Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les conséquences de l’affaire Benalla – Entretien avec Jean-Michel Vernochet

Pour Kontre Kulture, Jean-Michel Vernochet répond aux questions :

- Quelles seront les conséquences de l’affaire Benalla ?
- De Ben Barka à Benalla, le retour des barbouzes ?
- Que révèle l’affaire Benalla dans la gestion de la France par l’Élysée ?

 

 

Se procurer l’ouvrage de Jean-Michel Vernochet chez Kontre Kulture

 


Retrouvez Jean-Michel Vernochet
dans le Cycle de formations E&R saison 2018-2019 :

Jean-Michel Vernochet – De la guerre politique

 

Cliquez sur l’affiche pour télécharger le livret pratique des formations

Voir aussi, sur E&R :

Retrouvez Jean-Michel Vernochet chez Kontre Kulture :

Jean-Michel Vernochet, sur E&R et ERFM :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Macron est une gonzesse, mais à l’heure du matriarcat c’est normal, et on en a encore pour un siècle (d’après les cycles asiatiques > Jean Phaure), on n’a pas fini de descendre !


  • L’année dernière on se faisait l’observation que le clan oligarchique avait flingué toute la classe politique pour installer une ombre hystérique et narcissique à l’Elysée.

    Mais peut-être qu’on se trompait parce que cette année a démontré que l’hécatombe suivait l’hécatombe , que les mises à mort n’en finissaient plus de pleuvoir touchant tous les rouages de l’Etat et les institutions.

    Une pandémie de cadavres.

    La république devient un terrain vague.

    On cherche des responsables.

    Mais en fait, ceux que l’on désigne et qui se croient tels, pour, comme Attali, s’inventer des excuses maladroites, oublient comme excuse la plus importante parce que la plus pertinente :

    la V république va dans le décor car ceux qui la conduisent (la manipulent) n’ont pas su la conduire ( la tuent en la manipulant et se suicident en la tuant).

    Le Bon dieu est avec nous : attendri par nos larmes, nous voyant courbés sous le joug de l’injustice de nos maitres, il a fait un paquet de nos ennemis pour qu’ils s’entre déchirent entre eux.

    Il envoie en enfer, tous ceux qui ont été élus ou font carrière chez Marianne. Relevez bien ce fait constant, surtout si vous exercez un mandat ou une fonction dans la dictature : il fait très chaud en enfer.

    Quant à nous, qui n’avons pas le droit de comprendre ni de savoir, ce qu’il y a de bien avec le terrain vague, c’est qu’après, c’est plus simple de reconstruire dessus.

     

    • Ce qui m’interpelle surtout c’est le terrain vague de l’opposition formée par Le Pen et Mélanchon. Car après tout cette très sérieuse affaire Benalla que certains s’efforcent de faire passer pour anecdotique est la manifestation de liens mafieux entre l’Elysée, le monde anglo-saxon opposé à l’alliance Trump-Poutine où viennent se mêler des barbouzes pro-islamistes. Un état dans l’Etat. Une méfiance et délégitimation de policiers délégués à la sécurité qui ne sont pas étrangères à l’imposture Macron. Des intérêts à torpiller des manifestations bien fondées tout en discréditant la police. Des sujets gravissimes sur lesquels l’absence de l’opposition est remarquable en effet.


    • Ce qui m’interpelle surtout c’est le terrain vague de l’opposition formée par Le Pen et Mélanchon. Car après tout cette très sérieuse affaire Benalla que certains s’efforcent de faire passer pour anecdotique est la manifestation de liens mafieux entre l’Elysée, le monde anglo-saxon opposé à l’alliance Trump-Poutine où viennent se mêler des barbouzes pro-islamistes. Un état dans l’Etat. Une méfiance et délégitimation de policiers délégués à la sécurité qui ne sont pas étrangères à l’imposture Macron. Des intérêts à torpiller des manifestations bien fondées tout en discréditant la police. Des sujets gravissimes sur lesquels l’absence de l’opposition est remarquable en effet.


  • C’est comme si les Algériens et les Marocains avaient inventé la barbouzerie alors qu’ils l’ont apprise des Français. J’exagère bien sûr, la barbouzerie est propre à tous les pouvoirs profonds, c’est-à-dire réels qui n’ont que faire du symbolisme.

     

    • En tous cas dans le cas Benalla, le barbouze aurait pu être formé au métier de garde du corps à l’institut Alpha au Maroc, par des intervenants israéliens. Ce qui n’est pas incompatible d’ailleurs avec mon message ci-dessus. Le copinage israelo-anglo-saxon, avec ses sbires au plus près de l’Elysée, y trouve bon compte à y placer des yeux, des oreilles, des agitateurs...


  • Benalla était dans les rouages du système bien avant Macron.
    Agent du mossad recruté via la DGED marocaine donc barbouze dans l’âme.
    Qui a eu intérêt à sortir l’affaire et pourquoi à ce moment précis et non au moment des faits...

     

    • Un juste fond de vérité dans ce que vous avancez.

      "À qui profite le crime ?".

      Quant à ce Benalla, et comment qu il a suivi les pas des hommes de main du Monarque du Royaume chérifien.

      À ce propos, y a un "témoignage" d un ancien agent du Mossad fait dans un livre intitulé "L Affaire Ben Barka"...Je l ai eu longtemps dans ma petite bibliothèque. Je n’ai jamais eu le temps de le lire. Un grand regret ! Qu est-ce que j attends ? L ai donné à un ignare de collègue (aux mêmes origines que moi et M. Ben Barka).