Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Pacte du Quincy ne protège que le roi d’Arabie, pas son héritier

Les Panaméens qui se souviennent de l’arrestation par Washington de son employé, le général Noriega, ne sont pas surpris du sort réservé par Washington au prince héritier saoudien. L’affaire Jamal Khashoggi est l’un des plus petits crimes de MBS, mais ce devrait être son dernier. La famille des Saoud n’est pas protégée par le Pacte du Quincy qui ne s’applique qu’au roi. Les États-Unis devraient récupérer plusieurs milliards de dollars.

 

 

L’affaire Khashoggi est un des multiples exemples de l’éthique à géométrie variable des Occidentaux.

 

L’Arabie des Saoud

Voici soixante-dix ans que l’on ignore un fait criant : l’Arabie saoudite n’est pas un État comme les autres. Il est la propriété privée de son roi et tous ceux qui y résident ne sont que ses serfs. C’est pourquoi il est désigné comme la résidence de ses propriétaires, les Saoud, c’est-à-dire l’Arabie « saoudite ».

Au XVIIIème siècle, une tribu de bédouins, les Saoud, s’allie à la secte des wahhabites et se révolte contre l’Empire ottoman. Ils parviennent à créer un royaume au Hedjaz, la région de la péninsule arabique comprenant les villes saintes de l’islam que sont Médine et La Mecque. Ils sont bientôt réprimés par les Ottomans.

Au début du XIXème siècle, un survivant de la tribu des Saoud lève une nouvelle révolte. Cependant sa famille s’entre-déchire et perd à nouveau. En définitive, au XXème siècle, les Britanniques misent sur les Saoud pour renverser l’Empire ottoman et exploiter les ressources d’hydrocarbures de la péninsule arabique. Avec l’aide de Lawrence d’Arabie, ils fondent le royaume actuel, le troisième de la tribu.

L’idée du Foreign Office était que les Saoud et les wahhabites sont détestés de leurs serfs et incapables de s’entendre avec leurs voisins. Compte tenu de la disproportion des forces militaires entre les sabres des Saoud et les armes modernes des Britanniques, cette famille ne pourrait jamais se retourner contre ses maîtres occidentaux. Cependant, à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis profitèrent de l’affaiblissement des Britanniques pour se substituer à eux. Le président Franklin Roosevelt conclut avec le fondateur du royaume le Pacte du Quincy. Les États-Unis s’engageaient à protéger la famille des Saoud en échange de leurs hydrocarbures. En outre, les Saoud ne s’opposeraient pas à la création d’un État juif en Palestine. Ce document a été renouvelé par le président George W. Bush.

Le fondateur du wahhabisme, Mohammed ben Abdelwahhab, considérait que tous ceux qui ne rejoignaient pas sa secte devaient être exterminés. De très nombreux auteurs ont relevé la proximité du mode de vie wahhabite et celui de certaines sectes juives orthodoxes, ainsi que les ressemblances entre les raisonnements des théologiens wahhabites et ceux de certains pasteurs chrétiens puritains. Cependant afin de maintenir leur influence au Moyen-Orient, les Britanniques décidèrent de combattre les nationalistes arabes et de soutenir les Confréries des Frères musulmans et des Nachqbandis. C’est pourquoi ils demandèrent aux Saoud, en 1962, de créer la Ligue islamique mondiale, et en 1969, ce que nous appelons aujourd’hui l’Organisation de la coopération islamique. Le wahhabisme admit l’islam sunnite qu’il avait jusque là combattu. Les wahhabites se présentent désormais comme les protecteurs du sunnisme, mais persistent à combattre les autres formes d’islam.

Soucieux d’éviter les fratricides qui marquèrent l’histoire de sa famille au XIXème siècle, Ibn Saoud institua un système de succession entre ses frères. Le fondateur du royaume avait eu 32 épouses qui lui donnèrent 53 fils et 36 filles. Le plus âgé d’entre les survivants, le roi Salmane, a 82 ans. Pour sauver le royaume, le Conseil de famille admit en 2015 de mettre fin à cette règle adelphique et de désigner les enfants du prince Nayef et du nouveau roi Salmane comme futurs héritiers. En définitive, Mohammed Ben Salmane évinça le fils de Nayef et devint l’unique prince héritier d’Arabie saoudite.

 

Les mœurs des Saoud

Dans l’Antiquité, le mot « arabe » désignait les peuples araméens vivant du côté syrien de l’Euphrate. Dans ce sens, les Saoud ne sont pas des arabes. Cependant, le Coran ayant été collationné par le Calife à Damas, le mot « arabe » désigne aujourd’hui les peuples parlant la langue du Coran, donc ceux du Hejaz. Ce terme générique masque les civilisations très différentes des bédouins du désert et des peuples des villes dans un ensemble géographique qui va de l’Océan atlantique au Golfe persique.

Passée subitement du chameau à l’avion privé, la famille des Saoud a conservé au XXIème siècle, la culture archaïque du désert. Par exemple sa haine de l’Histoire. Elle détruit tout vestige historique dans son pays. C’est cette mentalité que l’on a vu à l’œuvre avec les jihadistes en Irak et en Syrie. Il n’existe aucune autre raison à la destruction de la maison de Mahomet par les Saoud ou des tablettes administratives sumériennes par Daech.

Lire la suite de l’article sur voltairenet.org

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 
 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2069779

    Le gentil Khashoggi, du Washington Post, était pro israélien, c’est peut-être pour cela que l’on en parle tant .

     

    Répondre à ce message

  • #2069789

    Donc en gros MBS ne va pas tarder à être éliminé avant de foutre la merde ?

     

    Répondre à ce message

  • #2069806

    Juste un braquage à l’américaine, un vulgaire hold-up.
    Le scénario est de qui ?

     

    Répondre à ce message

  • #2069822
    Le 25 octobre à 04:10 par Ça devient chaud
    Le Pacte du Quincy ne protège que le roi d’Arabie, pas son héritier

    Effectivement cette histoire puait massivement, on en a la confirmation, les mesures de rétorsions saoudienne face à de potentielles sanctions US sont un vraie régal.
    Israël qui perdrait son pui$$ant allié bourrer de fric et d’influence au détriment del’Iran et de la Russie.
    Si du jour au lendemain l’Arabie et l’Iran s’alliait(Ce que l’Iran souhaite depuis des années), la totalité de la région serait pacifié et ni les US ni les européens ou Israël ne pourraient s’y opposer avec en prime la Russie qui serait la première grande puissance à s’associer à cette alliance.

     

    Répondre à ce message

  • #2069884

    Tout cela est fort intéressant, et très clairement expliqué.
    Il faudrait donc objectivement et machiavéliquement soutenir MBS l’extorsionniste gogo-cruel, contre d’autres extortionnistes ? Une mafia contre une autre, NY style.
    Rappelons que la mafia des immigrés de l’Est européen et eurasiatique détruisit au début du 20e siècle les nombreuses autres mafias à New York, dont la redoutable mafia sicilienne, en employant des méthodes pires que celles de ses concurrents. Pas de code "d’honneur", pas de respect de la parole donnée, crimes crapuleux pour toute mise en demeure, tortures, ruse, etc.
    C’est dire.
    Il y avait en ces temps troublés de l’émigration l’effet de surprise pour les autres émigrés cent pour cent européens, défricheurs et découvreurs, ceux-là, avec une logique,deux bras et une morale ou un substrat chrétien.
    Aujourd’hui, plus de cet effet-là.
    Nous savons.
    La brutalité aveugle, ça ne marche qu’un temps. La richesse, ce sont les forces vives et les ressources du sol ; il ne faut pas les épuiser. Aujourd’hui s’ajoute à la brutalité une totale hypocrisie. Les hypocrites, ça se démasque après tout.
    Et une fois démasqué, l’hypocrite peut toujours chouiner ou faire appel aux bons sentiments des autres... ça ne marche plus.

     

    Répondre à ce message

  • #2069914

    Comme , l’Afghanistan,l’Irak , la Libye , la Syrie le tour des chameliers wahabits viendra ! Et les terroristes occidentaux trouveront mille raisons pour piller les richesses de la secte des saouds ! Maintenant que la Russie et ses alliés ont mis le holà au dépeçage de la Syrie il faut bien que les imperialo-sionistes occupent leurs armées d"egorgeurs et quoi de mieux que de saigner les sabreurs du golfe ? Mais là personne ,c’est garantie, n’ira pleurer la destruction de ses ordures !

     

    Répondre à ce message

  • Ce qui reste de la France étant occupé depuis 1940, elle ne peut pas profiter de cet affaiblissement général pour renverser ses alliances coûteuses et essayer de ramener la paix au bénéfice de la population mondiale ; dommage. Elle a raté le coche l’an dernier, comme en 1981. Ce qui devient une habitude.

     

    Répondre à ce message

  • #2070321

    "Il n’existe aucune autre raison à la destruction de la maison de Mahomet par les Saoud ou des tablettes administratives sumériennes par Daech."...l’establishment et les religions n’aiment guère l’histoire des civilisations mais c’est juste un détail !!

     

    Répondre à ce message