Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le maréchal Pétain vous souhaite une bonne Fête des mères !

La France célèbre aujourd’hui la famille. Elle se doit d’honorer d’abord les mères.

Depuis dix mois, je convie les Français à s’arracher aux mirages d’une civilisation matérialiste. Je leur ai montré les dangers de l’individualisme. Je les ai invités à prendre leur point d’appui sur les institutions naturelles et morales auxquelles est lié notre destin d’homme et de Français.

La famille, cellule initiale de la société, nous offre la meilleure garantie de relèvement. Un pays stérile est un pays mortellement atteint dans son existence. Pour que la France vive, il lui faut d’abord des foyers.

Le foyer, c’est la maison où l’on se réunit, c’est le refuge où les affections se fortifient. C’est cette communauté spirituelle qui sauve l’homme de l’égoïsme et lui apprend à s’oublier pour se donner à ceux qui l’entourent.

Maîtresse du foyer, la mère, par son affection, par son tact, par sa patience, confère à la vie de chaque jour sa quiétude et sa douceur. Par la générosité de son coeur, elle fait rayonner autour d’elle l’amour qui permet d’accepter les plus rudes épreuves avec un courage inébranlable.

Mères de notre pays de France, votre tâche est la plus rude. Elle est aussi la plus belle.

Vous êtes, avant l’État, les dispensatrices de l’éducation. Vous seules savez donner à tous ce goût du travail, ce sens de la discipline, de la modestie, du respect qui fait les hommes sains et les peuples forts. Vous êtes les inspiratrices de notre civilisation chrétienne.

Et voici qu’aujourd’hui dans nos deuils, dans nos misères, vous portez la plus lourde croix.

Mères de France, entendez ce long cri d’amour qui monte vers vous.

Mères de nos tués, mères de nos prisonniers, mères de nos cités qui donneriez votre vie pour arracher vos enfants à la faim, mères de nos campagnes, qui, seules à la ferme, faites germer les moissons, mères glorieuses, mères angoissées, je vous exprime aujourd’hui toute la reconnaissance de la France.

Le Maréchal Pétain, 25 mai 1941

 

 

 

De l’importance de la famille,
chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

74 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1735395

    « Mères de nos tués, mères de nos prisonniers, mères de nos cités qui donneriez votre vie pour arracher vos enfants à la faim, mères de nos campagnes, qui, seules à la ferme, faites germer les moissons, mères glorieuses, mères angoissées, je vous exprime aujourd’hui toute la reconnaissance de la France.

    Le Maréchal Pétain, 25 mai 1941 »

    Paroles de faux cul.

     

    Répondre à ce message

  • #1735405

    Heureusement que 20 millions d´employés de bureau ont voté contre ca, contre le retour du fascisme, pour la tolérance, le bien, la libre-entreprise.

    " Le Peuple c´est un vrai Musée de toutes les conneries des Âges, il avale tout, il admire tout, il conserve tout, il defend tout, il comprend rien. "
    Céline, L´École des cadavres, 1938, p-85.

     

    Répondre à ce message

  • #1735435

    - Le Maréchal a dit :" J’ai été avec vous dans les heures glorieuses, je reste avec vous dans les heures sombres". Ma grand - mère , étrangère , a toujours eu une grande admiration pour le Maréchal. Elle lui attribuait le mérite d’avoir épargné à la France le sort de pays dotés d’un Gauleiter, comme la Pologne ou s’appliquait la loi militaire allemande . Dans son salon, il y avait un portrait du Maréchal , qui ne troublait personne dans l’après guerre, et qui n’a commencé à surprendre que dans les années 80 , une fois le péril éloigné .C’est à cette époque qu’il est devenu "fasciste", et que les français sont devenus résistants .

     

    Répondre à ce message

  • #1735500
    Le 28 mai à 21:27 par Jeune maladroit
    Le maréchal Pétain vous souhaite une bonne Fête des mères !

    Maréchal, nous voilà, devant toi, le sauveur de la France.
    Nous jurons, nous tes gars, de servir et de suivre tes pas.

     

    Répondre à ce message

  • #1735514

    Il les vénérait en mère de famille. Mais quand la gent féminine lui chantait "Maréchal nous voilà", il chargeait flamberge au vent, le Maréchal !
    Le nombre de ses conquètes est impressionant !

     

    Répondre à ce message

  • #1735518
    Le 28 mai à 21:56 par Le Yougoslave
    Le maréchal Pétain vous souhaite une bonne Fête des mères !

    Excellents commentaires, excellent article. Merci, E&R !

    Une question : sur la photo on voit femmes et enfants habillés à la "vieille France".

    Sont-ils des habits ordinaires de l’époque, ou bien, des costumes de grands occasions ? Ou peut être costumes folkloriques ?

    C’est une des très rares photos de la population Française habillé ainsi, que j’ai jamais vu.
    Y-a-t-il une association bénévole en France ( appart des Institutions d’Etat) qui collectionnent et conservent ces costumes - cette richesse immense Française ?

     

    Répondre à ce message

    • #1735917

      J’ai retrouvé la photographie ici et . Ce sont des costumes traditionnels savoyards. D’après ce que j’avais lu, le port au quotidien du costume local disparut peu après la Grande Guerre, mais on avait encore l’habitude de le porter lors des fêtes et des grandes occasions. Si tu veux trouver d’autres photos de costumes, tu peux rechercher dans les cartes postales d’autrefois. Il y a aussi beaucoup de livres et d’albums à ce sujet.

       
    • #1735995

      Oui ça a l’air particulièrement régional et certainement savoyard en tous cas pas berrichon pour ce que j’en sais.

       
  • #1735520
    Le 28 mai à 22:00 par Jean Le Chevalier
    Le maréchal Pétain vous souhaite une bonne Fête des mères !

    Quel que soit son auteur, les mères méritent nos louanges et notre respect.On leur demande beaucoup, et elles ont tellement d’énergie et d’amour pour tout gérer : maison, enfants, mari, et travail. Merci les Mamans, nous vous remercions du fond du coeur.

     

    Répondre à ce message

    • #1735801

      Pour sûr il y a encore quelques temps mais avec les workings girls et la congélation des ovocytes, bientôt la gpa démocratisée et le combat féministe.

      Le rôle de mère perd petit à petit de son sens.

      Espérons que la nature soit plus forte que la culture et reprenne ses droits.

       
  • #1735795

    Comme en 1870, les gens de bien, les possédants en général ont choisi la défaite pour préserver non pas les pertes humaines mais le capital en général. Et puis n’oubliez pas une chose, ce n’est jamais le peuple qui décide d’une guerre, le peuple lui, ne désire qu’une chose : profiter de la vie et vivre en paix. La vraie question est comment le peuple parviendra-t-il à supprimer ses oppresseurs que sont les politiques, les banques et les milliardaires en général ? Pour moi, je pense qu’aucun homme sur cette terre, de part sa richesse, sa ruse ou sa force ne peut exploiter un autre homme, vivre du travail de celui-ci et de jouir de tous les plaisirs de cette terre de par son exploitation.

     

    Répondre à ce message

  • #1735813

    Merci pour cet hommage du Maréchal Pétain, qui pourrait être repris aujourd’hui, sauf quand on voit ce que sont devenus les femmes les hommes les enfants les grands parents , la confusion des rôles règne pour le pire, valoriser et reconnaître la femme "au foyer" ce serait bien, aujourd’hui quel désastre, globalement, bien sûr, Pétain reconnaissait le travail important et le rôle fondamental, des femmes, cela marquait le respect de celles ci, au contraire de ce que l’on constate, violences conjugales, agressions sexuelles, insultes, pornographie, prostitution en recrudescence, sans parler des divorces séparations etc etc, le foyer familial à explosé au profit d’un individualisme délétère CQFD, les propos du début sont parfaitement exacts, plus de famille, plus de cohésion sociale, mort d’un pays

     

    Répondre à ce message

  • #1736113

    Il y a des commentaires qui me désespèrent, le sujet c’était la fête des mères et non le maréchal Pétain, l’homme, l’Histoire ou sa personnalite, le sujet, c’est la place de la femme,de la mère, de la famille, chers amis. Que l’on aime ou pas Pétain, il a été successivement considéré comme heros et comme traître, il avait su transmettre une certaine idée et vision de la France et de sa force à travers ses valeurs, peu importe d’aller chercher sa vie privée soi disant libertine ? Ce qu’on demande aux chefs d’état, c’est d’impulser une vision, une stabilité, un enracinement une cohésion sociale, bref, des valeurs, et non pas la perfection dans l’homme lui même, car tous les grands hommes ont eu des vies plus ou moins débridées !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents