Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les Palestiniens se battent pour leur vie, les Israéliens pour leur privilège

Par Amira Hass, journaliste à Ha’aretz

Que nous ne remarquions qu’il y a une guerre que lorsque des juifs sont assassinés n’enlève rien au fait que des Palestiniens se font tuer tout le temps.

Oui, il y a une guerre, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avec son mandat du peuple, a ordonné qu’elle s’intensifie. Il n’écoute déjà pas les messages de conciliation et d’acceptation du Président palestinien Mahmoud Abbas dans les périodes calmes, pourquoi devrait-il les écouter aujourd’hui ?

Netanyahu intensifie la guerre principalement à Jérusalem-Est, avec des orgies de punitions collectives. Il révèle ainsi qu’Israël a réussi à déconnecter physiquement Jérusalem de la plus grande partie de la population palestinienne, soulignant l’absence d’une direction palestinienne à Jérusalem-Est et la faiblesse du gouvernement de Ramallah – qui tente d’enrayer la dérive dans le reste de la Cisjordanie.

La guerre n’a pas commencé jeudi dernier, elle ne commence pas avec les victimes juives, et elle ne prend pas fin quand plus aucun juif n’est assassiné. Les Palestiniens se battent pour leur vie, dans le plein sens du terme. Nous, juifs israéliens, nous battons pour notre privilège en tant que nation de maîtres, dans la pleine laideur du terme.

Que nous remarquions qu’il y a une guerre que lorsque des juifs sont assassinés n’enlève rien au fait que des Palestiniens se font tuer tout le temps, et que tout le temps, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour leur rendre la vie insupportable. La plupart du temps, il s’agit d’une guerre unilatérale, conduite par nous, pour les amener à dire « oui » au maître, merci beaucoup de nous laisser en vie dans nos réserves. Quand quelque chose dans l’unilatéralité de la guerre est perturbé, et que des juifs sont assassinés, alors nous accordons notre attention.

Les jeunes Palestiniens ne vont pas se mettre à assassiner des juifs parce qu’ils sont juifs, mais parce que nous sommes leurs occupants, leurs tortionnaires, leurs geôliers, les voleurs de leur terre et de leur eau, les démolisseurs de leurs maisons, ceux qui les ont exilés, qui leur bloquent leur horizon. Les jeunes Palestiniens, vengeurs et désespérés, sont prêts à donner leur vie et à causer à leur famille une énorme douleur, parce que l’ennemi auquel ils font face leur prouve chaque jour que sa méchanceté n’a pas de limites.

Même le langage est malveillant. Les juifs sont assassinés, mais les Palestiniens sont tués et meurent. Est-ce vrai ? Le problème ne commence pas avec le fait que nous ne sommes pas autorisés à écrire qu’un soldat ou un policier a assassiné des Palestiniens, à bout portant, quand sa vie n’était pas en danger, ou qu’il l’a fait par télécommande, ou depuis un avion ou un drone. Mais c’est une partie du problème. Notre compréhension est captive d’un langage censuré rétroactivement qui déforme la réalité. Dans notre langage, les juifs sont assassinés parce qu’ils sont juifs, et les Palestiniens trouvent leur mort et leur détresse, parce ce que c’est probablement ce qu’ils cherchent.

Notre vision du monde est façonnée par la trahison constante par les médias israéliens de leur devoir de rapporter les évènements, ou leur manque de capacité technique et émotionnelle à contenir tous les détails de la guerre mondiale que nous sommes en train de conduire afin de préserver notre supériorité sur le territoire entre le fleuve et la mer.

Même ce journal n’a pas les ressources économiques pour employer 10 journalistes et remplir 20 pages d’articles sur toutes les attaques en période d’escalade et toutes les attaques de l’occupation en période de calme, depuis les fusillades lors de la construction d’une route qui détruit un village jusqu’à la légalisation d’un avant-poste colonial et à un million d’autres agressions. Chaque jour. Les exemples pris au hasard que nous arrivons à rapporter ne représentent qu’une goutte dans l’océan, et ils n’ont aucun impact sur la compréhension de la situation par la grande majorité des Israéliens.

Le but de cette guerre unilatérale est de forcer les Palestiniens à renoncer à leurs exigences nationales dans leur patrie. Netanyahu veut l’escalade parce que jusqu’à maintenant, l’expérience a prouvé que les périodes de calme après le bain de sang ne nous ramènent pas à la ligne de départ, mais plutôt rabaissent à un niveau toujours plus bas le système politique palestinien, et ajoutent aux privilèges des juifs dans un Grand Israël.

Les privilèges sont le principal facteur qui déforme notre compréhension et notre réalité, en nous aveuglant. À cause d’eux, nous échouons à comprendre que même avec une direction faible, « présente-absente », le peuple palestinien – dispersé dans ses réserves indiennes – n’abandonnera pas, et qu’il continuera de puiser la force nécessaire pour résister à notre maîtrise malveillante.

 

Source originale en anglais : Ha’aretz

Traduction : Collectif Solidarité Palestine de Saint-Nazaire

 

Amira Hass (עמירה הס), née en 1956 à Jérusalem, est une journaliste et auteur israélienne, surtout connue pour ses colonnes dans le quotidien Ha’aretz. Elle est particulièrement connue parce qu’elle vit en Cisjordanie après avoir habité à Gaza et qu’elle rapporte les événements du conflit israélo-palestinien depuis les territoires palestiniens.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’ai un certain malaise vis à vis de ce genre d’article.

    Déjà parce qu’en tant que Français, je suis partisan avant tout de la cause Française*.
    Ensuite... Cette personne est Israélienne, non ? Je ne vois aucune résistance dans ce genre de propos, plus l’habituelle et malsaine détestation de soi, la trahison des siens.
    Par essence, Israël occupe une terre qui n’est pas la sienne ; libre à elle de refuser un tel héritage et de s’expatrier.




    * La cause Palestinienne est intéressante parce qu’elle met en porte à faux la gôche vis à vis d’une bonne partie de son électorat. La faute au grand écart entre le verbiage Universalisto-métisseur en France et ses accointances avec l’extrême droite Israélienne.

     

    • vous pensez que le conflit ne concerne que Israéliens et les Palestiniens ??? Faites de nouveau une lecture de cet article. L’auteur parle d’un guerre mondiale, le gouvernement Israélien ne cherche pas seulement à conquérir la Palestine mais le monde entier, le gouvernement Français ne travaille plus pour la France mais pour le gouvernement Israélien. Par ailleurs les pays de l’OTAN dont fait partie la France, ne sont-ils pas alliés avec les USA, Arabie Saoudite, le Qatar, Israël pour les guerres qui ont lieux en Afrique et au Moyen Orient ??? A votre avis pour qui est faite cette guerre ? et pourquoi ? cherchez, et vous verrez si votre malaise persiste vis à vis de cet article, le remède est la, cherchez, et vous verrez que la résistance doit être mondiale et non territoriale si on souhaite "Prévenir" au lieu d’avoir un malaise. Conseil de lecture en plus d’Alain Soral, Michel COLON.

      bonne recherche.


    • Parce que s expatrier c est résister ? Non je ne le crois pas...


  • Et les somaliens ? Et les irakiens ? Et les tchadiens ?

     

    • Tu y es presque ! Maintenant que tu sais faire des mots essaie d’aligner un sujet-verbe-complément. ;-) Ahhh...C’est déjà plus dur hein ? :)


    • Est-t-il plus dur de pleurer les victimes somaliennes, tchadiennes et irakiennes ? Je n’entends pas beaucoup de musulmans français s’attrister des massacres dans ces pays. Certains semblent s’être appropriés le monopole de la souffrance. Ça me rappelle quelqu’un...


    • Pourquoi, sans parler des musulmans, vous connaissez beaucoup de gens qui s’apitoient sur ce qui se passe ailleurs ??
      C’est une question de principe où se greffent des exigences de moral et de justice certes, mais d’abord des principes - universels.. même si cet universel se réduit à nôtre environnement mondialisé, c’est déjà pas mal.


    • Xavier 57, vous pensez que les Musulmans doivent défendre que les Musulmans ? Et que les Chrétiens défendent que les Chrétiens, les Athées que les Athée, vous faites dans le communautarisme, je vais vous apprendre quelques choses d’autres que le communautarisme que vous souhaitez faire communiquer, le Musulman doit tenir avec le juste, et si le juste n’est pas Musulman et que l’injuste est Musulman alors c’est avec le juste non Musulman que je serai allié sans hésiter, et cela est ma religion, la religion Musulmane. Je vous rappelle au passage qu’en Palestine il y a Palestiniens Musulmans et des Palestiniens Chrétiens qui se battent pour leur pays alors pourquoi viser l’Islam comme une certaine communauté. Avant de parler des Musulmans allez vous instruire, c’est nécessaire.



  • Les jeunes Palestiniens ne vont pas se mettre à assassiner des juifs parce qu’ils sont juifs, mais parce que nous sommes leurs occupants, leurs tortionnaires, leurs geôliers, les voleurs de leur terre et de leur eau, les démolisseurs de leurs maisons, ceux qui les ont exilés, qui leur bloquent leur horizon. Les jeunes Palestiniens, vengeurs et désespérés, sont prêts à donner leur vie et à causer à leur famille une énorme douleur, parce que l’ennemi auquel ils font face leur prouve chaque jour que sa méchanceté n’a pas de limites.



    Pourtant : Déclaration universelle des droits de l’homme :
    Article 3
    Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.
    Article 5
    Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
    Article 6
    Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.
    Article 7
    Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.
    Article 13
    1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat.
    2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.
    ....etc...etc...etc...bla...bla...bla...

    Tiens c’est bizarre, la charte ne fonctionne pas ici ??? Hommage à toi Dieudo pour : la Charte des Droits de l’Homme blanc

     

    • Mon pauvre ami ! A chacun ses droits de l’homme ! Pourquoi le droit de défendre sa race ne serait pas compté comme un droit de l’homme ? Mystère. Et celui de s’en foutre ? De dire merde ? Tout cela est donc fort mal compris. Mal "théorisé", disons.


  • L’inversion accusatoire de benjamin netanyahou, comme toujours !
    Pourquoi il n’y a toujours pas de sanction, ni de condamnation envers benjamin netanyahou, le terroriste ? Pourquoi les journaleux protège ce criminel de guerre ?


  • Les temps bibliques continuent.... Rien n’a changé depuis l’époque de Josué, premier grand criminel de guerre enregistré de l’Histoire. Israël n’a jamais supporté de voisins. Israël n’a jamais compris non plus qu’un père de famille, Dieu en l’occurence, ne chargera jamais un de ses fils, fut-il son préféré, d’assassiner ses autres fils ou de faire de ceux-ci ses esclaves au motif qu’il est le mieux vu de la famille. Israël n’a jamais compris que Dieu ne fait pas de favoritisme et qu’il n’y a jamais eu de peuple élu.
    A moins justement qu’il ne l’ait compris très vite dans les temps anciens et qu’il ait rédigé les Ecritures justement pour se dédouanner de ses exactions.

     

    • @dom

      Mon pauvre ami, ne mélangez pas tout !

      Josué grand criminel ? Josué, homme pieux, sage et juste obéissait aux ordres donnés par Dieu (relisez votre Bible pour mieux saisir le contexte) tandis que l’anti-chrétien et mégalomane Netanyahu s’attaque illégitimement et injustement à des hommes et femmes.


    • Les Elus de Dieu ne sont autres que les pieux et les vertueux qui luttent corps et âmes afin de se rapprocher toujours plus de Sa lumière..." De lumière en lumière, Dieu guide qui Il veut vers Sa Lumière"...Et Lui Seul sait ô combien cette lutte, ce véritable djihad intérieur est une tâche difficile ! :-)


  • Pourquoi les journaleux ne nous imposent pas la vision de Mahmoud Abbas à la TV après 25 morts palestiniens comme ils nous imposent le discours de benjamin netanyahou après 7 morts israéliens ?


  • Ce que je constate et qui est mis en évidence dans l’article c’est la facilité des médias français (et surement d’autres) à mettre en avant les "crimes" commis sur des juifs mais très rarement le contraire.
    Toute personne même légèrement renseignée sait que le rapport de force est complétement faussé. Il y a toujours énormément de morts côté palestinien. On couvre les agressions juives mais pas le reste. Ou bien on fait semblant.
    Qui a entendu parlé à la TV de la jeune femme enceinte morte dans sa maison bombardée et sa petite fille de 2 ans retrouvée elle aussi décédée sous les décombres ? Sans parler de la détresse d’un mari qui m’a glacé le sang.
    En tout cas, et je parle de BFM-TV, on voit qu’ils y passent du temps sur leur "reportage".
    C’est tellement orienté que c’est grotesque.
    Qui osera dire que l’armée Israélienne assassine de jeunes enfants à balle réelles pendant que ceux-ci leur jettent des pierres ? Pourquoi de jeunes palestiniens se jettent sur des juifs pour les planter au couteau ? Il s’agit d’actes désespérés qui met en lumière l’injustice qu’ils subissent.
    Je ne cautionne pas la violence quelle qu’elle soit je préfère préciser mais à la base ce ’conflit’ est injuste.
    Pourquoi le 1er ministre israélien encourage le recours aux armes en ce moment ?
    Je ne suis pas non plus antisémite parce-que ce recours systématique à la diabolisation est bien trop facile selon moi. On élude ainsi les vraies questions.
    La paix est-elle possible ? je le pense mais est-elle voulue ? la c’est autre affaire ...
    En tout cas l’article est très intéressant.