Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les Russes n’en reviennent pas

Les Russes sont sidérés. Le président Trump est tellement hors de lui, après l’affaire Stormy Daniels, qu’il en est à préférer une bonne vieille guerre à une humiliation supplémentaire. Et ceci arrange parfaitement tant ses amis que ses ennemis (ce qui ne veut pas dire ceux qui ont voté pour lui). Il a le choix, il doit faire un geste viril mais difficile, qui requiert tout son courage, oui, mais lequel ? Doit-il mettre en péril le confortable niveau de vie de son pays et braver les missiles russes, ou risquer de déplaire aux élites et chasser le procureur Mueller ? Il est bien tenté par la facilité. Et voilà comment il a été manipulé et entraîné en eaux profondes par une puissante coalition de Britanniques et de juifs, les mêmes qui nous ont gratifiés des deux dernières guerres mondiales.

 

Sa tentative pour revenir à la raison et refiler à d’autres la patate chaude de la Syrie (« Je souhaite de toutes mes forces le retrait de nos forces de Syrie », avait-il tweeté) a été repoussée par l’indomptable Mr Netanyahou. Ne t’avise surtout pas d’y penser sérieusement, a dit le grand homme de Tel Aviv à Donny dans une conversation tendue au téléphone. Ne quitte pas la Syrie, il faut encore que tu fasses la peau aux Russes et aux Iraniens. Et n’oublie pas les gosses syriens, s’est permis d’ajouter celui qui patauge dans le sang de 2 000 Palestiniens abattus sous ses ordres la semaine dernière. Le Pentagone et les agences de renseignement US prennent directement leurs ordres à Tel Aviv, ou via l’AIPAC ; ils sont déjà en train de se préparer pour un long séjour en Syrie, en dépit des déclarations de Donny.

Les juifs ont piqué une crise quand il ont vu que Trump avait l’intention de lâcher la Syrie. Les scribouillards du Washington Post et du New York Times ont condamné ce pas en avant comme faisant le jeu de la Russie. « Catherine Rampell, qui écrit dans le WaPo et fait ses commentaires sur CNN, a proféré : "Poutine doit être aux anges", avec les instructions de Trump pour commencer à organiser le retrait de la région. Passons sur le fait qu’il serait bizarre pour un président de baser toute sa politique étrangère sur ce qui pourrait ennuyer la Russie ; mais pourquoi Rampell ne se demande-t-elle pas combien cela serait merveilleux pour les soldats américains de retrouver enfin leurs familles, ou bien de se demander comment les ressources que le pays a gaspillées au-delà des mers vont pouvoir être mises à profit maintenant sur le front intérieur » a fait remarquer un journaliste. C’était le signal pour la descente de Mueller dans le bureau de Cohen. Il faut bousculer le vieux fou, s’il ne veut pas y aller de son plein gré, ont-ils décidé.

L’Amérique avec son arrière fond puritain est le seul pays où les mœurs sexuelles sont assez strictes pour suffire à déclencher une guerre. Clinton est parti en guerre contre la Yougoslavie à cause d’un commérage, tandis que Trump va détruire le monde pour une seule nuit piégée.

Une attaque contre la Syrie va entraîner une réponse russe. À tout le moins, ce sera une conflagration locale, une joute, un test de forces et de volontés. Qui sait comment cela finira. Cela avait été reporté en 2013, quand l’armada US s’était massée sur les plages syriennes pour venger une autre attaque chimique supposée. J’ai écrit sur cette rencontre fatale, peut-être avec trop d’optimisme, un article intitulé Notre Cap de Bonne espérance .

« C’était un moment aussi risqué que lors de la crise des missiles à Cuba en 1962. Il y avait de fortes chances de déclencher la guerre totale, dans la mesure où les volontés d’acier de l’Amérique et de l’Eurasie s’étaient mesurées en Méditerranée orientale. [...] Le point de tension culminant, en ce mois de septembre 2013, ce fut la vision, sous le soleil de midi, des cinq destroyers US face aux rivages du Levant, pointant leurs Tomahawks sur Damas, et, leur faisant face, la flotte russe composée de onze navires avec en tête le Moskva, croiseur tueur chargé de missiles, renforcés par des bateaux de guerre chinois. Apparemment, deux missiles avaient bel et bien été lancés vers la côte syrienne, et tous deux avaient échoué à atteindre leur cible. […] Après cet étrange incident, la pétarade n’a pas commencé, parce que le président Obama a gardé son sang-froid et rengainé son colt. Cela fut précédé par un vote inattendu au parlement britannique. Ce corps vénérable déclina l’honneur de se joindre à l’attaque proposée par les US. Pour la première fois depuis deux cents ans, le parlement britannique a alors refusé une offre bien réelle de prendre l’initiative d’une guerre ; d’habitude, ils ne résistent pas à la tentation. […] Cette mésaventure a réglé leur compte à l’hégémonie, à la suprématie et à l’exceptionnalisme américains. Fini, le "destin manifeste" des USA ».

Comme nous le voyons maintenant, l’heure fatale avait juste été retardée de cinq ans, et l’horloge s’est remise en marche. Le Premier ministre Theresa May a décidé qu’elle n’avait aucun besoin de l’approbation du Parlement. Le président Trump a décidé qu’il n’avait aucun besoin de l’approbation du Congrès. Ces obstacles ont donc été écartés.

Lire la suite de l’article sur plumenclume.org

Retrouvez l’excellent Israël Adam Shamir chez Kontre Kulture :

À lire, chez Kontre Kulture :

 

Israël Adam Shamir, sur E&R :

 
 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1944517
    Le 16 avril à 05:58 par martin precheur
    Les Russes n’en reviennent pas

    magnifique choix de photo

     

    Répondre à ce message

  • #1944524
    Le 16 avril à 06:54 par Pitchou
    Les Russes n’en reviennent pas

    Comme marche le monde depuis quelques années, je me rends compte du comment on m’a bassiné à l’école de la république avec des livres sur l’Histoire et sa cohorte de guerres.

     

    Répondre à ce message

  • #1944549
    Le 16 avril à 08:49 par Elysian Fields
    Les Russes n’en reviennent pas

    Macron affirme avoir convaincu Trump de rester en Syrie.
    Super il a fait son boulot de bâtard (clébard) pour l’entité sioniste.
    Sauf que l’équation a changé depuis longtemps et la présence américaine ni aucune présence occidentale n’est tolérée en Syrie Irak et dans la région.

     

    Répondre à ce message

  • #1944556
    Le 16 avril à 09:00 par noel
    Les Russes n’en reviennent pas

    Le but de leur « jeu » est évidemment la com’ faisant croire que leurs États dits démocratiques sont vertueux et protègent les populations lesquelles ne sont plus dupes même silencieuses en apparence. Détrompez-vous !

    Pour les plus ignorantes, elles ont engrammé les scénarios catastrophe des films de sciences-fiction où la propagande est omniprésente (DVD 1984, Le Fils de l’Homme, ....). Elle a migré vers des sites de réinformation. Elle n’est plus moutonnière au point de ne pas faire la connexion entre sa mal-vie, son chômage, son découvert les 20 du mois, un pouvoir d’achat en peau de chagrin, etc .... etc ....

    Le silence apparent de la population ne signifie pas son acquiescement d’autant que les résultats de l’élection présidentielle sont là pour démontrer le contraire.

    La sagesse populaire est en chacun. Pourquoi ? Parce que nous avons la mémoire atavique des persécutions, des guerres, des conflits depuis des millénaires. Et puis nous rêvons aussi : nos songes ne nous disent-ils rien ? Les réseaux sociaux sont une caisse de résonance ; ils traduisent nos maux.

    Ils préparent le terrain pour un futur conflit « bidon » de faible ampleur, maîtrisé. Il leur permettra de changer le système bancaire, monétaire et financier.

    Terroriser la population afin de lui faire croire que tout ce qui déroule maintenant est pour son bien. Il leur faut l’assentiment de la population afin qu’elle réclame les mesures qu’ils se préparent à imposer via la dictature de l’UE.

    Si une véritable guerre éclatait, ils seraient incapables de faire toutes les réformes dont ils ont besoin pour s’approprier le monde en douceur mais avec consentement de l’esclave

    Tout ceci semble n’être que du cinéma

    L’affaire Beltrame (belle trame) a aussi été organisée dans ce sens : susciter par l’émotionnel un regain de chauvinisme, de faux-patriotisme, de repli sur soi afin de conforter le sentiment que l’Etat nous protège quand même malgré tout ! ....puisque BFM-nous-le-suggère.

    Leur but : provoquer une guerre apparente comme de faux attentats afin d’installer fausses PAIX et SÉCURITÉ avec les exigences qu’ils escomptent.

    Fausses paix & sécurité, prélude à la chute de cette babylone maudite. Rien n’y fera pour l’arrêter.

    Marc Aurèle disait en parlant des hommes peu évolués : « Instruis-les, si tu peux ; si tu ne le peux, supporte-les. » Le net s’en charge à la vitesse de la Lumière de l’Esprit.

     

    Répondre à ce message

  • #1944577
    Le 16 avril à 10:13 par VORONINE
    Les Russes n’en reviennent pas

    Le rapprochement avec Clinton est intéressant . En Amérique , si l’arrière train est puritain, tout n’est qu’hypocrisie . Dans le domaine des "petites culottes" , entre les coucheries avec les actrices porno, les mannequins, les relations ambigues avec sa fille , Trump a du souci à se faire, et les malheureux syriens aussi ...Mais les notres sont ils meilleurs, j’ai un doute !

     

    Répondre à ce message

  • #1944583
    Le 16 avril à 10:38 par Phiddipidès
    Les Russes n’en reviennent pas

    Ne jamais oublier qui est l’employeur historique de Macron ! Le même qui tient, ou croit tenir, les américains par ce qui leur reste de testicules au nom de la monnaie de singe qui leur sert, pour l’instant, de pilier !
    Quant à la "vitrification", j’en connais qui devrait faire un peu moins les malins et réviser un peu leur histoire longue car, certes, ils disposent de la frappe nucléaire mais ... ils sont loin d’être les seuls !

     

    Répondre à ce message

  • #1944724
    Le 16 avril à 14:03 par History
    Les Russes n’en reviennent pas

    Il se trouve que c’est la Russie tsariste qui propulse le monde dans la première guerre mondiale

     

    Répondre à ce message

  • #1945029
    Le 16 avril à 20:29 par frederoc
    Les Russes n’en reviennent pas

    le président russe est amical avec Israël et avec le puissant mouvement Loubavitch.

    Tiens donc .. . Ça confirme ce que dit Mr Hillard.

    Choisissez votre mondialisme.

     

    Répondre à ce message

    • #1945209
      Le 17 avril à 01:04 par Le lobby juif et le lobby gay
      Les Russes n’en reviennent pas

      Ça n’empêche pas la majorité du peuple de la dissidence d’ouvrir les yeux, y compris des auteurs comme Lucien Cerise qui continuent à croire à l’imposture.
      Mieux vaut ne rien dire et laisser le temps faire son oeuvre.

       
  • #1945119
    Le 16 avril à 22:34 par jeandelalune
    Les Russes n’en reviennent pas

    ainsi ce n’etait qu’ une petite frappe, juste pour ne par perdre la face, tout était préparé d’avance etc etc ...

    cela représente une construction intellectuelle, fruit d’une reflexion au regard de ce qui vient d’arriver

    ceci peut représenter une info ( https://infosdanyfr.wordpress.com/) qui pourrait vous éclairer sur ce qui risque d’arriver

    - les 4000 gi en exercice en jordanie, frontiere sud de la syrie
    - les russes qui envoient du materiel lourds "qui mieux mieux"
    - du ministre le drian déclarant le lendemain même que "si il le faut on recommencera"

    drôle de désescalade !

    il ne s’agit ni plus ni moins que d’un test ! prélude de ce qui va arriver

    pour vous en convaincre :

    "Autre fait passé sous silence, mais par les russes cette fois : si les missiles Tomahawk et Scalp (Storm Shadow) ont bien été détectés et traqués par les défenses aériennes obsolètes syriennes et celles, bien plus avancées, russes, ce n’est pas le cas pour le BGM-158 JASSM tiré par le B-1B et qui a été utilisé pour la première fois dans un conflit.
    Ce missile de croisière est passé inaperçu et les russes n’ont pas réussi à le détecter à temps.
    19 missiles JASSM-ER ont été lancés sur la Syrie par des bombardiers stratégiques B-1B américains
    Aucun ne fut détecté ou intercepté"
    (https://infosdanyfr.wordpress.com/2...)

     

    Répondre à ce message

  • #1947183
    Le 19 avril à 15:44 par Francois Desvignes
    Les Russes n’en reviennent pas

    Jusqu’au 27 juin 1914, toutes les chancelleries étaient unanimes pour considérer que tout risque de guerre était écartée.

    Même après l’attentat du 28 juin à Sarajevo, aucune Chancellerie n’a sérieusement envisagé que ce fait presque divers serait une cause d’entrée en guerre.

    Lorsque le spectre de la guerre s’est dessiné du fait des exigences autrichiennes envers la Serbie, toutes les Chancelleries SANS EXCEPTION, se sont déchirées sur la conduite à tenir et le sentiment général était qu’il était préférable de calmer le jeu, PERSONNE N’ETANT PRÊT.

    Le camp belliciste (juif) poussait à la guerre, et il y en avait un dans chaque Chancellerie.

    Mais ce ne sont pas eux qui ont déclenché la guerre : c’est le diable.

    Car, en définitive, et tout d’un coup, tout le monde s’est décidé à rentrer en guerre, ..simplement parce que plus personne ne savait comment rester honorablement en paix.

    Ca été un échec de la diplomatie et de la Raison.

    C’est par souci de simplification qu’on est rentré en guerre.

    DONC :

    Plus nous entendrons les Chancelleries nous dire : " Tout va bien, la paix est sauvée"

    Plus nous devrions trembler pour la paix.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents