Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les Gilets jaunes sont-ils en train de cimenter le Rassemblement national et La France insoumise par le bas ?

Entretien avec Louis Alexandre, rédacteur en chef de Rébellion pour le site Infos-Toulouse.

 

Le mouvement des Gilets jaunes est-il une surprise pour vous ?

Louis Alexandre : Ce n’est une surprise que pour les gens qui vivent coupés des réalités des Français. La hausse des prix des carburants a allumé la mèche, mais le feu couve depuis une vingtaine d’années. La France populaire et périphérique souffre de l’abandon et du mépris des élites. Livrées à elles-même, des zones entière du territoire étaient prêtes à s’engager dans ce mouvement sans précédents.

Les têtes pensantes de la Macronie sont coupées du peuple et le parti présidentiel manque des relais de « l’ancien monde » dans les régions : les élus locaux et les ex-RG ne faisant rien remonter à Paris, ils n’ont pas vu venir ce mouvement qui est pour moi le premier d’un genre nouveau.

 

Quelle est l’originalité du mouvement ?

À la différence des Bonnets rouges, il est d’envergure nationale et totalement spontané [1]. Je vois trois aspects spécifiques à ce mouvement : l’autonomie, la communauté et l’unité dans la diversité des origines des acteurs.

Les Gilets jaunes sont la preuve qu’une révolte populaire n’a pas besoin d’être manipulée pour éclater quand les conditions sont réunies. L’utilisation des réseaux sociaux et la stratégie de blocage des flux de circulations (routes, nœuds de communication) et économiques (raffineries, centres commerciaux) prouvent la force d’une intelligence collective de notre peuple. Les Gilets jaunes ne sont pas des « cassos’ arriérés » mais les véritables forces vives de notre pays. Ils n’ont pas besoin de meneurs ou d’organisations pour connaître les enjeux et agir, ils sont largement conscients de leur possibilités. Ils ont surtout raison de se méfier des syndicats et des partis classiques, les premiers sont terrorisés à l’idée de perdre leurs rôle d’interlocuteurs sociaux avec l’État et les seconds veulent tenter de les récupérer. C’est en conservant leur autonomie et en développant leur propre stratégie que les Gilets jaunes peuvent gagner.

La force de ce mouvement c’est aussi son aspect communautaire. Sur les points de blocages, on retrouve des familles entières des grands-parents aux arrières petits-enfants, des bandes de copains et des collègues de boulots. Les Gilets jaunes, de chantier ou de la grande distribution, sont les marqueurs d’une identité commune de galère, mais aussi de liens affinitaires forts. On sent une fraternité rarement exprimée de manière collective. C’est aussi pour cela que le mouvement est largement sympathique aux Français qui peuvent tous s’identifier à eux et qui pourraient demain les rejoindre.

L’aspect le plus important est surtout que ce mouvement unitaire achève le clivage droite/gauche. C’est le point de rencontre des « populismes hors les murs ». On retrouve sur les piquets des gens qui votent ou ne votent plus, mais qui sont tous sensibles à l’injustice de la politique macronienne. Cette expérience quoi qu’elle devienne, aura permis aux participants de « faire peuple ». Politiquement, on retrouve les électeurs FN/RN et ceux de La France insoumise réunis sur la question sociale (qui ne les divisent absolument pas à la différence de celle de l’immigration). Les partis qui tentent de récupérer la chose sont totalement hors-jeu comme les forces contestataires de l’extrême gauche (qui ne se retrouve pas dans les revendications populaires). Si dans une dizaine d’années un mix de Jean Lasalle et de Dieudonné devait pénétrer l’Élysée avec Francois Ruffin comme Premier ministre, on pourra sans doute retracer son parcours depuis ce mouvement…

 

 

Le mouvement va perdurer selon vous ?

Par sa structuration souple et directement en prise avec la base, il a la capacité à se maintenir. On l’a vu avec la rapidité de son adaptation stratégique. Du blocage statique des routes, une large partie des Gilets jaunes prend la direction d’un jeu de chasse à la souris avec les forces de l’ordre autour des raffineries et des centres commerciaux. Ciblant les préfectures, les perceptions des impôts et les péages, ils attaquent l’État dans la collecte de ses revenus.

Nous verrons ce week-end l’ampleur de la mobilisation, mais ils ont une capacité de perdurer dans nombre de régions et d’organiser des convergences avec les agriculteurs ou des grévistes de certaines entreprises locales.

La véritable question est de savoir la forme de réponse que va formuler le gouvernement. Une répression dure conduirait à une résistance forte dans la population. Laisser pourrir la situation est aussi risqué, le mouvement prenant de l’assurance et pouvant vite déborder de son cadre. L’utilisation de provocateurs et d’infiltrés est largement possible, comme laisser des éléments de l’extrême gauche autonome agir librement pour décrédibiliser le mouvement auprès de l’opinion.

Emmanuel Macron est perdant de toute manière dans cette situation. S’il cède sa crédibilité s’effondre et s’il passe en force on risque de vite plonger dans une vraie crise sociale.

 

Quelle est la position de Rébellion sur la suite du mouvement ?

Nous appelons clairement à rejoindre le mouvement et à le soutenir de toutes les manières possibles. J’ai trop souvent entendu dire que les Français étaient passifs, résignés et lâches dans les milieux radicaux « politisés ». Ce mépris arrogant est la marque d’une mouvance qui devrait agir plutôt que parler dans le vent. Les Gilets jaunes sont la preuve que l’esprit de révolte est toujours vivant dans le cœur de notre peuple.

 

***

Les Gilets jaunes sont-ils en train de cimenter
le Rassemblement national et La France insoumise par le bas ?

 

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon se partagent en partie la paternité des Gilets jaunes, ou du moins soutiennent le mouvement, un mouvement qui se porte naturellement contre la politique libérale de paupérisation d’Emmanuel Macron.

 

Marine Le Pen surfe sur le mouvement mais ne le récupère pas. Interrogée par un parterre de propagandistes du pouvoir libéral, elle a un discours qu’on retrouve à quelques détails près dans la bouche de Mélenchon. Voici ce qu’elle répond à Christophe Jakubyszyn sur le « succès » des Gilets jaunes :

« Non il n’a pas été organisé par les politiques mais nos élus, nos sympathisants, nos électeurs ont participé évidemment à cette manifestation, à ces manifestations très nombreuses. »

 

Maintenant, passons à Mélenchon, qui analyse dans sa 77e chronique le même succès populaire de la fronde anti-Macron :

« Nous parlons d’une lutte populaire... Le peuple comme acteur de cette histoire... Le peuple ce sont les Gilets jaunes... Ce mouvement a un enracinement très profond... on est en pleine discussion budgétaire, le budget de l’État il est en discussion, il est en train de faire ces navettes entre l’Assemblée nationale et le Sénat. Donc on est dans un moment de combinaison entre la démocratie sociale – les gens qui manifestent – et la démocratie parlementaire – les gens qui prennent une décision au nom du peuple –, donc c’est un mouvement qui est parfaitement légitime ! Et la conciliation entre démocratie parlementaire et démocratie sociale c’est en ce moment qu’elle se joue. Si la réponse devait être de la part de la majorité parlementaire c’est-à-dire La République en marche de toute façon on reste droits dans nos bottes, il va y avoir un divorce. Il est là, il est en train de se construire, il est en train de s’organiser et c’est la démocratie parlementaire qui va reculer. »

On en arrive au point crucial qui confirme notre hypothèse : la promiscuité entre LFi et RN dans la foule des Gilets jaunes semble gêner Mélenchon, et il le dit à sa façon. Pourtant, il ne veut pas d’un clash qui ruinerait le mouvement, qui est évidemment plus général qu’une association incongrue entre LFi et RN :

« Moi je suis très heureux sans que personne d’entre nous ait voulu ou cherché à prendre la parole à la place des Gilets jaunes, faut bien comprendre pourquoi on fait comme ça. C’est qu’on pense que les conditions de la force et de l’enracinement du mouvement c’est qu’il ne soit pas pris en charge par une force politique. Autrement dit, ce qu’on avait dit sur le Front national, ils essayent de s’incruster là-dedans pour donner le sentiment que ils le dirigent... Mais le même raisonnement vaut pour les insoumis. Les Insoumis y en a partout, dans pratiquement tous les barrages y a des gens qui ont voté Insoumis, qui sont Insoumis, qui parlent avec la langue des Insoumis parce que j’arrive à la reconnaître maintenant quand j’entends les reportages... »

Mélenchon donne alors les consignes à ses troupes :

« Soyez présents dans le mouvement, aidez-le de toutes les façons possibles... et respectez-en l’ouverture absolue de tous ceux qui sont là, ne faites pas le tri »

 

À la base, il semble bien que des militants ou sympathisants RN et LFi se mélangent sans le savoir ou en le sachant mais en bonne entente dans un objectif commun. Les Gilets jaunes seraient donc en train de cimenter une espèce d’union nationale contre la trahison des élites, alors que les états-majors de ces deux partis d’opposition, l’un national l’autre social, sont théoriquement en frontal.

Allons-nous vers une position à l’italienne, un comité de salut public qui passe sur les dissensions entre le camp national et le camp social, les deux parties devenant plus intéressées par la sauvegarde du pays que par leur propre structure ?

 

 

C’est comme ça que la France s’est faite, on le rappelle, quand le roi a réussi à convaincre les seigneurs régionaux de faire partie d’un ensemble plus grand, au lieu de se faire la guerre, ce qui profitait à l’Anglais.

On peut partir de Clovis en 496 mais plus sûrement de Saint Louis (ou Louis IX) au XIIIe siècle. Et dire, avec un peu d’ironie, que c’est l’Angleterre, avec son désir d’extension territoriale, qui a fait la France !

Aujourd’hui, c’est le libéralisme des européistes et des mondialistes à la tête de notre pays qui est en train de redonner vigueur à notre nationalisme de combat, celui de la France éternelle, ni de droite ni de gauche mais d’en bas.

– La Rédaction d’E&R –

Notes

[1] La révolte des « bonnets rouges » contre les « portiques » de l’écotaxe du gouvernement Hollande était largement soutenue par le réseau des petits patrons et des élus de l’Ouest de la France et les syndicats agricoles.

Voir aussi, sur E&R :

Soutenez le bimestriel dissident Rébellion,
abonnez-vous sur Kontre Kulture :

La France en lutte ! Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

92 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Houla, ça commence à piquer !

    L’état profond doit être entrain de préparer un méga "attentat"

    pour mettre fin à cette rebellion,

    et obliger les sans dents "à l’unité national"

    avec les petits drapeaux sur les balcons ?

     

    • Il est possible que Macron supprime la surtaxation des carburants s’ils comprend qu’il risque d’être menacé par un rapprochement Marine-Mélanchon, RN-FI, ce qui serait LA catastrophe pour lui .


    • Désolé de mettre mon poste en avant mais il m’est d’avis que les têtes pensantes du mouvement des Gilets Jaunes que je soutient par ailleurs ont commis la pire erreur faute d’impatience : le rassemblement de samedi prochain à Paris verra tous les casseurs et ripoux casseurs habillés en noir et cagoulés anéantir ce mouvement. Une belle aubaine pour le gouvernement.
      Une manifestation tous les samedis du mois aurait peut-être été plus avenue.


  • Ca ressemble quand même à une révolution colorée

     

  • 50 ans après 68 et dans le cadre d’une crise généralisée de la domination marchande, la seule question historique qui a un sens, est de savoir si - par delà le début d’un mouvement de contestation de la misère quotidienne - les gilets jaunes ouvriront bientôt

    le chemin à un refus radical et généralisé de tous les syndicats et partis de la domestication salariale et étatique...


  • Il serait temps d’en finir avec ces divisions horizontales
    Il serait temps qu’Alain Soral s’exprime afin de canaliser tout cela, et donnant son point de vue, apporter un peu de hauteur à un temps qui en manque cruellement

    Je viens d’apprendre ce matin que des clandestins ont été délogés d’un camion par les "gilets jaunes" que pensez vous que les autorités compétentes fissent ? porter plainte par l’entremise de la CGT aux prétextes de propos racistes
    dès lors que ceux dont la charge et le devoir est de défendre le corps auquel il appartiennent, le tue, on est en droit de parler de leucémie
    au milieu des années 80 pauwels parlait du sida mentale, 35 ans plus tard nous sommes face a ce qu’il convient de nommer une leucémie sociale


  • Pour ce qui est du"débat" avec MLP , je regrette encore une fois ,ce n’est pas un débat mais un "TRIBUNAL" .Je vois que la caste journalistique n’a toujours pas compris ce qu’est un débat .Ils sont là pour prendre en défaut l’inviter afin de faire le buzz par la suite .Ce n’est pas du journalisme ,on n’y apprend rien de nouveau ,et cela ne fait nullement avancer les choses ,mis à part 3 collabos du système .C’est tout ce que l’on peut en retenir .Les débats d’aujourd’hui intéressent plus personne .

     

  • Les Gilets Jaunes doivent être vigilants de ne pas se faire récupérer par le RN ou la FI. Ces deux partis sont des leurres ! Dirigés d’un côté, par une présidente autoproclamée, soumise au sionisme et de l’autre, un franc-maçon (donc sioniste). Les deux sont, par conséquent, des escrocs qui vendent (cher) des promesses qu’ils ne peuvent et ne veulent tenir ! En effet, ils vivent (grassement) de la rente républicaine (sous contrôle sioniste) et compte bien en profiter jusqu’au bout !

     

    • "Les gilets jaunes doivent être vigilants"... concrètement ça ne veut strictement rien dire ce que vous dites. Les gilets jaunes, c’est autant vous que moi, ce n’est pas un parti ! Et encore, les gilets jaunes c’est tous ceux qui sont contre cette hausse des prix des carburants qui n’a qu’un butte lucratif en surfant sur la vague pseudo écolo comme argument, hormis ceux qui vont critiquer ces blocages et vont engueuler des personnes qui sont actif au mouvement gilets jaunes.
      Donc ne dites pas n’importe quoi en faisant de la prévention de bas étage.


    • Oui, ne vous en faites pas cela n’arrivera pas. Les politiques institutionnels, y compris d’opposition, ont depuis 2017 plus que montré leur inconsistance et leur incapacité structurelle à prendre le pouvoir, ne serait-ce que parce qu’en dépit de tout bon sens, ils restent divisés.
      De fait, cela ferme aux classes populaires tout espoir de défendre ses intérêts par le biais des élections à venir, dont nous savons qu’elles sont truquées et utilisée par l’oligarchie pour maintenir sa légitimité factice à gouverner.
      Les gilets jaunes sont peut être aussi la réaction à cet état de fait : puisque les politiciens qui disent nous représenter sont incapables de s’unir, qu’aucun d’entre eux ne sera par conséquent en mesure de gagner puisque de plus le jeu électoral est truqué, eh bien réalisons cette unité par la base en faisant vaciller cette gouvernance et en la faisant apparaître pour ce qu’elle est : totalement illégitime et ultra minoritaire.


    • On s’en méfie comme de la peste de ces politicards parasites et des syndicats chez les gilets jaunes, depuis le début on le sait qu’ils veulent s’aboter le mouvement.


    • @voxpop

      "les gilets jaunes c’est tous ceux qui sont contre cette hausse des prix des carburants"

      Vous plaisantez ?
      Au lieu de réfléchir pour rien, venez donc nous rejoindre et agissez. Par exemple venez nous apprendre ce que vous savez.
      Vous aurez également l’occasion de nous entendre et ainsi vous connaitrez nos revendications :
      Première étape : démission de Macron et de son gouvernement
      Deuxième étape (de compréhension) : on commence à parler de l’UE et de FREXIT
      Laissez nous du temps pour apprendre, comprendre et agir.
      Comprenez que, à votre différence, vous qui probablement étudiez la politique depuis des lustres, bien des nôtres ne sont que des débutants.
      Patience !
      Vous ne voudriez tout de même pas que des étudiants assimilent l’ensemble du programme d’une année dès le jour de la rentrée ?


  • Qu’ils dégagent tous pas que lui !!!
    Il faut reconstruire cet état de A à Z : et les instance politiques, médiatiques, associatives...., de nouveau : tout ceux en place sont englués dans un système monarchique, où ils sont qu’eux à en profiter, sur le dos des leur larbins, le peuple, qui travailler pour eux et qui n’en peu plus !!!


  • Le danger pour le mouvement c’est que les sionistes, grâce à la télé, fassent incarner les gilets jaunes par un personnage grotesque qui les décrédibilisent, comme le ridicule travalo Frigide Barjot a décrédibilisé la manif pour tous .

     

    • Pas de leaders , ça ça emmerde bien le pouvoir qui n’a pas d’interlocuteur qu’il pourrait soudoyer.En fait c’est nous tous les gilets jaunes, c’est nous tous qui décidons ensemble, tout est en train de se structurer petit à petit.Tout le monde est en train de comprendre que c’est l’union le plus important et le pouvoir fait tout pour diviser.J’ai vu que même Hervé Ryssen se joignait aux gilets jaunes, il a tout compris.


  • interressant comme hypothese...


  • Il est temps que la France imite l’Italie, et que sa gauche patriote et mélanchonienne s’unisse avec sa droite patriote et mariniste . Le mariage de la carpe et du lapin ça peut fonctionner quand il s’agit de sauver la Patrie : l’Italie le prouve .

     

    • L’Italie prouve simplement que le politique appartient encore au sentiment populaire,qui reussi encote a faire elire un gouvernement ayant l’assentiment populaire, chose impossible en France. Ce n’est certe pas avec ces deux partis maçonnique que cela risque de changer...

      Cessez de regarder ailleurs. La situation francaise est exceptionnelle : soumise TOTALEMENT a un gouvernement etranger, aucunes comparaisons n’est possible.


    • Complètement d’accords avec @Malicieux.
      @Sirius vous n’avez pas bien compris qui est Mélenchon déjà je pense, et quels franc mac volent à côté de Marine Lepen. ML est mal entouré, cerné par les franc mac (Gilbert Collard, Louis aillot).
      L’italie n’a pas la même histoire que la France et donc pas la même corruption que la France. La France s’est faite infesté il y a déjà longtemps, l’Italie fut un empire qui est déjà tombé il y a des siècles, les sionistes se sont détournés sur une autre cible, un autre grand pays après l’italie, dont à l’époque, la France devenait grande.
      Nous avons une corruption très encré dans quasi toutes les branches du système. Pour décrasser cela, cela va être difficile, car il faut savoir aussi que tous les grands médias sont vérolés par les sionistes.


    • Le maliceux,
      En Italie, pour des raisons hisoriques, l’exécutif a été sciamment affaiblit (épisode Mussolinien).
      Ce qui fait que les politiques sont plus près de la base populaire.
      Contrairement à nous où tout part du haut vers la base, notre président est presque un roi pour cinq années et cela grâce à la constit de 1958.
      Sinon d’accord avec vous.


    • Rectificatif je voulais dire sciemment, (volontairement) pas question de scier quiconque juste une erreur de frappe.


    • En Italie les patriotes de gauche et de droite ont pu reprendre le pouvoir car ils ont la Proportionnelle . En France les élections ont été truquées dès 1958 afin que ces patriotes justement ne puissent être représentés à l’AN, c’est ainsi que dès les premières élections de la Cinquième les patriotes populistes de Poujade ont pu être chassés de l’AN .


  • Les partis politiques sont tous discrédités. Si ce mouvement est capable de susciter un rapprochement "par le bas" entre les Français (que les "fachos" et les "gauchos" cessent de croire que l’ennemi, c’est l’autre), ce serait le début d’un espoir qui, jusque là, n’était pas envisageable.
    On peut légitimement critiquer les modes d’action des Gilets jaunes (blocages) mais il se passe quelque chose d’inédit dans la contestation politique. Iront-ils (irons-nous) vers les lieux de pouvoir ?
    Les deux dangers principaux me semblent être la provocation par des éléments manipulés (consciemment ou pas) et la récupération par tel ou tel parti qui irait vers la division ("pas d’fachos chez nous !" / "pas d’gauchos chez nous !").
    L’événement qui pourrait faire basculer radicalement le mouvement de révolte vers une véritable révolution serait la fraternisation des policiers et une marche vers l’Elysée. Mais je m’emballe !...
    En tout cas chez moi, en Ariège, on croise de nombreuses voitures arborant le gilet jaune. Je vais peut-être en acheter un !

     

    • Aller vers les lieux de pouvoir, me semble-t’il ne peut que engendrer la violence. La bête va se défendre et il reste suffisemment de personnel armé soumis et de matériel chez eux pour que ça dégénère. Je pense que la solidarité, le sacrifice et la décroissance qui ne sont pas taxables ni punissables (moralement, ils se mettraient encore plus en défault) peuvent permettre de les assècher suffisamment pour qu’ils lâchent l’affaire et qu’ils se dévorent entre eux.
      C’est la méthode du jeûne pour venir à bout du cancer ; les cellules cancéreuses ayant plus besoin de nourritures que les autres, elles crèvent en premier !
      Grève générale, désobéissance civile, démission des boulots inutiles... nous devons être prêts à jeûner 40 jours et à ne plus travailler pour eux ni pour ceux qui travaillent pour eux ni pour l’argent qui fait parti de leurs valeurs... apprenons le pouvoir de ne pas acheter, la décroissance et le don, aux voisins, amis, famille. Pas aux assos !


    • @émilien chaussure
      Vous me sembliez beaucoup plus réservé quant à l’action des "gilets jaunes", mais tout le monde peut changer d’avis...
      Une petite rectification : je n’ai jamais entendu dire par les électeurs FN/RN "pas de gauchos chez nous"... Les "fachos" serait-ils moins sectaires ?


    • @Des croix sens
      « Grève générale, désobéissance civile, démission des boulots inutiles... nous devons être prêts à jeûner 40 jours et à ne plus travailler pour eux ni pour ceux qui travaillent pour eux ni pour l’argent qui fait parti de leurs valeurs... apprenons le pouvoir de ne pas acheter, la décroissance et le don, aux voisins, amis, famille. Pas aux assos ! »
      Je suis on ne peut plus d’accord ! Mais, pour le coup, on est dans la radicalité véritable. Aller vers les lieux de pouvoir (visibles...) me semblait plus abordable dans un premier temps que cette désertion du système que tu évoques et qui me paraît être la meilleure solution. La solution finale… La vraie !
      @yul
      « Vous me sembliez beaucoup plus réservé quant à l’action des "gilets jaunes", mais tout le monde peut changer d’avis… »
      C’est vrai : la méthode du blocage me semble condamnée à n’être qu’une protestation « provisoire ». Mais il semble que les Gilets jaunes tendent à diversifier les moyens d’actions (péages gratuits, siège des grandes surfaces…). Et surtout, la contestation dépasse la revendication sur le prix du gasoil. Je n’ai pas d’a priori sur ce mouvement particulier mais je me méfie toujours des mouvements de masse qui finissent souvent en eau de boudin. Je ne demande qu’à être démenti ! En tout cas, les élites sont secouées ; l’accusation aberrante de racisme, homophobie... arrive rapidement. C’est bon signe.


  • Une chose est sure je n’ai pas vu un drapeau Palestinien dans cette manif et dans SLT chez Ardisson , "Corbière" acquiesce souvent "Chenu" ! Le début d’un rassemblement à l’Italienne ?

     

    • Ne rêvez pas trop, ce n’est qu’un mouvement citoyen contre la hausse du prix des carburants, cela n’a pas empêcher plus de 60% des français de voter Macron et en être content sans se remettre en question une seconde.
      Regardez la manif contre la nouvelle loi travaille, beaucoup d’abrutis de citoyens critiquez les manifestant comme quoi ils ne pouvaient pas aller travailler. Il faut être "stupide" avec un grand S pour ne pas comprendre les enjeux de cette lois sur notre future.
      Ce n’est qu’un sur-saut populaire, ne croyez pas que c’est début de révolte à l’italienne, on est encore très très loin de ça.



  • Ce mépris arrogant est la marque d’une mouvance qui devrait agir plutôt que parler dans le vent.



    Et c’est ce que je me tue à dire aux philosophes 2.0, bon sang, depuis toutes ces années que vous pleurez de ne pas voir le peuple français se bouger et maintenant qu’il le fait : vous restez bien sagement derrière votre ordinateur à commenter, ricaner, à pleurnicher à la révolution colorée ou à la guerre civile...bref à ne pas agir alors que c’est exactement ce que veut macron. Que le plus de gens restent chez eux.

    Je signale qu’à la Réunion, le système a déjà commencé à baisser son froc en gelant les augmentations du prix de l’essence.

    Et pour tous ceux qui parlent de la non-durabilité de ce mouvement, je dirai plutôt qu’il vaut mieux regarder ses capacités de redémarrage spontanées.
    Si tous les samedi, les gens prennent l’habitude, au lieu d’aller se promener en famille, de sortir avec un gilet jaune pour bloquer ... on aura commencé à faire incuber une habitude contestataire chez des millions de gens, pour la première fois depuis des décennies !
    Si le mouvement peut se défaire et ré-apparaître par surprise pour des périodes plus ou moins longues sans que personne ne s’y attende (au gouvernement) : ce sera là une vraie victoire ! Imaginez le même mouvement en été, avec des millions de gens qui n’ont plus les moyens de partir en vacances et qui préfèreront aller faire du camping à plusieurs centaines autour des péages par les nuits estivales chaudes, en pleine saison touristique ... vous vous rendez compte de ce que ça représente ?!

    Et pour ceux qui pleurnichent, de derrière leur ordinateur, sur le fait que le mouvement ne soit pas plus violent, dur et jusqu’au-boutiste, je leur répondrai : à totalitarisme mou, révolution douce.

    Macron et consort ont le courage du voleur qui te fait les poches, pas celui de l’autoritariste capable de faire tirer dans le tas...sans quoi, ça se paiera aux prochaines élections.

     

    • Voilà.

      Commentaire plein de bon sens.

      je partage votre opinion : les coincés du derche devraient la boucler et laissez faire ceux qui " en ont dedans"...


    • Merci à toi le malicieux !


    • Il vaut mieux que le "Français" ne bouge pas car quand il bouge ( ou plutôt quand il bloque ) il n’emmerde que les gens qui ne lui ont rien fait . Autrement dit quand au lieu de s’en prendre aux responsables et de les prendre par la cravate il s’en prend à son voisin et lui fait mille problèmes...interdiction de passer, blocage des magasins...etc..T’as pas ton gilets jaunes mon gars ? Et en plus t’es pas Charlie ? Mais de quel droit tu prends ta voiture ? Ca me fait penser aux racailles qui en colère brûlent les bagnoles de leur voisin...Et en plus on chante la Marseillaise...Et les gars apprenez votre histoire de France et surtout la Révolution française et vous ne chanterez plus ce chant si vous avez un cerveau à la place d’un poids chiche. Le régime de la terreur et ses fanatiques des années 1793 et plus à fait des milliers de morts de gens qui ne pensaient pas comme eux..ou peut-être qui n’avaient pas leur cocarde ou leur gilet jaune. La guerre civile ! C’est ce qu’ils veulent en haut lieu. Quand elle sera là des gens comme "Le Malicieux" et comparse regretteront que certains ont bougé leur derche, car alors ce sera terminé les chenilles ridicules en gilets jaunes qui tournent autour des voitures pour manifester leur mécontentement....Comme me disait ma mère qui a 86 ans : je n’ai jamais vu une manif aussi débile....


    • @adile 111
      La Marseillaise est en fait l’hymne à l’armée du Rhin qui était chargée de repousser l’avancée de l’armée autrichienne dans l’est de la France, point barre !
      C’est la raison de ses paroles guerrières qui sont une réponse à une agression territoriale et non un hymne à la guerre...
      Le lien avec ladite "Révolution française" (judéo-maçonnique) est un lien de circonstance et est donc un argument fallacieux.


    • @ adile111



      Il vaut mieux que le "Français" ne bouge pas



      Alors déjà ce sont des FRANCAIS sans guillemets et ensuite ce que tu écris, c’est pile ce que Macron aimerait.



      il n’emmerde que les gens qui ne lui ont rien fait



      Pas tout à fait, il crée aussi une nouvelle variable électorale : désormais les gens se diront que plus ils voteront libéral, plus ils risquent d’avoir des désagréments de ce type.



      au lieu de s’en prendre aux responsables et de les prendre par la cravate



      Oui, bien-sûr, une révolution violente : c’est pile ce que le pouvoir veut pour pouvoir (enfin) tirer sur la foule en invoquant la légitime défonce.



      Ca me fait penser aux racailles qui en colère brûlent les bagnoles de leur voisin...



      Si tu dis ça, c’est que tu n’es jamais allé leur parler. Je ne dis pas que tous les gilets jaunes sont propres sur eux, mais va les voir : la majorité sont des parents, ouvriers à la limite du chômage...tout sauf des trafiquants de chichon.



      Et en plus on chante la Marseillaise...vous ne chanterez plus ce chant si vous avez un cerveau



      Peut-être, met un gilet jaune et va les convaincre...on se moque de savoir si ce chant mérite ou non d’être chanté : il unifie le peuple français.



      Quand elle sera là des gens comme "Le Malicieux" et comparse regretteront que certains ont bougé leur derche



      Je répète : va discuter avec des gilets jaunes pour te faire une idée. Plus je te lis, plus j’ai l’impression de lire un article du Parisien, ne le prend pas mal.



      car alors ce sera terminé les chenilles ridicules en gilets jaunes qui tournent autour des voitures pour manifester leur mécontentement...



      Désolé, monsieur le marquis, d’être dépendant de nos voitures quand on vie en zone rurale.


    • et dans ma famille c’est ma mère de 92 ans qui a fait le samedi et le dimanche avec son petit gilet jaune, et pas pour le prix de l’essence, mais simplement parce que ces connards des impots lui ont fait payer une amende car, n’arrivant pas à payer ses impôts en ligne, elle avait payé par chèque. comme quoi le raz le bol n’a pas d’âge, et même les débiles comme ma mère se lâchent, donc vive la débilité radicale, et pour les autres, pétez un coup.
      Et surtout si révolution il y a il faut que ce soit aussi une vraie fête populaire n’en déplaise aux torturés du bulbe. on a les moyens de le faire ; cela s’appelle la victoire en chantant, c’est juste une question de paradigme, il suffit de lancer l’idée (exemple : pique nique et après midi dansant) devant l’Elysée).


    • @adile111

      Concernant les insu...critiques que tu émets à l’égard des gilets jaunes, de leur erreur qu’ils ont de chanter la marseillaise et de leur "bêtise" à ne pas vouloir se faire tirer dessus par l’armée en prenant d’assaut les structures de "pouvoir" tenues par des gens qui n’ont peut-être pas le pouvoir...à tout cela, je te conseillerai juste une chose : va parler aux gilets jaunes, va les rencontrer dans le réel et le froid...parce que quand on pense détenir la vérité : la garder pour soit, en se contentant de commenter sur internet bien au chaud, c’est criminel. Ces gens sont dans le réel, la majorité n’a pas le temps d’aller sur internet et bien souvent n’ont pas les moyens de se payer un ordinateur et une connexion à internet (c’est sûr, quand on passe toutes ses économies dans l’essence, ça impacte le reste). Donc, puisque tu penses avoir raison : aie le courage d’aller le leur dire en face et non caché sur internet. C’est tout, contrairement à ce que tu dis (prouvant au passage que tu n’es jamais allé à leur rencontre) ce ne sont pas des racailles violentes, ce sont majoritairement des parents, des ouvriers au bord du chômage qui font tout pour que le mouvement soit bien vu auprès du peuple (ils y réussissent) je suis sûr qu’ils seront près à entendre tes critiques éclairées sans mot-dire et je ne plaisante pas.

      Les gilets jaunes sont comme les spectacles de Dieudo : je remarque que ceux qui les critiquent le plus sont ceux qui ne sont JAMAIS allé les voir.


    • @ paramesh

      Ce que tu écris illustre à merveille la véritable nature de l’esprit français dans son sens le plus noble du terme. Merci !


  • #2086220
    le 22/11/2018 par national-socialo-communiste de droite...
    Les Gilets jaunes sont-ils en train de cimenter le Rassemblement national (...)

    Les médias dont le boulot principal consiste à diviser le peuple et les traîtres à la nation des principaux partis politiques (Mélanchon and co...) auront tôt fait de recreuser le fossé. On a déjà vu ça avec les bonnets rouges.


  • J’aime beaucoup la conclusion : "ni de droite, ni de gauche mais d’en bas" !


  • « Intelligence collective »...10 jours pour comprendre que bloquer les ronds points n’est pas la bonne solution...Permettez moi d’en douter.

     

    • Que proposez-vous ?


    • @LDG. La solution ? Se mettre aux péages et laisser les français rouler gratos sur les autoroutes qu’ils ont payé avec leurs impôts et bloquer les camions européens qui ne payent aucune taxe en France. Partir lorsque la Maréchaussée arrive et rêvenir des leur départ. Faire ch... r Vinci tout en remplissant les poches des automobilistes ! Gagnant gagnant.


    • La bonne solution n’étant toujours pas advenue dans les faits, on en vient à déplorer que ceux qui la détiennent ne daignent lâcher leur clavier pour aller faire leur démonstration pratique in situ. Si les gens pouvaient déjà convenir humblement qu’ils ne sont pas moins désemparés que les autres, on aurait déjà fait un grand pas.


    • @Éric, triste de vous voir tomber dans du sophisme...

      En gros, propose mieux ou tais-toi.

      Ben non, par exemple de mon côté je ne propose rien de mieux puisque je trouve bien que les énergies fossiles augmentent en tarif (tu pollues tu paies !) et que donc je n’ai pas à proposer quoi que ce soit.

      Mais pour autant je ne me tais pas, le premier barrage que j’ai croisé, je l’ai forcé gentiment samedi matin... le prochain que je croiserai, je le forcerai moins gentiment.

      Ah, si, je suis monarchiste... j’aurais bien un truc à proposer en fait : cesser de se rendre aux urnes, massivement.

      Ça ne coûte rien et ça ne bloque pas les gens qui roulent tranquillement.


    • Chuchemimb
      Votre commentaire me donne à penser que vous avez la ou les solutions adéquates, génial ; en acceptez-vous le partage avec nous ?


    • @chuchemimb : y a plus de péages depuis une semaine sur certaines autoroutes , dans mon coin y a plus de radars, tous sont "out of order", des centrales d’achats de la malbouffe sont bloquées , des hôtels des impôts emmurés : il y a pleins de choses positives et les ronds points ça permet de réunir les gens, 80% des automobilistes sont avec les GJ et les gens sont heureux d’être ensemble ça se ressent


    • Ca veut dire quoi "forcer moins gentiment" ?

      La vérité c’est que les agacés des barrages voudraient continuer à vivre comme si de rien n’était.
      Que votre zèle serve plutot alors dans le blocage d’un site tel que Amazon, entreprise esclavagiste des temps modernes. Les gilets jaunes le font. Objectif : saborder black friday. Contre aussi ?
      Alors le blocage de centres du fisc ?.. fait aussi. Contre ? Alors ouverture de péage ?.. Fait aussi. Contre ?
      Au lieu de foncer sur les gens et de répondre à un mal par un plus grand, et à défaut de participer, abstenez vous de salir le monarchisme par votre zèle mal placé.


    • Le weekend dernier j’ai pris l’autoroute gratuitement ,péages bloqués, par les gilets jaunes, qui récupéraient les tickets pour comptabiliser la perte pour l’état !!!! Ils ne bloquent pas que les ronds point !


    • Je vous cite : « En gros, propose mieux ou tais-toi. »
      De manière moins lapidaire, je dirais plutôt qu’il est en effet préférable de réfléchir vraiment avant de l’ouvrir, ce serait plutôt ça. J’imagine à quel point vous êtes attristé par les « sophismes » (? !), je suis attristé moi-même par votre défense de positions que je considère comme pas très futées et assez éloignées de la ligne de réconciliation censée être mise en avant ici, mais on fait avec n’est-ce pas ! Allez, bon courage à vous et bon forçage de barrage, gentil ou pas. Après des mois et des mois de lutte, de blocage et d’agressions en tout genre, je comprends que vous soyez à bout, la patience ayant des limites :-)


    • @yankee98
      Monarchiste français ? Non, parce qu’avec ton pseudo, on peut en douter !
      Cela doit faire référence à un groupe de supporter de foot (marseillais ?)... Note que je n’ai rien contre.
      Quant à forcer les barrages :
      - ou bien tu es satisfait du monde dans lequel tu vis (dans ce cas, ferme-la) ;
      - ou bien tu n’es pas content (comme les gilets jaunes) et garde ton énergie pour t’en prendre aux véritables responsables du merdier actuel ;
      - j’ai une collège de travail qui, comme toi, était chafouin à propos des barrages parce qu’elle ne pouvait pas aller faire une commission dans son supermarché préféré (sans commentaires) ;
      - à propos de l’augmentation de la taxe sur les carburants (qui a été, à mon sens une erreur de communication bien compréhensive pour des gens qui n’ont pas l’habitude de la maîtriser) ce n’est, désormais, qu’une demande mineure ;
      - à propos d’une augmentation justifiée "pour protéger la planète) : c’est un problème global et en agissant unilatéralement, c’est comme pisser dans la mer (ça n’en change pas le degré de salinité)... à moins que, toi, tu es un moyen de stopper la pollution aux frontières (comme les migrants, les polluants de Tchernobyl, lol).
      Voilà, voilà, voilà...


  • Deux parties absolument pas opposées aux systèmes... Je me remémore encore toutes ces nombreuses années où ils ont souhaiter changer d’Europe...
    Et je m’interroge sur l’autre Europe qu’ils voudront sûrement créer... Bref, ni Mélanchon, ni la SARL Lepen pour moi.


  • moi je pense que tout ceux qui sont contre notre monde mercantile , s’unissent pour virer les banquier ,les lobbys et les politiques à leur bottes et après s’inventer un nouveau monde ou en premier lieu faire de l argent sur l’argent serait interdit et que la consommation redevienne local etc....
    il y a un film utopique qui résume cela et sans violence !
    c’est l an 01 : Le film narre un abandon utopique, consensuel et festif de l’économie de marché et du productivisme. La population décide d’un certain nombre de résolutions dont la première est « On arrête tout » et la deuxième « Après un temps d’arrêt total, ne seront ranimés — avec réticence — que les services et les productions dont le manque se révélera intolérable....


  • En augmentant le prix du carburant, Macron commet une erreur majeure économique, qui veut que les capitaux circulent, une personne qui prend son véhicule ne remplit pas uniquement un réservoir, elle dépense aussi en biens et services elle consomme davantage et cela à des centaines de milliers de personnes.
    Donc cette augmentation du prix et absolument contre-productive économiquement parlant.

     

  • Non mais vous avez entendu le mensonge du journamerde derrière à 10’42 sur l’Europe ? << on en reçoit plus qu’on en donne à l’Europe >> (!)

    C’est juste insupportable, il y a un différentiel d’au moins 9 milliards en notre défaveur, entendre un mensonge pareil rend dingue de colère...


  • La France insoumise est surtout et avant tout le camp de la petite fonction publique et de ses retraités...ce qui en France, je vous l’accorde, fait du monde...

     

  • Ils viennent juste d’expérimenter que de se revendiquer comme étant des gens issus du peuple vous vaut directement l’appellation "d’extrémiste poujadiste nazi qui torture des chats dans sa cave" ( Et celle de beauf en prime ).
    Oui, car on leur refuse même ce doit d’affirmer qu’il sont le peuple d’en bas.
    Pour nos élites et leurs médias , ils ne sont qu’une toute petite minorité de voyous qui empêchent le brave type (du vrai peuple lui ) d’aller joyeusement gagner son smic pour en reverser tout aussi joyeusement les 2 tiers à l état .

    A partir de ce moment, je pense qu’ils ont compris l’arnaque, et qu’ils ont arrêté d’avoir peur des insultes venant de toutes ces bouches sales.

     

  • ce serait une erreur d’ analyser les gilets jaunes au travers des idéaux étatistes, de gauche ou de droite...les gens n’ en sont plus à défendre leur pouvoir d’ achat, mais leur pouvoir se chauffer, pouvoir se nourrir ou se déplacer !
    la société de consommation, les à exclu de son manège à confort, et veut maintenant leur taxer, les moyens restants avec lesquels ils survivent malgré tout...
    détaxer l’ énergie, le travail, réduire le budget de l’ état par 2...rendre aux français la liberté qu’ on lui a patiemment volé ; pour la république ça va être très rapidement les conditions de sa survie !


  • La seule carte à jouer des oligarques est le "joker" des Black-Blocks controlés par la Préfecture de Paris !
    [ chiche, et nous verrons si cela fonctionne ailleurs que Paris intra-muros à l’heure du JT ]
    Attention ! car là, il n’y pas de syndicat pour contrôler la réaction du citoyen .
    _

     

    • ca marche déja hors de Paris. Ils ont envoyé les blacks blocks sur 2 péages d’autoroutes qu’ils ont entièrement cramé sous l’oeil médusé des gilets jaunes qui se trouvaient la pour faire peage gratuit.
      Ensuite dans les JT ont montre les dégats, on montre un mec de Vinci qui explique le montant des degats etc etc ...


  • De l’ampleur de la saine colère populaire française,née le 17 novembre 2018,la France et,avec elle,le monde entier pourraient se trouver à un tournant inédit de l’Histoire,n’en déplaise aux"philosophes",claironnant avec un zèle stupide la prétendue"fin de l’histoire et le dernier homme". Ce tournant,véritable cauchemar de l’oligarchie et qu’elle a tenté par tous les moyens d’étouffer au stade embryonnaire,signerait l’acte de naissance d’un monde plus juste et plus humain.
    En ces moments,chargés à craquer d’espoirs et de nobles et touchantes
    émotions,évoquons ce message du grand De Gaulle : "Soyons fermes, purs et fidèles ; au bout de nos peines, il y a la plus grande gloire du monde, celle des hommes qui n’ont pas cédé."


  • À tous ceux qui parlent d’un rassemblement entre mélanchon et Marine Le Pen. N’oubliez pas leur attitude respectives par rapport au seul député à avoir revêtu le gilet jaune. Ça en dit finalement long sur ce que Mélanchon pense du petit peuple...


  • Si le gouvernement décide d’utiliser, un exemple entre autres manigances, les fonctions "anti manif" créées par Apple à l’intention des gouvernements (couper les réseaux des Smartphones pour empêcher la tenue d’une manif) ou censurer Facebook Twitter and Co, je pense que c’est toute la population qui sera derrière les Gilets Jaunes !


  • L’analyse proto marxiste ne fonctionne pas.

    Quant à la base des extrêmes cimentant le mouvement des gilets jaunes, c’est du pur romantisme de cadre de parti : c’est tout SAUF cela.

    La preuve en est que même si on réduisait le prix des carburants de moitié, les gilets jaunes seraient toujours aussi et encore plus nombreux et déterminés.

    Et la preuve en est encore que la meilleure manière de torpiller le mouvement serait justement de l’affubler de l’estampille FI ou RN ( puisque le parti de fausse gauche est tout sauf insoumis, et le parti de fausse droite tout sauf national).

    Le mouvement des gilets jaunes est né en Egypte sous la XVIII dynastie( 1500 AJC) lorsque les ouvriers se sont mis en grève parce que les salaires convenus n’étaient plus payés par les prêtres et Pharaon.

    Ce n’est pas la grève qu’il faut retenir ni le montant du salaire. C’est la division en trois Ordres :

    - L’Ordre de la gouvernance
    - L’Ordre de la Prêtrise
    - L’Orde de la production

    Toute société, depuis toujours et à jamais, est construite sur cette trinité :

    - Ceux qui gouvernent et assurent la sécurrité : ils font respecter la Loi et assurent la sécurité du groupe en payant l’impôt du sang (les bellatores)
    - Ceux qui disent la morale assurent l’équité de la Loi et secourent : ils assistent, confessent, et jugent en payant l’impôt du service (ils sont pauvres au service des pauvres (les Oratores).
    - Ceux qui produisent et n’ont donc aucun pouvoir ni dans l’édification d ela Loi ni dans son execution, et ne paient donc que l’impôt pécuniaire , ni l’impôt du sang ni l’impôt de service.(les laboratores).

    Normalement, les Bellatores et les Oratores sont au service des Laboratores ce pourquoi ceux-ci financent ceux-là.

    Les ordres de la République sont :

    - la Classe politique et le CAC 40 pour les Bellatores
    - la classe mediatico syndicalo intellectuelle pour les Oratores
    - les gilets jaunes pour les Laboratores.

    Chaque fois que le lien est coupé entre les Ordres privilégiés et le Tiers, c’est l’insurrection :

    l’impôt est dépourvu de cause. (il est détourné)

    Ce que nous devons donc mesurer c’est si la classe de nos Bellatores et de nos Oratores est toujours au service de ceux qui paient l’impôt.

    Si la réponse est oui, le mouvement est passager et se réduira de lui-même.
    Si la réponse est non, il est invincible

    S’il est invincible, Noblesse et Clergé de la République mourront sous ses coups.
    Jurisprudence constante depuis la XVIII dynastie.

     

    • Les Laboratores sont invincibles s’ils ne produisent plus, ne consomment plus du Nutella :) et de médocs :). Donc plus de rentrées d’impôts (TVA entre autres ...).

      Le sang et l’argent, sont la nourriture du Iahvé jaloux de l’Humanité, celle dotée d’une âme chevillée au corps. Ce faux-dieu et leurre dieu du haut de la pyramide détachée de la base. Celui-ci utilise (idiots utiles) ayant vendu leurs âmes, ces bellatores et oratores modernes recyclés, ceux qui acceptent de trahir pour récolter des positions.

      Si nous nous suicidons, ils en meurent. S’ils se suicident, nous sommes vivants. Question de temps, de stratégies individuelles, de prise de consciences individuelles. Chaque goutte de sang ayant compris que l’autre n’est pas l’ennemi, chacun d’entre elle ayant renforcé ses globules blancs pour résister à sa manière, crée avec d’autres un barrage si puissant que l’invincibilité sera effective.

      Cela dit, il y a le bon grain et l’ivraie. Deux humanités différentes sur la même Terre. Celle du bon grain dispose d’une âme individuelle donc insécable reliée à la véritable divinité.

      L’autre l’ivraie, d’une âme collective, celle qui remplit ses courses au supermarché et vit comme de la poulaille, la tête dans la télé sans aucune élévation possible. Cette ivraie-là est complice des bourreaux, de la même engeance.

      La sélection dite naturelle est aussi divine au sens de l’évolution et non pas au sens de leur révolution où à chaque fois, ils ne font que reproduire les mêmes ordres cités au fil des siècles. Tourner en rond et reproduire les mêmes schémas d’organisation. Voilà leur but. Du moment que la prison fonctionne.

      Raison pour laquelle racaille d’en haut et racaille d’en bas, même combat contre l’évolution à savoir l’âme et l’esprit pour une société juste, harmonieuse et vivable ;

      L’épée du Christ tranche et sépare donc le bon grain de l’ivraie de manière définitive. Je pense que c’est déjà fait (?) : nous ne faisons que l’actualiser sur Terre. D’où les séparations dans les couples, les familles, la dislocation des liens de toutes sortes. L’esprit communautaristes vient de là. Les âmes sentent le danger.

      Observons les déplacements de grands capitaux dans les mois qui viennent. Pas pour rien déjà que Rothschild & Co, la banque contrôlée par la famille Rothschild, va céder son activité de services fiduciaires à l’un de ses gérants pour se concentrer sur le développement de la gestion de fortune pour échapper à l’impôt ....


    • Votre commentaire est intéressant.

      Mais pouvez-vous développer la première ligne au lieu de l’affirmer ?
      En quoi l’analyse marxiste est-elle inefficace ?
      Mieux : Comment lié l’analyse marxiste avec votre analyse par les 3 classes sociétales (historiques je vous le concède) ?


    • @Jousay

      Ce que vous appelez la lutte des classes, c’ est la réponse du Tiers au dévoiement des Ordres de gouvernance.

      Chaque Ordre a sa fonction sociale et ne tire les droits de son Ordre qu’après y avoir rempli ses obligations. Aucun Ordre, aucun individu n’a d’autre droit que ceux de ses obligations.

      Par exemple, le droit de vote est la contre partie de l’impôt du sang : c’est parce qu’en cas de guerre, vous serez appelé ou exposé, qu’en temps de paiix vous avez le droit de vote (Ce pourquoi il ne faudrait jamais le donner aux bi nationaux).

      La fonction de tout Ordre est de servir les deux autres :

      - Les Bellatores assurent la sécurité, la justice et la paix publiques
      - Les Oratores la définition du Bien et du Mal (les medias) , les secours intellectuels (école), spirituels( religion) matériels (oeuvres de charité, CAF) physiques (les hopitaux, la sécu).

      En fait, les Bellatores et les Oratores sont au service du Tiers Ordre : c’est pour eux qu’ils combattent, enseignent, secourent.

      C’est en contre partie de l’exécution de leur mission que le Tiers les finance par l’impôt pécuniaire et seulement celui-là : il n’a pas à payer l’impôt du sang ; ni à vivre sa vie durant dans les trois voeux de pauvreté, chasteté et humilité des Oratores.

      Lorsque les Ordres de gouvernance ne servent plus le Tiers et utilisent l’impôt à des fins étrangères à sa destination ( l’impôt sert exclusivement aujourd’hui les Ordres de gouvernance et les immigrés, donc tout le monde SAUF ceux qu’il devrait servir : le Tiers),

      lLa fonction de l’impôt, ce pourquoi il est payé, ce n’est pas l’immigré, ou la rente de subvention des medias, ou les émoluments des politiques, ou le service de l’intérêt usuraire.

      C’est le Tiers mutualisé, alias l’intérêt général.

      S’il ne sert pas l’intérêt général qui n’est que le bénéfice du Tiers, alors commence la lutte des Ordres, lutte du Tiers contre ses Ordres de gouvernance pour.....détournement de l’impôt à des fins étrangères à sa mission.

      Oui : l’impôt a une mission. Servir les intérêts de ceux qui le paient.

      La lutte des classes n’est qu’une subdivision de la lutte des Ordres, laquelle se réduit à la lutte du Tiers à cause de la trahison des Ordres.

      Et cette trahison est invariable, c’est le détournement de l’impôt : il n’est plus au service et au bénéfice du Tiers.

      Une fois que ce mécanisme est mis à nu, c’est très facile de prévoir l’avenir : il a déjà eu lieu.


    • Merci François Desvigne pour ces messages très éclairants et instructifs ! J’apprends toujours beaucoup de choses avec les commentaires des articles ER, mais celui est particulièrement lumineux !


    • @yoann : Le patron a déjà parlé de ces 3 catégories dans ses analyses mensuelles.

      @François Desvignes : Merci pour votre éclairage supplémentaire.

      Mais vous ne répondez pas à ma question : En quoi l’analyse marxiste est-elle obsolète pour analyser le mouvement des gilets jaunes ?

      Autre point : vous faites l’analogie entre l’ancienne prêtrise (égyptiens/chrétienté) et la nouvelle (média/politique/syndicat), c’est intéressant. Seulement si les premiers faisaient vœu de pauvreté, chasteté et humilité (ou sagesse), il est difficile de dire la même chose des seconds. ^ - ^


  • La résilience nationale à son niveau quotidiennement sur long terme voir mode de vie !
    est plus intelligent impactant.
    Gilles lartigot préconise ceci ;)


  • Le peuple, avec son bon sens et son humilité naturels, fait union. Ce que les dirigeants politiques et leaders d’opinion ont bien du mal à faire. Chacun, pour survivre ou par narcissisme, critiquant sans cesse les boutiques concurrentes. Ce qui au final fait le jeu du pouvoir.


  • Au risque de déplaire, l’opération "Gilets Jaunes" n’est qu’une (fausse) révolution colorée sous contrôle du système politico-médiatique. Talleyrand avait une formule qui s’applique parfaitement ici : "Agiter le peuple avant de s’en servir" ! On est dans la phase d’agitation, on devrait en savoir plus sur les motivations du pouvoir dans les semaines qui viennent.

     

    • J’ai lu quelque part que cette révolution colorée (appelons-la "fluo") occupe l’espace médiatique pour masquer une menace effarante : la signature en décembre par les présidents du monde à l’ONU d’un prétendu "pacte" entre les "nations". Il s’agit d’envahir massivement l’Europe (le reste du monde ne se laissant pas faire) de migrants. De remettre les souverainetés nationales et le contrôle des frontières aux mains de l’ONU. De ne disposer d’aucun texte de loi, d’aucune police s’opposant à l’installation sans vergogne en France d’envahisseurs parasitaires et de criminels indélogeables. De devenir la cible des diktats de bureaucrates étrangers s’appuyant sur la "légalité" de la tyrannie, puisqu’elle a été signée ! Même coup que le traité de Lisbonne.
      C’est gravissime, et pas grand monde n’en parle.
      On peut refuser de signer. Les présidents hongrois, autrichien, polonais, italien, bulgare, tchèque, usaméricain l’ont décidé.
      Si la France par Macron signe cet arrêt de mort, il n’y a aucune raison qu’elle ne donne pas aussi sa force de défense nucléaire.
      https://lesobservateurs.ch/2018/11/...
      https://www.polemia.com/resistances...


    • Je suis du même avis. C’est grâce aux médias si il y a une telle mobilisation, ça doit forcement être voulu - ou il faut qu’on m’explique...


  • Tout cela est une clownerie.
    Les français sont faibles.Physiquement et/ou mentalement.Si ce sont des ouvriers ils sont intelligents travailleurs mais n’ont pas l’intelligence adéquate pour appréhender la complexité politique.Si ce sont des employés de bureau,ils ont le cerveau formaté,limité,et ils sont faibles physiquement donc laches.
    Ils n’ont plus du tout la virilité mentale et physique pour faire la révolution.Par ailleurs ils doivent travailler de plus en plus en gagnant de moins en moins.Regarder ce qui s’est passé en grèce.La rébellion a été matée sans aucun problème.Les têtes pensantes ont été coupées,les gens n’allaient plus travailler et n’avaient plus d’argent,ils ont acheté l’opposition tsipras est désormais un employé de banque comme un autre.

    Par ailleurs les elections sont truquées.Même si Mélenchon et lepen accédaient au pouvoir ils serviraient l’oligarchie.Cela a déjà été dit Mille fois,melenchon est un acteur franc maçon.Marine Lepen une sioniste pro lgbt.Vous savez tout cela,mais votre faiblesse vous fait tout oublier quand un espoir nait car vous n’en avez plus aucun.


  • Les gilets jaunes dans leur majorité, ce sont des gens qui ont voté pour Macron pour faire barrage au fascisme (ceux qu’on entend scander "pas d’fachos chez nous"), ou vote blanc parce qu’ils n’avaient pas tellement de préférence, mais au final leur vote a quand même permis l’élection du favori.

    Maintenant que leur poulain a été élu, ils défilent avec du "Macron démission"... Parce que Macron applique son programme sur les taxes de carburant, et que ça les touche de plein fouet au porte-monnaie (fallait y penser avant les amis ! idem pour les retraités et la hausse de la CSG : lisez, renseignez-vous AVANT).

    Offrez à tous un 14ème mois de salaire et ils refermeront les yeux et en 2022, ils iront redonner leur voix aux mêmes... Le réveil n’est pas pour tout de suite.


  • Ha... vous êtes jolis avec vos citations de Pierre,Paul Jacques,
    mais en attendant les gilets fluos gênent beaucoup plus le pouvoir en place que les discutions de salon derrière un écran.
    Il y en a qui eux se bougent au moins,et si par malheur,ce mouvement ne portaient pas les fruits escomptés,on pourra au moins dire ’’ on a essayé".

     

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous.
      Les personnes qui sont dans la rue ont du courage et de la détermination.
      J’attends la réaction de Macron, ce mouvement doit tout de même le déranger surtout qu’il perdure et pourrait prendre de l’ampleur.


    • Ma bonne dame, si vous pensez que le vrai pouvoir est incarné par Macron, vous vous mettez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude.

      Allez je vais aller dans votre sens pour mieux vous faire comprendre l’absurdité de vos espérances.
      Je pense POSSIBLE (pas probable), que la situation se tende dans les prochains mois jusqu’à un sacrifice de la personne de Macron qui n’arrange plus personne.

      Mais mon Dieu, si vous pensez que cet évènement hypothétique sera une victoire du bas peuple sur les oligarques, vous rêvez sous acide à trente mille lieues du sol.
      Voilà AU MIEUX ce que permettra le mouvement des gilets jaunes :
      Evincer un président qui n’arrange plus personne, haï par la base, et arrivé à date d’expiration pour les vrais Maîtres de la politique mondiale.
      Et croyez moi, les vrais décideurs, eux, ne craignent ni ne craindront jamais rien des gilets bleus, verts, ou jaunes.

      Tout ceci est une mascarade, un soubresaut d’un peuple en train de mourir, peut-être un dernier bouquet final avant qu’il se résigne à comprendre, définitivement, que la partie a été perdue par le peuple depuis longtemps.

      On ne peut pas donner les pleins pouvoirs aux loups pendant 2 siècles, élection après élection, décision après décision, et se réveiller quand il s’est mis à table, qu’il a fini les derniers préparatifs pour nous dévorer tout crû et croire qu’on va pouvoir miraculeusement inverser la tendance.

      Pour 1 gilet jaune, il y a 5 gros veaux qui sont allé acheter des écran plasma à la FNAC et UBALDI en profitant du black friday, et deux nanas qui ont défilé au nom des violences sexistes.
      Je vous le dis, si au mieux vous obtenez la tête de Macron, ce sera parce que ses maîtres l’auront sacrifié et se seront servi de la base pour leurs desseins, pas parce que le mouvement a eu une quelconque autonomie devant l’Histoire.

      J’espère ne pas vous déprimer, mais il faut que les Véirtés soient dites.


  • Pour les éternels sceptiques :
    - Les chiffres de la mobiilisation : les chiffres officiels font état de 280 000 gilets jaunes et comme tout bon comptage fait par le ministère de l’intérieur (et ses officines et relais), il faut multiplié environ par 2.
    - Les merdias relais les manifestations : ben oui, 500 000 manifestants dans toute la France, ça ne passe pas inaperçu ; le relais médiatique se fait mais souvent pour dénigrer les manifestants (violences, racisme, toutes les bonnes vieilles recettes de décrédibilisation).
    - Sur la vacuité du mouvement : qu’avez-vous à proposer de plus efficient ?
    - Sur le mot d’ordre : la réduction des revendications à la seule baisse du carburant est un moyen utilisé par la classe médiatico-politique (dans l’ordre) afin de ridiculiser les manifestants ; quand on discute avec les gilets-jaunes, cela va bien u-delà du pognon...
    A votre service les tiédasses...

     

  • un gilet jaune à chaque fenêtre de France !


  • LE POPULISME, loin d’être une tunique d’infamie, le populisme c’est la raison du peuple, face à l’ubris (démesure) perte du sens, du logos et du bien commun, la mondialisation (prolétarisation du monde).
    Perte du sens de l’Etre social (de la communauté) que le peuple doit à nouveau retrouver sous peine de devenir une monade errante, privée de sa naturalité et de son appartenance à la communauté des hommes.


  • En Italie, ça a donné le Mouvement 5 Étoiles.


  • Macron rencontre sucreberg et quelque temps après naissance de GJ grâce à face de bouc... Je lis pas tout mais ça a pas l’air de choquer. Bein définitivement, y a pas beaucoup de complotistes sur ce site... ?
    je suis parano de naissance et je préfère porter le geje tout le temps (entraine des vrais conversations avec des vrais gens, des regards parlants...) que de me faire ficher et entrainer dans les bras des CRS en suivant des "amis" du bouc : /


Commentaires suivants