Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les slogans anti-Macron se durcissent dans les manifs contre la réforme des retraites

Le Figaro et France 3 Normandie ont, le 24 janvier, fait état des manifestations et de leur persistance inattendue (pour eux, car pour d’autres, c’est inespéré). Le Figaro a centré son article sur le durcissement des slogans anti-Macron, tandis que France 3 rendait compte des défilés au Havre et à Rouen. L’écart entre les chiffres annoncés par les deux camps est étourdissant : 7500 manifestants au Havre selon la police, 60 000 selon la CGT. Mais que ce soit à Rouen ou au Havre, les manifestations n’ont pas donné lieu à des violences.

 

 

Les médias nous expliquent que le mouvement est en phase descendante, qu’il s’étiole, qu’il y a une démobilisation croissante, on parle de manifs « croupion », bref, les éléments de langage habituels de la clique inféodée à la fois au grand capital et au pouvoir profond, celui des réseaux occultes non élus mais qui font quand même la loi.

Au Havre, les dockers, qui règnent sur un port très stratégique pour les importations françaises, ont défilé en masse. Des coupures de courant ont eu lieu dans la ville à 10 heures, touchant 16 000 foyers, comme à Lyon précédemment. On peut penser que les actions étaient concertées.

 

 

Mais il n’y avait pas que les dockers, des enseignants ont bloqué l’inspection académique de Rouen, des pompiers ont gueulé sous les fenêtres de la caserne Gambetta (à Rouen), BFM TV et LCI ont beau enterrer le mouvement de contestation à la télé, dans la rue, il est toujours là. C’est à se demander si le couple Macron-Philippe se base sur la télé ou sur la rue pour ses décisions...

 

 

Le patron de Sud Radio, qui participe depuis le départ au mouvement, à la fois en tant que journaliste et en tant que citoyen, reprend de volée le médiacrate – ou médiocrate, au choix – Jean-Claude Dassier, anciennement patron de LCI, actuellement vice-président du très national-sioniste Valeurs actuelles, et ce jour chroniqueur sur Cnews :

 

 

Toujours la même déchirure entre les professionnels de la désinformation et la réalité du peuple de France, une déchirure qui est depuis longtemps actée au niveau politique. Les députés se font poursuivre jusque devant leur maison, des slogans hostiles décorent leurs murs (« Castaner enc... »), les ministres ne se déplacent plus sans une escorte surarmée, parfois avec des armes de guerre, et Macron a du mal à faire un pas dehors, lui qui a été pourchassé dans un théâtre récemment...

Macron est la cible symbolique de nombreux manifestants qui se radicalisent au fur et à mesure que le pouvoir se montre sourd à leur appel. Les slogans se font plus précis, plus directs, plus menaçants :

 

 

Il est vrai que la répression décidée depuis le 17 novembre 2018 en haut lieu ne laisse pas de place à la nuance : soit on prend des coups et on ferme sa gueule ou on capitule, soit on l’ouvre encore plus grande. La répression, on le sait tous, ne fait qu’attiser le ressentiment et fortifie la contre-répression. Ceux qui ont le courage de manifester aujourd’hui, au risque de perdre un œil ou une main, voire plus, ont désormais une volonté de fer. Eux iront jusqu’au bout. Le jusqu’au-boutisme du pouvoir a produit un jusqu’au-boutisme de la résistance. L’affaire est loin d’être terminée entre les élites et le peuple en colère.

 

 

Comme nous l’avons écrit, Macron est logiquement associé à Thatcher et à sa politique de destruction sociale destinée à écraser le monde ouvrier britannique qui faisait encore obstacle, politiquement et syndicalement, au rouleau compresseur ultralibéral.

 

Après la répression gouvernementale, la répression populaire ?

 

 

Bonus : BHL dans son bloc-notes du Point (du 23 janvier 2020)
dénonce la « haine » des manifestants (contre Macron entre autres)

« Ces hommes et ces femmes ne sont pas animés par l’espoir mais par la haine. »

 


 

Vous aimez les articles d’E&R ?
Participez au combat journalier de la Rédaction
avec le financement participatif :

La manip derrière la réforme des retraites :

 






Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • @BHL

    Merci E&R de nous avoir relyer les écrits de cet humanoïde.

    J’ai lu votre propagande dans un journal bien lointain des préoccupations des français, d’où certainement votre droit de passage sans moyen de répondre à vos constatations pour le moins erronées, voire délibérément mensongères, je vous crois bien plus lucide que vos écrits.
    Vous nous présentez le parlement comme faisant loi (Amen), vous avez parcouru le monde sans rien en apprendre, toutes les institutions peuvent s’acheter, par des lobbys ou toute autre moyen de pression et même d’avancement, c’est des humains avec le penchant vers la corruption car totalement imperméable à la souffrance d’autrui. Avec cette fausse naïveté, vous appartenez certainement à cette humanité complétement déshumanisée pour continuer à nous désigner notre bien, ou vous le trouvez sans nous demander notre avis. C’est bien là une étrange pratique de votre idéal, la démocratie.Je vous promets Monsieur, en Gilet jaune nous n’avions aucune haine, mis à part celle de nos institutions dont nous voulions le changement par nos propositions en dehors de toute ingérence, même intellectuelle, vous en êtes un, il est difficile pour vous d’admettre que la seule loi légitime reste et demeurera celle émises par les français à travers leur constitution, d’en changer ou de l’améliorer, comme ça devrait être le cas pour toutes les nations sans aucune ingérence détournée en je ne sais quelle bidule colré ou mouvement de libération dont vous en êtes un observateur éclairée, la Palestine et les palestiniens compris, Monsieur.

     

    Répondre à ce message

  • "Mort au roi"
    Ou comment le peuple est forcé de valider la grille de lecture à l’origine de ses malheurs pour avoir le droit de s’exprimer.
    Comme si "tuer un roi" apportait nécessairement le bonheur.
    Comme si attribuer à notre ennemi, le nom de son ennemi, allait apporter la victoire.
    En faisant de l’ennemi de votre ennemi, votre propre ennemi, vous devenez les alliés de Macron par le principe de l’ennemi commun.
    On se dispute, on râle mais au final, vive la République !

     

    Répondre à ce message

  • Ils ne peuvent pas nous bassiner matin, midi et soir avec les valeurs de la république, et rejeter la guillotine qui est l’emblème fondateur de la république.
    La république française est quand même la seule "démocratie" qui n’a ni d’élections intermédiaires depuis l’inversion du calendrier des élections du parlement, ni aucune proportionnelle. Sans même parler de l’escroquerie qui consiste a faire monter lepen pour s’assurer de l’avoir comme "adversaire" au second tour, en obligeant tous les autres a se rallier pour commbattre "la haine". A part ça, fermez vos gueules bande de haineux ou est dans une démocratie. C’est macrotte qui l’a dit, une dictature c’est quand un homme ou un clan décident seul des lois. Ce n’est évidemment pas le cas dans notre république démocratique.

     

    Répondre à ce message

  • Heureusement que Macron a les tapins de la police sinon il serait tombé depuis longtemps lui et son gouvernement de pilleurs.

     

    Répondre à ce message

    • @ boubou
      Moi, je dirais plutôt, heureusement que la population des GJ et tout le reste de la population est pacifique, parce que contrairement de ce que dit toute cette pourriture médiatique .Imaginons que si c’était le contraire les tapins de la police aurait pris une branlée comme jamais .On n’arrête pas 6 ou 7000 manifestants avec la mentalité de cette merde policière .La population est pacifique, mais à la différence pas ordurière comme à l’air de dire et de faire croire toute cette merde médiatique

       
  • Jean-François Kahn du torchon nommé Marianne, s’est exprimé en semaine sur une chaîne du service de la dette publique, selon un mode d’expression incohérent et hystérique.

    Il réussit à articuler qu’à la prochaine élection présidentielle de la démocratie du fric, une alliance de l’extrême droite et de l’extrême gauche est possible. Et ça, diantre ! Ça lui rappelle de "mauvais souvenirs...", genre qui si frotte si pique.

    Il votera pour le Maquereau bancaire contre la Marine du marché aux poissons, car la France est un hôtel... de passe ! C’est Jacques Attali qui l’a dit, y’a du blé à ramasser à chaque saison, y’a qu’à faucher la moisson.

    Hardis moussaillons ! C’est par la tête que pourri le poisson, de tribord à bâbord, c’est la panique à bord !

     

    Répondre à ce message

  • Le texte de BHL montre son pauvre niveau historique et politique.
    Il en est devenu hystérique comme un "Danton" avant la guillotine.

     

    Répondre à ce message

  • je vois surtout des cortèges "hors sol" , avec des camions sono, des chorégraphies et des collibets, une parodie de corso, d’ailleurs nous attendons les majorettes

    ces "animateurs" sont toujours en queue de cortège, c’est ce que leur reprochent de nombreux Gj

    seuls les regretables exactions gratuites et systématiques rappelent la gravité de la situation
    pour avoir fait "tout bien comme il faut" l’ardoise sera nassage, gazage et quelques coups de matraques lors de la dispersion

    les manifestants se font mener en bateau, ils pensent être dans l’action, ils sont contenus dans le bougisme
    ils prennent conscience d’etre utilisés, aussi bien par les centrales syndicales que par les portes parole ( ex nihilo ) du mouvement Gj

    les mots très souvent lus sur des forums sont "deter" et "déçu", cela peut paraitre
    incohérent mais ils refletent , a mon sens , une volonté d’émancipation, ainsi ces marches aux flambeaux que certains souhaitent pluri hebdomadaires, voir quotidiennes

    ces slogans sont des fumeroles, en dessous ... c’est une caldera

     

    Répondre à ce message

  • Bon, maintenant que macron fait quasiment l’unanimité, il ne reste plus qu’à l’associer à bhl, attali, sorros dans la tête des gens...
    Tout le monde (en france) connais macron ; attali ou sorros, même chez des soi disant éduqués, pas forcément...

    La stratégie que les malins ont utilisé avec la poignée de main le pen saddam pour nous autoriser moralement à aller bombarder ces vilains iraquiens...
    On savait ou était le mal (le pen) donc par association, l’autre mérite la guerre : / une image, une poignée de main a suffit à renverser l’oppinion des Français qui ne voulaient pas y aller...

     

    Répondre à ce message

  • Il faut refuser de regarder les infos à la télé.

    Perso je n’ai plus et depuis longtemps les chaines infos (entre autre) dans mon programme.

    De toute façon, si regarde les chiffres de médiamétrie (qui sont augmentés de 30% on se sait pas trop pourquoi), de moins en moins de gens regardent tout ca.

    Il ne faut plus regarder BFMTV CNEWS FRANCEINFO LCI...

    Il ne faut mettre n’importe quoi dans sa tête, ni sans son ventre.

     

    Répondre à ce message

  • #2373741

    De quelle démocratie nous parle Béchamel ?

    Celle des représentants des Lobbys qui n’existent pas ?

    Celle qui votent des Lois non pas pour le peuple

    mais contre sa volonté ?

    Je rappel à ce Tartuffe de mes 2 que dans la
    Constitution il y écrit que le peuple peut se prononcer
    aussi par référendum.

    Donc ton avis Béachier on s’en tamponne.
    Je crois que je n’ai jamais autant remonté contre
    le braquage démocratique que subit la France.
    Va falloir rendre des comptes et vous ne pourrez pas
    brûler éternellement des Cathédrales pour endormir
    le peuple.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents