Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le chien-robot qui ouvre les portes et le journaliste-robot qui va être foutu à la porte

Il y a déjà les robots antiterroristes qui vont tranquillement mettre la pression sur les méchants et les preneurs d’otages, sans risquer de mourir (un robot ne meurt pas). Les boulots dangereux pourront être délégués à des machines, comme dans les usines depuis un bon siècle.

 

 

Après le chien-robot, qui sera bien pratique pour mordre les dealers dans les cités (sauf ceux qui fournissent les cadres en coke, les employés en shit et les flics ou les maires PS en enveloppes), on aura le soldat-robot.

 

 

On sait que beaucoup de métiers vont être mordus aux fesses par la robotique, et les statistiques de destructions d’emplois sont alarmantes (peut-être à dessein).

 

 

Mais c’est dans le domaine intellectuel avec les avancées de l’IA que ça commence à trembler, avec un début de psychose dans les rédactions de la presse mainstream. Pourquoi payer un imbécile soumis sorti d’une école de journalisme déplorable alors qu’on peut se payer un logiciel qui crache de la dépêche rallongée en chewing-gum au kilomètre ?

 

 

La presse s’est largement fait l’écho des robots-journalistes, qui terrorisent les journalistes médiocres. On préférera parler de journalistes-robots.

Les journalistes-robots existent déjà puisque sur tous les grands sujets, on peut écrire à l’avance et à la virgule près ce qu’un Duhamel, un Barbier, une Lemoine, un Aphatie ou un Cohen vont dire. Par exemple sur Assad : le boucher de Damas, le massacreurs de son peuple. Sur Poutine : l’homme qui menace l’Europe, le tyran qui étouffe son peuple et persécute les Femen, le destructeur d’Alep, le dépeceur de l’Ukraine, le liquidateur de terroristes (bon, ça c’est vrai). Sur Macron : la 8e merveille du monde libre, l’homme qui va réformer la France des Gilets jaunes antisémites et paresseux, le sauveur du régime des retraites... et autres conneries.

 

 

Tout le milieu journalistique glose, en se cachant la réalité : l’écrasante majorité des « journalistes » français a déjà été robotisée par le Système, en imposant des schémas de pensée, de croyances et de peurs décidés par les grands propriétaires capitalistes sous la surveillance des lobbies. Le journalisme actuel est fait en majorité de dépêches, initialement identiques pour tous, traitées de manière identique par des personnels formés dans des écoles qui dispensent un savoir identique et une manière de travailler identique.

L’astuce, c’est d’avoir appelé ça « le Bien » et plus récemment « la résistance contre "la haine" ». Du coup, ces humains robotisés croient dur comme fer pratiquer du grand journalisme positif, alors qu’ils sont déjà remplaçables par un simple logiciel. Le Washington Post ne se gêne pas pour en utiliser depuis 2016 :

« Le Washington Post recourt depuis désormais un an aux services d’une intelligence artificielle pour écrire des articles. Baptisé Heliograf, ce croisement entre un robot et un journaliste a signé plus de 800 textes, en couvrant des actualités politiques et sportives. » (numerama.com)

 

Le Monde du 9 mars 2010 a déniché le patient « alpha » :

« À première vue, rien de surprenant. Un compte rendu de sport d’une confondante banalité : "Les efforts remarquables de Joe Mauer n’ont pas suffi à assurer la victoire des Minnesota Twins contre les Texas Rangers lundi dernier au stade d’Arlington. Les Rangers l’ont emporté sur un score de 8 à 5 (...) Quand il maniait la batte, Mauer a été excellent de bout en bout. Il a marqué une fois dans la première manche et deux fois dans la sixième. Du côté des Texans, l’artisan de la victoire est sans conteste Tommy Hunter, qui a remporté avec brio son cinquième match d’affilée..."
Un article de sport comme il en existe donc des milliers, publiés dans les pages sport de la presse américaine. Seule différence, mais de taille : il est signé The Machine, préparé et rédigé par un programme d’intelligence artificielle, baptisé Stats Monkey. [...]

Stats Monkey a été imaginé par les professeurs Larry Birnbaum et Kris Hammond, spécialistes d’intelligence artificielle. Puis son développement a été confié à John Templon, 27 ans, diplômé de journalisme, et Nick Allen, 25 ans, informaticien. M. Allen estime que le but est quasiment atteint : "Les articles écrits par The Machine sont très proches des dépêches sportives de l’agence Associated Press, qui sont souvent reprises telles quelles par les journaux." [...]

Au même étage, trois chercheurs mettent au point un système expérimental baptisé News at Seven, qui fabrique des mini-journaux télévisés pour Internet, présentés par Zoe et George, deux personnages de dessin animé. Le spectateur se contente de choisir trois thèmes d’actualité – par exemple politique intérieure, basket-ball et nouveau film –, News at Seven se charge du reste. Il parcourt une série de sites d’informations pour trouver des textes pertinents, qu’il raccourcit. Puis il les envoie vers un logiciel de synthèse vocale, qui crée deux fichiers audio - une voix d’homme, et une de femme. Les textes sont aussitôt dits à l’écran par Zoe et George. [...]

Dès le lancement des projets, les responsables d’Infolab avaient poussé les jeunes chercheurs à aller faire des stages de formation à l’école de journalisme Medill, rattachée à l’université. Nathan Nichols, diplômé d’informatique travaillant sur News at Seven, se souvient qu’au début la collaboration n’était pas idéale : "Des étudiants demandaient à leurs profs : faut-il vraiment aider ces gens à détruire nos futurs emplois ? Et certains profs semblaient assez d’accord avec eux." Pour combler ce fossé, Infolab et Medill ont créé en 2009 un organisme commun d’enseignement et de recherche, le Centre d’innovation en technologie, médias et journalisme, qui va accueillir des étudiants venus des deux écoles et leur apprendre à travailler ensemble. »

Les journalistes-Système seront liquidés, des informaticiens (eux aussi remplacés un jour par l’IA) traiteurs d’informations suffiront. Et les vrais journalistes, comme dans Matrix, se planqueront dans les égouts d’un monde pourri à la surface. L’information n’en est qu’à sa préhistoire.

 

Le bonus de la Rédaction

Le journalisme niveau caniveau, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La video c’est un gros montage ( ici coupé a plusieurs endroits ) , a la fin le robot se barre avec un tas de ferraille saute d’une falaise en mode j’ai sauvé la princesse... tres drole cependant


  • La seconde vidéo est un fake. Le robot est une animation 3d.

     

  • ce qui nous sauvent pour l’instant, c’est de ne pas pouvoir créer une source d’énergie légere, autonome, non dangereuse, ne nécessitant pas de maintenance

    la mitochondrie on ne sait pas faire, il y a bien la pile au glucose
    https://tel.archives-ouvertes.fr/te...

    puissance de l‘ordre de 0,5 mW sous 5 mmol.l de glucose,
    le toutou ne pourra même pas remuer la queue

    on fabrique donc des bidules limités dans leurs autonomies qui dépendent soit de la quantité d’énergie embarquée soit de la longueur du fils pouvant les relier a une source d’énergie non limitée

    mais il y a cela :
    https://www.energystream-wavestone....
    reconnaissons quand même que c’est flippant, c’est la guerre des mondes qui se prépare
    le K ne semble plus avoir besoins des Hommes, le transhumanisme n’étant que la première étape d’un déshumanisme en marche


  • #2335835
    le 04/12/2019 par Hallo...Y’a quelqu’un la dedans ?
    Le chien-robot qui ouvre les portes et le journaliste-robot qui va être (...)

    Après le robot sexuel et le robot rédacteur en chef...le robot flic, le robot CRS (qui ne fatigue jamais...) , le robot juge...Et bien sûr le robot gardien de prison.

    Pour info, le robot pasteur au Japon ( 25 preches disponibles ) : https://youtu.be/cVkVIkg8MS4


  • Le robot flic est à mon avis un montage. Quel humain risquerait sa vie pour une demonstration ?


  • Et vive la reconnaissance faciale, pour ceux qui n’ont pas compris une de ses futures applications. Les robots n’iront pas chercher que les dealers de cité.

     

  • Cela effraie à plusieurs niveaux quoique tout ceci était prévisible. Avec l’augmentation de la vitesse de calcul et de la mémoire, ce n’était qu’une question de temps avant de pouvoir réagencer les signaux lumineux. Autrement dit, un programme pourra vous créer l’environnement virtuel que vous désirez instantanément.

    Quant aux « cadavres exquis » du programme du petit Elkrief ou de l’Heliograf du Washington Post (qui ne fait réellement que taper ce que disent les journalistes), c’était encore plus prévisible.

    Si j’ai bien compris le programme du petit Elkrief, il s’agit de vendre à deux parties adverses (voire plus) des contenus personnalisés, c’est-à-dire, faire cyniquement la pluie et le beau temps en devenant l’unique fournisseur de prétendues forces opposées... ce qui rappelle les financements de deux parties adverses par les mêmes banques pendant une guerre.

    Bref, on a pas fini d’explorer la vanité humaine. Au lieu d’utiliser ces puissances de calculs pour faire de la gestion de ressources, optimisation du recyclage, des transports, précision de diagnotisques médicaux, on les gaspille à créer plus de mensonges, d’illusions, et de contrôle mental sur la population, ... pathétique, comme toujours !

    Cela me fait toujours sourire de voir tous ces jeunes ingénieurs à la pointe de la technologie s’affairer à faire naître une chose dont on est sûr qu’elle sera un gros problème dans le futur avec la candeur et la stupidité d’un couillon qui joue dans une prise électrique avec une fourchette !


  • Le robot chien m’intéressera seulement quand il saura pisser contre la porte.

     

  • Cette évolution technique est une très bonne chose. Cela va accélérer la perte de confiance du peuple dans les médias et les élus. Et cela va poser de plus en plus de problèmes au pouvoir en place qui ment depuis bien trop longtemps. Les GJ, ce n’est qu’un début...


  • Ce délire de robots sera dans certains domaines un énorme flop et un gouffre financiers quand conformément à l’éternel retour du concret tout ces fanatiques se rendront compte de la supériorité du vivant.
    Pour illustrer mon propos comparons un robot-cheval par rapport à un cheval vivant :
    Le robot a besoin d’une source d’énergie dont la production et distribution dépend d’un système complexe, vulnérable. Centrale/générateur électrique...terre rare pour les composants de la batterie et des éventuels panneaux solaires...le cheval vivant a juste besoin de matière végétale largement disponible telle quelle dans l’environnement (=autonomie énergétique)
    Le robot n’a pas de capacité d’auto-réparation. Il a besoin de composants extérieurs dont la production dépend aussi d’un complexe système (mines, usines, machines outil complexe...) Le cheval s’auto-répare (il guérit), il a juste besoin de repos et de nourriture.
    Le remplacement des individus hors-service dépend également d’un système complexe de production...le cheval trop vieux ou trop malade pour être fonctionnel est aisément remplacé par un nouvel individu produit par le biais de la reproduction naturelle qui ne demande rien de plus qu’un mâle et une femelle.
    Sur le plan cognitif la machine n’a aucune autonomie décisionnelle, créativité. Elle est programmé à identifier des problèmes et à les résoudre mais la complexité infinie du réel et ses imprévues dépassent largement les capacités d’une machine (les multiples accidents des voitures sans conducteur démontre la difficulté de gérer le réel pour les machines) Cela peut être un avantage en éliminant l’arbitraire inhérent au vivant mais c’est un désavantage sérieux quand il s’agit de gérer une situation complexe. Par exemple dans une opération anti-terroriste la complexité de la mission ne se résume pas à seulement savoir ouvrir une porte, cela demande également des compétences cognitives inexistantes chez une machine comme par exemple la capacité de se mettre à la place de l’ennemi afin d’anticiper ses stratégies de défense et riposte. Un homme peut le faire, pas une machine car cette caractéristique est ontologiquement inhérent au vivant et impossible à reproduire de manière artificielle sauf dans le cas d’un jeu aux règles prédéfinies et limitées (jeu d’échec, dame, solitaire...), or le règles du réel et ses combinaisons dépassent largement celles d’un jeu !

     

    • TRES VRAI !
      Malheureusement les nouvelles générations abruties par le virtuel et complètement déconnectées de la réalité seront en majorité toujours euphoriques devant les jouets abêtissants de la science moderne . Le tamagotchi et son succès phénoménal chez les japonnais en est une démonstration convaincante . Quand on voit les adultes ( adultes en apparence ) passer des heures sur des jeux vidéos ou des ados collectionner des Pokémon alors que cela était du domaine de l’enfance il n’y a pas si longtemps, on reste dubitatif sur le rejet que susciteront ces robots dans les jours à venir .
      Cela dit j’ai aimé l’expression peu enjoué de Mr Poutine face à ces jouets sophistiqués, et qui a l’air de penser : " comment vais-je me débarrasser de tous ces cons idolâtres de leur vanité scientifique et de leurs bébés sans âmes ? "...


    • J’en doute ! Les possibilités sont indéfinis. Il n’est pas exclu qu’à l’avenir on multiplie les bornes de transfère d’énergie à distance ou tout autre source d’énergie plus facile à créer.


  • À toute chose malheur est bon. Quand on lit la nullité presque totale de la presse sportive, un robot ferait mieux qu’un journaliste, pas de faute d’orthographe, du factuel, propre.
    Pour le reste c’est l’inconnu total de ce nouveau monde. Que feront les 880 000 profs de l’éducation nationale ? La grève ?


  • Et quand il est content le clebs en ferraille,il remue la queue !!!
    Encore faut-il distinguer la queue de la tête sur cet ouvre-bouteilles sur pattes...

     

  • Beaucoup sont sceptiques sont les capacités d’intelligences des robots .
    Mais je crois que vous n’avez pas compris la finalité de ce genre de projet . Intégrer l’intelligence humaine à un robot .
    Si on ne les arrête pas, tout ce qui pourra se faire en la matière se fera, tôt ou tard !

    Vous aurez remarqué le peu d’enthousiasme de Poutine, face à ce genre de réalisation .

     

    • Si la plupart d’entre-nous sur ce site on compris que tous ces apprentis sorciers à l’âme sombre jouent au "Deus ex-machina" !!
      Ils pensent que les robots seront leurs meilleurs amis pour esclavagiser le peuple et maintenir l’ordre oligarchique actuel mais tout ça finira en Terminator ou comme dans les bouquins d’Asimov.
      La question n’est plus de savoir si l’humanité va disparaitre mais QUAND elle disparaitra et si certains ici parmi les plus jeunes vont le voir de leur vivant ou pas.


  • Pour ceux qui connaissent... Deus Ex Human Revolution, le jeu vidéo science-fiction dystopique, parlait d’une IA qui contrôlait les infos du monde entier sous les traits d’une femme journaliste (Eliza Cassan). Cela est censé se passer en 2027. J’ai trouvé cela trop gros et trop anachronique. Finalement, avec cette info, on va vraiment y arriver bientôt...

     

  • Tant qu’ils ne trouvent pas une source d’énergie inépuisable et facilement accessible ces robots seront une blague. Et même si... vous inquiétez pas, on saura les mettre hors service ces petits suppos de satan. Leur technologie les sauvera un temps mais ensuite l’humain reprendra le dessus, il n’arriveront pas à copier l’esprit humain on aura toujours une longueur d’avance sur ces machines. Terminator c’est du cinéma même si on s’en rapproche Boston Dynamics racheté par Google = Skynet.


  • La créature est par son essence même toujours plus faible que son créateur. Ils auront beau doter leurs merdes technologiques de toutes les armes, toutes les IA, tous les matériaux légers, résistants, toutes les batteries à haute densité énergétique, ça ne prendra que quelques échecs avant que certains en trouvent les failles et les exploitent pour les détruire, failles qui seront corrigées...par des hommes, et ce cycle continuera jusqu’à ce que la source de création, humaine donc, se tarisse et ils se retrouveront les couilles à l’air.

    Je suis sûr que certains arriveront à bricoler des armes désactivant ce genre de monstruosités, et puis, si c’est informatisé, il y aura toujours des failles logicielles qui permettront d’en prendre le contrôle (J’ai le souvenir d’une arme russe sous forme d’AK47 qui permettait de prendre le contrôle d’un drone) et pourquoi pas, de les retourner contre leurs maitres.

    A chaque époque son croque mitaine, étant gamin j’ai eu droit à la guerre froide et son hiver nucléaire imminent, puis est venu dans la foulée le SIDA, maintenu sous le coude par les médias avant qu’ils nous le balancent sur la gueule à coup de campagne de terreur, puis la couche d’ozone, quelques années de répit et basta : les guerres au moyen orient et le terrorisme sont tombés du ciel mais sont en train de passer de mode, maintenant c’est le tour des robots tueurs qui ne connaissent ni la pitié ni le doute. A croire que pour gouverner facilement les masses, il faut les maintenir dans la peur permanente. Tout cela n’est que du vent. Le fait que ce soit un reportage de l’obs en dit suffisamment.


  • Robotisation=accélération de la baisse tendancielle du taux de profit


  • La vidéo du robot-soldat avec son flingue est une mise en scène 3D, pas la réalité. Je suppose que l’armée n’a pas besoin de faire des robots tueurs à l’apparence humanoïde. C’est bon pour Hollywood, elle doit avoir des prototypes plus simples et plus efficaces.


  • Lollll ouh la la ils savent ouvrir une porte brrrrrr
    Mon Chat sait le faire ça, mon chien également !
    Franchement ça de l’intelligence artificielle... mdrrrrr
    La prochaine étape les robots savent lire l’heure... mdrrrrr

    Ce que je vois autour de moi, travail, famille, relations, etc..
    c’est des humains qui se robotisent ça oui, leurs "intelligences" deviennent artificielles et superficielles ...

     

    • Pareil ! et mes chiens coopèrent en plus : l’un actionne le bec de canne et libère la gâche, et un des deux autres ( de gabarit plus costaud que l’ouvreur), pousse avec les pattes et la porte s’ouvre !
      Par contre, ces petits salopards refusent de fermer la porte derrière eux, et en hiver, ça caille...lol

      C’est ma faute, j’aurais du leur apprendre le process de fermeture, car l’ouverture, ils ont appris tous seul, rien qu’en observant....

      Et le croisé qui maîtrise à fond l’ouverture de bec de canne, est aussi capable de faire tourner la clé si la porte est fermée ainsi.

      Rien qu’avec sa patte, il arrive à faire tourner la clé...et sans pouce préhensible !
      Je ne sais pas comment il se démerde, mais il le fait !

      Bref ; Boston Dynamics, quand ton pseudo clébard arrivera à faire ce que font les miens ( en plus, la coopération ça c’est impressionnant), on en reparle ok.... ?

      Et après, on trouve des gens pour vous dire que les animaux n’ont pas d’intelligence...pfffuit !

      L’observation du comportement animal, c’est passionnant : adaptation, évolution, tous les jours on dirait qu’ils progressent.........alors que lorsque je fais bosser des ados ( cours de soutien), tous les jours je constate l’étendue des dégâts.....

      Dramatique !


  • Le robot militaire est en images de synthèses.


  • Au passage rapidement, mais la video ou le robot subit tout les outrages et a qui on donne une arme a feu est evidement un fake en image de synthese.

    C’est une video realisé par Corridor Digital pour singer les robots de Boston Dynamics.

    On remarquera qu’il est ecrit sur le robot Bosstown Dynamios.

    Les robots sont encore tres tres tres tres loin de pouvoir faire ne serais-ce que la moitié de ce que fait le robot dans le video.

    La vrai video de Boston Dynamics est ici : https://www.youtube.com/watch?v=_sB...


  • Question : Si on demande au robot de prendre la porte. Est-ce qu’il l’emporte avec lui ?


  • Bonjour,
    La vidéo sur le robot-tireur est un montage numérique, il n’existe pas contrairement aux chiens-robots de Boston Dynamics.
    Ça nuit vraiment à la crédibilité du site ce genre de fausses informations que vous relayez. Venant de BFM ok, mais de vous c’est décevant ;)

     

    • Personne n’a prétendu que c’était une vidéo d’un robot réel. Ce montage numérique permet quand même de se rendre compte de l’état de la recherche. Le programme américain actuel militaire (je ne sais plus son nom) va dans ce sens et produit déjà des résultats. Ce que fait le robot dans le montage est étudié réellement et très sérieusement du côté US.


    • Oui,

      c’est un superbe fake ( ultra drôle au passage )
      Mais qui préfigure la suite des événements...
      Vachement moins drôle pour le coup...

      Mais tu a bien fait de le débunker !


  • Ce qu’ils aimeraient faire c’est connecter un ordinateur quantique et les synapses d’un cerveau biologique le tout couplé à du preternaturel ( chamanisme ) : en décodé un super golem de Prague à son pépere ( sosie de Dark Vador ) ... une sorte de terminator !!


  • Il faut vraiment être un pervers total pour concevoir et fabriquer des "chiens" robots alors que les chiens naturels sont si adorables et nous aident à supporter cette vie de merde que nous concoctent nos "élites" satanistes.

     

  • La Vidéo du robot Soldat est fausse. Ça s’entend et ça se voit.


  • maison mere de Boston Dynamics , s appelle Google et Alphabet
    Oeil qui voit tout
    https://x.company/
    https://fr.wikipedia.org/wiki/X_(en...)
    Mountain View, Californie, États-Unis
    Les fondateurs Google démissionnent tout en restant dans le conseil de pilotage
    Histoire

    Les premiers domaines nationaux ont été enregistrés en 1985. Il s’agit des domaines .us, .uk et .il (Israel)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Domai...


  • L’IA est basée sur l’apprentissage par réseau de neurones. C’est très simple :

    Vous définissez par exemple ce qu’est un cercle, des points équidistants d’un point, le centre. Vous demandez à une machine sur une image si elle voit des des points équidistants d’un point. Ainsi donc l’IA est très éfficace pour reconnaître des tumeurs, par exemple à partir d’IRM (cancer du sein, ...). On lui montre comment est une tumeur à différents stades et apprend à reconnaître des cellules tuméreuses, et les reconnait par la suite. Vous pouvez faire le même raisonnement sur des analyses biologiques, chimiques, mécaniques, ...

    Donc la machine ne comprend rien, elle n’essaie de reconnaitre des choses qu’on lui a dit d’apprendre ou donner à apprendre.

    Là où l’IA buggue, c’est lorsqu’il y a du "bruit".
    Prenons la photo d’un chat. On apprend à l’IA à reconnaître la gueule d’un chat (forme des yeux, leur écartement, dimensions de la truffe, son ratio par rapport à la gueule entière, ...). Sauf que si vous donnez à l’IA une image d’un chat où vous modifiez grossièrement les yeux par des triangles et la truffe par un losange, le quidam voit un chat mais pas l’IA.

    Donc l’IA est très normative et ne peut sortir de ses normes. Le problème qui vient est la responsabilité d’une machine avec IA. Une voiture fonctionnant sous IA est confrontée simultanément à deux obstacles qu’elle ne peut éviter. L’IA ne fera que ce qu’on lui a appris, percutera l’obstacle défini (ou fera n’importe quoi). On a alors la possibilité de retourner vers le concepteur. Les assureurs auront leur mot à dire.


  • Un robot sera nul pour pondre des infos, mais sera extra pour etre "journaliste" sur BFM TV.

    Ce qu’un robot peut deja faire, c’est refaire a l’infini une tache alienante et completement debile, il aura donc autant de facilites a en faire a la redaction de BFM.

    Deux-trois robots peuvent tres bien pondre la meme propagande qu’une redaction alienee comme celle de BFM.


Commentaires suivants