Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le manspreading ou "étalement masculin", un combat vraiment utile ?

Les hommes sont-ils tous des salauds (dans les transports en commun) ? Réponse de Marjorie Cambier.

 

Pour les transports en commun,
chez Kontre Kulture :

La tyrannie de la névrose féministe, sur E&R :

 






Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • "Ne faut il pas plutôt lui demander a se pousser"
    Cette fille est du genre a demander a se pousser avant meme d’avoir laissé le temps de le faire sans qu’elle ait a demander avec un petit ton pet sec et menacant.La menace etant evidemment qu’elle hurle,ameute les flics etc...
    Un homme digne de ce nom,ramene ses jambes et essaie de laisser la place qui lui revient a la personne qui s’assied a coté que ce soit un homme ou une femme.
    Il y a des cons ou des racailles qui aiment bien prendre 2 sieges.
    Ca represente 5% des voyageurs.Faire une généralité sur les hommes pour quelques cons est une manipulation mentale,voulue par l’oligarchie sataniste et evidemment portées par les pseudo féministes enervées qui veulent montrer qu’elles sont les plus fortes quand factuellement elles ne le sont pas.Leur attitude habituelle,les provocations,les insultes,les hurlements,evidemment de préférence vis a vis d’hommes normaux et respectueux car elles prennent moins de risque.Elles sont en general toutes soumises avec les racailles et elles les admirent.Et si il y a une reaction virile a leurs insultes,menace de porter plainte,depot de plainte etc...
    Donc lutte contre "le manspreading"strategie de l’oligarchie sataniste pour continuer a deviriliser les hommes,soutenue par les conglomérats pseudo féministes.
    Pour information a cette demoiselle soit disant sexotherapeute,un homme en remontant ses testicules peut parfaitement serrer ses jambes.
    Pour finir il y a également un probleme global dans les transports en commun.La faible largeur des sieges.Le faible confort,le manque de trains vis a vis d’une population en idf trop importante car immigration massive et mauvaise gestion des territoires du fait de l’oligarchie financiere et des collaborateurs.

     

    Répondre à ce message

    • #1804025

      J’ajouterais que cette division entre hommes et femmes s’inscrit dans une stratégie d’ORDO AB CHAO maçonnique et même de messianisme actif, puisqu’il est dit que la guerre entre les hommes et les femmes précédera la fin des temps.

       
  • Cette vidéo est une belle illustration de la parabole de la paille et de la poutre.

     

    Répondre à ce message

  • #1802865

    Selon moi (j’ai 66 ans) une sexothérapeute (sexotherapute ?) devrait être une femme très charnelle, genre call-girl de luxe avec un superbe décolleté sur une superbe poitrine, avec une voix chaude et un regard de velours...
    Là, l’intervenante genre "rassurez-vous les filles je suis féministe" , je suis pas convaincu que ça marcherait avec moi.
    Enfin tous les goûts sont dans la nature mais ici on est presque dans le transhumanisme...

     

    Répondre à ce message

  • #1802867

    Bien que d’une taille moyenne(1,75) je sais que dans le métro parisien, plus particulièrement lorsque vous êtes assis sur un banc à deux places en face à face à un autre même banc, si vous voulez comme moi, alors que je suis généralement courtois et même galant à l’occasion, faire en sorte qu’une personne (homme ou femme d’ailleurs) puisse s’asseoir en face de vous, vous devez impérativement soit vous mettre en biais côté intérieur, soit écarter les jambes et donc dans les deux cas empiéter légèrement(car je suis mince) sur la place voisine. La solution serait donc que les places près des fenêtres soient réservées aux femmes et les places intérieures aux hommes ? Ou alors que l’on instaure une séparation stricte des sexes entre wagons ! Est-ce cela que les féministes veulent ?

     

    Répondre à ce message

  • #1802903

    Et les hommes se plieront à ce nouveau caprice féministe, car dans le fond c’est l’Occident tout entier qui souhaite sa propre castration. Les raisons profondes de cette idéal de castration sont religieuses, mais ni juives ni musulmanes.

     

    Répondre à ce message

  • #1802904

    J’ai quand meme ecoute jusqu’au bout pour comprendre ce que les amazones hexagonales appellent aujourd’hui ’emancipation’
    Comme on est en France, cette khonnerie de manspreading, pur produit de l’empire, ne devrait pas contaminer nos futiles et oisives bourgeoises du vieux continent
    Je constate seulement que les femmes SDF qui se multiplient dans les rues des grandes villes europeennes ne soulevent pas l’indignation de nos guerillos en porte-jarretelles et n’est pas inscrit dans leur agenda numerique
    Et tout ca me conforte dans mon opinion que ces Madame Bovary d’operette sont complements bidons

     

    Répondre à ce message

  • #1802950

    Je vais paraphraser Alain Soral - et peut-être Marx, qui sait : le féminisme, c’est une escroquerie, ce qui compte c’est le rapport pauvres / riches, ceux qui ont du pouvoir et ceux qui n’en ont pas ; en plus, ça fait belle lurette que les femmes ont les mêmes droits civiques que les hommes en France - donc éventuellement combat d’arrière-garde. Du pur triturage de méninges de désœuvrées postmodernes qui ne savent plus que pour vivre, il faut manger, que pour que l’espèce se perpétue, il faut enfanter.

     

    Répondre à ce message

  • #1803144

    Je crois que c’ est parce qu’ elles ont l’ impression de se faire voler leur prérogative qui de par la nature, est d’ écarter les cuisses pour recevoir la semence masculine .
    Avant j’ étais plein de prévenance et de courtoisie a l’ égard des femmes , mais elles ont perdu toute dignité , elles sont exhibitionnistes et de plus en plus vulgaires, et comme elles ne sont plus soumises, je les ignore et je les terrifie lorsqu’ elles viennent me prendre la tête avec leur concepts débiles et démoniaques . C’ est pas moi qui viendrait protéger leur vertu, même pas leur vie, qu’ elles assument leur stupidité . Quand elles se feront violer par les barbares , ce qui ne saurait tarder, personne n’ écoutera leur cris, car personne ne voudra assumer sa virilité et sa tendance a protéger les femmes tant décriées par ses femelles décérébrées . C’ est l’ égalité chérie défend toi et arrête de chialer comme une tapette !.

     

    Répondre à ce message

    • #1803444
      Le 18 septembre à 15:40 par jeannotlabreloque
      Le manspreading ou "étalement masculin", un combat vraiment utile (...)

      Merci, j’ai ri à votre première phrase.
      Du troll comme j’aime !!

      Ceci dit, vous avez parfaitement raison.
      Je n’aurais pas envie de protéger une femme qui se prend pour un homme.
      On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

       
  • #1803423
    Le 18 septembre à 14:02 par "Zézette épouse x"
    Le manspreading ou "étalement masculin", un combat vraiment utile (...)

    Elle joue pas le rat cuisinier dans ratatouille, il me semble la reconnaître ? ou alors c’est un sosie

     

    Répondre à ce message

  • #1803602

    Pour ma part, je ne me contente que de womanspreading ; à la seule et unique condition qu’il ne dépasse pas le 40 en taille française et qu’il s’accompagne d’un brainspreading propice à l’échange hétérosexuel...
    Et puisque l’on prend de l’altitude redescendons vers un point milieu derrière lequel se loge le coeur, mais qui doit en revanche être à l’opposé de ce qui est attendu pour le point plus bas et qui nécessite là, un womancleavage, où le 95C represente un minimum...
    Car ne nous voilons pas intégralement la face : 90% des types se mettent instinctivement au garde-à-vous devant ce qui leur semble être leur idéal, remballent les gaules et sont prêts à toutes les compromissions pour se faire bien voir de celle(s) qui en porte(nt) les aspects. Là (res)sortent tous les bouquins de savoir-vivre, de drague et autres jeux de séduction.
    9% sont les « j’en foutre » qui ont d’autres orientations ou intérêts, jusqu’aux bien éduqués qui rangent tout, tout le temps.
    Les 1% que souligne la conférencière Marjo, ne remballent jamais rien jusqu’à ce que, suffisemment costaud, tu leurs pètes les rotules.

    Donc le manspreading, j’ai presque envie de leur dire qu’on s’en bat les noix.

    Et pour l’anecdote qui contredit les féministes - et autres jeteurs d’oprobe à la pseudo racaille des transports en communs -, lors de mon dernier voyage en TGV, en 1ère, une vieille bouboule blanche (qui ne mérite pas, là, l’appélation bienséante de « personne agée bien portante »), qui devait se sentir comme chez elle, a fait le voyage en compartiment, les pieds dans ses Crocs™ posés sur le siège en face, les roulettes de sa valise sur le siège d’à côté et pas un képi pour lui faire bouffer les 38€ d’amende, quand bien-même ils sont passés et repassés durant les deux heures du trajet. Photos à la clefs.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents