour les cons).

    Quand on utilise le mot "Shoah", on se soumet aux talmudistes qui l’ont inventé et lancé dans le public. On pense en juif. C’est facile.

    Bossuet a écrit : "la vie chrétienne est une perpétuelle circoncision". On peut dire maintenant que la "Shoah" aussi.


  • Plus de 10 millions de morts allemands.
    15 millions de civils allemands ethniques déportés d’Europe de l’Est vers l’Allemagne dont ils n’étaient pas les citoyens (plus les Allemands de la Volga déportés au Kazakhstan par Staline), ce qui constitue officiellement le plus grand nettoyage ethnique de l’histoire de l’humanité.
    Le plus grand crime maritime : le navire hôpital Wilhelm Gustloff est torpillé par les Soviétiques en mer Baltique, ce qui tue 9000 réfugiés allemands.
    2 millions de filles et femmes allemandes violées par l’Armée rouge (et pas une ou deux fois, mais parfois par plus de 100 soldats à la fois).
    etc.

    Les gens qui n’ont pas de compassions pour ces victimes ne sont simplement pas humains, indépendamment du parti pris politique que l’on a ensuite.

     

    • Merci LB pour ces rappels. Si un peuple a souffert de l’extermination systématique et par haine raciale ce sont bien les Allemands ! Tu as oublié de mentionner Dresde et tant d’autres crimes ! L’Europe et le monde ne s’en remettront jamais ! Voir aujourd’hui où cela nous a mené ....... mort programmée et planifiée de l’Europe blanche !


    • Et le génocide des Souabes du Banat , qui d’ailleurs n’étaient pas tous Souabes, et ne viavaient pas tous dans le Banat, mais qui était tous de souche allemande installés depuis des siècles en Roumanie, Hongrie, Yougoslavie, etc.. ? Ils ont été exterminés sans distinction de sexe ou d’âge par l’Armée rouge, et les partisans , notamment titistes...qui se sont livrés sur eux à des exactions épouvantables.


  • Un grand génocide dont nos maîtres se contrefichent : les 10 millions de congolais tués sous le règne du roi des Belges Léopold ll au début du xxe siècle.
    Les fuyards rattrapes avaient les mains et le sexe coupés. On pourrait en faire des séances de pleurniche avec ça non ?
    De toute façon même en restant dans la période de la 2e guerre mondiale et en classant par religions (comme pour les juifs) , combien d ’orthodoxes ( russes, orthodoxes de culture ou croyants) ont été tués par l’armée allemande ? 25 millions. Ils gagnent haut la main ds la compétition au nombre de tués. Bizarre, pas de commémoration là non plus.


  • "un hara-kiri national ?"

    Quand on connait l’existence de plusieurs plans, dont le plus ou moins fameux plan Morgenthau, on peut se poser sérieusement la question....


  • Vincent R. a demandé à rencontré Ginette pour confrontation sur les faits, mais elle ne lui a pas répondu....
    C’est un peu comme tous ceux qui ne veulent pas se confronter à A.S...
    De quoi ont-ils donc peur s’ils pensent détenir la vérité. ?

     

  • Ben merde alors ! Ça va valait pas le coup de mettre tout ce paquet dans la propagande


  • Et dans 100 ans encore... ? C’est l’entretien de la haine !
    F.Mitterand
    je me souviens , c’est à Elkabbach qu’il affirmait ça et il ajoutait , ils attendront longtemps , finalement il était moins con que Chirac

     

    • il n’avait pas tort Mitterrand , la preuve ils squattent une chaine public toute la soirée , pour venir dégueuler sur Dieudo , Soral , les banlieusards , et ils traitaient les GJ de "peste brune " dès le début - sacré culot de venir craché sur les français qui veulent juste reprendre tout ce qu’on leur a volé depuis des décennies


  • La photo est géniale. Si on avait voulu faire exprès on n aurait pas réussi. On se demande qui est le nazi sur cette photo, à mon avis Sheytaniaou tient la corde

     

  • La chose la plus néfaste dans la Shoah, c’est qu’elle rend difficile une critique intelligente du régime national socialiste. Une vraie critique rationnelle et objective voire nuancée est devenue impossible ce qui fait que beaucoup se rabattent sur une position radicalisée de part et d’autre, d’adulation peut être un peu excessive et un peu réactive, ou d’exécration bornée fatigante par le conformisme et disqualifiée par son parfum d’obligatoire.

    Et les partis restent sur leurs positions. Comme on ne peut pas en faire une vraie critique sans subir des glapissements de la synagogue, on finit pas s’énerver et, pour ajouter au tapage, adopter des positions de moins en moins nuancées sur le mode "Oh ! Et puis merde !". Et ceux qui ont du mal à se faire écouter se sont aperçus que le nom de "Hitler" entraînait une sidération générale et une écoute attentive. C’est le fameux "point Godwin" qui clot une communication ratée. "Oh ! Et puis "Hitler" Quoi !".

    On en est à s’en remettre à une justice ordalique digne du haut moyen-âge.

    Si des pensées entraînent des condamnations, un jour quelqu’un demandera quelles sont ces pensées obligatoires pour ne pas avoir d’ennuis.. Car les juges qui condamnent des malheureux à tour de bras (même à de la prison) pour leur opinions sont incapables de dire ce qu’il faut penser précisément ! Étrange.

     

    • @listener

      Pour fournir une autre clef de lecture de la 2ème guerre mondiale devant vos adversaires il faut leur fournir un autre ophtalmo…

      La technique est très simple… (Peut-être l’avez-vous mise en pratique...)

      Quand celui qui est en face me parle des bombardements sur Londres, je le renvois directement sur le livre de Goodrich Thomas - Tempête infernale… (ou la vidéo) – Ensuite, Randall Hansen – Les bombardements alliés sur l’Allemagne 1942-1945… Jörg Friedrich – L’incendie - l’Allemagne sous les bombes 1940-1945… Jean-Charles Foucrier – La stratégie de la destruction…
      Mais évidemment, en ne citant rien du contenu de ces livres.
      Moi ma technique c’est de dire : A Oui, tu as raison, pauvres londoniens, je vais abonder en ton sens, et là, je balance la liste ci-dessus… J’ai trop perdu de temps en bavardage à essayer d’expliquer que l’on t’a menti par omission...

      Le même qui surenchère sur les traitements des prisonniers alliés par les waffen SS, je le conduis directement à J. Robert Lilly – La face cachée des GI’s… James Bacque - Morts pour raisons diverses… Marie Louise ROBERTS - La photo du GI viril…
      Même technique : Je répond au « mec » putain les salauds d’allemands, mais as-tu lu ces trois bouquins çà devrait te réconforter dans ce que tu penses… ? Et hop, la liste...

      Toujours avoir sur soi (la) liste. J’ai trop perdu de temps en bavardage à essayer d’amener des faits historiques sur la table. 10mn passent, et tu te retrouves à Nüremberg…

      Nous sommes à l’époque des listes, non ?

      Merci à E&R et à certains visiteurs de ce forum joyeux de ré-informer avec des références sérieuses, le meilleur moyen de se Ré-approprier l’Histoire.

      Celle écrit par les perdants.

      Tous Unis Pour la Vérité.


    • Très bonne liste.
      Je rajouterais juste "Une femme à Berlin" journal 20 avril-22 juin1945 (Folio).


  • #2375055

    la photo en en-tête de l’article est incroyable (merkel/netanyaou), c’est un montage ou une vraie photo ?


  • J’adore ❤️❤️❤️❤️ la photo de la grosse Merkel.... Bravo à celui qui a capté ce moment !! Bien choisie par le site.


  • Antisémitisme, etc, y-en a marre !
    On emmerde les français avec ça...
    juste parce que juifs et arabes ne se mettent pas d’accord en Palestine !
    Ça ’’bug’’ grave leur truc.
    Ça sonne faux toutes leurs embrouilles anti-ci, anti-ca pour noyer le poisson.
    Politiques et médias aux ordres ! Les élections approchent..
    on cherche a s’acheter de l’électorat a bon compte !


  • Vivement la fin de cette culpabilisation, qui ne concernent personne à part les dignitaires nazis et leurs sbires zélés !
    Petite citation, qui me vient et correspond quelque peu :
    "j’avance avec l’assurance d’un somnambule, sur le chemin qu’a tracé pour moi la providence" A.H.


  • #2375222

    Bien vu la photo. Ben fait une moustache type "hitler" à la grosse. On pourrait disserter des heures.


  • Et le respect de la souffrance tzigane on s’en préoccuppe ?
    Et le respect des fous et des handicapés victimes de l’Aktion T4 ?
    Et la souffrance des Résistants déportés, et dnt beaucoup ne sont jamais revenus ?
    Et celles des villageois soviétiques, fusillés ? des120.000 polonais éliminés car faisant partiede l’"élite"et donc listés pour l’extermination par les nazis ? et les membres du parti communiste qui étaient fusillés d’office dès que les armées du Reich pénétraient dans une localité soviétique ?

     

    • Et les femmes allemandes violées en masse ?
      Et Dresde rasée sous les bombes incendiaires ?
      Et les populations allemandes chassées, décimées et massacrées ?
      Et les prisonniers de guerres allemands torturés exterminés ?
      Et Nuremberg le procès de la honte des vainqueurs contre les vaincus ?
      Allemagne 20 millions de morts : 10 pendant la guerre et 10 APRÈS la guerre !
      A méditer ...


  • Plus on s’éloigne de la deuxième guerre mondiale plus on passe de la connaissance historique à la légende noire et au dogme religieux.

    En 1945, les vainqueurs fondent l’ONU pour préserver les générations futures du fléau de la guerre. La deuxième guerre mondiale a fait selon les historiens entre 50 et 70 millions de morts.

    J’ai lu quelques journaux de l’époque. Toutes les victimes étaient respectées. Passés les jours de colère, la majorité dans chaque peuple a voulu passer à la réconciliation :

    Des familles françaises ont adopté des orphelins allemands.

    Des prisonniers de guerre français sont restés ou retournés en Allemagne pour y faire leur vie. Un film illustre par la fiction leur choix : Le passage du Rhin.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Pa...

    Raul HILBERG écrit La Destruction des Juifs d’Europe et pas « Holocauste » ou « Shoah » : https://fr.wikipedia.org/wiki/Raul_...

    Il défendra plus tard le droit aux révisionnistes de le contester et de l’exprimer librement.

    Soixante-quinze ans plus tard, on veut nous faire vivre dans la haine éternelle et aujourd’hui Bernard Henri LEVY accepte le fléau de la guerre sans l’aimer.

    Enfin pour les persécutions antisémites de l’époque, on est passé d’un événement méritant étude historique (cf plus haut) à une nouvelle religion et à ses dogmes.


  • #2375287

    Aaaaach !!! Frau Merkel avec une petite moustache ! La photo qui va véritablement faire führer.


  • Et quand on évoque timidement le rapport Leuchter, glapissements et quelqu’un appelle la ligue de défense juive..


  • Mention spéciale pour la photo !
    Et pour l’article


  • Si c’est vrai que la coupe du monde de 2006 a fait le plus grand bien au patriotisme Allemand, il est faux de dire que c’était la seule fois, car c’est resté depuis (et ça fait 14 ans déjà !). Il était toujours là, mais bien caché, car honteux quoi. (J’y habite depuis 20ans)

     

  • « Je suis Charlot... »


  • Ha ?
    C’est quoi la choi ?
    A propos de l’Orient, qui a des nouvelles des ce peuple Palestinien enfermé, massacré, volé, humilié, torturé, violé, amputé, éborgné, assassiné, ruiné, pillé, torturé ?
    Ne faudrait-il pas faire un ecohalition des armées du monde pour éradiquer ceux qui tourment ce peuple légitime depuis si longtemps ?


  • Les gens se réveillent. Il ne croient plus à la fable de l’ "Au Low Cost", ce mythe qui a permis le plus grand racket d’extortion de l’histoire de l’humanité et au vol d’un territoire par des escrocs. Le retour du bâton est proche et ça fera mal.


  • "Jojo Rabbit" de Taika Waititi : une satire délirante de l’Allemagne nazie , encore un qui veut concurrencé Moix

     

  • Encore une excellent article, sur le fond comme sur la forme !

    Et Le Monde devrait surtout se poser la seule question qui vaille : "Pourquoi ?"
    Mais ça…

    Une explication ?
    ".../...On a investi trop de ressources publiques et privées dans la célébration de la mémoire de l’holocauste nazi. La plupart des résultats sont sans intérêt : ce sont des hommages qui s’adressent non pas à la souffrance juive, mais à la puissance juive.../..."
    Norman Finkelstein.
    L’industrie de l’Holocauste
    réflexions
    sur l’exploitation
    de la souffrance des Juifs
    Introduction

    Quant aux Allemands, non seulement ils ont déjà payé, et continuent de payer, des milliards de dommages et intérêts, ont subi des crimes de guerre indescriptibles, mais en plus, ils doivent continuer à se culpabiliser, alors qu’ils en sont aujourd’hui à la quatrième génération, et qu’il ne reste pratiquement plus aucun survivant de cette époque susceptible d’avoir participé.

    On comprend donc que certains Allemands commencent à se rebiffer sérieusement, ou soient en overdose, mais Le Monde ne risque pas de donner la moindre explication pertinente et/ou plausible à cet état de fait, les journalistes d’aujourd’hui étant exactement ce qu’en dit AS…


Commentaires suivants