Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Le parti est en train de mourir" : Macron voudra-t-il de LREM pour 2022 ?

« LREM est en train de mourir », le « mouvement a atteint ses limites » : à deux ans de l’élection présidentielle, de plus en plus de Marcheurs semblent être « désespérés par leur parti », rapporte le JDD le 6 septembre.

 

Alors que le parti présidentiel est assez solidement implanté dans le pays avec plus de 9 600 élus municipaux et 600 maires, beaucoup de ses membres se posent des questions sur son avenir, relate le JDD.

Interrogé par le journal, l’un d’entre eux indique même que « LREM est en train de mourir » et que le « mouvement a atteint ses limites ». Un autre élu s’interroge : « Qui sait si le Président voudra du parti pour 2022 ? ».

 

« Il est complètement emprisonné dans une nouvelle direction »

Pour les membres de LREM, Emmanuel Macron est toujours l’homme de la situation, ce qui n’est pas le cas du délégué général Stanislas Guerini. De plus en plus de Marcheurs considéraient ainsi dernièrement « que son départ s’imposait », selon le JDD.

« Il est complètement emprisonné dans une nouvelle direction qui n’a aucune légitimité », lance un cadre ajoutant qu’« il n’y avait plus aucun contre-pouvoir ».

D’après plusieurs élus, le remaniement du mois de juillet et l’arrivée de Jean Castex étaient censés constituer une sorte de tournant, y compris le moyen de « se débarrasser » de M.Guerini.

« En ne nommant pas Guerini, le Président a décidé de ne rien changer », déplore un autre cadre LREM.

 

Christian Estrosi appelle la droite à passer « un accord avec Emmanuel Macron »

Comme l’écrit le JDD, vu les doutes des Marcheurs la constitution d’une « alliance » avec le MoDem et d’autres composantes de la majorité « va redonner un peu d’air à un mouvement à bout de souffle ».

Récemment, le maire de Nice Christian Estrosi a appelé la droite dans un entretien au Figaro à passer « un accord avec Emmanuel Macron » en vue de l’élection présidentielle de 2022, précisant que ceci se ferait sous conditions.

Pour lui, l’entente est possible entre LREM et LR si Emmanuel Macron reprend les engagements de la droite sur la « santé » et la « sécurité », l’appelant à « agir avec force pour établir l’autorité et l’ordre ».

 

LREM perd sa majorité absolue à l’Assemblée

En mai, un neuvième groupe politique avec des Marcheurs et ex-Marcheurs, composé de 17 députés, a été « déposé officiellement » à l’Assemblée.

LREM a dès lors perdu sept de ses membres ou apparentés, tombant à 288, juste sous le seuil de la majorité absolue (289 sièges) détenue jusqu’alors. Un symbole fort même si le groupe majoritaire peut s’appuyer sur les 46 MoDem et la dizaine d’élus Agir.

D’autres départs ont également eu lieu. Le délégué général de La République en marche Stanislas Guerini a commenté le départ de plusieurs députés du groupe. Selon lui, ils ne sont pas partis au bon moment et pas pour les bonnes raisons, alors que le pays doit sortir de la crise liée au coronavirus.

À lire, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est marrant je me disais cet après-midi : Apres toute cette crise du couillonavirus, y aura t-il encore des gens assez abrutis pour voter Macron ?
    30 000 morts (si les chiffres sont vrais mais peu importe) contre 9000 en Allemagne par exemple.
    10 000 minimum évitables en France en tout cas (Tests, isolement, traitement HCQ...).
    Malheureusement je pense qu’il y aura une "alliance" autour de Macron pour faire face à "l’estremedroite", comme Estrozizi le préconise.

    Je ne vote plus depuis plusieurs années, donc je m’en fous, mais j’aimerais qu’ils se prennent une claque monumentale comme jamais vu auparavant et que cela soit suivi de procès pour avoir engendré un stress et une angoisse horrible pour beaucoup de français.

    Des têtes doivent êtres coupées.

     

  • On peut penser que c’est un destin à la François Hollande qui attend Macron en 2022. Il sera dans l’incapacité de se présenter tant il manquera de soutiens et les sondages d’intention de vote seront mauvais.

     

  • Jacques Attali avait dit qu’après Macron se serait une femme donc pas d’inquiétude, un fusible ça se change...

     

  • Il n’a qu’à renommer son parti En Pause si En marche c’est fatiguant !

     

  • 2022 la bourgeoisie , la partie ( encore contentée ) de la nation ( plus la partie cocue mais contente , le grand mystère !) sera derrière le Macron qui fera un parti nouveau ou tous les faux culs " libéraux " : Républicians néocons , écolos pro -Otan , faux socialos vrais gauchistes seront sommés de rappliquer , défense de classe oblige . L opposition bien sûr sera sioniste , nationale sioniste et l ’enjeu inexistant . Vive l ’abstention ! qui devient un vrai devoir civique .


  • Je remarque qu’en ce moment, les Républicains font mouvement... Sarkozy semble être sur des charbons ardents, la situation politique est devenue intenable pour les adeptes de la Macronie, ils se dispersent... Macron se lance des défis de vouloir régenter le Monde avec ses voyages au Liban, en Irak, ect ... C’est encore un peu brouillon, mais la Droite va reprendre du poil de la bête, on est quasiment dans une ambiance de précampagne... Par ailleurs, vu le mécontentement du Peuple au sujet de toute la "masquarade" du Covid 19, c’est une aubaine pour Sarkozy pour tenter de reprendre la main... À suivre...

     

    • Marie-Claude, d’accord avec votre analyse.

      Si on prolonge. Le problème ne vient pas de l’offre mais de l’attente. Celui qui proposera du Sarkozy, du Macron, aura les suffrages, quelque soit le challenger. Les idées de la belle droite ou/et de ER sont très loin du peuple qui vote. La France entre, artisan, PME et retraite a besoin d’être rassurée.


    • Si après tous ce qu’a fait ce nabot, les Français sont quand même prêt à revoter pour lui et à élire Sarko, et bien c’est que ça en est fini du peuple de France. Il faut arrêter de se trouver des excuses au bout d’un moment..
      Quand on a atteint le fond de la cuve, il faut l’admettre c’est tout.


    • Salvador

      Ils avaient bien eu le temps de le découvrir comme ministre de l’intérieur. Grande gueule et inefficace. Pourtant ils ont voté pour lui. A coup de piqûre sémourienne quotidienne, ils sont chaud bouillant pour quelqu’un qui leur vendra de la sécurité. Avec Sarkozy, ils ont toujours confondu fermeté avec agitation quasi pathologique.


  • Les gens, même ici, qui ont voté pour « ça »... C’est leur projet !


  • Ce parti complètement bidon était voué à finir dans les poubelles de l’Histoire. En Marche c’est un peu comme une bulle spéculative. Du vent...

     

    • en attendant, ça a permis d’élire le mac rond
      c’était le but


    • Tous les partis sans exception sont devenus bidon comme les personnes qui les composent. La démocratie n’est plus qu’un mot creux ; rappelez-vous les bidouillages de Pasqua, les découpages électoraux pour échapper à une claque. Assurément ils ne se présentent que pour la situation privilégiée du poste. Qu’est-ce que c’est que ces mandataires qui ne rendent jamais compte de leur mandat à leurs électeurs-mandants, sinon des escrocs ? Alors, voter est pour moi terminé car même lorsqu’ils se ramassent un 15% effectif tous les media et eux-mêmes parlent de "majorité " Quel foutage de gueule !


  • Il se rend compte que lrem c’est d’la merde, nous on l’a vu bien avant qu’il ait fait son hold-up à l’Élysée.
    Des mous du bulbe, voilà tout ce que ce parti représente.
    Qu’il dégage ce chien galeux et qu’il termine dans les poubelles de l’histoire. Et que tous les autres partis aillent se faire enculer, ils ne valent pas mieux.


  • Tout ça pour faire croire qu’on est en démocratie puisque Macron pourrait perdre...

    La bonne blague !

    Macron est sûr à 99 % d’être réélu puisque JLM est cuit, quant à MLP elle est nulle.

    En fait, les médias nous font croire à un changement possible pour mieux flatter la prouesse d’EM à se faire réélire.
    Le plus troublant c’est que même ici certains mordent à l’hameçon !

     

    • Si en face de Macron il y a une chèvre,
      une moule, une plante, une roue de bicyclette,
      un camioneur, un pingouin, une pingouine,
      un haltérophile, etc...
      Je voterai pour qu’il dégage.
      Même si l’oligarchie nous met un nouveau pion,
      les gens comprennent doucement que l’europe,
      et surtout la commission européenne c’est elle
      et la haute finance qui nous dirige.
      Mais peut-être, vu la tournure des évènements,
      et la dictature sanitaire imposée,
      il est vraisemblable qu’il dégage avant.
      Surtout si Trump est réélu.


    • Tout à fait, il n’y aucune chance que Macron ne soit pas réélu.
      La stratégie à été pensé et commence à être mise en place sous nos yeux.
      Le seul cas ou Macron perd au 2nd tour est contre un ecolo.
      Il faut donc
      1/ que macron soit au 2nd tour
      2/ Qu’il n’y ai pas un ecolo
      Pour cela : LA SECURITE
      Ca fait mécaniquement monter Marine qui est poussée naturellement à en rajouter (et accessoirement abandonner le social), et ca fait tout autant mécaniquement baisser la gauche et les ecolos (même si cohalisés). Accessoirement il faut aussi eviter que la droite ne se reconstruise mais c’est pas compliqué, ils sont tellement cons.
      Et voilou c’est dans la poche.


    • @eperigourdin

      Le problème est plus compliqué que ça .Il y a une crise politique comme jamais en France .Les Français ne veulent plus de ces gens-là parce qu’ils sont tous grillés .Les votes aujourd’hui ne représentent plus rien, c’est pour cela que les gens se déplacent de moins en moins, voire plus du tout .Donc on a comme élu le moins grillé, mais la majorité n’en veut pas et la fête continue .Il n’y aura un changement que le jour qu’il y aura un homme ou une femme providentielle, qui sortira de nulle part et qui aura un projet .Ce n’est pas un candidat qu’il nous faut, mais un vrai leader avec des couilles énormes, et un vrai patriote qui va oser .Sinon, ce sera peiné perdue..


    • Comme dit le docteur Ploncard d’Assac, on n’est pas à l’abri d’une surprise comme Fillon qui passe devant sarkozi et juppé aux primaires républi.. oups de droite.
      La surprise Poutine ancien du KGB ou la surprise Trump...
      Prions


    • @fadge, votre (bonne) analyse ne prend pas en compte l’hypothèse qui colle la plus à l’ingénierie en cours.
      A savoir un Etat de droit qui s’efface progressivement devant l’urgence sanitaire, écolo et terroriste et fait voter des lois d’exceptions sous Etat d’urgence, en profitant de l’inertie post stratégie du choc.

      Ce qui signifie que le prochain PR ou élu à la magistrature suprême, devra cocher toutes les cases du triptyque lié aux risques sanitaire-écolo-terroriste.
      A mon sens, Macron ne les coche pas ou pas encore, ce qui n’exclue donc pas l’émergence d’une nouvelle personnalité coopté par l’Etat profond.

      En outre, je rejoins ceux qui pensent que le risque terroriste va redevenir le principal Item après la séquence Covid, dans la dialectique du catastrophisme globalisé.


  • Le libéralisme capitaliste est un rasoir a DEUX lames :

    la gauche qui prépare l’après Capital par les rapports sociaux, par le sociétal
    la droite qui prétend conserver l’avant Capital mais qui entérine TOUJOURS le Capital

    La gauche est morte en suivant le libéralisme capitaliste gauche/droite
    C’est le tour de la droite maintenant.

    A bas l’économie politique !

     

  • Macron parle d’un gouvernement de "coalition" et n’est pas loin de tenter de rétablir la proportionnelle : mais les sionistes l’en empêcheront .


  • il sera le dernier président de la république, après c’est le chaos


  • Voter ne sert à rien. Mais pour ceux qui y tiennent, je suggère de voter pour Philippot.

     

  • #2541407

    "Le parti est en train de mourir...."
    Qu’ils crèvent !!! Tous !


  • "Le parti est en train de mourir" Enfin !


  • Parce que ce truc a été vivant à un moment donné ?! Il y a comme ça des choses, comme des personnes, dont on apprend l’existence à l’annonce de leur mort. Tout ça est une énorme fiction.


  • Il peut se présenter sous l’étiquette LR ou Insoumis, ou les Verts ou Socialo, ce sont tous les mêmes escrocs interchangeables avec les mêmes politiques mortifères et la même corruption. La France est devenue le pays le plus corrompu au monde.


  • De quel parti parle t’on : LREM et comme la cabane d’un SDF construite a partir de tout ce qui tombe sous la main !
    En plus d’un incompétence totale !!!


  • Je lis beaucoup de commentaires contre le vote en prétextant que ça ne sert à rien. Ils ont certainement raison dans l’immédiat mais imaginez que tous les mécontents se déplacent et mettent ce qui leur plaît dans l’enveloppe : Soral, Dieudonné, merde, un bout de PQ etc... une majorité de bulletins nuls enverrait un message assez clair.
    J’ai tendance à penser que ne pas voter c’est leur faire un chèque en blanc ou leur montrer notre inertie et ils en profitent pour se dispenser de toute limite.


  • Les partis en France .. .
    Si on leur coupe le fric planqué en masse plus le médiatique bidouillé ... ? Quelle idéologie et donc quel avenir enfin pour la France ?
    ...
    La vie politique en France .. ?
    Vraiment des "partis" ou alors des nanties et nantis qui jouent un rôle ... comme au théâtre .. ??


  • Récemment il disait aussi que la république ne tolèrerait pas d’ « aventure » séparatiste. Un rapport avec la déchéance de Tous les partis, y compris le nouveau et pompier « en marche » ?


  • Les élections sont truquées mais il n’aura pas l’occasion de se représenter car comme les trois autres avant lui, il n’a pas de bilan et de plus représente une véritable plaisanterie à l’international.
    Ce qui est normal, le capital étant fini et ne distribuant plus que des dettes. La classe moyenne est divisée, elle a opté pour la survie à court terme, ce qui signifie sa mort prochaine.


  • Je m’étonne de l’étonnement des militants LREM : quoi de plus normal pour La République EN MARCHE que d’être un parti de godillots ? N’avaient-ils donc pas compris le deal ?


Commentaires suivants