Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le centre de l’OTAN à Naples, tremplin pour une intervention en Libye ?

On ne voit pas trop la différence fondamentale entre l’entité militaire anglo-américaine et l’OTAN, mais RFI semble la voir.

On sent que le front atlantiste nous prépare une nouvelle guerre, ou une guerre continue dans le nord de l’Afrique. Avec l’agitation rifienne au Maroc, les foyers djihadistes de Tunisie, et la déstabilisation maintes fois tentée de l’Algérie, les souverainetés nationales du Maghreb ont du souci à se faire.

L’Italie, selon un colonel fidèle à al-Sarraj, participe à la surveillance du ciel libyen à partir d’un base à Misrata et fournit des informations à l’OTAN, qui préparerait une action. Or les forces anglo-américaines sont déjà à l’œuvre en Libye. Il s’agit donc d’une officialisation de l’occupation de ce pays désormais coupé en deux.

On remarque à ce propos que les pays en voie des déstabilisation et « sauvés » par l’entité anglo-américaine sont souvent coupés en deux : la Syrie (avec pendant plus de 4 ans Daech au nord), l’Irak (avec les Kurdes au nord) et la Libye (avec la Cyrénaïque et la Tripolitaine), deux pays de pétrole, ne l’oublions pas.

Sans parler de la bande sahélienne (Mauritanie-Niger-Tchad-Soudan-Érythrée), avec le découpage (acté) du Soudan, et la France qui colmate les brèches dans un espace francophone de plus en plus menacé par les islamistes... et guigné par les Américains.

- La rédaction d’E&R -

 


 

Le centre militaire spécial de l’OTAN, inauguré cette semaine dans la base de l’Alliance atlantique à Naples dans le sud de l’Italie, aura pour mission prioritaire, selon l’OTAN, de coordonner tous les acteurs sur le flanc sud de l’Europe et d’apaiser la situation dans cette zone. Des responsables libyens indiquent que ce centre aidera l’OTAN à intervenir militairement en Libye.

 

Après l’aide fournie par les Américains et les Britanniques aux forces fidèles au gouvernement d’union nationale pour frapper les extrémistes, c’est au tour de l’OTAN d’intervenir en Libye.

C’est du moins ce qu’affirme le colonel Mohamad al-Ghasri, porte-parole des forces fidèles au gouvernement Fayez al-Sarraj :

« Plusieurs groupes terroristes s’activent actuellement au centre de la Libye et menacent des villes comme Syrte et Misrata. Surveiller le ciel libyen par l’OTAN et savoir ce qui se passe, pourra beaucoup faciliter les frappes contre les terroristes quand ils sont regroupés. »

Lire l’article entier sur rfi.fr

À lire chez Kontre Kulture :

 

La déstabilisation de la Libye se poursuit, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Couper les pays en deux"...La remarque ne se limite pas aux pays cités , depuis la deuxième guerre mondiale , la partition des pays" sauvés par les anglo-US est la règle : l’Allemagne libérée du nazisme, la Corée, le Viet Nam, la Palestine,la Yougoslavie, Chypre....