Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les collégiens de cinquième sont tombés au niveau des élèves de CM2 de 1987

Les performances des élèves en orthographe sont en baisse sensible, au point que le niveau d’une classe de cinquième de 2005 est celui d’une classe de CM2 de 1987. Cette baisse ne relève ni du sentiment subjectif ni de l’affirmation polémique. Elle est démontrée par un travail universitaire, signé d’une équipe composée de Danièle Manesse, professeur en sciences du langage à l’université de Paris III-Sorbonne nouvelle, de Danièle Cogis, maître de conférences à l’IUFM de Paris, et de deux professeurs des écoles, Michèle Dorgans et Christine Tallet.

 

Leur enquête est présentée dans un ouvrage qui doit être publié le 22 février sous le titre Orthographe : à qui la faute ?, aux éditions ESF. Réalisée en 2005, elle reproduit à l’identique, selon le même protocole, une enquête précédente menée en 1986-1987 par le chercheur André Chervel et Danièle Manesse sur le niveau orthographique des élèves de 10 à 16 ans.

[...]

En 2005, la même dictée (un court passage de Fénelon, de 83 mots) a été administrée à un échantillon représentatif de 2 767 élèves de 123 classes du CM2 à la troisième. Cette fois, la comparaison des résultats entre 1987 et 2005 témoigne d’une chute importante du niveau. Les erreurs ont considérablement augmenté : là où les collégiens en faisaient huit en 1987, ils en font treize en 2005. Là où les élèves de CM2 faisaient douze erreurs, ils en font dix-huit. En 1987, 50 % des élèves faisaient moins de six fautes. Ils ne sont plus que 22 % en 2005.

Dans l’intervalle, le niveau orthographique a pris un retard de deux années scolaires : autrement dit, les cinquièmes de 2005 ont le niveau des CM2 de 1987, les quatrièmes de 2005 celui des sixièmes de 1987, etc.

Lire l’article entier sur lemonde.fr

Le travail de sape de l’Éducation « nationale », chez Kontre Kulture :

Découvrir la rigueur de la langue chez les auteurs classiques :

 

La guerre sociétale contre l’orthographe, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

123 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Même sur le site de l’ImMonde, les commentaires évoquent comme raison l’immigration massive.

    Les journalistes en sueur !

     

    • L’immigration, c’est l’excuse des paresseux pour éviter de se remettre en question...Paris infesté de rats, c’est à cause des immigrés . Le mauvais temps, le chômage de masse, l’inion européenne et ses méfaits..,tout cela nous vient des immigrés et pas du tout de nos propres faiblesses ! Comme c’est commode...


    • Mais les journalistes se gardent bien d’énoncer cette vérité patente et effroyable.


    • @king



      L’immigration, c’est l’excuse des paresseux pour éviter de se remettre en question...




      Il va falloir que tu bosses un peu plus ton argumentation pour nous faire avaler que 40 ans d’immigration africaine n’a pas eu de conséquence dramatique sur le niveau et le climat scolaire en France.


    • Lol du collège jusqu’aux années après le bac, on a toujours été les meilleurs en français. Nous étions 3, moi sénégalais et mes deux amis marocains (meilleurs résultats tant à l’oral qu’à l’écrit). Jusqu’au jour où un élève nous as dit, les meilleurs en français ce sont des étrangers, les élèves ont tous rigolé. Sa ne m’a pas fait rire par ce que d’un côté il ya des gens comme vous qui nous pointer du doigt, tous dans le même panier comme étant des cerveaux malades, atteints de symptômes incurables, une pensée proche d’Hitler avec l’existence d’une race aryenne. Et de l’autre vous avez les gens qui quoi qu’il arrive ne vous considérerons jamais comme français car issu de l’immigration. L’homme blanc dans toute sa splendeur (et je ne généralise pas). Avons nous le droit d’exister ? Je vous pose la question à vous hommes blancs doués de raison. Les races supérieurs ont un droit vis à vis des races inférieures disait Jules ferry. Venait me civiliser s’il vous plaît, ma survie en dépend.


    • @un singe



      Lol du collège jusqu’aux années après le bac, on a toujours été les meilleurs en français.




      Lol, en effet ! Tu fais trois fautes par phrase sans même t’en rendre compte !
      Merci d’apporter une confirmation par l’exemple à mon propos.


    • @un singe



      Venait me civiliser s’il vous plaît, ma survie en dépend.




      Ta survie, non, mais ton orthographe, certainement !


    • Faudrait quand même pas passer à la trappe la responsabilité de nos pédagogistes, Belkacem et tuti quanti sans oublier les effets délétères des portables et de programmes télé de plus en plus débilisants


    • Il s’agit plutôt des ravages du pédagogisme.


    • @LE KING

      C’est commode car cela reflète la réalité que tous ceux qui ont des enfants peuvent appréhender.



      L’immigration, c’est l’excuse des paresseux pour éviter de se remettre en question..



      Vous inversez les choses, ce sont les enfants d’immigrés les paresseux incapables de se soumettre à l’autorité du professeur et à fournir le moindre travail personnel.
      Mais faut les comprendre... "Pauvres" victimes des professeurs, des Français en général (des babtous) qui sont tous de méchants racistes. Comment peuvent-ils étudier dans un pays ou ils sont victimes d’une ségrégation et d’une inégalité sociale terribles ?

      Qui doit se remettre en question ?


    • À Philippot, vite...
      Si le niveau baisse si drastiquement depuis 40 ans, c’est à cause du collège unique et de la fin de la sélection à l’entrée de la 6eme, mais la raison profonde déception délitement, c’est que le patronat a eu intérêt à baisser le niveau de conscience des élèves pour leur faire oublier qu’ils appartenaient à une grande civilisation. Or, pour demander - et obtenir-de bons salaires, il faut un niveau d’éducation très élevé et une grande conscience de soi... compris ?


    • @Titus ah bon lesquelles ? Et les réponses sur le fond de mon message on en parle ? Ou bien vous joué de l’humour pour éviter le fond du problème ?Le cerveau fume ? En panne d’inspiration ? Je vous ai connu plus bavard sur d’autres postes. Ou bien la peur de faire des fautes d’orthographes ? Paix à votre âme


    • @La bête immonde, venez*
      J’écrivais ce message rapidement sur un smartphone, pas le temps de me relire, et puis faire une erreur ne fait pas de moi un illettré. Vous avez jamais vu vos professeurs faire des fautes au tableau ? Doit-on pour autant en juger son niveau globale sur cette simple faute ? Non, donc reprenez vous monsieur, vous dérayer.


    • @łesinge

      Voici tes fautes :

      un élève as/ un élève a
      Sa/ Ça
      par ce que / parce que
      ya / y a
      considérerons / considéreront
      Avons nous / Avons-nous
      races supérieurs / races supérieures
      Venait / Venez

      Ça fait huit fautes énormes pour huit phrases, soit une faute par phrase en moyenne, sans compter l’absence de virgules, dont tu ne connais pas l’usage, apparemment.


    • @le singe



      Et les réponses sur le fond de mon message on en parle ?




      La forme de ton message te donne tort.
      Le fond de ton message est constitué de haine raciale anti-blanc et te sert d’excuse pour te victimiser et pour ne pas voir la réalité en face. La réalité, c’est une politique d’immigration qui a participé et participe malheureusement encore pour une part énorme de la baisse de niveau.


    • @Antoine



      Faudrait quand même pas passer à la trappe la responsabilité de nos pédagogistes, Belkacem et tuti quanti sans oublier les effets délétères des portables et de programmes télé de plus en plus débilisants




      Les pédagogos ont prospéré en lien avec l’arrivée massive d’immigrés et la baisse concomitante de niveau, qui a permis de faire accepter les nouvelles techniques d’enseignement, plus adaptées aux "nouveaux publics" de l’école. Les deux calamités sont ainsi inextricablement liées.


    • @Titus
      C’est très facile de ne pas faire de fautes d’orthographe lorsque l’on connaît les règles de grammaire. J’écris avec un smartphone. Par conséquent, en écrivant les deux premières lettres on vous propose un mot, je sélectionne ce dernier sans vérifier si la conjugaison est bonne. Par ailleurs, ne relisant pas mes messages car je travaille en même temps, le message apparaît bâclé. Je tiens à dire également que 3/4 de mes messages ne passe pas sur le site, ils ne sont donc pas écris comme si ma vie en dépendait. Pour finir, en relisant mon message, il est très facile de se corriger. Vous faites très attention à l’impression que vous donnez en écrivant, c’est bien. Mais est-ce l’essentiel ?


    • Haine anti-blanc ? Tiens donc, ne serait-ce pas la fameuse inversion accusatoire dont parle Alain ? Pourquoi faire la victime je n’ai nullement été pénalisé durant toute ma vie par ma couleur ou par quoi que ce soit. Je me porte bien depuis. Oui l’immigration peut y contribuer. Mais le niveau baisse de manière générale et cela même chez les blancs. Et ce que je reproche, c’est ces petits blancs comme vous qui usez de ce mot "immigration" pour justifier tous les maux de la société française. Parfait bouc-émissaire, un soulage conscience peut-être pour vous. Mais la réalité est bien plus complexe.


    • Singe, déjà ton pseudo mais surtout ton message, montrent que tu es dans la pleurniche sur les "mechants des races supérieures". Tu te place strictement dans cette réponse raciale. Car tu sais très bien que cela est le coeur du problème. Il n’y a aucune justification pour les francais à accepter une immigration qui les déracine et fait baisser le niveau scolaire mécaniquement.

      Un cas particulier n’est pas une règle. L’immigration a, entre autre choses , plombé le système éducatif et les francais n’en reviennent toujours pas.


    • @zuleya
      Encore et toujours de la pleurniche. Je vous cite "montrent que tu es dans la pleurniche", pour finir par dire "L’immigration a, entre autre choses , plombé le système éducatif et les français n’en reviennent toujours pas"
      Donc qui est-ce qui pleurniche ? Encore une fois l’immigration est à l’origine de tous les problèmes en France. Est-ce que c’est l’immigration qui a fait baisser le niveau de vos enfants ? Faudrait m’expliquer comment ces immigrés peuvent empêcher les blancs de travailler chez eux et d’avoir un niveau décent. Mais que dis-je, combien sont les immigrés qui pénètrent dans vos foyers, brûlant vos cahiers en vous menaçant avec une babouche ? Ah quelle dure époque pour s’instruire et faire l’effort de comprendre son cours. Si on prend la proportion des enfants de cette même population qui ne sont même pas scolarisés, et si on prend le pourcentage qu’elle représente sur l’ensemble de la population française, je ne crains que les chiffres ne jouent en votre défaveur. La France 34 ème concernant le niveau scolaire. Et bien je peux vous dire que ces études, c’est en grande majorité sur des blancs qu’elle est réalisé. Donc cessez de vous voiler la face, oui l’immigration d’illettrés et analphabètes fait baisser le niveau, mais il n’explique pas cette chute en avant au niveau national.


    • Je réagis aux commentaires, réponses des uns et des autres.
      Déjà, l’excuse du smartphone et de l’écriture intuitive, foutaises. Ça doit prendre environ 5 % de temps supplémentaire de relire et corriger un message (soit 5 secondes sur 1 minute 40). Soit on est un minimum exigeant et on prend soin d’écrire correctement, soit on en a rien à branler, c’est juste une question de mentalité.
      Je précise que je suis français, issu d’un franco-italien et d’une algérienne.
      Et donc, pour certains, l’immigration serait la cause du déclin éducatif depuis 40 ans ? Parce que c’est la seule question valable, on peut parler de la baisse du niveau général des collégiens et lycéens, mais si on occulte le rôle de l’éducation nationale, c’est de la bêtise, ou de la malhonnêteté (voire les deux).
      La plupart des "de souche" n’écrivent pas correctement (on peut s’en rendre compte en lisant ici-même des commentaires à teneur "identitaire", sous différents articles, truffés de fautes grossières), et là plupart des "français issus de l’immigration" n’ont pas à rougir de leur niveau en français, bien au contraire.
      Alors arrêtez un peu avec vos généralités empruntes de frustrations déplacées, et ne vous trompez pas d’adversaire.


    • L’immigration est un problème dont lun des effets se retrouve dans la difficclte denseigner pour les profs ou d apprendre pour les élèves. Si cetait une chance, il ny aurait pas le concept de colleges a problèmes qui n’existent qu’à cause de cette immigration de masse. C’est tout ce que lon dit. Tu t’es placé dans cette posture des africains contre les "aryens" sans qu’on te le demande. C’est de la pleurniche et les francais n’ont pas envie d’entendre cela. Qu’on leur dise que "la réalité, que les statistiques, sont méchantes contre les chances pour la france qui sont les meilleurs de leur classe" est inimaginable de bêtise . Auparavant en france l’école était un privilège. Tout le monde respectait les profs et le concept. Des privilègiés qui allaient à l’école aux plus modestes qui devaient travailler à 14 ans.Tu es tellement étranger à cette réalité française et dans ton égocentrisme tribal que tu ne réalise même pas cela. Ce que représente l’école pour les francais.

      En tant quissu de l’immigration tu devrais être reconnaissant d’être dans ce pays.c’est tout ce que les francais demandent. Sinon tu peux retourner chez tes ancêtres. Cela ne va pas plus loin que cela.Tout ce qui s’éloigne de cette normalité, toute cette recherche dexcuses, Tout ce positionnement moralisateur que tu cherches à avoir est de la pleurniche.


    • Bien sur sj. Les gens sont “frustrés”. Ils ont un "sentiment d’insécurité " aussi pendant que tu y es...

      Étant issu de l’immigration tu te sens pas juge et partie ?

      Les collèges difficiles, c’est pas par exemple exclusivement l’immigration ?

      La mauvaise foi des "chances pour la france" est drôle au bout du compte...si ce n’était pas tragique. les alliés objectifs des mondialistes qui les ont fait venir, et ils en ont parfaitement conscience. Il n’y aurait pas ce discours culpabilisateur si bien rôdé et sans aucun complexe...


    • @un singe



      C’est très facile de ne pas faire de fautes d’orthographe lorsque l’on connaît les règles de grammaire.




      Connaître les règles de grammaire n’est pas très facile, sinon tout le monde aurait une bonne orthographe.



      J’écris avec un smartphone. Par conséquent, en écrivant les deux premières lettres on vous propose un mot, je sélectionne ce dernier sans vérifier si la conjugaison est bonne. Par ailleurs, ne relisant pas mes messages car je travaille en même temps, le message apparaît bâclé. Vous faites très attention à l’impression que vous donnez en écrivant, c’est bien. Mais est-ce l’essentiel ?




      C’est une question de respect de soi et surtout de respect des lecteurs. En lisant tes commentaires, on sent bien que tu fais peu de cas de l’image que tu donnes de toi-même et surtout que tu te fiches des autres. Ce je-m’enfoutisme est symptomatique de la baisse générale de niveau.


    • @King

      Camarade, prends le temps de visionner cette vidéo :

      http://lesalonbeige.blogs.com/my_we...

      Tu vas bien comprendre que l’EN participe d’un projet de grand remplacement de la population autochtone en favorisant un population allogène entièrement manipulée devenue prioritaire en tout :
      - logement
      - éducation
      - justice
      - travail
      - etc ...

      Dans ces conditions, tes supposées bonnes notes à l’école ne valent pas grand chose si ce n’est de te permettre d’atteindre une position un peu plus favorable au sein d’une masse d’ilotes incluant Français de souche et Français de branche ... pour le plus grand bonheur de nos Maîtres !


    • @zuleya
      Mon premier message était plein d’humour, du moins il m’a beaucoup fait rire en tout cas. Il n’y a pas de pleurniche chez moi suffit de lire mon commentaire précédent le votre. Je ne fais que répondre à votre pleurniche. Mais enfin bref, passons. Vous vous plaignez que l’immigration fait baisser le niveau des français d’une part et vous dites, d’une autre part, et êtes nombreux à le penser, que nous ne sommes pas français. D’ailleurs, petite parenthèse on le voit dans votre commentaire "Tu es tellement étranger à cette réalité française et dans ton égocentrisme tribal que tu ne réalise même pas cela. Ce que représente l’école pour les français.". Du moins c’est que vous laissez présager.
      Vous êtes les premiers à pleurnicher à longueur de journée, les immigrés par-ci les immigrés par là. La véritable chance c’est d’être en vie qu’importe le lieu ou je me trouve et cela en bonne santé. Devrais-je me prosterner devant les français chaque jour pour avoir eu comme lieu de naissance la France ? Que faut-il faire pour être reconnaissant ? Ai-je insulté la France et les français ? Vous savez je n’ai pas peur de la pauvreté et si je me trouvais dans un pays chaotique cela ne me poserai aucun problème, on meurt tous un jour, l’important ce sont les actes, et cela qu’importe notre richesse ou notre gite. J’aime la France et je suis content d’être parmi vous et je n’ai aucun honte à le dire.
      Sans fondements vous ressortez tout le mépris que vous avez pour moi. Votre argumentaire est pauvre. Mes ancêtres ? J’appartiens à l’humanité. Ma famille c’est le monde entier. La terre est à Dieu, je ne suis qu’un passager.


    • @Titus
      Mais oui bien sûre. Avec un commentaire écrit à chaud et présentant des fautes vous arrivez à sonder les cœurs et les reins. C’est fort, c’est beau. Quel cours ai-je manquer pour comprendre et maîtriser de tels raccourcis ? Ah la philosophie, sa ne peut être que sa.


    • Je te retourne la question :
      Est ce qu un blanc implanté en afrique serait jamais considéré comme reellement africain ? Évidemment que non. Il suffit de voir les horreurs au Zimbabwe ou en afrique du sud...donc français tu l’es, mais de papier. Il faudra attendre quelques générations pour voir si la greffe prend. Cela n’était pas le cas dans le passé. Les petits polonais et italiens devenaient des patriotes français qui ne parlaient que de l’histoire de france et de l’intérêt général des français dès la 1ere génération.

      Ta tirade sur l’humanité est bien tentée. Nestce pas toi qui a choisi le surnom de "singe" ?
      j’imagine que cela vient de la susceptibilité des noirs à être appelés singes par les mechants blancs. Tous les petits garçons français (et oui je maintiens cela. Français en métropole est synonyme de blanc) se font appeler "petits singes" ou "petits macaques" par leur famille et n’en font pas un flan. Apparemment c’est la fin du monde pour un africain. Mais je vous laisse ce problème. Et la encore c’est de la pleurniche. Du temps où les immigrés étaient ultraminoritaires, jamais un seul ne se serait fait raqueté ou emmerdé par les petits blancs. Au plus une réflexion ou une insulte. Aujourd’hui cela n’a pas changé, je parierais que tu ne t’es jamais fait raqueté par des blancs. Et pourtant ces protestations de racisme sont foison. Des francais des quartiers sensibles eux par contre se font emmerder pour de bon par les meme pleureuses.Et dans les écoles car c’est le sujet qui semble t échapper. Mais tu as raison. C’est l’humanité.


    • @le singe



      Mais oui bien sûre. Avec un commentaire écrit à chaud et présentant des fautes vous arrivez à sonder les cœurs et les reins. C’est fort, c’est beau. Quel cours ai-je manquer pour comprendre et maîtriser de tels raccourcis ? Ah la philosophie, sa ne peut être que sa.




      Je ne sonde pas les cœurs et les reins, j’observe simplement ce que tu me donnes objectivement à voir (encore 4 fautes pour 5 phrases dans celui-ci) et je lis ce que tu écris (racisme anti-blanc, culture de l’excuse, je-m’en-foutisme intégral).
      On écrit pour être lu par autrui. Or quand on écrit salement, cela signifie que l’on a peu d’estime pour autrui.

      Oh ! il y a largement pire que toi, mais cette façon d’insister, et à la limite de revendiquer son je-m’en-foutisme est détestable, et évidemment contre-productif quand on commente un article sur la baisse de niveau scolaire !

      PS : Tous les commentaires sont écrits à chaud, donc ce n’est pas une excuse.


    • @Titus
      Oui des fautes en veut tu en voilà., corrigez moi, intimez moi le respect Monsieur le professeur de français. Lorsque vous parlez de fautes, c’est bien d’apporter la correction, je suis là pour apprendre après tout. C’est bien mais sur le fond vous n’avez aucun argument encore une fois. Donc vous insistez sur l’orthographe pour dévier du cœur du sujet. Méthode utilisé par les lâches, vous n’êtes en rien différent de ces voyous usant de la même ruse à la télévision pour discréditer une personne.Citez moi une phrase ou j’ai parlé de racisme anti-blanc. Je n’ai absolument rien contre les blancs, vous faites une analyse sur les immigrés, j’en fais sur les blancs, ou est le problème ? Critique équivaut à racisme anti-blanc ? Faites vous parti de la communauté de lumière ? A quel moment ai-je dit que je m’inscrivais dans un certain je-menfoutisme ? A quel moment ai-je revendiqué ce je-menfoutisme ? Quel est le but principal d’un échange ? C’est d’être compris. Schizophrène ? Qu’est qui vous arrive, vous n’avez que cela à la bouche ? Je vous repose la question en panne d’inspiration ? Ne pas prendre le temps de relire un message correspond à un manque d’estime de soi ? Par quelle école êtes-vous passé ? Vraiment vous m’intriguez car au delà de votre arrogance sur l’orthographe, c’est creux. Je serais curieux de savoir ou vos études vous ont menées. Chômage ? Seul sans enfants à 50 ans ? Vous essayer depuis le début de me mettre dans une case déjà toute faite, propre à l’idée que vous vous êtes fait de moi. Un échange est également contre productif lorsque l’on a comme argument que la forme. Mais au delà de ces trois mots, orthographe, grammaire, conjugaison, connaissez vous d’autres mots ? Ou bien votre lexique se limite à cela ? Tutoiement ? Pour un maître des bonnes manières, c’est limite choquant.


    • Ce que j’aime bien faire c’est de rappeler aux zidentitaires qui ont fait des musulmans et de l’islam l’alpha et l’omega de tous les problèmes en France que le décret sur le regroupement familial d’avril 1976 fut adopté par Giscard, Chirac et Durafour suite à l’actif lobbying du très immigrationniste Francis Bouygues...


    • Goy pride. Whoua. Quel courage....Ils doivent trembler quand ils te voient arriver les "zidentitaires"...
      Où as tu vu dans ces messages le mot islam par exemple ? Le fait de se réfugier là dedans montre que tu cherche à foutre le boxon et à jeter de l’huile sur le feu. C’est une façon de ne pas regarder les dégâts en face et de trouver la protection de la létat laïc ?

      Et depuis quand y a t-il le moindre doute que le regroupement familial est un cadeau du gouvernement giscard ? ...personne ne dit que les immigrés sont venus tous seuls.Ce n’est pas une raison pour les déresponsabiliser et continuer cette culture de l’escuse.

      il y a de graves problèmes, et que les gens en ont un peu marre de les voir minimiser ; et de ne pas avoir le droit d’appeler un chat un chat sous peine d’être appelés "supremacistes" ou "zidentitaire".


    • @philopot vite,

      Mon collègue un bon Français de souche, avec un master 2, a écrit "stagière", c’est aussi la faute de l’immigration.


    • @anonyme



      Mon collègue un bon Français de souche, avec un master 2, a écrit "stagière", c’est aussi la faute de l’immigration.




      Si c’était le seul Français de souche de sa classe, certainement. Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre que l’on apprend mieux quand la classe est composée d’une seule nationalité, la française, plutôt que d’ethnies africaines. Quand une classe est composée d’Africains, tu obtiens logiquement le bas niveau scolaire que l’on trouve en Afrique.

      Cette réalité ne te plaît et tu préfères ne pas la voir, mais c’est la réalité.


  • Dans les zones livrées à l’immigration, les résultats sont bien plus graves. Certains élèves en CM2 ne savent ni lire ni écrire. La plupart ne comprennent pas ce qu’ils lisent, beaucoup déchiffrent lentement, presque aucun n’aime lire. Observez les élèves à la sortie des collèges : un vocabulaire très pauvre, des cris, voire des glapissements. Des élèves vraiment ?
    Leurs écoles coûtent cher à entretenir, les femmes de ménage passent derrière les petits monstres, les livres sont fournis, les sorties, etc. Bien des élèves ne comprennent pas pourquoi on les y enferme. Ils vivent le collège comme une prison où ils seraient des prisonniers capricieux et pourris-gâtés, ou comme un boulot salarié où il n’y a qu’à s’asseoir ; certainement pas comme un lieu d’enseignement. Beaucoup y font la guerre aux profs, c’est une façon d’exister quand on ne se sent concerné par rien de français, rien de scolaire, rien d’intelligent.

     

    • Si les gens deviennent cons, c’est pas par contagions que je sache, et je ne suis pas pour cette immigration non plus, même si j’en suis issu, et pour la connerie, je pense qu’il y a un tas de facteur, je commencerais par ces tablettes de jeux, et la télévision et ses messages subliminaux, moi j’ai des enfants, et quand je fait des recherches sur les dessins animés, ils sont quasi tous satanique, jetez un œil, y’a un tas de gens qui font du debunkage sur Y.T de ces merdes, et on y trouve à chaque fois, des images et des message sataniques.


  • Il n’y a pas que l’orthographe : la syntaxe aussi fout le camp, sans oublier la ponctuation ( l’absence d’une virgule, par exemple, peut modifier le sens d’une phrase)
    Mais plus globalement, c’est l’absence de sélection au collège et au lycée qui est la cause de cette baisse de niveau...


  • #1935382

    J’ai été prof de collège (Éducation nationale) en "zone sensible" lol, avec la particularité de me fader toutes les classes de l’établissement, tous les élèves, puisque l’enseignement de ma discipline, les arts plastiques, ne concernait qu’1 heure de leur emploi du temps par semaine.

    Ceci pour signaler un phénomène : celui de la régression.
    Un élève pas trop mauvais, ou moyen, peut devenir nullissime en fin de parcours collège, à ne rien branler dans un climat délétère.

    Et sinon, une anecdote concernant les générations : j’avais 4 soeurs d’une même famille, réparties chacune dans l’ordre 6ème, 5ème, 4ème, 3ème : éh bien, la plus âgée était physiquement normale, mais plus c’était jeune, plus c’était bouboule, jusqu’à limite obèse.
    C’était impressionnant à constater, chez ces gamines qui venaient pourtant du même foyer.
    C’était il y a plus de 10 ans en arrière, je ne sais pas ce que ça peut donner aujourd’hui avec la démocratisation accrue des portables, des écrans, de "l’individu connecté".
    Mon sentiment pour conclure, c’est que l’École en l’état est un pur gâchis.
    D’autant que ce sont les années les plus fraîches, les plus aptes à la faculté d’apprendre, qui sont ainsi torpillées.

     

  • C’est pire que cela.
    Écrire correctement est devenu un signe de ringardise et... D’âge avancé.
    Alors que je discutais avec une jeune militante féministe, misandre, lbgt, enfin bref, une indignée sélective, celle ci me répond, sans m’avoir jamais vu,
    "Oueh, vivemen ke tou les vieu comme toi y soye mor, kon ai un monde plu prop".
    Pourquoi me prétends tu vieux, jeune handicapée ?
    "Non mais la crise l’aut, t’a l’âge de Voltaire, ta vu kommen t’écris tro la honte !".

    Une bonne guerre, peut être ?

     

    • Très intéressant témoignage !
      Le pire c’est que "votre future Montaigne" n’a pas compris une chose :demain, ceux auxquels elles soumettra sa candidature pour bosser, seront "les fils et filles de" ceux qui dirigent actuellement.
      Ces derniers eux, sont formés correctement, à l’instar des enfants des grosses légumes de la silicon valley, qui sont soigneusement tenus à l’écart des innovations qui innovent, et du progrès qui progresse....tablettes, smartphones, sites débiles et télé... ? Non, pour eux livres, papier crayon, réflexion et contrôles....

      Et demain donc, quand votre jeune "intellectuelle" quémandera du taff, eh bien nos sympathiques héritiers l’enverront paître, car ils ne veulent pas prendre le risque de nuire à leur business, même en employant une crevure de son espèce à faire ne serait-ce que le ménage !
      Ils préféreront une migrante à la limite, car elle sera plus assidue !

      Donc votre jeune inadaptée n’aura plus que les aides sociales pour survivre, s’il y en a encore, voire arriver à casser les prix et proposer son utérus pour 2000 euros...si elle trouve des fadas qui accepteront qu’elle élabore leur futur produit pendant 9 mois, quand on voit son niveau à peine plus élevée que celui de ma chienne (ma chienne ne peut pas parler, c’est la seule différence avec cette untermunch).

      Une bonne guerre comme vous dites, je ne sais pas.....mais une neutralisation sociale oui ! Plus de droit de vote, plus de nationalité française et tous ses avantages, plus d’allocs, plus de sécu....plus rien ! qu’elle se démerde ! Qu’elle crève, elle rendra service à l’humanité (sélection naturelle) ! Marre de payer 5 gros chiffres d’impôts par an, pour entretenir ces merdes ! Et même si c’est de la locale à peau blanche....racailles importées et untermunchen locaux de souche même combat, ils nous détruisent alors qu’ils disparaissent !

      Adishatz

      H/



    • Plus de droit de vote, plus de nationalité française et tous ses avantages, plus d’allocs, plus de sécu....plus rien ! qu’elle se démerde !



      Vous avez oublié la stérilisation après le 1er enfant (viable ou pas) ! Merci !


  • Smartphone écriture en abrégé, enseignants bidons formés ou plus exactement non formés qui sont là par hasard.
    Les gamins sont sur Internet toute la journée et ne savent même plus ce qu’est une bibliothèque un livre....programme tv pour décérébrés Hanouna et cie.
    Nous avions des sorties scolaires à la bibliothèque en maternelle et primaire pas de la propagande sur l’antisémitisme virtuel.
    Nous étudions réellement avec des enseignants qui avaient la vocation !
    Seuls enfants de privilégiés CSP élevées arrivent à s’en sortir de par leur fric scolarisation dans le privé etc...

     

    • Non non, ne vous laissez pas leurrer par la question de l’argent . Celà reviendrait à convenir que l’intelligence sert à devenir riche. On peut être cultivé Et posséder peu, voire même le désirer .
      J’ai peu de moyens mais beaucoup de patience, et le sens de l´apprentissage . Mes enfants (5 ans et 2 ans) grandissent sans télé , le grand connaît les politesses et commence par jeu à orthographier. Il additionne et soustrait, passe ses journées à dessiner . Pas besoin d’argent pour ça. Je suis personnellement un gâchis de l’éducation nationale , mais je suis sûr qu’en étant vigilant, je pourrais bien les accompagner , et longtemps. Ne soyez pas défaitiste !


    • @Byoman
      Je suis d’accord avec vous sur un point avant l’ascenseur social scolaire fonctionnait, je ne suis pas issue d’un milieu aisé mais j’ai bac+5 et mon éducation a fait que comme vous dites pas de TV excepté certains week-end si mauvais temps et activités en extérieur impossible...
      Bref, je note que dans les grandes villes et par expérience en fac les voyages à l’étranger pour stages etc la cooptation pour les stages en entreprises ou labo tous mes potes avaient ce privilège pendant que je bossais plonge et cie pour payer mes etudes et que je galérais pour trouver un stage et tous m’ont affirmé ouvertement qu’après leur master ils avaient leur poste dans de grandes entreprises grâce à papa maman même s’ils pouvaient pour la plupart bosser dans l’entreprise familiale. Je ne dis absolument que mes camarades de promo n’étaient pas fréquentables bien au contraire j’étais parfaitement intégrée et seule une minorité de privilégiés pétait plus haut que son cul si vous me permettez l’expression.


    • @Byoman
      PS : pas défaitiste mais réaliste.
      J’ai fait des vacations dans des écoles primaires d’une grande ville croyez moi les écoles de bourges s’en sortent mieux et ils sont entre caste.


    • @elysian fiefs
      entièrement d’accord avec vous. J’ai un parcours similaire au votre . Je connais aussi les gens que vous connaissez. J’insiste par contre sur deux points : le niveau d’impureté que l’on rencontre souvent dans ces milieux me fait froid dans le dos .
      D’autre part, la médiocrité des nouvelles classes aisées d’un point de vue culturel n’est pas une garantie que l’argent apporte intelligence et sens de l’altérité .
      cela dit , je partage comme vous une certaine rancoeur sur laquelle je travaille pour qu’elle ne m’étouffe pas. Si l’on m’avait donné tant à ma naissance, je crois que j’aurais été un effroyable petit con .


  • L’effet Barthès/Quotidien et Hanouna/TPMP.

     

  • Il faut aussi remercier tous ces péda-gogues bourdieusien du déshéritage qui ont systématiquement détruit l’enseignement car ce serait trop élitiste. Maintenant il n’y a plus d’élite dans les classes publiques et même pour certaines privées.
    L’élite, elle, de gauche ou de droite, a toujours su et sait encore où mettre ses gosses.

     

    • A quand le procès des francs macs, proviseurs, inspecteurs de profs et faiseurs de programme d’abrutissement planqués dans les bureaux d’académie ? Ce sont eux les responsables et on a toutes les preuves (cf : programmes, directives et sanctions envers les profs de terrain qui essayaient de bien faire). Ils ont trahi leur mission et participé aux techniques de guerre contre la France, via le dézingage du niveau intellectuel.
      Attaquer les responsables qui sont planqués anonymement dans les rectorats car ce sont eux les vrais méchants. Et non pas les pauvres bougres qui cotoient les élèves et parents d’élèves. Selon moi, les proviseurs, inspecteurs, recteurs appartiennent à un étage de la pyramide du mal qu’on peut déssouder et cette action réconcilierait les gens de bonne volonté : profs, parents, élèves. Et puis les dossiers sur la pédophilie nationale des francs macs auraient une chance d’exploser. J’ai pas dit que ce serait facile de faire des procès à ces destructeurs de peuple mais au moins commencer à les nommer et à désigner les vrais responsables, à savoir, ceux qui ont les plus gros salaires et qui décident.
      Soral attaque la procureuse en justice. Que les parents d’élèves attaquent en justice les inspecteurs d’académie et cie. L’odeur génocidaire et pédophile des francs poissons doit disparaître de nos écoles et la source de cette odeur provient des rectorats et non pas de la salle des profs (où il n’y a que certains relents).
      La 1ère démarche est de demander l’affichage en grand de l’organigramme complet à l’entrée de chaque établissement scolaire : proviseur, recteur, faiseur de programme avec le trombinoscope et numéro de téléphone pro. Comment justifier que les mecs qui touchent un gros chèque car haut responsable dans la hiérarchie des décisions n’assument pas leur responsabilité ? Rien que leur exposition peut tout faire péter et villani, le député mathématicien n’y pourra rien : la logique, la vérité et le bien sont de notre côté. Attaquer les méchants planqués mais qui sont accessibles : manifester devant l’académie, filmer leur tronche etc...
      L’idée n’est pas nouvelle mais la répéter et la diffuser est la 1ère étape vers la reprise en main de l’école. Marre des tours d’ivoire francs poissonnes qui jubilent des guéguerres et chamailleries entre braves gens. A défaut d’attquer le mal à la racine (les loges), coupons le tronc (l’académie) de l’arbre pourri au lieu de se plaindre de la feuille voisine qui nous ferait de l’ombre.


  • Recevant des écoles d’ingenieurs ou des universités je puis vous dire que c’est la dégringolade...en chute libre. Des bacs plus deux en hydrologie n’ont même plus le niveau en chimie d’une seconde agricole voire troisième agri. Un exemple me voit-y en train d’expliquer la différence entre fer ferreux et fer ferrique à une bac plus deux avec plusieurs formations à son actif. Commentaire entendu de leur professeur "on leur a dit hier mais ils ne retiennent ni ne buchent rien. Autres exemples un ami a aidé un prof a préparer un cours en bts electrotechnique 2 ième année....c’est le cours en première f il y a 15 ans ect ect

     

  • Il suffit de consulter des sites d’annonces pour se rendre compte de l’effondrement de l’orthographe.

    Florilège :
    - véhicule en "bonne" état (dans quasiment une annonce sur deux)
    - VTT avec calpiés
    - céleri de la voiture refête à neuf
    - salon blanc sur mesure, 49 euros le Mettre

    Pour info, des milliers de personnes vont lire ces annonces sans que ça ne choque plus que ça ceux qui l’ont mise en ligne. Même la fierté s’est envolée avec l’orthographe.........

     

    • Vivachavez,
      ça y est,je saigne des yeux...


    • Je viens de voir à la télé une émission consacrée au sectarisme. Le titre "ils se sont fait endoctrinés".
      Ouille ouille


    • Ah putain, j’ai quand même mis 30 secondes à comprendre qu’il parlait de sellerie...
      On voit bien que l’orthographe n’est pas un divertissement bourgeois sans intérêt.
      Ça permet de bien se comprendre.
      Cf. le fameux et rassurant ’’le bébé dort’’ face au plus angoissant ’’le bébé dore’’ !
      Dans le même genre sur internet, il y en a un qui vend sa ’’chénifie’’, et un autre qui termine son message par ’’pour plusse de renseignment, aplé moi au...’’.
      Ça me rappelle ce camarade de classe, qui avait eu 1/20 à sa dissertation, il avait perdu 4 points à cause de l’orthographe, et bien en signe de protestation, il avait écrit ’’enculé’’ à côté de la note écrite par le prof sur sa copie... malheureusement il l’avait orthographié ’’enculer’’ !
      Cette manie de mettre des er partout prouve que plus personne ne fait la différence entre nom, verbe, adjectif, participe passé, ou temps de l’indicatif... un joyeux mélange dans la tête. Comment peut-on vivre insouciant en étant comme ça ?

      Et ces gens là quand on leur fait la remarque, ils répondent ’’oui ça va je suis pas en classe’’, comme s’il fallait se forcer à bien écrire en classe et que ce n’était pas naturel. Ce type n’a pas imprimé le mot ’’plus’’ dans sa tête, alors qu’il l’a vu 5000 fois ?


    • Enfin ! Enfin un avantage à vivre au Québec depuis si longtemps : je ne suis pas shocké !


  • Attention, on parle ici des 5eme en 2005... En faisant une extrapolation linéaire, ca veut dire que ce sont maintenant les 3eme de 2018 qui ont le niveau de CM2 de 1987...

    Conclusion : le Collège ne sert plus a rien... et le nivaeu d’un brevet en 2018 c’est le nivaeu primaire des années 80...

     

  • La réponse de l’immigration comme fait générateur (=c’est eux qui sont nuls et font baisser les chiffres) n’est que partielle.
    Elle peut être ’’collatérale’’ egalement : si on regarde les gens de télé-réalité, peu d’immigrés en réalité, que des marseillais de souche ou des gens du nord, qui sont tous en mode racaille pourtant et sont illettrés.
    Cette baisse du niveau est aussi dûe à Hanouna et aux émissions du même genre, qui n’est pas arabe. (Enfin si, mais on se comprend...)
    Aussi dûe, aux pédagogues, aux gaucho-féministes, aux sms voire aux perturbateurs endocriniens dans la bouffe...
    Et a une baisse de morale chez les politiques et médiatiques, ainsi qu’à une perte de souveraineté de l’état, qui lègue tout à Bruxelles.
    On apprenait avant-hier à la Réunion qu’une personne a été violée par des jeunes dont un de 12 ans.
    On apprenait il y a 3 jours que près de Toulouse, ce sont 3 jeunes de CM1 et CM2 qui ont tabassé leur institutrice au vu et au su de tout le monde dans la cour.
    Aujourd’hui on apprend qu’un jeune de 9 ans dans le nord de la France a été chopé sur le fait en train de commettre un cambriolage.
    Les jeunes deviennent cons, impulsifs, attaquent tels des animaux enragés, car ils n’ont pas de vocabulaire pour s’exprimer ni l’esprit entraîné pour mettre en forme cette expression.

     

  • Apprendre à bien lire et compter est-ce plus important que d’étudier sous toutes les coutures toutes les subtilités de la sodomie et de la masturbation ? Est-ce plus important que les cours sur la diversité et le genre ? Et puis il ne faut pas non plus sortir de Kagne-hypocagne pour être en mesure d’étudier les textes littéraires de de NTM et Lady Gaga et finir sa scolarité Bac+4 pour bosser à Carrefour...

    Mais à part ça tout va bien, ces réformes sont géniales, progressistes, modernes...et quiconque remettrait en cause le bien fondé de tout ceci ne peut être qu’un sale facho.


  • Rien d’étonnant, les classes sont surchargées et comme si c’était pas suffisant les éléments perturbateurs sont nombreux.

     

    • Dans certains villages d’Afrique par exemple, ils sont soixante à quatre-vingt par classe, et ça file droit. Le problème n’est pas le surnombre. Le problème est le manque de pédagogie des professeurs, leur formation qui est catastrophique, le manque d’intérêt à enseigner telle ou telle matière, le système éducatif totalement aux fraises, le ressenti qu’ont les élèves que de toutes manières cela ne sert à rien puisque plus de la moitié des étudiants bac + 3 finissent demandeurs d’emploi ou se voient contraints de cumuler des jobs de merde du style caissier à Casino ou vendeur chez Orange. Du coup, il n’y a plus de respect de l’élève envers le professeur, et inversement, tous deux ayant le ressenti qu’on les prends pour des crétins... Le prof se force à aller au boulot tous les matins, et l’élève se force à aller dans un institut qu’il voit plus comme une garderie que comme un lieu d’enseignement, d’apprentissage et d’échange.
      Sans omettre l’un des facteurs primordiaux de cette baisse de niveau, qui concerne professeurs comme élèves, qui est le danger d’abrutissement par la télé, et par les réseaux sociaux et smartphones. Cela constitue finalement le seul réel point commun entre ces deux groupes d’individus.
      Ca, et la politique désastreuse dans laquelle nous baignons. Car après tout, ce sont nos ministres, présidents et hautes classes dirigeantes qui doivent servir d’exemple ; force est de constater que c’est bien malheureusement le cas.


    • Sans vous décevoir, le système éducatif Africain a peut-être progressé il n’en demeure pas moins qu’en terme de contenu, de qualité, et de recherche il est beaucoup moins complexe et poussé que le contenu pédagogique Français.
      On ne vous demande plus d’apprendre à faire de simples équations mathématiques par exemple, la comparaison est mauvaise...


    • Le pb n’est pas le surnombre,je me souviens qu’en 5ème on était trente-huit dans ma classe (donc divisée en deux sous-groupes)et c’était chez "les curés" dans les années 70...et encore moins la pédagogie...
      Le problème c’est la pensée soixante-huitarde et post-soixante-huitarde devenue aujourd’hui majoritaire dans l’enseignement et dont l’idéologie libérale/libertaire a imprégné puis contaminé en une trentaine d’année toute l’éducation nationale pour en arriver là où on en est,même si aujourd’hui de plus en plus de profs dégoutés votent à droite voire FN...
      La pédagogie par contre ils ne connaissent plus que ça les profs,souvent d’ailleurs au détriment de leur propre culture générale ou même spécifique à la matière qu’ils enseignent !!"
      L’enfant au centre du projet éducatif,le refus du "par coeur",le prof ne devant plus asséner son savoir mais "éveiller l’enfant à l’apprentissage",etc,etc... couplé à la fin de l’autorité du maitre caractérisé par le tutoiement généralisé des profs,l’interdiction de mettre une claque à un élève agressif ou insolent,de donner des punitions,des heures de colles ou de trop mauvaises notes, jugées humiliantes et traumatisantes pour ces chers petits,etc,etc...tout ça à fini par faire baisser le niveau en continu depuis trente ans pour arriver bien souvent aujourd’hui,et depuis au moins dix ans à une "école garderie" en ce qui concerne l’école publique et à la fameuse "fabrique du crétin" que dénonçait déjà il y a dix ans Brighelli.
      Si le niveau en 5ème aujourd’hui est le même que celui en CM2 en 1987,alors imaginez que le niveau du CM2 de 1970 ou 1975 doit être équivalent au niveau troisième et quatrième aujourd’hui et qu’un brevet des collèges passé début des années 80 équivaut largement au niveau Bac actuel !!!
      Beaucoup de jeunes se targuent d’avoir fait des études mais leurs diplômes valent peau de balle !!!
      Une licence actuelle est à peine du niveau Bac des années 80/95,un DEA l’équivalent d’une licence et un doctorat d’une maitrise de bon niveau de cette époque !!
      On a voulu démocratiser l’enseignement avec 80% d’une classe d’âge qui arrive en terminale,résultats des courses,nous avons aujourd’hui des bacheliers semi-analphabètes et des titulaires de masters quasi-illettrés...
      En France on a le culte béat des diplômes,fussent-ils dévalorisés,contrairement à la culture anglo-saxonne qui elle souvent leur préfère la volonté et l’expérience et ne dénigre pas contrairement à nous les autodidactes...


  • Rien ne m’étonne.
    Le pouvoir "abrutit " les enfants des Français de souche et tente de donner une éducation d’excellence aux enfants d’immigrés !!!
    D’ici quelques années , les enfants des Français de souche seront "les larbins " des enfants des immigrés. ,à, ce tarif là.

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_we...

     

    • EXCELLENT LIEN ! Merci beaucoup !

      Petite vidéo à regarder ABSOLUMENT !
      J’avais en tête tous les exemples cités par cette dame, et c’est comme un puzzle qui se met en place...
      Une haute trahison, organisée depuis un moment déjà, et savamment cachée, les mots qu’elle emploie ne sont pas trop forts.


    • Le QI des enfants des "de souche",même si il a baissé énormément ces vingt dernières années est toujours aujourd’hui supérieur de treize points à celui d’un enfant d’immigré maghrébin et d’environ vingt-cinq points par rapport à un enfant venant d’une famille d’immigrés subsahariens,cela ne veut pas dire qu’il n’y ait pas des gosses d’origine maghrébine ou noire africaines très intelligents,juste que la moyenne intellectuelle parmi ces populations est bien plus faible,ce qui explique en grande partie pourquoi les descendants des immigrés espagnols,portugais,italiens,polonais,etc...sont sortis depuis plus de vingt ans des ghettos des quartiers difficiles où on les avaient parqué et pas eux.
      Nos enfants ne serons jamais les larbins des enfants d’immigrés,leurs collaborateurs peut-être le jour où ils nous submergerons par le nombre mais c’est là un autre problème...


    • @lonewolf, votre monodéterminisme et votre obsession me font réfléchir quant à votre propre qi...
      Un peu de logique, ce n’est pas dur à tenir sur 5 lignes, non ?
      Pourtant vous nous dîtes, en gros, pour résumer, que les enfants d’immigrés sont bêtes, puis vous avancez une menace du style ’’non, nous les blancs, ne seront jamais les larbins des immigrés, ça n’arrivera jamais, il faut se battre blabla’’.
      Mais si vous venez de dire qu’il sont bêtes, c’est bien la preuve qu’ils sont incapables de se rassembler et de stratégiquement vous faire devenir un de leur larbins.
      C’est ce que l’histoire a prouvé : contrairement a une autre communauté, ils n’ont jamais réussi à se fédérer et créer quelque chose.
      Quel est le poids et l’organisation de la communauté musulmane de France ? Le néant.

      Sinon, vos chiffres de qi, concernant les enfants d’immigrés ici, je ne sais pas d’où ils sortent.
      Vous semblez, en filigrane, extrapoler, et dire que ’’l’africain et sa brousse, là-bas, loin, n’est pas très intelligent intrinsèquement’’. Or si les chiffres de qi sont bas dans les pays africains, ce n’est pas générique. C’est dû aux conditions sociales, culturelles, à la nourriture, aux conditions de sécurité, d’enseignement.

      Mais dès que ces barrières sautent quand ils sont en Europe, leur qi augmente.
      (Or vous sous-entendez que génétiquement ils seraient inférieurs, et ce donc, ad vitam aeternam.)
      Sauf à les ghettoïser, dans de mauvaises conditions, où à les laisser dans l’ambiance du pays d’origine mais sur ce sol. Et là oui, le qi n’augmente pas.
      C’est comme la natalité : les descendants d’africains en France sont peu nombreux à faire encore 12 enfants.
      Il n’y a aucune raison qu’il y ait une fatalité et que le qi n’augmente pas au standard français tout comme la natalité se rapproche du standard français...

      Me concernant, j’en ai connu des cons dans ma vie, et des gens de toutes les couleurs : dans les écoles catholiques, j’en ai vu des enfants d’immigrés qui s’en sortaient, connaissaient mieux la langue, la géographie et l’histoire de France que quiconque dans la classe.
      Et aussi des ’’De’’, riches, qui avaient tout à disposition et qui étaient cons comme c’est pas permis.
      Circonstances aggravantes !

      PS : Pour contribuer au débat : c’est pire de faire des fautes par SMS qu’à la main, que les claviers proposent désormais des mots, écrits sans fautes, dès que l’on en écrit les premières lettres.
      Il n’y a donc aucune excuse pour écrire plus mal par téléphone qu’ailleurs.


    • @Lonewolf
      J’ai deux enfants en terminale.
      Juste un petit exemple de la mise en place progressive de la discrimination négative : les profs de base sont en train d’avouer aux élèves que le nouveau système d’orientation dans l’enseignement supérieur (Parcoursup qui remplace APB) tend à masquer le lycée d’origine des élèves.
      Rappel : cette réforme a été pondue par la clique de Belkacine, même si elle n’est mise en place que cette année.
      Conséquence très facile à comprendre : les établissements du supérieur ne pourront plus pondérer les notes et les appréciations, en se disant qu’un 13 dans un lycée correct vaut un 17 dans un mauvais lycée.
      D’après vous : quels sont les lycées qui vont artificiellement rafler des places pour leurs élèves dans les bonnes filières du supérieur ?
      Et d’après vous : tout cela est pensé pour favoriser qui ? Et défavoriser qui ?
      Pas besoin de calcul de QI. Il n’y en aura pas.
      Ceux qui ont la préférence du système et de ses idéologues auront les places. Les autres resteront à la porte.
      Il y aura juste à donner des consignes très simples à tout un tas de profs gauchistes qui ne vont se faire aucune violence pour les respecter...


    • Oui mais, si si , il y a une raison évidente qu’il y ait un écart de qi : Et elle est génétique.
      Aux usa où les noirs sont présents depuis des siècles, l’écart reste. Y compris à niveau socioprofessionnel égal des parents et dans les mêmes écoles privilégiées.
      Cela va à l’encontre du politiquement correct.mais c’est la preuve que c’est essentiellement une donnée génétique.
      La prochaine étape est habituellement de dire que les tests de qi ne veulent rien dire (Alors qu’ils sont un excellent prédicteur de sa réussite scolaire et professionelle). Ou qu’ils sont biaisés contre les noirs. Mais là encore dans la société multiraciale américaine les résultats sont là pour prouver le contraire .


    • @zuleya

      Oui, on peut se poser certaines questions sur le qi : Cédric Villani a beau peut-être avoir 150 de qi, il est pour Macron, et même pas cyniquement, mais sincèrement j’ai l’impression.
      Donc politiquement, il n’est pas plus intelligent que la ménagère de 40 ans qui n’a pas le bac et regarde continuellement TF1. Faudrait-il le rappeler.

      Évidemment, sa promotion constante comme chantre du macronisme est faite pour avoir une caution scientifique. Comme on a sa beurette de service. Les gens se disent : ’’Tu te rends compte, cette médaille Fields, ce génie des maths, s’il rejoint Macron, il doit avoir de bonnes raisons et avoir mieux compris que nous !’’
      Est-ce qu’on va sonner Macron pour savoir ce qu’il pense de la fonction dzeta de Riemann ou de la théorie des transformées de Fourier, ou encore de nous décrire l’équation de Schrödinger de la mécanique quantique et de nous expliquer ce qu’est une passivation en chimie ? Non !
      Donc pourquoi Villani, par ses exploits mathématiques deviendrait-il un génie politique, quelqu’un de cultivé politiquement, de proche du peuple, un stratège, etc... ?
      Un génie du foot est-il forcément un génie du tennis ? Non !
      Quelqu’un qui parle français, anglais, espagnol, allemand devrait-il forcément et de manière innée parler chinois ? Non !
      Donc cette ’’reducio ad scientificum’’ est assez désagréable et surtout ne résiste pas à la logique 5 secondes.

      De même, j’en connais au qi de 140 qui ont raté totalement leur scolarité, ils ne comprennaient pas, avaient un autre raisonnement, pas la même façon de voir les choses, bloquaient en maths... par ailleurs, ils parlaient 3 langues et étaient les plus cultivés de la classe.
      Et des gens normaux, au rythme de 20 fautes d’orthographe par lignes et alimentés d’un macronisme béat, critiquant les méchants russes systématiquement, anti Trump primaires, de purs chiens-chiens du système, sans aucune intelligence (cad étymologiquement incapables de faire des liens entre des événements, inter ligere) passaient dans la classe supérieure avec des 18 partout.

      Donc déjà une question sur le lien qi-réussite scolaire déjà, avant de remettre en cause le qi.


    • Oui-mais tu as parfaitement raison. Le qi n’est pas parfait. Et Cedric villain est un énergumène. Après ce sont des réalités statistiques qui intéressent ici.


  • Quand je lis ça j’ai peur.

    http://www.leparisien.fr/seine-sain...

     

  • Le problème aussi réside dans le fait que les gens n’ont plus forcément envie de lire des livres, je parle de livres imprimés ! Lire un livre imprimé et lire sur un écran, ce n’est pas la même chose, même si un livre a été imprimé à partir d’un texte tapé à l’ordinateur.

    Le problème des smartphones et autre, c’est qu’ils habituent trop au support numérique, surtout pour les plus jeunes, qui y ont accès de plus en plus tôt, mais le support papier est toujours très important, car il facilite la lecture ; et de bons livres, et il n’en manque pas, permettent petit à petit de s’imprégner de l’orthographe, de la conjugaison, de la grammaire !

     

    • Ecran ou papier ?
      Personnellement, j’ai été un grand lecteur papier. Mais je me suis mis à l’écran il y a très longtemps. Aujourd’hui j’ai presque abandonné le papier, et lorsque il m’arrive d’y revenir, je trouve souvent qu’il est moins confortable.
      C’est une question d’habitude donc.
      Et puis, j’aurai du mal à me passer aujourd’hui de la capacité d’avoir, en quelques clics, la réponse a une question posée incidemment par le texte


  • Les collégiens de cinquième sont tombés au niveau des élèves de CM2 de 1987, par-contre ils pratiquent le porno comme des adultes et ils sont cons comme des poules sous Lexomil devant TPMP


  • le philosophe Aldo Sterone avait émis une théorie intéressante. Lorsque vous obligez les gens à croire en quelque chose en leur interdisant un esprit critique, c’est tout l’intellect du pays qui diminue. En France nous avons plusieurs lois interdisant la remise en questions de faits historique et des formulations comme "fasciste" ou "complotiste" accueille ceux qui critiquent la politique de nos gouvernements. Dans la rue les milices jouent le rôle de police de la pensée et terrorisent les opposants.
    Dans cette dictature hypocrite qui verrouille la liberté d’expression, il n’est pas étonnant que les gens deviennent des crétins.

     

  • Les enseignants n’ont plus la vocation.
    J’ai fait des vacations et je connais bon nombre de prof des écoles dont une un exemple parmi tant d’autres qui se mettait en arrêt 6 mois dans l’année et qui partait à l’étranger voyager VÉRIDIQUE (celle-là même qui me disait que les racailles des banlieues profitent du système et vive Sarko !) et par la suite s’est mise en COTOREP pour toucher > 1500€/ mois (maladie fictive → un parent médecin fraude....).
    À contrario l’unique exemple qui s’investit avec ses élèves dans la vie de l’école et extrascolaire mais c’est la seule exception !
    Aux parents d’être vigilants et derrière leurs enfants même s’ils le sont déjà.


  • On peut avancer les raisons des uns et des autres : elles sont toutes valables.
    Mes parents, pourtant de condition modestes tous les deux, savent parfaitement écrire. Ce ne sont même pas des gens très intéressés par la "culture", n’empêche...
    Il s’agit d’un génocide intellectuel. La Shoàlécole.


  • Parfait, ce fera de trés bon consomateurs et d’excellent électeurs...

     

  • La cause de la détérioration de l’orthographe est simple : les profs de Français - des intellectuels de très haut niveau - ne veulent absolument plus "s’abaisser" à passer des heures à corriger les fautes d’orthographe des dictées : des dictées, ils en font le moins possible .

     

    • ’’Des intellectuels de très haut niveau’’, faut pas pousser non plus...
      Une bonne moitié d’entre eux n’est qu’une bande de gauchistes grévistes, qui enseignent avec joie et entrain toutes les subtilités de la théorie du genre et de l’antiracisme, et qui sont par ailleurs les premiers à faire des fautes d’orthographe.

      Une connaissance a vu sa fille bonne élève en pleurs le soir en train de faire une punition, elle devait recopier une phrase. Plus tôt en classe, lorsque l’institutrice, pour un exercice, avait demandé comment cette phrase s’écrit, la fille l’avait écrite, et juste, juste au sens des règles de grammaire, de syntaxe et de conjugaison. C’était sans compter sur la prof qui n’y connaissait rien, qui a ’’corrigé’’ l’exercice avec une phrase bourrée de fautes. La fillette, d’ordinaire calme, a un peu protesté, elle s’est retrouvée avec une punition de la prof : recopier 20 fois la phrase fausse de la prof, juste selon cette dernière. Les élèves qui ont écrit la phrase avec une partie ou toutes les fautes commises dans la correction de la prof ont eux été félicités !
      Voyez jusqu’où ça va !!!
      On détruit et pénalise les rares bons élèves...

      Ça a failli se finir en pugilat entre la mère et la prof : cette dernière a sorti du ’’laissez-moi faire mon métier, je sais mieux que vous ce qui est le mieux pour les élèves, vous n’avez aucune notion de pédagogie éducative, vous n’y connaissez rien ’’...
      La fillette simple et honnête de 7 ans savait au moins, elle, qu’on écrit ’’le chat est monté sur la gouttière’’ et non ’’le chat est monter sur la goutière’’. La prof et ses 5 années de pédagogogie derrière elle, non, apparemment.


    • Topaze répond à Oui mais : "des intellectuels de très haut niveau" c’est évidemment ironique, dans les salles des profs aucune conversation intellectuelle, les profs-bobonnes s’échangent plutôt des recettes de cuisine... Quand j’étais prof j’étais étonné par leur absence d’intérêt pour la culture et leur conformisme de pleutres lécheurs d’Israël .


    • Les profs de français n´y sont pas pour grand-chose, j´ai pratiqué la chose une douzaine d´années.
      Ce sont globalement les moins cons ; ils ont été obligés de lire Balzac, Claudel ou Flaubert. Le concours était assez sélectif, il y a encore 10 ans de cela. Les profs d´anglais, de maths, ou d´histoire - pas tous hein j´ai dit -, là c´est une autre mayonnaise niveau intellectuel.

      Les profs de français récupèrent des élèves ayant eu 5 ans de primaire, des gamins dejà vieux de 11 ans, un âge où le retard accumulé est souvent irréversible. Mais il y a :

      1 - Le collège unique.
      2 - L´impossibilité de redoublement.
      3 - La disparition de la sanction. C´est vrai qu´une paire de baffe bien placée est super traumatisante.
      4 - 1 400 euros de salaire dans une zone pourrie. Après 4 ans on craque.
      5 - Le manque de considération sociale et la paupérisation.

      Liste non exhaustive, donc les profs de français ne sont qu´un des maillons du programme de connification généralisée.

      Le prof est un soldat de la franc-maçonnerie, qui s´ignore. Pas un ne sait qui gouverne. Au-dessus, il y a les caporals, qui tournent à 3 - 5 000 euros le mois pour ne plus supporter les élèves ; proviseurs et inspecteurs, syndicats ; une belle triplette de destructeurs du pays.
      Postes obtenus par cooptation.

      Au troisième étage, les préfets, et les commissions des programmes, qu´on ne voit jamais, mais qui décident de tout. Gros salaires qui envoient les ordres au second étage de la fusée, pour pas faire de vagues, proviseurs-inspecteurs-syndicats.

      Enfin, le quatrième étage, loge et sanhédrin, c´est-à-dire les innamovibles du Ministères de l´Éduc Nat ; representé par une Najat ou un Blanquer.

      Vu comme cela, il n´est pas étonnant que la dépression soit omni-présente dans le milieu. Il n´y a qu´a voir la gueule d´une salle de prof pour se passer de statistiques.

      Le résultat est, sera surtout, la crétinisation totale des citoyens qui ne pourront pas payer une école privée. L´école privée obéissant à une grille de salaire, ou d´entrée à l´université, ces écoles seront également intellectuellement nulles.

      Tout comme la crise de 2008, la crise de l´école n´en est qu´à ses débuts.


  • Et le niveau de l’hébreu a-t’il augmenté ou stagné dans ce même laps de temps ?


  • cela ne date pas d’hier :

    https://books.google.fr/books?id=Cv...

    il convient de lire les mémoires de M Pagnol lorsqu’il relate sa rentrée en 6eme pour voir le chemin parcouru depuis

    le plus désolant c’est que les conséquences de tout cela sont maintenant perceptibles jusque dans les universités, il faut atteindre le niveau licence !

    pourquoi ne mettons nous pas en place des petites structures associatives dont le but serait de ré-enseigner l’essentiel ?
    - l’art de bien employer les règles grammaticales essentielles
    - l’algèbre et la géométrie
    - l’histoire
    - transmettre ce que l’on appelait "la culture générale", celle qui ne sert à rien du point de vu des liberaux car inopérante et non productive, mais qui au final sert celui qui la possède ( n’en serait ce qu’une petite partie) car elle lui ouvre les voies du "bon sens"

    je lance le bouchon

    les première lois scolaires furent établies dans la volonté de mettre en place l’athéisme, puis fut mis en place l’abrutissement, ( répéter une chose sans la comprendre, le seul mérite étant de la mémoriser ) puis avec l’éducation nationale, la négation même de leurs devoirs celui de transmettre un savoir

    lorsque je sais une chose et que je la comprend je me suis instruit
    lorsque je sais une chose mais que je ne la comprend pas je suis un imbécile ( sans bâton pour me guider)
    lorsque je ne sais rien et que l’on me convainc de l’inverse je suis un idiot

    là ! sur l’instant , sans réfléchir
    - quelle est la préfecture de l’Orne ?
    - qui fut le 1er Valois ?
    - pourquoi cette question ?

     

  • Moi j’avais toujours zéro en dictée jusqu’en seconde où j’ai commencé à avoir des notes positives, sans doute parce que la notation commençait déjà à s’assouplir... Et ça se passait au siècle précédent ! On ne peut pas dire que j’ai mis la barre haute... Mon dieu est-ce qu’ils sont si nuls que ça ?


  • Charly a écrit : "Pourquoi ne mettons-nous pas en place des petites structures associatives dont le but serait de ré-enseigner l’essentiel ?"

    Si le revenu de base était en vigueur cela serait facilement réalisable, mais sur ce site la plupart des gens croient que le revenu de base inciterait les gens à arrêter de travailler. Je suis au contraire persuadé que l’instauration du revenu de base permettrait enfin aux gens d’exercer une activité qu’ils aiment.


  • L’idiocratie en marche ...

     

    • Oui,mais plus les gens sont éduqués moins ils font d’enfants,
      et les rapports sociaux se complexifient aussi avec l’ éducation,

      Ajoutez à cela la Technique, de plus en plus intrusive, invisible... l’idiot a des qualités aussi dans ce contexte.
      Enfin on ne demande pas "aux gens" de réfléchir dans leurs vies quotidiennes, ou très peu : l’ idiocratie est la norme depuis des siècles ...

      Il faut reconnaitre les vertus de la bêtise aussi, sans mépris.


    • @leon
      Elever le niveau d’instruction d’une population devrait être un des buts premiers des gouvernants, au lieu de cela on glisse vers la bêtise, la médiocrité, le manque de jugement...quoi de plus simple après de diriger tout ce petit monde abêti ? Vers des guerres ou l’asservissèrent ?


  • Être désorthographié n’est pas un problème. Un copain de classe excellait en math et physique mais sa moyenne générale prenait une claque á cause de ses zéros en dictée. Il n’a pas pu faire d’études d’ingénieur à cause de cette ineptie qu’est la moyenne générale ou on ajoute une dictée, un devoir de maths, une course à pieds et on divise.

     

    • Au même titre que les autres disciplines, l’exercice de la dictée exige de l’attention, de la rigueur et un sens aigu de l’abstraction.

      Si un gamin n’est pas capable de cela, il n’a effectivement rien à foutre en école d’ingé !


    • Et bien c’est tout à fait normal.
      Si on a réussi à apprendre 200 pages de théorèmes par coeur en 2ans, mais qu’en 15 ans de scolarité on n’a toujours pas compris qu’il faut mettre un putain de s au pluriel, oui on n’a rien à faire en école d’ingénieur !
      C’est que soit on a de grosses lacunes, soit qu’on pète plus haut que son cul en croyant que l’orthographe c’est de la merde pour con et que les maths sont supérieures.


    • @ Pifou
      Votre camarade de classe était peut-être simplement dyslexique, tout comme, par exemple, Einstein et Jacques Dubochet, le prof honoraire de l’Université de Lausanne qui vient de recevoir le Nobel de chimie.

      Le dyslexique n’a aucun déficit intellectuel et ses capacités déductives sont souvent excellentes. C’est le traitement de l’écrit qui pose problème. Il y a différentes hypothèses sur la cause de ce handicap de l’apprentissage et pour moi ça reste mystérieux. Je serais curieuse de savoir s’il y a davantage de dyslexiques aujourd’hui qu’autrefois, et si ce trouble peut avoir comme origine des pollutions chimiques, par exemple.

      Mon fils est dyslexique (pas trop gravement, heureusement), il s’en sort très bien en physique, en math, dans toutes les branches techniques ainsi qu’à l’oral, mais il peine dans les langues, surtout du fait que presque toutes les évaluations se font à l’écrit. Si tout se passe bien d’ici là, il entre en école d’ingénieur en septembre... Il faut préciser qu’il a grandi dans une famille où la lecture était extrêmement valorisée et où l’éveil au langage était très présent ; il était d’ailleurs un grand lecteur dans son enfance.

      Autrefois, on traitait tous les dyslexiques de paresseux et tout ce qu’on avait à leur offrir c’était le bonnet d’âne. Aujourd’hui, les choses ont bien changé, heureusement, mais il faut faire attention de ne pas traiter tous les paresseux de dyslexiques !


    • PS Mon fils a grandi sans TV et avec très peu d’écran, je précise.


    • @Pifou

      PAS GLOP PAS GLOP


  • Il est bon de voir l’excellente conférence "TV lobotomie".
    Les loisirs ont énormément changés et le temps passé devant des écrans aussi.
    Il est un fait réel (ma compagne est intit’, une feignasse privilégiée pour beaucoup quoi), les enfants de familles aisées, instruites et portées sur la culture (habitation de beaux quartiers des centre ville en somme) ont des enfants très au dessus de la moyenne. Ils lisent beaucoup, ont des loisirs constructifs et ... sont maintenus hors de portée des écrans autant que possible. A contrario, les enfants de familles plus difficiles passent beaucoup de temps devant les écrans, sont livrés à eux mêmes (on ne leur parle pas quand ils sont au berceau, alors que c’est là qu’on apprend les rudiments du langage), certains parents grondent même les enseignants de donner des devoirs car ils n’ont pas le temps (ou ne sont simplement pas capables d’aider leur enfants) et s’estiment défavorisés !
    Bien entendu à cela il faut ajouter les programmes stupides en changement permanent.


  • J’invite les néo-pédagogues de mes deux à consulter le livre "La fabrique du Crétin" de Jean-Paul Brighelli, aux pages consacrées à l’orthographe. Il y a de quoi sommer la caste de ces jean-foutre(s) à démissionner et disparaître définitivement des abords de l’institution.
    Quand Alain Soral sera au pouvoir, j’espère qu’il enverra ces petits arbitres foireux des élégances orthographiques et grammaticales, travailler chez les paysans, pendant les grandes vacances. Au moins ils serviront à quelque chose.


  • Singe( sic ) """"Lol du collège jusqu’aux années après le bac, on a toujours été les meilleurs en français. Nous étions 3, moi sénégalais et mes deux amis marocains (meilleurs résultats tant à l’oral qu’à l’écrit). Jusqu’au jour où un élève nous A dit : "les meilleurs en français ce sont des étrangers ", les élèves ont tous rigolé. Ca ne m’a pas fait rire parce que d’un côté il y a des gens comme vous qui nous pointeZ du doigt, tous dans le même panier comme étant des cerveaux malades, atteints de symptômes incurables, une pensée proche d’Hitler avec l’existence d’une race aryenne. Et de l’autre vous avez les gens qui, quoi qu’il arrive, ne vous considéreronT jamais comme français car issuS de l’immigration. L’homme blanc dans toute sa splendeur (et je ne généralise pas). Avons nous le droit d’exister ? Je vous pose la question à vous hommes blancs doués de raison. Les races supérieurEs ont un droit vis à vis des races inférieures disait Jules ferry. VenEZ me civiliser s’il vous plaît, ma survie en dépend.""" Bon, je n’ai fait que corriger quelques fautes d’un gus qui dit être meilleur en français que d’autres ;..


  • « Mes grands-parents ne savaient pas lire mais surent donner une vie décente à leurs enfants...."
    Monsieur Le Pen


  • La différence majeure entre les illettrés d’aujourd’hui et ceux d’hier : ceux d’hier n’allaient pas à l’école...


  • Moins de temps à lire, à dessiner, à s’aérer à l’extérieur parce que les écrans, téléphones et autres tablettes connectées à internet ont supplanté tout ça.
    L’éveil des sens, le goût de faire quelque chose de ses mains, construire une cabane, se servir d’outils, faire jouer son imagination, développer l’amour et la conscience.
    L’amour de la langue Française quant on cherche de plus en plus à faire passer les amoureux de la Patrie pour des dégénérés ... Tout est lié et je plains les jeunes générations qui ne vivent plus qu’à travers des dizaines d’applis de merde qui les lobotomisent.


  • dire que j’aurais peut étre pu sauter deux classe si j’étais née dans les années 2000 . au lieux de cela j’en ai redoublé 2.
    j’suis pas de mon temps ! ( cymbales ,rire !!)


  • CM2 voire moins. Le niveau est juste déplorable.
    Mais c’est voulu.
    La réforme de l’accès au études supérieures n’est juste qu’un préalable au modèle US, privatisation des universités.

    Évidence !

    Al BB


  • Et depuis 2005 (voir article), ça baisse encore ? Je pense que oui.


Commentaires suivants