Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le féminisme victime de la théorie du genre

Les chiens ne font pas des chattes

Le titre est un peu alambiqué mais on va développer. Une école technologique à dominante masculine a abaissé ses critères de sélection pour intégrer plus de femmes, ça se passe en Australie. De l’autre côté, en remontant du Pacifique sud vers le Pacifique nord, un homme devenu femme, une transsexuelle donc (peut-être faut-il dire un transsexuel) a éclaté son adversaire, une 100 % femme, lors d’un combat de MMA. Le trans lui a carrément pété le crâne. Quel rapport entre ces deux événements ?

 

La discrimination positive des minorités soi-disant opprimées. Cette méthode destinée à mener vers l’égalité des sexes ou des genres montre ses limites.

Les statistiques disent que les femmes choisissent moins que les hommes les filières scientifiques et cela est vrai partout, dans n’importe quel pays qui propose ces études supérieures.

 

 

Il n’est pas certain que la méthode employée par les dirigeants de cette université de Sydney soit la bonne, le problème n’étant pas le niveau intellectuel des femmes mais l’appétence du sexe féminin pour les sciences. La norme en la matière, c’est 80/20, 80 % d’hommes, 20 % de femmes. Et c’est un grand maximum.

Le narrateur de la vidéo s’interroge pour savoir d’où vient la réticence des femmes à s’investir dans les filières dites de sciences dures :

« Est-ce que c’est un conditionnement social, est-ce que c’est une nature biologique, est-ce que c’est de l’inné, est-ce que c’est de l’acquis, est-ce que c’est l’éducation qui fait ça ou est-ce qu’il y a une nature intrinsèque profonde chez la femme qui la pousse vers la filière où on parle beaucoup, où on échange, on interprète, et qui les fait aussi fuir les sciences dures, les sciences où le rationnel est prédominant, les sciences où on ne peut pas avoir tort ou raison en fonction de l’humeur des hormones mais où la vérité est avérée et ne change pas, et je dis la vérité parce que je considère les mathématiques comme la branche la plus démocratique au monde, parce que dans les mathématiques, il est très difficile de mentir. »

Voilà qui ne va pas faire plaisir à Caroline Fourest et qui rappelle la brutale diatribe de Zemmour à la blonde Tchakaloff.

La suite, c’est la logique de la discrimination positive d’une minorité (mais les femmes ne sont pas une minorité, ce sont plutôt les féministes qui en sont une !) qui va faire mal au féminisme, une sorte de retour de bâton d’une logique perverse.

Dans le MMA féminin, un homme devenu femme, un transsexuel donc, a battu une vraie femme et lui a littéralement fendu le crâne. L’ouverture de ce sport aux transsexuels a donc eu des conséquences dramatiques.

Sur la photo de une, nous voyons le transgenre Fallon Fox préparer son combat contre la femme Tamikka Brents. Le combat sera bref, et violent, capturé ici en vidéo par des spectateurs (car la fédération américaine vend très cher ses images) :

 

 

Tamikka souffre de nombreuses blessures et d’une fracture du crâne.

Ce qui a permis le féminisme, la conscience d’une certaine « classe » (même si c’est un genre) chez un certain nombre de femmes est en train de le détruire par ce même principe. La discrimination positive provoque naturellement, par la loi de l’action-réaction, sa propre résistance, ou son propre retournement. On ne peut pas violer impunément les lois de la nature.

L’auteur de ce tweet ironise : « Rappelez-moi en quoi la masculinité est une construction sociale ? »

 

 

Dernière pointe d’humour pour finir, avec cette chronique scientifique sur France Inter après l’annonce de Google sur la suprématie quantique :

 

 

Femmes et féministes, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2313067

    La vidéo du gorille se suffit à elle même pour faire fermer la bouche de tous ces pseudos progressistes psychopathes.

     

    • #2313084

      J’aime beaucoup votre intervention...parce que là nous sommes très proches de la réalité : l’hystérie à son comble. Que faire ? S’en prendre à ces progressistes psychopathes ? Non, pas de violence, mais à un moment ou un autre certains devront rendre des comptes, je pense là particulièrement aux journalopes qui promeuvent la déchéance.


    • #2313094
      le 03/11/2019 par VIVACHAVEZ
      Le féminisme victime de la théorie du genre

      Traiter le trans champion(ne) de gorille est une insulte aux primates.....


    • #2313128

      Peut être qu’il faut faire comme le gorille : se faire respecter ! Va parler de la théorie du genre au gorille !


    • #2316339
      le 07/11/2019 par La Morche
      Le féminisme victime de la théorie du genre

      Ce gorille en plein milieu de la route est un vrai symbole !
      il sort de sa brousse , se pose pepouz en plein milieu de’la route , et tout le monde sait ce qu’il y a à faire ! Sans rien demander
      Les femelles a traverser fissa !
      Les mouflets a suivre et surtout pas broncher ! ( C’est pas le moment )
      Les badots a respecter une distance de sécurité
      Et surtout ! Surtout pas aller lui casser les couilles avec ce qu’il pense de la PMA !

      C’est beau ! Ca c’est l’image du respect !


  • #2313074
    le 03/11/2019 par kaiser soze
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Notre président a fait son choix : il préfère les guinéens torses nus plutôt que les jolies femmes bulgares...


  • #2313079

    Abaisser le niveau d’exigence pour permettre à plus de femmes d’accéder aux filières scientifiques c’est pénaliser toute la société en formant des "ingénieures" incompétentes . Quand on devra passer sur un pont on se demandera s’il a été construit par une femme .

     

  • #2313080

    Magnifique le dos argenté. Qui irait le provoquer ? Une force naturelle de la nature, digne et respectable. Mais bon, probablement un tyran domestique qui a peur de perdre ses acquis et qui défend le patriarcat chez les gorilles.


  • #2313081

    " dans les mathématiques il est très difficile de mentir "... sauf quand on connait à l’avance le sujet de l’épreuve du concours .


  • #2313082

    Le transsexuel MMA qui massacre une vraie femme c’est dégueulasse et ça devrait être interdit . Comme le mec-"femme" champion de vélo . Immonde, monstrueux . J’espère qu’on ne verra jamais cela en France .

     

    • #2313130

      @bastien
      Non ! C’est le retour du réel et de l’éducation par le coup de pied au cul...
      Au contraire, c’est une très bonne chose pour les tenant de la loi naturelle...
      Toujours à la surface des choses, c’est casse-couilles à la fin !


    • #2313399
      le 03/11/2019 par Pierre Loup
      Le féminisme victime de la théorie du genre

      Au contraire personnellement je soutiens à fond que les hommes ”transexuels” puissent avoir accès à la totalité des compétitions sportives féminines et qu’ils raflent tout les trophées et toute les médailles ! Ensuite voir les « féministes » pleurnicher voir se prendre des procès pour transphobie, discrimination machin !.
      Là elles vont peut-être enfin réaliser que l’attaque contre les Hommes(surtout blancs), n’était que la première étape du Totalitarisme qui vient !


  • #2313083
    le 03/11/2019 par absurdumium radiations
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    avec cette abbération du transgenre , il suffira que n’importe quel male d’un bon niveau sportif se fasse fabriquer un vagin pour aller remporter la moindre médaille d’or catégorie féminine .

    l’inverse ne fonctionne pas .

    c’est ce que nous comprenons depuis le début et cela va se produire .

    tout cela se retourne sur le féminisme , des hommes en changeant de sexe vont ratisser toutes les médailles .

    prochaine guéguerres entre transgenres et féministes ?

     

  • #2313085

    Max Bird : extraordinaire et hilarant .


  • #2313090

    Le problème du féminisme (et non pas de la cause des femmes, dans le cadre d’une harmonieuse relation homme femme ; ce qui suppose des rôles différenciés) c’est qu’au bout... on n’a plus envie de ces femmes là (hors effet de mode et générationnel) ! Si bien que je me demande qu’est ce qui est à l’origine de ce mouvement qui utilise certaines revendications justes des femmes pour réaliser ce montage sociologique frauduleux et délétère qu’est le féminisme moderne ? Je ne sais pas si les plus sincères se rendent compte qu’elle sont utilisées ? Car ’idéal qu’on leur propose (sans le dire ouvertement) c’est tout simplement le "lesbianisme"...


  • #2313093
    le 03/11/2019 par Royaliste
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    J’ai bien compris que pour recadrer légalement de la féministe, il y avait quelques obligations mais n’ayant pas fait école d’ingénieur, j’aurai besoin de quelques éclaircissements :

    - Pour se déclarer transgenre, la circoncision suffit ou il faut se faire retirer tout le paquet ?

    - Il faut vraiment amener la dite femelle dans une cage ? Dans la rue, ça ne marche pas ?


  • #2313098

    Sur une vidéo, on voit une femme et un type déguisé en femme se foutre une trempe .Et quoi de plus normal qu’un mec déguisé en femme foute une branlée à une femme dans ce genre de sport d’abrutis .Ce qui permet de comparer qu’un homme morphologiquement n’est pas comparable à une femme ( la preuve est faite) .Pour cela , il faudrait combattre à armes égales .
    Et sur la deuxième vidéo avec un troupeau de gorille, tout paraît complètement normal d’un point de vue anthropologique .
    Ce qui veut dire que certains êtres humains vis-à-vis de l’animal, ont complètement perdu tous repères et toutes identités .
    L’animal a gardé sa normalité anthropologique tandis que l’être humain devient irrationnel et est en train de se perdre dans quelque chose qui ne maitrise pas .

     

    • #2313159

      @dixi
      A vrai dire, j’ai eu du mal à les différencier...
      Un homme-femme et une femme-homme ?


    • #2313326

      @dixi
      Nous n’avons rien de commun socialement parlant avec le gorille ou d’autres animaux.
      Allez dire à une petite fille de ne pas aller à l’école, or c’est bien là le début des complications. Vous ne pouvez pas prétendre éduquer une petite fille et lui refuser les responsabilités ou métiers auxquels elle aspire, ça serait un contre sens. La petite fille est devenue une charmante femme désireuse d’enfants et de s’épanouir par et avec ce qu’elle a appris pendant sa jeunesse, études, profession etc.., vous lui dites de vous faire vos enfants, de les élever et s’en occuper, là s’arrête son rôle. Pourtant la société lui miroite un avenir autre par l’instruction, on fait comment ?


  • #2313104
    le 03/11/2019 par Joejoelafrite
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Salut a tous, c’est Sydney et non pas Sidney... Enfin moi je dis ça....


  • #2313113

    Devenir transsexuelle pour pouvoir tabasser des femmes sur un ring
    sans être accusé de "suprémacisme" masculin ni de beauf lâche qui use de violence envers les femmes.
    Cela s’appelle le progressisme , et ça réduirait même les inégalités.


  • #2313114
    le 03/11/2019 par Esmeralda
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Les universités américaines sont en train d’ouvrir leurs équipes sportives aux transgenres. C’est la fin du sport féminin. Bientôt sur les campus il y aura deux équipes masculines par sport, l’équipe des as et l’équipe de deuxième classe. Il suffira de se déclarer femme lors de l’inscription...


  • #2313119

    Les Math, c’est du concept, de le recherche et de l’invention. Voila pourquoi on trouve majoritairement des femmes dans des filiales ou il suffit d’exprimer son opinion.

    On voit clairement que les filles ont les meilleures notes a l’école car il s’agit de par cœur mais aussi de se faire aimer/valider par le prof. Mais quand le niveau s’élève, il n’y a que des mecs, asiatiques ou caucasien et quelques exceptions colorées qui ont baignées dans le contexte social et intellectuel des premiers cités.

    Le meilleur exemple reste Judith Polgar, excellente au échec et qui refusa de jouer dans les championnats féminins arguant que "les femmes ne savent pas jouer aux échecs".


  • #2313125
    le 03/11/2019 par petithous
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Allez y les femelles, allez jusqu’au bout de la connerie féministe et progressiste. Et après vous reviendrez vers nous en pleurnichant, pour vous faire consoler .
    Pas de soucis, on est là, on vous attend .
    bisous


  • #2313137

    Le musclor trans qui se bat dans la catégorie " femme" ...Mais quelle honte !!

     

    • #2313222
      le 03/11/2019 par Le Malicieux
      Le féminisme victime de la théorie du genre

      Le pire ?

      Que ce combat ai été sanctionné, et que des femmes acceptent de faire face à ces monstres...


    • #2316348
      le 07/11/2019 par La Morche
      Le féminisme victime de la théorie du genre

      Le problème c’est qu’il leur pousse des couilles aujourd’hui aux gonzesses !
      Conduisent comme des bonhommes , insultent comme des bonhommes , s’habillent en lascars veulent contrôler les hommes a la maison , sous couvert d égalité , elles veulent prendre le dessus , bien aidé par toute la dégénérescence du féminisme agressif qui les encourage a encore être plus bonhomme que bonhomme !
      Du coup , tu leur mets un " transformers" dans une cage , elles y foncent tête baissée ! Étant tellement sûre que ça va le faire !

      Et BIM ! Le retour de réel !


  • #2313145
    le 03/11/2019 par Fela Kuti
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Haha, dans la hiérarchie de la marchandise on peut en conclure que le trans est au dessus de la femme (surement parce que ça rapporte plus, en plus de détruire les traditions).
    Tant qu’ils ont l’énergie et l’argent, ils auront le pourvoir de nous imposer ça, mais jusqu’à quand ?


  • #2313157

    Le truc qui me marque le plus, ce n’est pas tant le combat, mais les rires et les commentaires (même si je ne suis pas un spécialiste de l’anglais), qui montrent à quel point le "progressisme" n’est qu’un spectacle qui ne fait que remonter l’animalité de l’être humain et sûrement pas sa transcendance... il faudrait que les puristes du féminisme comprennent cela...


  • #2313190

    ordinateur dieu ?,
    mon cul !
    il ira peut être plus vite mais restera aussi con. remettre la décision du choix (0 ou 1) à plus tard ne résout en rien le problème car en fin de compte, à un moment ou un autre, on devra toujours faire un choix (entre le vrai et le faux, l’utile et l’inutile etc etc etc)

     

    • #2313269

      Dans l’ordinateur quantique, le danger est le contrôle sur la population. L’ordinateur saura calculer en une fraction de seconde a travers juste quelques mots et gestes la prochaine pensée ou action d’un individu. Tout ça est coordonnées avec les portables, ordi, tv et systèmes de sécurité/ surveillance privés et publiques, sans parler des choses comme Alexa dans les maisons.

      Le concept d’interventions preventives comme dans le film avec Tom Cruise "Minority Report" est déjà en place.


    • #2313511

      Un qbit ne traite pas que des 1 et des 0. Il est capable de gérer les deux à la fois, en même temps ,et permets à l’ordinateur de modifier sa programmation pour optimiser ses résultats. On est pas loin de skynet, quand même.


  • #2313195

    Proverbe polonais : Dieu pardonne toujours, l’homme, parfois, la nature, jamais.


  • #2313228
    le 03/11/2019 par lecteur soralien
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Au nom de cette fuite en avant idéologique (appeler un homme sans couilles une femme) la société accepte de mettre en danger des femmes, surtout en MMA ou les considérations de poids / taille ne sont pas aussi rigoureuses qu’en boxe.

    Un homme complet a eu le temps de construire une taille, une densité osseuse, des tendons et muscles qui n’ont rien à voir avec une femme. Tout combat de ce genre en MMA se terminera soit par une femme défigurée soit par un forfait rapide, ce qui donnera un mauvais show, moins de spectateurs et condamnera définitivement la parenthèse du MMA féminin. les Trans rafleront la mise entre temps.

     

    • #2313702

      Fallon a quand même perdu (une fois) un combat contre une femme générique,toute règle ayant des exceptions,néanmoins pour la majorité des cas vous êtes dans le vrai même si une transsexuelle (opérée) n’est plus un homme non plus...


    • #2313937
      le 04/11/2019 par lecteur Soralien
      Le féminisme victime de la théorie du genre

      ben "elle" garde sa taille et la longueurs de ses segments (bras/jambes),ce qui rend compliqué pour une femme de l’atteindre au visage, il y a aussi la différence dans les mains (grosses paluches).. quant au muscle il est possible de l’entretenir une fois celui-ci construit (Ronda Roussey par exemple..)

      le fait que le MMA féminin disparaisse n’est pas un mal en soi. les femmes ne devraient pas se foutre sur la gueule.


  • #2313260

    Le féminisme tue, bien sûr ici c’est un cas extrême.
    C’est de toute façon une idéologie promue par le pouvoir, donc masculine. Logiquement, une femme lambda revendiquerait une multiplication de son salaire par deux. Ceux-ci n’augmentent plus depuis au moins 2002 (dépend du mode de calcul) or l’inflation étant d’au moins 10% par an, ceci équivaut à une diminution. Donc leurs demandes ne portant que sur des questions qui n’intéressent personne, elles émanent forcément des dirigeants. Manquer d’argent, c’est moins d’achats, moins de soins, mal manger, donc être vulnérable. Ce qui baisse l’espérance de vie.
    Pour l’ingéniorat,il faut savoir qu’en moyenne, le QI féminin est de 15% inférieur. L’exemple des soeurs Polgar dont la plus connue est Judit, qui réussit de temps en temps à battre de forts GMI, parfois candidats au titre mondial, est biaisé. Ce fut son père, psychologue et membre du PC hongrois, qui décida de leur carrière (elles sont trois). Lui-même joueur frustré, qui publia plusieurs livres, dont un de problèmes tactiques. Elles ne fréquentèrent jamais l’école, éduquées par leur mère professeur. En fait, le postulat selon lequel chacun peut devenir un génie s’il est formé ne fonctionne pas : ses enfants devinrent de fortes joueuses uniquement grâce à leur lignée et un entraînement harassant (plus de 8 heures par jour dès l’enfance).


  • #2313282
    le 03/11/2019 par harlem chipolata
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    est ce que dire que c’est honteux , c’est étre machiste ?


  • #2313311

    Intéressant commentaire de la vidéo ...
    Mais ... pour les scientifiques et Dieu, on pourra argumenter le contraire et dire que bcp croient en Dieu et n’osent l’avouer, de peur de se faire décrédibiliser dans ce milieu trop rationaliste. Einstein ou d’autre hommes sont ou ont été autant hautement scientifiques que croyants en un Dieu unique, je vais pas en faire la liste ... et je vais citer pasteur : « UN PEU DE SCIENCE ÉLOIGNE DE DIEU, BEAUCOUP Y RAMÈNE » .

    Pour les femmes, certes la nature a fait que la femme (la vraie, disons) évite les travaux matheux, scientifiques, tout domaine exigeant de la logique ... sauf que certaines autres, (Fourest, Ango, Meccari etc ...) préfèrent mentir et dire le contraire, sans avoir de possibilité de le démontrer.

    Tout bébés, les enfants filles ou garçons sont attirés par les jeux qui naturellement leur sont destinés ... des camions, voitures, jeux de constructions pour les garçons, poupées et autres trucs de ce genre pour les fillettes. Une longue étude avait été fait dans un pays scandinave, où peu après la naissance, des objets sont suspendus au-dessus de ces bébés ... pratiquement tous les garçons choisissent le jouets de garçons et les filles de jeux de filles ... même étude chez les enfants autistes qui arrivent à la même conclusion ... conclusions (de mémoire) qui avaient bcp surpris les scandinaves, pourtant les premiers à vouloir dire que l’homme ou la femme sont kif kif ... or, NON ! ... honnêtement, ils reconnaissent s’être trompés et reviennent progressivement vers la normale. Dès à présent, presque aucun homme infirmier par exemple, contrairement aux années 70/80/90 et inversement, peu de femmes ingénieurs pour les mêmes périodes.


  • #2313357
    le 03/11/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    rolala,
    on peut pas juste être sympas ?

    t’es une femme, c’est bien aussi
    puisque t’es là, on va s’entendre


  • #2313359
    le 03/11/2019 par insomnium
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    tout ce qui ramene a la realitée des choses me ravit ,au niveau du sport,aucune importance,par contre fabriquer des ingénieuses a la chaine ,c’est plus génant.


  • #2313388
    le 03/11/2019 par Roland Chastain
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    La "discrimination" comme mesure "anti-discrimination", on a beau être habitué, c’est toujours un sujet d’étonnement.


  • #2313496

    L’égalitarisme sexuel ou genré ne montre pas ses limites ; il montre son absurdité de base. Parler de limites laisserait supposer que l’idée serait juste jusqu’à un certain point, or l’égalité dont il s’agit est une pure chimère dont le but est de confondre deux choses bien distinctes.

    Si les mots ont encore un sens, il faut bien admettre que l’égalité de choses distinctes est tout à fait contradictoire, voire impossible.

    Pour arriver à ce que les gens n’y comprennent plus rien, il a fallu tordre le sens du mot « égalité » et le marteler dans des expressions-valises (promues pour la circonstance) comme « égalité en droit », « égaux face à la justice » qui ont eu vite fait d’imprégner un processus égalitaire dans l’esprit collectif.

    La nuance est subtile, pourtant elle est bien là : la Justice est dite aveugle pour une bonne raison qui tient au fait qu’elle est ainsi impartiale, et c’est le mot qu’il faut retenir, car c’est lui qui convient. L’impartialité est un tout autre processus que l’égalité et contient en lui-même sa propre limite.

    Il est par conséquent impropre et sournois de dire que « les citoyens sont égaux en droit ou face à la justice » (ce qui est un emploi abusif de l’égalité). Si l’on remet les pendules à l’heure, on dira que la Justice applique la loi de façon impartiale, loi qui elle-même est censée dispenser à tout un chacun, c’est-à-dire, de façon impartiale, droits et devoirs. Ce qui est tout à fait différent que de parler d’égalité : acheter la même paire de chaussures (ce qui soit dit en passant est impossible) à deux enfants, ne fait pas de ces enfants des « *égaux en chaussure », encore moins s’ils partagent la même paire (contrairement à la première supposition qui implique d’acheter deux paires similaires). Similarité n’est pas identité, or égalité est identité.

    En d’autres termes, aucune paire de chaussure n’est identique, elles sont similaires, mais pas identiques, or l’égalité supposerait qu’elles soient identiques (ce qui est impossible et absurde). En déplaçant le sens du mot « égalité » sur des valeurs qualitatives, au lieu de quantitatives, on a insidieusement fait un emploi abusif de ce mot, ce qui nous amène directement aujourd’hui à un réemploi quantitatif absurde dans lequel le progressisme égalitaire prend sa source : dire que les droits sont les mêmes ne permet pas de dire que les êtres sont identiques (ou égaux).


  • #2313509

    quand je vois Dieudo qui se pose au milieu du chemin afin que sa famille puisse passer tranquillement, je trouve ça beau, respect l’ami ;)


  • #2313582
    le 03/11/2019 par E&Rophile et BFMophobe
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Et alors ... Ma femme se prend pour un cheval et moi pour un jockey.. et je trouve injuste que l’on puisse pas courir le tiercé de Vincennes


  • #2313666
    le 04/11/2019 par La Boétie
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Il y a sur Paris un cabinet de conseil opérationnel très connu, dont le PDG est présenté comme un "visionnaire" (visions inspirées de voyages réguliers à Las Vegas où se tiennent divers événements sur les nouvelles technologies et le management), bien que ses goûts en architecture d’intérieur soient tirés des chiottes.

    Au cours de la journée d’intégration des nouveaux embauchés, ce visionnaire "bien inspiré" explique que son entreprise a des valeurs féminines : empathie, réciprocité, assertivité, intelligence collective ; que le bien être des collaborateurs est au centre de ses préoccupations pour libérer la créativité et encourager l’innovation.

    Les effectifs sont en effet très féminisées avec beaucoup de jeunes "collaboratrices" issues de la classe moyenne et des écoles de commerce.

    Le conseil de direction est composé d’une vingtaine d’hommes, plus une femme (aux US si inspirant, une personne issue de discrimination positive est surnommée un "token", c’est-à-dire un jeton, preuve du respect d’une minorité).

    Ainsi, ces quelques mecs s’enrichissent en faisant travailler des jeunes femmes de "bonnes familles" sensibles à l’idéologie sociétale traduite dans une novlangue managériale ad hoc. Cela fait penser aux souteneurs qui mettent des filles sur le trottoir tout en leur racontant à quel point ils les aiment.

    Cette novlangue managériale d’entreprise, reprise à tous les niveaux de la société, sert la mise au travail de tant de femmes qui ne comprennent pas toute la modernité de cette doctrine affichée à l’entrée des camps : "Arbeit macht frei".

    Il y a les idiots utiles, n’oublions pas les idiotes utiles, parité oblige ! Quant aux plus lucides, hommes et femmes, ils fuient ces maisons closes dirigées par de tristes sires, marchands de viande mi-gurus, mi-maquereaux.

     

    • #2314295

      « Aux US [...] une personne issue de discrimination positive est surnommée un "token", c’est-à-dire un jeton, preuve du respect d’une minorité »

      Merci, je ne savais pas.
      Je comprends donc pourquoi, dans South Park, le personnage de Token s’appelle ainsi. De quoi briller dans les dîners en ville :)


  • #2313671
    le 04/11/2019 par Un ploemeurois
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Je viens de découvrir ce qu’est un "froute" par deux jeunes femmes féministes bobos rennaises (lorsqu’on les interroge sur la PMA !).

    Le concentré de décadence bretonne est à Rennes : https://www.youtube.com/embed/s_Gbs...

     

    • #2313902
      le 04/11/2019 par berutureb
      Le féminisme victime de la théorie du genre

      Vidéo vue, juste hallucinant, elle qui disait en plus juste avant avoir passé 20 minutes à arracher les affiches étant contre la PMA, ce qu’elle fait est juste ignoble, incarnation du gaucho dégueulasse.
      Connaissant Rennes, je confirme, la Bretagne est infestée de gauchistes de ce genre, d’antifas, de punks à chien, un jour, j’ai même vu une jeune femme pisser littéralement dans la rue devant tout le monde, sans pression.
      Putain, on est mal barrés entre les gauchos, la racaille, nos politicards et les toquards qui comprennent rien à rien


  • #2313689

    Le MMA c’est quand même LE sport de bourrin (parmi les sports de bourrin que sont les sports de combat).

    Pas bien vu de dire ça ici avec tous les hommes virils derrière leur écran, mais qu’au XXIe siècle on en soit encore aux jeux du cirque romains, c’est guère mieux que les transgenres, la PMA ou autre délires sociétaux.

     

    • #2314512

      Seb : bien dit ! Mais si l’égalité passe par le fait que les femmes aussi ont le droit de choisir un sport de se foutre sur la tronche, ça en dit long sur le recul de l’humanité.


  • #2313690
    le 04/11/2019 par Goy HaLal
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Il ne me semble pas que le coup de "l’Université Australienne" ait grand chose d’inédit :
    allez sur le site de n’importe quelle Université (que ce soit en France, Belgique, USA, Portugal (...) ou que sais-je), et regardez pour "postuler pour une Bourse Doctorale en Mathématiques" (ou même un poste d’Assistant)...
    ...Vous y verrez très certainement figurer une clause qui stipule notamment que :
    - "L’Université applique l’(in ?)Égalité des Chances** : les femmes sont donc particulièrement encouragées à postuler"
    - "A compétences égales (= ?), ce sera systématiquement la candidature de Femme qui sera retenue" (**vive la fameuse égalité des chances hein)
    - "Un quota d’au moins* 40% (parfois 50%) des Bourses Doctorales est réservé aux Femmes" (*NB : il s’agit d’un minimum ; il n’y a par contre, a priori pas de "Maximum")

    ...J’avoue ne pas savoir quelle proportion de femmes postule, mais au vu du très faible nombre à faire des études en Mathématiques (et encore moins pour la Recherche ; sinon il y en a effectivement quelques-unes en option "Didactique"...), je doute qu’on arrive près des 40%...

    PS : je précise qu’en Sciences Dures il est obligatoire* d’obtenir officiellement une Bourse pour effectuer un Doctorat... (*on ne peut pas se l’auto-financer, contrairement aux sciences humaines ; c’est simplement illégal, à ce que je sache...)


  • #2313741

    S’ il est devenu trans c’est a cause des médiats qui sont des prédateurs subjectifs , ces derniers affirment qu’il faut lever les tabous qui sont les interdits , or si les tabous existent depuis toujours c’est pour une raison évidente qui a échappé à tout le monde ( il faut remercier l’industrialisation des écrans ) : sert a protéger l’intimité or il n’y a que les régimes totalitaires veulent connaitre l’intimité physique et psychologique voir d’encourager l’exposition de ces derniers , donc tout ceux qui veulent promouvoir ces idioties veulent un régime totalitaire .


  • #2314117

    Un type sans manche mais avec des nichons, qui tente de faire le bonhomme sans en avoir les couilles, devant une bonne femme, m’épatera toujours : pour sûr que le terme de « p’tite fiote » n’est pas prêt de quitter mon vocabulaire.
    C’est d’ailleurs celui que j’emploie au regard des lascars qui rouent de coups leurs bonnes femmes et que vilipende Marlène, à grands coups de propagande et autres rodomontades. Seulement voilà, ce progressisme, il convient de l’avaler : que dalle ! Que soient créées autant de catégories qu’il y a de genres à se goinfrer, en ce cas.
    Vainqueur, mais p’tite fiote !


  • #2314357
    le 04/11/2019 par Mouwaaaa,.........,. mouwaaaa !
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Vraiment mignonne celle en bikini


  • #2314364
    le 04/11/2019 par Brebis_garée
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    Nan mais j’y crois au truc du MMA c’est juste incroyable qu’on en soit arrivé là... non mais sérieusement... j’ai envie de dire PUTAIN ! Faut que je me calme


  • #2314438

    Va-t-on voir notre ministre de la justice prendre des mesures discriminatoires pour que la parité soit respectée dans nos prisons qui comptent plus de 80% d’hommes ?
    Il y a le choix ; soit une politique d’éducation renforcée pour diminuer la criminalité masculine, soit une politique d’incitation à la criminalité chez les femmes...
    Il y a un docu sur la Suède qui montre que plus les femmes ont de liberté de choix de leur profession et plus elles tendent à se se rapprocher des stéréotypes de professions dites féminines.
    Le fait que le cerveau des femmes et des hommes soient différents et ne fonctionnent pas de la même façon a sans doute quelque chose à voir avec les préférences de chacun. Mais bon, les lois de la nature ne semblent pas rédhibitoires pur les fanas de l’égalitarisme à outrance.


  • #2314518

    "le problème n’étant pas le niveau intellectuel des femmes mais l’appétence du sexe féminin pour les sciences. " . Je reformule donc : " le problème n’étant pas le niveau intellectuel des hommes mais l’appétence du sexe masculin pour la couture ". Comme quoi, chacun fait ce qui lui plait, homme ou femme, peu importe, le principal étant d’être compétent, et la compétence n’est pas affaire de sexe, mais de cerveau. Bah oui, toujours et encore ....

    Quant à la vidéo des gorilles, magnifique, certains humains devraient en prendre de la graine.


  • #2316439
    le 07/11/2019 par Julien de Mars
    Le féminisme victime de la théorie du genre

    C’est marrant comment le type de la vidéo sur l’université australienne parle du fait que la femme serait programmée pour utiliser d’autres parties de son cerveau que chez l’homme et qu’il nous laisse comprendre qu’il n’existe pas de Dieu. Comme si le hasard ou le chaos pourraient être à l’origine d’une quelconque programmation... Pareil quand il parle des scientifiques qui se demandaient comment ça se faisait qu’on était « programmé » à croire en quelque chose qui nous dépasse. Donc en fait le hasard nous aurait programmé pour je ne sais quelle raison à croire en Dieu.


Commentaires suivants