Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

70 ans après la déflagration d’Hiroshima, une enquête de grande ampleur replace la vérité historique aux avant-postes et révèle d’étonnants témoignages. Un regard neuf sur un événement qui a provoqué tant d’aveuglement.

Les noms sont entrés dans la mémoire collective, et ils résonnent encore de manière macabre. Le projet atomique américain s’appelait « Manhattan Project », la bombe « Little Boy », et l’avion qui a ouvert sa soute « Enola Gay ». Le 6 août 1945, sur ordre du président Truman, un bombardier B-29 largue sur Hiroshima la première arme nucléaire jamais utilisée lors d’une guerre.

« Il y eut un anneau de feu rouge et aveuglant. Je ne devrais pas le dire, mais c’était magnifique », dit aujourd’hui un des survivants. « L’aube d’une ère nouvelle », assurent certains scientifiques. 80 000 Japonais paient sur le champ ce basculement de l’histoire de l’humanité. Si, bien entendu, les suites immédiates et dantesques de l’explosion sont l’épicentre du documentaire, elles n’en constituent pas l’unique objet.

Grâce à la révélation d’étonnants secrets, Hiroshima, la véritable histoire dissipe les écrans de fumée qui ont détourné le monde de la réalité des faits.

Cette investigation ambitieuse éclaire aussi bien les motivations réelles des Américains que les conséquences sociales, sanitaires et environnementales du désastre. Little Boy était-elle un « mal nécessaire » pour forcer les Japonais à capituler ? Hiroshima démontre que le pays de l’empereur Hirohito avait de toute façon déjà perdu la guerre et s’apprêtait à négocier.

Les objectifs de Truman étaient autres : tester in vivo l’efficacité de la bombe et devancer les Russes dans la course à l’armement. Même duplicité après la seconde explosion atomique (Nagasaki, le 9 août) : les Américains font des études scientifiques mais ne soignent personne. Le quotidien des irradiés est occulté : considérés comme des pestiférés, ils doivent subir l’emprise rapace des mafias japonaises et la désagrégation des rapports humains.

Dans le même temps, aux États-Unis, une propagande gouvernementale massive tente de rendre populaire le recours au nucléaire. Bénéficiant d’images d’archives inédites et de documents confidentiels, le film de Lucy van Beek met en avant de nombreux témoignages, notamment japonais (experts, agents secrets, survivants). Les souvenirs et les histoires individuelles qu’ils esquissent aboutissent tous au même constat : les ondes de choc d’Hiroshima n’ont pas encore disparu.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

79 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1241974
    le 06/08/2015 par Haman a toujours ses oreilles
    70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

    L’abjection abrahamique de la chose est révélée par ce simple fait : ce furent des dizaines de milliers de CIVILS qui furent offerts en holocauste à Yahvé . Hiroshima et Nagasaki n’étaient pas des objectifs militaires .

     

    • #1241989

      Exactement, les US, seul nation ; si on peut appeler ça nation.. ont utilisé l’arme atomique sur des milliers de civils
      afin de faire plier l’armée japonaise trop fougueuse et courageuse pour se rendre.

      En gros ce qui reviendrai à :" Comme vous êtes des guerriers honorables qui n’en démordez pas, et que nous sommes des grosses tapettes (enola...) sans couilles, nous allons nous en prendre massivement à vos familles. afin que vous capituliez.

      Et dire que ce sont les mêmes "enc... qui nous imposent leur système économico-culturel aujourd’hui" ...pouaaah !

      Ps : USA/angleterre/israel... modèle démocratique historiquement reconnu, mouhahahaha


    • #1241998

      Hiroshima et Nagazaki étaient les deux principales villes chrétiennes du Japon. Certainement un hasard...


    • #1242052

      @Titus

      Dans l’une des émissions (je sais plus laquelle, celle sur John von Neuman je crois) diffusées Mardi soir sur ARTE, il est dit que la première ville cible choisie etait Kyoto mais un des "décideurs" y avait fait un voyage privé, et déclara que Kyoto etait une telle merveille culturelle que si elle était anéantie les japonais leur en voudraient trop (et à jamais) pour esperer tout retour à des relations normalisées.
      Elle a donc été écartée...

      Je savais pas du tout que ces 2 villes étaient si "catholiques" (d’ailleurs si t’as des sources à partager ça serait interessant ;)
      Mais n’empeche que la présence de l’église des 26 martyrs à Nagasaki (déclarée trésor national du Japon depuis 1933=> https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8...) et l’église Notre Dame de Fatima à Hiroshima (http://it.mariedenazareth.com/10289...) ça les a moins dérangé là c’est clair...

      De là à dire qu’ils les ont choisis pour ça il n’y a qu’un pas qu’on ne peut franchir sans preuve, mais perso et vu la mentalité des gugusses je serais pas étonné que dans les discussions pour le "choix des cibles" si il y eut hésitation entre une ville au potentiel economique interessant pour l’amérique et une autre avec quoi.... une église... de catholiques en plus ? .....
      Effectivement je doute ni qu’ils aient preferés preserver la première, ni meme qu’ils aient pu en plaisanter cyniquement et lourdement "Hof ces catholiques meme chez nous on les aime pas !! et en plus comme ça ils pourront pas nous traiter de racistes... ça tombe très bien BANCO !!! AHAHAH"

      Genre d’anecdote sordide dont on aura assurément jamais la preuve et qui faut pas être parano non plus n’est peut être/surement qu’un fanatsme, mais que moi je trouve tout à fait "possible"... n’en déplaise... c’est bien le style "cow-boy" faut avouer...


  • #1241975

    Bref... la véritable histoire :

    - Hiroshima = Test n°1
    Apres tout ce pognon dépensé, ces années d’efforts pour protéger le secret et toute cette formidable persepective de puissance, on va quand meme pas se contenter d’un petit test de merde dans le désert .... merde "quand meme" !!

    En plus ça va tellement faire flipper les soviets et le reste du monde qu’on va pouvoir faire tout ce qu’on veut pendant un bon moment.... on va pas se priver !!
    Merde quand meme !!

    - Nagasaki = Test n°2
    Bon maintenant qu’on sait que ça marche et que ça fait tout peter, on va comparer entre Plutonium et Uranium.
    Si en plus on peut faire la meme chose pour moins cher, on va pas se priver non plus...
    Merde quand meme !!! C’est nous qui commande "épissétou" !!

    ==========
    ==========
    Bon je résume voir caricature un peu... mais en gros c’est à peu près ça non ?! ^_^

     

  • L’une des principales raisons est que staline avait signé, en échange de la moitié de l’Europe, qu’il attaquerait le Japon (et le front est) seulement 3 mois après la redition allemande et pas avant. Bref, 8(9 pour les russes) mai 45 ----> 8/9 août 45
    Il fallait que l’empire japonais se rende mais se rende vite. Ainsi les américains pouvait placé leur meilleur base et la reconstruire à leur images en Asie.

     

  • #1242003

    Deux bombes irradiantes et fukushima maintenant plus tous ces tremblements de terres récurrents...c’est un peuple qui développe une psychologie de vivre l’instant présent sans "bâtir" car le futur n’est peut être pas !!


  • #1242008

    Pas l’impression qu’on apprenne grand chose de nouveau.
    Moi, je ne suis jamais arrivée à comprendre comment les Américains, après Ça, sont arrivés à se faire passer pour les hérauts de la toute-puissance du Bien - même si j’ai quelques idées. C’est quand même diaboliquement fascinant...

     

    • #1242035

      Bonjour Andrée,

      Tout à fait d’accord avec ton commentaire. Ce pays, cette nation, cette culture, cette civilisation est, pour moi, l’énigme absolue de l’Humanité. Trop de contraste, trop de contradiction.

      Cordialement.


    • #1242040

      Bien vu, vous venez de toucher l’épineux caractère de l’humain : quand on gouverne par la terreur, l’humain se couche, terrorisé, c’est pour ça qu’il n’y a pas eu de révolte après les BH et c’est pour ça que le sionisme nous gouverne. Seul Dieu (et tout ce qui touche à la fin des temps) nous sauvera (je parle de l’âme, hélas pas du corps humain).


    • #1242095

      C’est pour cacher leurs crimes contre l’humanité et ceux des britanniques que le procès de Nuremberg a été monté. Contre l’horreur absolue, fallait démontrer une horreur encore plus absolue. l’absence de quelconque sanction démontre bien que seul le vainqueur écrit l’histoire à sa sauce.


    • #1242116

      Les états-unis (et non pas les américains) ont cette fâcheuse tendance à mélanger culture, cinéma, littérature (etc.), grand public, avec propagande. Forcément ...


    • @Andrée

      même si j’ai quelques idées

      Pourrais-tu développer ? Il est évident que les USA sont expert dans l’inversion de valeurs. Note que lorsque j’étais à l’école on nous apprenait que les américains étaient "les gendarmes du monde" (ça faisait même un chapitre dans les manuels scolaires). En terme de sémantique, ça rendait dans l’esprit des jeunes les américains comme les "patrons".

      L’éducation nationale est purement et simplement atlantiste depuis l’après-guerre.


    • #1242405

      « Les états-unis (et non pas les américains) »

      Je ne suis pas adepte du padamalgam. Je sais qu’il y a un "État profond" américain, et si on me demande si j’ai quelque chose contre le biker de l’Oklahoma ou l’amateur de cacahuètes de Géorgie, je réponds "rien, à part qu’ils sont beaufs", même s’ils ne sont plus les seuls dans ce monde de bouffeurs de McDo.
      Mais enfin, d’où viennent les Américains ? D’une bande de religieux sectaires chassés d’Angleterre et enrichie au fil du temps par des colons et des bandits de celle-ci. De quand date leur existence collective ? De 1776, avec une proclamation qui commence par "We, the people". Et par cet acte constitutif, les voilà sortis du néant et entrés dans l’Histoire pour notre plus grand bonheur !

      Oui, dès le départ, ces braves gens, simples et vertueux, désireux d’établir la Vertu comme principe de gouvernement des Nations ont fasciné nos vieilles élites européennes, héritières pourtant d’une histoire bien plus remarquable. L’arnaque est là : le gouvernement de la vertu. Avec un tel projet messianique, nul besoin de transcendance historique en effet ! Privé de celle-ci, l’Américain moyen est donc persuadé que c’est la force auto-générée du droit qui règne et qu’un jour les méchants sont punis car we-the-people triomphe. J’avoue que c’est un fonctionnement honnête. Ainsi, régulièrement le Gouvernement reconnaît ses turpitudes. Faute avouée, faute à moitié pardonnée et l’imposture continue de plus belle. Remarquez, nous avons adopté le même système. Et ainsi une vieille nation comme la France est devenue américaine en un tourne-main (en 1789, au cas où certains auraient des doutes).

      Je ne veux pas faire d’essentialisme car je sais qu’individuellement, il y a de braves gens partout. Mais collectivement, qu’ont-ils réalisé de grandiose et d’admirable, comme legs à l’humanité ? Je pose la question. En revanche, ce que je sais, c’est que convaincus d’être établis, les premiers, sur les principes du Bien, ils ont fini par se dire qu’ils pourraient se charger du Bien de tous. Avec une mentalité aussi sectaire, on ne peut que faire le Mal, surtout si on persiste à rester dans l’ignorance de ce qui a existé avant et indépendamment d’eux.

      Comme disait je ne sais plus qui, "les États-Unis sont le seul pays à être passé de la barbarie à la décadence sans connaître la civilisation".

      @xmut001, « l’énigme absolue de l’Humanité », c’est bien cela. Saint Paul parlait de "mystère d’iniquité". C’est un peu l’idée...


    • #1242474

      @andrée
      les usa est une oeuvre et création maçonnique, le désordre est vu comme de l’ordre.


    • #1242644

      @ Andrée (#1242405)

      L’américain est celui qui est des Amériques, je voulais signifier par là, la distinction à faire (et importante) entre les différents peuples de ce continent (l’importé ou l’autochtone), celui latin ou indien, etc.
      En fait, nous parlons d’une nation (les états-unis) conçue et dirigée par des loges, rien de surprenant dans la manière de "formater" les gens.


    • #1242727

      @MaxC

      Je n’avais pas connaissance de ton post quand j’ai écrit le mien. Sans le savoir, j’ai répondu en partie à ta question.

      Mais tu ne crois pas si bien dire sur l’Éducation nationale. C’est lorsque j’ai abordé en 3e le programme d’histoire sur le New Deal et "l’épopée" américaine dans la 2GM que je me suis rendu compte qu’il y avait quelque chose qui clochait lourdement. Depuis ce temps-là, j’ai pris cette pseudo-nation en grippe.

      @lasieste
      les usa est une œuvre et création maçonnique

      Oui, j’ai dit la même chose en d’autres termes.
      Le "gouvernement par la vertu", tel que je l’analyse, est par essence-même une œuvre messianique et maçonnique. C’est le programme de Sarastro (même si par ailleurs la Flûte enchantée reste mon opéra préféré). Pour parvenir à ce but, il faut effectuer une tabula rasa du passé, avant de construire le nouveau temple. Création ex nihilo, les USA sont dès le départ la réalisation parfaite de cette idée. La deuxième construction similaire est Israël. D’où la destruction de la profondeur historique de nos peuples et vieilles nations pour nous rendre "compatibles" avec ça.

      Ce que je dis, sur le prétendu Bien qui fonde l’imposture intellectuelle et spirituelle des USA, je l’ai compris en lisant la correspondance entre Washington et La Fayette, deux moines-soldats de la religion maçonnique, décidés à concrétiser leur superstition en projet politique (conjointement et concomitamment - USA/France). Je peux vous dire qu’ils y croyaient bien fort à leur délire.
      Mais je pense qu’au-delà du projet en lui-même (de quelques hommes), il ne faut pas sous-estimer la force des idées dans l’histoire, sur les peuples (ce qui fait que l’idée devient une œuvre). C’est la raison pour laquelle j’estime qu’il faut démonter ces fictions, intellectuellement, à la racine, en quelque sorte. Tant que les gens croient (= religion) que les droits-de-l’Homme et la démocratie sont un projet historique de l’Humanité, l’imposture demeure et les pires turpitudes deviennent légitimes si c’est pour l’accomplir.

      @ truc en ski
      D’accord.
      Cela dit, les Américains (entendus ici comme peuple originel des États-Unis), ne sont pas des Latins. Comme je l’ai dit, ils venaient d’Angleterre, donc c’est un mélange bâtard d’anglo-saxons-normands. Peu importe la race, en fin de compte, car c’est leur idéologie puritaine concrétisée en projet politique qui les définit collectivement et exclusivement (comme ils n’ont pas d’histoire).


    • #1242730

      @ truc en ski
      RECTIFICATION sur mon précédent post (en réponse à latin/indien, importé/autochtone).
      Au temps pour moi, je vous ai mal lu !
      Désolée ;)


  • #1242011

    J’aime toujours l’évoquer : "holocauste" vient du grec holos, tout, et kaiein, brûler.
    Voilà, voilà.


  • #1242022

    Est-ce être "complotiste" de remarquer que Nagasaki était la ville japonaise a plus forte proportion de catholiques ?

     

  • #1242028
    le 06/08/2015 par réveillez-vous
    70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

    tester in vivo l’efficacité de la bombe et devancer les Russes dans la course à l’armement. Même duplicité après la seconde explosion atomique (Nagasaki, le 9 août) : les Américains font des études scientifiques mais ne soignent personne. Le quotidien des irradiés est occulté : considérés comme des pestiférés, ils doivent subir l’emprise rapace des mafias japonaises et la désagrégation des rapports humains.



    On ne change pas un peuple ordurier...Ce qu’ils ont fait In vivo avec les indiens...ils l’ont refait In Vivo avec les japonais

    Les yankees sont la lie de l’Humanité


  • #1242045

    France 3 a diffusé il y a quelques années un documentaire sur le projet manhattan, de Trinity à Hiroshima. Le titre m’échappe mais il est trouvable sur youtube.

    Il allait beaucoup plus loin sur le "qui" et le "pourquoi".

     

    • #1242992

      exact, ce reportage était superbement bien fait et autrement plus sérieux ; rien à voir avec ce doc insipide que j’ai zappé à la 15ème minute.
      le projet Mahattan a été la prise de pouvoir du complexe militaro industriel américain sur le nucléaire (voir qui a financé le projet Manhattan).
      voila aussi pourquoi depuis l’origine le nucléaire est militaire et son activité civile une couverture.
      on fait volontairement du nucléaire sale pour produire la matière première (uranium, plutonium) aux industries de l’armement ;
      c’est aussi pour ça que que toute tentative de recherche d’un nucléaire propre ne peut aboutir (la recherche sur la filière du thorium par exemple, torpillée à chaque fois qu’on voit le bout du tunnel


  • #1242050

    Je trouve que le documentaire est intéressant et bien fait. Il a le mérite de lever certains tabous.

    Ca m’a d’ailleurs donné envie de me procurer le livre "Hiroshima" de John Hersey.

    La conclusion, je la trouve un peu naïve et idéologique : "un monde qui transcende les nations et les communautés ethniques" et "oeuvrer pour la paix". Mais fallait-il trop en attendre de la part d’ARTE ?


  • #1242058
    le 06/08/2015 par ☻☼☺kasper
    70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

    Pour paraitre vertueux après une saloperie pareille,faut noircir les vaincus dans des proportions hollywoodiennes !

     

  • Extrait du film « Black Rain » de Ridley Scott (1989), la scène où le yakusa s’adresse à Michael Douglas : « J’avais dix ans quand le B29 a lâché sa bombe. Avec ma famille, nous sommes restés 3 jours sous terre. Quand nous sommes sortis, nous avons vu qu’il n’y avait plus de ville. Et puis le vent a apporté la pluie. Une pluie noire. Vous avez rendu notre pluie noire. Vous avez enfoncé vos valeurs dans notre gorge. »


  • #1242114

    Document intéressant mais qui reste somme toute trop mesuré quand à la barbarie des Américains dans ces crimes. Noter qu’aucun des mots magiques "génocide", "crime contre l’humanité", ni même "crime de guerre" n’est prononcé.
    D’autres documentaires bien plus révélateurs existent avec des informations inimaginables comme par exemple l’horaire choisie pour le largage de la bombe, qui avait été fixé au moment où les rues seraient le plus fréquentées...

    Aujourd’hui, heureusement que Daesh est là pour faire porter aux Musulmans le rôle de barbares contre l’humanité.


  • #1242120

    L’image de départ de la vidéo, avant que l’on clique sur la flèche au milieu, est trés bien choisie je trouve.
    Il est pas mignon le "boys band" dont la moitié est en culottes courtes ? comme c’est chou ! Avec au-dessus l’inscription sur l’avion "enola gay" qui aurait dû plutôt s’écrire "enola gays".
    Cette photo caricature bien l’opération : des tapettes sans couilles qui atomisent 80 000 êtres humains en moins de cinq secondes, rien qu’en appuyant sur un bouton. Trés loin de l’esprit chevaleresque et viril d’antan où nos ancêtres combattaient leurs ennemis les yeux dans les yeux.
    Et regardez-les les guignols de la photo, ils sont contents ! Ils sont fiers et contents les héros de l’amérique...
    (Pour ceux qui trouveraient mes propos homophobes, franchement je m’en tartine le fion...)

     

    • Avec au-dessus l’inscription sur l’avion "enola gay" qui aurait dû plutôt s’écrire "enola gays".

      Suivi du "Necessary Evil" (Le mal nécessaire), un avion qui s’occupait de photographier et filmer l’atrocité histoire de bien mesurer l’étendu carnage. On remerciera aussi John Von Neumann qui s’occupa de calculer avec une précision redoutable à quelle hauteur il fallait déclencher l’explosion afin de maximiser le carnage pour tuer un maximum de monde. Pour sa part, le cocaïnomane Oppenheimer se repentira un peu avant sa mort, mais bon comme on dit - le mal est fait - voire ça en direct avec le patron !


  • #1242138

    Une amie juive, plutôt Charlie et pas très ER, a visité le Japon il y a 5 ans et a fait un crochet par Hiroshima. Elle a affirmé que le musée et les commémorations lui ont toujours parus comme les choses les plus émouvantes qu’elle ait vu de sa vie. Et pourtant, elle a aussi fait la Maison Mère, si vous voyez de quoi je veux parler. Comme quoi...

     

    • #1242219
      le 06/08/2015 par rectificateur
      70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

      La différence, c’est que même si les nazis avaient une attitude plutôt hostile envers les juifs, le typhus et les bombardements alliés (impossibilité de ravitailler les camps, donc famine) ont grandement aidé au "génocide".

      Hiroshima, par contre, c’est clair et net, sans bavure... "le petit plus, à l’américaine" comme dit Dieudo dans un de ses spectacles (Sandrine, je crois ?).


  • #1242160
    le 06/08/2015 par Enricomachiasse
    70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

    Je regardai un documentaire fiction il y a quelques années qui relatait les bombardements de Hiroshima et Nagasaki et les coulisses à la maison blanche et à la fin quand la première bombe est envoyée, on les voit se congratuler et presque chialer, être satisfait de la réussite et on entend une personne dire, il fallait le faire,on avait pas le choix..

    Pas un mot pour les victimes japonaises, après tout on va pas chialer pour 150 000 personnes mortes sur le coup, bref à vomir et revomir et tout cela diffusé sur Arte.

    Oui la France est le caniche des Usa,même audiovisuellement. .


  • #1242162

    Il convient d’énoncer les choses froidement pour en toucher l’essentielle horreur : La bombe H fut larguée sur Hiroshima pour tester les effets de la radioactivité sur les humains et devancer les soviétiques dans la course à l’armement atomique...Sciemment, méthodiquement, fut donc envisagé l’holocauste de prés de cent mille âmes à l’aide d’une arme dont les effets continuent de tuer. L’humain, dans l’équation , n’est qu’un facteur parmi d’autres, pas plus important que les oliviers en Palestine que saccagent les fiers et très moraux guerriers de Tsahal. Le Diable raisonne ainsi, nous enseignent les Pères de l’Église, avec cette froideur typique, cette cruauté glacée.


  • #1242167
    le 06/08/2015 par Henri XI un peu
    70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

    70ème anniversaire du plus grand génocide instantané de tous les temps et les merdias France chiasse en parlent comme d’un vulgaire suppositoire de l’Histoire...
    Contamination de la corruption à la télévision !
    Chaque année, au début du mois de juin, nous avons droit à de multiples rediffusions de blockbusters hollywoodiens, et autres documentaires, traitant du débarquement allié.
    365 jour par an c’est un défilé de films reportages et docus (à la mode de la commode ?) sur la sainte atrocité shoatique...
    Le monde aurait du comprendre à cet instant, aussi atomique que primordial, que les Etats-Unis sont son principal ennemi public !
    Pluie noire de Imamura (1989)
    https://www.youtube.com/watch?v=pfe...


  • #1242188
    le 06/08/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

    Rien de nouveau sous le soleil, sauf que l’organe de propagande "Arte" se devait d’insister sur le caractère bestial de Japonais réduits à l’état de survie qu’une culture pourtant millénaire n’aura pas suffi à éteindre ! Pensez-donc, les barbares, ce sont les victimes !
    Et demain ? Apprendrons-nous que non seulement les zélites japonaises étaient au courant de ce qui se tramait mais que leur participation à l’horreur absolue était aussi totale ? Pas si sûr, il faut bien tenir la masse à l’écart de son ennemi véritable...
    Les multiples faces d’une même médaille quoi !


  • #1242281

    Sans vouloir mélanger les genres.
    Il faut regarder ce que sont devenu les japonais aujourd’hui,
    pour comprendre ce qui nous attend ; nous européens dans quelques temps.
    En carricaturant légèrement, le japonais est passé du code d’honneur du samourail. à une totale soumission. Voué corps et âme aux grands patrons de multi-nationales.
    Completement obsédé par le rendement... jusqu’à s’en suicider.

    Le chemin qu’emprunte l’europe est le même, avec le tafat/ttip.
    de la diversité culturelle européenne, nous passerons au lambda voué corp et âme à la consommation de masse. SANS AUTRE ALTERNATIVE CAR bientot LA PUCE RFID AU CUL, nous n’aurons plus rien à dire, plus aucun lieu où se réfugier , et finalement plus rien à espèrer.


  • pour être un peu chauvin nougaro a fait une très belle chanson "il y avait une ville"


  • "70 ans après la déflagration d’Hiroshima, une enquête de grande ampleur replace la vérité historique aux avant-postes et révèle d’étonnants témoignages. Un regard neuf sur un événement qui a provoqué tant d’aveuglement."

    On attend les même paroles d’Arte sur l’autre sujet de la même époque dont on n’a pas le droit de parler ni même de se poser des questions...

     

    • #1242422
      le 06/08/2015 par coyoterevolte
      70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

      Le côté témoignage à gogo avec larmichette et zéro document référence, zéro mot clé ou nom de centre d’archives...je préfère la méthode Faurisson ou celle de Pierre Hillard : leur façon de faire donne des résultats dans le réel.
      J’ai regardé en diagonale ce "documentaire" : il y a les images d’époque et le plaisir d’entendre la musique de la langue japonaise. Le reste est parole télévisuelle, autrement dit, agitation stérile ou nocive.


  • #1242322

    Faudrait que certains se calment dans les commentaires : un crime de guerre n’a rien à voir avec un génocide ! Par pitié, instruisez vous ! La bataille passe aussi par les mots.

     

    • #1242767
      le 07/08/2015 par Henri XI un peu
      70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

      @Paul
      Génocide : Destruction d’un peuple, d’une population entière
      Ca donne quoi sur des villes entières (avant) et détruites (ensuite) ?
      On peut parler de génocide dans l’instantané autant que sur la durée puisque les descendants des victimes en meurent encore aujourd’hui...
      Il faut aussi se calmer sur l’emploi du terme "crimes de guerre", si on suit ta logique, et parler alors d’extermination calculée. Demande aux normands qui s’en souviennent ce qu’ils pensent exactement des bombardements gratuits effectués sur leurs villes par l’alliance anglo-américaine (déjà !) sioniste ?
      Comparé à 6 millions de victimes juives rudimentairement asphyxiées par les nazis en moins de 4 ans, ce qui rapporte toujours et encore des anus en ordure à ceux qui savent en profiter...


  • #1242323

    Bombe atomique pour une guerre gagnée d’avance, tout ça pour impressionner les russes. Saloperies... J’étais au Japon il y a 2 semaines et c’est un grand peuple ! très grand ! Humble, poli, calme, j’avais jamais vu ça nulle part. Amitiés au Japon et au site E/R, merci.


  • #1242336

    Reportage très instructif sorti par ARTE à l’heure ou l’Iran cherche à développer le nucléaire...
    Coïncidence ?


  • Reportages tous très intéressants ici car pris avec du recul et un esprit critique. Et au fait on le mentionne jamais mais MERCI E/R de n’avoir jamais accepté la publicité sur votre site, c’est un plaisir pour nous. Merci.


  • #1242343

    Il faut tout de même considérer un point n’étant pas des moindres et qui n’est à aucun moment abordé dans le documentaire ni dans les commentaires que j’ai lu ici, étant le fait que ces deux bombes ont également été larguées dans une perspective de stratégie à long terme, et non simplement pour montrer qui a les plus grosses c*******, faire des expériences et sauver des vies américaines...Toujours les mêmes raccourcis intellectuels, la réalité étant bien plus complexe et les leitmotiv de ces largages l’étant tout autant.

    Regardez qui sont les toutous inconditionnels encore aujourd’hui des américains en Asie, et le resteront encore pendant un bon moment ? Les japonais. Pensez-vous qu’il aurait été aussi facile de les garder sous leur coupe, docilement, aussi longtemps et aussi facilement après leur avoir laissé le choix de capituler de manière "classique" et à la bisounours ? Evidemment non...C’était donc une question d’intérêts probants.

    Ils ont donc fait ce que tout groupe/personne dominant a toujours fait dans toute l’histoire de l’humanité pour briser de manière assurée les intentions de velléités d’autres groupes, et qui se révèle être généralement très efficace : ravager, terrifier, soumettre par la force, les résultats recherchés étant proportionnels au niveau d’énergie déployée en ce sens.

    C’est donc une question de psychologie humaine et de nécessité objective pour garantir les intérêts d’un groupe d’humain quelconque, et tout cela étant régit par les lois naturelles du vivant, tout n’étant ici bas qu’une perpétuelle lutte de forces contradictoires depuis la nuit des temps.

    Seulement nous ne considérons jamais ces choses-là a cause de notre imperturbable bien que relativement moderne (et décadente) idéologie arrogante étant de nous considérer, nous les Hommes, comme étant indignes d’être régis par ces lois du vivant car étant les élus d’un prétendu Dieu...

    J’admire chez les américains et les anglo-saxons ce côté d’avoir tendance à ne pas se voiler la face et d’agir en conséquences plutôt que de constamment verser dans la pathos et dans l’idéologie mielleuse comme nous et les peuples modernes vivant dans un excès de confort, avons l’habitude de le faire, ce qui est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles ils eurent tous deux respectivement les empires les plus grands au monde (l’empire US se faisant de manière plus subtile mais non moins réelle).

    Pragmatisme (et réalité) versus idéologie...

     

    • y a un probleme a votre theorie :

      dans tout les peuples opprimes il existent des resistants et justement proportionnellement a la force deploye contre eux...
      la il n y a que des gentils toutous...

      de plus les seuls Japonais qui veulent un peu renouer avec leur tradition et reprendre en main leur souverainete se retourne encore contre les Chinois et font encore le jeu des EU

      c est donc seulement un probleme de conscience de soi plutot qu une soumission...
      c est la ou les EU et l UK ont toujours ete tres fort, on soumet les peuples pecunierement en les poussant a vivre sous leur loi de marche mais on les laissent a leur croyance et a leur petite pensee regionale.

      les Chinois ne comprennent pas du tout comment un peuple qui a pris 2 bombes atomiques sur le coin du bec peuvent encore soutenir leur agresseur... c est inconsevable qu il n y ai pas la moindre rebellion...


    • #1242495

      La réponse à vos interrogations se trouve justement dans mes propos. Je n’ai à aucun moment dit qu’il n’y avait pas de résistants dans les sociétés opprimées...

      J’ai dit que les bombes atomiques lâchées sur le Japon l’ont certainement été dans un but de traumatiser (très) durablement cette population historiquement fière et impériale, un peu comme un tortionnaire ou un manipulateur psychopathe s’appliquerait précautionneusement à briser les résistances mentales de ses victimes pour en faire ce qu’ils veut par la suite (ou dans un cas plus extrême comme un à un viol prémédité commis dans le but de "casser" un individu de manière irréversible et durable).

      Il faut aussi prendre en compte dans l’analyse la notion ethnique qui est primordiale, les japonais étant contrairement aux européens un peuple n’étant pas de race blanche et donc plus difficile à manipuler de manière conventionnelle que les européens qui eux peuvent s’identifier (à la fois génétiquement, historiquement et culturellement dans certaines mesures) bien plus facilement aux américains que les japonais.

      Les américains ont donc mis "le paquet" pour s’assurer de transformer ce peuple fier à l’excès et de race différente en chiffes molles qui leur feraient office de larbin en Asie dans la durée. Le virage dans les moeurs et les valeurs japonaises a d’ailleurs été stupéfiant, il y a aujourd’hui dans la société japonaise un niveau d’excentricité et de superficialité que nul autre peuple ne peut se targuer d’ égaler alors que ces valeurs sont en opposition totale et stupéfiante avec les valeurs traditionnelles nippones (mon avis à ce sujet est que cette sorte d’infantilisation plus ou moins consciente de la société nippone est, en partie car les choses ne sont tout de même jamais aussi simples, une réaction suite aux grands malheurs historiques qu’a subi ce peuple et qui en est toujours marqué au fer blanc...Une sorte d’échappatoire psychologique en quelques sortes).

      A cela s’ajoutent évidemment les classiques tutelles financières, et tutti quanti, pour entretenir la flamme entre le berger et son âne bâté.


    • #1242924

      Un bon concentré de connerie si le Japon et le "toutous" des USA c’est surtout par intérêt économique plus que la peur de se révolter. Le plus grand empire était Mongol (source wiki) et c’est les américains qui une idéologie mielleuse et simpliste pour preuve ils disent vouloir apporter la démocratie, la paix et de plus pour eux les conflits c’est les gentilles contre les méchants.


    • #1242986

      A quel moment ais-je dit que les japonais avaient peur ? J’ai dit qu’ils avaient été traumatisés afin de les briser pour ensuite en être en mesure d’en faire les toutous des US, je décrivais le processus psychologique. Quand à la peur oui tous les pays ont plus ou moins peur des US, normal puisque ce pays a le le statut de caïd de la cour d’école qui peut frapper n’importe qui (ou presque), et les pays auront peur de lui tant qu’il aura ce statut.

      Pour en revenir au Japon, renseignez-vous sur les raisons de l’explosion de la centrale de Fukushima (tiens encore une catastrophe...Nucléaire ?? C’est fou le peu de bol que les japonais ont avec cette technologie et ça ne peut en aucun cas être lié au deux bombes qu’il s’est pris en 1945). Renseignez-vous sur HAARP...Et vous verrez alors si le le fait que les japonais puissent éventuellement avoir peur des US soit justifié.

      Quant à l’empire, c’est bien l’empire britannique qui fut le plus important à la fois en terme de surface totale, comme d’influence politique, économique et culturelle, c’est le seul qui ait véritablement été mondial (sources : https://en.wikipedia.org/wiki/List_... et https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichi...)
      Les informations concernant la taille totale du territoire peuvent varier selon les sites mais il est en tout cas certain que l’empire mongol n’a jamais été un empire mondial...Si on ajoute en plus la suprématie totale de la marine britannique sur les mers on voir bien que les deux ne jouent pas dans la même catégorie.

      Concernant l’empire américain il existe de facto, d’une manière moins formelle et plus détournée mais tout aussi effective.


  • #1242389
    le 06/08/2015 par Lottin Mathieu
    70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

    Moi je ne suis pas d’accord. La guerre c’est la guerre. Ce n’est les américains qui on demander au japonais de frapper la base aéronaval de Pearl Harbor. Et les sanctions américaine à leur encontre était pour soutenir la "France" qui avait était obliger de céder du terrain dans sa colonie d’Indochine
    On peux reprocher beaucoup au US comme le trahison à notre encontre ( quasi guerre de 1796 - 1800 ) mais la non, il on fait usage d’une arme capable de leur faire gagner la guerre, et de l’influence pour foutre la trouille au autre. Si Tokyo na pas était frapper c’est par la pression de l’état major des U.S.A, car elle était la cible principal.

     

    • #1242434

      Pearl Harbor était une base militaire nagasaki hiroshima 2 villes majoritairement peuplé de femmes et d’enfants puisque le Japon avait déjà presque perdu tous ses hommes à la guerre. (le pays était à genou)

      mais Ok, si tu veux , moi la loi du talion ne me dérange pas ,(note : que pourtant en France comme aux Etats-Unis la vengeance est interdite et qu’on risque la prison à se faire justice soi-même, (tir sur quelqu’un qui vient te cambrioler tu vas voir où tu vas finir...)

      mais bref... ce que trouve révoltant c’est que les Americains se fassent toujours passer pour les gentils héros dans l’histoire, alors que finalement par le bombardement de tous ces civiles ,il ne valent pas mieux


    • #1242726

      Votre éthique est plus que discutable pour un lecteur d’ER.
      Ces bombardements sont gratuits. Le Japon avait déjà perdu la guerre. En aout 1945, l’Union Soviétique avait envahit la Mandchourie, entrait en Corée (territoire national japonnais) et repris l’île de Sakhaline. Le parti de la paix au Japon avait de plus en plus poids. 90% de la flotte commerciale japonaise avait déjà été coulée et ses matières premières, en particulier le pétrole d’Indonésie, n’était plus disponible depuis la reprise des Philippines. Comme le disait Nimitz, l’amiral en chef de la flotte du Pacifique : la guerre était gagnée, il ne suffisait que d’attendre que le Japon vide ses dernières réserves.
      De plus, pourquoi ne pas avoir fait un avertissement au Japon ? Par exemple lancer une bombe sur une île proche d’Honshu (île principale du Japon : Tokyo, Osaka, Yokohama, etc) ? Pourquoi viser des zones urbaines aussi densément peuplée et non pas une zone à plus faible population pour intimider ? Si l’un des pseudos objectifs était d’anéantir les usines d’armements de Nagazaki et affaiblir le port d’Hiroshima, les bombardiers américains l’auraient fait avec bien plus de précision et sans aucune crainte (flotte aérienne clouée au sol faute de carburant et DCA japonaise incapable de toucher les nouveaux bombardiers à si haute altitude).
      Par ailleurs, ce bombardement est contre les lois de la guerre. Les bombardements sont autorisés s’il y a un objectif militaire net et que les pertes civiles sont un dommage collatéral (conséquence involontaire). Or là c’est le contraire : se sont les pertes civiles et la terreur provoquée qui sont l’objectif de ces bombardements.


  • #1242419

    Génocide amérindien,
    esclavage des noirs,
    Hiroshima/Nagasaki ,
    effet de l’uranium sur les nouveaux nés en Iraq ;
    premier producteur mondial d’armement...
    pays avec le plus grand taux d’emprisonnement (oui,oui, pire que la Corée du Nord)
    etc... etc ..

    mais ce qui me dérange le + dans tout ça, c’est qu’ils se font passer pour les "gentils héros" ,défenseur de la paix et de la liberté... alors qu’ils sont tout le contraire...

    Aussi qu’on arrête de nous obliger à leur embrasser le cul, parce que soit disant, sans eux on parlerait tous allemand, je tiens à rappeler que ceux qui ont renversé le cours de la seconde guerre mondiale et qui en ont payé le prix fort , c’est les Russes ! et ca bien avant que les Americans nous "carpet bombing" pour débarquer et de filer vers Berlin avec but de stopper Staline.


  • #1242423

    C’est dur à admettre mais les objectifs fixer par Truman avec le lancement sur deux villes de la bombe a eu le résultat escompté...au niveau des soviétiques !!!

    Quand a explosé la deuxième,l’armée rouge a redéployé inexplicablement ses effectifs en Europe de l’est...En fait Staline avait compris que 4 millions de mobilisés ne servaient plus à rien face à une telle arme et à fait accélérer les recherches pour la sienne !...La confrontation possible après 45 n’a pas eu lieu...On a même liquider le général Patton qui voulait y aller !

    Imaginez que le secret ait été gardé,plus ou moins officiellement....le test aurait eu lieu en Europe après guerre (Alors qu’on sait que c’est l’Allemagne qui aurait dû inaugurer le feu d’artifice si elle n’avait pas capituler à temps)....Il n’y avait pas le temps pour un essai dans un désert devant des personnalités mondiales....Et la haine du jap’s restait supérieure à celle de l’allemand pour la population américaine depuis Pearl Harbour.... !!

    Should i stay or schould i go ?.....ils s’y go...C’est ainsi !


  • #1242440

    Si c’était les russes qui avaient largué une bombe atomique sur l’Allemagne
    hitlérienne, pour venger ses vingt millions de mort, l’empire maçonnique-sioniste aurait "trouver" quelques traces de sympathie chez Hitler,rien que
    pour "dédier" quelques bombes A et H aux villes russes .
    Maintenant qu’il reste,sur les registres de l’histoire,que ce sont eux,et eux
    seulement,qui ont réalisé cet "exploit",sur Hiroshima et Nagasaki,l’Occident fait semblant comme si de rien n’était . Et on rafistole la création des 
    " foyers de terrorisme" pour tromper leurs propres peuples,sur le désastre de
    leur système mafieux,et tromper l’humanité entière .
    Un proverbe arabe,dit en substance : celui qui creuse une tombe pour y
    enterrer son compagnon,finit,grâce à l’œil juste de la Providence,par y
    être fourré lui même .


  • #1242484
    le 06/08/2015 par Yéti_déporté_au_Benêtland
    70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

    - Les généraux+Empereur ont utilisé les 2 bombes A comme souffrance-alibi-excuse pour éviter un Nuremberg et sauver (un peu) la face.

    - Les russes étaient déjà aux Sakhalines et les japonais n’avaient pas de troupes à leurs opposer au nord (tout était au sud face aux US)

    - comme il est dit, 60 villes japonaises avaient été déjà rasées, plus grand chose à raser ! La bombe A sur des civils ne changeait rien pour l’armée (mais les US prévoyaient une attaque atomique qui aurait pris du temps pour fabriquer les bombes)

    - Heisenberg avait dit à Hitler

    "5 ans pour une bombe A, 1945" a quoi Hitler a répondu
    "Si en 1945 on a pas gagné c’est que la guerre est perdue, faites juste des recherches" ...

    Et les teutons avaient énormément de Sarin et Tabun, que Churchill voulait balancer sur le Japon !


  • A Hiroshima, 8 moines jésuites missionnaires allemands ont survécu à l’explosion nucléaire alors que leur monastère se trouvait à 100 m de l’épicentre. Ils en sont sortis indemnes sans aucune séquelle alors que le souffle (3000 degré) et l’incendie ont détruit 100000 immeubles et 75000 personnes sur un périmètre de quelques km. Près de 200 scientifiques, durant des décennies ont interrogé le Père Schifer, pour comprendre ce phénomène. Celui-ci révélait qu’ils étaient sous la protection de la Sainte Vierge à laquelle ils s’étaient consacrés corps et âme et qu’ils récitaient la Prière du Rosaire de façon constante, ils avaient vécu "le message de Fatima". Autant vous dire que les mécréants (comme pour certains d’entre vous) n’y crûrent pas, pourtant les faits sont là. Ils ont survécu plus de 30 ans sans une once d’irradiation. Un autre fait similaire concerne un couvent franciscain fondé par saint Maximilien Kolbe lors de l’explosion nucléaire de Nagasaki, ce couvent se trouvait aussi sur l’épicentre et les moines sous la protection de la Vierge s’en sont sortis. A titre d’information, les 2/3 des catholiques du Japon ont trouvé la mort à Nagasaki. C’est curieux que cette ville fut choisie pour le grand sacrifice !

     

    • #1242816

      Ce qui prouve bien l’importance et l’impact de la prière perpétuelle qui est d’une grande protection......
      Si cette ville a été choisie pour le grand sacrifice, c’est probablement l’oeuvre des forces du mal..... de satan
      Donc Harry Trumann était soit un faible manipulé ou un satanique........ Idem pour toute la clique qui l’entourait et les physiciens....

      Les jeunes américains qui trouvaient que c’étaient "exaltant" , n’étaient que manipulés et heureux d’accomplir leur devoir pour sauver leur pays.....


    • #1243120

      Entièrement d’accord ! Hiroshima et Nagasaki étaient les villes les plus catholiques du Japon. C’est à se demander si on n’a pas liquider une grande force spirituelle capable de résister à "l’évangélisme" made in USA. Je suis allé à Hiroshima. C’est impressionnant. Depuis ce temps-là je suis persuadé que les lieux ont une mémoire. Là-bas on vous donne une médaille avec la croix du Christ et une Mère portant son jeune enfant irradié. Il est écrit sur la médaille :"Never more Hiroshima" (plus jamais Hiroshima". Faut espérer que oui...


  • #1242627

    Parmis les pays dit "civilisés", s’il y a bien un peuple martyr, c’est le peuple japonais :
    - double bombe atomique sur la gueule avec des victimes encore de nos jour
    - humiliation de la défaite et soumission intégrale aux US
    - catastrophes naturelles permanentes
    - catastrophe nucléaire
    Et on ne les entend jamais se plaindre.
    Ils font toujours preuve d’un sang-froid exemplaire et vont de l’avant.
    J’ai le plus gros respect pour ces gens.


  • ce qui me choque le plus c’est que les services secrets japonais savaient bien avant l’heure de l’explosion ce que l’enola gay transportais...rien n’a été tenté pour les interceptés...et cette alarme qui a fonctionnée au tout dernier moment...si j’étais romancier j’imaginerais un accord honteux ... vous nous laissé expérimenter nos nouvelles armes sans entraves sur des villes sans importances..(excepté l’importance symbolique de Nagasaki)...et nous maintenons l’empereur


  • #1242925

    C’était des bombes A et pas des bombes H.
    La bombe A est à fission nucléaire alors que les bombes H arrivées après sont à fusion nucléaire donc bien plus puissantes et en théorie moins radioactives, mais en pratique, il faut une bombe A pour engendrer la bombe H, donc même danger.
    C’etait juste pour corriger quelques commentaires qui parlaient de bombe H pour les 2 villes japonnaises.


  • #1242955

    Little Boy. C’est le plus grand chef d’oeuvre d’humour noir de toute l’histoire. Le dessin rigolo sur la carlingue du Bockscar (le 2e bombardier) est pas mal aussi.
    "Le p’tit + à l’américaine".


  • #1242965
    le 07/08/2015 par Leboeufquiroule
    70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

    L’arme nucléaire est quand même la plus formidable invention du XXème siècle, voire même de toute l’histoire. Quand à ces commémorations ridicules et cette sensiblerie humaniste, elles ne font qu’entraver la marche du progrès et les avancées technologiques.

     

    • #1243122

      Je vous conseillerais de prier Dieu sincèrement pour sauver votre âme de la noirceur de votre jugement. Ce que vous appelez la marche du progrès et les avancées technologiques ne sont que pulsions de mort menant l’humanité à son propre anéantissement.


    • #1243290
      le 08/08/2015 par fautqueçachange
      70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

      Mr leboeufquiroule (a savoir pour qui ?)

      Petite question : auriez vous été d’accord pour recevoir sur votre ville un tel test "nécessaire à votre dite avancée technologique"


    • #1243299
      le 08/08/2015 par Leboeufquiroule
      70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

      Les religions ne sont que des superstitions et des escroqueries qui ont fait bien plus de morts en plusieurs siècles d’histoire, que les bombardements nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki en 1945. Les religions ont été crées de toutes pièces à une époque où l’humanité était inculte, afin de tenter d’expliquer irrationnellement des phénomènes ou des événements naturels que la science moderne sait expliquer rationnellement aujourd’hui.


    • #1243430
      le 08/08/2015 par fautqueçachange
      70 ans après : Hiroshima, la véritable histoire

      L’état d’esprit ou le le type de conscience "politico civilisationnelle’ qui a légitimé Nagazagui et Hirochima a engendré bien d’autres drames humains autrement plus important démographiquement mais tout aussi odieux et non nécessaires, y compris derrière les religions que vous pointez du doigt. Les religions fort heureusement, grâce à un autre état d’esprit humain, ont souvent servi de garde fou spirituel et moral à l’humanité. Mais il faut se rendre à l’évidence que le ’malin’ a gagné du terrain (pour l’instant)


  • Il me semble logique maintenant quand on commence à lever le voile des relations dites internationales, de supposer que Pearl Habor n’était qu’un prétexte pour tester en grandeur nature la théorie d’une telle bombe.
    Maintenant que j’ai bien intégré cela, ce qui m’intéresse désormais c’est le fait qu’il y ait eu des survivants qui n’ont que peu ou aucune sequelle. C’est notamment le cas de 8 prêtres jésuites qui priaient le rosaire tous les jours dans leur maison, située à 100 m de l’épicentre. L’explication métaphysique que certains en donne me semble intéressante :
    http://metanoialaporteauxmiracles.c...


  • #1244025

    Documentaire salutaire qui amène une question : pourquoi n’avons-nous pas en France (à ma connaissance) de mémorial dédié à cet holocauste (sacrifice par le feu), cette shoah (catastrophe) ?

     

  • #1244227

    Merci à E&R de rediffuser cet excellent reportage d’Arte, très complet, objectif et émouvant, il fait froid dans le dos, en montrant la folie de certains hommes, par contre, l’on peut douter de la conclusion "peace and love" que l’actualité ne rend pas évidente, malheureusement, il est à craindre qu’il y ait toujours des guerres et que des millions de morts ne fassent pas reculer les empires et leurs gouvernants avides de puissance, surtout si c’est "un mal nécessaire" ? A méditer.


  • #1244280

    La leçon a retirer de cette histoire, c’est que quand on a pas les moyens de gagner la guerre , on se la ferme !!!


Afficher les commentaires suivants