Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les policiers entre le chien néolibéral et l’os du peuple

« Nous, à chaque fois qu’on voit des policiers, des collègues se faire massacrer, parce que c’est un massacre, sur Paris ou autre, quand on voit des collègues au sol qui se font lyncher, nous on est presque autant blessés qu’eux, moi des fois j’avais des larmes aux yeux quand je regardais les infos, j’avais vraiment les armes aux yeux... »

 

Ce policier résume bien, avec son lapsus des « armes aux yeux », la problématique qui agite la France depuis 14 mois maintenant. Les forces de l’ordre, qui sont payées pour assurer l’ordre public, assurent désormais un ordre politique en tant que protecteurs d’un régime honni par une majorité de Français, ce qui ne veut pas dire que les macronistes doivent être lynchés, notamment par les foules en colère depuis le 17 novembre 2018, des foules qui ont été attaquées en premier par les réformes néolibérales d’un pouvoir qui se dit encore démocratique, et qui est bien le seul à le dire.

 

 

Mais la surdité – et la morgue – du pouvoir devant les appels d’une partie du peuple en souffrance n’a fait qu’envenimer les choses : les manifestations ont augmenté en violence, et la répression n’a pas fait dans le détail. On ne reviendra pas ici sur la liste des blessés graves du côté des manifestants et sur la répression féroce de la « justice » à leur encontre.
On comprend donc le sentiment corporatiste des policiers du reportage, mais à part quelques provocateurs, il n’est pas de Gilets jaunes qui ont voulu « massacrer » les policiers.

Au contraire, dès le début, les GJ ont appelé les policiers à manifester à leurs côtés, puisque les conditions socio-économiques des deux camps, si l’on peut dire, sont identiques face au néolibéralisme destructeur ! Les policiers eux-mêmes ont manifesté leur colère le 2 octobre 2019 (trois jours avant un attentat meurtrier à la préfecture de Paris...) pour dire leur ras-le-bol devant leurs conditions de travail qui, on le sait, sont lamentables depuis des décennies. Le flic est aussi mal considéré par le pouvoir, visible ou profond, que le Gilet jaune. Ce sont deux portions d’un peuple en souffrance, qui devraient objectivement ne pas se taper dessus. Oui mais voilà, on sépare pour gouverner, les ordres sont les ordres, et la police est devenue l’auxiliaire d’une politique de dégradation sociale.

Pourtant, certains policiers sont conscients de la politisation de leur arme, arme étant comprise comme corporation :

« Vous croyez que je suis entré dans la police pour me battre contre la population ? Moi, je suis rentré dans la police pour arrêter des truands, pour arrêter des bandits, des voleurs et certainement pas pour me battre contre monsieur Tout-le-monde dans la rue. Et la maintenant on a passé un cap, on se prend des mortiers, des pierres par des gens qui ne sont pas des délinquants. Et qui le deviennent en faisant cet acte-là ! On prend des pierres par nos voisins, c’est ahurissant, et ça, ça nous marque forcément. On finit même par s’engueuler entre guillemets quelquefois avec des propres membres de notre famille qui sont pas d’accord avec nous, qui ont des idées politiques différentes... En fait on se rend compte que toutes les personnes sensées qui ont compris que c’était repris par des groupes d’extrêmes, extrémistes, récupérés, on s’est rendu bien compte que tous ceux-là ont quitté le navire en fait. Et ceux qui restent maintenant, malgré leur discours, en fait ils veulent en découdre avec nous et c’est tout, maintenant c’est de la contestation bête et méchante. »

Ce qu’oublie de dire ce policier pourtant lucide, c’est que le pouvoir macronien a tout fait pour envenimer les choses et provoquer une montée des radicalités, que ce soit chez les policiers, qui ont tabassé sauvagement des manifestants complètement inoffensifs, et chez les manifestants, dont les appels à la justice sociale n’ont jamais été entendus par un pouvoir plus totalitaire que démocratique, dans ses réformes destructrices et dans sa réponse ignoble à la souffrance sociale. L’idée du couple Macron-Philippe étant évidemment de montrer la violence des contestataires, assimilés aux plus radicaux d’entre eux, pour couper le grand public apeuré des revendications sociales légitimes qui scandaient les premières mobilisations. Le ventre bourgeois de la France, ou la classe moyenne supérieure, a donc suivi Macron et sa police dans sa stratégie de peur et de répression. Le résultat est une cassure de la nation, qu’on voit jusque dans le corps des policiers, qui doutent quand même, il ne faut pas se le cacher : ils se demandent avec anxiété jusqu’où cette politique barbare va les entraîner. Loin du peuple, trop loin du peuple.

 

Pour mémoire

 

 

La séquence politico-terroriste, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Encore une fois, n’y a RIEN à espérer ou attendre de la police, infiltrée de traîtres franc-mac gradés. Point barre.

     

    • Les gradés sont à blâmer évidemment mais également et surtout ceux qui exécutent leurs ordres ! Assez de rejeter la faute sur les instances supérieures corrompues, ceux d’en bas sont bien pourris également.


    • Donc pas tous, si on suit votre raisonnement quant aux hauts gradés, qui est juste.
      D’autre part et je vous demande de me croire sur parole, il faut distinguer la PP de Paris ou de Marseille, des autres préfectures.

      Les deux première sont quasi historiquement des polices politiques, les autres sont aux ordres.

      Le flic de base n’y comprend plus rien ou pas grand chose, quant aux cow-boys, ils rendent service au pouvoir, ce dernier n’hésitera pas à les disqualifier, pour sauver sa peau.


    • "Assez de rejeter la faute sur les instances supérieures corrompues, ceux d’en bas sont bien pourris également."

      @Mandark
      Ils sont de la même veine. Dites à un jeune qu’il ne satisfait pas aux conditions physiques pour assurer ses missions et vous avez un stop discrimination pour grossophobie dans la foulée. Et c’est la base et non les officiers qui lui mettent le pied à l’étrier pour porter l’affaire en commission disciplinaire. Les officiers ne veulent pas compromettre leur carrière, alors.....
      Ne comptez plus que sur vous pour ce qui concerne votre sécurité et celle de vos proches, c’est un conseil de la préven-Sion routière. Vous n’avez aucune idée de ce que sont devenues les farces de l’ordre aujourd’hui. Même les vidéos de femmes gilets jaunes traînées par les cheveux ne sauraient vous donner une idée fiable de ce qui vous attend.


    • Et le peuple dans tout ça ?
      Il s’auto-absout ?, il a fatalement raison dans sa démarche comme dans ses principes ?


    • @ louis

      Le peuple est le peuple et dans un régime qui se dit être "Démos-Kratos" : il a forcément raison, quoi qu’on en pense, surtout face à un gouvernement arrivé au pouvoir de façon totalement illégitime, aidé par les puissances d’argent et pour faire une politique résolument anti-peuple. Gouvernement qui ne manque d’ailleurs jamais une occasion d’insulter son peuple (gaulois réfractaires, ceux qui n’existent pas, la culture française n’existe pas, etc.)

      Il y a des pays où un dirigeant se permettrait qui se permettrait de dire ça serait violemment chassé par son peuple. Jusque là, les manifestants et grévistes étaient franchement très (trop ?) gentils.

      Qu’on me montre un policier qui a perdu un œil ou l’usage d’un main qu’on rigole bien.

      Qu’est-ce que tu dirais si je matraquais ta mère ou ta sœur pour aller ensuite pleurer devant les caméras de TV en disant "on est pas assez aimé" !

      Quand un gouvernement patriote arrivera au pouvoir en France, il faudra dissoudre la police franc-maçonne de la République et la remplacer, via un second amendement à la Française, par des milices citoyennes armées ... seules légitimes à rendre la justice.

      La police vient de nous prouver, une seconde fois après 1942, qu’elle n’a de "Française" que le nom.


    • Oui, quand on parle de police française, c’est juste pour indiquer la zone où elle sévit, en aucun cas pour son appartenance à un Peuple.


  • Je ne vois pas de différence entre un chien et un policier à titre personnel. Je choisirai même de sauver le chien si jamais les deux choix m’étaient donnés à un instant t.

     

  • "un régime honni par une majorité de Français"...franchement et honnêtement,j en suis pas vraiment si sûr que çà, entre ceux qui s en foutent et ceux qui soutiennent...Ils ne sont forçément pas si nombreux que çà les vrais contestataires, sur le fond, les fondamentaux..Et je pense que Macron sera même réélu, pour notre plus grand malheur, avec , à la base, une majorité relative extrêmement basse...

     

  • #2377905

    Paroles de la chanson Les Armes aux Yeux par Trust :

    J’avais l’air inutile dans mes habits civils
    Le temps passé aux geôles le suicide qui vous frôle
    L’oeil qui vous méprise, vous scrute vous défie
    Egaré dans le vague m’accrochant à la vie
    Seul dans le noir, tonnes de pierres coeur à part
    Je suis pourri de l’intérieur, porte blindée sur la peur
    L’odeur de ma couche, la perfection de sa bouche

    Mon coeur saigne toute ma rage
    Les armes au yeux, les larmes comme aveu
    Cathédrale de misère peuplée d’ombres sans âge

    Là-bas je devais me taire
    Au fond je devais me plaire
    Ils ont fouillé mon passé, enchaîné mon présent
    Compromis mon futur, civil, sexuel et nature

    J’ai la gangrène de l’intérieur
    Qui ronge la douceur qui s’estompe
    De cet endroit hostile
    Ma largesse d’esprit dans l’étroitesse des murs

    Mon coeur saigne toute ma rage
    Les armes au yeux, les larmes comme aveu
    Je suis fou de courir, de parler, de sentir

    Je suis tout le temps agressé
    La haine ne peut s’effacer
    On me parle de mes yeux, de leur couleur lavasse
    De leur froideur animale, le dégoût prend la place

    Mon coeur saigne sur toute mon âme
    Mon âme fait l’amour à son âme
    Dans mes nuits carcérales, les femmes restaient pénales


  • Si le T-Shirt avec le LBD 2020 est vraie, Macron mérite toutes les insultes du monde et une valeur en-dessous des déchets. C’est à dire l’indignité la plus crasse complètement opposée à la noblesse de position qu’il occupe.
    L’imposteur par excellence. Quand on voit ça on préfère largement être à notre place de petit citoyen bon et authentiquement français.

     

    • Cette photo devrait illustrer tout les manuels de psychiatrie traitant de la sociopathie... !!!

      Ce drogué rigolard ,sans empathie aucune,schizophrène qui ne peut admettre que c’est de lui qu’on cause est,néanmoins,l’authentique visage de la cinquième république sans les oripeaux et la légende dorée...un dictateur sans envergure mais avec tout les pouvoirs indues !


  • Ils n’ont qu’a désobéir ! Je n’en ai vu aucun le faire. Au contraire, ils ont exécuté les ordres de leur maître avec un espèce de plaisir sadique pour certains.
    Un grand nettoyage sera nécessaire auprès de ces gens qui ont perdu leur honneur et le respect des Français.

     

    • @Mandark

      Exact, la génération actuelle, recrutée en grande partie à 8/20 voire moins, est tellement inculte, et stupide, qu’elle exécute les ordres les plus odieux, comme bloquer l’accès à une épicerie afin d’empêcher des femmes et des enfants assoiffés de se procurer des boissons.

      Ils sont tellement bêtes et serviles, qu’ils n’ont même pas idée de demander des ordres écrits, pour se protéger à l’avenir, car tôt ou tard, les forces de l’ordre devront faire l’objet d’une épuration drastique. Personne ne pourras oublier, et sans doute encore moins pardonner tous les actes odieux qui ont été commis, par ces nervis de l’oligarchie mondialiste.


  • désolé mais c’est "terminares" !
    se justifier et se déresponsabiliser en succitant une émotion afin d’attirer une empathie , la manoeuvre est connue
    ainsi vous avez les armes en mains et des larmes aux yeux

    ... ma maman est malade et puis mon petit frère y va pas bien ... on connait

    « Nous à chaque fois qu’on voit des policiers, des collègues se faire massacrer
    lieux, dates et circonstances
    , parce que c’est un massacre,
    lieux, dates et circonstances
    sur Paris ou autre, quand on voit des collègues au sol qui se font lyncher,
    lieux, dates et circonstances
    nous on est presque autant blessés qu’eux, moi des fois j’avais des larmes aux yeux
    lacrymo ?
    quand je regardais les infos, j’avais vraiment les armes aux yeux... »
    lapsus lectionis ou lapsus linguae ?
    quand je regardais les infos, j’avais vraiment les Larmes aux yeux

    et lorsque l’on vois une gamine de 20 ans un oeil en moins, un pere de famille étranglé en plein jour, en pleine rue, etc, etc ... on éprouve quoi ? le sentiment du devoir accompli ?

     

    • #2378085

      et lorsque l’on vois une gamine de 20 ans un oeil en moins, un pere de famille étranglé en plein jour, en pleine rue, etc, etc ... on éprouve quoi ? le sentiment du devoir accompli ?



      Justement, son témoignage est intéressant pour plusieurs raisons
      Face au cynisme de Macron, l’histoire de Fiorina, gilet jaune éborgnée


    • Ils sont policiers, assermentés donc il faut les croire....Je comprend mieux les querelles qu’il peut y avoir entre ces gens, ils sont appelés policiers mais pour moi la police nationale française n’est pas une police, c’est autre chose, donc les conflits entre "policiers" et magistrats. Comment croire ces gens, ils puent le vice, la lâcheté, l’incompétence et la mauvaise foi (plus alcoolisme, racisme et troubles mentaux).
      Un mec intelligent ne peut pas leur accorder du crédit.
      J’ose l’écrire, il y a quelque chose de satanique dans la police française.


  • Ras le bol. ....Aux armes citoyens former vos bataillons

     

  • « Vous croyez que je suis entré dans la police pour me battre contre la population ? »

    Ils disent tous cela.

    « Moi je suis rentré dans la police pour arrêter des truands, pour arrêter des bandits, des voleurs et certainement pas pour me battre contre monsieur tout le monde dans la rue. »

    On n’est pas dans les films. Ces mots montrent un profil dangereux, de bêtises. On n’éborgne pas les gens ! On ne traine pas une femme par les cheveux ! Pendant ce temps, je ne sais combien de dizaines de tonnes de cocaïne arrivant des ports d’Anvers et de Rotterdam traversent le pays sans problème ! Bande de clowns ! En position de combat dorienne dans les rues... pffff Avec des armures en plastique.

     

    • Pour les tonnes de cocaïne, faut bien ravitailler le président qui n’arrête pas de se passer le doigt sous le nez, dans les interviews télévisées internationales !
      C’est les colombiens qui doivent bien se marrer....



    • Pendant ce temps, je ne sais combien de dizaines de tonnes de cocaïne arrivant des ports d’Anvers et de Rotterdam traversent le pays sans problème !



      Bah... faut bien livrer Macron. Une tonne par narine, y’a de quoi ouvrir une boulangerie à chaque fois qu’il éternue.


  • La police est payée par les contribuables. La Police est là pour assurer la sécurité des français, ce qui est l’un de nos droits fondamentaux de vivre en sécurité. Non seulement cela n’est plus (voir les statistiques de toutes sortes je vous invite à aller voir sur TVL https://www.youtube.com/watch?v=9FD... comment se font les choses dans les commissariats) mais en plus la police tape sur le bon peuple de France. Il n’y a pas si longtemps les forces de l’ordre étaient là pour les gens, à présent elles sont une milice comme dans les dictatures d’Amérique du sud ou d’ailleurs. Je ne veux pas perdre cette confiance dans la Police Castaner tu m’entends ?


  • Je sais que cette photo est réelle, mais mon esprit refuse de l’admettre. Ce serait admettre que celui qui est supposé être notre chef non seulement s’amuse d’être responsable de la mutilation de manifestants, mais en plus montre un mépris immonde envers tous les manifestants et les sympathisants de la cause des gilets jaunes et d’amdettre qu’on est trop mous, trop peureux et trop cons pour renverser tout ce système.
    Je ne parle pas de virer macron ni de faire une révolution, ça ne servira à rien. Juste de sortir du système de consommation, juste recommencer à sortir des villes pour cultiver son jardin, juste recommencer le principe des jardins communautaires en aménageant les terrains vagues ou les terres appartenant à l’état en jardin, juste qu’on soient solidaires entre nous, juste d’arrêter de fréquenter les grandes surfaces, juste d’arrêter les achats sur internet, juste se contenter de l’essentiel, et le système s’effondre, sans qu’il soit possible pour celui-ci de faire quoi que ce soit.

     

    • Bravo ! Vous avez tout compris. Il nous reste à apprendre ça, l’autonomie de pensée et de comportement + la désobéissance. Démissionner ou pour ceux qui ne peuvent pas, grève du zèle.
      Ça ne peut que ralentir la machine... Ah mais non, chef, je peux pas, c’est pas règlementaire...
      Mais quand vous constaterez le bonheur grandissant des démissionnaires, vous y viendrez.


    • #2378136

      Macron est un pantin aux mains de l’oligarchie et "en même temps" un symbole fort...
      Le faire chuter ne serait pas anodin,parfois une partie d"échecs se remporte tout simplement parce que tu as pris le bon pion au bon moment mais personne aujourd’hui ou presque est prêt à sacrifier sa vie pour le faire :"avant l’heure c’est pas l’heure" comme dit le proverbe sauf que demain ça sera peut-être :"il est minuit Dr Schweitzer".
      Les jardins communautaires,la permaculture etc... peuvent être interdit du jour au lendemain si le pouvoir profond en décide ainsi,et bien entendu ce sera "pour notre bien" vu qu’ils ne peuvent pas dire officiellement ni ouvertement qu’ils veulent nous imposer la merde transgénique Bayer/Monsanto,le lobby des pesticides FNSEA ou le "faux bio" des grandes surfaces (eux ne sont pas contrôlés drastiquement et encore moins emmerdés comme le petit agriculteur pour qui obtenir le label et le garder relève du parcours du combattant).
      Car l’oligarchie ne veut surtout pas que les gens soient trop solidaires entre-eux quitte à criminaliser les gens qui ne "prennent pas la même route qu’eux" comme chantait Brassens.
      Bref,l’oligarchie mondialiste transnationale est passée à la vitesse supérieure et Macron n’est que le symptôme du futur esclavage qui nous a été promis...
      De plus le système ne s’éffondrera que suite à une catastrophe économique ou écologique inopinée de grande amplitude,les français moyens ayant malheureusement déjà intégrés leurs propres servitudes dans l’équation de leur futur existence et ils le veulent coûte que coûte leur système sinon ils n’auraient pas élu Macron !!!
      Ne comprennant pas que le social et la pseudo-protection de l’état ont un coût,que celui-ci régente et contrôle de manière de plus en plus drastique et obsessionelle leurs existences en réduisant peu à peu à peau de chagrin leurs libertés individuelles comme leurs droits fondamentaux en tant que citoyens...
      Et puis comment veux-tu arrêter de faire consommer les gens en Occident, non seulement manipulés par toute la m.hairde merdiatique,certains sites/blogs internet compris,mais en plus le plus souvent spirituellement comme intellectuellement "vides" ????
      Baudrillard,Lipovski et K-Dick l’avaient prévu trente ans à l’avance,aujourd’hui nous y sommes:des veaux 2_0 atomisés en attente du marquage et de l’abattoir...


  • Les flics sont tombés dans le panneau comme de vulgaires débutants avides d’argent .Comme si ce métier était le seul et unique objectif .
    On peut être pour l’ordre public et faire son métier dignement, mais on ne peut le faire en fracassant les gens pour une poignée d’euros, ou pour un avancement quelconque .
    Si certains flics avaient un peu plus de consciences et se poseraient la question de savoir pourquoi la délinquance augmente en permanence depuis plus de deux ans et qu’est-ce que je fais, en train de tabasser, de gazer des manifestants qui viennent manifester depuis plus d’un an pour défendre leur droit et leur dignité , voire même la mienne .Parce que le jour de ma retraite et celle de mes enfants "castagnette" ne sera plus là, et m’aura oublié depuis longtemps .
    Là le réveille risque d’être très dur pour certains flics, et les suicides peut-être plus nombreux .
    Lorsqu’on choisit ce métier on le fait pour une cause juste, et pour servir son pays, mais pas pour se comporter en défenseur d’une bande de voyous . Ce n’est pas la même fonction .

     

    • #2378148

      Oui là on est plus près du mercenariat ou de la milice qu’autre chose !!!
      Les mêmes flics qui demain iront pleurer lorsqu’ils se feront déssouder en banlieue ou lorsqu’ils seront mis à pied pour avoir molesté un peu trop violemment un fils à papa ou un "wesh-wesh"’ de quartier:que le cul leur pèle !!!


  • Le flic qui nous fait croire que ceux qui continuent les manifs sont des gros radicaux qui veulent en découdre... C’est un manipulateur. Faire passer les gilets jaunes pour des dangereux fait partie de la stratégie du pouvoir depuis le début de cette crise et il le sait très bien. Le but étant de décrédibiliser les gilets jaunes auprès du reste du peuple (personne n’aime la violence). C’est une inversion accusatoire. Les vrais salauds ce sont le pouvoir (profond et Macron Castaner Nunez prefets) et tous ceux qui ont joué de la gachette, du lacrymo et de la grenade semaine après semaine sur leurs frères, soeurs, mères et pères.
    Quand on voit avec quelle violence ils se sont encore attaqués aux pompiers dernièrement, cela devrait faire réfléchir chaque Français.

    PS : le t-shirt LBD est à dégueuler.


  • Des policiers lynchés... quelle blague.

     

    • Lors de la prise de l’arc de triomphe... au 20heures c’est toute la France qui a vu ça sur son poste de télévision !!! La mise en scène était implacable... on voyaient une averse de pavés parisiens pleuvoir sur les CRS... Et lorsque un flic est tombé au sol il a faillis se faire lyncher... alors que un ou deux gilets jaunes, â l’avant garde, lui ont sauvés la vie en le relevant du sol... Peut être même des faux gilets jaunes.. authentique agents provocateurs.

      Cette violence des gilets jaunes était là pour excuser les violences policières qui allaient venir. Lorsque j’expliquais le piège qui était fait en incitant les gilets jaunes à plus de violence... beaucoup ne voulaient rien entendre.

      Si vous souhaitez vous opposer à nos gouvernements... la première des choses, c’est de reconnaître leur expertises dans leur façons de nous manipuler.

      Il n’y a que la patience... la résilience... et l’espoir que Dieu ouvre une porte historique.


    • "Des policiers lynchés... quelle blague."

      En revanche, des policiers "lâchés" par le pouvoir, ça, ça risque de ne pas être une blague.


  • Et quand tu vois la gueule fracassée du manifestant sur lequel tu viens de faire un tir tendu, qu’est-ce que ça te fait ?

     

  • La police a trahi le peuple Français et l’a empêché de retrouver sa liberté lorsque l’occasion lui était donnée.
    On s’en souviendra.

     

  • Apparemment ces "braves gens " n’ont jamais vu la gueule des bavures...mais pleurniche oblige ils font bientôt arriver à nous faire prendre des tonfas pour des flûtes enchantées !!!...


  • Ah, non ! Je n’ai plus le goût, ni le temps de les entendre... ni leurs états d’âme, ni leurs justifications. Je n’ai plus confiance, voire même maintenant je me méfie d’eux. Après tout, ils ont fait le serment de servir l’Etat et le gouvernement... et non pas notre Patrie La France et les gens du Peuple.
    Ils ne savent pas lire ou quoi quand ils lisent ou entendent le texte de leur serment !
    Il faudrait peut-être leur faire une explication de texte... en soulignant de couleurs différentes le sujet, le verbe et les compléments directs ou indirects. J’ai des doutes sur leur niveau de compréhension des choses ; du réel.
    Ils doivent rejoindre le Peuple au plus vite, sinon ils sont des mercenaires ; c’est tout ! Ils ne voient pas que notre Pays est dépecé et vendu aux plus offrants du marché mondial... Ils ne voient pas toute la misère dans les rues : 150 000 personnes vivent dans la rue... ce qui veut dire une ville comme Lille ou je ne sais pas ! Les pompiers eux sont plus intègres et plus près du quotidien et de la misère des gens... du reste, je ne comprends pas que les garçons des cités les agressent quand ils viennent aider les personnes en détresse. Cela n’a pas de sens et il faut que cela cesse au plus vite, à propos des agressions de pompiers. Ces derniers, nous le savons tous, un jour ou l’autre, sont des gens dévoués et compétents.
    Quand mon défunt époux a eu un AVC qui l’a conduit à la mort, ces hommes dévoués étaient là pour "gérer" au mieux la situation d’urgence... Et je suppose que beaucoup de personnes peuvent faire des témoignages en ce sens !
    Ne pas confondre les pompiers et la police... d’ailleurs nous avons vu les pompiers se faire agresser méchamment par la police alors qu’ils défilaient et que leurs revendications sont justes et vérifiables !
    Non, plus aucun doute n’est possible !
    Les policiers maintenant doivent choisir leur camps avec ou contre les gens du Peuple. Tout le reste c’est du bavardage tandis que nous souffons dans l’indifférence des oligarques, des bourgeois nantis, des bobos imbéciles, etc. tous les fervents adeptes du nouvel ordre mondial qui tue notre Pays. Bientôt, si rien ne se passe : la France telle qu’elle est, n’existera plus. Ils ont prévu l’Union Européenne etc. de la casser en 2 parties pour l’intégrer dans un plan qui fera de l’Europe un échiquier de 151 landers administratifs.
    Voilà la vérité ! Il est temps de sortir du coma et de voir la réalité en face... Le tocsin sonne. Réveillez-vous !

     

  • Si encore les forces de l’ordre protégeait un gouvernement de patriotes avec un despote éclairé à la tête de notre pays, genre de Gaulle, Poutine, qui servirait la France et les français, je pourrais comprendre leur excès de zèle... Mais là, ils défendent des traîtres, des pantins, bref, les sbires de l’oligarchie mondialiste, dont la France est le laboratoire...

     

    • Chez les fonctionnaires genre RATP, SNCF, etc. cela fait des décennies que les patrons ne jouent plus le jeu. Youtube m’a suggéré un vieux reportage ou on voyait le patron de la ligne 4 du métro descendre dans les stations pour parler aux conducteurs avant une grève pour tester l’air du moment. Est ce que voir son boss invite à moins faire la grève ?

      Deja à l’époque, il y avait des « primes » pour les briseurs de grève. Et la majorité, elle toujours pour la cohésion.... refusant de dénoncer LES DIVISEURS.... les haineux...

      C’est cet esprit du chacun pour sa gueule le problème... Le soit disant travailler plus pour gagner soit disant plus... alors qu’il s’agit de créer toujours plus de zizanie entre les gens d’en bas... Zemmour le grand bourgeois millionaire fait du bon boulot pour les patrons car les luttes horizontales sont supposées être une garantie qu’il n’y peut y avoir un large consensus concernant les luttes verticales.

      Je ne vous apprends rien...


  • #2378144

    "« Nous, à chaque fois qu’on voit des policiers, des collègues se faire massacrer, parce que c’est un massacre, sur Paris ou autre, quand on voit des collègues au sol qui se font lyncher, nous on est presque autant blessés qu’eux, moi des fois j’avais des larmes aux yeux quand je regardais les infos, j’avais vraiment les armes aux yeux... ".Un bon "polichien-chien" du système.

    Que cet emplumé perde un oeil,une main ou soit défiguré par un tir de LBD ou des coups répétés de matraques et de pieds dans la tronche et on en reparlera.
    Pour l’instant ce type avec ses larmes de crocodile n’est qu’un hypocrite et un chouineur qui essaye de nous la faire à l’envers,un robocop sans vergogne qui n’aurait probablement pas les couilles d’aller au charbon sans son armure de Robocop !!!
    Si jamais demain les manifestants français attaquent comme à Hong-Kong les CRS/baqueux casqués,avec des gilets matelassés,genoullières et autres protections corporelles et armés de bâtons ou de barres de fer ce ne sera certes plus la même chanson mais pour l’instant ce triste sire du système est surtout dans le mensonge et l’affabulation...


  • On ne peut pas plaindre des hommes qui ont vendu leur honneur ... leur seule excuse serait qu’ils ne sachent pas ce que c’est !
    Moi quand je vois des hommes en pleine force de l’âge et en armure, matraque à la main frapper comme des sourds sur une personne de 70 ans, qui n’a aucune velléité agressive, je dis que ces individus ne méritent pas le nom d’homme, ce ne sont même pas des bêtes , car une bête n’agresse jamais pour rien. ... sauf les chiens !
    Ici vous semblez aimer appeler un chat un chat, alors comment appelles t’on ces gens ?
    Et en plus ils voudraient faire dans la pleurniche maintenant.
    Soyons sérieux, les victimes ce sont les gilets jaunes, pas les CRS .

     

    • De quel honneur parles-vous ?
      Je ne leur en ai jamais vu !

      A l’instar des racailles, ils profitent du groupe pour laisser libre court à toutes les saloperies qui leur passent pas la tête.
      Si l’on va au commissariat, il suffit d’observer, ils savent vous donner le temps pour ça, pour voir le niveau général, la bêtise et la fainéantise ambiantes.
      A se demander s’il n’y a pas un concours pour le "Jusqu’où va t’on descendre"...


  • Ces pôvres flics ont beau jeu de se victimiser, je constate qu’autant ils rechignent à se défendre, dans les cités, quand leur vie est en danger (légitime défense) autant ils s’en donnent à cœur joie, sur des manifestants, quand Castaner les couvre.

    Et on veut nous faire croire que ce sont des hommes ? Le doute est rudement permis...


  • Les flics se plaignent de se faire agresser , trop facile d’inverser les choses. Qui a perdu des mains , des yeux , des pieds , des vies ce ne sont pas les flics mais bien des manifestants. Si les flics se plaignent de faire du maintien de l’ordre face à des manifestants qui se battent contre des réformes pourris du gouvernement alors qu’effectivement leurs rôles c’est de lutter contre la délinquance ou le crime alors qu’ils en aient dans le pantalon et s’en prennent à Castaner. Le sale boulot répressif contre la population ils l’ont choisis et en plus ils y prennent du plaisir à dérouiller des vieux ,des femmes etc.… qui défendent leurs conditions de vie alors leurs blabla on le connait . Ils ne se comportent pas comme une police mais une milice aux ordres du pouvoir répressif.


  • On dirait un sketch des inconnus : niveau zéro de conscience politique :

    "les gens tapent sur l’état, les flics, les pompiers " FAUX Les pompiers eux sont respectés par le peuple.

    " A cause des GJ les dealers vendent les samedis " Pourquoi vous empêchez le trafic les autres jours ? Bandes de charlots

     

    • #2378743

      Ah c’est clair, la tranche de rire que j’me suis payé avec cette vidéo ! Le samedi ça ne les empêche pas d’être au bord des routes non plus, les radars rapportent plus que les dealers. Et celui qui se plaint d’avoir "failli etre touché par un mortier" (càd un vulgaire feu d’artifice) avec un casque de protection qui arrêterait un lbd... Merde quand même, j’vais allumer un cierge pour cette failli victime... Bouhouhou


  • La force soi-disant "publique" ,depuis sa création, à toujours été là pour bastonner les contestataires à l’ordre en place.
    Rien de nouveau : ni sur le fond,ni sur la forme.

    D’ailleurs l’Etat aurait eu tort de se gêner, quand les gens se laissent infantiliser de la sorte et commencent à "réclamer", a se plaindre de la vie alors qu’objectivement...on a vu bien pire.
    Ou encore a dénoncer,ou à démontrer au lieu d’agir... il n’y a pas 36 réponses possibles.

    Quand on se regroupe par centaines de milliers dans les rues, c’est une démonstration de forçe, une menace a peine voilée.
    Sauf que l’époque etant ce qu’elle est, on a que des mots et on se retrouve a vouloir contraindre le pouvoir alors qu’on est en position de faiblesse.

    Cette surenchère policière n’a même pas provoqué de crise politique, et au final, même pas de crise de confiance envers l’État,
    Nous en sommes quand même à ce niveau là de déliquescence !!
    Comment peut-on encore aller voter , soutenir les institutions après ça ?

     

    • Pas de crise politique, c’est peut être un peu exagéré de dire ça. On verra bien le nombre d’abstention au prochaines et encore aux suivantes... quand on en serra à 70% d’abstention, c’est les keufs qui risquent de commencer à baisser les yeux...


  • Dans une vidéo où un manifestant demande à un CRS s’il arrive à bien dormir le soir, celui-ci répond "Je me fais 500€ par w-end".
    (Est-il le seul CRS de France à avoir ce raisonnement ? Sérieusement j’en doute.)

    Désolé d’être vulgaire, mais c’est une mentalité de prostituée.

    On aurait presque envie de lui répondre "... et pour 1000€ tu fais quoi ?"

     

  • Policiers, miliciens du capital,
    Trump, caniche d´Israel,
    quelle formidable epoque, les masques tombent au moins !

     

  • #2378282

    je ne doute pas une seule seconde que dans le FDO il y a des gens formidables qui sont dégouttés de l’image désastreuse qu’ils ont aux yeux du plus grand nombre, y’aura toujours des pros FDO quoi qu’il advienne mais ceux là sont des tarés en puissance, bref.

    et de voir cette brochette de pleureuses avec leurs airs de victimes faisant des yeux de cockers, autant vous dire que je leur cracherais bien à la gueule si je pouvais.

    vous êtes des fourbes et des lâches et ne méritez nullement notre considération, c’est bien trop tard.

     

    • Dans ce cas, il incombe au... "clan formidable" de se désolidariser, des exactions commises par l’autre clan, en manifestant publiquement leur désapprobation. Au vous en avez vu beaucoup, vous, de ces derniers ???


  • Les policiers, appelons les encore ainsi par bonté d’âmes, qui interviennent dans la vidéo, du major au dernier des gardiens de la paix, n’ont absolument rien compris aux véritables causes qui ont poussé une grande partie du peuple dans la rue, largement soutenue par une partie de la population, plus grande encore.

    Ils n’ont absolument rien compris non plus au rôle très malsain que le pouvoir leur a fait jouer, et qu’ils ont joué pour la plupart avec un zèle éhonté, et n’ont absolument rien compris encore, au fait que leur attitude servile, leur violence outrancière, en dehors de leurs jérémiades, les avait entraîné très vite à être détestés par le peuple, voire par leurs aînés, qui sont nombreux à faire des vidéos pour dénoncer leur bêtise, et leur violence.

    Quant on écoute intervenir les uns et les autres, on voit d’emblée que le propos ne vole pas haut, se bornant à leur personne et à leur environnement immédiat, mais aucun n’est capable de faire une analyse globale. Ces individus, n’ont aucune profondeur. Certes il ne faut pas trop en demander à des sous-officiers, recrutés pour beaucoup à 8/20 de moyenne.

    Les interventions des policiers présents, illustrent à souhait la réflexion d’un vieux commandant de crs, qui n’a pas hésiter à confier en aparté que la génération actuelle était "une bande de cons".

    La réconciliation entre les forces de l’ordre et le peuple n’est pas pour demain, car elles sont allés trop loin dans la violence, l’insulte et l’abjection. Elles peuvent espérer un pardon, s’il y a une demande sincère et solennelle faite au peuple martyrisé, sinon elles attendront , croupirons dans leur marasme, et continueront à s’enfoncer dans le déshonneur et la collaboration, au sens le plus péjoratif du terme.

     

  • Pour qui voudrait essayer de comprendre le problème de la Police française, lire un ouvrage instructif, plein d’anecdotes : Un flic passe aux aveux de Patrice Lastère.
    Témoignage édifiant sur les conditions de travail déplorables de la plupart des policiers en France (le flic de base comme le flic d’élite). Sur cette sournoise "politique du Chiffre" instaurée par Sarkozy et continuée par Valls et les autres. Sur cette police dévoyée, sciemment détournée de son vrai travail, dont l’essentiel de l’activité est aujourd’hui : la répression routière, la protection des "personnalités" entre deux affaires "sociales" au milieu d’une paperasserie monstre (inclus la manipulation des chiffres). On comprend mieux "le malaise de la Police" - méprisée par les gens d’en bas et par les gens d’en haut, en fait entre l’enclume et le marteau - et l’incroyable taux de suicide dans cette corporation.
    En revanche avec l’avènement des Gilets jaunes, la Police avait l’occasion de reprendre la main. Et il faut dire que - exceptée quelques bavures - les forces de l’ordre ont été plutôt cool avec les Gilets jaunes "historiques" fin 2018, et même efficaces - pour une fois - contre les petits casseurs venus de banlieue.
    Mais la situation a dégénéré lors des manifestations de 2019, leur hiérarchie leur a demandé de se lâcher, en même temps que les Gilets jaunes historiques ont été remplacés par les gauchistes/cégétistes et autres zadistes (je résume à gros traits). Bon les flics - à qui on ne donne pas les moyens de percuter la vraie délinquance, et dont la moitié vote très à droite - se sont défoulés il faut bien le dire. Aujourd’hui il n’est pas possible d’échapper aux images, et celles-ci passent d’autant plus mal que dans la vie quotidienne les chiffres de la vraie délinquance atteignent désormais des sommets. Le divorce d’avec la population est acté.
    Mais... il ne faut jamais oublier que la Police n’a pas le pouvoir. c’est le pouvoir qui a la Police. Ceux qui donnent les ordres aux policier français sont les gens que vous avez élus. Donc si vous voulez que les choses changent, au lieu d’insulter les fonctionnaires de police (qui ne font qu’obéir aux ordres) commencez par CHANGER de DIRIGEANTS.

     

    • @Teddy Ted,
      Merci pour la référence littéraire à laquelle vous faites allusion.
      J’ai souvenir que ce n’est pas d’aujourd’hui que la police "va mal". Il me souvient avoir acheté un exemplaire de "Minute" dans les années 70, qui titrait "Avec les smicarts de la police".
      Les conditions de travail déplorables, y étaient déjà décrites avec force détails et selon les services ce n’était guère brillant.
      Mais visiblement aujourd’hui on a atteint non pas des sommets, mais les abysses.
      Vous avez tout a fait raison de souligner la désastrueuse politique "du chiffre" "rendement"oblige, car avec l’application de l’économie ultra libérale mondialiste, il faut que tout soit rentable pour ceux qui tirent les ficelles, y compris police et gendarmerie.
      Par cette politique, ces administrations sont devenues un peu malgré elles, de simples outils de répression et de racket, destinés à alimenté les caisse de l’oligarchie qui en demande toujours plus.
      Vous semblez assez bien connaître cette maison, nous sommes deux et sans doute plus.
      j’ai une divergence de vue avec vous concernant la phrase "qui ne font qu’obéir aux ordres". Et c’est bien ce qui est à reprocher à la génération actuelle, sont obéissance servile à n’importe quel ordre, même le plus odieux, comme refuser l’accès d’une épicerie à des femmes et des enfants crevant de soif.
      Une vidéo montrant le zèle imbécile d’un major et de son effectif, fait rougir de honte, car en d’autres temps on aurait crié à la "SS", et ce jour là l’ordre à été exécuté sans la moindre réticence, ni demande d’ordre écrit, (la génération actuelle est trop inculte pour y penser).
      Et puis les ordres imbéciles, ou pourris, cela se contourne, se diffère, quant on a des chefs courageux, ce qui arrive (mais c’était une autre génération), ça traîne les pieds un maximum avant d’être exécuté. Avec la génération actuelle rien de tout ça.
      Il faut savoir également que les effectifs d’encadrement on été réduits à peau de chagrin pour faire "une police à bon marché". Le corps des commissaires, à été réduit de manière drastique, et celui des officiers, est passé de plus de 18 000 dans les années 80, à un maximum de 8000 actuellement. La police actuelle est donc composée majoritairement de sous-officiers recrutés pour beaucoup avec un faible niveau (8/20, voire en deça), et par voie de conséquence livrés à eux-mêmes, n’ayant plus d’autorité à proximité pour qu’ils évitent de faire n’importe quoi et se livrer à leurs instincts les plus vils.


    • @teddy ted
      On ne peut changer de dirigeants par les urnes, trop de moutons et de Français de papier.
      Vous savez que les dirigeants ne changeront que suite à une révolution qu’y ne sera possible et effective qu’avec le soutien des gens armés, police, gendarmes et militaires. Ca ne changera que par les burnes !
      Mais les flics n’ont pas de burnes. Certains sont incultes, d’autres "nain(e)s"mais tous très serviles.

      Fort avec les faibles et faible avec les forts Et racket généralisé pour les automobilistes.

      C’est le leitmotiv de la police empêchant cette révolution et vous le savez pertinemment.
      Quand les policiers seront en grève et défileront conjointement au G.J historiques......En attendant, vous pouvez toujours leur trouver des excuses...


  • Les coups et les yeux se perdent, mais les syndicats de police s’insurgent qu’un président ne leur témoigne aucune gratitude pour avoir ajouté aux sans-dents la catégorie des sans-yeux.


  • pompier vs policier. Bagarre de rue.

    https://www.youtube.com/watch?v=i9Z...

    On en est là...


  • #2378421
    le 01/02/2020 par Aiguiseur de guillotines
    Les policiers entre le chien néolibéral et l’os du peuple

    Le monsieur de la police "s’exprime"...
    C’etait l’année dèrnière qu’il fallait "s’exprimer" con ! Quand le mouvement des GJ a commencait avec toutes les violences policières que l’on connait. C’est à ce moment là qu’il fallait l’ouvrir. Je vais pas pleurer sur leur sort à ces traitres à képi.

     

    • #2379132
      le 02/02/2020 par alderic-dit-le-microbe
      Les policiers entre le chien néolibéral et l’os du peuple

      Le flic est l’assurance et la protection des plus gros voleurs qui pillent, pervertissent et détruisent les nations.

      Ce sont des miliciens, et ils l’ont toujours été.

      Qu’il ne viennent pas chialer maintenant que la technologie les a placé en situation de sursitaire.

      Ça fait plus de 70 ans que ces traîtres saccagent le pays. Il fallait bien s’attendre un jour à un retour de bâton.


  • La bonne conscience policière du gentil contre le méchant, c’est bien pratique pour pouvoir dormir la nuit...
    "Nous on est la pour arrêter les voleurs... et avec les manifs, on ne peut plus aller dans les cités " MDR, 1500 bagnoles cramées la nuit du réveillon...
    Parce que pour la police, les voleurs c’est là qu’ils sont et pas ailleurs... ceux qui volent les acquis sociaux, les services publics, les savoirs faire, le patrimoine français et les libertés fondamentales, eux on les appelle les Institutions, et on les défend...
    C’est vrai qu’au début du mouvement on entendait " la police avec nous ", malheureusement, avec le casque, ils n’ont pas entendu...
    Après il y a eu les éborgnés, les mutilés et tous les blessés alors on n’a plus entendu "la police avec nous" ... Comme ils avaient choisi leur camp et qu’ils ont pris les armes contre le peuple, maintenant on entend plutôt : "Macron nous fait la guerre et sa police aussi ", c’est pas très flatteur mais c’est du vécu...
    Arrêtez de vous voir beaux et arrêtez de prendre des mines sérieuses pour exposer vos arguments de gamins devant vos pizzas, livrées par un des nouveaux esclaves de la belle société que vous défendez......


  • Ça fait penser aux gens qui s’indignent contre la vie chère mais qui veulent que leur enfant travaille bien à l’école pour finir docteur, à la banque ou dans l’assurance... mdr. Mais la contradiction n’empêche personne de dormir, c’est même une source de bonne humeur. Allez vite à l’apéro pour rire comme une burne toute les trente secondes.


  • Ce matin, intrusion des FdO dans une église à Toulouse pour déloger des GJ...
    Aucun respect de rien bande d’enculés !
    On s’occupera des chiens d’abord, des maîtres ensuite...


  • Bonjour,

    "Milice nationale bonjour".


  • Petit fils de gendarme mobile catholique pratiquant, ayant été mobilisé au Tchad, à Djibouti et en Algérie à l’époque de la guerre, j’ai toujours eu de l’admiration pour les forces de l’ordre.
    Il y a un "mais" de taille dans cette période d’insurrection où la lutte verticale est troqué par une lutte horizontale mortifère qui oppose le peuple à ceux qui sont censés les protéger.
    L’esprit de corps dans lequel baigne les individus est un avantage et un inconvénient. Lorsque l’État déraille, il est extrêmement compliqué pour un soldat de contredire voir de désobéir à des ordres heurtant sa morale. Surtout lorsque la hiérarchie elle même est gangrené par l’esprit républicain d’essence maçonnique ayant changer profondément la nature de l’esprit de corps des unités en question.
    Je ne parle même pas des différences menant à de véritable guerre de service entre les corps constitués dont l’historique et la nature rend la cohésion presque impossible.
    Mon grand père en a fait les frais lors de sa carrière et a souvent été en confrontation avec sa hiérarchie lorsque les ordres allaient à l’encontre de ses convictions profondes.
    Résultat on lui faisait faire les tâches les plus pénible en l’envoyant sur les points les plus chauds, ralentissant une carrière en dent de scie qui lui aura permis quand même de finir adjudant 5 ans avant la retraite.
    En l’absence d’un pouvoir politique digne de l’abnégation de ses hommes, mon grand père me disait toujours qu’il est du devoir du soldat, agent... de prendre le parti du plus démunis (en l’occurrence le peuple). La charité catholique l’ayant fortement imprégnée sans doute, il ne pouvait se résoudre à la répression systématique.
    Pas étonnant que le personnel de cette trempe a été persécuté et in fine remplacé par des écervelés qui sont à l’image de cette société d’individus inconséquent et sans honneur.
    Les gilets jaunes se sont retrouvé en première ligne de cette guerre psychologique orchestrée par l’élite aux manettes, opposant deux clans dans une guerre fratricide puérile.
    J’en appelle aux membres des forces de l’ordre de faire sécession comme ont tenté de le faire les gilets jaunes au lieu de pleurer sur leur sort. Le temps n’est plus à la lutte du tous contre tous mais d’une convergence.
    On ne peut compter sur les partis, les syndicats, la hiérarchie traîtresse pour cela !


  • Si tu es entré dans la police pour arrêter des truands, démissionne ! Ai les couilles de vivre en civil (attention la police est une structure civile militarisée par l’élite). Tu te vends aux élites pour un salaire, une retraite et quelques privilèges que tu n’as pas dans le civil, le tout pour exercer un pouvoir malsain sur tes semblables. Alors lucide ou pas, tant que tu agis de la sorte, c’est classé.


  • @Fabien
    Je suis de votre avis, pour en avoir fait les frais il y a pas longtemps. Depuis "l’ère" sarkosy, le travail des fonctionnaires de police consistent à allumer quiconque à le malheur d’oublier sa ceinture par ex : ( 3 points en moins et 135 euros d’amende ) si ça c’est pas du racket alors je n’y connais rien et je ne parle pas des radars ! Comme si ils se préoccupaient de notre vis pour nous infliger de telles amendes. Il fut un temps ou ils étaient moins vaches ( sans de jeu de mots ) plus tolérants etc...
    "La police, c’est un refuge pour les alcooliques qu’on n’a pas voulu à la SNCF et aux PTT." Coluche


  • Le peuple français se comporte comme un drogué en manque !
    L’argent ne coule plus à flot !
    Il faut bien payer les années de shoot !
    Du coup ils emmerdent les travailleurs du quotidien et pas l’oligarchie qui ne les voit même pas !
    Apprenez la sobriété et la simplicité.
    Cessez cette violence stérile, qui engendre une réponse plus violente.....

     

Commentaires suivants