Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les souffrances du jeune Branco : HSBC lui refuse un compte et Soral "n’a pas assez réfléchi"

Avec Juan, on oscille toujours entre l’intéressant et le grotesque. Sa dernière déconvenue en date met sur le devant de la scène (le monde est une immense scène pour lui) quelques contradictions dommageables pour le Che Guevara des beaux quartiers.

 

Le jeune et brillant avocat est capable d’envolées anti-oligarchiques de bonne facture, même s’il s’arrête instinctivement à la fameuse ligne rouge, auquel cas il revient précautionneusement sur ses pas en dénonçant à grands cris Soral et E&R (comme dans la vidéo tout en bas), en qui il voit une analyse anti-système un peu trop poussée (ou qui lui fait peur), mais il est aussi capable d’envolées poético-lyriques adolescentes absolument contre-productives pour un politique, car c’en est un, au fond. Il le deviendra sûrement un jour s’il arrive à calmer le pur-sang fougueux qui est en lui.

 

 

Résultat, Juan devient un meme et le coup foireux auto-médiatisé (!) de la banque HSBC ne va pas arranger son image de combattant christique – du moins le croit-il – prêt à offrir, juché sur une barricade de Belleville, sa poitrine glabre aux balles des soldats de Thiers pour défendre les Gilets jaunes (et la médiatisation qui va avec).

En plus Juan parle comme maître Yoda : « Ne trouvera cela normal que celui qui au fascisme est prêt à s’accoupler. » Pour mieux comprendre Juan, nos services médico-psychologiques sont arrivés à la conclusion qu’il était une fusion entre Luc Skywalker (le mec qui marche sur les nuages de sa vanité) et maître Yoda, avocat de son espèce.

 

 

Voici une analyse profonde de cette scène (on n’a pas regardé jusqu’au bout mais on n’a pas le temps de trouver autre chose) :

 

 

Quelle est la dernière tuile qui s’est abattue sur maître SkyYodaWalker ? La banque HSBC lui a refusé l’ouverture d’un compte sous prétexte qu’il ne satisfait pas aux conditions d’entrée qui sont de 4 500 euros de revenus par mois pour un individu, ou 6 000 pour un foyer. N’écoutant que son courage gauchiste antibancaire, Juan s’est vengé sur les réseaux sociaux, sur lesquels il est très suivi en tant que représentant des gauchistes sans grade (pléonasme), et il a carrément accusé la banque de fascisme.

 

 

C’est un réflexe qu’on retrouve souvent chez les gauchistes quand ils sont contrariés par la réalité. Par exemple, un gauchiste sort faire un jogging, il pleut, il revient chez lui à toute berzingue en pestant contre le fascisme. Cela peut être aussi une mauvaise pizza qui fait mal au ventre, ce sera alors la faute du fascisme (italien). Ou un argument qui vient du camp d’en face, celui des fascistes, un argument solide qui fera un peu mal à la structure mentale du gauchiste qui taxera alors les fascistes de fascistes.
Vous l’aurez compris, le fascisme correspond exactement à la faiblesse idéologique du gauchisme. Tout ce qui ne fonctionne par dans le gauchisme c’est fasciste.

 

 

Juan pense que la banque l’a fiché car il défend les pauvres, et la banque en général n’aime pas les pauvres. Là on lui donne raison car nous-mêmes avons les pires problèmes bancaires avec AXA Banque, qui nous vole littéralement chaque mois et ce, depuis des années (on doit en être à 5 000 ou 6 000 euros de pénalités), juste parce qu’on est pauvre et qu’on fait un métier qui n’est pas un bon métier (dire la vérité). Il y a même un conseiller qui nous a menacé au téléphone à cause d’E&R !

Donc un bon point pour Juan, qui rue dans les brancards bancaires, mais ça n’est pas pour les mêmes raisons que nous, qui sommes de vrais malheureux. Lui a plein de sous, il voyage partout et il fait des piges internationales. Du coup, les internautes ont cru déceler une petite contradiction entre le grand bourgeois qui ne manque de rien et le petit Gilet jaune au RSA.

 

 

Juan, qui revient donc dans l’actu à la faveur de cette injustice bancaire, en profite pour faire un peu de promo avec des paroles yodesques :

 

 

Sa dernière vidéo analyse la communication de Daech et revient sur le tabou de la Shoah.

« On revient notamment sur un point fondamental qui est pourquoi est-ce que la Shoah est devenue à ce point une question essentielle dans la civilisation, pourquoi soudain on a fait une fixation sur cette question au point où aujourd’hui ça reste un tabou fondateur et qu’on en fasse une sorte de stigmate qui permette d’exclure ou d’inclure les personnes qui pensent d’une façon ou d’une autre, et comment est-ce qu’on peut défendre ce stigmate ou au contraire sombrer dans l’ignominie comme le font un certain nombre d’auteurs qui n’ont pas assez réfléchi, je pense notamment à Alain Soral et compagnie. Et donc réfléchir à pourquoi cette question a une telle centralité dans l’espace public, pourquoi ça crée toute une série de dysfonctions, parce que notamment par manque de pensée certains ne comprennent pas et du coup l’attribuent à des complots qui nous imposeraient un certain nombre de sujets, nous empêcheraient de construire, et de construire un débat public... C’est un enjeu fondamental. »

L’impayable Juan, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le petit Branco habite donc dans le sixième... Je crois que ça résume en partie le personnage.

     

  • La banque HSBC lui a refusé l’ouverture d’un compte sous prétexte qu’il ne satisfait pas aux conditions d’entrée qui sont de 4 500 euros de revenus par mois pour un individu, ou 6 000 pour un foyer ? Etranges sont ces conditions (pour rester dans le Yoda style)

    La HSBC, qui ramasse puis blanchit le pognon de la pègre, ne veut pas de l’argent des gueux ?

     

  • on devrait présenter Juan à greta....ça les occuperait la journée , et ça nous reposerait un peu de leurs proses respectives...

     

  • Cette question que se pose Juan Branco,tout les jeunes de son âge ,qui s’y interressaient ,se la sont posés un jour... !!!

    La réponse est,pourtant, simple....La shoah est l’acte fondateur et la pierre d’achoppement où repose l’état d’Israël... !!!

    L’Algérie française a été fondé sous couvert de la fin de l’esclavage et de la piraterie (ce qui est,en partie,vrai).

    La colonisation de la Palestine reprend,elle,la dynamique du XIXe siècle couplée à la fuite hors d’Egypte du livre de l’Exode mais il fallait rajouter un événement plus extraordinaire que la migration des esclaves hébreux hors des camps de concentrations (que personne ne nie) qui avaient un taux de mortalité excessif en 1945,attribué à la famine et au typhus autant qu’aux mauvais traitements mais qui ont été transformés en politique d’extermination par une machine peu connu...la chambre au gaz cyclone dont on a retrouvé moult contenants intacts un peu partout !

    La seule preuve de son utilisation vient du témoignage d’un SS nommé Gertstein (Casta-Gavras en fera un film)...Les autres témoignages n’étant pas aussi plausibles !

    La loi Fabius-Gayssot en fera un dogme à l’égal d’un article de foi et les médias une question qu’il est interdit d’ignorer...Ce qui peut légitimement paraître suspect !

    Voilà ce qui est possible de dire sans,je crois,subir les foudres de la loi mais que,simplement l’évoquer,vous jette hors de la place publique...Et l’ostracisme n’est pas ce que recherche le gars Branco...ça peut se comprendre !


  • #2284000

    Aux plus jeunes, formatés à leurs dépens par l’école : faites un pas vers Soral et ER, vous gagnerez énormément de temps, car il y a pas mal de choses à comprendre, surtout si vous êtes du genre idéaliste, rêveur, ou artiste !

    Brancon ne prêche que pour sa paroisse, pas pour la France, pas pour le pays, c’est la grosse différence, la direction opposée, voie cul-de-sac, fuyez ! Et lisez. Just do it.
    Vous êtes la Force de demain !


  • #2284005
    le 24/09/2019 par Les mugs ne servent pas qu’à tremper son flan
    Les souffrances du jeune Branco : HSBC lui refuse un compte et Soral "n’a (...)

    On revient notamment sur un point fondamental qui est pourquoi est-ce que la Shoah est devenue à ce point une question essentielle dans la civilisation, pourquoi soudain on a fait une fixation sur cette question au point où aujourd’hui ça reste un tabou fondateur et qu’on en fasse une sorte de stigmate qui permette d’exclure ou d’inclure les personnes qui pensent d’une façon ou d’une autre, et comment est-ce qu’on peut défendre ce stigmate ou au contraire sombrer dans l’ignominie comme le font un certain nombre d’auteurs qui n’ont pas assez réfléchi, je pense notamment à Alain Soral et compagnie. «  »



    Ake ake, je cause la France !
    Ca m’interpelle dans mon vécu !

    Ce texte au baccalauréat français de 1967 aurait valu à son auteur un zéro pointé pour fautes de syntaxe et indigestion narrative, en plus d’une absence totale de réflexion socratique.

    Voici un projet de corrigé de de Robert Camembert (votre serviteur) :

    "La Shoah est devenue un tabou fondateur de nos sociétés, une cicatrice qui permet de discriminer les personnes selon leur perception de l’ évènement, en fait selon la manière dont ils en défendent la mémoire ou au contraire en condamne la prétendue instrumentalisation communautaire. (cf notamment Alain Soral. « 

    Trois contradictions d’affilé dans UN texte :

    - un tabou n’est pas fondateur,
    - une cicatrice n’est pas un tabou c’est une blessure RÉPARÉE.
    - une question interdite débattue n’est plus un tabou mais un tabou violé.

    Et à part cela ,
    Qu’est-ce qu’il a dit ? RIEN
    Qu’a t il démontré ? RIEN

    Ah si ! : qu’ A.S avait , lui, essayé de réfléchir !

    En bon français, BRANCO, ça s’appelle un cuistre.

    Un bovillon de la pensée : un jeune taureau.mais sans couilles ; et donc à la cervelle de bovin.

    Une caricature de l’’Anti France.


  • Très bon article.
    En plus vous m’avez fait rire.
    La pizza nazzie, lol !
    Pourquoi pas les spaghettos ?


  • ....Alain Soral n’a pas assez réfléchi.... Branco ça fait un joli nom pour un clown

     

  • Moi aussi j’aimerai bien habiter Rue de Rennes ..


  • HSBC, " Hong Kong and Shangaï Banking Company ", fondée à HK en 1865, pour financer le trafic d’opium… 266 000 employés, première banque d’Europe, qui envoie des questionnaires à ses esclaves en les interrogeant sur leur vie intime (source : le Canard) .


  • Merci pour ce moment.

     

  • « Un gauchiste sort faire un jogging, il pleut, il revient chez lui à toute berzingue en pestant contre le fascisme. »

    On est tout à fait d’accord, mais ce travers là se retrouve partout et chez tout le monde dans cette époque de crispation complète. Combien de fois ais-je lu ici qu’untel ou machin était un collabo ou un imbécile parce qu’il était pas sur la même ligne. N’est-ce pas ?
    C’est pas spécialement pour défendre ce bon Juan, qui il est vrai paraît assez impayable.

     

  • Pour la vidéo sur l’état d’esprit de Yoda, l’alternative fait ou fait pas ne renvoie pas directement à la critique de l’essai ou de la tentative, tout simplement parce que le succès ou l’échec est ontologique à l’expérience.

    Pour faire simple, "je vais essayer" est un refus inconscient du succès possible, c’est un compromis de confort qui privilégie inconsciemment l’échec probable, ce qui est incompatible avec la binarité du résultat (1 ou 0, réussite ou échec).

    Yoda fait donc passer le message suivant : Luke va réussir ou échouer et il va lui falloir surtout l’assumer, ici et contextuellement, l’échec possible, puisque Luke est en phase d’apprentissage.

    Ce message transcende la logique d’essai chez Luke, Yoda fait l’apologie du possible face au probable.


  • Le héraut de l’extrême gauche à la HSBC ! Vraiment n’importe quoi.

     

  • Dabaaoud était un délinquant belge qui est devenu un mercenaire très bien payé en Syrie, pas un défenseur intègre de la foi musulmane. Quels critères religieux justifient de tuer des enfants musulmans innocents ? inversion des valeurs mon cul ! Tous les soit-disant terroristes étaient des délinquants, des drogués, qui voyaient des prostituées et connus, entrainés et payés par les services secrets. Tout cela a été démontré par de multiples sources. Sachant que Branco a un cerveau qui fonctionne, il est donc en train de raconter des mensonges à un auditoire d’abrutis..


  • Comme dit un certain, un père producteur de cinéma et une mère psychanalyste, c’est un peu bizarre pour un immigré espagnol

     

  • Franchement faut être un peu dérangé pour vouloir ouvrir un compte sur une banque qui vend ses agences françaises (voir Pierre Jovanovic sur HSBC).


  • Il a vraiment un avenir dans l’industrie du comique. Lui et Fabius junior qui habite Boulevard Saint-Germain ferait un duo d’humoristes assez complementaire. Entre le cafe de flore et les 2 magots pour recolter des fonds pour Moix qui est dans la mouise

     

  • Arrêter de parler de ce tartuffe, il ne mérite pas le dixième de l’attention que vous lui portez.

     

    • @Tortue géniale,

      Il faut parler de ce garçon car il épate et il risque d’entraîner bien des jeunes gens qui n’ont pas eu la possibilité de fréquenter les établissements scolaires du VIème arrondissement.

      Ceci dit, Juanito ne fait honneur ni à l’Ecole alsacienne, ni à Sc Po ni à Normale Sup rue d’Ulm (où il est entré selon la nouvelle procédure sans concours, il est vrai).
      Je ne sais pourquoi, il me fait toujours penser à Clément Méric, en plus "glamour".


  • le plus marrant OU TRISTE c’est qu’il met sur tweeter la lettre de HSBC qui refuse de lui ouvrir un compte mais tout en laissant son adresse perso,...Il est complètement taré le branco.... ....


  • Plus de caviar ? Eh bien, mange du homard.


  • Juan Branco, c’est un peu le Patrick Bruel de la politique


  • Il a une tête à faire vomir, ce triste pleurnichard et charlatan blanc bec.


  • Je vais regarder ce que je peux faire : je ne détient aucune carte de crédit, alors si quelqu’un pourrait m’indiquer comment ,et si c’est possible, faire un virement de ma banque vers ER : dans ces domaines, je suis littéralement un homme des cavernes... pas de Paypal ou autres gugusses du genre : je ne finance pas les escrocs. Si la rédaction peut m’envoyer les coordonnées par e-mail ?

    C’est trop grave, le moment est venu de contribuer. La France... état TOTALITAIRE

     

  • comme le font un certain nombre d’auteurs qui n’ont pas assez réfléchi
    Sous-entendu moi j’ai beaucoup réfléchi ; mais pour qui se prend ce lourdau. En tous cas moi ce que je comprends c’est que le gars cherche à faire évoluer le système... pour que rien de fondamental ne change.
    Et là j’ai assez réfléchi ducon ???


  • Juan Branco au RSA, vaste blague quartier jardin du Luxembourg 6e Arrondissement, Sciences Po Paris, École normale supérieure, suit en parallèle des études aux universités Paris-Sorbonne (Paris IV) et Panthéon-Sorbonne (Paris I), où il obtient respectivement une maîtrise en littérature moderne (2011) et des masters en philosophie politique (2012) et en géopolitique (2013),Recruté au département de français de l’université Yale entre 2013 et 2014,Senior Research Fellow à l’Institut Max Planck de droit international à Luxembourg. Il assure la même année la fonction de chargé de travaux dirigés en droit international à l’Université Panthéon-Sorbonne et suit un échange avec l’université de Rome « La Sapienza », Juriste puis avocat, écrit plusieurs livres , passe régulièrement sur tous les plateaux TV, les Pubs pour Crépuscule tapissent le métro, les kiosques, et les revues et ce p’tit gars est au RSA, Ouai ouai un peu comme le petit Fabius n’est pas solvable mais a une ardoise de 3,2 millions d’euros et est propriétaire d’un appartement à sept millions d’euros
    A oui pas au même RSA que nous autres les agriculteurs, d’accord, fallait préciser, je commençais a rêver, de vacances pour mes enfants, de berlines pour ma femme, de gros tracteurs pour moi et de yatch pour nous tous
    Ok je retourne de ce pas a ma fourche et a mes bottes crottés
    Putain pendant 2 secondes, j’ai souris et eu des étoiles dans les yeux, je m’suis dit Macron vient d’augmenter le RSA
    Merde !!!!!!!


  • Putain mais je croyais qu’il avait arrêté en chialant dans une vidéo le Juan harcelé par l’extreme-drôaattteee , non ?
    Et puis il devait pas, juste après avoir arrêté une première fois ,chialé en technicolor et en storytelling la larmichette a l’œil et la voix tremblotante dans une autre vidéo ?
    Combien de fois il va arrêter, partir et revenir celui-la ?


  • Quelle tête à claques ce type, déjà physiquement y a quelque chose qui tient pas... Mais en plus à l’entendre, avec cette suffisance d’étudiant de Sciences Po, franchement ça file des boutons. Allez virez-moi ça.



  • Comment est-ce qu’on peut défendre ce stigmate ?



    Sans reprendre deux controversés contemporains du « coin », adeptes des punchlines dont celle fumeuse « Mais qu’est-ce que j’en ai à foutre de ta grand-mère ? », allons chercher l’un de « nos » anciens et l’une de ses répliques :
    « Ecrivez-nous de quoi vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer. »

    Maître Yoda Branco, l’on peut être quelqu’un de bien tout en se pignolant* de la Shoah, des Clous du Christ, du pucelage de la Vierge Marie, du nombril d’Adam (qui n’en a pas), d’Enki, des moines trappistes et autres Toltèques.
    Il en fut ainsi, de s’en tamponner, au temps des chasseurs cueilleurs, au temps des des gens de bien vivant en harmonie : c’était, selon ce qu’en ont retenu les mythologues, le Paradis sur terre, c’est vous dire : peut-être sont-ce les dogmes imposés par les hommes (se prétendant religieux pour quatre sous) qui nous l’ont fait voir autrement. Au diable cette relecture, au diable les mythes contraignants, Shoah comprise.
    Tiens, Assange* a-t-il alerté l’Homme libre à cause de la Shoah (ou grâce) ou bien en son âme et conscience ?
    Aussi, Maître BrankYo, coller à l’Humanité la Shoah comme une « Reluque, je suis ta mère », se trouve comme le dirait l’Amiral Ackbar*, celui de l’Empire, jusqu’à ce que cela devienne une mémoscopie : "It’s A Trap !" : que tout geek tourne comme bon lui semble et pour « votre » stigmate : "Seriously, who gives a crap ?"

    Pour ma part, pour faire amende honorable des exactions passées, tous les soirs, au nom de l’Humanité tout entière, je me glisse un feuilleton de Papa Schultz dans le cornet : du Stalag 13 en pénitence. Aum !

    * Ackbar associé phonétiquement à l’Empire (du mal), ça c’est de la Quenelle ! Que la Farce soit avec nous...

     

  • Super article ! J’ai bien ri.


  • Juan Banco, ça banque illico !


  • Le mec, il donne son adresse et apparemment, il est domicilé dans le 6e, un des arrondissements les plus chers de Paris.... (le même que BHL)

    Il a les moyens notre révolutionnaire de pacotille !


  • Ouais... Ben au final, pas de surprise. Et pour paraphraser un grand homme (sur un canapé rouge) : "Rien qu’anthropologiquement c’est une merde."

    P’tet même qu’un jour, si Louis XIV le veut, on l’entendra faire "prout"...


  • Insupportable gauchiasse...........


  • Quelque chose me dépasse sur cette étrange réputation du soi-disant "brillant avocat " en parlant de Juan Branco !

    Il brille plus par ses procédures et les plaintes qu’il engage ( en plus de faire croire qu’il est l’avocat d’Assange, car Assange n’a jamais confirmé publiquement que Juan Branco était bien son avocat je ne sais pas !) donc, disais-je, plaintes et procédures, et dont il ne me semble pas avoir encore entendu qu’il en a déjà gagné une seule de procédure ! la preuve, dans la dernière vidéo de Maxime Nicolle, il engage une autre procédure, ou plutôt une plainte, contre, il me semble, un procureur.

    Que l’on vienne expliquer pourquoi Juan Branco est brillant ? certes, il brille, puisque c’est ce qu’il veut, briller ! alors oui, il brille par sa communication et ses plaintes, au moins, là il existe lui, c’est vendeur pour son livre qui sait ; et quel pub depuis les gilets jaunes sans les gilets jaunes nuls n’auraient su son existence, j’exagère peut-être, mais, qui vous dit que ce brillant communicant qu’il est, ne savait pas qu’il allait être refusé par cette banque ? quelle bonne publicité non ? ! je vais peut-être loin...

    Vous le dites vous-mêmes, ceux qui disent la vérité sont pauvres, moi j’ajoute, et ceux qui mentent ou bien disent ce que les gens veulent entendre, (parce que les gens sont fainéants et ne cherchent pas la vérité, petite parenthèse), vivent très bien médiatiquement ! P*** ou chômeurs !

    Et lui Juan Branco, même si ses soi-disant revenu ne sont pas du goût d’HSBC, il a gagné combien depuis la parution de son livre ? et quelle vérité finalement déverse-t-il ? encouragé par un Jacques ATTALI manipulateur !


  • Suite au commentaire plus haut, je rectifie, ce n’est pas un procureur, contre lequel Branco et Nicolle, portent plainte mais, un préfet !
    "Maxime Nicolle et Juan Branco portent plainte vs le préfet de Paris"
    https://www.youtube.com/watch?v=xBq...


  • Moi c’est la banque Barclays, qui a refusé mon RSA activité d’agriculteur , je comprends pas pourquoi


Commentaires suivants