Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le cancer tue toujours 70 ans après Hiroshima et Nagasaki

Septante ans après Hiroshima et Nagasaki, les hôpitaux de la Croix-Rouge japonaise continuent de soigner des personnes atteintes de divers cancers et leucémie imputables aux radiations des explosions atomiques et près de deux tiers d’entre elles en meurent.

Pour la seule année 2014, les hôpitaux de la Croix-Rouge du Japon qui prennent en charge les rescapés des bombardements sur Hiroshima et Nagasaki ont respectivement traité 4 657 et 6 030 survivants.

Par ailleurs, jusqu’en mars 2014, près des deux tiers des décès (63%) à l’hôpital de Hiroshima étaient imputables à diverses formes de cancers dus aux bombardements atomiques. Le cancer du poumon arrive ainsi largement en tête (20%) suivi du cancer de l’estomac (18%), du cancer du foie (14%), de la leucémie (8%), du cancer de l’intestin (7%) et du lymphome malin (6%). Durant cette même période, plus de la moitié de tous les décès survenus à l’hôpital de la Croix-Rouge de Nagasaki (56%) étaient également dus au cancer, précisent les organisations humanitaires.

Sur les quelque 200 000 rescapés encore en vie septante ans après les faits, plusieurs milliers d’entre eux continueront à avoir besoin de soins dans les années à venir pour des maladies imputables aux radiations tandis que l’impact psychologique des bombardements continuera de hanter les survivants, même s’ils ne sont pas physiquement malades, ajoutent les deux organisations.

La Croix-Rouge du Japon gère des hôpitaux pour les survivants des bombardements atomiques depuis 1956 à Hiroshima, et depuis 1969 à Nagasaki. Ces hôpitaux ont pris en charge plus de 2,5 millions de personnes en soins ambulatoires et plus de 2,6 millions en soins hospitaliers.

Le largage par les États-Unis des deux bombes atomiques les 6 et 9 août 1945 entraîna la mort, selon les estimations, de respectivement 140 000 personnes à Hiroshima et de 74 000 autres à Nagasaki. Le 15 août, l’empereur Hirohito annonçait à son peuple incrédule la fin des hostilités sans toutefois jamais prononcer le mot de « défaite ». Le 2 septembre, la signature de l’acte de reddition du Japon mettait un terme à la Seconde Guerre mondiale.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je recommande un excellent documentaire qui vient d’être diffusé sur la chaine ARTE le 04 aout dernier avec archives inédites et qui explique, entre autre, que les américains auraient pu éviter de larguer les bombes sans pertes humaines coté américain, en intensifiant le blocus du Japon.

     

  • C’est bon pour bigpharma tout ça ! 100milliards de dollars de bénéfices en 2014 !


  • Aucune réparation perpétuelle pour eux de la part des USA sur le modèle unique du racket mémoriel d’Israël sur l’Allemagne ? Pourtant les conséquences de la guerre font encore des victimes réelles et pas des victimes imaginaires comme au pays de Meyer Habib.


  • C’est curieux qu’il ne viennent pas à l’esprit des judéo-américains de payer les frais d’hospitalisation . Si généreux avec Israel il semble qu’une trop grande pudeur les empèche de faire un geste en faveur de leurs victimes...


  • #1242354

    Trouvé dans mes notes sans référence.
    « En 1940, en méconnaissance du traité de commerce avec le Japon, on mit l’embargo sur l’essence pour avions, les pièces mécaniques, les machines-outils et les produits provenant des Philippine. Le 25 juillet 1941, les biens japonais aux U.S.A. furent gelés par mesure de rétorsion pour l’occupation de l’Indochine. Le Japon essaya de traiter. Les U.S.A. répondirent ne vouloir dégeler les biens qu’à condition que le Japon se retire de l’Asie et renonce au Pacte Tripartite : en résumé ou se battre ou capituler. Le « faucon » H. L. Stimson écrivait dans son journal le 25 novembre 1941, soit le jour qui précédait l’ultimatum USA au Japon : « La question était de savoir comment nous devions les manœuvrer |les Japonais] de façon à ce que soit eux qui tirent les premiers. »


  • Le cancer tue toujours , le sionisme aussi 70 ans après !


  • #1242456

    Certes, mais que sont à peine 250.000 morts (nombre à coup sûr exagéré) à côté des 6 millions (fourchette basse) de la Shoah ? Quel intérêt commémoratif représente ce mémorial d’Hiroshima en comparaison de celui de Yad Vashem ? Je trouve même que le fait d’évoquer des cas supposés de cancers soixante-dix ans après les faits est purement et simplement antisémite si l’on fait une autre comparaison avec les cas de Stress Pré-Traumatique (concept développé par Gilad Atzmon : http://www.egaliteetreconciliation....) dont souffrent les Israéliens ...


  • Il est vraiment deplorable de constater que la majorite des commentateurs se trouvent incapables de considerer l’histoire autrement qu’a travers leur fixette anti-sioniste.
    Si la critique du sioniste est certainement pertinente, l’assimilation de tous les evenements a ce probleme (ou leur apprehension uniquement en regard de celui ci) tient plus de la paranoia que du raisonnement logique.
    C est vraiment regrettable.


  • " " Le 2 septembre, la signature de l’acte de reddition du Japon mettait un terme à la seconde guerre mondiale." " Ha bon ?
    Première guerre mondiale : 1914 - 1945.
    Deuxième guerre mondiale : 1945 - ... à Aujourd’hui.
    Merci les yankees.


  • #1242729

    Des commémorations autorisées pour Hiroshima et Nagazaki mais rien pour Dresde qui a compte plus de morts. De même, les bombardements alliés ont fait bien plus de victime en Allemagne qu’au Japon.


  • Avoir larguer un étron de cette envergure voila qui démontra qui était sur le trône !
    Quand au fait de ne pas l’assumer voila qui est bien lâche tant l’odeur est encore présente.


Afficher les commentaires suivants