Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les jeunes désertent Facebook au profit de Snapchat et YouTube

Toutes les bonnes choses – et aussi les mauvaises – ont une fin. Le réseau social de Mark Zuckerberg, ce prête-nom pour l’association de la CIA et du Mossad, est en train de voir fondre son avenir, même si Facebook possède Instagram, le Facebook des ados. Les jeunes et les moins jeunes sont donc bien verrouillés par la firme californienne de renseignement mondial.

 

Mais avec les jeunes, rien n’est jamais sûr : ils peuvent, comme les mouches, changer d’âne en deux secondes. Il suffit qu’une petite innovation technique les fascine, ou flatte leur ego et hop, adios le vieux réseau social pourri, largué, désuet, ringard.

 

 

Ce qui est intéressant dans l’étude américaine, ce n’est pas l’addiction des jeunes aux réseaux sociaux, mais bien la distribution des réseaux sociaux par origines sociales et sexuelles :

« Les résultats de cette étude nous apprennent également que Facebook est aujourd’hui l’apanage des jeunes issus de familles modestes principalement : seuls 36% des adolescents issus des ménages gagnant plus de 75.000 dollars par an utilisent ce réseau social, alors même que parmi les adolescents issus des ménages gagnant moins 30.000 dollars par an, 70% sont sur Facebook.

La tendance avait d’ailleurs été observée lors de l’édition 2015 de cette étude. Le fait de posséder ou pas un smartphone (qui sert aujourd’hui de porte d’entrée principale vers les réseaux sociaux) ne semble pas, quant à lui, dépendre du milieu social, puisque 95% des adolescents déclarent en avoir un. A noter que cette proportion n’était que de 73 % en 2015.

S’agissant des différences entre les sexes, de tous les réseaux sociaux, les filles sont beaucoup plus nombreuses à privilégier Snapchat (42%, contre 29% des garçons), tandis que les garçons déclarent se tourner en premier vers YouTube (39%, contre 25% des filles).

Au-delà des données sur la popularité de tel ou tel réseau social, un constat se dégage de cette étude : aujourd’hui, plus que jamais, la consommation de réseaux sociaux tourne beaucoup moins autour d’une seule plateforme. »(Source : clubic.com)

Conclusion  : les garçons se distraient et s’instruisent via YouTube, cette sorte de nouvelle école, tandis que les filles se prennent en photo et échangent leurs clichés, c’est-à-dire focalisent sur leur image pour tenter de rester attractives.

Finalement, rien ne change.

 

- La Rédaction d’E&R -

 


 

La nouvelle risque d’être difficile à digérer pour Mark Zuckerberg. Aux États-Unis, Facebook n’est plus le réseau social préféré des adolescents. C’est ce qui ressort d’une étude publiée aujourd’hui par le fact thank américain Pew Research Center.

 

D’après les données recueillies par le PRC, (seulement) 51 % des internautes américains âgés de 13 à 17 ans sondés ont déclaré utiliser Facebook. À titre de comparaison, 69 % utilisent Snapchat, 72 % utilisent Instagram (qui appartient à Facebook) et 85 % utilisent YouTube. Lorsqu’on leur a demandé quelle application ils utilisent le plus souvent, 35 % ont répondu Snapchat et 32 % ont répondu YouTube. Seulement 10 % ont répondu Facebook.

 

[...]

« L’organisation rappelle que son étude pour 2014-2015 avait montré que 71 % des adolescents utilisaient Facebook. Aucune autre plate-forme n’était utilisée par une majorité claire d’adolescents à l’époque : environ la moitié (52%) des adolescents ont déclaré utiliser Instagram, tandis que 41% ont déclaré utiliser Snapchat ».

Et en France ?

[...]

L’étude a révélé que les 15 à 24 ans dans l’Hexagone passent 18 minutes par jour sur YouTube, 12 minutes par jour sur Snapchat et 9 minutes par jour sur Facebook. En revanche, lorsqu’on tient compte de toutes les catégories d’âge (donc, en incluant les internautes plus âgés), Facebook était devant YouTube et Snapchat.

Lire l’article entier sur presse-citron.net

Oligarchie, surveillance et contrôle,
à lire chez Kontre Kulture :

 

Censure et surveillance sont les deux mamelles de Facebook,
voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Youtube censure de plus en plus, mais il tient encore à peu près la route, à condition de ne pas s’en contenter.Quant à Facebook et Twitter, no comment..


  • #1977443

    Ma fille 15 ans (équipée course) pratique ce truc, Snapchat... Pour des raisons de « transparence », elle m’a abonné. Punaise, j’ai tenté de donner un avis (elle pratique comme la Môme de la vidéo, en moins outrancier pour le moment), j’ai merdé...
    J’ai eu un cours particulier pour regarder en la fermant.
    Jamais d’inscription Facebook pour elle, heureusement. J’étais inscrit sur cette Merde de MontagneSucrée, au début, j’ai vite abandonné et j’ai interdit.
    Snap’truc c’est pas mieux, mais bon, il faut lâcher du lest, le temps que jeunesse se passe...

     

  • J’ai supprimer mon compte facebook récemment ca devenait n’importe quoi ! Snapchat c’est clairement un truc pour narcissique, défaut largement répandu par les adolescente et Youtube probablement pour les tutos et les jeux vidéos.

    Ce que tout ce glands n’ont pas compris c’est que l’addiction à ces trucs là ne dure qu’un temps et généralement une génération d’adolescent. FB à duré 10 ans et ca sera pareil pour les autres qui tomberont dans l’oubli, comme le minitel, altavista et manuel valls !


  • #1977498
    le 01/06/2018 par survivant de l’enfer
    Les jeunes désertent Facebook au profit de Snapchat et YouTube

    Toutes ces applications snapchat et machin ... obligent d’avoir un abonnement internet sur un smartphone ... .
    C’est donc le règne de la lobotomisation de masse par les antennes et tout le panels d’ondes des portables ... le tout au prix d’un forfait très cher tout les mois ... .


  • De toute façon c’est tous la même merde, des réseaux de fichages et de surveillance. mais expliquer ça au veaux hanounanisé qui font des smiley en gueulle de poule sur snapchat.


  • Les jeunes désertent la peste au profit du choléra.


  • Bonjour, j’ai 17 ans et je peux vous dire à quoi se résume le fond de toilettes (pour rester poli) de ce qu’est la jeunesse de France :
    Snap, insta, facebook, twitter, pro-lgbt, pro-migrants, shoah, chicha, soirées où on est bourrés et on s’affiche sur les réseaux, cigarette, pétard, gauchisme ultra, pro gpa-pma, pro mariage homo, pro-hillary clinton, quotidien, tpmp, moutonnage, tous habillés pareil (on arrive à un point ou ils retroussent tous le bas du pantalon) ... La liste est longue encore.
    D’autre part, la débilisation arrive à un point où des filles de mon âge trouvent viril un type qui a le même physique que Yann Barthès. Oui oui, en gros les filles d’aujourd’hui trouvent viril ceux que Soral appelle les "animateurs Canal+". Les types qui ont une réellement apparence physique et qui transpirent la virilité comme le patron ou Piero San Giorgio, bah c’est des machos.
    Imaginez la torture mentale quotidienne de vivre au milieu de ces gens. Mais vraiment.

     

    • Oh ben vous savez c’etait deja pratiquement comme ca quand j’avais votre age il y a presque 20 ans...


    • Oui mais toi tu es sauvée ^^^^^ ! Ceci dit je suis heureuse que mes enfants aient dépassé le stade ado, je crois que je ne supporterais pas, non, j’en suis sûre ! J’aurais honte d’avoir pondu des clones, qui font dix fautes à chaque ligne, qui peinent à écrire, qui sont vides ... sans personnalité .. Je n’arrive pas à croire à ce que nous vivons .


    • Enfin un témoignage sincère et juste sur la jeunesse d’aujourd’hui. Mais à chaque époque son lot d’abrutis. Lycéen jusque 1995, je n’attendais qu’une chose : le bac, pour en finir de côtoyer 90 % de médiocres sans imagination, conformistes, gauchisants, anti FN etc...Courage à vous, même si vous aurez les mêmes quand vous irez bosser.


  • #1977574

    Mis à part la sollicitation mercantile et aliénante du petit jeu malsain voyeur/exhib, en quoi ces ersatz de relations sociales narcissiques apportent-t’ils une contribution constructive à l’épanouissement de l’homme ? Que restera t-il de ces "messages cloudifiés" ?...


  • Une bonne guerre permettrait de faire le ménage dans cette jeunesse hanounaïsée et complètement lobotomisée.

     

    • Une bonne guerre permettrait de faire le ménage dans cette vielleisse qui a engendré cette jeunesse hanounaïsée et complètement lobotomisée.


    • Cette jeunesse hanounaïsée est, comme le dit rafyrc, le produit des nouveaux "anciens", pas ceux qui ont connu la guerre et des sacrifices, qui devaient être respectés, mais les baby-boomers hédonistes, étudiants et jeunes adultes de 68, qui ont profité à fond des 30 glorieuses, pour laisser une ardoise salée à la nouvelle génération de jeunes d’aujourd’hui. Ceux qui ont voté dans leur majorité pour le président actuel (70% pour les 60-70 ans et 78% pour les 70 ans et plus, taux les plus haut au second tour ) pour faire barrage auraient le droit de se moquer de la jeunesse qu’ils ont inspiré ? Peut-on reprocher le narcissisme de la jeune génération quand on a eu pour leitmotiv "il est interdit d’interdire" (ça c’était avant Dieudonné) aux côtés de promoteurs de la pédophilie ?


  • Qui sait, en allant sur Youtube on peut parfois tomber par hasard sur une vidéo d’Alain Soral....

     

  • J’ai bientôt 25 ans, j’ai toujours boycotté les réseaux sociaux au point d’être un extra terrestre dans ma génération.
    Le point noir c’est qu’on perd beaucoup d’amis et même quand le feeling passe bien les gens vous oublient plus vite.
    Les réseaux sociaux favorisent les classes dominantes et poussent à la surconsommation.

    J’ai été très surpris de voir mes cousins musulmans se précipiter sur ces plateformes, pas très islamique d’ailleurs tout ça ...

     

  • Facebook c’est déjà un "truc de vieux", un truc de 2004 donc la première génération internet ... et effectivement les jeunes américains n’ont même pas de compte Facebook. A mon sens Facebook était un grand pas en arrière : alors qu’internet des années 2000 permettait de rencontrer de nouvelles personnes via les tchat et forums, Facebook a réintroduit le cercle d’amis "fermé".


  • #1977738

    Je ne connais rien à Snapchat, mais sauf erreur de ma part, n’est-ce pas un truc qui permet aux filles de monter leurs nibards via des photos "éphémères" ? on comprend pourquoi elles préfèrent ça (si c’est comme je le pense).


  • #1977740
    le 01/06/2018 par Catholique Semper Idem
    Les jeunes désertent Facebook au profit de Snapchat et YouTube

    Jamais eu facebouc, ni snapchatte , ni rien comme réseaux a-sociaux , je vais sur YouTube pour E&R ,Civitas, SacrTv, Reconquista & la Sapinière , l’abbé Rioult, Pinaud ,Pivert,Salenave, Grossin, la Résistance Catholique (Fidélité) Mgr Williamson & Faure, Institut Mater Boni Consilii,Catholicapedia, Louis-Hubert Remy & les ACRF, Hervé Ryssen, quelques conférences AF et Retour aux Sources et c’est tout ... pas plus pas moins
    Et je m’en porte très bien

     

  • Le seul truc positif et génial dans tout ça, c’est youtube, j’adore YT ! Musiques, vidéos où on apprend des trucs sur tous les sujets, c’est le pied, quoi...

    Le reste, c’est de la merde.

    Ah si, j’aime bien aussi le fait de pouvoir faire des sites, sur internet, comme ER, des blogs...


  • Je vois que Tumblr est en perte de vitesse, se réseau social n’en plus pour très longtemps tout comme Facebook d’ailleurs qui j’espère fera faillite. Faut que je pense à me faire un compte VK au passage.


  • "Conclusion : les garçons se distraient et s’instruisent via YouTube, cette sorte de nouvelle école, tandis que les filles se prennent en photo et échangent leurs clichés, c’est-à-dire focalisent sur leur image pour tenter de rester attractives."
    Cette conclusion est drôle tellement elle est affligeante.
    Si vous étiez honnête vous diriez "les garçons vont perdre leur temps sur des vidéos à la con" plutôt que d’opposer filles et garçons de manière aussi ridicule. Et depuis quand Narcisse n’affecte pas autant le cerveau des garçons ?
    Il faut que l’auteur canalise sa frustration autrement.

     

    • #1977896

      C’est écrit : "les garçons se DISTRAIENT"

      Mais quand on lit la moitié de la phrase...


    • La comparaison est bonne pourtant. Certes les mecs ne s’instruisent pas tant sur des choses très profondes, le moindre orateur un peu couillu les intéresse.. disons qu’ils sont attirés par la PAROLE, que c’est leur fascination.
      Les filles préfèrent l’Image au Nom, depuis la nuit des temps (je parle par "types", hein)

      Après, vous voulez égaler les Narcissismes, or ce mot est mal formé, car en réalité il a fini par signifier égoïsme, égocentrisme, alors que l’histoire de Narcisse ne parle pas de ça. C’est plutôt bien dit ici : "focalisé sur son image", jusqu’à se noyer dedans. ça ne veut pas forcément dire un gros développement de l’égo, que la personne s’aime outre-mesure. ça veut simplement dire qu’elle est obsédée par son image, qu’elle se regarde trop, et d’ailleurs souvent par crainte et désamour de soi (anorexie, comparaison excessive avec ses congénères...). Bref les narcissismes bien compris ne s’égalent pas ici, et je pense quand même que si la légende avait été plus juste, Narcisse aurait été une femme, car oui c’est une dérive naturelle du type féminin, tandis l’homme, quand il y succombe, le fait surtout en cédant à l’influence féminine (que ce soit sous l’injonction de sa femme/des femmes, ou de son "moi féminin").


  • Facebook c’est bien pour draguer
    Snap chat c’est aussi bien pour draguer.

    Sauf que snap c’est plus léger et simple.


  • Il faut noter que beaucoup de jeunes ont un compte Facebook "zombie" destiné à communiquer avec la famille. Pour les copains et copines, c’est ailleurs...

     

    • J’envie tellement ma grand mère qui a 84 ans . Ca fait longtemps que j’ai supprimé mon compte FB. Snap ,instagram c’est la même merde . Je souhaite bien du courage aux adolescents qui se sentent comme des E.T , j’en ai fait parti également mais malheureusement pour moi la bêtise adolescente semble perdurer au delà des 25/30 ans chez pas mal de monde.. donc ça risque d’être long et même très long ..


    • #1979882

      @Teddy Ted
      Nous on communique à table !
      Et sans wifi, je sais c’est surfait, et c’est très rétrograde, à la limite de l’obscurantisme ou du fascisme
      On prie en famille avant de manger puis on rit
      Je sais c’est horrible
      En plus mon épouse, nous sert des petits plats, qu’elle a mijoté toute la mâtiné derrière son fourneau
      Elle aussi elle est victime avec mes enfants, de mon patriarcat de vieux con blanc catholique
      Venez la libérer offrez lui un compte face-bouc et la wifi
      #Libères-Ma-Famille-Zuckerberg


Commentaires suivants