Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le discours offensif et rassembleur de Donald Trump au pied du mont Rushmore

Devant les quatre figures historiques (Washington, Jefferson, Roosevelt et Lincoln) taillées dans la roche monumentale du mont Rushmore (Dakota du Sud, un État du pays profond qui lui est acquis), Donald J. Trump, 45e président des États-Unis, a donné un discours puissant et rassembleur à la nation américaine le 4 juillet 2020, jour anniversaire de l’Indépendance.

 

Sans masque ni distanciation sociale, le Président évoque le « virus » qu’il faut « tuer ». Ses allusions mènent tout droit au pouvoir profond et à ses affidés les antifas, que Trump avait déjà qualifiés de groupe terroriste.

 

Soutenez E&R avec lbry.tv

 

L’essentiel du discours de Donald Trump :

[…]

Alors que commence ce week-end du 4 Juillet, la Première dame et moi vous souhaitons à toutes et à tous une très, très heureuse fête de l’Indépendance. Merci.

Soyons reconnaissants envers la Garde national du Dakota du Sud, la Garde nationale aérienne et l’US Air Force pour nous avoir inspiré avec cette magnifique démonstration de la puissance aérienne américaine – et bien sûr, notre gratitude, comme toujours, aux légendaires et très talentueux Blue Angels [la patrouille acrobatique de la marine américaine]. Merci beaucoup.

Et également nos plus sincères remerciements à nos merveilleux anciens combattants, aux forces de l’ordre, aux premiers secours et aux médecins, infirmières et scientifiques qui travaillent sans relâche pour tuer le virus. Ils travaillent dur. Je tiens à les remercier infiniment.

[…]

Il ne pourrait y avoir de meilleur endroit pour célébrer l’Indépendance de l’Amérique que sous cette magnifique et incroyable montagne majestueuse, monument hommage aux plus grands Américains qui aient jamais vécu.

[…]

Nous nous réunissons ce soir pour annoncer le jour le plus important de l’histoire des nations : le 4 juillet 1776. À ces mots, chaque américain devrait avoir le cœur gonflé de fierté. Chaque famille américaine devrait applaudir avec enthousiasme. Et chaque patriote américain devrait être rempli de joie, car chacun de vous vit dans le pays le plus magnifique de l’histoire du monde, et bientôt plus encore.

[…]

Et pourtant, alors que nous nous réunissons ici ce soir, il y a un danger grandissant qui menace les bienfaits pour lesquels nos ancêtres se sont battus si fort, ont lutté, ont versé leur sang.

Notre nation assiste à une campagne sans merci pour effacer notre histoire, diffamer nos héros, effacer nos valeurs et endoctriner nos enfants.

Des foules en colère tentent de démolir les statues de nos fondateurs, de défigurer nos monuments les plus sacrés et de déclencher une vague de crimes violents dans nos villes. Beaucoup de ces gens ne savent pas pourquoi ils font cela, mais certains savent exactement ce qu’ils font. Ils pensent que le peuple américain est faible, doux et soumis. Mais non, les Américains sont forts et fiers, et ils ne permettront pas que notre pays et toutes ses valeurs, son histoire et sa culture leur soient retirés.

L’une de leurs armes politiques est de supprimer la culture – chasser les gens de leur emploi, faire honte aux dissidents et exiger la soumission totale de quiconque n’est pas d’accord. C’est la définition même du totalitarisme, c’est complètement étranger à notre culture et à nos valeurs, et cela n’a absolument pas sa place aux États-Unis d’Amérique. Cette attaque contre notre liberté, notre magnifique liberté, doit être arrêtée, et elle sera arrêtée très rapidement. Nous allons démasquer ce mouvement dangereux, protéger les enfants de notre nation, mettre fin à cette attaque extrémiste et préserver notre mode de vie américain bien-aimé.

Dans nos écoles, nos salles de rédaction, même nos conseils d’administration, il y a un nouveau fascisme d’extrême gauche qui exige une allégeance absolue. Si vous n’adoptez pas son langage, ne pratiquez pas ses rituels, ne récitez pas ses mantras et ne suivez pas ses commandements, alors vous serez censuré, banni, mis sur liste noire, persécuté et puni. Cela ne nous arrivera pas.

Ne vous y trompez pas : cette révolution culturelle de gauche est destinée à renverser la révolution américaine. Ce faisant, ils détruiraient la civilisation même qui a sauvé des milliards de personnes de la pauvreté, de la maladie, de la violence et de la faim, et qui a élevé l’humanité vers de nouveaux sommets d’accomplissement, de découverte et de progrès.

Pour rendre cela possible, ils sont déterminés à abattre chaque statue, symbole et souvenir de notre patrimoine national.

C’est pourquoi je déploie les forces de l’ordre fédérales pour protéger nos monuments, arrêter les émeutiers et poursuivre les contrevenants dans toute la mesure de la loi.

J’ai le plaisir d’annoncer qu’hier, des agents fédéraux ont arrêté le meneur présumé de l’attaque de la statue d’Andrew Jackson à Washington D.C., ainsi que des centaines d’autres.

En vertu du décret que j’ai signé la semaine dernière – en ce qui concerne la loi sur la préservation et la reconnaissance des monuments commémoratifs des anciens combattants et d’autres lois – les personnes qui endommagent ou dégradent des statues ou des monuments fédéraux seront passibles d’un minimum de 10 ans de prison. Bien sûr, cela inclut notre magnifique mont Rushmore.

Les Américains ont une excellente mémoire. Ils n’oublieront jamais la destruction de statues et de monuments de George Washington, Abraham Lincoln, Ulysses S. Grant, des abolitionnistes et bien d’autres.

Le chaos violent que nous avons vu dans les rues des villes dirigées par des démocrates libéraux, dans tous les cas, est le résultat prévisible d’années d’endoctrinement extrême et de préjugés dans l’éducation, le journalisme et d’autres institutions culturelles.

Contre toutes les lois de la société et de la nature, nos enfants apprennent à l’école la haine de leur propre pays et à croire que les hommes et les femmes qui l’ont construit n’étaient pas des héros, mais des scélérats. La vision extrémiste de l’histoire américaine est un tissu de mensonges – toute perspective est supprimée, chaque vertu est obscurcie, chaque motif est tordu, chaque fait est déformé et chaque défaut est amplifié jusqu’à ce que l’histoire soit purgée et que le dossier soit défiguré au-delà de toute reconnaissance .

Ce mouvement attaque ouvertement l’héritage de chacune de ces personnes sur le mont Rushmore. Ils souillent la mémoire de Washington, Jefferson, Lincoln et Roosevelt. Aujourd’hui, nous rétablirons l’histoire et le récit honnête qui doit en être fait.

[…]

Aucun mouvement cherchant à démanteler ces précieux héritages américains ne peut avoir à cœur l’amour de l’Amérique. C’est impossible. Celui qui reste silencieux face à la destruction de ce patrimoine resplendissant ne peut nous conduire vers un avenir meilleur.

L’idéologie extrémiste qui attaque notre pays avance sous la bannière de la justice sociale. Mais en vérité, cela démolirait et la justice et la société. Cela transformerait la justice en un instrument de division et de vengeance, et transformerait notre société libre et inclusive en un lieu de répression, de domination et d’exclusion.

Ils veulent nous réduire au silence, mais nous ne nous tairons pas.

[…]

Nous soutenons les hommes et les femmes courageux des forces de l’ordre. Nous ne supprimerons jamais notre police ou notre grand deuxième amendement, qui nous donne le droit de garder et de porter les armes.

Nous croyons que nos enfants devraient apprendre à aimer leur pays, à honorer notre histoire et à respecter notre grand drapeau américain.

[…]

[…] En renversant les héros de 1776, ils cherchent à dissoudre les liens d’amour et de loyauté que nous ressentons pour notre pays et que nous ressentons les uns pour les autres. Leur objectif n’est pas une Amérique meilleure, leur objectif est la fin de l’Amérique.

[…]

Mes concitoyens américains, il est temps de parler haut et fort, et puissamment, et de défendre l’intégrité de notre pays.

Il est temps pour nos politiciens de convoquer la bravoure et la détermination de nos ancêtres américains. C’est l’heure ! Il est temps de planter notre drapeau et de protéger ce qu’il y a de plus grand dans cette nation, pour les citoyens de toutes les races, de toutes les villes et de toutes les parties de cette terre glorieuse. Au nom de notre honneur, pour le bien de nos enfants, pour le bien de notre union, nous devons protéger et préserver notre histoire, notre patrimoine et nos grands héros.

Ici ce soir, sous les yeux de nos ancêtres, les Américains déclarent à nouveau, comme nous l’avons fait il y a 244 ans, que nous ne serons pas tyrannisés, que nous ne serons pas rabaissés et que nous ne serons pas intimidés par des personnes mauvaises. Cela n’arrivera pas.

[…]

 

Trump dans la tempête, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

64 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sympa cette traduction commentée...
    Don(ald) Trump a bien compris qu’une nation était basée sur la mémoire collective au niveau spirituel, moral et historique.
    Ce discours n’a pas été seulement parsemé de quelques gouttes de nitroglycérine pieusement patriote, c’était entièrement un tsunami de nitroglycérine pieusement patriote... Vu les sujets abordés dans notre système laïciste, au bout d’un moment on ne peut qu’admettre que le Président Trump lutte vraiment contre l’état profond.
    Ainsi de nos jours, le camp du bien semble enfin recommencer à être très supérieur à celui du mal.
    Par rapport à l’élection résidentielle à venir, qu’est ce que les démocrates vont pouvoir faire face à ce discours, surtout avec leur participation à la division raciale, leur destruction de l’histoire états-unienne, leur LGBTisme, leur mondialisme ploutocratique appauvrissant les peuples, leurs menaces sanitaires, etc...
    Par conséquent il est effectivement fort possible que le Président Tump ait échappé à 25 tentatives d’assassinat grâce à Dieu...


  • Superbe discourt du président Trump qui en dit long sur le pouvoir profond avec pas mal d’allusions lâchées comme des bombes .


  • Pendant ce temps macron va peut-être faire des excuses à l’Algérie pour les 8 ans de guerre civile entre autre où des pieds-noirs ont été assassinés. Il est temps que nous secouons le joug qui nous étouffe et qui veut faire disparaître la France éternelle et catholique.

     

  • Il fallait le dire et Donald Trump l’a dit.

    Il a dit TOUT les monuments sans les nommer particulièrement

    Le FBI est sur la brèche...Ce message est pour Soros l’instigateur...Qu’un type arrêté soit reconnu comme mercenaire sorossien et le vieillard devra vite trouver une terre d’asile... !!

    La guerre ne sera pas civile sinon les BLM auraient pris les armes !


  • Merci à E&R de traduire cet article et de le mettre à notre disposition. En tout cas ce discours manque sérieusement de profondeur. C’est très basique, parfois simpliste, ça ne va pas chercher loin.

     

    • Peut-être est-ce suffisant et nécessaire qu’il en soit ainsi pour le patriote américain "moyen" à cette étape de la guerre en cours contre l’état profond.


    • « C’est très basique, parfois simpliste, »
      c’est sûr, c’est pas du Obamaspeech-as-I-lie2you.

      Trump parle comme un type normal de sa génération qui aurait l’équivalent français d’un bac+2 - il s’adresse aux masses. Sachant qu’il a avec lui le renseignement militaire (ce que beaucoup de son électora savent) il semble avoir les moyens de réaliser ce qu’il dit-entre-les-mots.


    • C’est sûr que les discours : Clinton gentille ; Trump, méchant ! USA gentil ; Iran méchant ! Trump gentil ; Poutine méchant ! Casques blancs gentils ; Bachar El Assad méchant ! Sont bien plus profonds ;)


  • Ce discours est très nécessaire, mais ne mange pas de pain.
    C’est un discours de patriotisme classique un 4 juillet.
    C’est très bien d’arrêter les briseurs de statues et monuments.
    Nous attendons des arrestations de gens importants !
    En France aussi !
    Notre-Dame !

     

    • #2497708
      le 06/07/2020 par La Faux Fraîchement aFFûtée
      Le discours offensif et rassembleur de Donald Trump au pied du mont (...)

      Non en fait, ce discours était tout à fait à l’image d’une élévation
      spirituelle et nationale.
      Trump montre encore qu’il est un grand chef.
      Je suis toujours surpris de constater à quel point un chef peut rester droit
      dans la tempête. Ces nombreuses insultes lui ont été lancées, par
      un tas de gens non reconnaissants et taigneux, le tout porté par
      l’intégral des merdestream média. Peu de gens semble reconnaitre
      qu’un traitement aussi dure en direction d’une seule personne est
      susceptible d’atteindre la personne visée. C’est certains que Trump
      sait et est au courant du degré de couillonerie. Malgré tout cet homme
      est au combat à chaque jours, investit dans son rôle de redressement
      qualitatif des U.S.A !!!! Four More Years Sir !!!!


  • "Celui qui reste silencieux face à la destruction de ce patrimoine resplendissant ne peut nous conduire vers un avenir meilleur."

    La logique pure.

     

    • Si je suis assez d’accord avec cela.

      Cependant, je profite de votre intervention car, pour avoir lu l’article « Le scandale des policiers ripoux du 93 éclate au moment de la fronde policière » et apporté ma contribution à l’un des commentaires abordant l’occultisme de syndicat, je m’étonne un peu des antagonismes d’une page de commentaires à l’autre, parfois et selon les sujets : tout en sachant que l’Homme est un antagoniste sur pattes, rassurons-nous.

      Par ici donc, comme ailleurs et souvent, il est quantité de clavioteurs pour fustiger la fameuse République française née de la Franc-maçonnerie, dit-on, République qui ne m’est pas tant supportable sur certains aspects, cependant que l’on encense deux minutes après le discours patriotique du Donald, qui l’étaye sur un Mont et des sculptures (et autres statues) on ne peut plus maçonniques : plus loin, pourrait-on rajouter l’intervention de Lafayette, frangin s’il en est, pour sauver le cul des "Patriots", face aux Loyalistes tuniques rouges ; sans parler de ce qui relève de la Constitution des 13 - premiers - États, empruntée à celle de Pasquale Paoli qui était assurément « des Lumières » ; ce que James Boswell (l’Écossais) et Rousseau (le Suisse) ne démentiraient pas...
      Constitutions dont la République française s’est inspirée à son tour, sauf pour le vote des femmes : les chenapans ! Les américains ayant pris le pas de la Constitution corse sur ce sujet, en 1920 seulement, soit 165 ans plus tard, 1944 pour la France : et ça la ramène...

      Parce que s’il est une République maçonnique, celle des États-Unis d’Amérique l’est plus que toutes. Où il faut saisir que les gauchistes dont parlent l’Oncle Donald, se trouvent essentiellement dans les rangs du seul GODF, pour la France. Accessoirement la GLFF sur le terrain du féminisme et selon le rite observé...
      Quant aux anciens Francs-maçons monarchistes, napoléoniens, bonapartistes, libéraux, l’on en passe et de meilleurs, l’on se demande dans quelles arcanes « constructives » ils peuvent bien planquer : ou plancher.
      En tout cas, si tant est que l’on soit sur la ligne maçonnique Trumpiste américaine, l’on peut être sûr d’être triquard - en toute fraternité - au GODF : lol
      Comme quoi, les amalgames... sont à l’inverse de la précision et bien loin de ce que recherchait, par la méthode, Prof. l’Exactitude.


    • @Sedetiam Mais qu’est-ce qu’on s’en fou de savoir si les pères fondateurs étaient des francs-maçons, ce n’est pas la question du discours. Ils s’agit pour Trump d’empêcher les États-Unis de devenir un Afrique du Sud 2.0, car c’est exactement cela qui attend les américains si jamais Trump n’est pas élu et tout le reste du monde occidentale basculera avec eux.

      Le reste ne sont que des débats d’autistes !


    • @ Michelly58,

      Pour ce qui concerne ma remarque, elle ne s’appuyait pas sur le discours du WASP, puisque c’est un « ennemi » de l’occident catholique.
      Plus loin, à regarder la France vassale et ses collègues de l’UE sous contrat l’accompagnant dans le délire, celui qui vibre d’autonomie ou d’indépendance peut très bien imaginer la chute de l’Empire afin de retrouver sa souveraineté.
      Mais peut-être que de ne pas être autiste, cela nous est pas venu à l’esprit.
      Que crève l’Empire : tous ceux coloniaux, du reste...


  • Où est passé la lutte des classes ?

     

    • Il faut arrêter avec le travestissement de la lutte des classe, marx n’encule pas qu’Hitler ,il a enculé tout le monde. L’humain est un être biologique ( bientôt transformé, sûrement ) ,et il est hiérarchique, il faut arrêter avec cette lutte des classes, il faut changer de logiciel. Si je baise ,si j’ai du pouvoir, si je réussi, c’est injuste peut-être, mais c’est comme ça, et même dans un pays ou t’es mal né ,la hiérarchie est.
      C’est les morales, et sûrement la morale transcendante de Jésus-Christ qui devrait primer ( pour le logiciel occidentale bien sûr ),comprendre le concept du supérieure, et donc comprendre nous même.


    • Non à Marx l’un des précurseurs de l’Antéchrist.

      Oui à Jésus le vrai Messie.


    • Je remercie dieu tout les jours que les américains ne soient pas des crypto marxiste comme beaucoup des nôtres....


    • #2498057
      le 06/07/2020 par Choisir, c’est déjà se tromper...
      Le discours offensif et rassembleur de Donald Trump au pied du mont (...)

      C’est vrai qu’entre des crypto-marxistes (hypsters ou mal-rasés) à la fronçaise et du gros porc ultra sioniste longue barbe, chauve, gras et obssédé par le silicone de sa fausse Barbie en licra dans son bunker recyclé...

      - Le choix est tellement facile :-/


  • La loi guesara-nessara ?? qu’est-ce que c’est ?


  • Trump est un vrai président US . Il défend son paumes comme Poutine défend le sien avec honnêteté !!


  • Ce n’est pas par hasard, que Trump utilise le slogan "Make America Great Again". Il me semble, en écoutant ce discours, que Trump est un homme du passé, non pas du futur. Même si les Etats-Unis ont contribué des belles choses depuis leur fondation, il est aussi evident, que le fameux "all men are equal" restait autant un tigre en papier que les droits de l’homme de l’ONU. Un des grand acquis des Etats-Unis est la distribution mondial du capitalisme et sa financialisation depuis 1970. Pas très glorieux. Je voudrais bien croire dans les mots de Trump et sa victoire, mais je crois qu’il a probablement déjà perdu. Le jour où il adopte le slogan : "Make America Greater Than Ever", je changerais mon pari. Ce que je trouve d’ailleurs plus que bizarre c’est que dans tout ce bruit de BLM on a peu parlé des indigènes, à qui on a volé ce continent..

     

    • Il faut arriver à démêler ce qui est dû au pouvoir institutionnel américain et ce qui est le fait du pouvoir profond, allié aux grandes fondations et entreprises capitalistiques. Ils ont littéralement confisqué la démocratie américaine.


    • Merci pour votre pertinente analyse. permettez nous de continuer les points de suspension de votre ultime phrase, en pensant au sort similaire des français à qui on est entrain de voler la Grande France.


    • Et le symbole du Mont Rushmore est celui de la profanation d’un lieu sacré pour les Amérindiens. En termes d’image, la hideur du monument témoigne d’une entreprise misérable.


    • @ L’Astronaute : Si un président de la République Française disait "Rendons à la France sa grandeur d’antan", faudrait-il lui reprocher d’être "du passé" ?
      Les Valeurs, les vraies, sont éternelles. Pas du passé ni du futur, elles résistent au temps. Le progressisme entend poursuivre son œuvre destructrice des Valeurs. Doit-on se proclamer "du futur" ?

      L’Amérique, je suis d’accord, porte dans son histoire un bagage très lourd, dont je ne suis pas solidaire. C’est une nation fondée sur le massacre de ses indigènes. C’est le Temple du capitalisme, fomentateur de guerres, de déstabilisations de quantité de régimes souhaitant au moins "atténuer" la destructivité capitaliste, son règne de "l’esclavage rémunéré", etc.

      Il reste que dans ce que dit Trump, dans ce qu’il défend, il y a aussi certaines Valeurs humaines, et un combat contre certaines horreurs dont ceux qui les commettent ne méritent plus d’être appelés "humains". Oui, il y a à redire, en ce qui concerne Trump et le passé américain qu’il défend. Mais il y a à vomir en ce qui concerne ses opposants, Biden, Clinton, Obama and co.

      Trump, Poutine, Orban, et d’autres dirigeants "autoritaires" et "réactionnaires" ne présentent pas des profils irréprochables, c’est certain. Mais quelque chose, dans leur action et leurs paroles, mérite le respect si ce n’est le soutien. Parce qu’en face, c’est le Nouvel Ordre Mondial (le NOM... de la Bête), avec sa destruction de la famille, de la nation, de la religion, avec ses diktats franc-maçons qui, grâce aux media, partout, infusent efficacement la nouvelle bien-pensance... Poutine vient de faire le nécessaire pour épargner à la Russie les pires dérives mondialistes jusqu’en 2036. Je dis Vive Poutine ! Et Trump est proche d’être réélu. Je dis Vive Trump ! Je ne suis pourtant ni pro-Russe, ni pro-Américain. Et je dis surtout Vive le Roy !


    • L’état profond n’a pas confisqué la démocratie américaine : au commencement des USA, en 1776, il y avait l’état profond seul, et des militants rassemblés sur la base de l’intérêt financier personnel glorifié par le calvinisme ambiant, et sponsorisés par une très haute bourgeoisie surtout juive sépharade alors située dans les états sudistes, bourgeoisie qui voyait venir la pression de l’opinion publique européenne contre l’esclavage irlandais et noir, contre le droit des états américains à tuer les sauvages comme bon leur semblait, et tenait à disposer d’un gouvernement bien à l’abri des pressions de cette opinion publique. Il n’y avait alors pas de démocratie américaine : le mot même était des plus malodorants dans les oreilles de Franklin. Tous s’entendaient pour vouloir une république d’intérêts purement privés parlant par la bouche des peoples de l’époque ne voulant plus faire la cour qu’au roi argent : en fait le but du soulèvement de 1776 était le refus de payer pour des programmes sociaux rudimentaires pour prendre soin des nombreux éclopés que la guerre de sept ans venait de faire. Il y avait l’état profond seul qui ne voulait plus s’embarraser des caprices d’un roi de droit divin pouvant devenir fou en tant que paravent de ses décisions. Le premier drapeau des USA fut une copie conforme du drapeau de la Cie des Indes anglo-juive, état profond pur et sans masque s’il en fut.

      La démocratie américaine est venue après par la décision de ce même état profond qui avait quand même besoin d’un autre paravent pour empêcher les regards de l’opinion européenne de se porter plus à l’ouest que les villes de la côte est en les arrêtant à la hauteur des salons de Boston de Philadelphie et de Washington, car plus à l’Ouest c’était un état militaire fondé sur l’extermination des indésirables et contestataires (pas seulement amérindiens mais aussi anarchistes blancs) pour faire de la place aux grandes plantations. C’est Jefferson (sépharade) qui a réhabilité le mot de démocratie surtout à des fins de séduction diplomatique étrangère, une démocratie qu’il voulait voir opérer par un parti unique seul légal, le parti Démocrate Républicain, avec ratification par l’électorat d’une liste unique de candidats avec possibilité pour quelques sans parti de se présenter seuls. Il fallait quand même placer l’Amérique à l’avant-garde de l’Axe du Bien et des Lumières, ne serait-ce que pour opérer le rachat de la Louisiane qui était en réalité une guerre de conquête.


  • Un moment je me suis demandé pourquoi Trump parlait de ce qui se passait en France. Dieu merci ce n’était qu’une interprétation profondément erronée de ma part : ce qui arrive aux US ne saurait se produire chez nous.


  • #2497650

    lol, c’est pas vrai, tout ce discours :
    c’est un pays de putes et de gangsters

    et je ne dis pas ça négativement,
    mais il faut l’admettre

    c’est demeuré le far-west
    c’est la conquête de l’Ouest, c’est tout


  • 25 tentatives d’assassinat sur le Président Trump, ce n’est pas important d’ailleurs c’est peut être pour cela que les médias "français" n’en parlent pas ?

     

  • Beaucoup de référence aux enfants et à Dieu....mention spéciale au "its language performance rituals recite its mantras and its commandments" double sens ?....Il commence à balancer ce que De Gaulle appelait des "boules puantes".....en espérant qu’il garde sous le coude des dossiers bien juteux pour Novembre....

     

    • il a dit “who do not speak its language, perform its rituals”. à aucun moment il n’a prononcé l’adjectif “satanique”, comme l’a suggéré le traducteur.
      je sais que la traduction simultanée n’a rien d’évident, cependant je dois admettre que ce traducteur m’a vite agacée, surtout avec ses annonces sensationnalistes (il va lâcher des bombes, Q l’avait dit, etc)


    • J’entends bien puisque je suis bilingue, et ai parfaitement compris le premier sens, c’est le choix des mots qui en revanche m’interpelle.


  • La véritable bête immonde kabbalistique et sa meute sont mises en lumière !

    Il ne manquait plus que les cloches à ce discours biblique au nom de Dieu souverain, qui met en évidence ce combat qui semble final du bien contre le mal, du nationalisme contre le mondialisme moribond et ses soldats "antifascistes" sans âme, entre autres créatures diaboliques aux ordres de cet état profond satanique destructeur de la morale des peuples conduisant à l’asservissement des nations...

    Que cette cloche qui retentit à travers son discours puisse réveiller et résonner dans la tête des personnes encore sous hypnoses de l’idéologie mortifère de mondialistes dégénérés.

    Dieu vomit les tièdes !

    À bon entendeur, Amen.

     

  • 10 ans de taule pour s’en prendre aux monuments historiques:m’est avis que ça en dissuaderait quelques uns avant d’oublier un mégot dans une cathédrale ou d’aller pisser sur un autel face caméra.
    Trump montre qu’un représentant d’un peuple est un porteur de mémoire collective,très loin,si loin d’un employé de banque aux discours creux ,immature et complètement déconnecté de l’âme du peuple,de son pays.
    Pourvu que les divulgations tant annoncées ici et là se fassent...

     

    • Un manquement regrettable pourtant:celui du sang des Amérindiens dans la "légende " de cette fierté assumée


    • @Le Loup Trump est un chef d’état et non un commentateur du net, aussi ses discours se doivent de rassembler le pays sous un récit commun sans auto-flagellation. Il y a effectivement des habitants originels de cette terre et ceux qui l’ont fait prospérer. C’est comme-ça c’est l’histoire. Le but du discours étant avant tout de rappeler aux américains d’être fiers de leur pays et de leur drapeau. Se qui est très noble.


  • bon discours. mais j’ai relevé deux erreurs. il a dit “we landed astronauts on the Moon” et “the great power of Saturn V” :)

     

  • Trump a peut-être de bonnes intentions à la base (pour son pays uniquement !), mais cet homme d’une stupidité affligeante fait des déclarations toutes plus invraisemblables que les autres (sur la santé, la politique extérieure, intérieure...etc.).
    Pensez-vous réellement qu’il est l’auteur de ce discours ? Evidemment non. C’est juste une suite de belles phrases, de remerciements, de niaiseries américaines qu’une partie des USA veut entendre à 4 mois des élections.
    Les USA sont cuits, financièrement et socialement, et ce modèle hélas repris par nos sociétés libérales, va tous nous envoyer dans le mur dans peu de temps.
    Donc rien à espérer de toute façon à l’ouest ! L’avenir est à l’est...

     

    • Bonjour,

      L’avantage qu’à un mec intelligent, c’est qu’il peut feindre d’être stupide.


    • Je crois que tu n’as rien compris aux enjeux de cette élection. Il va falloir bosser un peu. Heureusement, n’ai crainte, pour te former, tu es sur le bon site.


    • En réponse :
      L’avenir nous le dira (peut-être). Mais il ne faut pas voir de l’intelligence là où il n’y en a pas. C’est comme la mère à qui l’on dit que son fils doit être surdoué car il ne suit pas à l’école. Non, la plupart du temps, il ne suit pas parce qu’il est con...
      Trump sait très bien dans quel camp il joue, et contre qui il joue, c’est un fait. Mais c’est un clown de plus à la Maison Blanche qui ne fera rien de plus que les autres, si ce n’est encore une guerre en territoire extérieur (mais là il faut qu’il se dépêche).


    • @ Louis Delga

      "Non, la plupart du temps, il ne suit pas parce qu’il est con..."
      Deja c’est toi qui est con, car extremiste et reducteur dans ton propos. Tu te decredibilises. Un enfant qui ne suit pas en classe ne veut pas forcement dire qu’il est con.

      Ensuite, rien que le fait de dire :
      "qui ne fera rien de plus que les autres, si ce n’est encore une guerre en territoire extérieur (mais là il faut qu’il se dépêche)."
      rien que de preciser qu’il se depeche de faire sa guerre à l exterieur devrait te mettre la puce à l oreille que ce n’est pas son interet premier, car sinon il l aurait deja fait.

      Ces espèces de commentaires extremistes et idiots commencent à polluer la section commentaire de ER qui servait avant de partage de reflexions intelligentes....


  • #2497837
    le 06/07/2020 par Oui-oui fait vacciner toute sa famille !
    Le discours offensif et rassembleur de Donald Trump au pied du mont (...)

    Le discours offensif et rassembleur de Donald Trump au pied du mont Rushmore



    - Demain -> une version Ballon d’Alsace - Sons & Lumières LOL


  • c’est quoi la loi "guiza ni sarrat" dont le commentateur parle à 18:30 ?

     

  • Il parle beaucoup mais agit peu, la faute sans doute à ses innombrables opposants de l’état profond qui bloquent ses décisions. Il a cependant la témérité d’endosser de nombreux crimes qui leur sont imputables.
    Ce qui me fait dire que je ne sais pas s’il vaut mieux qu’il soit réélu ou non, avec un démocrate au pouvoir, le pays s’effondrerait peut-être vite et en Europe on pourrait se libérer encore plus facilement. Car nos maîtres n’auraient alors plus aucun soutien.


  • Trump a tout dit ou pas assez
    Il pointe du doigt l’état profond et ces corolaires sociétale et autres
    Sauf qu’il oublie de dire que ces actions peuvent donner un coup de pouce à ces derniers
    Exemple : il a fait transferer l’ambassade des usa de Tel Aviv ville gauchiste lgbt à Jerusalem ville sainte pour les trois religions monotéiste au bon plaisir de bibi ; resultat l’étandart Lgbt trone dans la ville sainte.Soit Trump est le loup soit il a fait entrer le loup dans la bergerie.

    l’esclave noir vit au coté de son maitre blanc ,par contre le noir vit à l écart du blanc
    Les democrates sont esclavagistes alors que les republicains sont ségregationiste CQFD
    Martin Luther King prone une société mixte alors que Malcolm X voulait que les noirs aient leur propre société les deux ont été assassiné pendant la presidence de Johnson un ambivalent par excelence.
    Tout cela démontre qu’il y a pas de peuple americain au sens scientifique du terme
    Mais il peut il y a avoir un peuple americain au sens religieuse du terme encore faut il que les noirs ,les hispaniques et les blancs prient ensemble
    En France seul le national socialisme peut unir le peuple français


  • Trump Dieu te bénisse !

     

  • Ces fumiers de you teube viennent de cloturer le compte du gars qui diffuse et traduit la vidéo. C’est dire à quel point ils se caguent dessus.


  • Le discourt de Rushmore était particulièrement important car Trump pour le première fois, s’en prendre directement au système éducationnel américain qui est remplit de gauchistes qui lavent la cervelles des jeunes blancs et cela depuis 1945. Car 68 n’a été que le résultat de longues années de propagande judaïque sur les campus américains donc tout les profs ont été remplacés par des marxistes après que les anciens aient été envoyé au casse pipe pendant la seconde guerre mondiale.


  • Quelqu’un a la signification de la robe de Melania Trump ?


  • Superbe discours plein de bon sens et d’amour... chez nous on attend toujours...


  • vidéo supprimée sur et par youtube.


Commentaires suivants