Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 16 mai 2017

Francis Lalanne contre Valls, Mélenchon lorgne sur le FN, les homos de Tchétchénie

 

 

Décidément, il ne veut pas nous lâcher la grappe. La République ne veut plus de lui, il s’accroche aux rideaux de la République. Les Français ne veulent plus de lui, le jettent par la porte, puis par la fenêtre, le revoilà qui resurgit par les égouts. Manuel Valls, ou la soif de pouvoir qui dépasse toute notion d’estime de soi, de sens du ridicule. Ne parlons pas d’honneur, on en est loin. Si Jaurès voyait ça...

 

 

Le plus étonnant, c’est que l’ancien Premier ministre se présente « sans étiquette ». Normal, vu ce que son nom charrie de scories... S’il pouvait se présenter sous un autre nom, ce serait encore mieux pour lui, à l’image du PS2, ce parti à l’arrêt, opportunément rebaptisé En Marche !, puis La République en marche, histoire de réaliser cette fusion droite-gauche qu’on appelait autrefois (avant mai 2017) l’UMPS ou LRPS. Les anticomplotistes sont un peu dans la mouise, eux qui raillaient cette appellation jugée douteuse, mensongère, exagérée. On nage en plein dedans, et c’était la seule solution pour sauvegarder le Système. Marrant, son unique porte de sortie est une voie de garage idéologique, mais c’est pas grave, 66% des Français n’y entravent rien, ne savent pas que derrière le ni-droite-ni-gauche se profile l’idéologie de l’oligarchie. Une idéologie inodore, incolore et indolore, mais dont l’odeur, la couleur et la douleur se réveillent toujours plus tard, à crédit !

 

 

Manuel Valls, sans étiquette ? Et le CRIF, et le GODF, c’est du poulet ? La chance pour lui, qui a dû conserver quelques dossiers utiles issus de Beauvau, c’est que ni le PS ni LREM ne lui imposeront de vis-à-vis. On ne veut pas du pestiféré, mais on ne va pas l’achever. Le vallsisme s’achèvera tout seul. Lâché sur sa gauche – le PS hamoniste ne veut plus du traître – et sur sa droite, il erre dans le paysage politique, entamant une longue traversée du désert, qu’il imagine se terminer magnifiquement, en recours républicain, revenant vainqueur sur les Champs-Élysées. Le rêve debout du Repoussoir de la Nation.

Pour faire plus pathétique, un de ses adversaires dans sa (1ère) circonscription de l’Essonne sera le chanteur Francis Lalanne, qui s’est méchamment lâché sur le pouvoir en place. « Oligarques », « cosmopolite », « psychopathe »… tout y passe. C’est quand on n’a plus rien à perdre qu’on peut dire la vérité. D’autres auraient sorti ça, qu’ils auraient gagné un aller direct pour la XVIIe Chambre et son crématoire attenant. Pour les novices, la 17e est le tribunal des malpensants, l’échafaud des dissidents. C’est là qu’ils se font gronder puis punir financièrement par les puissances du jour : francs-maçons et lobby sioniste. C’est l’expérience concrète qui le dit, c’n’est pas nous.

 

« On se retrouve encore une fois avec un ploutocrate et un psychopathe au pouvoir ! » (Francis Lalanne à 11’50)

Ça, c’était pour la gauche, ou la gauche-droite. À gauche-gauche, Mélenchon profite de chaque faux-pas de ses adversaires pour avancer ses pions, sa reine (Sophia Chikirou) et ses tours (Bompard et Corbière). La scission en cours au FN sous l’impulsion de forces intérieures mais aussi extérieures a provoqué une vacance du pouvoir. Mélenchon s’engouffre dans la brêche pour braquer un maximum de voix souverainistes, car c’est ce qui l’intéresse. Chaque camp, FN et FI, cherche à piller le coffre-fort de son adversaire.

On a déjà dit ici que cette guerre inutile coûte le pouvoir au peuple de France, puisqu’il est littéralement coupé en deux, dans un conflit triangulé dont seule l’oligarchie sort gagnante. Pour ceux qui en douteraient, les 19,6% de Mélenchon au 1er tour ajoutés aux 21,3% de Marine ça fait du bon gros 40%, et encore, sans NDA et les candidats dits petits. La véritable opposition, elle est là, mais coupée en deux. Alors deux OPA sont en train de se lancer d’un côté comme de l’autre de la ligne de démarcation, sorte d’Oder-Neisse à la française. Philippot avec ses Patriotes cherche à faire l’union des souverainistes gaucho-compatibles, abandonné qu’il est par les forces droito-compatibles du FN.

La stratégie en cours de Mélenchon en 2 minutes chrono :

 

 

Mais le Jean-Luc, il est estampillé GODF, comme Valls. Sauf que lui ne porte pas l’étoile jaune du CRIF. Quand on veut combattre l’oligarchie, avoir les deux étiquettes c’est très handicapant, et une seule étiquette, c’est encore gênant. Il est peu de partis qui n’ont pas pas le double tampon FM et LS (lobby sioniste) sur leur poignet, les deux grandes marques de dépendance en France. La troisième marque qui monte, c’est la communauté LGBT. Qui est d’ailleurs très bien représentée chez les macronistes, pourquoi le cacher. C’est ainsi que le mouvement EM ! a pu taper à droite et à gauche en faisant croire qu’il bravait les frontières et les interdits, alors que tout le monde était dans la connivence de réseau. Le réseau, ou la politique réelle – cachée au peuple – qui explique tout derrière l’écran de théâtre. Le côté obscur de la politique, les véritables heures sombres du Maître des Horloges.

 

JPEG - 203.5 ko
Le pays où Pipo & Pompo ne doivent pas aller en vacances

 

Dernier exemple tout frais du 3e pouvoir (LGBT), le ministère des Affaires étrangères, rien que ça, se déclare « prêt à examiner les demandes de visas à caractère humanitaire » des homosexuels victimes de persécutions en Tchétchénie. Si on écoute les médias mainstream, il y a là-bas des camps de la mort pour pédés. Attendez, on n’a pas dit que les homos étaient bien traités entre le Daghestan et le sud de la Russie. Selon Novaïa Gazeta, un journal « indépendant » ou antirusse, tout dépend de quel côté on se place, 100 homos tchétchènes seraient détenus dans des lieux secrets et torturés.

 

 

Soudain, la fibre humanitaire française se réveille. On l’a moins entendue sur les assassinats de civils par les terroristes dingos de Daech ou d’al-Nosra, défoncés au Captagon et armés par les anglo-américains. Oh, bien sûr, il y a les prisons d’Assad, qui sont loin d’être des sinécures, mais tout récemment, la propagande occidentale en est arrivée aux « crématoires », avec gros clin d’œil et coup de coude dans les côtes au IIIe Reich. Quand on veut noyer son chien, on dit qu’il est antisémite, ou homophobe. Même principe, même application, même manipulation, et même peine à l’arrivée.

 

Voir aussi :

28 juin
Un jour en France : mercredi 28 juin 2017
Rwanda/France, la rééducation nationale, Amrani/Valls
5
27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
28
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
17
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
13 juin
Un jour en France : mardi 13 juin 2017
Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu
57
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
30 mai
Un jour en France : mardi 30 mai 2017
Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire
18
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24
26 mai
Un jour en France : vendredi 26 mai 2017
Burkini contre nudité à Cannes, les LGBT en Corse, Ozon le cul
28
25 mai
Un jour en France : jeudi 25 mai 2017
Collomb ministre des Gaffes, Ferrand dans la merde, Schiappa et le sexe, Nyssen à l’assaut du Ridicule (8991m)
15

Le premier, le deuxième et le troisième pouvoir
analysés sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1729016
    le 16/05/2017 par tranquillemimile
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    Tout le show biz se fout de sa geule mais lui il est sincére bravo Lallane


  • #1729023
    le 16/05/2017 par Stavrolus
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    Francis Lalanne en fait trop, mais il est sympathique. Et quand on l’emmerde, un poing dans la gueule...


  • #1729050
    le 16/05/2017 par GERARD R.
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    Bravo Lalanne ! Tu veux nous faire profiter de ta notoriété ? Ok ! Commence par composer une chanson subversive contre le pouvoir. Pas contre le FN qui n’ y a jamais été...

     

    • #1729241
      le 17/05/2017 par Le comtois de l’arrière garde
      Un jour en France : mardi 16 mai 2017

      À la fin, quand il s’adresse aux abstentionnistes, je me suis dit : "Pourquoi ne s’adresse-t-il pas aux ouvriers, agriculteurs, maçons, artisans, policiers, pompiers, militaires, personnels soignants et autres petits travailleurs qui ont voté pour Marine Le Pen ? Ce sont des pestiférés pour toi, Francis ?"


  • #1729054
    le 16/05/2017 par lamino
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    Bah oui, mais bon....Je sais pas pourquoi, même quand il dit des choses vraies, j’ai l’impression qu’il chante faux.

     

    • #1729286
      le 17/05/2017 par Camille
      Un jour en France : mardi 16 mai 2017

      Oui c’est bien dit, il a placé en avant, en marche, grossière erreur...enfin il parait sincère, un peu fatigué dans le discours, ça traîne un peu des pieds, faut dire "qu’en marche" ne veut plus rien pour ceux qui sont réveillés, vaudrait mieux en arrière toute !! récupérons le sens des valeurs humaines en prenant soin de ne pas être des moutons esclaves des mafieux politiques avec leur gros sous comme si ils n’allaient jamais mourir.


  • #1729058
    le 16/05/2017 par Quenelle subtile
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    J’espere que vous mettrez le paquet pour bousiller la campagne de valss, eternellement attaché a israel. 2017, il doit finir a pole emploi.

    J’attends un autre missile scud de la part de Dieudo.


  • #1729059
    le 16/05/2017 par Pouet
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    Il faudrait que le psychiatre italien qui nous parlait de trogneux nous fasse à nouveau un portrait du même genre pour le catalan.

    Peut-être n’a-t-il pas le temps, il faudrait au moins deux heures de vidéo, même plus.

     

    • #1729237
      le 17/05/2017 par Pamfli
      Un jour en France : mardi 16 mai 2017

      Avec cette citation, cela devrait-être amplement suffisant :
      « Nous n’avons plus de grand homme, mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche avec une sérénité dans l’incompétence qui force le respect. »
      Pierre Desproges
      (Dictionnaire superflu à l’usage de l’élite et des biens nantis)


  • #1729116
    le 16/05/2017 par Paphytos
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    J’aimerais bien allez soutenir le combat pour la liberté devant l’ambassade Russe, mais zut, je suis hétéro ! Peut être voudraient ils que je me "libère" afin de les rejoindre ?


  • #1729128
    le 16/05/2017 par Mich
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    Ah ouais quand même le Francis, quand il est sérieux, il est limpide, clair et tranchant. Chapeau.


  • #1729156
    le 16/05/2017 par Michel Karl Myriam
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    "on n’est pas des citoyens verticalisés" et ensuite tout le blabla humaniste "on se tiens la main" , etc.... citoyen a chaque phrase,
    Tout est dit Francis Lalanne tout ce discours pu la république et la démocratie, la verticalité c’est la dignité de l’homme, c’est son devenir, l’homme humaniste préfère se plaindre en restant à plat, cherchant désespérément une issue en se racontant de belles histoires de liberté d’égalité et de fraternité.
    Je préfère Francis Lalanne quand tu prends ta guitare et que tu vas consoler la petite Véro.


  • #1729162
    le 16/05/2017 par gloria lasso
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    "...Les Français ne veulent plus de lui, le jettent par la porte, puis par la fenêtre, ..."
    question : si être jeté par la fenêtre se dit être "défenestré", peut on dire qu’être jeté par la porte est être "déporté"... sans tomber sous le coup de la loi... ?

     

  • #1729190
    le 17/05/2017 par Nono
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    Je pense que le seul moyen de s’en sortir est d’attaquer Le Mal à la racine.
    On s’est fait baiser (pour rester poli) dés le premier tour, et après c’était facile.
    Je ne suis pas mauvais perdant, mais plus c’est gros plus ça passe.
    Je fréquente personnellement énormément de gens de différents milieux sociaux, et sur environ 200 personnes, y en a 2 ou 3 qui ont voté pour du Macron au premier tour (des petites bobos incultes à la con principalement).
    Il est formellement impossible que cet ex-ministre du fromage soit arrivé premier.
    Les prolos votaient Mélenchon, Asselineau, Le Pen, et les classes moyennes comme les plus bourges votaient Fion, Nicolas DPA, et Le Pen.
    Maintenant, ils mettent leurs pions mondialistes en place.
    Rien ne sert de voter, il faudrait se révolter mais ça sent l’utopie face à cette dictature sournoise.
    J’ai mal à ma France.
    Que Dieu nous protège tous.

     

    • #1729255
      le 17/05/2017 par Caro
      Un jour en France : mardi 16 mai 2017

      Eh bien moi... Mis à part quelques connaissances qui pour rien au monde n’auraient voté FN (un parti nazi qui a la haaaaaaainnne, tout ça, enfin vous connaissez le refrain), mais sinon, ben... Je dois dire que malgré tout, je me pose quand même encore effectivement quelques questions. Les français sont majoritairement contre l’immigration, contre la mondialisation, contre l’Europe telle qu’on la vit actuellement, contre le laxisme judiciaire, etc. Bref, Marine aurait dû passer haut la main au premier tour... Et c’est le successeur de François Hollande qui lui est passé devant. Comment est-ce possible ?


  • #1729228
    le 17/05/2017 par goyband
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    Ah ce brave Francis ! Il ne manquait plus que lui !
    Notre gaucho au grand cœur qui chanta naguère "Ouvrir son coeur, et son esprit, ouvrir les frontières de son pays [..] Je ne veux plus voir tous ces gens mourir sous les roues d’un train partant pour le pays qui ne veut pas les recevoir"

    Notre barde national, idiot utile d’un système grand responsable de son émotion toute naïve…Enfin pas trop, notre grand humaniste se fait quand même du fric en culpabilisant toujours plus les Français et sans jamais dénoncer le dumping social organisé par le capitalisme sauvage et incarné par le grand patronat international.

    Le père Francis, aussi nul en politique que dans ses chansons, ce n’est pas peu dire.
    Heureusement, ce n’est qu’un intermittent du spectacle, il échappe donc de justesse au destin d’Assurancetourix.

     

    • #1729355
      le 17/05/2017 par Nono
      Un jour en France : mardi 16 mai 2017

      C’est facile de caricaturer, ne pas oublier que Francis (dont je ne suis pas fan) était le seul du showbiz me semble-t-il à militer contre le traité de Maastricht, même moi jeune con idéaliste que j’étais à l’époque, j’ai voté pour.
      Mea culpa.


  • #1729240
    le 17/05/2017 par dixi
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    Je suis d’accord sur un point ,mais dire que le FN c’est le repli sur soit ,ça ,ça me gave .Le FN, ce n’est pas cela ,faut toujours qu’on le présente comme le diable ,et ça j’en ai soupé de cette caricature ,il y en a marre .Si on se trouve dans cette situation c’est justement parce qu’on a diabolisé le FN .Et bien maintenant on va se taper ,comme dit si bien Lalanne un ploutocrate et un psychopathe et l’ouverture à tout vent .Dans peu de temps ,il y en a qui vont déchanter.Le FN n’était certainement pas le pire Il est mignon Mr Lalanne ,ce qu’il propose c’est l’écologie ,l’ouverture des frontières et l’immigration et comme ça on pourra tous se promener avec une pâquerette dans le fion.Gentil garçon ,mais qu’il s’occupe de faire ce qu’il sait faire de plus mal ,chanter. Comment un type comme ça peut ouvrir sa gueule ,afin d’avoir une vision de la vraie vie ,alors qu’il ne sait ce que c’est que de ce lever le matin à l’aube pour aller au charbon pour gagner un Smic .C’est autre chose que de pousser la chansonnette sur les plateaux télé. Il a encore perdu une occasion de se taire .


  • #1729359
    le 17/05/2017 par goydrake
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    Si le "selfie" de Macron Perlimpinpin est authentique (outre le photoshop de valls), le voir en gros plan avec ce sourire ridicule ne rassure pas. Il est encore resté dans le stade ado, pourrait-on se dire.


  • #1729500
    le 17/05/2017 par Pas quand même
    Un jour en France : mardi 16 mai 2017

    Les enemis de Valls sont mes amis.


Commentaires suivants