Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les Russes n’en reviennent pas

Les Russes sont sidérés. Le président Trump est tellement hors de lui, après l’affaire Stormy Daniels, qu’il en est à préférer une bonne vieille guerre à une humiliation supplémentaire. Et ceci arrange parfaitement tant ses amis que ses ennemis (ce qui ne veut pas dire ceux qui ont voté pour lui). Il a le choix, il doit faire un geste viril mais difficile, qui requiert tout son courage, oui, mais lequel ? Doit-il mettre en péril le confortable niveau de vie de son pays et braver les missiles russes, ou risquer de déplaire aux élites et chasser le procureur Mueller ? Il est bien tenté par la facilité. Et voilà comment il a été manipulé et entraîné en eaux profondes par une puissante coalition de Britanniques et de juifs, les mêmes qui nous ont gratifiés des deux dernières guerres mondiales.

 

Sa tentative pour revenir à la raison et refiler à d’autres la patate chaude de la Syrie (« Je souhaite de toutes mes forces le retrait de nos forces de Syrie », avait-il tweeté) a été repoussée par l’indomptable Mr Netanyahou. Ne t’avise surtout pas d’y penser sérieusement, a dit le grand homme de Tel Aviv à Donny dans une conversation tendue au téléphone. Ne quitte pas la Syrie, il faut encore que tu fasses la peau aux Russes et aux Iraniens. Et n’oublie pas les gosses syriens, s’est permis d’ajouter celui qui patauge dans le sang de 2 000 Palestiniens abattus sous ses ordres la semaine dernière. Le Pentagone et les agences de renseignement US prennent directement leurs ordres à Tel Aviv, ou via l’AIPAC ; ils sont déjà en train de se préparer pour un long séjour en Syrie, en dépit des déclarations de Donny.

Les juifs ont piqué une crise quand il ont vu que Trump avait l’intention de lâcher la Syrie. Les scribouillards du Washington Post et du New York Times ont condamné ce pas en avant comme faisant le jeu de la Russie. « Catherine Rampell, qui écrit dans le WaPo et fait ses commentaires sur CNN, a proféré : "Poutine doit être aux anges", avec les instructions de Trump pour commencer à organiser le retrait de la région. Passons sur le fait qu’il serait bizarre pour un président de baser toute sa politique étrangère sur ce qui pourrait ennuyer la Russie ; mais pourquoi Rampell ne se demande-t-elle pas combien cela serait merveilleux pour les soldats américains de retrouver enfin leurs familles, ou bien de se demander comment les ressources que le pays a gaspillées au-delà des mers vont pouvoir être mises à profit maintenant sur le front intérieur » a fait remarquer un journaliste. C’était le signal pour la descente de Mueller dans le bureau de Cohen. Il faut bousculer le vieux fou, s’il ne veut pas y aller de son plein gré, ont-ils décidé.

L’Amérique avec son arrière fond puritain est le seul pays où les mœurs sexuelles sont assez strictes pour suffire à déclencher une guerre. Clinton est parti en guerre contre la Yougoslavie à cause d’un commérage, tandis que Trump va détruire le monde pour une seule nuit piégée.

Une attaque contre la Syrie va entraîner une réponse russe. À tout le moins, ce sera une conflagration locale, une joute, un test de forces et de volontés. Qui sait comment cela finira. Cela avait été reporté en 2013, quand l’armada US s’était massée sur les plages syriennes pour venger une autre attaque chimique supposée. J’ai écrit sur cette rencontre fatale, peut-être avec trop d’optimisme, un article intitulé Notre Cap de Bonne espérance .

« C’était un moment aussi risqué que lors de la crise des missiles à Cuba en 1962. Il y avait de fortes chances de déclencher la guerre totale, dans la mesure où les volontés d’acier de l’Amérique et de l’Eurasie s’étaient mesurées en Méditerranée orientale. [...] Le point de tension culminant, en ce mois de septembre 2013, ce fut la vision, sous le soleil de midi, des cinq destroyers US face aux rivages du Levant, pointant leurs Tomahawks sur Damas, et, leur faisant face, la flotte russe composée de onze navires avec en tête le Moskva, croiseur tueur chargé de missiles, renforcés par des bateaux de guerre chinois. Apparemment, deux missiles avaient bel et bien été lancés vers la côte syrienne, et tous deux avaient échoué à atteindre leur cible. […] Après cet étrange incident, la pétarade n’a pas commencé, parce que le président Obama a gardé son sang-froid et rengainé son colt. Cela fut précédé par un vote inattendu au parlement britannique. Ce corps vénérable déclina l’honneur de se joindre à l’attaque proposée par les US. Pour la première fois depuis deux cents ans, le parlement britannique a alors refusé une offre bien réelle de prendre l’initiative d’une guerre ; d’habitude, ils ne résistent pas à la tentation. […] Cette mésaventure a réglé leur compte à l’hégémonie, à la suprématie et à l’exceptionnalisme américains. Fini, le "destin manifeste" des USA ».

Comme nous le voyons maintenant, l’heure fatale avait juste été retardée de cinq ans, et l’horloge s’est remise en marche. Le Premier ministre Theresa May a décidé qu’elle n’avait aucun besoin de l’approbation du Parlement. Le président Trump a décidé qu’il n’avait aucun besoin de l’approbation du Congrès. Ces obstacles ont donc été écartés.

Lire la suite de l’article sur plumenclume.org

Retrouvez l’excellent Israël Adam Shamir chez Kontre Kulture :

À lire, chez Kontre Kulture :

 

Israël Adam Shamir, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1944341
    le 15/04/2018 par giustizia
    Les Russes n’en reviennent pas

    Rien que la fin de l’article fait froid dans le dos ! Mais comment est-ce possible que rien n’arrête ces fous fêlés du bocal qui nous conduisent vers le feu de l’enfer !

     

    • #1944357
      le 15/04/2018 par Espoir
      Les Russes n’en reviennent pas

      C’est, pour l’instant, « gesticulatoire ». Quand ça va se préciser il y aura refus du Peuple (je crois). Et, vu la circulation de l’information aujourd’hui, Rav Von Chaya pourra aller se faire foutre, par la tignasse sous sa kippa, avec son petit coq merdeux


    • #1944395
      le 15/04/2018 par Yann59
      Les Russes n’en reviennent pas

      Je pense helas que le peuple ignorant ira faire la guerre comme en 14.... 90 % des francais sont des moutons qui regardent bfmtv et pensent qu Assad a gaz des gosses....


    • #1944423
      le 15/04/2018 par europhobe
      Les Russes n’en reviennent pas

      Il y a déjà refus du peuple, je vois beaucoup de gens autour de moi qui ne considèrent plus Macron comme leur président après ce qui a été vécu comme une trahison et une soumission aux américains. Politiquement c’est une erreur terrible, malgré toute la propagande qui nous affirmera le contraire.

      Je pars en hors-sujet, mais tant pis. Tout cela me fait dire que si les médias ont bien pu permettre d’élire Macron, ils tombent aujourd’hui dans leur propre piège, puisqu’ayant soutenu le président de certains de nos compatriotes, ils se coupent fatalement du peuple français aujourd’hui, en continuant à le soutenir. Finalement les médias deviennent aux ordres de manière très explicite, rendant la fracture encore plus nette et donc les chances de rébellion encore plus fortes.

      Les médias ont plus que jamais été coupés du peuple, et plus que jamais aux ordres d’un Etat totalement illégitime. La cassure devient tellement nette que peu de gens pourront sincèrement croire à la démocratie en France d’ici peu.


    • #1944475
      le 16/04/2018 par Edward
      Les Russes n’en reviennent pas

      @Yann59

      Moi, je vois le contraire.


    • #1945110
      le 16/04/2018 par Sedetiam
      Les Russes n’en reviennent pas

      Je n’entends, effectivement, que des têtes de cons qui (ré)affirment comme des perroquets, ce que souligne Yann59 dans son commentaire.
      Et ceux, plus évolués, qui doutent, n’iraient pas au charbon tant ils ont à perdre (à courte vue).


  • #1944376
    le 15/04/2018 par La conjuration des imbéciles
    Les Russes n’en reviennent pas

    Etre vitrifié d’un coup sec c’est pas si mal finalement, mieux disparaître que d’avoir une vie larvaire de béni oui oui.
    Tout est si gris si moche si laid si triste si absurde.

     

    • #1944435
      le 15/04/2018 par lincredule2
      Les Russes n’en reviennent pas

      Entièrement d’accord avec vous.


    • #1944485
      le 16/04/2018 par Frédéric Bautista
      Les Russes n’en reviennent pas

      C’est ce que je me dis aussi parfois...

      Hélas être suffisamment près du point d’impact d’une bonne bombe atomique bien puissante pour ne même pas avoir le temps de comprendre ce qui vous arrive, c’est un coup de chance en vérité.

      Au regard de la masse des gens qui mettront des années a mourir des radiations ou de la misère qui découlera probablement de cet apocalypse, il y aura peu d’heureux élus à la "vitrification"...

      J’espère en faire partie mais vu ma position géographique c’est pas gagné :(


  • #1944412
    le 15/04/2018 par momo51
    Les Russes n’en reviennent pas

    @ espoir ces gens s assoient sur leurs parlements alors le peuple je te dis meme pas ou alors il faut aller les deloger avant qu il ne soit trop tard.


  • #1944442
    le 15/04/2018 par JP
    Les Russes n’en reviennent pas

    De ci, de là, dans les médias, les photos ou vidéos du "Centre de production d’arme chimique-de-la-mort-qui-tue" ne m’ont pas montré d’autres débris que des fragments de béton, comme si ces bâtiments avaient été inutilisés.
    On ne parle pas non plus de victimes syriennes.
    Il s’agirait ainsi, comme l’an dernier, de frappes pour faire le show.

    Donc les évènements récents me paraissent structurés selon une logique un peu différente de celle suggérée par Israël Adam Shamir.

    Je pars du principe que les trois généraux de la Maison Blanche, Mattis, Kelly et Dunford, ainsi que le procureur Mueller, sont tous des Marines. Ils sont complices, leur objectif commun est de diminuer l’investissement militaire US au Moyen Orient. Ils ne sont pas sionistes. Ils veulent que l’Empire US consacre en priorité ses ressources vers le Pacifique, afin d’étouffer dans l’œuf l’émergence du futur Empire Chinois, avant qu’il ne soit trop tard.

    Donc la séquence chronologique est celle-ci :
    1- Trump annonce le retrait rapide des troupes de Syrie.
    2- Les égorgeurs modérés de la Ghouta improvisent en vitesse le hoax du bombardement chimique, afin d’arracher aux Occidentaux un soutien plus important.
    3- Trump se laisse convaincre par les sionistes de la Maison Blanche, Bolton, Pompeo et Kushner, de lancer une vraie attaque sur la Syrie.
    4- Poutine déclare qu’il y aurait alors une riposte russe en conséquence.
    5- Le général Mattis avoue publiquement à demi-mot qu’il n’y a pas de preuve.
    6- Mueller lance une razzia pour récupérer les documents chez Cohen, l’avocat personnel de Trump
    7- Finalement Mueller déclare qu’il ne soumettra par Trump a un interrogatoire (c’était la grande vulnérabilité de Trump)
    8- Finalement Trump ne lance que des frappes bidons.

    Chacun des points ci-dessus est un fait avéré, à l’exception du N°3 qui est une hypothèse très vraisemblable, vu l’arrivée récente de Bolton et Pompeo à la Maison Blanche.
    On aura deviné que dans les deux derniers points, N°7 et N°8, je vois les deux termes d’un deal négocié entre Trump et les généraux, après la razzia chez l’avocat(N°6).

     

    • #1944586
      le 16/04/2018 par Popo
      Les Russes n’en reviennent pas

      c’est les occidentaux qui utilisent les terroristes et non l’inverse...
      arretez de croire que les occidentaux tue des innocents uniquement par naïveté et le vrai mal selon vous c’est Uniquement lislamisme et le sionisme.


    • #1944873
      le 16/04/2018 par Frédéric Bautista
      Les Russes n’en reviennent pas

      @popo Oui, ça malheureusement...

      Des pourris il y en a partout et pour certains, c’est bien pratique de pouvoir gagner sur tous les tableaux sans prendre aucun risque en ne se revendiquant jamais d’aucun bord bien défini.

      Par ce que la mentalité "je pense qu’a mon cul",
      ce n’est pas non plus une marque déposée...


    • #1944917
      le 16/04/2018 par JP
      Les Russes n’en reviennent pas

      c’est les occidentaux qui utilisent les terroristes et non l’inverse...
      Il semble que vous partez du principe selon lequel ce ne pourrait marcher que dans un seul sens. Qu’est-ce qui vous rend certain de cela ?
      Les terroristes ne sont pas des machines qui obéiront en permanence juste sur la pression d’un bouton.
      L’Histoire est remplie de marionnettes qui finissent par échapper plus ou moins à leur maître. Parce que dans la majorité des cas, et même si elle commence par être très obéissante, la marionnette n’aura jamais cessé de vouloir poursuivre ses ambitions personnelles. Je parle là, bien sur, non pas des pions mais des chefs du groupe que l’on prétend utiliser.
      Ensuite, les "Occidentaux", ça désigne quoi exactement ? Vous regroupez là dedans différentes entités qui n’ont pas les mêmes objectifs. Les uns veulent bouffer du Russe, les autres avorter l’Empire Chinois, d’autres veulent servir Israël, et d’autres veulent surtout faire du business. Bref, les terroristes sont en position de choisir à qui ils vont obéir. En exploitant ce rapport de force, il leur arrive de pouvoir faire ce qu’ils veulent.
      Lorsque quelqu’un n’a pas la même vision des choses que vous, ne vous précipitez pas pour décider que c’est lui qui est moins lucide que vous, et non l’inverse...


  • #1944478
    le 16/04/2018 par alonzo
    Les Russes n’en reviennent pas

    On sent bien qu ’ on ne pourra éviter la guerre ; à peine ont ils bombardé qu ’ils décrètent de nouvelles sanctions contre la Russie et préparent activement "le nouvel incident chimique " et programment le bombardement punitif subséquent ; cette logique continuera jusqu ’ à ce que la Russie lâche pied en Syrie car Israel l ’a décidé ainsi : les russes doivent déloger de Syrie ; obligeant Trump à rester en Syrie , à entreprendre des actions de guerre , obligeant au besoin l ’ Amérique (en entraînant la France et le Royaume -Unis à travers ceux qui les pilotent ) dans une guerre d ’apocalypse .


  • #1944482
    le 16/04/2018 par moroder
    Les Russes n’en reviennent pas

    Trump est un comparse , otage du deep states ; macron -valet ne mérite même pas de mention : il sers sans avoir à être otage ."le pentagone ne prend pas ses ordres à Wahsingtion mais à Tel Aviv " Israel Adam Shamir .La guerre car si ! nous y sommes jusqu ’au cou n ’est pas entre les états Unis et la Russie mais c ’est la guerre inexpiable que livre Israel (lato sensu ) à la Russie . L ’ issue sera sanglante a moins que Poutine lâche le morceau syrien , sinon les gars attendez vous comme dit plus haut à achever vos vies "larvaires ".


  • #1944498
    le 16/04/2018 par PER CAPITA .................
    Les Russes n’en reviennent pas

    " ... qui pataugent dans le sang de 2000 palestiniens abattus sous ses ordres la semaine dernière" ?..
    Est-ce une erreur typographique ?.. ou bien suis-je si mal informé que je n’aurais pas entendu cette histoire de 2000 palestiniens abattus ?..
    Quelqu’un peut-il me rassurer ?..

     

  • #1944504
    le 16/04/2018 par Aiguiseur de guillotines
    Les Russes n’en reviennent pas

    Un article de haute qualité

     

  • #1944506
    le 16/04/2018 par Martin
    Les Russes n’en reviennent pas

    Si tout ce qu’il dit est vrai, alors, la manipulation atlanto-sioniste est pire que je ne le pensais.

    Aussi, autre point intéressant, lorsqu’il parle de l’orthodoxie. C’est vrai que cette branche du christianisme est la seule à être encore saine. Il y a longtemps que le protestantisme et le catholicisme sont dévoyés. Ce sont des religions à l’agonie et qui ont fait corps avec l’idéologie cosmopolite.

    Pendant ce temps, l’orthodoxie est en pleine forme, des églises se construisent. Les popes sont souvent jeunes, ils ont une vie familiale. Aussi, le nationalisme est prôné par les différentes églises orthodoxes : par exemple, il est bien connu que c’est l’église orthodoxe qui alimente le nationalisme Serbe. J’en conclue que ce serait peut-être salutaire pour les Européens de l’Ouest que de se convertir à cette religion sœur.


  • #1944514
    le 16/04/2018 par Jean
    Les Russes n’en reviennent pas

    Je renonce à réexpliquer qu’il s’agit d’un second coup d’épée dans l’eau de la part de Trump destiné à calmer les tarés de l’État profond. 105 missiles et 0 morts cela semble n’interpeller personne ici.
    Le premier coup d’épée dans l’eau de Trump l’an passé a-t-il changé quoi que ce soit au cours de la guerre ? Mais bon, inutile de perdre mon temps, continuez donc à croire que nous nous dirigeons tout droit vers la troisième guerre mondiale si cela vous chante.

     

    • #1944554
      le 16/04/2018 par JP
      Les Russes n’en reviennent pas

      Par définition, l’"état profond", c’était le même sous Obama.
      Pourquoi il est plus taré maintenant ?


    • #1944593
      le 16/04/2018 par Paul
      Les Russes n’en reviennent pas

      L’état profond est en panique il a subit plusieurs revers.
      C’est pas qu’il est plus con
      C’est que la situation est différente
      Et puis si on remonte au vietnam, irak, Rwanda, Lybie voir seconde guerre
      On ne peut pas dire qu’ils soient pire.
      Ils detruisent quand on leur résiste.


    • #1944618
      le 16/04/2018 par Garringo68
      Les Russes n’en reviennent pas

      Trump se rend compte qu’être Président des Etats-Unis est une chose et le diriger une autre...Les néoconservateurs ont repris du poil de la bête et Trump, englué dans des affaires internes, doit donner quelques gages pour calmer le jeu.
      Les 103 missiles tirés représentent une quantité non négligeable en équivalent TNT avec des résultats au sol conséquents. Pourtant, au vu des dégâts, on est -en effet- loin du compte. Je pense qu’il y a eu un accord entre Trump et Poutine, de la gesticulation pour les naïfs et rien de plus.


    • #1944984
      le 16/04/2018 par JP
      Les Russes n’en reviennent pas

      @paul
      La situation est différente, oui
      Elle vient de changer, donc. On devrait donc postuler a priori que le changement en cours va continuer sur sa lancée.
      Et pourtant, vous veniez de postuler que la situation ne va pas changer, lorsque à partir de deux frappes bidon, vous avez extrapolé qu’il ne se passerait rien de plus grave.

      Votre champ de vision ne couvrait que les douze derniers mois. Automatiquement, le mouvement de fond ne peut pas vous avoir apparu.
      Il nous suffit d’élargir le champ de vision à la période Obama pour que quelque chose commence à apparaître.
      En réalité, la guerre qui vient, je l’ai pressentie dès les années 90, lorsque la Chine commençait à démontrer qu’elle avait la capacité de devenir une puissance industrielle tout en conservant sa souveraineté.
      La lutte entre deux Empires, c’est un process qui s’étale sur des dizaines d’années.
      Donc si vous n’avez pas assez de recul historique, vous serez comme la fameuse grenouille dans la marmite dont la température montait très lentement.


    • #1945033
      le 16/04/2018 par JP
      Les Russes n’en reviennent pas

      Je pense qu’il y a eu un accord entre Trump et Poutine
      Ils ont utilisé leur processus de "déconfliction", c’est quasiment certain. Mais cela veut juste dire que les avions russes étaient invités à ne pas se trouver dans telle zone à telle période, afin d’éviter des problèmes.
      En ce qui concerne les cibles précises, j’ai vu un papier qui, en passant, émet l’hypothèse que ce serait Macron qui aurait fait passer l’info à Poutine.
      C’est plausible. Si on n’écoute pas ses grandes déclarations, et l’on se limite aux faits vérifiables, Macron n’a expulsé que 4 - versus 60 pour Trump - diplomates russes pour le hoax Skripal...


    • #1945405
      le 17/04/2018 par illy147
      Les Russes n’en reviennent pas

      Tu oublies juste un détail jean : ce n’est pas Trump qui décide mais israël et l’état profond. En ce sens, le rav von shaya a raison, israël fait tout pour engendrer une confrontation contre la Russie et ils y arriveront, c’est mon sentiment profond.

      Au delà des termes amicaux employés par Poutine tels que partenaires, amitié avec israël, avec les Loubavitch, etc, faut pas rêver, sur le fond, il y a une guerre à mort et israël ne lâchera rien, les semaines et les mois qui viennent le démontreront.


    • #1945472
      le 17/04/2018 par JP
      Les Russes n’en reviennent pas

      @ illy147

      Mais pour le moment Israël n’y est pas arrivé.
      Et ce n’est plus Israël qui décide aux US depuis 2006 environ. Ils sont une influence, certes, mais ne décident plus.
      La preuve : le traité nucléaire de l’Iran.


  • #1944517
    le 16/04/2018 par martin precheur
    Les Russes n’en reviennent pas

    magnifique choix de photo


  • #1944524
    le 16/04/2018 par Pitchou
    Les Russes n’en reviennent pas

    Comme marche le monde depuis quelques années, je me rends compte du comment on m’a bassiné à l’école de la république avec des livres sur l’Histoire et sa cohorte de guerres.


  • #1944549
    le 16/04/2018 par Elysian Fields
    Les Russes n’en reviennent pas

    Macron affirme avoir convaincu Trump de rester en Syrie.
    Super il a fait son boulot de bâtard (clébard) pour l’entité sioniste.
    Sauf que l’équation a changé depuis longtemps et la présence américaine ni aucune présence occidentale n’est tolérée en Syrie Irak et dans la région.


  • #1944556
    le 16/04/2018 par noel
    Les Russes n’en reviennent pas

    Le but de leur « jeu » est évidemment la com’ faisant croire que leurs États dits démocratiques sont vertueux et protègent les populations lesquelles ne sont plus dupes même silencieuses en apparence. Détrompez-vous !

    Pour les plus ignorantes, elles ont engrammé les scénarios catastrophe des films de sciences-fiction où la propagande est omniprésente (DVD 1984, Le Fils de l’Homme, ....). Elle a migré vers des sites de réinformation. Elle n’est plus moutonnière au point de ne pas faire la connexion entre sa mal-vie, son chômage, son découvert les 20 du mois, un pouvoir d’achat en peau de chagrin, etc .... etc ....

    Le silence apparent de la population ne signifie pas son acquiescement d’autant que les résultats de l’élection présidentielle sont là pour démontrer le contraire.

    La sagesse populaire est en chacun. Pourquoi ? Parce que nous avons la mémoire atavique des persécutions, des guerres, des conflits depuis des millénaires. Et puis nous rêvons aussi : nos songes ne nous disent-ils rien ? Les réseaux sociaux sont une caisse de résonance ; ils traduisent nos maux.

    Ils préparent le terrain pour un futur conflit « bidon » de faible ampleur, maîtrisé. Il leur permettra de changer le système bancaire, monétaire et financier.

    Terroriser la population afin de lui faire croire que tout ce qui déroule maintenant est pour son bien. Il leur faut l’assentiment de la population afin qu’elle réclame les mesures qu’ils se préparent à imposer via la dictature de l’UE.

    Si une véritable guerre éclatait, ils seraient incapables de faire toutes les réformes dont ils ont besoin pour s’approprier le monde en douceur mais avec consentement de l’esclave

    Tout ceci semble n’être que du cinéma

    L’affaire Beltrame (belle trame) a aussi été organisée dans ce sens : susciter par l’émotionnel un regain de chauvinisme, de faux-patriotisme, de repli sur soi afin de conforter le sentiment que l’Etat nous protège quand même malgré tout ! ....puisque BFM-nous-le-suggère.

    Leur but : provoquer une guerre apparente comme de faux attentats afin d’installer fausses PAIX et SÉCURITÉ avec les exigences qu’ils escomptent.

    Fausses paix & sécurité, prélude à la chute de cette babylone maudite. Rien n’y fera pour l’arrêter.

    Marc Aurèle disait en parlant des hommes peu évolués : « Instruis-les, si tu peux ; si tu ne le peux, supporte-les. » Le net s’en charge à la vitesse de la Lumière de l’Esprit.


  • #1944577
    le 16/04/2018 par VORONINE
    Les Russes n’en reviennent pas

    Le rapprochement avec Clinton est intéressant . En Amérique , si l’arrière train est puritain, tout n’est qu’hypocrisie . Dans le domaine des "petites culottes" , entre les coucheries avec les actrices porno, les mannequins, les relations ambigues avec sa fille , Trump a du souci à se faire, et les malheureux syriens aussi ...Mais les notres sont ils meilleurs, j’ai un doute !


  • #1944583
    le 16/04/2018 par Phiddipidès
    Les Russes n’en reviennent pas

    Ne jamais oublier qui est l’employeur historique de Macron ! Le même qui tient, ou croit tenir, les américains par ce qui leur reste de testicules au nom de la monnaie de singe qui leur sert, pour l’instant, de pilier !
    Quant à la "vitrification", j’en connais qui devrait faire un peu moins les malins et réviser un peu leur histoire longue car, certes, ils disposent de la frappe nucléaire mais ... ils sont loin d’être les seuls !


  • #1944724
    le 16/04/2018 par History
    Les Russes n’en reviennent pas

    Il se trouve que c’est la Russie tsariste qui propulse le monde dans la première guerre mondiale

     

  • #1945029
    le 16/04/2018 par frederoc
    Les Russes n’en reviennent pas

    le président russe est amical avec Israël et avec le puissant mouvement Loubavitch.

    Tiens donc .. . Ça confirme ce que dit Mr Hillard.

    Choisissez votre mondialisme.

     

    • #1945209
      le 17/04/2018 par Le lobby juif et le lobby gay
      Les Russes n’en reviennent pas

      Ça n’empêche pas la majorité du peuple de la dissidence d’ouvrir les yeux, y compris des auteurs comme Lucien Cerise qui continuent à croire à l’imposture.
      Mieux vaut ne rien dire et laisser le temps faire son oeuvre.


  • #1945119
    le 16/04/2018 par jeandelalune
    Les Russes n’en reviennent pas

    ainsi ce n’etait qu’ une petite frappe, juste pour ne par perdre la face, tout était préparé d’avance etc etc ...

    cela représente une construction intellectuelle, fruit d’une reflexion au regard de ce qui vient d’arriver

    ceci peut représenter une info ( https://infosdanyfr.wordpress.com/) qui pourrait vous éclairer sur ce qui risque d’arriver

    - les 4000 gi en exercice en jordanie, frontiere sud de la syrie
    - les russes qui envoient du materiel lourds "qui mieux mieux"
    - du ministre le drian déclarant le lendemain même que "si il le faut on recommencera"

    drôle de désescalade !

    il ne s’agit ni plus ni moins que d’un test ! prélude de ce qui va arriver

    pour vous en convaincre :

    "Autre fait passé sous silence, mais par les russes cette fois : si les missiles Tomahawk et Scalp (Storm Shadow) ont bien été détectés et traqués par les défenses aériennes obsolètes syriennes et celles, bien plus avancées, russes, ce n’est pas le cas pour le BGM-158 JASSM tiré par le B-1B et qui a été utilisé pour la première fois dans un conflit.
    Ce missile de croisière est passé inaperçu et les russes n’ont pas réussi à le détecter à temps.
    19 missiles JASSM-ER ont été lancés sur la Syrie par des bombardiers stratégiques B-1B américains
    Aucun ne fut détecté ou intercepté"
    (https://infosdanyfr.wordpress.com/2...)


  • #1947183
    le 19/04/2018 par Francois Desvignes
    Les Russes n’en reviennent pas

    Jusqu’au 27 juin 1914, toutes les chancelleries étaient unanimes pour considérer que tout risque de guerre était écartée.

    Même après l’attentat du 28 juin à Sarajevo, aucune Chancellerie n’a sérieusement envisagé que ce fait presque divers serait une cause d’entrée en guerre.

    Lorsque le spectre de la guerre s’est dessiné du fait des exigences autrichiennes envers la Serbie, toutes les Chancelleries SANS EXCEPTION, se sont déchirées sur la conduite à tenir et le sentiment général était qu’il était préférable de calmer le jeu, PERSONNE N’ETANT PRÊT.

    Le camp belliciste (juif) poussait à la guerre, et il y en avait un dans chaque Chancellerie.

    Mais ce ne sont pas eux qui ont déclenché la guerre : c’est le diable.

    Car, en définitive, et tout d’un coup, tout le monde s’est décidé à rentrer en guerre, ..simplement parce que plus personne ne savait comment rester honorablement en paix.

    Ca été un échec de la diplomatie et de la Raison.

    C’est par souci de simplification qu’on est rentré en guerre.

    DONC :

    Plus nous entendrons les Chancelleries nous dire : " Tout va bien, la paix est sauvée"

    Plus nous devrions trembler pour la paix.


Commentaires suivants