Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le révisionniste Horst Mahler arrêté en Hongrie

L’Union européenne, temple du délit d’opinion

Le négationniste allemand et ancien cofondateur de la Fraction armée rouge, Horst Mahler, a été arrêté lundi en Hongrie sur la base d’un mandat d’arrêt émis par la justice allemande, a annoncé la police hongroise.

« Horst Mahler, 81 ans, recherché par les autorités allemandes, a été arrêté à 13H45 par la police de Sopron », localité située près de la frontière autrichienne, a précisé la police.

Ex-avocat du parti néonazi allemand NPD, Horst Mahler avait été condamné en 2009 à des peines de six et cinq ans de prison pour négationnisme.

Selon le quotidien allemand Taz, il ne s’était pas présenté à la justice allemande le 19 avril en vue d’une réincarcération programmée, après avoir bénéficié d’un aménagement de peine en raison d’une santé déclinante.

Le gouvernement hongrois a démenti des informations de presse selon lesquelles il a cherché à demander l’asile politique en Hongrie, soulignant que même si cela avait été le cas, cette demande aurait été « rejetée ».

Condamné à plusieurs reprises, l’ancien avocat avait été membre du NPD, le parti d’extrême droite le plus radical d’Allemagne, de 2000 à 2003. Il lui avait finalement rendu sa carte parce qu’il estimait ce parti « désuet ».

Avant son engagement dans les rangs de l’extrême droite, Horst Mahler avait été l’un des fondateurs de l’organisation terroriste Fraction armée rouge (RAF), groupe d’ultra-gauche violent qui fit la guerre à l’État « impérialiste » dans les années 70-80. Cet engagement lui a valu dix ans d’emprisonnement entre 1970 à 1980.

Horst Mahler, sur E&R :

Sur la liberté d’expression, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents