Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le goût du jeûne

À ce jour, la France n’autorise pas la pratique du jeûne dans un cadre médicalisé, contrairement à l’Allemagne, pionnière dans ce domaine. Le jeûne y est officiellement reconnu comme une thérapie pour certaines maladies. Laëtita Heuveline et Yann Fressy sont allés en France puis en Allemagne, à la rencontre de ceux qui ont attrapé le goût de jeûne.

 

La santé par le jeûne, lire chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2001431
    Le 8 juillet à 21:17 par en colère
    Le goût du jeûne

    il semblerait que les 3 premiers jours soient pénibles à supporter mais passé cette étape l’organisme ne va plus puiser son énergie dans l’estomac mais dans nos réserves de graisse , je suis de plus en plus tenté de m’en faire un ne serai-ce d’une petite semaine .

     

    Répondre à ce message

    • #2001539
      Le 8 juillet à 23:36 par scritch53
      Le goût du jeûne

      Effectivement, les 3 premiers jours sont les plus pénibles avec faim (ou plutôt sensation de faim) et maux de tête pour ma part (dû selon moi à l’arrêt du café). Ensuite, la faim disparait. Sinon, c’est dans le foie que nous avons une réserve d’énergie de quelques jours pas dans l’estomac.

      Selon moi, le plus important dans le jeûne, c’est les quelques jours avant le jeûne (diminution successive) et les quelques jours suivants le jeûne (reprise avec douceur). Le jeûne n’en sera que plus facile à supporter.

       
    • #2001657
      Le 9 juillet à 08:13 par adile111
      Le goût du jeûne

      A 23 ans, ça fait maintenant un bail ( je suis aujourd’hui en retraite ) j’ai fait des jeûnes de trois jours après la lecture d’un livre de shelton . C’est bien de dire je vais faire un jeûne, c’est autre chose que de le faire. Les 2 premiers jours sont les plus durs et les plus longs....Se lever sans déjeûner, sentir les bonnes odeur de cuisine en journée et se coucher le ventre vide le soir, je vous garantie que ça gamberge sec, même si on boit de l’eau . Il faut une sacrée volonté surtout si on en a pas vraiment besoin d’un jeûne à cause d’une pathologie. Cela dit il est vrai que déjà le troisième jour on est comme "régénéré" . La faim n’est plus prégnante et l’esprit est d’un calme....Je travaillais en équipe du soir et je me souviens d’une paix inconnue qui m’accompagnait quand je marchais dans les allées de l’usine. Un bien être quoi . Quant aux sens ils étaient boustés ; je sentais les moindres odeurs et surtout les vapeurs d’essence dans la rue....Quand j’arrêtais au bout de trois jour, je dois dire que je m’enfilais un bon chocolat avec des tartines et que j’avais un petit mal de ventre à cause de cela .

       
  • #2001467
    Le 8 juillet à 21:56 par Eric95
    Le goût du jeûne

    Pendant leurs dix années d’études les futurs médecins n’apprennent pas la chose la plus importante : les vertus du jeûne thérapeutique. Les serviteurs de Big Pharma ne désobéissent jamais à leur maître.

     

    Répondre à ce message

  • #2001544
    Le 8 juillet à 23:50 par Enrevanche
    Le goût du jeûne

    Curieux du jeûne et de ses effets, j’ai tenté l’expérience pendant une semaine (de vacances), après avoir demandé bien sûr son avis à mon médecin. Pour lui il n’y avait aucun problème à condition-Il insista-de bien s’hydrater.
    Je n’ai STRICTEMENT rien mangé de solide pendant 7 jours complets, pas même un grain de maïs.
    Contrex, Contrex et Contrex.

    Bilan :
    - perte de poids, entre 800 grammes et 1 kilo par jour
    - activité physique (vélo) tout à fait possible à condition d’effectuer des efforts dosés et non-violents : Étourdissement léger, essoufflement assez rapide, mais comparable à un effort que l’on ferait à 4000 mètres d’altitude.
    - LA grosse déception (hormis la reprise de poids assez rapide mais bon, j’ai rebouffé comme avant) : Je n’ai absolument pas ressenti « d’euphorie » lié à la disparition de la sensation de faim, survenant en principe au 3e/4e jour « comme il est dit sur la notice ». Bref, la dalle, tout le temps.

    Pour le reste (effet sur les cellules machin), bah j’en sais rien.

    PS : Quand on reprend la vie normale, TOUT est délicieux, même les choux de Bruxelles

     

    Répondre à ce message

    • #2001640
      Le 9 juillet à 06:45 par Decee
      Le goût du jeûne

      Tentée également par cette expérience (jeûnes plus courts),je souscris au témoignage d’Enrevanche et je n’en vois pas l"intérêt pour les sujets minces et en bonne santé.
      Compte-tenu toutefois de notre mode de vie à faible dépense d’énergie comparée à celle de nos grands parents (travaux des champs, de la ferme sans machines, lavage au lavoir, faible chauffage des lieux d’habitation ...), certaines écoles médicales et spirituelles dont les théosophes, préconisent les 2 repas par jour en général (au lieu de 3) avec le régime de type méditerranéen. La "détoxification" est inutile dans ce cadre.

       
    • #2002374
      Le 10 juillet à 07:34 par Anonyme
      Le goût du jeûne

      Dommage , vous n’avez pas fait des exercices de respiration, relaxation, voir de méditation.
      de mon expérience du jeune hydrique, j’ai le souvenir d’avoir eu bcp plus de temps libre pour mes enfants et la lecture. J’ai pu aussi arrêter la cigarette, et les viandes, que du poisson de temps en temps. Et bcp de jus en centrifugeuse. Je vous conseille le betterave rouge, carottes et pommes.
      depuis, au moins une heure minimum de marche rapide par jour.

       
  • #2001699
    Le 9 juillet à 09:42 par Thorfinn
    Le goût du jeûne

    J’ai déjà fait plusieurs jeûnes dont le plus long a duré 5 jours. Je l’ai fait en période de congés car ça m’a quand même bien épuisé et l’aspect social des repas m’a énormément manqué. Ça paraît bête, mais il faut le vivre pour le comprendre... Ça destabilise quand même beaucoup quand on prend 3 repas par jour tout les jours depuis plus de 30 ans ! Enfin j’ai ressenti un grand calme intérieur, on sent bien que le corps se met au repos et ça fait du bien... Mais c’est quand même hard, je sais pas si je le referai !

     

    Répondre à ce message

  • #2001764
    Le 9 juillet à 11:22 par jarky
    Le goût du jeûne

    A quand quelques chose sur la Diet Carnivore qui fait des miracles aparement.

     

    Répondre à ce message

    • #2003055
      Le 11 juillet à 16:18 par STEF de MARS
      Le goût du jeûne

      Certes, elle fait des miracles, mais pas longtemps...

       
  • #2001792
    Le 9 juillet à 12:00 par Michel Silex
    Le goût du jeûne

    lien entre glioblastome, tumeures cancereuses cerveau avec le telephone portable
    Dr Marc Arasi cite les etudes de ANSES (Maison Alfort) ville de naissance de Xavier Niel. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail
    https://www.francebleu.fr/emissions...

     

    Répondre à ce message

  • #2002058
    Le 9 juillet à 17:56 par Legrandsec
    Le goût du jeûne

    Coïncidence je suis en train de faire un petit jeûne (3 jours). J’en suis au second jour pas d’effets indésirables sauf une fatigue tout à fait supportable et une baisse de tension transitoire si je me lève trop vite.
    Pour les lecteurs intéressés je les invite à regarde le film de de l’estrade sur le jeûne (arte) c’est la meilleure motivation pour faire ou refaire un jeûne. Ensuite lire les travaux de Shelton et de Nikolaïev

     

    Répondre à ce message

  • #2002473
    Le 10 juillet à 11:57 par Tarkus
    Le goût du jeûne

    Bien sûr que les spécialistes du jeûne, en Europe, sont allemands. En France, on préfère les jeunes, malheureusement, demandez à certains hommes politiques...

    Je vous partage ma vision du jeûne :

    Je n’ai jamais choisi de faire un jeûne, j’ai fait des jeûnes, mais naturellement.
    Si on va en monastère, qu’on médite, qu’on suit un parcours spirituel, le jeûne vient spontanément, vous regardez la nourriture, et tout votre être, physique et esprit, vous dit "non". Et on n’y pense plus, pourtant, en monastère, on bosse dur.
    Et il n’y a pas de faim dans ces moments-là, pendant plusieurs jours, on veut se forcer à manger, mais on ne peut pas, exactement comme quand on a la fièvre. Et alors qu’on va très bien.
    Voilà, je préfère ce jeûne là, naturel, parce que le travail spirituel réveille des énergies vitales qui prennent partiellement et temporairement la place de la nourriture physique.

    Mais venir dire aux autres, et à moi-même, juste avec la tête, sans pratique spirituelle : "là, il faut jeuner 8 jours ou plus", non, je ne peux pas, c’est pas mon truc.
    Je suis conscient que ça peut faire énormément de bien, le Dr Gernez et tant d’autres, en témoignent, mais s’agissant d’un "jeûne scientifiques", j’estime que je ne suis pas qualifié du tout pour conseiller, ni les autres, ni moi-même.

    Juste une remarque :
    il faut détoxiquer certaines organes, reins, foie, intestins, par l’absorption de certains jus de plantes, avant le jeûne total et long, sinon, un jeûne brutal, après n’avoir avalé que de la nourriture "impure", peut poser des problèmes et ancrer les toxines de cette mauvaise nourriture dans le corps.
    Il faut y aller molo : d’abord, purifier les organes, ensuite, s’arrêter.
    On ne pose pas un avion brutalement, on cherche à atterrir le plus doucement possible. Là, c’est pareil.

    Bien se renseigner auprès des gens compétents, donc.

     

    Répondre à ce message

  • #2002809
    Le 11 juillet à 03:20 par PER CAPITA .................
    Le goût du jeûne

    Faites comme moi adoptez le jeûne "sec" c’est à dire sans eau et vous verrez que la faim ne vient pas autant qu’en buvant. Faites un repas par jour le soir vers 21h00 au cours duquel vous boirez tranquillement 1,5 l d’eau et allez vous coucher. Le lendemain vous n’aurez pas faim, continuerez à rester sans boire jusqu’au soir 21h00.
    Je pratique cela depuis des années (monositie) et je conserve mon poids, ma musculature et SURTOUT une forme du Feu de Dieu.
    Dernière recommandation, n’écoutez pas les millions de crétins qui vous dirons qu’il faut boire 2 à 3 litres d’eau par jour sinon c’est dangereux !..
    C’est "FAUX" !.. au contraire, le fait de ne pas boire durant 24 h ne fait que reposer les reins plutôt que de les épuiser à boire sans cesse.
    En tous cas, moi je pratique cela et donc sans eau en deux périodes de 1 mois chacun et donc 2 mois par an au total.
    Le reste du temps - c’est à dire toute l’année - je fais la même chose mais mon estomac s’étant resserré je n’ai aucune difficulté à ne faire qu’un repas par jour, le soir, et cette fois, je bois toute la journée mais sans excès, et normalement le soir.
    J’ai 66 ans et ne me suis jamais senti aussi bien et "fort" et mon poids de corps est stabilisé depuis que je pratique ce type de jeûne (depuis 4 ans) ... je n’ai quasiment plus de crise d’arthrose (classiques avec l’âge) ... je ne m’enrhume plus et je garde la peau de mes 20 ans.

    POUR FINIR :
    Je m’attends bien entendu à des contradicteurs ... ne vous fatiguez pas car je ne répondrai à aucune tentative de polémique ... je vous donne un avis empirique ... faites-en ce que vous voulez mais surtout ne polémiquez pas car vous perdriez votre temps !..

     

    Répondre à ce message

  • #2003026
    Le 11 juillet à 15:41 par Gong-bong
    Le goût du jeûne

    Ça serait sympathique d’en faire par à Pierre Menés , vous en sortiriez grandi !

     

    Répondre à ce message

    • #2005812
      Le 16 juillet à 11:38 par Michelly58
      Le goût du jeûne

      Fichez lui la paix un peu !

       
Afficher les commentaires précédents