Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le pédophile Jeffrey Epstein travaillait-il pour le Mossad ?

 

L’ampleur de l’espionnage israélien dirigé contre les États-Unis est une histoire énorme qui n’est que rarement abordée dans les médias grand public. L’état juif est régulièrement en tête de liste des pays soi-disant amis qui font de l’espionnage agressif contre les États-Unis, et le juif américain Jonathan Pollard, qui a été emprisonné en 1987 pour avoir espionné pour Israël, est maintenant considéré comme l’espion le plus dommageable de l’histoire des États-Unis.

 

La semaine dernière, j’ai écrit un article expliquant que les espions israéliens, qui opèrent plus ou moins librement aux États-Unis, sont rarement embêtés, et encore moins arrêtés et poursuivis, parce que les échelons supérieurs du gouvernement ne sont pas disposés à le faire. J’ai cité le cas d’Arnon Milchan, un producteur de films hollywoodiens milliardaire dont la deuxième vie consistait à voler des technologies secrètes aux États-Unis pour permettre le développement du programme d’armes nucléaires israélien, ce qui était tout à fait contraire aux intérêts américains. Milchan a été impliqué dans un certain nombre d’autres vols et ventes d’armes pour le compte de l’état juif, à tel point que l’on prétend que son travail de producteur de films était moins lucratif que son travail d’espion et de marchand d’armes sur le marché noir, pour lequel il travaillait sur commande.

Le fait que Milchan n’ait jamais été arrêté par le gouvernement étatsunien ou même interrogé sur ses activités illégales, qui étaient bien connues des autorités, n’est qu’une manifestation de plus de l’efficacité du pouvoir sioniste à Washington. Une affaire beaucoup plus convaincante impliquant un possible espionnage avec des manifestations politiques majeures vient de refaire surface. Je fais référence à Jeffrey Epstein, le milliardaire « financier » de Wall Street qui a été arrêté et accusé d’exploiter sexuellement un « vaste » réseau de filles mineures, à partir de ses hôtels particuliers à New York et en Floride ainsi que de son île privée dans les Caraïbes, que les visiteurs appelaient « Orgy Island ». Parmi d’autres associés de grande valeur, on prétend qu’Epstein était particulièrement proche de Bill Clinton, qui a volé des dizaines de fois à bord du 727 privé d’Epstein.

Epstein a été arrêté le 8 juillet après avoir été inculpé par un grand jury fédéral à New York. Plus d’une décennie s’était écoulée depuis qu’Alexander Acosta, le plus haut procureur fédéral de Miami, qui est maintenant secrétaire au Travail du président Trump, avait accepté de négocier le plaidoyer portant sur des allégations similaires de pédophilie, négociation qui n’a pas été partagée avec les accusateurs avant d’être finalisée devant la cour. Il y aurait eu des centaines de victimes, dont environ 35 ont été identifiées, mais Acosta a délibérément refusé aux deux plaignants de témoigner devant le tribunal avant que la peine soit prononcée.

L’intervention d’Acosta a permis à Epstein d’éviter à la fois un procès public et une éventuelle peine de prison fédérale, et de ne purger que 13 des 18 mois prononcés dans la prison du comté de Palm Beach, pour avoir prostitué des filles en Floride. Pendant sa détention, il était autorisé à quitter la prison pendant seize heures, six jours par semaine, pour travailler à son bureau.

Les crimes d’Epstein ont été commis dans son manoir de Manhattan (56 millions de dollars) et dans sa villa au bord de l’océan, à Palm Beach en Floride. Les deux résidences étaient équipées de caméras cachées et de microphones dans les chambres à coucher, qu’Epstein aurait utilisés pour enregistrer les rapports sexuels entre ses invités très en vue et ses filles mineures, dont beaucoup venaient de milieux pauvres et étaient recrutées par des proxénètes pour se livrer à ce qui était décrit par euphémisme comme des « massages », pour de l’argent. Epstein ne faisait apparemment aucun effort pour cacher ce qu’il faisait : son avion s’appelait le Lolita Express.

Les Démocrates réclament une enquête sur l’affaire Epstein, ainsi que la démission d’Acosta, mais ils pourraient bien finir par regretter leurs demandes. Trump, la véritable cible de la fureur d’Acosta, ne connaissait apparemment pas les détails de la négociation de plaidoyer qui a mis fin au procès Epstein. Bill et Hillary Clinton étaient, par contre, des associés très proches d’Epstein. Bill, qui a volé au moins 26 fois à bord du Lolita Express, pourrait être impliqué dans des actes pédophiles étant donné ses antécédents et son manque relatif de morale conventionnelle. Lors de ces nombreux voyages, Bill refusait l’escorte des services secrets, qui auraient été témoins de tout comportement répréhensible. Lors d’un long voyage en Afrique en 2002, Bill et Jeffrey étaient accompagnés de l’acteur pédophile Kevin Spacey et d’un certain nombre de jeunes filles, des « employées » à peine vêtues, identifiées uniquement comme « masseuses ». Epstein a également été l’un des principaux donateurs de la Fondation Clinton et était présent au mariage de Chelsea Clinton en 2010.

À l’approche d’une année électorale, les Démocrates ne voudraient guère que l’on rappelle au public les exploits de Bill, mais il faut se demander jusqu’où l’enquête pourrait aller. Il y a aussi un angle d’attaque possible contre Donald Trump. Bien que Donald n’ait peut-être pas souvent voyagé à bord du Lolita Express, il a certainement évolué dans les mêmes cercles que les Clinton et Epstein à New York et Palm Beach, et il est, selon ses propres termes, aussi amoral que Bill Clinton. En juin 2016, une certaine Katie Johnson a intenté une action en justice à New York en prétendant qu’elle avait été violée à plusieurs reprises par Trump lors d’une soirée organisée par Epstein, en 1993, alors qu’elle n’avait que 13 ans. Dans une interview accordée en 2002 au New York Magazine, Trump déclarait : « Je connais Jeff depuis quinze ans. C’est un mec génial…. c’est très amusant d’être avec lui. On dit même qu’il aime les belles femmes autant que moi, et beaucoup d’entre elles sont plutôt jeunes. Sans aucun doute, Jeffrey aime sa vie sociale. »

Les enquêtes très sélectives sur les actes répréhensibles, de même que les dénonciations, sont la règle du jeu à Washington, et l’affaire Epstein présente également toutes les caractéristiques d’une importante affaire d’espionnage, peut-être liée à Israël. À moins qu’Epstein ne soit un pédophile extrêmement malade qui aime regarder des films d’autres hommes baisant des filles de douze ans, le fait que tout était filmé ressemble aux actes d’un service de renseignement sophistiqué qui compilerait des documents pour faire chanter des personnalités politiques et autres personnalités publiques. Il ne fait aucun doute que, dans la plupart des cas, les personnes faisant l’objet d’un chantage coopéreraient avec le gouvernement étranger concerné pour éviter un scandale majeur. C’est ce qu’on appelle recruter des « agents d’influence ». C’est ainsi que fonctionnent les services de renseignement.

Le fait qu’Epstein était perçu comme étant lié au renseignement est clairement visible dans les commentaires d’Acosta dont l’équipe de transition de Trump a autorisé la publication. On lui demandait : « L’affaire Epstein va-t-elle poser un problème [pour les audiences de confirmation des charges] ? » Acosta avait expliqué, avec une apparente désinvolture, qu’à l’époque il n’avait eu qu’une seule réunion sur l’affaire Epstein. Il avait conclu un accord de non-poursuite avec l’un des avocats d’Epstein parce qu’il « lui a été demandé » de se retirer, en lui rappelant qu’Epstein était au-dessus de son niveau. « On m’a dit qu’Epstein appartenait aux renseignements et qu’il fallait le laisser tranquille. »

Les questions que soulève la richesse d’Epstein suggèrent également un lien avec une agence gouvernementale secrète aux poches bien garnies. Le New York Times rapporte que « ce qu’il faisait exactement avec son portefeuille de clients était assez secret, comme l’étaient la plupart des noms de ceux pour qui il travaillait. Il prétendait avoir un certain nombre de milliardaires comme client, mais le seul connu était Leslie Wexner, le fondateur milliardaire de plusieurs chaînes de détail, dont The Limited. »

Mais de quel service de renseignements s’agit-il ? La CIA et les services russes du FSB sont des candidats évidents, mais ils n’auraient aucun motif particulier d’acquérir un agent comme Epstein. Il ne reste qu’Israël, qui a toujours désiré avoir un groupe stable d’agents d’influence de haut niveau en Europe et aux États-Unis. Le contact d’Epstein avec les services de renseignements israéliens peut avoir été établi de façon plausible par le biais de ses associations avec Ghislaine Maxwell, qui aurait été sa principale fournisseuse de jeunes filles. Ghislaine est la fille de Robert Maxwell, décédé ou peut-être assassiné dans des circonstances mystérieuses en 1991. Maxwell était un homme d’affaires anglo-juif, de profil très cosmopolite, comme Epstein, un multimillionnaire qui était très controversé à cause de ce qui était considéré comme ses liens permanents avec le Mossad. Après sa mort, Israël lui a offert des funérailles nationales au cours desquelles six chefs des services de renseignements israéliens, anciens et actuels, ont écouté le premier ministre Yitzhak Shamir prononcer son éloge : « Il a fait plus pour Israël que ce que l’on peut en dire aujourd’hui »

 

 

Epstein tenait un cahier personnel permettant d’identifier plusieurs de ses contacts, cahier qui est maintenant entre les mains des enquêteurs. Il contient quatorze numéros de téléphone personnels appartenant à Donald Trump, dont ceux de son ex-femme Ivana, de sa fille Ivanka et de son épouse actuelle Melania. Il contient également ceux du Prince Bandar d’Arabie Saoudite, de Tony Blair, de Jon Huntsman, du sénateur Ted Kennedy, de Henry Kissinger, de David Koch, de Ehud Barak, d’Alan Dershowitz, de John Kerry, de George Mitchell, de David Rockefeller, de Richard Branson, de Michael Bloomfield, de Dustin Hoffman, de la Reine Elizabeth, du Roi Salman d’Arabie Saoudite, et d’Edward de Rothschild.

Le Mossad aurait exploité les contacts d’Epstein, organisant leur coopération en faisant en sorte qu’Epstein les invite dans des endroits exotiques pour leur fournir ripailles et bon vins, puis femmes et divertissements. S’ils refusent de coopérer, il sera toujours temps de les faire chanter, avec ces photos et ces vidéos de leurs rapports sexuels avec des mineures.

Il sera très intéressant de voir jusqu’à quel point ira l’enquête sur Epstein et ses activités. On peut s’attendre à ce que des efforts soient faits pour protéger les hauts responsables politiques comme Clinton et Trump et pour éviter toute enquête sur un éventuel rôle israélien. C’est la pratique normale, comme en témoignent le rapport sur le 11 Septembre et l’enquête Mueller, qui ont tous deux évité toute enquête sur le rôle d’Israël. Mais cette fois, s’il s’agissait bien d’une opération israélienne, il pourrait s’avérer difficile de camoufler l’histoire, car son aspect pédophile a déclenché une colère publique considérable dans tout l’éventail politique. Le sénateur Chuck Schumer, autoproclamé « protecteur » d’Israël au Sénat, demande haut et fort la démission d’Acosta. Il pourrait changer d’avis s’il s’avère qu’Israël joue un rôle important dans l’histoire.

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2259642
    le 16/08/2019 par Don Diego de la Nanas
    Le pédophile Jeffrey Epstein travaillait-il pour le Mossad ?

    Maintenant je comprend mieux pourquoi Trump est autant au service de Nethanyahu, a t-il des dossiers ?

     

    • @Don Diego de la Nanas
      Demandez vous aussi pourquoi quand des soldats flinguent des gosses en Palestine, quand l’armée la plus morale envoie des avions de guerre bombarder des civils, quand des terres séculaires sont volées devant les caméras du monde entier à des paysans là depuis toujours, personne ne bouge, à votre avis ?
      Le chantage est efficace car les clichés sont nets et les vidéos fidèles !


  • c’est simple:on verra qui declenchera la guerre contre l’iran. Trump ou un.e democrate ?


  • C’est mauvais pour Israel...

     

    • aucun média excepté les médias alternatifs comme Panamza qui fait du très bon boulot n’évoque les connections d’Epstein avec Israël et pour cause ils appartiennent directement ou indirectement à un membre de la "communauté".


  • #2259672

    . " Le sénateur Chuck Schumer, autoproclamé « protecteur » d’Israël au Sénat, [...] "

    Quid des milliardaires d’extrême-gauche George Soros, Tom Steyer et Michael Bloomberg qui auraient acheté le contrôle du Congres ?*

    Curieux qu’ils ne figurent pas dans le carnet " bleu-rose pédo " d’Epstein... il faut croire qu’il sont plus près de Soleil que les autres... (un meilleur service de sayan rendu encore, octroierait-t-il un meilleur positionnement dans la hiérarchie de la pyramide ?) ;

    quand à savoir qui est le "Soleil"... qui garde ses "anges" (Epstein, Ghislaine et consorts) auprès de lui, tout contre lui... ?

    Et le peuple dans tout cela, à quel vérité lui permettra-t-on d’avoir accès un jour ?

    * voir l’article d’E&R du 8 août dernier

     

    • #2259894

      Le réseau Epstein était un réseau pédophile de chantage internationale piloté par le Mossad au profit de l’État profond US.... (((État profond))))*
      Ce réseau c’est la tête d’une tentacule, certes très grosse, mais quand même d’une seule tentacule d’une pieuvre gigantesque !


  • L’auteur initial est Philip Giraldi. Auréolé de son titre d’ancien analyste de la CIA, il publie facilement, mais bon, il pourrait surement travailler un peu plus en profondeur.

    Il n’y a en réalité aucun indice particulier permettant d’impliquer le Mossad. Si ce dernier avait voulu recruter Epstein, il n’avait absolument pas besoin pour cela qu’Epstein couche avec la fille de Maxwell. D’autant que cette dernière n’aurait pu au pire être qu’un agent très subalterne du mossad, et qu’étant nettement plus jeune et sans intelligence particulière, elle a toujours été l’amoureuse manipulée par Epstein, pas l’inverse.
    Donc : zero indice substantiel pour l’hypothèse Mossad. C’est juste l’idée qui se présente en premier à l’imagination, au point que j’en avais parlé dès le 10/07, plusieurs jours avant Giraldi, ici même dans les tous derniers commentaires du premier article d’E&R sur l’arrestation d’Epstein : https://www.egaliteetreconciliation...

    Par ailleurs, il est maintenant bien connu qu’il y a par contre des liens prouvés d’Epstein avec Ehud Barak. Or ce dernier est un ancien dirigeant du renseignement militaire israélien. De ce point de vue, cet ancien article de Giraldi est obsolète.
    Et rien n’oblige à exclure complètement la CIA par ailleurs, ce que Giraldi fait pourtant.

    Quant aux théories de Giraldi sur l’impunité de Milchan : Bof, c’est à coté de la plaque.
    Car, si on prend 10 minutes pour comprendre l’explication technique de ce qu’est un krytron (juste une lampe comme celle des vieux postes radios, avec une géométrie interne particulière), et si on fait aussi attention aux dates des hauts faits de Milchan, comparées aux dates de la bombe israelienne, on comprend que Milchan est un petit sayan et un grand mytho, raison pour laquelle il a pas été embété plus que ça pour ses petits trafics de krytrons. Concrètement, Milchan a fait économiser à Israël ce que cela aurait couté de redévelopper la chaine de fabrication d’une technologie datant de la seconde guerre mondiale.

     

    • #2259769

      Si Epstein ne "vendait" pas ses preuves à Israël, il pouvait en vendre aux russes, d’où s’expliquerait son immense fortune et aussi l’épatante russophilie de Trump... Bill Clinton avait aussi une curieuse sympathie pour la Russie...


    • Si Epstein ne "vendait" pas ses preuves à Israël, il pouvait en vendre aux russes, d’où s’expliquerait son immense fortune

      Il y a une explication plus directe à sa fortune : Il vendait son silence à ses victimes. Et pour sa comptabilité, officiellement il leur facturait ses services de conseiller financier.

      Un gros indice en ce sens, est une bizarrerie dans son activité financière : Alors que les pros se rémunèrent habituellement par une commission sur les transactions ou sur les bénéfices réalisés, lui se faisait verser un forfait (flat fee) ; Autrement dit, il n’avait pas besoin de travailler réellement, si l’on comprend bien ce qu’il raconte dans cet ancien interview rapporté il y a deux jours par Bloomberg sous le titre "The Epstein Tapes : Unearthed Recordings From His Private Island".

      Pour autant, je ne dis pas qu’Epstein n’a jamais rien trafiqué avec aucun service.
      Car ce serait peu vraisemblable, vu que son activité de maître chanteur visant les gros poissons, même dans le cas où il l’aurait montée tout seul, devait fatalement susciter fortement leur intérêt. Mais je pense qu’on a tort de croire que "Epstein007, créature du Mossad, ou autre équivalent" est une vérité établie. Ce n’est qu’une hypothèse, et elle n’est pas vraiment supérieure aux autres.


  • Une information sur une personnalité "déviante" n’a pas de prix...ou a un prix...et comme tout ce qui a un prix se négocie...c’est l’abc du chantage...


  • Epstein était dangereux. Il se serait mis à table pour sauver sa tête. Il a donc été suicidé comme de bien entendu. C’est bizarre ces morts en chaîne autour des Clinton’s !!!

     

    • #2259740

      Les morts autour des Clintons ? Tu n’as aucun rien vu. Tommy Sotomayor y a diffusé sur son site un docu de presque 4h. Long ? J’ai presque tout écouté d’une traite. Ce serait bien que E&R en parle aussi. C’est tout simplement pour en avoir froid dans le dos.

      https://tjskoc.com/thekillerclintons/


    • Parce que vous pensez qu’un gonze de ce gabarit, disposant de moyens colossaux et rompus aux ficelles les plus glauques ne peux plus parler une fois neutralisé : il suffit juste qu’un lien ne tombe sur toutes les rédactions du monde (des plus putaccia aux plus zélées) et que des serveurs libèrent la parole (les bandes avec les Pierpoljacks en train de partouzer des mineures) pour que la pyramide ne s’effondre comme la 7ème tour du WTC : cette fois-ci, sans mystère aucun ; un Lolita Express dans sa tronche...


    • @sedetiam

      Votre remarque est quasi évidente et certaine, et nous avions oublié cela ! Le b-a-ba du maître chanteur, à ce niveau là, c’est effectivement d’avoir organisé "pour le cas où il lui arriverait un malheur" un mécanisme de vengeance posthume qui se déclencherait automatiquement s’il laisse passer un certain temps sans donner signe de vie.
      D’où :
      - soit il s’est réellement suicidé, après avoir constaté que ceux qu’ils pouvait faire chanter étaient impuissants à le sortir de là,
      - soit ces derniers n’étaient pas impuissants, et ils ont donc organisé son remplacement/exfiltration, et il est bien vivant, quelque part sur la planète,
      - soit ceux qui l’ont liquidé sont des ennemis des victimes du chantage, et leur but final est précisément de déclencher les révélations.

      On va bien voir s’il sort quelque chose dans les semaines ou les mois prochains.


  • A part ça le complot de personnalités juives n’existent pas...


  • #2259698

    "l’efficacité du pouvoir sioniste à Washington"

    Vous m’excuserez mais j’ai un peu des doutes sur cette version. Elle est efficace dans la mesure que cela ne préoccupe pas autant les ricains comme on voudrait nous le faire croire et due à la complicité à tous les échelons de la bureaucratie américaine. Comment peut on parler d’efficacité quand on sait que Washington est quasi sous domination juive ? N’est-ce pas Ariel Sharon qui disait "we control america" ?

     

    • N’est-ce pas Ariel Sharon qui disait "we control america" ?

      Cette déclaration a certainement un intérêt historique, mais en soi, elle n’est pas pertinente pour l’actualité présente.
      Songez que Sharon a dit ça il y a une petite vingtaine d’années. Vers la même période, Bill Clinton pouvait aussi objectivement dire : "We control Russia". Or, depuis....

      Vers 2005 ou 2006, Robert Gates a remplacé Rumsfeld à la défense, et le VP Cheney a été mis sur la touche. Depuis, Israël a toujours une influence indue, mais elle est limitée, et l’on ne peut employer le mot "contrôle". Sinon le JCPOA n’aurait jamais pu être signé.


  • Lobby, ?Mafia ?Secte Satanique ?

    Un lobby qui possède la Finance et la fabrication de la Monnaie
    n’est plus un Lobby ,mais un Pouvoir Absolu .
    Une Mafia qui contrôle la totalité de la Politique ,n’est plus une Mafia
    mais un Pouvoir Totalitaire Caché .
    Une Secte Satanique qui décide de la servitude et de l’extermination
    des Peuples ,est UNE SECTE SATANIQUE .
    Que Chacun choisisse son camp .Il n’y a pas de Compromis Possible .
    Trump se croit trop fort ,la Secte lui réserve un sort funèbre !


  • Weinstein, Epstein, Morgan Stern, Goldman Sachs, taxe carbone, JFK, Mossad, 11 septembre, USS Liberty, Bank of Shoah…

    Les contributions d’Israel à l’histoire contemporaine sont très "généreuses", proportionnellement, les pages qui y sont réservées dans les manuels scolaires sont elles, plutôt chiches.

    Les imprimantes et rotatives sont visiblement bien plus occupées à décrire sans fin et jusqu’à la nausée le sempiternel (sempiteternel comme dirait l’autre) nazisme...


  • On n’entend pas les "singes-hurleurs" de France s’exprimer sur cette affaire...
    B*L, Goldn*del, K*lifat... hoouhou, où êtez-vous ?


  • #2259745

    Si la dimension internationale, l’envergure et la finalité (c’est à dire l’espionnage à grande échelle des US au seul profit d’Israël) du système décrit ici semble inédite dans l’histoire américaine, il rappelle finalement assez bien par ses méthodes, celui mis en place par les grands studios hollywoodiens dans les 50’s avec le soutien et la participation du LAPD, du FBI et des tabloïds de LA pour purger l’industrie du cinéma de ses éléments subversifs mais aussi pour faire plier les producteurs indépendants et s’assurer la docilité des stars.

    Le scénario est le même et dans les deux cas il s’agit d’une immense entreprise d’extorsion de fonds, de chantage et de corruption des moeurs au profit d’une obscure nébuleuse cosmopolite et malfaisante.

    Au départ, il y a toujours une célébrité avec des désirs inavouables et un goût prononcé pour certaines déviances reprouvées par la morale et condamnée par la loi. Les hommes de mains des studios (mafieux, agents véreux, privés et autres porte flingue) s’arrangent pour satisfaire la demande du client.

    Le FBI le met sur écoute et organise des filatures. Le LAPD prévient les journalistes de la presse à scandale (the Enquirer, LA confidential,...) et se graisse la patte au passage. Le poisson est pris dans la nasse.

    Ensuite il est facile d’obtenir de lui des confidences, des aveux, des services, des
    dénonciations et quantité d’autres preuves de servilité.

    Balance tes potes cocos, les gouines, les pd, les amateurs de petits garçons.... Renonce a tes cachets mirobolants, signe ce contrat qui t’enchaine à vie, renonce à tourner ce film, témoigne lors d’un procès organisé par le comité des activités anti américaines qui lui même est destiné à servir les ambitions politiques de Hoover (lui-même victime de chantage de la part de Santos Traficante qui était en possession de photos très compromettantes sur lesquelles Hoover apparaissait déguisé en femme). La boucle est bouclée.

    Tout cela est très bien décrit dans les romans de James Ellroy. Mais au fait, qui sont les propriétaires des grands studios depuis leur création ? Quels intérêts ont-ils servis à l’époque ? Ceux de l’Amérique ou ceux d’Israël ?

    Je pense que le système Epstein n’est que la version actuelle d’une entreprise beaucoup plus ancienne au service des mêmes causes : la grandeur d’Israël et la décadence de l’Occident.

     

    • Etre et Durer,

      Tout l’Occident est dans cette situation depuis un siècle .
      Deux guerres mondiales ,et les révolutions russes et allemandes
      de 1917 et 1919 sont les fruits du pouvoir anonyme mondial.
      Trotski,issu d’une riche famille Juive ukrainienne,,organisait pendant
      la guerre civile le transfert clandestin d’œuvres d’art et de bijoux .
      Il alla aux US et avait des contacts avec Hollywood .
      Jaurès ,dans son discours du premier Mai 1895,décrit le mode de fonctionnement
      de la communauté juive en France et du financement des Juifs d’Algérie .
      Jaurès était violemment opposé à la Guerre .
      Pendant la Guerre de l’Opium ,la famille Sassoon faisait une fortune considérable
      en Inde dans les plantations et le trafic de drogue .
      Ce que vous décrivez comme un système global et intégré qui dirige l’Occident
      qui a perdu sa souveraineté monétaire,est un Pouvoir Anonyme et entend le Rester !
      La vanité , la vantardise et l’Impunité des élites juives est en train de les perdre !
      On comprend Pourquoi ,.Soral Combattant stratégique sur le fond et tactique
      sur le front est le seul à décrire et dénoncer ce Système de nature religieuse
      qui intimide ,corrompt et menace le Monde Chrétien !
      Etre et Durer ,Votre article fera date .


  • Epstein était un adepte du transhumanisme et de l’eugénisme qui rappelle un autre nom célèbre !!
    https://www.sciencesetavenir.fr/fon...

     

  • " Comme le rapportait le New York Times, Jeffrey Epstein aurait “à de multiples occasions depuis le début des années 2000 dévoilé devant des scientifiques ses ambitions d’utiliser son ranch au Nouveau Mexique comme une base où une vingtaine de femmes pourraient être inséminées avec son sperme pour donner naissance à ses enfants.“ Comme le résume Jake, un contributeur régulier du forum Transhuman : “Je suppose qu’Epstein croyait réellement que son ADN était supérieur à celui de la plupart des gens.“
    Un complexe de supériorité qui perturbe la conscience ??


  • #2260436
    le 18/08/2019 par Suivre l’argent trouver la vérité
    Le pédophile Jeffrey Epstein travaillait-il pour le Mossad ?

    Suivre l’argent trouver la vérité
    depuis 3 semaines, Serait interessant de voir les mouvement bancaires des comptes de Epstein et de sa famille ??
    dans quel îles ou etats financier paridisiaque cela atterit ? dans quel paradis fiscale.
    Delaware en face de NY. déja et bien d autres encore.
    Dans quel fausse fondation ? l argent atterira aussi..


  • Polanski, Strauss-Kahn, Weinstein, Epstein... auxquels il faut ajouter sans conteste, les membres des têtes couronnées, élus, mondains et notables. À part ça ? Ben, rien de neuf sous le Soleil, me direz-vous...rassurez-vous, les gueux de Gillets Jaunes, ce n est qu une bisbrouille dans la tambouille. Vos samedis étaient biens plus condamnables !

     

Commentaires suivants