Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les reportages de Vincent Lapierre – La maison autonome

« La maison autonome », voilà un sujet qui change de l’ordinaire ! Située en bordure de la campagne bretonne, entre Nantes et Rennes, cette petite maison est le projet de toute une vie… et même de deux vies pour être plus précis : celles de Brigitte et Patrick Baronnet.

Bien connus de la région, ces ex-citadins ont fait le choix, dès 1976, de laisser la ville pour la campagne. Voilà donc 40 ans que ce couple a opéré le fameux « retour à la nature » auquel de plus en plus de Français aspirent. Mais ce ne fut pas pour eux une simple retraite campagnarde : ils s’appliquèrent, au fil des ans, à devenir « autonomes », c’est-à-dire à dépendre moins de la société et davantage des forces de la nature : le vent et le soleil pour leur fournir de l’électricité, l’eau de pluie filtrée pour l’eau, un ingénieux système d’isolation thermique pour le chauffage, la permaculture pour l’alimentation… Peu à peu, les Baronnet devinrent pratiquement autonomes en tout, faisant profiter de leur expérience aux nombreux visiteurs qui se rendent, chaque fin de semaine, dans cette étonnante petite maison.

 

 

Note : les contributeurs au financement participatif de Vincent Lapierre peuvent visionner la version intégrale de ce reportage sur leur espace privé.

 

Pour aider Vincent et son équipe à se financer, cliquez sur l’image :

 

Pour obtenir des informations au quotidien, abonnez-vous
à la page Facebook « Les reportages de Vincent Lapierre » :

Autonomie, abnégation et retour à la terre,
chez Kontre Kulture :

Les reportages de Vincent Lapierre, sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce couple représente le vrai message du mouvement hippie, réalisé en 42 ans depuis 1976, la vraie libération, celle dont on ne parle jamais, la fin de l´exploitation économique, et 4 enfants !
    La vie de ces gens peut être comparée a du néo-christiannisme. Il faut du courage pour adopter et se tenir à cette vie.

     

  • Merci à Vincent pour tous ces reportages qui remontent le moral !


  • Magnifique !


  • Je pense que ce couple est astucieux et forcément très bricoleur voire très bon manuel. Ils ont pensé leur projet de A-Z tout en travaillant à côté pour créer la maison de leur rêve, en harmonie avec leur façon de vivre utilement sur terre. Le monsieur doit être très probablement un ingénieur car sa maison est plus que réfléchie.
    Sinon, très beau projet. Le dôme peut être une future salle pour la dissidence et les spectacle de Dieudonné.

     

    • En fait, il s’agit d’un zome.
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Zome
      Lisez le lien, il y est question d’ananas ! J’ai bien ri. Du coup, bonne idée pour un spectacle de Dieudonné. Il pourrait jouer à domicile mais également dans des structures identiques mais de plus grande taille. D’autant que ce type de lieu est réputé pour ses grandes qualités sonores et vibratoires. Dieudo, si tu nous lis ! :-)


    • C’est un ancien professeur d’education physique, mais c’est vrai que c’est bluffant il a appris pleins de choses, on pourrait l’écouter des heures, il a compris toute la manip et ce depuis mai 68 où à l’âge de 22 ans il a compris l’arnaque de ces gens qui manifestaient en demandant au pouvoir de changer, lui s’est dit " changeons déjà nous même "


  • C’est pas mon beau-frère qui pourrait faire tout ça, il a acheté un nouveau pick-up au fait.

     

    • J’ai aussi remarqué que lorsqu’on ne sait pas faire grand-chose de ses 10 doigts ou de son cerveau , Il reste la consommation pour se valoriser auprès des autres (sans vouloir manquer de respect à votre beau-frère ).


    • #1966002

      Hams je me suis fait la même reflexions . Et la dernière remarque de Alain Soral sur les tatouages de Marsault ont été un nouvel exemple : une surrepsentation pour cacher un manque .
      Pour le pick-up ca peut etre très pratique au contraire quand on est bricoleur, debrouillard mais surtout quand on en a besoin, pour les trottoirs parisiens une Mini ou autre pot de yaourts suffit .


  • #1965579

    J’avais déjà entendu parler d’eux et c’est une très bonne surprise de voir un reportage sur ER ! Encore merci pour votre travail, Vincent, et bon courage à vous.


  • #1965783

    Merci Vincent Lapierre pour cette belle rencontre, c’est du labeur mais c’est aussi grâce à l’amour et à la symbiose de leurs idées que ce couple est parvenu à ce résultat. Beaucoup aimeraient sûrement franchir le pas de l’autonomie, encore faut-il être sur la même longueur d’ondes que son conjoint et accepter ensemble de renoncer aux sirènes de la consommation, mais quitter le troupeau de moutons, ça laisse rêveur.


  • Bravo ! Un beau message d’espoir pour les futures générations.


  • #1965929

    Amicales salutations aux Baronnet. Quel plaisir de les voir sur ER !
    Côté autonomie alimentaire, j’en suis loin avec mon petit terrain trop loin de la maison, coincé au milieu de vignes chimiques et battu par les chasseurs. Pas très écolos mes déplacements en voiture pour amener du broyat et des feuilles mortes. Dès que j’ai l’argent j’y plante des fruitiers et je finis la clôture. Achetez en commun, en famille ou avec des amis.

     

  • La sobriété heureuse et l’ingéniosité des Baronnet est très inspirante. Merci pour ce reportage !


  • #1965944

    Bonjour,
    excellent reportage de Vincent, comme toujours ! Je connaissais déjà ce couple et sa réussite depuis longtemps ; mais je suis toujours content que leur exemple soit diffusé. Cheminer vers une plus grande autonomie et un acte profondément politique et démocratique : moins vous êtes dépendant du système plus vous serez efficace pour la démocratie.
    Cordialement.


  • Merci pour ce reportage, et bien content de prendre des nouvelles des Baronnet.

    Je les avais regardé il y a quelques années et ils sont à l’origine de mon orientation vers la permaculture, comme Claude Bourguignon, Pierre Rahbi, etc..


  • #1965997

    Les Baronnets qui etaient partagés sur tous les groupes ecolos vont etre blacklistés de Facebook et traités de facho . Dommage pour ces escrolos 2.0 tant mieux pour nous .
    Les Baronnets sont des personnes qui ont osé dans le réel ( et prouvé que ça fonctionne ) là où beaucoup se contente de rever . Je ne me suis pas encore procuré leurs DVD si quelqu’un peut donner son avis .

    Je me souviens d’une interview où un intervenant disait que leur mode de vie détruirait l’Economie . Demonstration par Patrick Baronnet en quelques phrases pour expliquer qu’il y aura toujours une Economie mais plus responsable ( les panneaux ne se fabrique pas tout seul ou une éolienne ) et raisonné ( pas de folie consumeriste ) .

    Un couple à mettre au même niveau que les Bourguignon pour l’agriculture , c’est a dire des exemples qui continuent de partager de rester fiers et droit malgré les embuches .
    J’espère pouvoir suivre prochainement leur exemple . ( D’ailleurs peut on contacter quelqu’un pour discuter Reseau Solid ER ? )


  • Je vais aller à contre courant du reste des commentaires non pas pour l’être mais parce que je remarque des choses qui me font lever les sourcils.

    J’avais déjà vu cet habitat et ces personnes et ce qu’ils ont fait est exemplaire et remarquable, par contre quand j’entend salle de méditation, je vois ou sont ils spirituellement.

    Les paroles de la dame sont très important, c’est du new age. Moi qui suit chrétien je pense qu’ils ouvriront en grand leur bras lorsque l’antichrist s’offrira à eux.

    Il faut préciser que ce qu’ils ont fait était faisable à l’époque où les terrains étaient beaucoup moins chers. Faire ce qu’ils ont fait aujourd’hui ne sera pas du tout aussi facile. Et je ne dis pas que cela a été facile pour eux.

    Donc bémol sur le fait qu’en 2018, faire ce qu’ils ont fait est très difficile, je salue la démarche et l’économie réalisé et je mets de gros bémol sur le new age et leur façon de déifier la terre.

    Vincent rappel toi de l’interview avec la demoiselle "des amis de la terre".
    Je ne pense pas que ce couple s’insurge face à la destruction de leur nation France.

    Ne monter pas sur vos grand chevaux, je veux juste souligner que tout n’est pas idyllique dans ce tableau et qu’à mon avis, spirituellement ils iront au casse pipe.

     

    • #1966214

      Évangile de Luc, 6, 41 : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi ! »


    • #1966245

      Je suis assez de votre avis, Azad. Bien sûr que tout leur travail côté pratique est formidable. Mais ça me hérisse dès que je pressens du "New Age à la con", comme j’aime à l’appeler.


    • On s’en fout. Ce n’est pas le sujet !


    • #1966377
      le 15/05/2018 par L’après Macron
      Les reportages de Vincent Lapierre – La maison autonome

      J’ai remarqué aussi ce fond de new age et une tendance à raisonner en terme de "planète" (les deux sont d’ailleurs assez souvent liés).
      Or, si on veut s’en sortir, il faut aussi repasser par la case "gestion de pays", et ici, en l’occurrence, gestion du pays France, de ses activités et de ses habitants.

      En réalité, il est très difficile de mettre en place des mesures écologiques réelles et de portée conséquentes sans cet enracinement : vous pourrez toujours cultiver vos légumes et sortir du circuit énergétique que des camions traverseront toujours votre pays pour aller faire leurs livraisons si celui-ci est toujours soumis aux règles de l’économie mondialiste.

      De plus, ces règles économiques appauvrissent les français et ne leur permettent plus, comme vous le remarquez si justement, de pouvoir acquérir de la terre et se lancer dans ce genre de projet : tout coûte très cher aujourd’hui. Et à mon avis, c’est deux salaires qu’il faut aujourd’hui pour arriver au même résultat qu’eux, et qui dit deux salaires dit forcément moins de temps à consacrer à la réflexion sur l’autonomie, à la construction, aux différentes expérimentations et à la gestion du terrain...

      En fait, ce qu’ils ont mis en place est remarquable et excellent, pour la sphère individuelle. C’est déjà un très grand pas qu’ils ont réalisé. Mais on ne s’en sortira pas sans mettre en place des solutions collectives, et pour cela, il faut que les français récupèrent leur territoire.


    • #1966878

      Et oui, quand on cherche l’autonomie, c’est jusqu’au bout, sur tous les plans, surtout sur le plan spirituel, alors il est certain que pour les catho-moutons lobotomisés, ce genre d’initiative de travailler sur sa propre autonomie est contraire aux dogmes imposés par l’église !!!
      Par contre être vrai chrétien, qui plus est indépendant ca n’est pas être raccroché à l’église et au vatican !!! A méditer !


  • #1966225

    Excellente initiative !
    Si vous voulez entreprendre chez-vous, n’oubliez pas de vous renseigner un maximum.
    Un exemple : l’eau de pluie : récoltée sur un toît sale (fientes d’oiseaux, métaux lourds, zinguerie) ou mal conservée (exposée à la lumière), elle est impropre à la boisson. De même, l’eau de pluie lave la pollution atmosphérique.
    Mon conseil : réserver l’eau de pluie à 99% des usages (arrosage, lessive, vaisselle, toilettes voire douche) à condition de l’avoir filtrée au préalable et boire l’eau du robinet (testée minutieusement, purifiée, tracée).
    Deuxième conseil : si vous consommez trop en eau d’arrosage... Changez de culture. On ne fait pas pousser une rizière inondée en Algérie...


  • #1966545
    le 16/05/2018 par Aiguiseur de guillotines
    Les reportages de Vincent Lapierre – La maison autonome

    Il a meilleur mine le Vincent. Ça lui fait du bien l’air de la campagne, moins stressant que le dîner du FRIC. j’espère qu’il lui ont servit un p’tit verre d’un produit local alcoolisé distillé derrière la grange...

     

    • C’est ce que je me suis dit aussi. L’une des choses que j’aime avec ses reportages c’est justement qu’on passe presque du coq à l’âne, des bassesses du pouvoir aux hauteurs de l’humilité et que Vincent reste le même dans tout cela. Un jour les antifas, le lendemain la lutte médiévale, un jour le diner du Crif, le lendemain une ferme autonome bretonne. Il y a des commentaires critiques parfois justifies à l’égard de ce couple (notamment le côté new age très moderne) mais au final il faut bien comprendre que dans les reportages de Vincent Lapierre il ne s’agit pas de manicheisme avec des gentils et des méchants. Il y a de toutes parts des côtés louables et moins louables. Ces reportages constituent un réel travail de terrain et Vincent, malgré une certaine notoriété avec ce qu’elle apporte de préjugés, parvient à inspirer suffisamment confiance à ses interlocuteurs (sans chercher à les tromper sur sa chaîne et d’où il parle). Un énième bravo à Vincent qui offre une qualité journalistique qui rappelle la noblesse que le journalisme était censé incarner.


  • "Située en bordure de la campagne bretonne, entre Nantes et Rennes"
    Oxymore.
    Géologie, hydrographie, climat, agriculture, culture, industrie, ethnie, religion, histoire, géographie démontrent qu’être entre Nantes et Rennes, c’est être en PLEINE campagne bretonne.
    Ah oui... L’Etat et son Éducation Nationale...


Commentaires suivants