Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le cycle du mensonge

Lorsqu’ils veulent condamner un suspect, les Occidentaux l’accusent de toutes sortes de crimes jusqu’à ce qu’ils se trouvent en situation de prononcer la sentence. Peu importent la Vérité et la Justice, seule compte leur puissance. Revenant sur l’accusation d’usage d’armes chimiques en Syrie, Thierry Meyssan rappelle que si l’accusation ne date que de quelques années, le principe de désigner la Syrie comme coupable est établi, lui, depuis plus de deux mille ans.

 

Les Occidentaux assurent qu’une « guerre civile » a débuté en Syrie en 2011. Pourtant, le Congrès US adopta, puis le président George W. Bush signa, une déclaration de guerre à la Syrie et au Liban, en 2003 (le Syria Accountability and Lebanese Sovereignty Restoration Act [1] c’est-à-dire la Loi sur la responsabilité de la Syrie et la restauration de la souveraineté libanaise).

Après la vaine tentative du secrétaire d’État Colin Powell, en 2004, de transformer la Ligue arabe en un tribunal régional (sommet de Tunis), l’agression occidentale débuta avec l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, en 2005.

L’ambassadeur US à Beyrouth, Jeffrey Feltman – qui avait probablement lui-même organisé ce crime – accusa immédiatement les présidents Bachar el-Assad et Émile Lahoud. Une mission d’enquête fut dépêchée par l’ONU, puis un pseudo-Tribunal international fut constitué par les Exécutifs de l’ONU et du Liban, sans ratification ni par l’Assemblée générale des Nations unies, ni par le Parlement libanais. Dès sa création il disposa de témoignages et de preuves convaincants. Les deux présidents furent placés au ban des nations en attendant leur imminente condamnation, des généraux furent arrêtés par l’ONU et incarcérés des années durant sans même être inculpés. Pourtant, les faux témoins furent démasqués, les preuves perdirent de leur pertinence et l’accusation s’effondra. Les généraux furent libérés avec des excuses. Bachar el-Assad et Émile Lahoud redevinrent des personnalités fréquentables.

13 ans plus tard, Jeffrey Feltman est le numéro 2 des Nations unies et l’affaire du jour est la prétendue attaque chimique de la Ghouta. Là aussi, on dispose de témoignages (les Casques blancs) et de prétendues preuves convaincantes (des photos et des vidéos). Le présumé coupable est comme à l’accoutumée le président el-Assad. L’accusation a été soigneusement préparée par diverses rumeurs depuis 2013. Sans attendre la vérification des faits par l’OIAC, les Occidentaux se sont érigés en juges et bourreaux, ont condamné la Syrie et l’ont bombardée.

Sauf que, cette fois-ci, la Russie est redevenue une super-puissance à l’égal des États-Unis. C’est donc elle qui a exigé le respect des procédures internationales et l’envoi d’une mission de l’OIAC à Damas. C’est encore elle qui a amené à La Haye 17 témoins oculaires de la pseudo-attaque chimique pour attester la manipulation des Casques blancs.

Comment ont donc réagi les 17 pays de l’alliance occidentale présents ? Ils ont refusé d’entendre les témoins et de les confronter aux Casques blancs. Ils ont publié un bref communiqué dénonçant le show russe [2]. Oubliant qu’ils avaient déjà condamné et puni la Syrie, ils ont souligné que cette audition empiétait sur la responsabilité de l’enquête en cours de l’OIAC. Ils ont rappelé que le directeur de l’Organisation mondiale de la Santé avait déjà confirmé l’attaque chimique et qu’il était donc indécent de la remettre en question. Et bien sûr, ils ont appelé la Russie à respecter le droit international qu’ils ne cessent de violer.

Il se trouve que la déclaration de l’OMS contrevient à ses prérogatives ; qu’elle n’est pas exprimée à l’affirmative, mais au conditionnel ; et qu’elle n’est pas fondée sur les rapports de ses fonctionnaires, mais sur le seul témoignage d’ONG partenaires rapportant les accusations… des Casques blancs [3].

Cela fait deux mille ans que l’Occident scande « Carthago est delenda ! » (Il faut détruire Carthage !) [4] sans que personne ne sache ce qu’on reprochait à ce comptoir syrien de Tunisie. En Occident, ce sinistre slogan est devenu un réflexe.

Partout, la sagesse populaire assure que « La raison du plus fort est toujours la meilleure ». C’est la morale de la fable des Panchatantra indiens, du Grec Ésope, du Français Jean de La Fontaine et du Russe Ivan Krylov, mais elle provient peut-être de l’antique sage syrien Ahiqar.

Or, depuis leur pantalonnade du bombardement raté du 14 avril, les Occidentaux ne sont « les plus forts » qu’en matière de mensonge.

Thierry Meyssan

Notes

[1] The Syria Accountability and Lebanese Sovereignty Restauration Act, H.R. 1828, S. 982, Voltaire Network, 12 December 2003.

[2] « Déclaration conjointe de l’Allemagne, l’Australie, la Bulgarie, le Canada, le Danemark, l’Estonie, des Etats-Unis d’Amérique, de la France, l’Islande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, des Pays-Bas, de la Pologne, la République tchèque, du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et de la Slovaquie », Réseau Voltaire, 26 avril 2018. Voir le commentaire de Nicolas Boeglin : « "Armes chimiques" en Syrie et OIAC : à propos d´une récente déclaration conjointe », Réseau Voltaire, 30 avril 2018.

[3] « L’OMS s’inquiète de la suspicion d’attaques chimiques en Syrie », Réseau Voltaire, 11 avril 2018.

[4] Carthago est delenda ! était un slogan popularisé par Caton l’Ancien. Le sénateur le proclamait à la fin de chacun de ses discours. Le seul crime de Carthage semble d’avoir été plus prospère que Rome.

Thierry Meyssan, sur E&R :

Retrouvez Thierry Meyssan chez Kontre Kulture :

Lire également :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1956184
    le 01/05/2018 par Lucullus
    Le cycle du mensonge

    Le Delenda Carthago de Caton l’Ancien (-234-149) signifiait ceci : Rome doit dominer tout le bassin méditerranéen, il n’y a pas de place pour deux crocodiles dans le marigot .


  • #1956190
    le 01/05/2018 par alias
    Le cycle du mensonge

    "Delenda Syria" répète Nethanyahou à la fin de chaque discours, et depuis 2011 , c’est à dire depuis 7 ans .


  • #1956204
    le 01/05/2018 par bobi
    Le cycle du mensonge

    Le delenda Carthago (-234-149) de Caton l’Ancien signifiait ceci : Rome doit dominer tout le bassin méditerranéen, il n’y a pas de place pour deux crocodiles dans le marigot .


  • #1956209
    le 01/05/2018 par Prosper
    Le cycle du mensonge

    "Delenda Syria" ne cesse de répéter Bibi, mais ce ne sont pas les lâches de Tsahal qui font le boulot, ce sont ses supplétifs US, Français, GB...


  • #1956225
    le 01/05/2018 par Duwez
    Le cycle du mensonge

    1) Le mensonge parasite la vérité.
    a) Les trois premières espèces de mensonge
    St Thomas dans sa Somme Théologique (Q.110, Iia IIae, art.2) rappelle la division du mensonge en huit : « St Augustin dans son traité, divise le mensonge en huit : 1° « doctrinal et religieux » ; 2° « sans utilité pour personne et nuisible à quelqu’un » ; 3° « utile à l’un au préjudice d’un autre » ; 4° « fait pour le seul plaisir de tromper » ; 5° « fait par désir de plaire » ; 6° « ne nuit à personne et aide quelqu’un à garder son argent » ; 7° … « et aide à éviter la mort » ; 8° … « et aide à éviter la souillure ».
    « On peut donner du mensonge une triple division. La première est prise de la raison même de mensonge ; elle est donc propre et essentielle. A ce point de vue, le mensonge se divise en deux espèces : la jactance (Q.112), qui va au-delà de la vérité ; l’ironie (Q.113), qui reste en deçà, d’après Aristote. Cette division est bien essentielle, puisque le mensonge, par sa nature même, est contraire à la vérité qui est une égalité à laquelle s’opposent directement l’excès et le défaut, nous l’avons dit à l’Article précédent ».
    « La deuxième division considère le mensonge en tant qu’il a raison de faute, plus ou moins grave selon le but que l’on se propose en le disant. La faute est plus grave si l’on veut nuire au prochain ; c’est le mensonge pernicieux. Elle l’est moins, si l’on a en vue quelque bien : un plaisir, et c’est le mensonge joyeux ; un avantage, et c’est le mensonge officieux, qu’il s’agisse d’aider quelqu’un ou de le protéger. Telle est la division présentée au début de cet article.
    « La troisième division est plus générale et considère uniquement le but du mensonge, sans envisager si cela augmente ou diminue sa gravité. C’est la division en huit membres de la deuxième objection. Les trois premiers sont compris dans le mensonge pernicieux, d’abord contre Dieu c’est le mensonge « doctrinal et religieux » ensuite contre le prochain, soit avec la seule intention de « nuire à quelqu’un sans utilité pour personne », soit avec celle « d’être utile à une personne au préjudice d’une autre ». Le premier de ces trois mensonges est le plus grave, comme toujours quand un péché est contre Dieu, nous l’avons dit ; le deuxième l’est plus que le troisième, que diminue l’intention d’être utile.

     

    • #1956604
      le 01/05/2018 par Michelly58
      Le cycle du mensonge

      @Duwez Je vois pas l’intérêt de cette sémantique vu que cet article parle d’un mensonge d’état grave et non des bobards du quotidien.


  • #1956244
    le 01/05/2018 par paramesh
    Le cycle du mensonge

    Carthago est delenda




    Ouille, ça pique (pour un latiniste).
    c’est louable de citer Caton dans sa langue originale mais il faut respecter la grammaire latine : Carthago delenda est
    règle de base le verbe se situe TOUJOURS à la fin de la phrase, cela est d’autant plus important quand on sait qu’une phrase latine peut faire jusqu’à 120 mots et qu’il n’y a pas de ponctuation.

     

    • #1956411
      le 01/05/2018 par VORONINE
      Le cycle du mensonge

      C’est ce qui fait la puissance du discours latin , comme du discours allemand : le verbe étant à la fin de la phrase, l’auditeur est obligé de laisser dérouler la phrase , et d’attendre le verbe pour comprendre l’action.En latin , comme en allemand, contrairement au français, on n’interrompt pas l’orateur, on l’écoute ...Ce sont des langues qui favorisent l’éclosion des chefs .


    • #1956455
      le 01/05/2018 par Casssius
      Le cycle du mensonge

      Il y a quatre façons de dire en latin "il faut détruire Carthage", les Allemands en utilisent même une cinquième . A pédant pédant et demi .


    • #1956577
      le 01/05/2018 par Robert
      Le cycle du mensonge

      @cassius,
      On n’est pas des pédé !
      Oui, je sais. Je sors.


    • #1956608
      le 01/05/2018 par Michelly58
      Le cycle du mensonge

      @Robert Allez vous servir une tisane, vous êtes bien susceptible.


    • #1956664
      le 02/05/2018 par In illo tempore
      Le cycle du mensonge

      "Carthago delenda est"

      C’est ce que j’ai appris pendant mes trop rares heures de latin.


    • #1956861
      le 02/05/2018 par paramesh
      Le cycle du mensonge

      votre commentaire contrairement à de celui de Vorodine n’explique rien si ce n’est votre antipathie à mon égard ( ce qui est votre droit).
      et oui çà aurait été plus constructif de donner vos sources je vous rappelle que carthago est delenda est bien grammaticalement un barbarisme, même en latin de cuisine (ou bien il faut réformer la grammaire latine).
      le vrai pédant étant celui qui fait de l’esbrouffe avec du vent.
      Et les langues les plus aptes à étayer du concept sont des langues à forte grammaire (Sanskrit, grec, latin, allemand, Français.


    • #1957058
      le 02/05/2018 par ProtégeonslaPalestine
      Le cycle du mensonge

      Vous affronter sur des déclinaisons latines ! Décidément, les nazillons du XXIème que nous sommes supposés être, flirtent avec l’érudition.


  • #1956270
    le 01/05/2018 par Alif-Lam-Mîm
    Le cycle du mensonge

    Nous vivons une époque formidable quand même !
    Le cycle du mensonge remonte à 2000 ans effectivement mais il concerne l’histoire qui entoure Jésus, de sa naissance à son élévation.

     

    • #1956514
      le 01/05/2018 par Duwez
      Le cycle du mensonge

      (suite)
      Aujourd’hui, nous vivons dans l’ère de la désinformation, le mensonge est répandu partout, il est omniprésent, il est comme l’air que l’on respire et il a ses institutions pour le défendre :la police de la pensée, c’est-à-dire les associations dites « antiracistes » avec ses commissaires politiques soviétoïdes ; ses lois : Pleven, Gayssot ; il a ses collabos, son Tribu-nal : la XVIIème Chambre Correctionnelle, enfin, il a son Goulag : Le politiquement correct (le point faible de cette dictature), dans laquelle chaque prisonnier devient son propre gar-dien en ânonnant ou en braillant des mots dépossédés de leur sens littéral pour ne pas être étiquetée de fasciste, d’islamophobe, d’homophobe etc…Pour les plus rétifs, ce sera l’euthanasie financière ou la visite des antifas (nouveaux fascistes d’aujourd’hui) ou celle du Betar Tagar (milice juive) agressant un non-positiviste...Cet Occident, jadis chrétien macère aujourd’hui dans la phonétique qui a remplacé la sémantique. A l’instar de ce qui s’est passé dans l’Ex-URSS, nous pourrions de nouveau respirer un air pur, il s’agirait comme le fait remarquer Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne (1918-2008) de dire la Vérité pour faire vaciller cette hydre totalitaire, comment ? Par cette information :La Vérité est la Révélation faite par Verbe qui s’est fait chair : Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai Homme, coup de tonnerre dont les échos furent répercutés aux confins de la terre entière par douze apôtres qui propagèrent les Evangiles qui transcendent le Bien, le Beau, le Vrai, et donc le Mensonge n’ est pas la révélation mais la Révolution : C’est la chair qui s’est faite verbe !


  • #1956277
    le 01/05/2018 par Sergentgarcia
    Le cycle du mensonge

    Ce qui m’a le plus choqué c’est les journalistes télé qui sachant évidemment la vérité au sujet de la fausse attaque chimique nous assenaient ce mensonge les yeux dans les yeux

     

    • #1956665
      le 02/05/2018 par In illo tempore
      Le cycle du mensonge

      N’oubliez pas les journalistes radio, spécialement ceux de Radio France !
      C’est le bon vieux dilemne des provinciaux qui ne baignent pas dans le marigot, à propos des journalistes "nationaux" : sont-ils sincères mais exceptionnellement fainéants et obtus, ou bien sont-ils cyniques / sociopathes / soumis à chantage ?

      Ça fait au moins 5 ans que je me pose la question et que j’essaie de deviner.


  • #1956318
    le 01/05/2018 par Le Hutin
    Le cycle du mensonge

    D’accord dans l’ensemble, mais il faut relativiser la situation géopolitique méditerranéenne antique. Certes, Rome a toujours eu des visées impérialistes liées à l’économie et, de ce fait, supportait mal la concurrence commerciale que lui imposait la présence carthaginoise en Afrique du Nord, en Sicile et en Espagne. Mais n’oublions pas à l’inverse que Hannibal de Carthage est passé à deux doigts de conquérir la ville de Rome et l’Italie entière au cours de la Deuxième guerre punique. D’où un certain ressentiment romain au siècle suivant envers un ennemi juré et dangereux, dans une dynamique qui ressemble un peu à une Allemagne hitlérienne de l’après Versailles qui crierait "Francia delenda est".

     

    • #1956586
      le 01/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Le cycle du mensonge

      Tout à fait.

      " Cela fait deux mille ans que l’Occident scande « Carthago est delenda ! » (Il faut détruire Carthage !) [4] sans que personne ne sache ce qu’on reprochait à ce comptoir syrien de Tunisie. "

      Il eut été judicieux de profiter de l’occasion pour montrer qu’une guerre économique se transforme en guerre tout court.

      Parce que bon, l’image d’une gentille Carthage, simple comptoir Syrien en Tunisie (lol) , c’est un peu abusé , non ?

      N’ont-ils pas taper l’incruste et retourner des populations du Sud de la France jusqu’en Espagne ? Il me semblait que c’était la raison pour laquelle Scipion était venu faire la fête là-bas avec ses copains, histoire de décompresser.

      "Partout, la sagesse populaire assure que « La raison du plus fort est toujours la meilleure ». "

      C’est faux ça. C’est la raison de celui qui utilise au mieux la force qui est toujours la meilleure. C’est dit implicitement dans Star Wars, alors hein, je le sais. Il faut être de gauche pour avoir droit d’utiliser la force, sans quoi, on est un seigneur du mal.


  • #1956381
    le 01/05/2018 par France dégommée
    Le cycle du mensonge

    À voir la photo, un mélange entre Steve Carrell et Ben Stiller... un pitre.


  • #1956458
    le 01/05/2018 par Rat Caille
    Le cycle du mensonge

    J’ai honte d’être un occidental. A chaque virée à l’étranger, je m’évertue à expliquer que je ne cautionne en rien les saloperies que font nos dirigeants et que je n’ai pas voté pour ces canailles qui ne me représentent pas. Un jour on me tuera pour être un français, alors qu’avant s’était génial de croiser un français...

     

    • #1956529
      le 01/05/2018 par H. K. Daghlian
      Le cycle du mensonge

      à Rat Caille
      Ne vous inquiétez pas, la vengeance par filiation n’est pas la spécialité de tout le monde. Vous êtes aussi coupable que les victimes du Bataclan, de Nice (pour ne citer qu’eux) et ceux qui vous voudraient du mal en tant que français ne sont pas forcément ceux à qui vous penseriez.


    • #1956833
      le 02/05/2018 par Rat Caille
      Le cycle du mensonge

      @hk daghlan
      Oui ce n’est pas faux mais c’est un autre débat ! Je rajoute que j’ai aussi une avertion pour le mensonge grossier et insultant, surtout de la part de cette racaille en col blanc (car il y a différent degré de mensonge selon moi. Il y a des petits mensonges inoffensifs)


  • #1956485
    le 01/05/2018 par tribalwind
    Le cycle du mensonge

    Ca va, sont pas pire a carthage qu ailleurs.


  • #1956726
    le 02/05/2018 par Syzygy
    Le cycle du mensonge

    La Propaganda Staffel de l’oligarchie ne sait plus quoi faire pour déclencher la 3ème Guerre Mondiale qui est son but et son seul échappatoire pour règler la question de la Dette par du sang et protéger son réseau pédophile et satanique de domination. Il ne faut donc s’étonner de rien et épier les signes de la Sainte-Purge qui s’accomplit (discrètement) sous nos yeux !


Commentaires suivants