Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un Rouennais devant la justice après avoir volé de la nourriture dans des poubelles

Balancer des cocktails molotov sur des policiers, détruire les commerces du centre d’une grande ville, appeler au meurtre des « flics » ou des CRS, s’installer sur les places ou dans les gymnases quand on est clandestin, tout cela n’engendre qu’un petit avertissement de la justice. À peine un froncement de sourcil de l’autorité.

Mais quand on prélève quelques aliments périmés d’une poubelle d’un grand magasin, alors là, c’est la guerre. La guerre aux pauvres, car nous sommes en pays capitaliste avancé : les biens y sont mieux protégés que les personnes.

Un braqueur de banque, on le rappelle, prend plus d’années de prison qu’un pédophile qui a violé un enfant. On peut toucher aux enfants – suivez notre regard en ce vendredi saint – mais pas à une banque.

Le message est clair ?

- La rédaction d’E&R -

 


 

Le tribunal correctionnel de Rouen va examiner, ce jeudi 7 septembre, le dossier d’un homme de 29 ans, auteur avec 3 autres personnes, d’un vol de nourritures périmées dans une poubelle située dans l’enceinte du dépôt Métro, à Sotteville-lès-Rouen. Les faits datent du 21 décembre 2016.

 

[...]

Les policiers avaient interpellé les 4 hommes en possession de 15 sacs contenant des denrées invendues et périmées de quelques jours. Voire quelques semaines. À l’intérieur : des produits de la mer, des conserves, des fruits et des légumes. Des faits pour lesquels l’enseigne Métro avait porté plainte.

 

Il refuse le prélévement ADN

Placées en garde à vues, 3 des 4 personnes ont été relâchées après un rappel à la loi. La 4ème personne, un rouennais en situation de précarité, a refusé un prélèvement ADN à l’issue de sa garde à vue. Il a considéré qu’il était dans son droit en volant cette nourriture périmée. L’avocate de la défense dénonce le caractère scandaleux de cette poursuite.

 

 

Changer de paradigme économique et social
avec Kontre Kulture :

La pauvreté est-elle un marché ? Voir sur E&R :

 






Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Les 4 hommes étaient en possession de QUINZE SACS ! Ils avaient évidemment l’intention d’en revendre la marchandise .

     

    Répondre à ce message

  • Vol en réunion ok mais il faut expliquer pourquoi une seule personne doit être jugé, en fait la circonstance aggravante ne tient pas a moins d, un déni infâme de justice , aggravant pour le coup pour la dite-justice .

     

    Répondre à ce message

  • C’est quoi cette histoire de prelevement ADN. C’est unr violation ! Les avocats devraient faire quelque chose. Qui nous dit que se sont des amis de Macron qui ont arretes ses hommes ? Quoi qu’il en soit, les denreees perimees c’est pas bon pour la sante. Y a t il une petition ?

     

    Répondre à ce message

    • Aujourd’hui en France, on peut te demander un prélèvement ADN pour n’importe quelle raison (suspicion de quelquechose de la part d’un agent de police) même s’il n’apporte rien à l’enquête, même s’il n’y a pas d’enquête !. De plus il est automatique lorsque tu es condamné pour n’importe quel type de délit (sauf les fameux délits en col blanc).
      - Par exemple : grand excès de vitesse ( 180km/h sur autoroute) => Prélèvement ADN automatique
      - Refus de prélèvement ADN => Délit => Prélèvement ADN automatique

      J’ai personellement refusé de donner mon ADN et mes empreintes lors d’une garde à vue avec un automobiliste => J’ai été emmerdé et poursuivit simplement car je me comportais comme un rebel et j’ai été condamné plusieurs fois en temps que récidiviste car la demande de prélèvement était automatique à chaque condamnation (les flics viennent chez toi avec un kit pour que tu craches dedans ou t’embarquent pour GAV si tu refuses)

      J’ai fini par m’en sortir en pétant un cable au tribunal, lorsque la juge m’a dit texto : "Pourquoi vour refusez si vous avez rien à cacher" je lui ai repondu que je refusais pour des raisons philosophiques et je lui ai fait remarqué qu’en citant quasi mot pour mot Goebbels elle me réconfortait dans mes choix.

      Ils ont eut le toupet de me demander si j’avais déjà vu un psychatre car apparement j’avais des problème « phychologiques » et j’ai rigolé en leur disant que la seule fois que je suis allé voir un psy ils m’a faire un test de QI qui a permis d’expliquer ma « non sociabilité ». Ils ont fini par me laisser tranquille.

      Grace à ces conneries qui m’ont couté des milliers d’euros, aujourd’hui je suis totalement hors système, je n’ai pas de compte bancaire, pas de secu, pas de téléphone, aucun truc à mon nom (vehicule, logement etc.) Je ne paye aucune taxe/impots (hors TVA bien sur) malgré le fait que je gagne TRÈS BIEN ma vie, d’une certaine manière je les remercie et je ne reviendrai pas en arrière (une fois que l’on goute à un semblant de vrai liberté...)

      A vouloir emmerder tout le monde ca va finir par leur revenir dans le gueule.

       
  • Bravo la rédaction d’E&R !

     

    Répondre à ce message

  • Ce Mr. n’a pas encore compris que le postulat en vrounze c’est :’’ des ordures volent un homme’’ et pas :’’un homme vole des ordures’’ ; d’où l’interpellation par les ’’Forces de l’Ordre’’(qui ne risquaient rien) histoire de remettre les choses à l’endroit. Là-dessus la ’’justice’’ va mettre en branle le niveau de coercition proportionnel à la gravité du délit ; ça n’est pas comme si le prévenu avait détourné en toute bonne foi la taxe carbone ou des fonds publics, quand même !

     

    Répondre à ce message

  • #1797939

    C’est typique du comportement des magistrats et du système judiciaire. Ils demandent juste votre soumission que vous ayez raison ou tort sur le fond une fois que vous êtes entre leurs mains. C’est pour ça que les prisonniers politiques (séparatistes bretons, corses, basques, etc.) prennent souvent chers et subissent un acharnement particulier des magistrats : pas de réduction de peine, demandes de permissions systématiquement refusées même dans le cas du décès d’une proche (enfant, parent compagne) même si c’est à une semaine de leur fin de peine.
    Les magistrats se croient tout puissants et ils le sont d’ailleurs, ils ne sont pas élus et n’ont de comptes à rendre à personne.
    Quand vous êtes entre leur mains, même si vous êtes innocents et condamnés à tort, ne vous engagez pas dans la voie de clamer votre innocence et de faire respecter vos droits de détenus (qui sont bafoués au quotidien) ou il s’acharneront sur vous.
    La féminisation de ce métier ne fait qu’amplifier ce comportement des magistrats. Si vous sortez de ce que maman a planifié dans sa tête et la manière qu’elle a de percevoir la situation vous vous heurtez à un mur, impossible de discuter du fond, même en y mettant toutes les formes de politesse imaginable, vous vous faites agressé et traiter de tous les noms et c’est l’inversion accusatoire qui commence : "Vous êtes insolent, borné, dans le déni...et de toute manière si vous continuer dans cette voie vous n’êtes pas près de sortir".

     

    Répondre à ce message

  • Les "riens" même s’ils n’ont rien à bouffer ....ne doivent pas faire les poubelles et puis c’est tout !!!....n’est ce pas Emmanuel ???....

     

    Répondre à ce message

  • Il a été relaxé finalement..
    Et un rappel à la loi pour le prélèvement ADN.
    Innocent, mais il aurait du être fiché quand même.

     

    Répondre à ce message

  • La justice est corrompue ça c’est sûr. E&R prône le respect des forces de police et gendarmerie et c’est bien, mais les flics qui ont arrêté cet homme pour avoir fouillé la poubelle méritent-ils le respect ? Ah oui ils ne font que leur boulot ...

     

    Répondre à ce message

    • Ce sont des habitués du fait.
      Ils se mettent à quatre pour faire les containers à déchets du magasin Métro dans des sacs (15 ce coup-là au moment de leur interpellation ) qu’ils chargent dans sa bagnole pour revendre les denrées.
      Ce n’est pas un clodo qui trouve un quart de pizza dans une poubelle.

       
    • " Ce sont des habitués du fait.
      Ils se mettent à quatre pour faire les containers à déchets du magasin Métro dans des sacs (15 ce coup-là au moment de leur interpellation ) qu’ils chargent dans sa bagnole pour revendre les denrées "
      Non sérieux, c’est vrai ?! Mais quelle horreur, rendez-vous compte ! Vous êtes décidément aussi indécrottable que pitoyable. Dans toutes les grandes villes, et ailleurs aussi on l’imagine, des gens font de la récup d’invendus ou de trucs jetés dans les poubelles, pour s’en sortir ou améliorer l’ordinaire, et ce s’en léser personne. Quelqu’un vous doit quelque chose ?!

       
    • " et ce sans léser personne "

       
    • Si. Les vrais pauvres.

       
    • Non. Léser " Les pauvres " ?! Mais lesquels et comment ? Ceux qui, comme ceux dont il est question ici, font les poubelles ?! Si vous vous mettiez à réfléchir ne serait-ce qu’un minimum, ce serait pas mal, ne serait-ce que dans votre intérêt car là vous ne cessez de creuser sous vos pieds.

       
    • Où j’habite, le mec qui fait ça, c’est le dealer de coke, balance, indic et compagnie...
      Pour s’en tirer comme il l’a fait..., ton pauvre !...
      On m’a pris mon ADN. Je suis encore libre.
      Lui, il risquerait de faire beuguer l’ordinateur !!! :-)

       
    • Quelle intelligente et pertinente transposition !!! Qui sent le vécu, la franche sincérité et la vérité :-) Et quid du message précédent, vaut mieux passer par-dessus pour aller directement à l’ânerie suivante, c’est plus simple et en plus le stock est inépuisable. On parle d’autre chose et hop ! Le tour est joué. Sinon, on vous a pris votre ADN ? Comme c’est étonnant ! :-) Ils n’ont pas pensé à un test de Q.I, sûrement pour ne pas faire " bugger l’ordinateur " comme vous dites :-)

       
    • Même si c’est pour revendre les denrées, elles avaient été jeté alors que tout à fait consommable, ces personnes la ont fait leur taf de récup, ils vont revendre certainement à un prix très abordable à beaucoup de monde, s’ils ne l’avaient pas fait d’autres auraient pu en récupérer gratos, mais la plupart se serait perdu... Je connais beaucoup de monde dans mon entourage dont moi qui font les poubelles des magasin type biocoop sobio (car les enseignes bio malgré tout ce que l’on peut leurs reprocher mettent souvent les aliments à disposition a côté des poubelles), et nous ne sommes pas des dealers ou autre type malsain...

       
  • C’est une grande première pour moi et pourtant je pensais que plus grand chose ne pouvait me surprendre dans cette Ripoublique.
    Naïf que je suis, j’ignorais que prendre un objet dans une poubelle était un vol, puisque le dit objet à été, de fait, condamné à la destruction ou à la récupération par son ex-propriétaire.
    Alors la question que je me pose est la suivante :
    J’ai déjà récupéré des objets dans une poubelle, donc je suis un voleur. Mais comme je suis très respectueux de la loi, pensez vous que je devrais courir au poste de police le plus proche et me dénoncer ?
    Mieux encore, pensez vous que ceux parmi nous qui ont commis cette odieuse infraction devraient se précipiter à la police pour se dénoncer ?
    Ne serait ce pas rassurant de voir les postes de police envahis par des groupes de « délinquants » venu réclamer leur condamnation ?
    Cela constituerait, selon la terminologie à la mode, un bel acte « citoyen ».
    Et cela apporterait un peu de travail aux juges, qui, soit dit en passant, ne semblent pas être surchargés de travail à en juger par ce fait divers.
    Peut être pensent ils qu’il règne dans le pays une telle sécurité et un tel calme que l’atmosphère ambiante en devient monotone et qu’une affaire d’une telle gravité mérite toute leur attention, ne serait ce qu’en leur apportant un peu d’activité leur évitant de se morfondre en tuant le temps dans leur bureau.
    J’ignore si cela est la vérité mais c’est ce que cette affaire évoque inévitablement.
    N’oublions pas de féliciter et de remercier les policiers rouennais pour leur vigilance et à leur action courageuse. Grace à des hommes comme eux, nous nous sentons vraiment en sécurité.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents