Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le coronavirus accélère la mutation du sport spectacle

Les grandes épreuves sportives doivent se réinventer pour rester attrayantes sans public ni ambiance. Les nouvelles technologies, encore cantonnées sur le banc des remplaçants, vont entrer en jeu.

 

C’est un boxeur assis dans son coin. Il vient d’être compté « huit » et ce qui lui reste de lucidité sait qu’il doit d’urgence adapter sa stratégie pour ne pas finir K.-O. Ce boxeur, c’est le sport professionnel, le sport spectacle, celui qui brasse les matchs par dizaines chaque jour de la semaine, les transferts par centaines, les joueurs par milliers, les fans par millions et les droits télévisuels par milliards.

Ce sport-là tente de sauver ce qui peut l’être après deux mois d’un arrêt abrupt et total. Le 14 mai, il n’a accordé aucun intérêt à la lettre signée par 370 groupes de supporters ultras opposés à la reprise des matchs à huis clos. Le 16 mai, toute son attention était tournée vers l’Allemagne, où la Bundesliga rechaussait les crampons dans des stades vides. Les yeux experts et les oreilles affûtées ont remarqué un travail sur le son d’ambiance et un cadrage resserré des caméras de Sportcast, la filiale de la Ligue allemande de football (DFL) qui réalise les productions médias.

 

« Qui a besoin d’ambiance : l’athlète ou le spectateur ? »

Tout cela n’est qu’un début. « La crise va faire progresser l’innovation numérique, comme les guerres font avancer la chirurgie », formule Emmanuel Bayle, professeur de gestion à l’Université de Lausanne, assez surpris de voir que « beaucoup attendent que ça passe, alors qu’il faudra très longtemps avant de retrouver un niveau de sponsoring et de rémunération équivalents. L’avenir à moyen terme, c’est moins d’argent pour le sport et l’obligation de se réinventer pour parvenir à monétiser une expérience à distance. »

Si les situations sont variables selon les sports et les pays, la vente des droits télévisuels est souvent la première manne du sport spectacle. Passé la curiosité et l’effet de manque, il lui faudra s’efforcer de rester attrayant et désirable sans public ni ambiance. « Mais qui a besoin d’une ambiance : l’athlète ou le téléspectateur ?, se demande le Canadien Ray Lalonde, consultant en management du sport après avoir travaillé pour la NBA ou les Canadiens de Montréal, entre autres. L’athlète va s’habituer à ces conditions, qui ressemblent finalement à son quotidien à l’entraînement. Au besoin, il est facile d’introduire du son dans les stades. Donc l’ambiance, c’est plutôt pour la télévision. Joe Buck, le commentateur de Fox Sports, a récemment déclaré que sa chaîne ajouterait des bruits de fans et probablement des images virtuelles de public pour les plans larges. »

Depuis des années, les ligues et les plus gros clubs travaillent à diversifier les contenus, multiplier les supports, flexibiliser l’offre. « La pandémie va accélérer deux processus déjà en cours, explique Robin Fasel, de l’agence iX.co, une filiale d’Infront spécialisée dans la création d’expériences numériques. L’un a pour but de permettre aux entités sportives de s’autonomiser du match. Pour reprendre une expression dans l’air du temps, il faut “aplatir la courbe”, susciter un intérêt toute la semaine et pas seulement le jour du match. L’autre processus vise à “gamifier” le sport pour qu’il reste attractif auprès des jeunes générations passionnées de jeux vidéo. »

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Nous sommes face à une période de mutation de la société de consommation, lire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2475100

    Les 24h du mans auront lieu en virtuel cet année, mais avec des coureurs venant de la véritable course auto, pas des mecs de l’e-sport. Et il y aura quelques pilotes de formule 1. Ce sera intéressant de voir s’ils prendront plus de risques que sur une vraie course.


  • Tant qu’on y est, pourquoi pas des festivals et autres concerts sans publics, des usines sans ouvriers, des écoles sans élèves, universités sans étudiants, restaurants sans clients etc, etc...le virtuel remplace le réel, et, c’est la victoire de l’intelligence artificielle.
    Je reste dé-confiné, en fumant mon café, le cauchemar continu.

     

    • #2475218

      "Tant qu’on y est, pourquoi pas des festivals et autres concerts sans publics, des usines sans ouvriers, des écoles sans élèves, universités sans étudiants, restaurants sans clients etc, ".

      Ou une Brigitte Macron sans rides !!!! Non, là, je crois que l’ai placé la barre un peu trop haut.


  • Ils veulent vraiment priver les gens de foule, d’amitié, de communion et de contact humain.
    Tout doit être virtuel ! Et payant.
    Le réel devenant un luxe pour richards, avec l’art, la plage, la nature et la beauté.
    Toutes choses qu’ils consomment, ignorent ou détestent, comme l’amour qu’ils n’éprouvent jamais et que personne n’éprouve à leur égard.
    Ils viennent de décider que, dans les restaurants, les gens mangeront debout ! Suggestion : apportez tous un petit trépied de camping léger dans les cafés, et asseyez-vous, dans la rue s’il le faut ! Toutes les jeunes femmes seront enceintes, tous les vieux auront des varices. Qui, dans ces conditions, peut les faire lever sur prétexte sanitaire, dites-moi ? Nos patients tortionnaires allaient obliger les gens à manger avec un masque, mais Sibeth a dit vous savez quoi, qu’elle ne saurait pas comment s’y prendre. Avaler le masque avec ?
    Ouf !

     

  • Un match de foot à huis clos c est comme un plat sans sel : aucune saveur
    Ils nous gavent avec leur mascarade de couillonavirus qui a mis à mal l économie, nos libertés et nos plaisirs

     

  • #2475202
    le 31/05/2020 par Cirrhose en plaque
    Le coronavirus accélère la mutation du sport spectacle

    On a pas de problème a la pétanque le dimanche derrière l’église du village


  • #2475236

    Les grandes épreuves sportives doivent se réinventer pour rester attrayantes sans public ni ambiance.



    Moi j’ai mieux encore : des épreuves sportives sans sportifs ! Il suffit de tout simplement de créer des stars vituelles ! Pourquoi s’emmerder avec des vedettes en chair en os ? Est-ce que cela changerait grand chose que Lady Gaga soit plutôt une entité virtuelle qu’un tas de viande qui mange, fait pipi et caca ? Une telle créature matérielle ne possède en fait aucune créativité, aucune autonomie de pensée...il s’agit juste d’un support physique par lequel est transmis des informations (sons, images, idéologies...), or ces mêmes informations peuvent être transmises par une entité numérique immatérielle. On me rétorquera que les sportifs de haut niveau ont des caractéristiques difficilement reproductibles par l’intelligence artificielle...certes ! Mais on peut faire quelque chose qui en soit suffisamment proche pour que la différence soit à peine voir non perceptible par le spectateur.

     

    • #2475526

      Au Japon ça fait déjà des années que l’IA "hatsune miku" fait des concerts virtuels... Parfois il y a plus de fans et de spectateurs à ses concerts qu’avec une idole humaine !


  • ’’l’orage fait naître des insectes’’(Chateaubriand) C’est à qui ira de son oracle. Ils prophétisent dans les fumées de leurs délires fumeux, où apparaît un monde encore plus dénué de réalité que celui dans lequel ils vivaient, pourtant déjà dans une autre dimension, rétrécit à la leur, où la vérité, la beauté(qui leur est étrangère) la justice leurs sont des poisons. Avec le toujours même impérieux besoin de bousiller la vie de leurs contemporains et leurs lunettes teintées avec du pire. L’on en aura entendu des conneries en dix semaines, à cause d’une grippe instrumentalisée par la panique. Il semblerait que le Monde et ses catastrophistes paraplégiques, comme filet de pèche, se soit évertué à en ramener à lui le plus possible, et de toutes sortes, et de bien puantes, et de bien immondes. On a l’impression d’avoir affaire à une espèce de fée maléfique qui tuerait tout ce que touche sa baguette avant de mourir elle-même, ou un de ces cadavres attaché à un vivant par Solon. Puisque le Monde crève, tout doit crever. Le monde des hommes, le vrai, a ouvert les yeux ; il a compris à qui il avait affaire. L’abaisser au niveau du cloaque où l’on grouillait comme malfaiteurs chroniques a été une erreur, et ce qui va disparaître n’est pas ce que l’on croit...

     

  • C’est vrai que l’on est pris dans une logorrhée infecte, qui a tout d’une tentative désespérée de convaincre, quand même, de la réalité d’une catastrophe. Un peu comme un metteur en scène fou refuserait d’admettre qu’il organise une fiction. L’objectif est de ne pas perdre trop de prosélytes. C’est que les maléfiques ont épuisé tout argument sensé ; ne restent de disponible que le délire, le mensonge, le péremptoire, pour regrouper autour d’eux, afin de se protéger des conséquences de leurs crimes, le dernier carré des étanches à tout sens critique.


  • #2475279

    Les personnes férues de sport, dont elles suivront les épreuves depuis leur salon, se feront livrer en chips, en popcorn et en bières par Amazon. Seuls les esclaves de Deliveroo et Uber Eats seront présents dans les rues, s’échinant à amener des pizzas, même pas croustillantes à des consommateurs très ordinaires, disposés à bouffer n’importe quelles m***
    Un pas de plus vers la perdition...

     

  • #2475291
    le 01/06/2020 par geronimo howakhan
    Le coronavirus accélère la mutation du sport spectacle

    Salut...il me semble que tout ce que veux la masse soit juste un léger retours en arrière, mais !!! ce monde est fini, F I N I ...
    la masse créatrice de ce désastre depuis des millénaires, refuse sa responsabilité intégrale, genre : " je mets ma main dans le feu j’ai mal mais c’est de la faute des autres, plus con est impossible et bien c’est nous !! la plupart du temps elle n’ y comprends absolument rien du tout..ou fait semblant...on a comme projet de vie majeur la durée, et oui comme nous refusons la mort qui est un fait absolu nous refusons la vie et sa profondeur pour se cantonner à MON superficiel qui en gros est un désir absolu de contentement personnel, ceci aussi est superficiel car le vrai motif est que je suis malheureux et je ne sais pas pourquoi ni que faire..etc ..quête de contentement absolu x, y ou z, qui n’arrive jamais...on en est là depuis des millénaires et L’Origine siffle la fin, bien sur ceci fera rire, ou pas ...c’est fini...soit nous changeons radicalement dans nos psychés soit nous devenons définitivement des bêtes pour l’abattoir, soit L’Origine nous élimine car nous sommes un échec patent..devenus de par nos choix des variables d’ajustement, des jouets pour le maître ..le sport de compétition organisé par et pour le maître existe uniquement pour que la masse croit et accepte la compétition partout ailleurs...la compétition a un principe de base : ÉLIMINER...et pour faire court c’est ce principe qui est à l’œuvre dans ce coup d’état mondial avec emprisonnement accepté ....cette raclée auto créée est non seulement méritée mais elle va continuer...l’ancien monde est fini....le maître nous rends service, pas volontairement, lui aussi est sous la direction de forces qu’il ignore et le dépasse..nous avons voulu nier L’Origine ou Dieu ou le mot qui convient, avons fait du fait de vivre la réalisation d tout ce que moi je veux quelque en soient les conséquences, l’addition est là et on ne veut pas payer..


  • Pour enfumer un peuple en période de crise sanitaire et économique il n’y a pas mieux que le sport spectacle joué à huis clos et vu à la télé !


  • Comme quoi ce virus est totalement bidon et sert à masquer l’effondrement du système financier occidental : je me souviens 10 jours après l’assignation à résidence que le Barça demandait déjà à ses joueurs des baisses de salaire.
    Pour un effondrement en douceur on commence par raboter tout ce qui ne nourrit pas son homme : le sport spectacle, la culture spectacle : dans les années 70 très peu de festivals, pas de parcs d’attractions, pas de week end à Prague pour 50€ vol et hôtel compris, pas de footbusiness, pas de milliers de chaines de TV... logique que tout ça s’effondre en premier...retour au réel


  • Au bout de toutes ces turpitudes, on s’aperçoit que les principales plaies de nos sociétés sont la télévision et les médias, comme relais de ce que l’humanité compte de moins recommandable à tous points de vues. Futilités, manipulations, escroqueries, tortures psychologiques, médiocrités, violences en tous genres. Une partie de l’humanité semble disposée uniquement à vider et emplir l’autre avec ses immondices comme moyens de gagner leurs vies. Des profils psycho comportementaux qui se sont éloignés de toutes considérations d’ordre éthiques et/ou morales et considèrent que pour gagner sa vie tous les moyens sont bons. Tirer leurs contemporains vers le bas pour pouvoir grimper dessus, ne leur pose aucun problème. Ils considèrent même que qui n’agit pas de la sorte est anormal. Quand en plus de cela ils se donnent les moyens de corrompre et de compromettre en toute impunité, le monde qu’ils construisent devient irrespirable. Ici-maintenant il ne se passe rien d’autre.


  • #2475329

    Tout cela existe déjà, ce sont les jeux vidéos. Dans les villes plus personne ne va dans les salles et prend un abonnement Netflix. Ne va au restau et se fait livrer des plats. Regarde pendant le confinement le tour de France de 1993, etc.
    ..
    Il y aura des équipes de basket virtuelles, le public sera interactif et participera à faire gagner son équipe. Il y aura un historique virtuel pour chaque joueur, avec évolution de sa vie privée. Des cadeaux à gagner. En effet pop-corn et sodas et bières, livrés à domicile dans un appart avec air recyclé et eau vitaminée payants. Electricité à tarif de nuit plus chère pendant les matchs, abonnement payant obligatoire avec messages politiques et publicitaires subliminaux,etc... Et au final, Soleil Vert, avec des champs de coquelicots et des vagues et des sommets enneigés, vidéo et euthanasie payante. Bill Gates and C° sera payé à chaque euthanasie, Netflix à chaque vidéo et Bouygues pour la partie hostellerie/ hôpital. Chômage et revenu universel. Vente de son sang pour créer les plaquettes.
    Les milliardaires continueront d’avoir leurs îles, leur jet, leurs lois, leur gardes de sécurité, leurs organes congelés, leurs fillettes de 8 ans, leur navette Tel Aviv/ Usuhahia

    Comme quoi, il n’y a aucun risque à renverser la table, à sortir de la tranchée.


  • #2475349
    le 01/06/2020 par les sanglots longs
    Le coronavirus accélère la mutation du sport spectacle

    "Mais qui a besoin d’une ambiance : l’athlète ou le téléspectateur ?, se demande le Canadien Ray Lalonde, consultant en management du sport"

    Encore une fausse question, un faux dilemme. Pour avoir pratiqué, en athlétisme, la compétition amateur à un modeste niveau, je peux témoigner que, si les spectateurs jouissent de l’ambiance des tribunes et des stades, les athlètes eux-aussi donnent le meilleur d’eux-mêmes sous le regard du public.
    Pourquoi les Américains filmaient-ils leurs soldats au débarquement ? Pas seulement pour les actualités, mais parce que l’homme qui se savait filmé sentait croître son courage.
    C’est de la psychologie élémentaire, et ce consultant prouve une fois de plus que, dans tous les domaines, on paie des "spécialistes" dépourvus de bon sens.


  • Il fallait que l’oligarchie mondialiste nous fasse entrer dans leur "nouveau " monde à la con comme dans un sanctuaire .Même dans le domaine du sport .Nous voilà en chemin chez eux, grâce à une pandémie factice corroborée par une peur panique tambourinée par les faux médias mainstream à la botte de cette oligarchie distribuant les biftons de la photocopieuse comme des bons points .
    Cette peur organisée par cette bande de truands voulant mettre les populations à genoux et à leur merci appelé NOM pour nous faire entrer en cage afin de disposer de nous comme esclaves .Le cornavirus n’est qu’un prétexte dont la supercherie est dévoilée jour en jour, en tentant de défendre l’indéfendable .Et c’est cela le crime .Nous supprimer à tout prix la liberté individuelle, remplacé par, l’esclavage, le contrôle par puçage, par bracelet de distanciation, drones , la mise à disposition, l’obéissance . À la place de Liberté, Égalité, Fraternité .
    C’est notre projet ! nous sommes en guerre ! pensez printemps ! Tout est dit .


  • #2475500
    le 01/06/2020 par kim Jongle d’oeufs
    Le coronavirus accélère la mutation du sport spectacle

    Finalement, les différentes publicités futuristes réalisées par les grandes marques de sports avaient de l’avance quant au futur du sport.


Commentaires suivants