Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le parler racaille fait-il baisser le niveau intellectuel des jeunes ?

Parfois, on fait plus de sociologie appliquée en 74 secondes qu’en 15 études de nos têtes (dé)pensantes de l’EHESS. Par exemple, on apprend que le mélange des cultures entre la grande et la petite est toujours à l’avantage de cette dernière. Et on se dit méchamment qu’une extinction de masse... pourquoi pas !

 

 

Une production d’intelligence inouïe

En 2007 Le Monde – toujours impressionné par toute modernité antifrançaise ou antiraciste – faisait un tour d’horizon sur « les innovations et les transformations de la langue française qui ont lieu dans les cités populaires », c’est-à-dire, pour parler plus crûment, le parler racaille.

« Savoir parler "cash" comme Fadela Amara, la secrétaire d’Etat à la ville. Ne pas être déstabilisé par un "portenawaque", résister à un gentil "coup de pression", ne pas pleurer parce qu’on vous traite de "bouffon". Dix jeunes d’un quartier d’Evry, soutenus par l’association Permis de vivre la ville, ont rédigé un Lexik des cités (Fleuve Noir, 19,90 euros, 365 p., disponible le 4 octobre) qui décortique les tripatouillages de la langue dans les cités populaires.

Du verlan "classique" (meuf, keuf, etc.) aux emprunts au vieil argot français, à l’arabe ou au tzigane, ils ont recensé et analysé, pendant trois ans, les expressions du "parler caillera (racaille)". Leur travail rejoint celui commencé dès 2000 par Abdelkarim Tengour, un informaticien de 39 ans, passionné par l’écriture, qui a constitué, sur Internet (dictionnairedelazone.fr), une base de données gratuite, de plus de 1 500 mots.

De ces recherches parallèles, il ressort un lexique passionnant. Et utile tant la langue des cités déborde les halls d’immeuble des zones dites "sensibles" et irrigue les cours de récréation, les blogs et les radios de jeunes. Voici, en une vingtaine de termes enrichis par des exemples, l’essentiel du vocabulaire pour ne pas passer pour un "cave" (vieil argot français repris dans les cités pour désigner une personne dupe). »

Ne manquez pas la citation de l’intellectuel Booba

S’ensuivent les définitions de ce nouveau vocabulaire qui a enrichi la langue, et donc la culture française :

Alcatraz. En référence à la prison, "être Alcatraz" signifie être privé de sortie par ses parents.

Bédave. Fumer un joint.

Bicrave. Vendre, dealer. Le rappeur Booba reprend ces deux termes : "Nique nique sa mère/J’suis au quartier bah ouais rien à faire gros/Ça bicrave, ça bédave, ça galère" (Autopsie vol. 2). La plupart des mots avec une terminaison en "-ave" sont d’origine tzigane. Comme marave (se battre) ou chourave (voler), par exemple. "Je me suis fait griller en flag pendant que je chouravais des carcasses à Rungis", glisse un des héros de Chiens de la casse, le roman de Mouss Benia (Hachette Littératures).

Boîte de six. Désigne un fourgon policier avec six hommes à bord. Dans certains cas, on parle de "nuggets" pour désigner des "poulets rangés en boîte". Le vocabulaire pour les policiers est parmi les plus riches, dont le plus connu est "keufs" : "Il s’est fait pécho par les keufs et est parti en GAV (garde à vue)."

Bolos. Un terme relativement récent pour désigner une victime (proche de "bouffon"). "Au moment où on a choisi les mots, bolos n’était pas encore apparu. Mais on l’a vu se développer très rapidement", explique Cédric Nagau, un des auteurs du Lexik. Les termes peuvent ainsi émerger dans un quartier, passer du 9-3 au 9-1 puis disparaître subitement. "C’est le téléphone arabe - puis sénégalais, marocain, français...", rigole Cédric Nagau.

Bouillave. Faire l’amour.

Carotte. De "carotter" quelque chose, signifie se faire arnaquer. Mais le verbe n’est pas conjugué (sauf à être ridicule) : "Il s’est fait carotte son sac."

Parce qu’un discours embrouillé est plus embrouillant

Ce langage imagé et parfois imaginatif (boîte de six) fait penser à l’anglais avec ces termes flous qui peuvent être utilisés dans différents contextes, c’est alors le contexte qui donne le sens, plus que les mots. Le français académique, riche de dizaines de milliers de mots, a produit un art de la nuance très fine et de la précision. Cela se perd, on le voit et on l’entend dans les discours ou les interventions non préparées de nos hommes politiques, qui parlent comme des managers anglo-saxons. Ce que disait déjà Eugène Ionesco en 1978 :

 

 

On devine un rapport évident entre l’invasion anglo-saxonne (le mondialisme en action) et la promotion de la sous-culture des banlieues.

Question  : la violence faite à la langue est-elle une violence faite à la France ? Vous avez quatre heures.

La culture de l’inculture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

139 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est sûr qu’il va peut être arriver un virus plus mortel qui ne va pas laisser grand monde sur terre, s’il est destiné à ceux maquant d’intelligence, de morale ou de piété.

     

  • Remède très simple pour cette pauvre petite ,
    1) fessée, suivi d’une punition
    2) retrait immédiat des écrans dans son environnement (chambre, smart-phone et même écran des parents,la télé)
    3) retirer de l’école
    4) interdire tous ses anciens copains et copines
    5) nouveaux horaires (coucher 20h30 lever 7h30)
    6) une bonne alimentation
    7) lecture, catéchisme, école a la maison, louvettes (scoutisme)
    8) nouvelle tenue vestimentaire (pantalon interdit, bijoux aussi, tenue excentrique idem)
    9) changer toutes les mauvaises habitudes (plus de rap, plus de gros mots...)
    10) imposer des règles strictes (et s’y tenir)
    Les 10 commandement pour petits cons

     

    • Pour ça il faudrait beaucoup de temps et être compétent pour faire la totalité de l’éducation, ce n’est pas à la portée de tout le monde. Et il ne faut pas non plus totalement isolé l’enfant du monde extérieur.


    • Merci pour ce remède. Mais je pense que la maladie est trop avancée pour une quelconque guérison. Le virus de la malavita a touché les centres vitaux . Quelle infamie. Quelle laideur dans cette jeunesse dépravée et abrutie. Je me demande à quoi ressemble les parents


    • 11 heures au lit ?! Là c’est quand même de la maltraitance.


    • Dans ces cas là faut pas faire de gosses
      Leur donner tout c’est le rôle des parents
      Amour éducation environnement cadre foyer
      Les règles l’ordre ça structure un homme
      Le bordel même avec beaucoup d’amour ça abîme


    • Il y’a une part flagrante de responsabilité, des parents
      Ecouter Kennedy (https://youtu.be/gzjAv9bDwko?t=176 -ref : a l’article), lire Vice ou Rap-Mag, regarder Chouf, la Haine, Ma 6T Va-Cracker, c’est un peu beaucoup la faute des parents
      Ou on fait pas de gosses, ou on leur donne toute notre attention, l’amour ne suffit pas, il faut avec l’éducation
      lire L’héritage romain (Livret pédagogique) Henri-Irénée Marrou, Traité d’éducation chrétienne et littéraire, propre à inspirer aux jeunes gens...
      Lire aussi L’écran : poison du corps, de l’âme et de l’esprit - Abbé Olivier Rioult, TV lobotomie : la vérité scientifique sur les effets de la télévision & La fabrique du crétin digital de Michel Desmurget, Daudet Carmen J’apprends mieux à la maison (Kontre Kulture)
      L’éducation, l’instruction , c’est l’amour des enfants


    • @JeSuisSoral
      il faut au moins essayer
      Quant aux temps , s’occuper de ses enfants ou toucher une paye de misère , le choix devrait être rapide
      En suite un enfant ça se fait a deux, non ?
      Ce n’est plus le modèle aujourd’hui, si ?


    • Excellents conseils ! Cependant, pour qu’ils soient applicables, il faudrait que les parents en question soient moins cons que leurs propres enfants ! Or, malheureusement, si certains enfants se comportent ainsi, c’est souvent (toujours ?) parce qu’ils sont affublés de géniteurs largement plus demeurés que la moyenne ... qui n’est pourtant pas très élevée ! Nous sommes donc dans la tentative de résolution de la quadrature du cercle.
      Et ce n’est pas avec les "familles" ou maman devient papa, papa devient maman et "je t’enc... pour te dire bonjour" (copyright de l’humoriste le plus drôle de France et de ses alentours) que les choses vont s’arranger dans l’immédiat !


    • Trop tard, mon cher ... L’éducation ça commence au berceau..Nous n’avons pas le mode d’emploi des bébés, mais il ne faut rien lâcher ! Croyez-moi, même s’ils manifestent de la rebellion, sont attirés par de mauvaises " sirènes", ils reviennent aux valeurs qu’il ont reçues .. De l’écoute, de la présence, de la patience, de la fermeté, du soutien et .. parler . Pas besoin de fouet !


    • @beebop
      Qui a parlé de fouet ??
      Les anciens disaient
      Qui aime bien ,châtie bien


    • #2471890

      15 jours de pascal le grand frère et 15 jours de super nanie et hop ...l’affaire est dans le sac !
      Pourquoi se faire chier , alors que TF1 nous offre les solutions
      Et en plus t’as ton quart d’heure de gloire
      Que demande le peuple
      Pour peu que the voice kids le remarque et ça y est tu peux t’offrir tranquillou 15 jours 3 semaines à Narbonne plage en août
      Que du bonheur


    • #2472047
      le 27/05/2020 par Si on peut plus déconner, merde quand même
      Le parler racaille fait-il baisser le niveau intellectuel des jeunes (...)

      Une bonne camisole chimique et de la ritaline , un p’tit vaccin de chez Lévy Buzyn et voilà la petiote toute calme 
      On arrête pas le progrès avec d’la chimie


    • #2473440

      Je ne sais pas si il y a quelques chose à faire ,qui pourrait sauver cette petite...à par un miracle et la prière , je vois pas grand chose à faire !
      Seul une intervention divine pourra faire que cette petite, ne devienne pas une Solveig Halloin, une Fiona Schmidt, une Isabelle Alonzo, ou une Juliette de Tolbiac de plus , en grandissant


  • Il y a une interaction évidente entre le langage et la pensée.
    La conceptualisation des propos repose sur la pensée et les briques des propos sont les éléments de langages.

    On voit dans cette vidéo, une jeune ado au bord de la crise de nerfs pour une raison de bannissement que l’on devine stupide, mais qui pour elle, représente la mise au ban de sa micro-société... Et elle est incapable de maîtriser ses émotions et d’argumenter son discours. C’est d’une tristesse....

     

    • Oui. D’une tristesse vraiment poignante. Surtout la dernière phrase : pourquoi c’est une vie de merde ?
      Et elle s’écroule en larmes. Ça fend le coeur. Jean Rostand en 1963 dans une interview (sciences et vie)
      déclarait : "la télévision est un outil merveilleux mais attention à ce que vous allez mettre dedans. On risque de créer des générations d’abrutis."
      Le pauvre homme ! S’il avait imaginé internet...
      Des abrutis malheureux comme les pierres.
      Pauvre petite.


  • Après moi le déluge...


  • Dans 30 ans, elle sera porte-parole du gouvernement.

    Macron peut dormir tranquille, la relève est assurée. Vive la génération Z !

     

  • Le comble, c’est que cette fillette blanche finira par se faire bolosser et insulter de "sale gwer" par ses fausses copines maghrébines pour "appropriation culturelle".


  • C’est fou comment les parents des 15 dernières années ont laissés leurs gosses faire tout et n’importe quoi sur le net..
    Il devrait y avoir des lois interdisant les smartphones aux gosses, donc non, même un nokia 3310, cette gamine ne devrait pas en avoir un.

    Sinon ça en dit long sur l’anthropologie et la culture dominante.. faite à base de mondialisme et de rap... elle est loin la culture française..
    Pendant ce temps, les sociologues, gauchistes, t’expliqueront que la culture française dominerai et écraserai tout ce qui est minoritaire.. inversion de la réalité..
    Nous on écrivait "walah" sur le forum 1825 il y a 10 ans pour se moquer des racailles.. (a gerber walah), aujourd’hui des sales mioches utilisent cette expression au 1er degré.. défrancisation effectuée

     

    • Merci pour votre commentaire, on voit bien que cette loi de la transmission se fait par la répétition.
      C’est en répétant qu’on progresse et c’est en repètant que l’on sait si il faut aller à la selle ou non.
      Avec le temps, normalement on s’aguerrit. Si ce n’est pas le cas, c’est que ça tourne mal dans notre tête. Enfin, vous m’avez compris.
      Les francs-maçons et leurs ouvriers sans tabliers le savent parfaitement également, on le voit dans certaines lettres interceptées dès le XVIIIè et XIXè siècle. Les suggestions et lois passeront décennies après décennies, c’est un travail de plusieurs siècles que nous entreprenons disaient-ils, nous ne verrons pas l’issue ! Comme Voltaire, qui n’a pas vu la révolution dite française et qui a pourtant tellement oeuvré pour elle.

      Au fond, c’est la même technique à Guantanamo ou pour le contrôle mental, du black metal ou des injonctions dans un casque 22h sur 24 et on obtient des résultats plus rapidement c’est tout.
      Pour ce qui concerne la langue française, Henri Hedde d’Entremont dit Arnaud-Aaron Upinsky parle du " trésor des pauvres " et c’est son combat principale, défendre ce patrimoine. La formule est très juste je trouve. Un bon côté de la droite versaillaise on dirait...


  • C’est plutôt l’inverse !
    Quand le niveau intellect et d’un niveau respectable, la personne elle même s’autocensure de prononcer ou d’entendre pareil langage !
    Le verbe défini la personne ainsi que son milieu socio-professionnel !
    Encore faut qu’il ou elle travaille comme l’avait dit "maître" Gerlain ... :)

    La France avance et évolue en marche arrière !!!


  • Oui, à la question posée en fin d’article. Indiscutablement ! Le vocabulaire s’appauvrit à l’écrit et à l’oral. Les insanités et grossièretés fleurissent dans les échanges du quotidien. Les anglicismes lui portent un coup fatal. Une Nation qui perd sa langue perd son âme. Nous le savons tous ici !

     

    • Ce que vous dites est correct, mais j’ai lu exactement la même chose....en anglais, suite à des interventions d’universitaires britanniques de haut calibre, ( Oxford, Cambridge, Eton, etc...) à, propos de leur langue, car beaucoup de voix s’élèvent contre ce qu’on appelle "l’anglais", mais qui est en fait une dérivée de l’américain, qu’on appelle donc "globish".
      Et ce globish, lui-même venant des milieux "business" internationaux, appauvrit considérablement la vraie langue anglaise (vocabulaire restreint, abus des abréviations, temps des verbes unique (présent indicatif), influence des mauvaise prononciation des communautés allogènes, etc, etc....

      N’étant pas germaniste, je ne sais pas si le phénomène touche aussi l’allemand par exemple !

      Il serait intéressant d’avoir des témoignages de lecteurs du site s’étant intéressé à l’allemand !

      visiblement, ce qui touche le français touche aussi d’autres langues, et comme par hasard, le point commun entre ces langues touchées, est que les locuteurs natifs subissent la très mauvaise influence de locuteurs aproximatifs, issus des anciens empires coloniaux !

      Et puis ça fait "bien", pour un petit natif blanc, de parler comme une racaille du 93 !

      C’est tendance ! le comble ensuite, sera que ce petit blanc manifeste le désir de changer de sexe et entame sa "transition" !

      La c’est le top du top.....d’ici quelques années, il pourra devenir ministre ou porte-parole du gouvernement !


    • @ un promeneur
      Je commence par l’allemand (germaniste et vivant partiellement en Allemagne). Il faut bien se souvenir du sceau d’infamie historique que portent les Allemands, il sont formatés à faire "profil bas" dans l’ensemble. Sait-on que plusieurs bases étasuniennes sont encore dans ce pays, frais de fonctionnement dûment pris en charge ? Les anglicismes atteignent un niveau de quasi défiguration de la langue, certains vocables semblent définitivement perdus au profit du mot anglais, souvent même avec de monstrueux néologismes comme "downloaden" - la terminaison "en" étant celle des verbes allemands - . Les rues des villes allemandes ne comportent plus aucun commerce portant un nom allemand (sauf les enseignes historiques et alimentaires historiques encore), ne parlons pas des messages publicitaires ... Il est certain que la proximité linguistique avec le groupe de langues anglo-saxon-germanique a facilité cette dérive bien plus que dans les langues romanes.
      Le parler racaille existe aussi dans certains quartiers des grandes villes : Berlin, Cologne ... mais celui-ci est issu de l’immigration turque de 2ème génération qui s’est intégrée plus facilement (différence entre peuples ottomans et arabo-berbères), lesquels sont beaucoup moins nombreux que nos maghrébins pour des raisons historiques évidentes dues à la colonisation et n’ont pas subi l’offensive délétère de SOS racisme. Certaines écoles du quartier de Tempelhof à Berlin, demandent aux enseignants de posséder des connaissances de la langue turque, compte-tenu de la ghettoisation scolaire.
      Un exemple de ce parler racaille est illustré dans un remarquable et brûlant film allemand d’un réalisateur turc, Zuli Aladag, qui traite précisément d’intégration. Le film s’appelle "Wut" (soit : rage) de 2006. Pas de version sous-titrée malheureusement ... on ne peut que faire faire la traduction Google de la page du film pour le visionner, ce que je recommande très vivement = https://de.wikipedia.org/wiki/Wut_(...)

      Je parlerai de l’anglais dans un autre post, en effet, sa détérioration vient de causes bien différentes.


  • Plus sérieusement. Je ne sais pas si c’est bien que tout le monde voit la figure et se moque collectivement de ce qu’il faut bien appeler une "petite conne".

    Elle a quel âge ? 11 ans ? 12 ans ? Moins ? On peut gloser sur les réseaux sociaux, le parler banlieue, le nivellement intellectuel par le bas ... honnêtement, qui peut se vanter d’avoir été plus intelligent et fin qu’elle à son âge ?

    Jésus : Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre !
    PAF
    Jésus : Maman ! Tu en fais trop, là !

    Ce qui m’interloque le plus, ce n’est pas sa réaction de "j’ai trop une vie de merde" affalée sur son lit, mais bien que tout le monde puisse la voir et la moquer. J’aimerai bien savoir qui a diffusé cette image :
    - si c’est elle-même, alors là, on peut en effet disserter sur le fait que la jeune génération manque de pudeur et n’ait pas conscience des retombées morales que peut avoir la diffusion d’images privées à la vue de millions de gens ...
    - mais si ce n’est pas elle, alors nous sommes tous complices d’une basse vengeance entre chipies (je vous rappelle que certain(e)s peuvent se suicider pour des photos ou des vidéos moins ridicules).

    Enfin, merci de ne pas me dire que je relativise les comportements juvéniles idiots. Un enfant, ça n’est pas un ange, ça peut être grossier, s’exciter pour rien, parler mal, rester enfermé dans sa chambre toute la journée, mettre sa dignité et celle de sa famille en danger avec les réseaux sociaux ou la carte bancaire de papa ... ça se traite à coup de fessée ou par la privation de l’objet du délit ... et là aussi, que quiconque ayant été un parent parfait qui aurait eu un enfant qui n’aurait JAMAIS dit ou fait de connerie ... retourne sur sa planète.

     

    • Oui, tous les enfants peuvent être ridicules dans leur comportement mais là ça bat le record.


    • "Elle a quel âge ? 11 ans ? 12 ans ? Moins ? On peut gloser sur les réseaux sociaux, le parler banlieue, le nivellement intellectuel par le bas ... honnêtement, qui peut se vanter d’avoir été plus intelligent et fin qu’elle à son âge ?"

      Désolé, je n’étais pas un ange, mais à 12-13 ans, je commençais à lire Gilbert Cesbron (un chrétien de gauche), qui savait, lui, parler avec tendresse des enfants et des adolescents pauvres ou mal élevés, mais sans tomber dans la complaisance (Chiens perdus sans collier, Notre prison est un royaume, Lettre ouverte à une jeune fille morte...) Je lisais aussi Arsène Lupin (Maurice Leblanc), dont la langue devrait en faire rougir plus d’un aujourd’hui.

      Alors, oui, il faut faire preuve d’indulgence, mais pas au point de s’aveugler sur ce qui est réellement décadent


    • Comme 95% des gens qui sont ici, moi je peux m’en vanter.

      Pourtant mes 13 ans sont pas si loin. J’en ai 26.

      J’ai grandi en province, en ZEP, entouré d’Africains, mais il était pas question pour nous de parler comme eux, même si on était potes avec eux.

      Je commençais à en avoir plein le cul de Skyrock qui me passait du Magic System toute la journée.

      Je vivais dans une ville ouvrière, j’avais la condition qui allait avec ( petite classe moyenne) mais ça m’a jamais empêché d’avoir de l’instinct.

      J’avais pas envie de ressembler aux bicraveurs en survet’, et j’avais pas non plus envie de ressembler à mon prof de Français qui ressemblait au troisième membre de WHAM !.

      Ado à 14 ans j’ai découvert Zemmour, et l’année d’après j’ai découvert Soral sur Dailymotion, qui m’a mis à la lecture et qui m’a fait découvrir un monde dont je ne soupçonnais même pas l’existence.

      Tout ça pour dire, au-delà de mon petit cas personnel, qu’il y a pas d’âge pour être con, et qu’avoir treize ans n’est pas une excuse pour renoncer à tout sens commun et singer des déchets.


    • @ les sanglots longs

      Tu parles de décadence ?

      Mais c’est une gamine, bon sang !
      Un vieux présentateur TV affilié à une famille présidentielle qui va coucher avec des garçons de moins de 14 ans au Maroc, c’est décadent.
      Un président qui a la quarantaine et gère le pays comme un enfant de 12 ans, insolent et pervers : c’est décadent.
      Une petite fille, ne sait même pas ce que c’est qu’être décadent, il faut savoir distinguer les choses.


    • Hmm à 12 13 ans moi c’était mes 2 à 4 heures de piano par jour, ensuite Legos (a essayer de créer des mécanismes ou des machines), vélo dehors ou le plus souvent dans le jardin. Le seul écran que j’avais était la TV et les dessins animés "Marvel" (avant leur descente aux enfers féministe et lgbtiste) et plus tard mon premier manga "Naruto" . Bref loin de péter un capable comme ça surtout en se donnant en pâture sur FB live... Les seuls pétages de câble que j’ai eu étant qu’il y a 15 20 ans l’ ADSL n’existait pas, j’ai connu les forfaits RTC 56k illimité Tiscali lol. Beaux souvenirs.



    • honnêtement, qui peut se vanter d’avoir été plus intelligent et fin qu’elle à son âge ?



      ... avec les mêmes outils... ? C’est facile de dire qu’à son âge on se contentait de regarder le club Dorothée : on avait que ça (pour faire court)

      Ce qui me perturbe personnellement, c’est que la plupart des sites demandent un âge minimum de 13 ans pour s’inscrire, et dans 100% des cas de toute façon ils ne vérifient rien. Là, la gamine a peut être l’âge requis, mais on voit bien qu’elle ne réalise pas encore parfaitement la portée de ses actions ! Est-ce que vous imaginez un peu les retentissements sur ses copines, ses profs, ses parents et autres ? Cette vidéo va peut-être la suivre toute sa vie, allez savoir !


  • "Pourquoi c’est une vie de merde ?"

    Très bonne question.

     

  • Ma soeur a offert un smartphone à ma nièce de 12 ans pour son entrée au collège, en à peine une demi-année, elle s’ est déjà transformée en " instapute " de compétition, ça me sidère ... quoi dire, quoi faire, à part fermer sa gueule ?

    C’ est devenu une nouvelle norme sociale indispensable, un totem d’ intégration, une nécessité absolue que même les parents ne peuvent refuser, sous peine de voir leurs mômes se faire exclure du groupe .

     

    • Idem.Et j’ai très peur pour mes filles.
      Heureusement mon épouse partage cette crainte, et nous réflechissons à protéger nos enfants de l’abrutissement et de "l’emputassement" des jeunes filles. Les jeunes garçons ne sont pas mieux.
      Ça parle de sexe anal dés le CM2, dans des écoles privées catho-bourgeoises.
      Alors moi, avec mes repères d’antant du genre citations latines...


  • quand zemmour ou Marc Marc Ménant côtoient Beaumarchais , Baudelaire ou Verlaine tous les soirs , la petite veut parler comme les racailles qu’elle ne verra sans doute jamais ….
    la destruction de la langue française est à son apogée à cause de toutes ces crapules qui se sont succédées aussi bien dans l’EN que dans la Culture


  • Non, mais sérieusement, là ! Plus je regarde cette vidéo, plus je me sens mal pour elle. Il faudrait vraiment la signaler pour qu’elle soit enlevée des réseaux, là.
    Que se passera-t-il si elle se suicide ?!!!!


  • La génération qui vient est mal barrée . Cette pauvre jeune fille est déjà à la limite de potage de plomb intégral . Les réseaux sociaux sont un cancer


  • Il y a quatre ou cinq fois plus de mots en anglais qu’en français.

    L’oeuvre de Racine est celle où est utilisé le moins de mots.

    Louis XIV faisait corriger ses ordonnances par Racine.

    La performance de la langue française pemet de tout dire en peu de mots, avec nuance et précision, sans ambiguïté ni redondance.

    Le français a bénéficié d’un travail d’amélioration depuis le règne du roi Charles V, sous François Ier, sous Henri II, puis à partir de Louis XIII avec d’un côté la société polie de Marquise de Rambouillet et tous les salons littéraires qui ont suivi, et de l’autre le travail de rationalisation de l’Académie française.

    Le droit français, depuis les Coutumes qui parlaient en maximes jusqu’aux codes de l’Empire, avait une langue extrêmement concise et belle, il fallait un alexandrin pour proclamer que "Tout condamné à mort aura la tête tranchée".

    La langue français est mathématique et scientifique, elle est romanesque et réaliste, elle est administrative, religieuse, lyrique, dramatique, chanteuse,..

     

    • Il y a quatre ou cinq fois plus de mots en anglais qu’en français.

      N’importe quoi ! les anglais ont si peu de mots qu’ils nous empruntent "carte blanche, coup d’Etat", et bien d’autres ! Quand à certains mots "anglais" (parking, pressing), ce ne sont PAS de vrais mots anglais


    • Non,il y a plus de mots en anglais qu’en français mais pas cinq fois plus,juste deux fois plus et encore...
      Maintenant une question:qui parle encore vraiment anglais de nos jours ??
      Je parle là de la langue de Shakespeare et non du sabir américanisé et standardisé qu’on apprends aujourd’hui en fac ou dans nos écoles de commerce...
      Il est aussi difficile de parler un "bon anglais" qu’un français châtié.
      Les Américains comme les Australiens ne parlent plus anglais depuis longtemps,les Canadiens,Néo-Zélandais,Irlandais et Ecossais le parle encore à peine...
      Le prolo londonien ou du Yorkshire parle lui maintenant une espèce d’argot et d’anglais simplifié digne d’un américain et relativement très éloigné de l’anglais des années 60 que parlaient son père ou son grand père quand il étaient jeunes et je ne vous parle même pas du.niveau de langage des Jamaïquains ou des Pakistanais,c’est grosso modo le même que celui qu’on parle dans nos cités.
      Dans les années 80 et 90 à Londres la classe moyenne et même une bonne partie du prolétariat parlait un anglais,si ce n’est littéraire,du moins correct,aujourd’hui Londres c’est Babylon,au même titre que Paris,Toronto ou New-York.


  • Ne riez pas, pensez aux parents, c’est une malédiction !

     

  • Les abrutis c’est bon pour l’oligarchie ! Enfin là ou elle est très présente comme en France !


  • De toute façon y’a rien à espérer, cette génération est sacrifiée.

    1) Le Rap est devenu la Culture ULTRA-MAJORITAIRE des 10-20 ans.

    2) Faire l’effort de bien parler est perçu comme du snobisme.

    3) Les petits blancs n’ont aucun modèle.

    Contrairement aux noirs et aux arabes qu’on flatte en permanence, même en leur proposant des modèles à la con.

    Dans Intouchables, Neuilly-sa-mère ... Bref tous les films de propagande c’est le noir ou l’arabe qui est cool et qui décoince le blanc.

    Le petit blanc dont les parents sont divorcés, dans un onde où on sait plus faire la différence entre virilité et brutalité, vous croyez qu’il préfère ressembler à qui ? Booba un multimillionnaire bodybuildé qui tire des putes ou à Vianney et Jean-Pierre Darroussin ?

    On a une génération de tocard qu’on a encouragé à être médiocre. Ça prendra des années pour rattraper tout ça.

    Le vrai problème est la mise à mort du père.
    Aux USA par exemple, les petits blancs essaient pas de ressembler à des noirs lorsqu’ils ont grandi comme des Redneck au fond du Texas.

    Là-bas pas de déficit de virilité.


  • Normalement, quand on souhaite signifier à autrui qu’on lutine sa maman, on ne dresse pas le majeur. On dresse l’index et l’annulaire, en rabattant le majeur et l’auriculaire sous le pouce. De la sorte on signifie que l’on introduit deux doigts des les orifices de la génitrice de l’adversaire.

    Si l’on a des lettres, on peut choisir de préférence le « geste de la figue », mentionné par exemple par Rabelais.


  • Yo l’ami vous n’êtes point Alcatraz ce soir ? Allons bédave. J’ai tantôt croisé une boîte de six m’accusant de bicrave ! Les Bolos ! Surpris en train de bouillave ils m’ont carotte le matos !

     

  • Non bien au contraire c’est un enrichissement
    et ce sont des plus values sur les valeurs ajoutées
    intellectuelles, spirituelles, philosophales et morales
    que sont les racailles, les vermines de la RF Maçonnique


  • J’avais vu ça par ailleurs. Je me suis interrogé :
    - 1 : C’est génial, un sketch au top de la part d’une talentueuse gamine ;
    - 2 : Non, Wallah, c’est la triste réalité.
    Hélas...


  • l’intonation chez les racailles ainsi que le peu de vocabulaire m’a toujours énervé au plus au point, pourtant j’ai vécu dans ce milieu et je me suis toujours refusé à récupérer cet accent de bouseux qui est plus pathétique qu’autre chose. De toute façon cet accent à la base n’est pas censé exister en France, si il existe c’est qu’il y a eu une forte immigration qui entraine un choque culturel et là faut chercher le pourquoi et à quoi c’est du.
    On peut vivre en cité et éviter de prendre les tiques et l’accent bouseux des racailles le problème est-il qu’il faut s’en rendre compte afin d’éviter de tomber dans la stupidité.
    la majorité des mots sont issues du maghreb on ne va pas se voiler la face.
    Au final c’est l’équivalent d’un dialecte mais pas une langue. On aurait jamais du avoir ce genre de vocabulaire qui détériore notre langue natale.

     

    • Ce "sabir"- soit un "parler" né du contact avec des populations de langues maternelles différentes, donc des banlieues, est restera un "parler", langue véhiculaire particulièrement pauvre, avec un lexique limité aux besoins des locuteurs, lexique souvent déformé et emprunté aux différentes langues en contact.
      Il ne saurait être ni un dialecte et encore moins une langue dont la particularité est de posséder des règles grammaticales et syntaxiques dûment codifiées, un lexique fourni et précis et bien sûr, une littérature.
      Nous en sommes loin !


  • La destruction d’un peuple passe par la destruction de sa langue. Il faut l’appauvrir, ce que fait parfaitement l’Éducation Nationale par l’abaissement du niveau, et les médias, passage d’Alain Decaux à Hanouna avec médiation de Canal +. On peut aussi mélanger les cultures pour rompre son homogénéité, ce qui est le cas des recrutements de banlieue pour Sc Po, le meilleur exemple est Avia.

    Plus Duras et de Beauvoir à l’agrégation, bientôt Mohamed Dib ou Hampate Ba, ils en sont capable.

     

    • Mohamed Dib écrit dans un français classique, admis par l’académie française.


    • Jamel voilà encore une susceptibilité communautaire très mal placée et contre-productive. Caricaturale.

      Dib écrit de façon académique la belle affaire. Il pourra un jour représenter la littérature à l’agrégation de Lettres comme un crachat supplémentaire. Après de Beauvoir et Duras, tout est possible.

      Il doit sa célébrité à Aragon et Malraux, deux agents communistes des plus degueulasses. C’est pour cela qu’il a pu publier, que les français étaient pas gentils et les algériens oui. Un maillon pour faire accepter Djamel et Indigènes et le regroupement familial. Et la demande de guerre civile de Zemmour.

      Ses romans réalistes intéressants n’ont eu du succès qu’à travers la propagande gauchiste maçonnique. Je ne dis pas que c’est un salaud. Je dis qu’il a servi les pires salopards qui nous gouvernent.


  • Et tout ça sans stup’ ?
    Bon je fais l’étonné, mais je suis loin de l’être...

     

  • "l’invasion anglo-saxonne". Anglo-saxone ?

    Comme Mowgli qui se prend pour un loup, cette enfant parle comme ses camarades de classe, des immigrés africains arabes ou noirs de culture musulmane (et pas comme les Rolling Stones). Le rapport entre la phraséologie "racaille" de France et le rap américain, c’est l’Afrique.

    Le mondialisme ne fait que nous faire profiter par rebond des variantes culturelles ayant précédemment infecté l’outre Atlantique (gangsta rap) en l’assimilant à notre propre "terroir" franco-africain bien établi ("wallah la vie de ma mère"), mais dont la provenance originale est le sud de la méditerranée et les traits culturels si particuliers sont permanents dans histoire et l’espace.

    Il faut dire qu’en France on a réussi à faire un cocktail particulièrement corsé (mapouka + djellaba + rap culture + jihad). C’est çà le génie français.


  • " C’est le progrès ! " C’est beau .


  • Arabisation mentale.... pathologie touchant surtout la France, pour l’instant.

     

    • #2471695

      « Vous avez quatre heures. »
      Monsieur, Pour parler l’arabe pour un francophone il faut sept ans. Et pour maîtriser, la langue française il en faut autant. Mais le sujet est la destruction des cultures, non par les arabes ou les français, mais par les anglo-saxons venu des USA.


    • C’est bien commode de tout mettre sur le dos des anglo saxons en attendant ce ne sont pas eux que nous sommes contraints de nous farcir au quotidien, ou que vous soyez aucune échappatoire.
      Et ils sont aussi contaminés que nous par d’autres types de population.


  • Cette racaillisation de la population prolétaire blanche est dû en grande partie à l’absence totale d’éducation chez, il faut le reconnaître, beaucoup de progénitures de maghrébins.
    Voilà ce que donne le Rap (nique ta mère) mélangé au parlé des parents (wallah). Une véritable honte.
    À ce niveau-là je l’ai toujours reconnu : nous (pas moi, moi j’ai reçu une très bonne éducation Dieu merci) avons contribué à la vulgarité croissante des De Souche que personnellement je déplore douloureusement !
    J’ai toujours dis à ma mère "c’est honteux comment notre manque d’éducation à dépeint de la pire des façons sur les blancs, c’est scandaleux, innommable... Auparavant j’ai le souvenir qu’ils parlaient (les blancs) de manière très respectable et très courtoise. Chose que j’appréciais énormément chez eux".
    Que veux-tu répondre à ceux qui te disent vous êtes un cancer ? Moi perso je me tais je n’ai rien à répondre à ça. Les faits leur donne "raison".

     

    • "Les faits leur donnent raison" (au pluriel), vous êtes donc d’accord avec nous pour sauver ce qui peut l’être et pour la remigration...... ?


    • Je comprends votre amertume. Moi aussi je déplore la chute du parler français, même parmi les gens de mon ethnie.


    • Ne vous inquiétez pas,celà ne déteint que sur les incultes,c’est comme savoir manger avec des couverts, et sans les coudes sur la table,savoir tenir un verre,ne pas couper au couteau les pommes de terre,la salade,les oeufs,..,ne pas s’asseoir à table tant que la maîtresse de maison ne s’assied pas,etc,etc toutes ces petites règles qui non seulement dénotent le milieu social,mais qui apportent à la vie,quand on les respecte,de petites délicatesses attentionnées...


    • @Vic
      Alors je ne sais pas pourquoi mais ma réponse initiale n’a pas été validée par la modération. En gros je disais que la remigration, pourquoi pas ?
      Une chose est certaine c’est que si cela doit arriver je ne pourrais m’en prendre qu’aux "miens" qui seront seuls responsables. Ça m’en toucherait un coin car sincèrement j’aime et j’ai beaucoup de respect envers la France et les français. En revanche je serais certainement parmi les derniers à en pleurer...


    • @Un maghrébin,n’ayez crainte personne ne vous rémigrera car votre façon de voir les choses prouvent que quelques soient vos origines ethniques vous êtes culturellement et même émotionellement parlant un vrai français.
      D’ailleurs 70% à 75% des franco-maghrébins ne méritent pas la rémigration même si la grande majorité d’entre-eux n’est pas et ne sera pas de sitôt assimilée.
      Leur non-assimilation étant due en plus en grande partie à la politique implicite et hypocrite d’entrées massives de populations allogènes de nos pseudo-élites mondialistes couplée à un programme politique de refus d’intégration et de ghettoïsation volontaire de ses populations immigŕés débarquant sur notre sol ces trente dernières années...
      Seuls les gros voyous,les racailles,les cas sociaux et les assistés professionels,et surtout ceux qui cumulent les trois dernières qualités citées méritent le renvoi au Bled.
      Même en cas de victoire des nationalistes,les Français qui sont un des peuples les moins racialistes et les plus xénophiles de la planète seront trier le bon grain de l’ivraie.
      Et nous ne serons jamais assez nombreux ensuite pour rebâtir et restaurer la France avec les de souche,les "de branches" et toutes les âmes de bonne volonté.


  • Cette petite fille est en très grande souffrance et j’ai eu du mal à aller jusqu’au bout de la séquence.
    Je n’ai pas de mot pour décrire ce que j’ai ressenti en la visionnant.

     

  • Pauvre gamine, mais surtout pauvres parents .Avec ça, ils n’ont pas le cul sorti des ronces..

     

  • Le language racaille à parfois du panache comme on peux l’entendre dans les videos d’ "en mode vhs" sur youtube.
    Courage à nous tous !


  • bah oui ! la novlangue quoi ! qui contrôle les mots contrôle l’esprit (l’inverse est aussi vrai d’ailleurs !) ....c’est orwellien ! mais à mon sens ce qu’il reste de la langue française est représentatif de ce qu’il reste de notre patrimoine culturel ! ...et oui tout est en train de brûler ...notre dame en est un beau symbole !
    "mais la bête et les dix cornes , ils vont prendre la prostitué en haine , ils la dépouilleront de ses vêtements , ils en mangerons la chair et la consumeront par le feu" .


  • Cette pauvre enfant ne sait pas pourquoi tik tok, site qui lui procure ses "shoots" incessants de dopamine, l’as bannie ; Forcement, puisqu’elle ne sait pas ordonner ni comprendre les mots qu’elle a lu sur le message.

    Elle entre alors dans une spirale négative due au manque et crie
    (à voie basse pour pas que ses parents viennent l’emmerder) en novlangue racailleuse, dialecte l’empêchant de penser et de raisonner.

    Puis se met dans un état catatonique, relevant de la Schizophrénie.

    Cette petite fille est bien de son époque, elle est contrôlée mentalement et physiquement par le système.


  • "Pourquoi c’est une vie de merde ?"

    J’avoue, j’ai ri.


  • Une des choses qui a sans doute fait beaucoup de mal aux dernières générations c’est la téléréalité qui a mis parents et enfants par millions devant des programmes indignes et indigents.
    Les intellectuels et hommes politiques qui sont prêts à s’émouvoir au moindre propos qui pourrait prêter à interprétation raciste ou sexiste, n’ont pas bougé le petit doigt quand cette merde infâme s’est étalée sur nos écrans. Ils l’ont fait au nom de la liberté, pour ne pas contrecarrer les entreprises financières de leurs amis producteurs.
    On pourra lire à l’époque mille articles pour "causer" sur la laïcité, les droits de l’homme, le féminisme, l’identité, rien, absolument rien pour dire que ces programmes indécents étaient une honte et un danger futur pour l’équilibre et le bon épanouissement de nos enfants.

     

  • Deux mois et demi sans école passés devant un écran et à traîner dans la rue, ça n’arrange rien non plus. La rentrée s’annonce terrible.

     

    • Qui a laissé son enfant deux mois devant un écran, ou traîner à la rue pendant le confinement ? les parents, non ? ce sont eux les premiers coupables.
      A un moment, il faut regarder la réalité telle qu’elle est : il y a parmi nous des boulets qui devraient perdre leurs droits civiques puisqu’ils n’assument pas leurs devoirs les plus élémentaires.


    • L’école c’est l’endroit de merde ou tu apprend que de la merde. Perso première cigarette et bedo c’est au collège. Il suffit de passé a coté d’une collège pour voire comment les ados parles avec une vulgarité exceptionnel.(c’est la que mon vocabulaire de vulgarité a reçu sa meilleur note)

      C’est a cette endroit que les enfants coupe le cordon familiale pour devenir un sujet de la république. A cette endroit que les ados se compare avec les artifices du néo-libéralisme vêtement, musique, alcool, drogue, violence, méchanceté ect…)
      A cette endroit qu’il y a les bouffons de professeurs qui ne cessent de mentir a leurs élèves. A cette endroit qu’on te soumet a l’idéologie de la bien-pensante. A cette endroit qu’on te traite de raciste tout en fessant racketté par les anti-racistes en rentrant chez soit après l’école.

      L’école républicaine (surtout le collège et lycée) est le lieu ou on se transforme en une vrai salope républicaine !
      C’est dans la rue que tu apprend le respect et tu commence a te faire respecter c’est dans la rue que tu commence a voir la vrai réalité et c’est bien dommage car cela inclus aussi la misère quelle engendre.


  • Dans une grande partie de l’Afrique (Afrique centrale, Afrique australe, Afrique de l’Est) on entend pas les "nique ta mère", les "wallah fils de pute", les "wesh gro" et autres fadaises. Cette façon de s’exprimer s’observe beaucoup plus chez des ressortissants des pays d’Afrique du Nord et d’Afrique de l’Ouest. Le continent Africain n’est pas une entité culturelle homogène comme certains aiment souvent à le penser naïvement.

     

    • Tout à fait.

      Les gens se rendent pas compte mais je mets au défi qui que ce soit de trouver un ’’ Nique ta mère ’’ avant le regroupement familial. Que ce soit dans un livre, un film, un article, un reportage...

      Tout ça, c’est de la diversité Nord-Africaine ( Maghrébine, musulmane et séfarade) .



    • I swear to God
      you motha fucker




      C’est en anglais... et dans tous les pays parlant anglais de l’Angleterre aux EtatsUnis en passant par l’Australie ce genre de parlé est largement utilisé...

      Le grand remplacement, c’est avant tout le remplacement des sous prolétaires franco-français ? À un tel point qu’on s’imagine qu’un Français d’antan n’aurait jamais pu insulter la mère d’un autre français.

      J’ajouterais que l’adoption de mot arabes dans l’argot français est bien avant l’immigration et le regroupement familiale. L’argot étant supposé être un discours codé non accessible aux profanes ou aux non initiés, la langue arabe dans l’empire français fut utilisée largement. Le parlé gitan a aussi été largement adopté.


    • @Peter

      Tiens revoilà notre ami Peter le xénophile. Même Julien Dray mettait pas autant de coeur à l’ouvrage.

      Alors :

      1) Je parlais de la France
      2) Tu me la bailles belle avec ton ’’ Sweat To God ’’ , on a attendu personne pour jurer ’’ Nom de Dieu ’’.
      Et encore, c’était très malpoli, mais ma grand-mère disait ’’ Nom de Zeus ’’ mais ça c’est plutôt la faute de l’esprit Canal.
      Mais bon je suis pas sûr que ça te parle, tu préfères les Arabes je crois.
      3) Je réitère je te mets au défi de trouver, même dans des pamphlets vulgaires et très violent, chez Céline, Rebatet... Des Nique ta Mère , , Nique sa mère, Sa mère la pute , Va bien baiser ta mère ( Asséné à Zemmour y’a deux trois semaines, tu trouves que c’est une insulte Française ?

      Alors oui, je te mets au défi de trouver la moindre occurence de ces insultes surexploitées avant les 70’s.
      T’y arriveras pas.

      La France s’est même fait déposséder de ses jurons. Y’a pas un autre pays où ce soit arrivé.
      Pour très bien connaître l’Espagne, ça fait des générations entières qu’ils ont les mêmes jurons.

      ’’ Ostia, Joder ...

      Qui en France parmi les jeunes jure encore comme ses grands-parents ?

      L’Esprit Français a été complètement empoisonné par la vulgarité Maghrébine, qu’elle soit Arabo-Berbèbère ou Séfarade ( La Vérité Si Je Mens et les émissions d’Hanouna par exemple.

      Ton gros problème Peter, si tout le monde te tombe dessus à chaque fois, c’est parce que tu connais rien de la France populaire.


  • Pendant ce temps mes enfants ont des cours de rhétorique, tout en étant capables, mieux que tout le monde, de parler racaille. Cela s’appelle avoir plusieurs niveaux de langage. Parler racaille n’enfonce que ceux qui ne savent déjà ni lire, ni écrire, merci l’Education Nationale.


  • Bon faut avouer quand même, qu’elle est gratinée la gamine ! ^^

     

  • J’ai écouté hier soir un entretien de Françoise Rosay à propos des débuts de Marcel Carné lorsqu’il fut embauché par Jacques Feyder dans les années 20 comme assistant metteur en scène. Elle raconte des anecdotes. Certes, elle a une diction parfaite, c’est une actrice. Cependant, son élocution, son phrasé et sa manière de raconter vous enchante. Vous avez l’impression qu’elle est proche de vous. Que vous êtes son invité. Des mots simples. Elle ne se met pas en scène, ne se raconte pas , décrit ce qu’elle a vécu.

    Notre vraie patrie est littéraire puisqu’elle fait le lien avec les siècles, ceux qui y ont habité.


  • avant le singe imitait l’homme,maintenant c’est l’inverse

     

  • #2471750

    Mondes en collision.
    Le cher Alphonse :
    " Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
    Suspendez votre cours :
    Laissez-nous savourer les rapides délices
    Des plus beaux de nos jours !"
    Le 9cube :
    "Celui qui bouge j’vais l’allumer
    j’vais l’allumer
    allumez moi mon calumet
    mon calumé
    toute la cité est défoncé
    est défoncé
    allumez moi mon calumé"
    Lamartine ou La smala ?


  • Le mieux est le mélange des genres : vocabulaire familier et soutenu gage plus facilement de la compréhension d’un propos sinon c’est "T’as dis quoi là ?". Le sommet c’est Audiard.


  • Bouillave ou Carotter, ça date des années 1960 !
    [ quand j’entends "bolosser", je sors le crans-d’arrêt ]

     

    • Tout à fait !
      En fait c’est de l’argot, des mots que l’on utilise si l’on a été un peu loubard dans sa jeunesse.
      Comme le signal l’article, mots d’origine manouche.
      Les gitans aiment la pillave et la marave, et quand c’est possible, bouillave !
      Ça c’est les mots du blouson noir.
      Aujourd’hui ça n’a plus la même saveur, puisque la moindre tarlouze utilise ses mots.
      Les petites racailles aiment bien dire "j’vais t’marave !",
      Mais sans rien faire, ça n’apporte que pitié et mépris.
      L’argot manouche c’est ancré naturellement dans la langue française, étant donné que ses derniers le sont.
      C’est l’arriver du rap avec ses "wesch, ziva, wala " qui ont dénaturés le langage de la rue.


  • Je pense qu’il s’agit juste d’une petite mise en scène pour faire le "BUZZZ", et ça marche !

     

  • Qui a dit que la France ne produisait plus rien ?
    Elle produit de la racaille de haute qualité les
    Allemands vont flipper face à autant de savoir-faire. Et surtout n’oubliez pas : "vive la Fronce"
    ... tout arrive à sont départ......

     

    • Non,vive la Fronze !!
      Et ne les traitez pas de "rats-cailles",c’est des "fronzais komvouzémoi" !
      Tout le monde il est beau,tout le monde il est français même les migrants et autres "sans papiers" !!!
      Vive le vivre ensemble,la société multiculturelle (façon bled ou brousse car niveau compétences et culture nos "wakandais" et autres "génies du Maghreb"ce n’est pas vraiment le personnel de l’Enterprise) et les futurs Mozart et Montaigne qui.vont payer vos retraites avec leur RSA et leurs salaires de "charbonniers"(dealers) !!!
      Et si vous êtes pas d’accord vous n’êtes qu’un gros beauf raciste,fasciste et complotiste qui n’a rien compris au fameux "progressisme" de nos élites mondialistes !!!


    • @Gauthier Perlouze
      Même votre ”dissidence” est Antiraciste, Marxiste et Multiculturaliste comme le Système et comme les mondialistes ! Votre pays, la Fronce/Fwance, est déjà mort, vous assistez à la décomposition du cadavre !
      PS Allez c’était ma dernière apparition chez vous ! Bonne continuation à vous vous avez raison sur la question juive et pour bien d’autres sujets mais sur le reste qui est fondamental, vous êtes des anti-mondialistes mondialisés ! Comme les fameux antisémites enjuivés que Soral avait très bien décrit !


    • Salut Pierre Loup, sans rancune et surtout, sans regret.

      Renseigne-toi sur le « marxisme » si jamais tu décidais de repasser nous voir, cela nous épargnera les poncifs du 18-25 de jeuxvideo.com occupé à singer, mal, /pol/. Il y a loin du socialisme dans un seul pays, affirmé lors du XIVe congrès du parti et repris par le communisme français des trente glorieuses, à la révolution mondiale puant son trotskysme qui s’est si bien abouché avec la contre-révolution néolibérale démarrée dans les années 70 et 80.


    • @Pierre Loup : toi y en a pas comprendre l’ironie ?
      Plus sérieusement oui les Français sont malheureusement des marxistes culturels mais cette tare populaire affligeante en période de paix et pospérité risque vite en cas de troubles sociaux devenir le pire cauchemar de nos élites car si un jour les Français dépassent leur individualisme borné et leurs préjugés sociaux,ce sera surtout pour ressortir les piques:il suffirait que 6 M de français en colère descendent dans la rue que pour le régime tombe,état profond,banques et médias inclus !!


  • La gamine a tout dit dans sa conclusion.
    "Pourquoi c’est une vie de merde ?"
    Cela vient d’un gros problème d’identité et cette gosse est paumée.
    Elle a tout à fait raison, sa vie est une vie de merde.
    Le reconnaitre c’est déjà un grand pas.


  • Mais que sont devenu les martinets ?


  • L’important étant, pour se faire comprendre, d’avoir le même dictionnaire, plus encore les mêmes références. Il est donc certain que « marave », dans un CV, ne sera compris de personne n’ayant frayé dans ces milieux, pas plus que le qualificatif des symboles apotropaïques qui siéent à certains cous ne seront perçus dans quelque cité que ce soit. Plus loin, il est une multitude de condés qui ne savent pas d’où leur vient ce sobriquet : ce qui est ballot. Quant au QRM22 et tous ses sens intégrés, ils échapperont tout autant à ceux qui ne sont pas adeptes cibistes du Grand Ruban.
    Pour ce qui est des gosses de mon entourage, quels que soient les cercles concentriques sur lesquels ils se trouvent, ils peuvent bien parler ou écrire tous les langages qu’ils veulent entre eux, pour faire, si ce n’est société, entité : en revanche, ils ont intérêt à écrire et à parler comme il faut et avec les formules de politesse qui vont bien, s’ils veulent que je leur réponde.
    Seules sont acceptés les fautes de frappe et les errements du T9.
    Maintenant, sans que ce ne soit du Spinoza, ce n’est pas demain que chaque pékin saura lire Henri Vincenot, « Le pape des escargots », sans même ouvrir un dico.
    Pardon ?
    Ah oui, dictionnaire ! Je suis confus. Mea culpa...
    Ami Bescherelle, requiescat in pace.


  • En plus d’être mal élevée cette gamine semble légèrement psychotique sur les bords...
    Je serais le père,je lui ferais visiter un asile psychiatrique,on ne sait jamais dès fois que ça la calme un peu de voir plus malade qu’elle,sinon y a la ritaline.
    De mon temps y avait un truc qui s’appelait le théralène et en général ça suffisait pour calmer les gamins agressifs ou hyperactifs...
    Attitude à mi-chemin entre l’ado insolent et le bébé qui se roule par terre au supermarché,pour le futur ça promet...

     

    • « De mon temps y avait un truc qui s’appelait le théralène »

      De mon temps il y avait un truc qu’on appelle le sport. Je ne pense pas que mettre les enfants sous médicament, comme le font beaucoup d’américains, sous le regard carnassier de big pharma, soit une bonne idée.

      Le sport permettrait à cette enfant de se dépenser, et de se calmer par le même occasion.


  • Ce que ne raconte pas l’histoire c’est qu’elle s’est faite bannir aussi de Twitter : elle a défenestré ses parents, foutu le feu à l’appart’ et s’est suicidée en bouffant ses Polly Pockets ...


  • Bouillave = faire l’amour ? Vous voulez dire que les types qui me courraient après et qui voulaient me bouillave, en faite ils.... ahhh j’ai bien fait courrir.

     

  • #2472007

    tant qu’il y a des mots, on va pas se plaindre

    quand il n’y a plus de mots, y’a les coups
    plein la gueule

     

  • #2472010

    elle est pleine de vie, la gamine de la vignette/ photo

    c’est juste qu’elle ne sait pas quoi en faire

    c’est de votre monde, dont elle a hérité

    tu te reconnais ?


  • #2472045

    Cette petite n’a plus qu’à entamer une TRANSition sexuelle, prendre des hormones mâles, subir un implant pénien, se faire appeler Momohamed et elle pourra passer à la télé.... et dire.... je ne suis pas une femme blanche , monsieur 
    Si on commence à confondre identité de genre et expression de genre...woulaladine !!!


  • Ce qui est pénible, c’est de constater que le "parler racaille" devient la norme partout ! J’habite à la campagne, il n’y a pas de cité, pas d’immigrés,.. et pourtant, les jeunes se baladent tous avec des mini enceintes qui diffusent une infâme soupe rap, ils reprennent les codes vestimentaires des racailles, parlent comme des mecs de Sarcelles...
    Mon enfant est encore petit, mais je sais déjà que je ne pourrai pas me résoudre à ce qu’il aille au collège... La pression de groupe va détruire toutes ses bonnes manières, son goût pour la lecture, son vocabulaire excentrique... Tant pis, on aura qu’un salaire mais j’organiserai l’école à la maison et je sélectionnerai les enfants dignes de franchir notre porte. Un vocabulaire pauvre, c’est une vision du monde appauvrie et étriquée, c’est le risque de s’enfermer dans un monde médiocre et de ne plus avoir les moyens mentaux d’en sortir. On le voit bien...ces gens sont irrécupérables et c’est bien triste. Ils n’ont même plus les moyens intellectuels de s’affranchir. L’état doit être satisfait.


  • Ouah... la pauvre gamine... pourrie gâtée... mais en réalité livrée à elle même, enfermée dans sa chambre avec tic toc... mise en scène ou pas ça n’augure rien de bon. Où sont les parents m..... !


  • la plus part des expressions suscitées ont 40 ans deja


  • #2472185
    le 27/05/2020 par Syndrome Gilles de la Tourette
    Le parler racaille fait-il baisser le niveau intellectuel des jeunes (...)

    C’est la sœur de Juliette de Tolbiac


  • #2472550

    Pauvre petite...
    C’est juste une crise d’adolescence, mais mise en ligne ça risque de se transformer en tsunami de merde contre elle qui semble déjà très fragilisée.
    Et les parents ? Ils l’ont prévenue de la dangerosité des réseaux sociaux ?
    wallah, faut être indulgent quand même avec les babtous fragiles.


  • Après son violent réquisitoire contre le modèle américain -"Les ravages du modèle américain" - que veut nous vendre la classe politique malgré la casse qu’il entraîne, puis contre la télévision à tout va - "TV lobotomie" - que veulent nous vendre les industriels de l’audiovisuel qui en nient les méfaits, le même auteur s’insurge contre le tout numérique - "La fabrique du crétin digital" - et ses effets irrémédiablement délétères sur le développement intellectuel, psychique et comportemental des enfants - malgré tout le "bien" que lui prêtent ses thuriféraires - et prône un retour à la lecture, aux paroles et à la présence humaine effective, le tout essentiellement opéré par leurs parents, et non par ce monde virtuel déstructurant et hautement dommageable pour l’enfant...

    Er pourtant, combien de parents laissent ce rôle indispensable à la télévision et aux livres connectés, avant d’aller au lit ?
    Combien de parents promènent leur enfant, l’écoutent, ou l’emmènent au parc le smartphone à la main ?
    Combien de parents offrent un téléphone portable dès le plus jeune âge à leur enfant, mettent une télévision dans sa chambre, ne vérifient jamais les sites sur lesquels ils va se balader virtuellement ?
    Et combien de parents allument la télévision pendant les repas, se vautrent devant des daubes de téléréalité, n’ouvrent jamais un livre, ignorent l’usage du dictionnaire - quand ils ont un - oui, combien ?

    Quant à savoir si le parler racaille fait baisser le niveau intellectuel des jeunes, tant qu’ils ont des parents pour les élever et pas seulement pour les nourrir - et ce n’est pas forcément une question de niveau intellectuel/financier, les classes aisées étant les premières à gaver leur progéniture de ce qu’ils appellent les "outils modernes du savoir" - la réponse est non !

    Ce n’est qu’une sorte de code quand ils sont entre eux, et cette pauvre gamine en est l’archétype pathétique : roulades hystériques - dans le droit fil de ce site nullissime, qu’il faut aller voir pour le croire... - langage et gestes orduriers - aucun parent pour la contrôler - et le nec plus ultra - la télévision dans la chambre - tout y est, y compris son désespoir pitoyable, car empêchée d’être vue par des centaines d’autres, qu’elle ne connaît même pas - un futur profil de Youtubeuse... - triste société du paraître et du virtuel, bien au-delà d’un simple parler : consternant !!


  • Question : la violence faite à la langue est-elle une violence faite à la France ?
    Réponse : oui ! Absolument, et définitivement, oui !

    Les mots anglais - importés de façon exponentielle, depuis un certain temps - par la Presse, la Mode, l’Informatique, la Politique, et la Toile sont superflus !

    Pourquoi mail plutôt que courriel, sur-booké plutôt que débordé, fashionista plutôt que modeuse, week-end plutôt que fin de semaine, back-stage plutôt que coulisses, super food et raw food plutôt que nourriture saine et naturelle, cool plutôt que génial, smartphone plutôt que téléphone intelligent, etc etc ?

    Que des mots viennent s’ajouter à ceux qui existent déjà, pourquoi pas, mais qu’ils les remplacent est une autre affaire, et c’est bien là le problème, leurs utilisateurs ignorant bien souvent l’équivalent français !

    Et ces Français qui chantent en anglais, ces daubes cinématographiques dont le titre n’est même pas traduit quand elles arrivent ici, ces films et publicités TV maintenant sous-titrés plutôt que doublés, voilà qui prouve la main-mise totale de l’oncle Tom sur notre culture et notre langue : "Pax" Americana, dehors !

    Mais que dire des journalistes, usant des "deux-cents Teuros", "un espèce de" pourtant toujours au féminin, infRACtus au lieu de infARCtus etc etc, des Alliances françaises à travers le monde dans la quasi misère, du moindre article médical qui n’est plus accepté qu’en anglais, des bacs + 10 comme les jeunes médecins ne maîtrisant plus ni l’othographe ni la grammaire, leur sélection se faisant exclusivement par les maths, et de ces Français qui ne lisent jamais ou rarement...

    Cette violence - d’où qu’elle vienne - faite à la langue française est aussi une violence faite à la France, la langue d’un pays étant le sang qui coule dans ses veines et irrigue la totalité de son corps, ce corps aujourd’hui parfois éraflé de l’intérieur, mais surtout saccagé de l’extérieur : dehors, l’occupant !

    Quant aux 200.000 mots de la langue anglaise, la référence absolue étant l’Oxford English Dictionary, celui-ci regroupe des mots venant de l’ensemble du monde anglophone, des mots tombés en désuétude, des mots français, et des postpositions - modifiant le sens d’un verbe - qui sont aussi des adverbes, mais qui font deux entrées dans l’OED...

    Par ailleurs, une langue est-elle plus riche en usant de on, up, in, down, out après to go, ou quand elle dit : continuer, monter, entrer, descendre, sortir ? ;-)

    Vive le français !!

     

    • Oups !

      Paragraphe 5 : Oncle Sam, bien sûr, et pas oncle Tom, qui - lui- nous aurait plutôt apporté la sublime musique du jazz - avec ses variantes, et ses génies musicaux/instrumentaux - ce mot qui pourrait venir du français "jaser", et dont les premiers pas sont mélangés de biguine des Antilles françaises, une double affiliation à la culture française : vive le français !


  • Cette enfant a besoin d’un exorciste :) . Non sans blague c’est réellement effrayant. Je crois qu’à ce stade, il nous faudrait une bonne LONGUE, TRèS LONGUE, coupure d’électricité.


  • Dans ce milieu, comme dans les autres, le language a été déformé exprès par nos amis les manipulateurs, avec des inversions bidons qui passent pour du verlan. Ca s’est fait par la télé, les sketchs à 2bouzes. Tout çà pour contrôler, toujours contrôler. Ne pas être perdu, garder la main, ridiculiser.


  • Même si j’ai regardé cette vidéo avec gravité, j’ai tout de même envie d’être léger :
    Plus tard, je la vois bien à sciences po

     

  • Je n’ai pas tenu plus de trente-cinq secondes.
    Franchement c’est pathétique. Twitter ? A son âge ? Non. Qu’elle retourne jouer aux Polly Pocket. Dans une dizaine d’années elle dira : "J’ai honte." Ou peut-être que ça aura empiré. Mais non enfin c’est le progrès ! On dit souvent que la télé est la meilleure garde d’enfants. C’est dépassé : les réseaux sociaux c’est la nouvelle télé. En (dix fois) pire.

    Cela amène à un autre sujet : ces grosses sur les réseaux sociaux sont des cibles faciles pour pédophiles. Le vieux lubrique avec un paquet de bonbons devant l’école, ça aussi c’est dépassé.


  • L’auteur d’E&R : « le mélange des cultures entre la grande et la petite est toujours à l’avantage de cette dernière »... C’est le cas, par exemple, des Français qui parlent leur langue presqu’aussi mal que l’anglais et qui mélangent les deux. Au fait, camarade, en bon français, on dirait plutôt : « le mélange d’une grande culture et d’une petite se fait toujours à l’avantage de cette dernière » ; c’est plus joli, autant que c’est plus léger. Eh oui, c’est aussi ça, la grandeur de ta culture : légèreté et beauté. Alors, à bon lecteur, salut et merde au franglais !


  • #2473481

    Causes et effets



    les écrans abbé Rioult
    https://csrb.fr/collections/edition...
    TV Lobotomie Michel Desmurget
    https://www.youtube.com/watch?v=NvM...




    « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » Jacques-Bénigne Bossuet


  • Elle a besoin d’un bon exorciste !


  • A une epoque, j’avais souvent tendance a terminer mes phrases par le terme "voila", et un jour j’ai demande a l’interlocuteur : tu sais que je dis V O I L A ? et la... non je croyais que tu disais whallah. Par contre j"avoue que j’ai tendance a dire wesh mais d’une maniere pas serieuse. Bref je suis catho, je porte des casquettes de baseball, porte le pantalon assez bas mais je baisse mon genou a terre que quand je rentre dans une eglise. Ca c’est sur


Commentaires suivants