Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

Après avoir fait appel à une association "antisioniste"

Pierre Hurmic a proposé à l’Union juive française pour la paix de participer à un plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme. La LICRA a annoncé quitter cette commission.

 

Le contexte. Mercredi 6 janvier 2021 s’est tenue la seconde réunion de présentation du projet municipal de plan quinquennal de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations raciales.

Dès le début du mandat, les élus en charge du dossier, Olivier Escots, adjoint au maire de Bordeaux en charge du handicap et de toutes les discriminations, et Paul-Bernard Delaroche, conseiller municipal en charge de la lutte contre les discriminations, ont manifesté leur volonté d’élargir la commission à de nouveaux acteurs locaux. Parmi eux, l’Union juive française pour la paix (UJFP).

André Rosevègue, porte-parole de l’Union juive française pour la paix en Nouvelle Aquitaine : « Il s’agit d’une association juive française laïque "antisioniste" qui considère le sionisme comme un colonialisme. Et qui est solidaire de la résistance du peuple palestinien. »

La LICRA, elle aussi membre de cette commission, annonce le 7 janvier sur son compte Twitter ne pas vouloir s’asseoir à la même table que l’UJFP. Pourquoi ?

 

 

La LICRA fait référence à un texte rédigé par Houria Bouteldja. Dans une tribune publiée (puis supprimée) par le site Mediapart et justement relayée par l’UJFP, la co-fondatrice du Parti des Indigènes de la République réagissait aux nombreux commentaires antisémites qui ont visé la première dauphine de Miss France 2021, April Benayoum, lorsqu’elle a révélé ses origines israéliennes.

La militante politique franco-algérienne avançait notamment qu’ « on ne peut pas être Israélien innocemment ».

(...)

Sur la décision de la LICRA, l’homme se dit « pas totalement surpris » par l’attitude de cette association qui « a construit une partie de son image sur l’idée qu’il faille dénoncer l’antisionisme comme un antisémitisme ». Il poursuit : « Dans notre association, nous pensons qu’exprimer l’antisémitisme comme quelque chose de différent du racisme est dangereux. »

(...)

Dimanche 10 janvier, Pierre Hurmic doit prendre la parole à la grande synagogue dans le cadre des commémorations de la rafle du 10 janvier 1944.

Lire l’intégralité de l’article sur actu.fr

Rappels sur la LICRA, sur E&R :

 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2638855
    Le 10 janvier à 18:39 par Ad nauseam
    Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

    Les gosses, amenez moi vite mon calepin, Merde ! J’ai un nouveau mot : « Vomitif ».

     

    Répondre à ce message

  • #2638933
    Le 10 janvier à 20:13 par Sedetiam
    Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

    La militante politique franco-algérienne avançait notamment qu’ « on ne peut pas être Israélien innocemment ».



    Ce qui n’est pas tout à fait juste puisque, une fois encore, il en est qui le sont devenus malgré eux. Tandis que celui qui le devient sciemment, par alya ou par conversion, celui qui l’est par l’esprit de corps au sionisme, celui-là, connaissant les faits, n’est pas innocent (il est à tout le moins racialiste et xénophobe). Seulement, et si l’on pousse le bouchon un peu plus loin comme Maurice dans son bocal, il en est de tous ceux qui prennent telle ou telle nationalité - peu enviable - du fait de l’Histoire qu’ils épousent.
    Que dire, en ce cas, d’un Maghrébin arrivant en Corse ou au Pays Basque et demandant la nationalité française ?
    Ou d’un Asiatique débarquant à Belfast et demandant la nationalité britannique.
    D’un Africain atterrissant en Oklahoma sur une réserve indienne et demandant la nationalité américaine.
    Un Iranien arrivant au Birobidjan et demandant la nationalité mongole, vieil héritage de 1279...

    Parce que l’Houria en question, eut été, il y a quelques 60 piges de cela, franco-algéroise. À l’inverse de ceux qui prennent la nationalité de l’occupant, en conscience, quelle idée peut-on avoir de prendre la nationalité de ceux - colons (passés ou présents) - que l’on vilipende ?

    De la même manière, on ne peut pas se chauffer grâce à l’uranium (quand on n’en dispose pas dans son sol), innocemment .

     

    Répondre à ce message

  • #2638934
    Le 10 janvier à 20:14 par Anonyme
    Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

    Eh oh les copains ,les palestiniens sont semites et depuis 1947 ,ils subissent l’antisemitisme haineux et meurtrier de l’occupant juif ...Les arabes syriens sont semites etc etc

     

    Répondre à ce message

  • #2638942
    Le 10 janvier à 20:27 par kantor
    Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

    association juive française laïque "antisioniste" qui considère le sionisme comme un colonialisme. Et qui est solidaire de la résistance du peuple palestinien. »...
    Mais qu’est ce que ce truc fait à Bordeaux, en France ?

     

    Répondre à ce message

  • #2638944
    Le 10 janvier à 20:30 par C’est qui karma ?
    Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

    C’est cocasse.

    Où est la sincèrité, où est l’hypocrisie, où sont les conflits d’intérêt...Vraiment on se demande.
    Enfin moi étant originaire de Bordeaux et ayant des retours de ce qu’est en train de devenir ma ville de naissance je me marre.. Enfin je sourit tristement en essayant de garder l’amour des bonnes cuvées.
    J’en ai gardé que le pinard de ma ville de naissance. Tout le reste me file la nausée, en même temps il paraît que je suis né dans une de ces villes du commerce des esclaves. Oui et bien ça n’a pas changé, du cotorep dans sa cité jusqu’au maire ils font toujours marcher le commerce des ésclavagistes. Je ne suis pas pour enlever le mot antisémitisme, plus d’en expliquer ses origines, ses cause, son histoire complexe à souhait. Au fond, je crois bien qu’il y a un antisémite en chacun de nous, tout les prophètes des 3 plus grandes religions sans exception étant d’origine sémitique, je ne suis pas sûr qu’ils seraient fiers de ce qu’on comprend de leur vision du sémitisme dans son apport à toute l’humanité.
    Mais ça n’engage que moi, pignolard au rouge divin universel des bords de Garonne qui ne tâche que ma foi, pas mes bon souvenirs avec lui à mes côtés.

     

    Répondre à ce message

  • #2639112
    Le 11 janvier à 00:43 par Mid
    Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

    Il y’auait donc des racismes plus graves
    que d’autres ?
    Une hiérarchie des races au final.

    Bien joué les gars !

     

    Répondre à ce message

  • #2639124
    Le 11 janvier à 01:47 par FREDERIQUE
    Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

    C’est bien là que l’on se rend compte de l’hypocrisie totale, définitive et sans appel de la LICRA !

    Cette organisaSION se moque éperdument de la lettre R de son acronyme, seule la lettre A présentant un intérêt pour celle-ci, lequel intérêt apparaît aujourd’hui en pleine lumière, pour ce qu’il a toujours été : exclusif...

     

    Répondre à ce message

  • #2639131
    Le 11 janvier à 02:25 par Paul
    Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

    Houria Bouteldja, salariée jusqu’à récemment par Jack Lang à l’Institut du Monde Arabe... mouhais... sacré pédigré pour diffuser sa propre haine...

    je ne vois pas l’intérêt de mettre de l’huile sur le feu, en amalgamant tous les israéliens... à ce tarif, d’autres vont accuser tous les musulmans d’être complices des attentats... c’est une mauvaise pente.

    Par ailleurs, nous on est français. On n’est ni palestiniens ni israéliens.

    Ce maire vert m’a sacrément l’air de draguer un certain électorat en abandonnant le sapin de Noël et en dénigrant Israël... Bordeaux c’est encore la France ? Mauvaise pente...

    Entre la Licra et Bouteldja, en passant par le maire écolo-facho de Bordeaux, je n’en choisis aucun !

     

    Répondre à ce message

    • #2639182
      Le 11 janvier à 08:57 par Jérômeproudhon
      Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

      à ce tarif, d’autres vont accuser tous les musulmans d’être complices des attentats... c’est une mauvaise pente.
      Vous devriez suivre l’information de masse pour la masse ! Cela s’appelle déjà Israël, la zemmourisation, avec sa propre armée d’occupation de l’information médiatique, Ipsos etcetc, et en général, même celui qui croit qu’il pense par lui-même se fait baiser l’esprit par cette puissance d’information qu’il se prend dans la tronche, et pourquoi, ils devraient comprendre qu’absolument aucune confiance pour des chrétiens racineux ne peut être accordée par une armée d’occupation ( et une armée qui a pris le pouvoir de mon pays par le vice ,pas par la bravoure )

       
  • #2639193
    Le 11 janvier à 09:26 par effai
    Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

    c’est quoi " l’anti-sémitisme " ?
    les français sont sémites depuis quand ?
    est-ce une priorité nationale ?
    En quoi les français sont il responsables de la rafle du 11 Janvier 44 ?
    Pourquoi on parle pas des milliers de pauvres français qui sont morts pendant la guerre de 14 et de 40 ?


     

    Répondre à ce message

  • #2639313
    Le 11 janvier à 13:06 par Gopfdami
    Le maire de Bordeaux se met la LICRA à dos !

    Ce doux idéologue écologiste va apprendre qui a vraiment le pouvoir en France ! Espérons que ça lui ouvrira les yeux et l’esprit.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents