Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Lucien Cerise à Lille – Atelier de ré-information active n° 2

Samedi 21 mai 2016, l’équipe d’E&R Lille accueillait Lucien Cerise pour un « atelier de ré-information active ».

 

 

Retrouvez Lucien Cerise chez Kontre Kulture :

 

Lire également chez Kontre Kulture :

Lucien Cerise sur E&R :

 

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • M. Cerise fait le boulot ...


  • A la fin on en revient toujours sur le fait que la Permaculture est une voie de réflexion et d’élaboration juste et saine.

     

    • En effet, la permaculture au sens philosophique, et non seulement agricole, est ce que j’appellerais de l’ingénierie sociale positive : une attitude constructiviste visant à modifier l’environnement matériel et/ou cognitif mais sans l’artificialiser. Transformer les choses mais sans trahir leur nature et sans conséquences pathogènes.


  • - Cette stratégie de la fenêtre Overton dont parle Lucien Cerise me rappelle que pour faire accepter par la population une nouveauté à caractère transgressif, on commence par le sensationnalisme. Ça permet d’incruster la proposition de base dans les esprits pour ensuite retomber sur un terrain plus raisonnable.
    - L’idée de donner des "droits" aux animaux, des droits similaires à ceux des hommes est une astuce qui tient essentiellement de la nécessité de diminuer justement les droits de la personne. Tout tient dans cette ambigüité : un animal ne peut consciemment exercer son droit. Ceci est lourd de conséquence pour le Droit.

    - La musique pop est le b-a ba de l’ingénieurie sociale. Ses idoles des jeunes sont des faux dieux vénérés qui promeuvent l’individualisme et l’hédonisme sans frein, chantant des vers qui confondent la liberté avec la permissivité, sur des mélodies et des rythmes qui galvanisent certains aspects de la psyché. La musique "enchante", c’est-à-dire qu’elle nous conditionne en nous mettant dans un certain état de suggestibilité. Le rock des années 60/70 a grandement aidé à la dissolution de la cellule familiale et favorisé l’isolement de l’individu, ça vaut vraiment la peine de s’y pencher : tout y est et de manière assez explicite.

    - Quand j’évoquais il y a quinze ans l’idée que les personnes les plus influentes du monde se réunissaient chaque années, on me disait que je délirais, que si c’était vrai tous les journaux en auraient parlé. Maintenant cette organisation avoue même son existence. Les journalistes n’ont pas été capables de nous informer d’un tel scoop pendant des décennies ??? Il faudrait essayer cet argument quand on nous rabâche qu’Internet est un repère de fous furieux. Mème si c’est le cas, au moins on trouve quand même de l’info indépendante et en plus au moins on fait marcher son esprit critique.

    - Pour terminer : la manière la plus efficace pour le pouvoir réel d’émailler les effets de cette épine dans le pied qu’est la réinformation, ce sera d’en faire du divertissement. Attendez-vous donc à voir la réinformation présentée de plus en plus comme un spectacle. Peut-être même que des célébrités annonceront bientôt leur "insoumission". Mais là, je doute que ça sera du vécu comme ça l’a été pour Dieudonné.

     

    • "un animal ne peut consciemment exercer son droit"...
      Ou làlà, cher ami tu t’aventure en terre inconnue.
      Pour le reste ton argumentaire tient la route.


    • @ francky,

      Salut Francky, merci pour ton commentaire.

      C’est vrai que je crois qu’un animal ne peut pas exercer consciemment son droit. Essentiellement, je vois qu’à travers cette subtilité, de donner des droits aux animaux, des droits donc similaires à ceux des hommes, s’ouvrent des opportunités formidables pour les affreux de réviser nos droits à la baisse.

      Bien sûr, le but de mon argument n’est pas d’aller à l’encontre de la protection des animaux, mais comme dirait Cerise, pour entreprendre des changements néfastes sur la société, il faut toujours utiliser le masque des bonnes intentions.