Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les familles de djihadistes "français" en Syrie portent plainte contre Le Drian

Pour "omission de porter secours"

[…]

Une dizaine de familles de djihadistes composées de femmes et d’enfants français retenus dans des camps kurdes en Syrie ont porté plainte contre le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian pour « omission de porter secours » en refusant de les rapatrier, ont annoncé ce lundi 16 septembre des sources concordantes.

 

Les plaignants reprochent à Jean-Yves Le Drian de refuser, de manière « pesée, volontaire et intentionnelle », de rapatrier de Syrie ces femmes et enfants de djihadistes français alors qu’ils sont « en situation de péril ». « Nous sommes pleinement mobilisés pour que chaque situation soit traitée dans l’intérêt supérieur des enfants », s’est défendue la porte-parole du ministère des Affaires étrangères lors d’un point presse électronique.

[…]

Jusqu’ici, le gouvernement français n’a accepté de rapatrier des enfants de ces camps qu’au « cas par cas ». Après des mois de tergiversations dans un contexte de forte hostilité de l’opinion, Paris a ainsi rapatrié, le 10 juin, 12 enfants, dont la majorité étaient des orphelins, après cinq rapatriements en mars. « Cette politique dite du ’’cas par cas’’ vise avant tout à laisser plus de deux cents enfants et leurs mères exposés à des traitements inhumains et dégradants et à un risque de mort imminent », s’alarment les plaignants. […]

[…]

Depuis un an, des recours ont été lancés tous azimuts pour tenter de faire rapatrier ces personnes dans l’Hexagone. Au début de l’année, les autorités françaises avaient préparé un plan de rapatriement global des djihadistes et de leurs familles, qui n’a toutefois jamais été mis en œuvre, selon des documents révélés par Libération.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants