Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le patron des JO de Tokyo sur la sellette pour des propos sexistes

[…]

Le président du comité d’organisation des Jeux olympiques de Tokyo 2020, Yoshiro Mori, s’est excusé jeudi dans un média japonais pour des propos sexistes qu’il a tenus la veille et a évoqué l’éventualité de démissionner, s’il y était contraint. […]

 

Lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi, il a toutefois assuré qu’il n’avait pas l’intention de démissionner. Ces déclarations « allaient à l’encontre de l’esprit des Jeux olympiques et paralympiques » et étaient par conséquent « inappropriées », a reconnu Yoshiro Mori lors d’une conférence de presse à Tokyo. « Je voudrais retirer ce que j’ai dit », a-t-il ajouté, disant vouloir s’excuser « auprès de tous ceux qui se sont sentis offensés ». « Je n’ai pas l’intention de démissionner », a-t-il cependant affirmé, rappelant son « sacrifice personnel pendant sept ans » au service de l’organisation des JO, reportés d’un an à cet été (23 juillet-8 août) à cause de la pandémie de coronavirus.

Mercredi, cet ancien Premier ministre du Japon (2000-2001), âgé de 83 ans, s’était plaint que « les conseils d’administration avec beaucoup de femmes prennent beaucoup de temps », car elles ont, selon lui, du mal à finir leurs interventions, selon des propos rapportés par le journal nippon Asahi.

« Les femmes ont l’esprit de compétition. Si l’une lève la main [pour intervenir, NDLR], les autres croient qu’elles doivent s’exprimer aussi. C’est pour ça que tout le monde finit par parler », avait-il développé lors d’une réunion avec le comité olympique japonais qui était ouverte à la presse. Yoshiro Mori s’était aussi félicité que les femmes membres du comité d’organisation de Tokyo 2020 sachent « rester à leur place ».

[…]

Yoshiro Mori, connu pour avoir déjà commis de nombreux impairs, notamment quand il était Premier ministre du Japon, a aussi engendré en début de semaine une autre controverse en affirmant haut et fort que les JO de Tokyo se tiendraient cet été quoi qu’il arrive concernant l’évolution de la crise sanitaire dans le monde.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur lepoint.fr

 

Le Japon, entre tradition et « progressisme », sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2659113

    « Les femmes ont l’esprit de compétition. Si l’une lève la main [pour intervenir, NDLR], les autres croient qu’elles doivent s’exprimer aussi. C’est pour ça que tout le monde finit par parler »

    Ah oui, effectivement, nous sommes en plein crime de haine caractérisé. Oubliez l’appel à la démission, sortez directement la guillotine sèche ; il n’y aucun autre recours qui puisse se concevoir raisonnablement au vu des circonstances.

    De grâce, ménagez Felix Niesche et ne lui parlez pas de cet article, je crois qu’il pourrait avoir des gestes malheureux. Moi-même, qui suis pourtant modéré sur la question, j’ai déjà comme des spasmes.

     

  • "United by emotion" (photo)

    bah faut savoir ce que tu veux Yoshi !


  • "Pourquoi, chez nous, tout le monde ment-il ?"
    Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski, Journal d’un écrivain.


  • " Si l’une lève la main, les autres croient qu’elles doivent s’exprimer aussi. C’est pour ça que tout le monde finit par parler ."
    C’est tellement vrai . Mais cet esprit de compétition s’estompe avec la solidarité féminine , surtout pour vilipender un homme .


  • Ce monsieur voudrait que les femmes qu’il est obligé de cotoyer jacassent moins, si j’ai bien compris. Il a de l’espoir. Elles parlent boulot ou chiffons, d’ailleurs ?


  • Y aura-t-il des transsexuels dans les équipes de femmes ou même compétissant contre des femmes ?

    Que les femmes pipelettes aillent toutes se faire inoculer quand le temps est compté : c’est clair ? D’autant qu’elles n’arrivent pas à pieds par la Chine...
    Cela vaut aussi pour les gus qui n’ont rien à dire : même moi, sauf que je m’inscris dans la lignée d’Audiard et du regretté Phano : « Ce n’est pas parce qu’on a rien à dire... »
    Ceci étant dit et dan sla mesure où il n’existe pas de mètre pour mesurer la sincérité des belles paroles, comme notre nippon moderne mais tel que le rappelait l’ami Coluche, autre humoriste controversé : « Je m’excuse, mais merde ; je m’excuse ! »

    Cependant, il est dans la nature des femmes de tisser du lien social par la jactance, puisque que c’était leur rôle ancestral cependant qu’il était indispensable aux gonzes de fermer leur clapet s’ils ne voulaient pas effrayer leurs proies durant la chasse*. Ainsi en est-il de leur vision affûtée au lointain cependant que ces dames ont un champ plus large pour les mêmes raisons évoquées plus haut : bavarder avec sa voisine de gauche, surveiller que le feu ne s’éteigne pas au centre et faire gaffe aux chiards qui jouent à gauche.

    Quand les comiques du sociétal auront intégré que l’évolution se fait au long cours sur des millions d’années et pas sur les 10 jours de cicatrisation de leurs nombrils, nous aurons enfin des vacances. Ainsi que celle au singulier : la vacance de l’esprit...

    * Ce qui est l’inverse pour les lionnes que l’on ne traitent pas de sexistes.


  • S’excuser d’analyser une caractéristique de genre, une banalité comportementale ? Le politiquement correct est il à se point prégnant qu’il faille mentir pour ne pas froisser ?


  • « Les femmes ont l’esprit de compétition. Si l’une lève la main [pour intervenir, NDLR], les autres croient qu’elles doivent s’exprimer aussi. C’est pour ça que tout le monde finit par parler »

    C’est la stricte vérité. Regardez un peu les réseaux sociaux et vous verrez bien.


  • #2659771

    J’ai rencontré un retraité une fois qui m’avait confié qu’il n’a jamais voulu se marier ... sans être homo pour autant ... parce qu’il avait été en charge de plus de 300 femmes dans une usine pendant des années , et quand il a vu à quel point elles se crêpaient les chignons pour des oui et des non à longueur de journées , ils ne pouvait plus les saquer !!!


  • Vive le Japon


  • Les JO sans la Russie c est une offense à l universalité des jeux et une soumission aux yankees donc je les boycotterai !


  • Si on suit sur l’article juste avant, sur les noms japonais avant le prenom, dans les pays slaves on a toujours fait pareil.
    Pareil ici, le japonais ne se laisse pas dicter sa loi par une femme, en temps normal.

    Est-ce que Sasuke dans Naruto en a quelque chose a faire des elucubrations de Sakura jusqu’a la saison 10 des Shippuden ? Non.

    Si Sangoku avait écouté Chichi, DBZ n’aurait jamais existé. Il ne se serait jamais entrainé, et ses loisirs auraient été "le sport et la lecture"... (Le début du Broly 1)


Commentaires suivants