Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

Chaque année, le Comité d’organisation des fêtes johanniques d’Orléans organise un « casting » pour sélectionner la jeune fille qui doit incarner Jeanne d’Arc lors des cérémonies du 8 mai.

 

En 2018, c’est Mathilde Edey Gamassou, 17 ans, qui a été choisie. Catholique pratiquante, cette jeune personne est aussi métisse : son père est originaire du Bénin, en Afrique de l’ouest, et sa mère est d’origine polonaise. Ce choix d’une personne ayant 50 % de ses ancêtres en Afrique noire a déclenché des réactions alarmées de la part d’organisations et d’individus concernés par la dimension ethnique des symboles de l’histoire de France. De fait, si l’histoire de France – et donc son identité – se sont étendues au-delà de l’Europe, et s’il y a aujourd’hui des Français métis ou d’origine africaine, il faut bien admettre un fait brut : il n’y avait pas de Français noirs, ni métis, à l’époque de Jeanne d’Arc (et pendant très longtemps). D’un point de vue sémantique, l’approche identitaire ethnique réclame un accord entre le signifiant, soit la jeune fille qui doit incarner Jeanne d’Arc ; le signifié, soit le sens à faire passer, ici protéger la France contre les menaces étrangères ; et le référent, soit la Jeanne d’Arc historique, qui n’était pas métisse afro-européenne. Cette demande de cohérence entre les trois parties du signe langagier est légitime, elle correspond à une demande de cohérence dans la narration qui définit le sens des choses.

Maintenant, prenons un peu de distance par rapport à l’actualité brûlante. À partir des années 70, des chercheurs ont analysé l’émergence de la postmodernité. De quoi s’agit-il ? En une phrase : c’est quand la copie remplace l’original. C’est l’univers des simulacres théorisé par Jean Baudrillard. Une traduction de cette postmodernité pourrait être le remplacement démographique en cours des Européens par des post-Européens, tout en faisant comme si ça ne changeait rien. Jean Baudrillard décrivait ce mécanisme de remplacement de l’original par une copie dans les termes d’un phénomène d’éclatement du signe. L’unité du signifiant, du signifié et du référent a commencé à se rompre en Occident dès le début du XXème siècle. La boucherie de la Première Guerre mondiale et ses destructions inutiles lanceront une vague de nihilisme dans l’opinion publique dont émergeront le dadaïsme et le surréalisme. L’œuvre la plus emblématique de cette dislocation du signe, donc du sens, reste la fameuse toile de René Magritte, Ceci n’est pas une pipe alors qu’elle représente une pipe. La contradiction flagrante entre le signifiant et le référent produit un signifié brouillé et humoristique. Tant que l’on en reste au champ artistique, ces exercices de déconstruction du sens sont stimulants, mais ils deviennent pathologiques quand ils prétendent régir la vie quotidienne. Ironisant sur l’idéologie du genre, le numéro 145 de la revue Éléments affichait en couverture une photo de Brigitte Bardot à ses débuts, période Et Dieu créa la femme (1956), et titrait « Ceci n’est plus une femme ». Cet éclatement du signe très contemporain prélude aussi à l’éclatement du sens de la vie, donc à l’éclatement du psychisme. Le référent, l’objet réel, passe au second plan, voire est oublié et remplacé par un signifiant (représentant) dont on a retravaillé le sens (signifié). Exemple : dans certains films américains, un personnage historique de type ethnique européen (référent) est joué par un acteur de type ethnique africain (signifiant) pour faire passer une vision du monde post-raciale (signifié retravaillé).

Il serait absurde de prêter à Mathilde Edey Gamassou en tant qu’individu l’intention de participer à ce remplacement ethnique furtif. Les insultes qui lui ont été adressées sont déplacées et hors sujet. En revanche, la postmodernité prête le flanc très justement aux critiques des partisans d’une vision raciale de la politique, aujourd’hui essentiellement représentée par la mouvance néo-païenne. Il faut savoir examiner rationnellement ces critiques, c’est-à-dire sans préjugés, car le besoin d’unité organique dans la vie est naturel, mais sans fascination excessive, car elle peut conduire à l’aveuglement. De fait, le néo-paganisme n’échappe pas non plus à la postmodernité et à la subversion du sens des mots.

La postmodernité s’accomplit totalement quand le signifiant n’a plus de rapport avec un objet réel. Le signe est disloqué, la narration est disloquée, le sens de la vie est disloqué. La folie s’empare du corps social : on peut dire quelque chose et faire le contraire en même temps. Par exemple, en Ukraine, des nationalistes ethniques blancs anti-libéraux et néo-païens, c’est-à-dire ce qu’on appelle communément des néo-nazis, sont sponsorisés par des oligarques juifs libéraux de la finance et font la révolution pour entrer dans l’Union européenne et l’OTAN, organisations favorisant l’immigration non européenne et le métissage. Dans ce cas, l’éclatement du signe est complet, d’où un effondrement du sens des mots et de l’action, une dissonance cognitive permanente, la confusion mentale, l’incohérence, l’irrationnel, l’illogisme, le nihilisme et ce résultat concret : on passe son temps à dire quelque chose et à faire exactement le contraire, ce qui engendre une fuite en avant dans le virtuel pour fuir nos propres contradictions afin de ne jamais devoir les assumer clairement. À force d’inversion du sens des mots, les « nationalistes » ukrainiens en arrivent à faire progresser les flux migratoires dans leur pays au nom de la suprématie de la race blanche.

Les flux migratoires sont de deux sortes : entrants et sortants. Pour que l’Ukraine accueille les flux entrants, il faut non seulement fabriquer les infrastructures logistiques adéquates, mais encore le consentement de la population locale. Un cas d’école nous est fourni par la construction dans la région de Kiev du centre de migrants du Moyen-Orient de Yahotyn. En effet, depuis l’EuroMaïdan, l’Ukraine est en voie d’intégration dans l’Union Européenne. Des conditions sont à remplir, notamment accepter des quotas de migrants. Il faut les loger quelque part. Les autorités ukrainiennes issues de la révolution obéissent scrupuleusement aux ordres de Bruxelles, elles sont là pour ça, ce qui provoque des réactions dans la population :

« Des organisations locales et nationalistes s’opposent fortement à la mise en service du centre pour les migrants du Moyen-Orient. Les autorités indiquent que la construction des camps est une obligation à remplir de l’Ukraine pour que l’Union européenne la fasse entrer dans le régime sans visa avec l’Europe. » [1]

Les « nationalistes » ukrainiens, après avoir risqué leur vie en réalisant un putsch pour entrer dans l’UE, s’opposent maintenant aux conséquences directes de ce qu’ils ont fait en 2014. Mais c’est trop tard : le processus est irréversible et conduira à la submersion migratoire de l’Ukraine par des non Européens. Par ailleurs, ces « nationalistes », qui étaient au sommet de leur forme pendant la révolution, sont aujourd’hui parfaitement domestiqués et inoffensifs, et se contentent de lancer des œufs sur les représentants du pouvoir. Le célèbre média pro-Maïdan de gauche Hromadske réalisait un reportage sur ses amis de droite, intégrés dans un dispositif mondialiste qui les dépasse complètement :

« Une foule de droite a attaqué avec des œufs des responsables ukrainiens et étrangers qui tentent d’ouvrir un centre de réfugiés dans la province de Kiev. Les officiers du Service national des migrations d’Ukraine, les représentants de l’ONU et les militants des droits de l’Homme ont affronté une foule en colère, soutenue par des groupes d’extrême droite sur la place centrale de la petite ville de Yahotyn. C’était la deuxième assemblée du genre avec une tentative de minimiser les préoccupations des autorités locales et des gens concernant un centre de réfugiés nouvellement ouvert. Les activistes de droite arrivés de Kiev ont rendu impossible l’établissement d’un dialogue avec la communauté. 110 personnes de nationalités différentes seront hébergées dans le centre de réfugiés de Yahotyn. La majorité des personnes qui souhaitent immigrer en Ukraine viennent de Palestine, du Pakistan, d’Afghanistan, de Somalie et de Russie. Après la première réunion en février, un groupe de locaux a décidé de commencer à recueillir des signatures contre les "200 réfugiés de guerre syriens". » [2]

Au total, 250 personnes d’origine non européenne doivent venir habiter dans ce centre. Et ce n’est que le début. La mollesse de la réaction des « nationalistes » ukrainiens prouve que la rééducation des Ukrainiens en faveur du multiculturalisme est efficace. Plusieurs organisations supranationales unissent leurs forces dans ce but, telles que les institutions européennes de Bruxelles ou le Haut-Commissariat aux Réfugiés des Nations-Unies (HCR) :

« L’Ukraine a célébré aussi la journée mondiale des réfugiés. Le pays est devenu une deuxième patrie pour près de 9 000 réfugiés ou demandeurs d’asile, selon le HCR. La plupart viennent d’Afghanistan, du Moyen-Orient ou d’Afrique. À Kiev, une opération de bienfaisance a eu lieu ce samedi pour sensibiliser le public aux difficultés rencontrées. » [3]

Pendant les événements de Maïdan à l’hiver 2013-2014, le Président du Comité Économique et Social Européen (CESE), Henri Malosse, viendra à Kiev pour rencontrer le leader nationaliste Oleg Tiagnybok, du parti Svoboda, et prononcer un discours à la tribune plaidant en faveur de l’intégration de l’Ukraine dans l’Union européenne. Quelques mois plus tard, le même Henri Malosse prononçait le discours d’ouverture du colloque international intitulé « Une politique migratoire globale et commune en Europe : Quels défis pour la coopération avec les pays tiers ? », tenu à Athènes, le 30 juin 2014 :

« Nous avons besoin de changer notre perception des migrations en Europe qui doit être considéré comme une opportunité et non un simple défi. (…) Face à la baisse démographique et au regard de nos valeurs, l’UE devrait traiter cette question avec un certain bon sens, une certaine humanité et une approche commune de l’UE – avec des frontières ouvertes, car il n’y a pas d’autre option. » [4]

De son côté, le Conseil de l’Europe développe un programme d’adaptation des Ukrainiens aux frontières ouvertes intitulé « Le jour de la tolérance dans les villes interculturelles d’Ukraine ». [5] Le mot clé de la fabrique du consentement à l’immigration et au cosmopolitisme est « tolérance » : il s’agit de persuader les peuples européens de devenir plus tolérants à leur propre remplacement par des non Européens. La moindre affluence d’immigrés en Ukraine depuis le déclenchement de la guerre civile en 2014 est d’ailleurs considéré comme un problème à résoudre, d’où des initiatives soutenues par le gouvernement allemand, toujours très soucieux de développer le multiculturalisme chez lui et partout où c’est possible :

« Avec le soutien de l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne, l’Ukraine met en œuvre un projet social visant à favoriser une attitude amicale envers les réfugiés en Ukraine et à transformer l’Ukraine en un endroit plus tolérant pour les réfugiés et les demandeurs d’asile. (…) Selon l’expert de la section consulaire de l’ambassade d’Allemagne, Dorothea Metschkowski, l’Allemagne a adopté plus d’un million de réfugiés ces dernières années, il n’est donc pas juste de comparer cette expérience avec l’Ukraine, qui a pris environ 3000 réfugiés. À son tour, le président du Service des migrations de l’État, Serhiy Gunko, a indiqué que 491 étrangers venus d’Afghanistan, de Syrie, de Russie, de Somalie et d’Irak ont sollicité le service depuis le début de l’année. » [6]

L’Allemagne ayant accueilli la plus grosse charge d’immigrés clandestins ces dernières années, elle cherche désormais à en répartir la masse un peu partout. Un site d’informations allemand avançait que 20 000 réfugiés étaient prévus pour l’Ukraine en 2018, sans que ce chiffre précis puisse être confirmé officiellement :

« Les ministères des Affaires étrangères de Berlin et de Kiev ont déjà approuvé le programme d’action. C’est ainsi qu’en Ukraine a débuté la campagne pour la formation d’une attitude amicale envers les réfugiés, financée par le ministère fédéral des Finances, dont l’objectif principal est de transformer l’Ukraine en "zone plus tolérante pour les réfugiés et les demandeurs d’asile". C’est ce que Dorothea Metschkowski, experte à la section juridique et consulaire de l’ambassade d’Allemagne à Kiev, a déclaré lors de la table ronde sur „Les réfugiés en Ukraine. Déconstruire les mythes.” » [7]

De son côté, le ministre des Affaires étrangères d’Ukraine, Pavlo Klimkin, s’est engagé à développer une politique d’accueil des migrants non européens pour se rapprocher de l’Union européenne et, incidemment, tenter de rendre son pays en guerre plus attractif aux yeux des réfugiés de guerre syriens :

« Klimkin et l’Ukraine sont aux côtés de l’Allemagne dans le débat sur la crise des migrants. (…) Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkin, a déclaré lundi (07 septembre) que son pays accepterait les réfugiés du Moyen-Orient si le pays devenait membre de l’UE à l’avenir. (…) "À ce jour, les réfugiés syriens ou autres ne se sont pas massés en Ukraine. Ils comprennent que nous nous battons contre l’agression russe. Mais cette question peut figurer bientôt à notre agenda. Quand l’Ukraine deviendra membre de l’Union Européenne, elle devra exprimer de la solidarité sur la question de l’accueil des réfugiés si nécessaire. Pas maintenant, mais dans l’avenir." » [8]

Hormis les flux migratoires entrants, il y a les flux sortants, et en Ukraine ces derniers sont encore plus inquiétants. D’après les chiffres de Youlia Timochenko, 8 millions d’Ukrainiens ont quitté l’Ukraine depuis l’EuroMaïdan et le lancement de la guerre en 2014, dont 4,4 millions pour se réfugier en Russie :

« Aujourd’hui, plus de huit millions d’Ukrainiens ont quitté l’Ukraine et vivent dans d’autres pays. Huit millions d’Ukrainiens en quête d’une "situation stable", d’une "croissance de l’économie" et d’une "nouvelle vie" sont partis. La question est : qui est parti ? La recherche montre que des gens âgés d’environ 32 ans ont quitté l’Ukraine. La chose la plus importante : des gens éduqués, des intellectuels, qui vont déjà vers des emplois intellectuels, décents, hautement qualifiés au-delà des frontières de l’Ukraine. Par exemple, en Russie, 4,4 millions de personnes ; 1,2 million au Canada ; 1,2 million en Pologne. Près d’un million aux États-Unis, un demi-million au Brésil. Italie, 250 000 ; Allemagne, 230 000. Voici la réponse à la question de savoir comment nous vivons dans notre pays. » [9]

Depuis la révolution et la guerre civile qui en a découlé, l’Ukraine est frappée d’une véritable hémorragie démographique. Slobodan Despot commentait cette « fuite des cerveaux » avec une pointe d’humour :

« Selon l’illustre Yulia Timochenko, désormais à la tête du parti „La Patrie”, quelque huit millions de personnes ont quitté l’Ukraine depuis la révolution de Maïdan, début 2014. Et où sont-ils allés, tous ces Ukrainiens ? Le plus souvent (55 % des cas), se jeter dans les bras de leur "agresseur" – ou en tout cas désigné comme tel par leurs autorités et leurs alliés occidentaux. 4,4 millions ont en effet trouvé refuge en Russie, contre 1,2 millions en Pologne et au Canada, 1 million aux USA etc. "Les recherches montrent que la moyenne d’âge des expatriés tourne autour des 32 ans. Ce sont surtout des gens éduqués, des intellectuels." Étrange, tout de même, que la frange la plus instruite et la plus capable de la population ukrainienne aille se jeter directement dans la gueule de l’ours russe. Ces "intellectuels" sont-ils complètement stupides ou y aurait-il une faille dans la narration ? » [10]

Le politologue ukrainien Taras Berezovets, spécialiste de la guerre hybride et des technologies politiques, réalise la synthèse des propos de Klimkin et de Timochenko (dont il fut le conseiller entre 2006 et 2010). Sur la base d’un chiffre de 12 millions d’Ukrainiens à l’étranger, dont, selon lui, environ 3,5 millions en Russie, il préconise de faire appel à des immigrés d’Asie du sud-est ou de la CEI (Communauté des États indépendants), entité de coopération internationale qui recouvre à peu près l’ancienne Union Soviétique :

« L’un des problèmes les plus importants de l’Ukraine, qui dans un proche avenir deviendra le problème n°1, est la dépopulation. En d’autres termes, le départ massif d’Ukrainiens pour travailler dans d’autres pays. Ce week-end, j’ai eu l’occasion de parler avec l’un des ministres ukrainiens. Nos chiffres convergent dans les grandes lignes. En Russie, il y a entre 3 et 3,5 millions d’Ukrainiens. En Europe, selon ses données, plus de 3,5 millions de personnes. Selon mes données, plus de 7 millions de citoyens travaillent dans les pays de l’UE. Si nous ajoutons les États-Unis et l’Asie, nous obtiendrons environ 2 millions de citoyens de plus. Un total d’environ 12 millions d’Ukrainiens travaille à l’étranger. Le dernier recensement en Ukraine a été mené sous Leonid Kuchma en 2001 (!). (…) Le problème sera probablement résolu par des méthodes impopulaires. L’importation de travailleurs de la CEI et de l’Asie du Sud-Est. » [11]

La déclaration de Taras Berezovets a fait couler beaucoup d’encre en Ukraine, compte tenu du pedigree du personnage, expert en « Public Relations » et influence médiatique, qui laisse penser que ses propos sont ce que l’on appelle un « ballon d’essai », pour préparer l’opinion publique par petites touches et par étapes (technique de la fenêtre Overtone) :

« Le dépeuplement en Ukraine indépendante a atteint des échelles sans précédent au cours des dernières années. On ne peut plus fermer les yeux dessus. Récemment, Taras Berezovets, un éminent stratège politique ukrainien étroitement lié à l’administration présidentielle, a laissé un message sur Facebook affirmant ouvertement que „la dépopulation est le problème n°1 pour l’Ukraine”. Berezovets estime que son pays devra régler le problème en „attirant la main-d’œuvre de la CEI et de l’Asie du Sud-Est.” » [12]

La plupart des commentateurs ukrainiens parviennent à décoder le petit stratagème et ne se font aucune illusion sur ce qui attend leur pays :

« La conclusion est courte et sans équivoque : Berezovets ne parle pas de la restauration de la population en général et de la population active en particulier, mais de certaines des obligations de l’Ukraine envers l’Union Européenne de prendre des réfugiés notoires sur son territoire. Ils ne travailleront évidemment pas, mais l’UE paiera pour eux. Cela est peu probable, mais dans un contexte de succès des réformes, c’est aussi une source de reconstitution du budget. En passant, le nombre d’Arabes à Kiev après la signature de l’accord d’association [avec l’UE] (et même avant la suppression du visa) a considérablement augmenté. Coïncidence ? C’est douteux, d’une façon ou d’une autre. » [13]

Évidemment, il est difficile d’obtenir les chiffres exacts de l’immigration, comme de l’émigration, en Ukraine, une bonne partie de ces flux étant constituée d’immigrés clandestins, donc en situation d’illégalité, donc par définition non déclarés auprès des autorités. En mars 2018, Olga Balakireva, Présidente du conseil d’administration de l’Institut ukrainien de recherche sociale Alexander-Yaremenko (Украинского института социальных исследований имени Яременко), faisait en conférence de presse diverses observations :

« Le niveau de 6-8 millions d’Ukrainiens qui sont maintenant à l’extérieur du pays est basé principalement sur des données d’enquêtes sociologiques empiriques sur le travail en Russie, en Pologne, etc. Ces chiffres sont également basés sur des informations concernant le départ officiel de citoyens ukrainiens. Dans le même temps, la sociologue souligne que ces chiffres sont des estimations, car tous les voyages des Ukrainiens à l’étranger ne sont pas légaux aujourd’hui, donc reflétés dans les statistiques officielles. Une très grande proportion d’Ukrainiens qui vont chercher du travail en Europe de l’Est et du Sud, en Russie, aux États-Unis, etc., sont illégaux. Et les autorités ne sont pas du tout intéressées à les intégrer dans les statistiques officielles. Dans le même temps, les flux les plus massifs d’immigrants clandestins continuent d’aller en Russie, mais, parmi les sociologues et les politiciens, il n’est pas d’usage d’en parler et de rapporter de telles données. » [14]

Début 2018, l’Institut de démographie d’Ukraine annonçait des pronostics effrayants, à savoir que la population ukrainienne allait chuter à 32 millions d’habitants en 2050, alors qu’elle culminait à 52 millions au début des années 90, juste après la fin de l’URSS :

« L’Institut ukrainien de démographie de l’Académie des sciences avertit que d’ici 2050, la population ukrainienne pourrait atteindre 32 millions d’habitants (contre 52 dans le pays au début des années 1990). Aucun des pays européens ne meurt à ce rythme. Et étant donné que l’Ukraine vieillit rapidement, la situation après 2050 pourrait être encore plus triste. Parce qu’à ce moment-là, le nombre de personnes de plus de 60 ans augmentera d’une fois et demie. » [15]

Les chiffres du dépeuplement de l’Ukraine depuis son indépendance en 1991 donnent le vertige. Ils présentent un caractère génocidaire, qui s’est encore accéléré depuis la révolution de Maïdan en 2014. Dans les faits, les « nationalistes » ukrainiens sont donc en train de vider leur pays de sa population blanche pour le préparer à accueillir en masse des non blancs, appliquant ainsi les directives de Bruxelles tout en s’appuyant sur les ressources démographiques de l’ex-URSS. Époque paradoxale où des gens peuvent s’intituler « nationalistes ethniques », ou « nationalistes européens », et lutter de toutes leurs forces contre le substrat ethnique blanc des Européens en soutenant l’UE et l’OTAN, et sans pouvoir échapper au destin eurasiatique de l’Ukraine. Morale postmoderne et dadaïste de l’histoire : le suprémacisme blanc conduit au génocide des Blancs.

En conclusion, bon courage à Mathilde Edey Gamassou pour assumer sa tâche dans un environnement intellectuel où tout est falsifié. Et bon courage aux « nationalistes » ukrainiens, qui en auront besoin pour essayer de rétablir le sens des mots dans leur pays et inverser le mécanisme de métissage ethnique et culturel qu’ils ont lancé eux-mêmes en 2014.

Lucien Cerise

Notes

[1] « Syrians near Kiev. Ukrainians against migrants », Ukrop News 24, 01/03/16. https://ukropnews24.com/syrians-nea...

[2] « Battle Of Yahotyn Right Wing Activists Against Refugees » (vidéo), Hromadske, 23/03/16. https://www.youtube.com/watch?v=kFc...

[3] « L’Ukraine face à l’accueil des migrants et de ses déplacés internes » (vidéo), Euronews, 20/06/15. http://fr.euronews.com/2015/06/20/l...

[4] « „Une politique migratoire globale et commune en Europe : quels défis pour la coopération avec les pays tiers ?” – discours à Athènes », Comité économique et social européen, 30/06/14. https://www.eesc.europa.eu/fr/news-...

[5] « Intercultural Cities Newsroom. The Day of Tolerance in Ukrainian ICC cities », Council of Europe – Intercultural Cities Program, 16/11/17. https://www.coe.int/en/web/intercul...

[6] « В Україні запускають соцпроект про толерантність до біженців » (vidéo), Ukrinform, 29/09/17 (« L’Ukraine lance un projet social sur la tolérance pour les réfugiés »). https://www.ukrinform.ua/rubric-soc...

[7] « Ukraine nimmt Flüchtlinge aus Deutschland auf », Kraichgau News, 01/11/17 (« L’Ukraine enregistre les réfugiés de l’Allemagne »). https://kraichgau.news/bruchsal/pol...

[8] « EU-Ukraine Refugee Crisis : Ukraine’s Klimkin sides with Germany in migrant crisis debate » (vidéo), Ukraine Today, 07/09/15. https://www.youtube.com/watch?v=kFT...

[9] « More Ukrainians fled to work in the „aggressor country” than to all other countries combined » (entre 28:50 et 30:00 de la vidéo), Stalker Zone, 03/12/17 http://www.stalkerzone.org/ukrainia...

[10] « UKRAINE | Émigration massive… chez l’ennemi », Antipresse, 08/12/17. http://log.antipresse.net/post/ukra...

[11] « Taras Berezovets », Facebook, 22/10/17. https://www.facebook.com/taras.bere...

[12] « Major problem and big secret : How many people are still in Ukraine ? », EurAsia Daily, 25/10/17. https://eadaily.com/en/news/2017/10...

[13] « O миграционнoй политикe Березовца », РИА Новости Украина, 25/10/17 (« Sur la politique migratoire de Berezovets »). https://rian.com.ua/columnist/20171...

[14] « Социолог Балакирева : Восемь миллионов украинцев покинули страну после Майдана », ФАН, 06/03/18 (« La sociologue Balakireva : Huit millions d’Ukrainiens ont quitté le pays après le Maidan »). https://riafan.ru/1032305-sociolog-...

[15] « Will emigration undermine Ukraine ? », 112 Ukraine, 06/02/18. https://112.international/article/will-emigration-undermine-ukraine-25342.html

Retrouvez Lucien Cerise chez Kontre Kulture :

Lire également chez Kontre Kulture :

Lucien Cerise, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

101 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1918401

    Bientôt le lobby des métisses vous allez voir.


  • #1918406
    le 12/03/2018 par Ricard Jacking
    De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

    T’es le meilleur Lucien

     

  • #1918442

    Excellent article qui a le mérite d’éléver le débat notamment concernant la jeune fille choisie pour incarner Jeanne d’Arc en 2018.
    Il n’est pas inutile de mettre des mots et des concepts sur un évènement de cet ordre car cela permet à tous ceux qui ont resenti un certain malaise face à ce choix d’en comprendre les tenants et les aboutissants.
    La deconstruction et la déstabilisation passent par l’inversion des valeurs et la dislocation du signifiant, du signifié et du référent.
    Il ne s’agit pas de racisme mais d’un élan naturel pour sauvegarder la cohérence face à une tentative de plus de deconstruire et de déstabiliser. Une manoeuvre habile qu’il est très difficile de combattre et qui dépasse même ceux qui en sont à l’origine et qui sont simplement manipulés par la doxa ambiante.
    Merci, Lucien, pour cet éclairage indispensable.


  • #1918451

    Bizarrement, le Japon , lui, ne craint nullement la dépopulation- au contraire : il semble l’appeler de ses vœux, comme si pour eux, la dépopulation était la solution à bien des problèmes...

     

    • #1919637

      @La Pythie Sauf que le Japon ne subit aucune invasion migratoire, ni un métissage forcé. Ils les évitent comme la peste et les métisses en général sont très mal vus là-bas. Et puis la dépopulation japonaise est surtout du à un problème de natalité, et non à cause d’une guerre civile écran mené par des agents étrangers.


    • #1919959

      Ce sont des insulaires alors ça compte énormément. Tous les voisins et en particulier la Chine contemplent une dépopulation qui leur permettrait une meilleure CROISSANCE...

      Les chinois rêvent d’un cataclysme pas trop destructeur des infracstructures qui éradiquerait minimum 10% de la population... C’est un bon pote chinois de Chine à l’université qui me le disait... L’esprit est plutôt expansionniste : récupérer tous les territoires du nord jusqu’au sud-est asiatique...

      Quelle est la différence entre augmenter, maintenir son niveau de population et vouloir le réduire si l’ambition est d’accroître toujours plus son pouvoir ? C’est le même scientisme fou persuadé que le futur sera toujours meilleur et que la science, l’ingénierie sociale doit être utilisée au maximum...

      Remplacer la population par des importations d’immigrés ou construire des robots ça a les mêmes finalités ?




      L’immigration du sud vers le nord sert une politique malthusienne... puisque en privant le tiers-monde de ses forces vives tout en continuant d’influencer ses politiques (droits des gays, droit d’avorter, planning familial, euthanasie en next, etc.), ils propagent les mêmes valeurs partout.

      La diaspora en Occident étant via les connections interculturelles un excellent accélérateur (nous somme UNIQUEMENT au début de la numérisation du village global !!!). Les immigrés en pays développés finissent par adopter les mœurs ou plus exactement les restrictions sociales du pays hôte. Au bout de 2 à 3 générations ils font autant d’enfants que les autres.

      Etant des outsiders, ils sont relégués au plus bas de l’échelle sociale et ne feront pas tous des enfants. J’ajouterai qu’hier encore le but était de bien loger les travailleurs et de permettre qu’ils enfantent d’autres travailleurs... nous somme en transition vers un modèle ou le travailleur n’a plus besoin du « luxe » d’antan...


  • #1918470

    Jeanne se définissait surtout comme chrétienne, pour le roi, jamais comme une blanche.

     

    • #1918545

      Ho là Pitchou ! Comment Jeanne aurait-elle pu se définir comme Blanche alors qu’il n’y avait pas de non-Blancs ! Il ne faut pas se tromper d’époque ! Le problème, c’était les Anglais. Et, mutatis mutandis, ce n’est plus aujourd’hui les Anglais...


    • #1918609

      @antinomas
      Et bien entendu, pour vous Jésus ne peut ressembler qu’à un suédois


    • #1918662

      C’est quoi votre problème Pitchou ? C’est quand même hallucinant : oui Jeanne était blanche ; Jésus aussi (et il était brun pas blond, regardez les travaux sur le Saint Suaire) Et alors ? La France a été pendant très longtemps un pays blanc. C’est anthropologiquement un fait.


    • #1918703

      En fait les Européens ne se sont jamais définis comme "blancs", tout simplement parce qu’ils ne côtoyaient pas de noirs et qu’à une certaine époque on trouvait de meilleurs qualificatifs pour se définir. Au hasard étymologiquement les noms des peuples voulaient dire : "hommes libres" "seigneurs" "nobles" etc...

      Jesus était un Palestinien Arabe, il ressemblait certainement à Marouane Barghouti, ce qui anthropologiquement fait de lui, quand même,un blanc ou caucasien.

      Ne sachant comment les nommer et comment ils se définissaient eux mêmes , on a appelé les subsahariens : les noirs, pour ne retenir d’eux que leur couleur de peau, forme d’animalisation.
      Les Européens tombent dans le piège racial de chosification en se nommant "blancs" car d’une part ils perdent leurs qualificatifs ethniques historique ( Européen, Chrétien, Celtes, Gaulois, Francs, Germains etc...), et d’autre part ils perdent à travers ce mot (blanc) toute légitimité historique sur leur terre, il n’y a plus de Français d’origine Gauloise en France anciennement Gaulle mais simplement des blancs comme il y a des noirs sur cette terre.
      Se définir Blanc, Noir comme un troupeau de moutons ou de vaches blanc ou tacheté.

      De ce point de vue les arabo-musulmans sont beaucoup plus malins, chez eux "beurs" et "beurettes" sont devenus péjoratifs. Ils préfèrent se nommer "arabes" "berbères" "musulmans".


    • #1918708

      @Paul
      C est vous qui avez un sérieux problème, ste Jeanne est un symbole de liberté, de résistance et de la soumission à Dieu pour tous les peuples, son statut dépasse sa couleur de peau. Elle est au delà des frontières de la France blanche


    • #1918820

      Jeanne d’Arc était blanche et née à Domrémy, dans le duché de Bar, placé sous la souveraineté du Saint-Empire et du royaume de France. Point barre. Ce n’est pas juste une histoire de couleur de peau. C’est une histoire de racines profondes. D’où découle la couleur de peau, comme il a été expliqué en large et en travers puisqu’à l’époque dans ce pays les gens étaient blancs. C’est tout. Rien d’autre.

      Je rappelle que la mère de la jeune métisse en question est née en Pologne, pas en France, et que le père est né au Bénin, pas en France. Cette jeune métisse aurait pu naître n’importe où dans le monde, il n’y a strictement rien de profondément français en elle, désolé de le dire. Il s’agit d’une famille "catholique" mondialiste, qui ne représente en rien la campagne profonde, paysanne et enracinée de l’héroïne Jeanne d’Arc.
      Maintenant si elle veut interpréter une héroïne issue de la fraternisation du Bénin et de la Pologne si tant est qu’il existe une (une gardienne d’Auschwitz d’origine béninoise peut-être ?), j’applaudirai des deux mains car elle en sera une digne représentante, contrairement à Martine la meusienne qui fera sentir un léger décalage dans ce rôle.

      Tout ça n’est vraiment pas compliqué à saisir, c’est du bon sens, et je peine à comprendre pourquoi on continue de plaindre la pauvre petite métisse en utilisant un discours qui flirte avec l’anti-racisme d’Etat.


    • #1918878

      @Pitchou

      Feriez-vous jouer Bruce-Lee par un noir ? Apparemment cela ne vous poserait-pas de problème.

      Dieu a fait Ste Jeanne D’arc blanche, et sa création est à respecter, et si on la respecte on lui rend hommage le plus fidèlement possible.

      Cite t-on le christ en changeant les mots ici ou là, ou veut-on être fidèle à ce qu’il eût dit de la façon la plus authentique possible, au mot près ? Oui, la plus authentique.

      Par amour on se remémore un être aimé non pas avec un visage changeant, mais avec un visage précis, celui correspondant le plus exactement possible à ce qu’il fut, et si on souhaite ériger un gisant, une statue, alors elle est sculptée en suivant ses traits les plus fidèles.

      Rien ne sert d’honorer si on s’accomode de divergences évitables : ce n’est pas honorer, mais déformer, ce n’est pas rendre Gloire, mais mépriser car on ne souhaite pas se conformer mais rendre autre.

      Et là où il y a déformation et mépris, Dieu ne peut se trouver, mais bien le diable. Je vous appelle, cher frère, à vous ressaisir dans votre jugement.


    • #1918907

      @Igor Meiev
      Il existe des civilisations qui ont représenté la vierge Marie en femme noire, est ce pour autant que sa grâce en est réduite ?
      Bien sur un noir peut jouer Bruce Lee ou Clint Estwood, ce n’est que du cinéma, aucune comparaison avec une procession ou un hommage religieux, les films nous ont abreuvés de héros bibliques loin des origines de ces derniers, personne n’a trouvé à redire. Cette gamine a été choisie pour sa religiosité, peut être par provocation je vous l’accorde, mais si elle s’en tient au message de la ste Jeanne sa couleur de peau devient secondaire. Je suis certain qu’en cherchant bien, on pourrait trouver de jeunes françaises se disant de souche avec la même apparence, le peuple de France n’a jamais été homogène, relisez notre histoire.


    • #1918977

      Vous avez en effet un problème avec la contextualisation, Pitchou - ainsi, pour compléter votre commentaire.... parce qu’à cette époque, nous n’avions pas les mêmes préoccupations qu’aujourd’hui sans doute...


    • #1919033
      le 13/03/2018 par Français Catholique
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      à Cap Falcon

      Arrêter avec vos " Jésus était un Palestinien Arabe " à cette époque il n’y avait pas d’arabes au proche orient , ils étaient encore nomade dans le désert Arabique, la Palestine n’existait pas à cette époque et le Christ était Galiléen !
      En lisant certains commentaires il y en a ils ont un sérieux problème avec l’anthropologie historique des Français et après ont dit que les blancs sont obsédés par la couleur de peau !
      Comment voulez vous que les Français de souche vous acceptent si vous niez l’identité historique des Français , c’est pas comme ça qu’il y aura la réconciliation nationale, les extras européens ne constituent pas l’anthropologie historique des Français sinon ça ne serait plus le même peuple.


    • #1919306

      @ Français Catholique
      Vous mélangez tout, entre les origines de Jésus et je cite "comment voulez vous que les Français vous acceptent ? ".
      Le but premier de mon commentaire, relisez le, était de faire prendre conscience aux gens que le mot "blanc" vient d’outre-atlantique et s’inscrit dans un antagonisme entre noirs et blancs sur une terre qui n’est ni aux uns ni aux autres, chacun ne se définit plus par des attaches légitimes mais en opposition à l’autre. Qualifier les Français ou les Occidentaux de simplement "blancs" c’est leur enlever étymologiquement la légitimité historique sur leur terre : Il n’y a plus de français (blancs bien entendu) en France, mais simplement un blanc, comme il y a un jaune, ou un noir en France.

      Concernant Jésus revoyez votre histoire, Arabes, Hébreux, Araméens, Akkadiens, ou Amorrites sont tous sémites et étroitement apparentés, leurs langues se ressemblent énormément et ils tirent tous leur origine du Levant (Palestine, Syrie) qui est le foyer de peuplement du peuple sémite.
      En plus de ça Arabie désigne à la base la Jordanie, le sud de la Syrie, le désert du Neguev.


    • #1919409
      le 13/03/2018 par Français Catholique
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      À Cap Falcon

      Autant pour moi, je ne l’avais pas vu et compris sous cet angle , la oui vous avez raison sur l’étymologie du mot blanc dans l’Occident moderne.
      Concernant le reste en faite je vous ai répondu dans l’autre message plus bas :)


    • #1919515

      Non Pitchou c’est visiblement VOUS qui avez un problème, pas moi. Votre réaction est typique du Blanc complexé (que vous soyez européen ou maghrébin, peu importe et je m’en fiche). Vous ne voulez pas abordé sereinement le fait racial, ni intégrer le fait que choisir cette fille métisse soit une provocation pour nous indigènes de France ! Les autres commentateurs ont parfaitement répondu sur ce sujet, je n’y reviens pas.

      Et ne me donnez pas de leçon d’histoire sur Jeanne la Pucelle, je pense en savoir largement plus que le citoyen lambda....


    • #1919642

      @Cap Falcon C’est pour ça que je déteste se terme de "noir" qui ne veut strictement rien dire. Césaire avait raison de parler de négritude, on parle de nègre comme on appelle un blanc un caucasien ou un jaune un asiatique.


    • #1919832

      @Paul
      Pas le moindre complexe, vous cherchez de la pureté ou tout n’est que symbole. C’est tout de même étonnant que vous laissiez usurper le Christ par un père Noel, mais qu’une gamine chrétienne avec un handicap selon vous, celui d’être métisse ne puisse pas célébrer Ste Jeanne, aucune leçon à vous donner sauf peut être des réalités évidentes à vous soumettre.


    • #1920066

      Il existe des civilisations qui ont représenté la vierge Marie en femme noire, est ce pour autant que sa grâce en est réduite ?



      Vous faites preuve de malhonnêteté intellectuelle, et de mauvaise foi, cela pour un croyant n’est pas acceptable. Vous savez très bien que la Vierge Marie a épousé divers traits, notamment lors de ses apparitions, par exemple concernant Guadalupe, où elle a arboré un visage fidèle à la civilisation mexicaine de l’époque, ceci pour se faire comprendre lorsque nécessaire auprès d’une civilisation ignorante de la Bonne Nouvelle. Car elle a une mission céleste, et il est parfois nécessaire pour être compris et aimé, de se mettre à la portée d’un peuple méconnaissant la chose en adoptant son apparence pour le rassurer.

      Jeanne d’Arc cependant n’était qu’un être humain, pas la Reine du Ciel, et n’avait qu’une seule apparence : la sienne. De plus l’hommage à Jeanne ne s’adresse pas à un peuple ignorant du christianisme, et envers lequel il faudrait arborer une apparence autre pour se mettre à sa portée.

      Tout ceci vous le comprendriez si vous remettiez sincèrement en cause votre point de vue erroné. C’est ainsi qu’on prouve qu’on aime l’esprit de vérité.


    • #1920195

      @igor,
      Je ne suis pas un enthousiaste de la déconstruction et par soucis de réalisme je préfèrerai effectivement une représentation plus aux faits de la réalité. Pourtant, j’ai l’impression que vous voulez vous extraire de la société qui est la votre en refusant qu’en matière de narratives (récits) il y a mise en scène dans un ordre arbitraire et spécifique des faits d’une histoire.

      Qui raconte cette histoire ? Des catholiques ou des français catholiques contemporains ? Si le Catholicisme est synonyme d’universalisme et si vous admettez que sous différentes lattittudes la représentation pouvait varier pour mieux raconter l’histoire, pourquoi vous étonner que votre frère Pitchou possède une approche différente de la votre ?... Au cinéma vous ne souscrivez pas au récit si l’histoire n’est pas dans le plus pur réalisme ?

      Lorsque les missionnaires chrétiens arrivaient chez des animistes en Afrique et qu’ils les voyaient vénérer l’arbre au milieu du village, ils leur disaient que c’était le Christ et qu’il fallait continuer de l’adorer... Ils devaient probablement dire que l’écorce c’était Jésus, le tronc le Père et la sève le Saint Esprit ?...

      Il y a une logique dans le choix de cette fille sérieuse qui est pourtant métisse... Vous ne voulez pas admettre que pour énormément de catholiques sincères, il n’y a là rien d’une provocation mais plutôt l’expression de leur foi catholique. J’entends ici des gens dire que Pitchou serait insensible à la souffrance des indigènes de France qui y verraient là une provocation... mais qui mets en place ces choses si ça n’est les catholiques de France ?

      Je suis moi même « traditionaliste » et pas du tout adepte d’une déconstruction sensée révéler des vérités plus profonde. Vous savez bien que c’est un procédé littéraire et au lieu de la référence direct aux choses... la déconstruction travaille en creux le sens des différences qu’elle oppose... Jeanne D’arc est supposée être un modèle universel pour les jeunes filles catholiques de France qui ont toutes les couleurs de peau.

      D’après ce que j’ai compris l’autorité du pape est ipso facto liée au fait qu’il est successeur de saint Pierre (le chef invisible étant le Christ en personne). Autrement dit la vérité est changeante selon les époques... Le Pape étant toujours à l’image de ses contemporains ? Ce caractère universel bien spécifique est certainement utilisé par les mondialistes pour nuire aux peuples catholiques ont est pour autant bien d’accord !!...


  • #1918484
    le 12/03/2018 par lecteur Soralien
    De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

    Je suis un peu divisé face à cela.. d’abord cette jeune femme est une catholique, née en France et ayant un parcours exemplaire (bénévolat, intégrité..) sa mère aussi est catholique (polonaise).. il est vrai qu’elle ne ressemble pas à l’image de Jeanne d’Arc.. pourtant, lorsqu’il s’agit du casting pour incarner le rôle du Christ, être un blond aux yeux bleus ne semble poser aucun soucis aux chrétiens..

    Ce qui m’aurait posé problème c’est qu’on prenne une étrangère pour incarner Jeanne d’Arc, or cette jeune femme est Française, catholique. Pourquoi ne pas y voir une bonne occasion de rassemblement et de main tendue envers les chrétiens d’origines étrangères qui sont devenues Français ? l’année prochaine on pourrait choisir une Française Bretonne ou Orléanaise.

    Ce n’est que mon humble avis (de musulman de surcroit), mais vous saisissez l’idée.

    Fraternellement.

     

    • #1918548
      le 12/03/2018 par Grindsel Tirédunevi
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      Toutes ces considérations épidermiques barbotent à la surface des problèmes. Ça n’a jamais scandalisé personne qu’un Saint Maurice soit représenté pur blanc, lui qui était sur cette terre noir africain. Le plus important est d’abord de se demander si on est, comme Sainte Jeanne d’Arc ou St Maurice, fidèles catholiques... La réponse pour l’écrasante majorité d’entre nous est un retentissant "non". Donc pour le reste, on pourra jacter autant qu’on veut, quelle vanité...


    • #1918561
      le 12/03/2018 par Lucien Cerise
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      Il existe un fossé entre les cultures universalistes et supra-raciales comme le christianisme et l’islam, et le point de vue identitaire "particulariste", enraciné dans sa lignée ethnique, et qui possède aussi une légitimité pour au moins deux raisons : 1) nous venons de là, 2) l’ethnique, c’est comme le genre, ça ne s’échange pas, c’est donc une limite au marché libéral tout puissant. Pour ma part, je comprends et respecte les deux approches de l’identité - regardant l’avenir ou cultivant le passé - mais les deux ont des limites également. Il va falloir organiser un débat rationnel sur ces questions car la "question raciale" risque d’occuper de plus en plus de place, et il ne faut pas la laisser se faire pirater et militariser dans des conflits triangulés. Bien à vous.


    • #1918622
      le 12/03/2018 par Grindsel Tirédunevi
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      - Un identitaire racialiste n’est tout simplement pas légitime pour juger de la façon de représenter Jeanne d’Arc, sainte catholique, pur produit du catholicisme.
      - Vos deux approches ne sont pas contradictoires, le christianisme n’ayant jamais prôné comme projet de société le métissage, et l’Histoire l’a suffisamment montré, il permet la sauvegarde et la mise en valeur des identités nationales et locales.
      - On ne peut pas traiter les symptômes sans s’attaquer aux causes. L’invasion migratoire est la conséquence de l’abandon de la foi chrétienne (sanctionnée par l’avènement de la contre-église Vatican II). Revenons d’abord au christianisme, qui a été le ciment de la France d’hier, et qui sera celui de la France de demain, si elle existera.
      Bien à vous


  • #1918488

    Mais ceux qui préfèrent les races métissées aux races non métissées sont en fait des racistes ! La race supérieure est métisse et l’homme supérieur est donc à leurs yeux métis ! Le non métis est inférieur. CQFD. On en sort pas.

    Le racisme est un universalisme ou à défaut un humanisme, ou à défaut encore le sparadrap du capitaine Haddock.


  • #1918496
    le 12/03/2018 par L’après Macron
    De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

    Je me joins aussi aux autres commentateurs pour dire que c’est un excellent article ! Merci.

    J’ajouterais aussi que le droit du sol, si je ne me trompe pas, est sorti directement des loges, et que l’idée de vouloir remplacer, modifier ou changer une population est l’application logique et finale de l’idéologie républicaine, qui ne reconnait pas le passé, la transmission de la terre et encore moins l’héritage des ancêtres (qu’elle préfère s’approprier), toute obnubilée qu’elle est, à toujours vouloir créer un homme nouveau, conforme à ses objectifs politiques.

    Cette idéologie, proprement pernicieuse, a brisé de nombreuses vies humaines, créant à la chaine des êtres humains déracinés. J’espère réellement que nous pourrons tous sortir dignement de ce piège infâme qui nous a été tendu.


  • #1918499

    un taux haut de natalité entre blanc mettrait a mal ce projet de métissage. se remettre en cause c’est avancer.

     

    • #1919372
      le 13/03/2018 par Au pays de Candy
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      Tout à fait, surtout que les français sont en condition optimal pour procréer au moins 4 à 5 enfants par couple et que cela suffirait à inverser la tendance :

      Ils ont du travail, de l’argent, de bonnes conditions de vie, tous un toit sur leur tête et plein de chambres vides dans leur grand logement, ils baignent du matin au soir dans le bonheur de leur avenir radieux et personne ne les insulte, ne les méprise ni ne les harcèle continuellement ou ne les vole de générations en générations en les faisant vivre à crédit.

      Avec ça, tout est mis en place dans le pays pour favoriser les naissances : on ne cesse de mettre en avant la sacralité de la vie et le travail des mères et celui des pères, et rien ne leur ait caché pour qu’ils puissent devenir de bons parents. On protège aussi beaucoup les enfants, du moins, on fait attention à leur santé et à ne pas leur raconter n’importe quoi à l’école, bref, à les instruire, pour qu’ils puissent à leur tour ensuite devenir des adultes responsables capables de faire face aux problèmes de la vie.

      Et puis ce pays où ne règne ni insécurité ni nappes phréatiques ou sols ou air ou nourriture empoisonnés ne peut que leur garantir qu’ils pourront bien élever leurs enfants. Avec la médecine, on peut aussi espérer que les femmes puissent mettre au monde ces 4 à 5 enfants non pas sur toute une vie ou plusieurs générations, il serait trop tard, mais en un nombre d’années réduits, voire, du jour au lendemain. Les français savent qu’il y aura de la place pour leur progéniture en France, le gouvernement y consacre l’essentiel de sa politique !


    • #1919638

      @Lasieste Encore Faudrait-il que les blanches veuillent bien coucher et c’est pas gagné.


    • #1920023

      @aupays,
      oui c’est bien l’explication habituelle : ils feront des enfants lorsque les conditions seront favorables. J’ai pour ma part souvent entendus certains faire une référence à la difficulté de partir en vacances avec un enfant ou un enfant supplémentaire. Ce qui est plutôt emblématique à mon avis.

      Nous savons bien que nos ancêtres n’avaient pas une vie aussi facile que la notre. Il s’agit du désir de se reproduire qui est en cause. Éteindre la télé peut être efficace dans un premier temps ?

      Il y a vraiment un problème de narrative... La télé a pris le contrôle de votre esprit ? Seul sur une île accompagné d’une reproductrice qui tient la route, vous appelez tout de même le numéro vert du planning familial ? Ou « allo-madame-soleil » prédiction de bobos et chagrins en perspective* de vie ?

      *Technique de représentation de l’espace et de ce qu’il contient en fonction de lignes de fuite : courage fuyons !


  • #1918504

    Dans ce bilan négatif,IS-, l’alcoolisme y est pour beaucoup...


  • #1918513

    A Lucien Cerise,

    Votre bon sens et vos vérités élémentaires,
    nous donnent un bol d’air frais .
    On en a vraiment besoin et en plus
    c’est gratuit.
    Merci Lucien Cerise .


  • #1918523

    je veux bien qu´on fasse de longs discours comme celui là sur le realisme et la deconstruction moderne de la realité.
    mais faudrait deja commencer par ne pas illustrer son article avec une Jeanne d´arc blonde aux yeux bleus representée par une actrce americaine d´origine polonaise... ce qui ne semble pas gener l´auteur pour le coup.
    (Jeanne d´arc etait bien lorraine mais decrite comme brune aux yeux marrons)

     

    • #1918581
      le 12/03/2018 par Lucien Cerise
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      Ce n’est pas moi qui ai choisi l’illustration, c’est le site moldave Flux, animé par Iurie Rosca (bien connu sur E&R). Pour l’anecdote : l’actrice Leelee Sobieski, qui a joué Jeanne d’Arc dans un téléfilm, a des origines polonaises, françaises et juives. ;-)


    • #1918585

      La même pour moi.
      Un mannequin qui n’avait pas du tout le physique dans le film de Besson, contre une pratiquante.
      Ma préférence est évidente.


    • #1918864
      le 13/03/2018 par Mort de rire
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      Jeanne d’Arc était lorraine, à l’évidence elle était sans physiquement plus proche d’une allemande ou d’une polonaise que d’une béninoise...


  • #1918621

    Je réagis au sous-titre " le suprémacisme blanc conduit au génocide des Blancs. "
    Le suprémascisme blanc ou le suprémascisme de l’ancien testament ?
    N’y a t-il pas quelque chose à nuancer encore là ?

     

    • #1918721
      le 12/03/2018 par Lucien Cerise
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      Tous les exemples historiques de suprémacisme blanc appliqué en politique ont eu des conséquences catastrophiques pour les Blancs. Pour la raison suivante : le suprémacisme blanc obéit plus ou moins consciemment à un autre suprémacisme, qui vient le subvertir et que vous évoquez dans votre message. C’était d’ailleurs l’objet de ma conférence à Genève que de partager les sources et les preuves que j’ai réunies sur ce sujet difficile.


    • #1918785

      Totalement d’accord avec Lucien Cerise,
      Le suprémacisme amène au colonialisme, puis à l’empire, puis à l’assimilation et enfin à la destruction de celui qui le prônait.
      Rome a été suprémaciste, elle a colonisé, "civilisé", intégré, assimilé et a disparu. Les Arabes ont été suprémaciste religieux, ils ont colonisé, "civilisé", intégré, assimilé puis ont disparu. La France a été suprémaciste (culturellement et en vérité racialement), elle a colonisé, "civilisé", intégré, assimilé, et elle disparaîtra.
      Se sentir supérieur et aller chez son voisin est le meilleur moyen de se mener à sa perte.
      @Lucien Cerise, pourriez vous me donner le lien de votre conférence, je ne la trouve pas, merci !


    • #1918901

      Cette conférence ayant eu lieu le 17 février dernier @Cap Falcon, vous ne la trouvez pas car elle n’a tout simplement pas encore été mise en ligne. Patience donc.


    • #1919136

      Je réagissais au sous-titre puisque n’ayant pas encore lu l’article, juste en diagonale.
      J’avais alors bien sous-déduit. Merci Mr Cerise


    • #1919286

      @Eric
      Merci !


    • #1919376
      le 13/03/2018 par Au pays de Candy
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      Mais au fait, qu’est-ce que le supremacisme vient faire là-dedans ?


    • #1919718
      le 14/03/2018 par Au pays de Candy
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      Vraiment je me demande,

      Pourquoi lier l’affaire Jeanne d’Arc à du supremacisme nationaliste ?

      Parce que faire ça revient à prêter de mauvaises intentions ou de mauvaises pensées aux personnes qui souhaitent que leur histoire ne serve pas d’alibi à la propagande politique.

      Or, par ordre hiérachique, l’attitude dangereuse et à incriminer se trouve :
      1. chez ceux qui manipulent
      2. chez ceux qui leur servent d’alibi

      Après il y a les réactions de ceux qui subissent, mais vraiment, celles des français ne retourneraient pas le pays !


  • #1918634

    Youlia Timochenko



    quand on connait la réputation sulfureuse de la classe politique ukrainienne.

     

  • #1918658

    La conclusion serait-elle ironique pour les "nationalistes" ukrainiens ?^^ En tout cas, voilà un papier à mettre sous le nez de tous les guignols de fdesouche qui acclament les nazebroques....


  • #1918677
    le 12/03/2018 par quidam populus
    De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

    • " Le Machiah ne viendra que quand Edom, l’Europe, la chrétienté, sera complètement tombée. Donc je vous pose la question : c’est une bonne nouvelle que l’Islam envahisse l’Europe ? C’est une excellente nouvelle, cela annonce la venue du Machiah. Excellente nouvelle !" Rabbi Joseph Touitou, sa leçon rabbinique hebdomadaire sur sa chaîne YT ;

    • " L’aflux massif des migrants en Europe est une décision des Etats-Unis. " V. Poutine, @TV Russe ;

    • "L’arrivée des migrants est une incroyable chance car cela transforme la démographie Européenne : les gens n’ont encore rien vu". Jacques Attali ;

    Pour les noachistes révolutionnaires des loges, le mondialisme messianique doit être instauré en servant le grand capital, marchandisateur de tout, en faisant disparaître les frontières, en détruisant les Nations par le métissage forcé et autres ingénieries psycho-sociales des plus sournoises, et aussi à l’aide de la Laïcité, religion Républicaine anti-nationale visant à ramener tous les cultes à un seul par le synchrétisme religieux. Tout ceci au seul profit d’une poignée nommée "Peuple Elu".

    Pour les pires de ce dernier, les frankistes, c’est le chaos qui est recherché prioritairement de sorte qu’il soit tellement insupportable que les peuples soient contraints d’accepter finalement le N.O.M..

    Le cas de cette Jeanne paraît être anecdotique à coté, provocation des identitaires délibérée ou pas... rien d’étonnant que l’effet soit caricatural une fois de plus, tant l’époque est à l’échauffement des esprits, à dessin luciférien :

    ● "[…] On va aller vers un monde radicalement nouveau, des technologies nouvelles, un rapport au pouvoir nouveau, les Etats-Unis ne seront plus la 1ère puissance du monde, qui gouverne le monde, qui ne voudra même plus gouverner le monde. Mais il faudra soit accepter un désordre général ("chaos controlé" l’"Ordo ab Chaos" écrit sur le billet d’un USD ; QP), soit mettre en place un ordre
    planétaire avec un gouvernement mondial, avec une sorte de monnaie mondiale comme on l’a fait pour l’Europe. […]" Jacques Attali, itw /iTélé, 2011

    NB : Merci M. Cerise pour votre excellente pédagogie.

     

    • #1918739

      L’Afflux massif des migrants en Europe est une décision des Etats-Unis.




      L’ Europe de Lisbonne à Vladivostok est une mauvaise blague au même titre que le N.O.M.


    • #1919640

      @Quidam Populus N’y aurait t’il pas derrière tout se cahin-caha une volonté de remplacer l’homme tout cour ? parce que, à partir du moment ou il se laisse aller à ses pires instincts, l’être humain n’est plus qu’une bête servile ne répondant qu’à ses désirs, un animal n’étant pas doué de conscience, de se fait, il ne peut ni voter, ni travaillé, et encore moins se rebeller contre ses oppresseurs. En somme c’est le même procédé avec les foux, la doxa ne peut survivre que grâce à des gens socialement inapte.


  • #1918681

    A l’époque de Jehanne on était françois, et on ne se posait pas la question d’appartenance à un genre ou à une ethnie. On se posait l’ essentielle question de la subsistance des siens et celle de sa Foi en Dieu... des question aujourd’hui remplacées par le matérialisme, l’individualisme et le narcissisme. Si bien qu’une Jehanne contemporaine est devenue extrêmement improbable. .. Toutefois si le cas se présentait et provenait de la communauté gay ,transgenre ou d’un quelconque métissage, qu’une âme dévouée à la France se sacrifiait pour le retour à sa souveraineté, l’éradication de l’idéologie mondialiste de la franc-maçonnerie , du pouvoir bancaire et du lobby sioniste. Je trouverais normal que soit commémoré son acte de bravoure et d’abnégation sous sa forme représentative.. En revanche, pour ce qui concerne Sainte Jeanne d’Arc elle doit être aujourd’hui commémorée sous sa forme historique, soit une jeune fille vierge, française de souche, blanche, chrétienne et patriote, mais surtout pas par une personne tirée au sort sur la base des seuls critères ethniques de la France actuelle ...Il s’agit une fois de plus d’une réécriture de l’Histoire mensongère et indigeste.

     

    • #1919611

      Beaucoup de gens son de votre avis @jijib,
      personellement je trouve qu’il y a beaucoup d’énervement autour de cet évenemenet annuel.
      Je ne me souvient pas qu’ont ai fait autant de bruit lorsque Gérard Depardieu a interprété
      Alexandre Dumas.


  • #1918684
    le 12/03/2018 par sa majesté
    De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

    "Le nombre d’Arabes à Kiev après la signature de l’accord d’association [avec l’UE] a considérablement augmenté"

    Une nouvelle qui promet et qui doit rendre bcp de gens enthousiastes connaissant leur capacité d’adaptation. Je suppose qu’on pourra bientôt s’attendre à un genre de nouvel an comme à Cologne ou à des "groomings gangs" comme en Angleterre. Parlant d’Angleterre, ils viennent de de nouveau mettre à jour une filière de prostitution de jeunes filles anglaises géré par des Musulmans encore pire que le cas Rotherham. Décidément.

     

    • #1918745

      A propos de Cologne, il y a 2 ans.



      Une journaliste belge victime d’attouchements en direct pendant le carnaval de Cologne
      La ville de Cologne a enregistré vingt-deux plaintes pour insultes et agressions sexuelles pour la première journée du carnaval.




      https://www.francetvinfo.fr/monde/e...


    • #1918854

      La plus jeune fille mère en Angleterre avait 11 ans à la naissance de son petit... Un bébé sur dix nee d’une mère adolescente en Angleterre !!... Peut-être qu’il y a là un indice : there is something rotten in the kingdom..

      Je ne vous parle même pas du fait que le pays détient le record de l’Europe de l’ouest de la pauvreté infantile... Maintenant, les tournantes et les « viols » (dans le sens prédateurs) en réunions avec des minettes écervelées qui cherchent le week-end à faire des tours en voitures est malheureusement d’une banalité affligeante dans le pays de Charles Dickens...

      J’irais même plus loin... sur le Youporn Anglais la teenager qui se fait prendre par un groupe de mâles sur le capot d’une bagnole c’est un poncif ou carrément en genre bien établi... La question est de savoir si à travers le pays, il n’y a que les jeunes pakistanais qui font du tuning avec des voitures de sport pour piéger des fillettes de sous-prolétaires ? Laisse pas traîner ta fille ? Moi, je dis que si il devait mettre tous les vicelars qui usent et abusent de minettes écervelées en prison, ils devraient transformer une partie des boîtes de nuits du pays en prison... ça permettrait de gagner du temps...

      ps : la pauvreté en Angleterre, c’est parfois pire que dans des pays du tier-monde, les français vivent dans une bulle... y’a que les roms qui semble pouvoir les dépasser sur ce terrain...


    • #1918972

      Il y a en quelque sorte un symptôme de la défaite des « identitaires », lorsqu’ils s’accrochent comme à un os, à cette histoire de réseaux de mâles Pakistanais étant des queutards... D’un côté Jacouille et Michouille à la foire-fouille, Youporn à Papa... de l’autre la menace « islamique » du gang-band.. Godefoi de Bouillon doit se retourner dans sa tombe et rien à voir avec son accointances avec les Sarrazins... Comprenne qui pourra...
      Ps : à quand une assise contre la youpornisation de l’Occident ? Qui vous neutralise avec la mise en scène factice d’indignations ? Il y a vrai danger à feindre l’indignation alors que l’indifférence est de mise ? Il va falloir (re)trouver la vraie narrative de notre histoire...


    • #1919167

      @peter



      Il y a en quelque sorte un symptôme de la défaite des « identitaires », lorsqu’ils s’accrochent comme à un os, à cette histoire de réseaux de mâles Pakistanais étant des queutards... D’un côté Jacouille et Michouille à la foire-fouille, Youporn à Papa... de l’autre la menace « islamique » du gang-band..




      Les deux ne sont pas incompatibles.

      Quant à la pornographie sur Internet, elle ne touche pas que l’Occident. Les Africains et les Arabes sont, avec les Japonais, parmi les plus gros consommateurs de pornographie sur le web.


    • #1919581

      2 partie :
      Sur le fond, comment parler d’islamisation de la société lorsque des Pakistanais font du grooming ; des proies faciles victimes d’avances de nature sexuelle ?...

      Premièrement, les statistiques de la justice démontrent que les asiatiques sont moins représentés que les blancs (une étude parle de 26% alors qu’ils sont 7% dans la population)... Deuxièment, les délits sont fortement liés à des zones où il y a une importante vie nocturne et une forte économie. C’est assez simple partout à travers le Royaume Unis en fin de soirée tout le monde termine dans les quartiers Indiens/Pakistanais aux nombreux restaurants et kebabs... Bien souvent les coupables de grooming sont des conducteurs de taxi (rouage essentiel de la night-life particulierement arrosée) et les filles sont totalement ivres et souvent consentantes...

      La soit disant Islamisation comme responsable du grooming, désamorce la prise de conscience des dangers de l’alcool, la youpornisation des gamines et l’imperieuse nécessité de se demander pourquoi la fête doit-elle se faire au dépends des gamines sous-prolétaires devant servir de jouissance sexuel pour le prix d’une bière ou d’un tour en bagnole ? Les salariés se font payer tout les week-ends... juste à temps pour faire la fête ? Les afghans, iraniens et pakistanais sans papier permettent de faire tourner restaurants et kebabs pour pas cher...

      C’est ça le Blairisme... tu fait la fête sans te prendre la tête... Avions low-cost, restaurants, kebabs et bières pas cher... Crédit et banking à gogo... Et une armée de sans-papiers pour travailler dans l’industrie du service, les hôtels... Blair a permis de s’éclater sans se soucier du lendemain...

      ps : l’un n’empêche pas l’autre ? Pourquoi utiliser les bouc-émissaires pour mobiliser sur des sujets d’importance capitale ?


    • #1920043

      Selon le même genre de « sources » le pakistan serait le plus grand consommateur de porno gay !!!

      C’est assez provocateur comme affirmation... Je me demande si cela inclus les pornos de lesbiennes et ça serait une manière d’éviter de voir des phallus en érections ? En faites tout le contraire de ce qu’on pourrait nous faire croire initialement ? Je ne doute pas que le traffic doit être important dans les pays du tiers-monde vu le nombre de jeunes hommes sans travail et l’impossibilité de se marier.

      Bon à savoir, l’industrie de la pornographie rapporte plus de pognon que l’industrie du cinéma et de la musique réunies...


  • #1918697

    A ce rythme là le sang blanc du métis vaudra de l’or pour les identitaires . Dans quelques années....


  • #1918705
    le 12/03/2018 par Déclassé social
    De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

    Désolé, aussi gentille, sympathique et catholique que soit la nouvelle interprète de Jeanne d’Arc, elle ne fera jamais à mes yeux office de Jeanne d’Arc crédible. De même, je ne donne pas de crédibilité à un Brad Pitt qui prétendrait interpréter le rôle de Nelson Mandela. Simple question de bon sens.
    Et bientôt, Jackie Chan dans le rôle du gand chef Sioux Sitting Bull.

     

    • #1918772

      Ou encore Conchita Wurst dans le rôle de Demis Roussos... en fin de carrière dans le cimetière des éléphants avec les kilos en trop après l’alcool, les médocs et la cocaïne... patience !


    • #1920203

      Le petit Jacky Chan dans le rôle du Grand Chef Sitting Bull ? Ça me parrait tout à fait probable si il s’agit du genre de comédie que fait l’acteur habituellement.

      Ça serait d’ailleurs un casting de génie.. il n’y a pas vraiment de stars Hollywoodiennes du genre typées amérindiennes : alors de toute les façons un chinois plutôt bronzé, c’est plutôt bien pensé !!!

      Ma réponse est totalement sincère (voire experte ?).. et plutôt révélatrice... on parle de cinéma lorsqu’il s’agit d’une représentation historico-religieuse... La société du spectacle on est en plein dedans ?


  • #1918750

    Il va falloir que les noirs et les afro-centristes arrêtent une bonne fois pour toute d’appuyer leur point de vue concernant Jeanne d’Arc et les représentations des personnages historiques en citant Jésus, les Egyptiens ou saint Maurice comme noirs.
    Jésus était moyen-oriental, les Egyptiens anciens étaient moyen-orientales, Saint Maurice était Egyptien moyen-oriental non noir, les Maures, les Carthaginois etc aussi étaient moyen-orientales.
    Si les Européens veulent représenter ces figures historiques comme blonds aux yeux bleues ce n’est certainement pas aux noirs de s’en indigner mais aux Arabes. Or ces derniers n’ont en rien à secouer qu’on représente Jésus ou Ramsés comme des Suédois.

     

    • #1919068
      le 13/03/2018 par Français Catholique
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      Les habitants du Proche Orient historiquement ne sont pas des Arabes , les Syriens , les Phéniciens , les Galates ( d’origine gauloise ) , les Hébreux de l’ancien testament , les Chaldéens etc... qui vivaient à cette époque au Proche Orient n’était aucunement des Arabes !!


    • #1919176

      Si vous considérez effectivement que par l’appelation des « arabes », il s’agit uniquement des bédouins du désert de la péninsule arabique ?

      En plus, les gardiens de chameaux avaient la fâcheuse habitude de parcourir des milliers de kilomètres dans le désert, alors je vous dis pas quand ils se déplaçaient hors du désert...

      L’approche la plus rapide tendrait à inclure plus ou moins tous les bazanés du Moyen-Orient qui ont des têtes d’arabes ? Tout comme en parlant d’européens, il s’agit d’une aire géographique qui regroupe bien des ethnies techniquement différentes ?

      En règle générale est arabe, celui qui a comme langue ou culture civilisationnelle celle véhiculée par l’arabe. Je crois savoir que l’arabe, langue sémitique semblable à l’araméen ou à l’hébreu à probablement une existence plutimillénaire...

      Je crois qu’il y a une volonté assez paternaliste de couper les groupes ethniques du Moyen-Orient de leur héritage commun... Si le Moyen-Orient est le berceau de l’humanité, à croire que les habitants actuels sont des remplacistes car ils sont majoritairement des arabes ?... Ça pourrait être imminement politique de définir qui est arabe et qui ne l’est pas ? Tout est politique après tout ?...

      Est arabe celui qui parle arabe et dont les ancêtres parlaient cette langue ou une variante. Même la langue punique avait de nombreuses similitudes avec les langues sémitiques. Certains historiens considèrent des origines bien plus profondes... regardez ce qui est dit concernant le langues sudarabiques anciennes concernant les peuples de la région du Ier millénaire av. J.-C.


    • #1919281

      @Français Catholique
      Lorsque vous aurez le dixième de mes connaissances historiques de cette région revenez me parler ! Les Arabes historiquement sont originaires du proche-orient, la province romaine et bien avant d’Arabie englobait la Jordanie, la Syrie du sud, le Neguev, les Arabes vivaient dans tout le proche-orient bien avant l’Islam.
      Ils ne pénètrent dans la péninsule dite "arabique" que tardivement dans l’histoire.
      Les Assyriens, les Araméens, les Hébreux, les Akkadiens etc comme les Arabes sont sémites, ils sont très étroitement liés les uns aux autres à tout point de vue (historique, génétique, linguistique etc...). Tous ces peuples ou plutôt tribus étaient eux aussi nomades bédouins comme les Arabes.
      Si vous entendiez Jésus parler l’Araméen, il vous semblerait sans le moindre doute qu’il parle en Arabe.
      Un descendant d’Araméen, d’Akkadien, ou d’Hébreux est bel est bien un Arabe de même qu’un descendant de Gaulois, de Gallo-romain ou de Francs est un Français.


    • #1919322

      @Français Catholique
      Araméen langue de Jésus : https://www.youtube.com/watch?v=OYf...
      Langue soeur de l’arabe.
      N’importe quel arabophone peut comprendre, au minimum la moitié des mots.


    • #1919402
      le 13/03/2018 par Français Catholique
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      À Cap Falcon

      Premièrement ma mère est libanaise donc phénicienne , étant donné que c’est une partie de mes origines je m’y intéresse et croyez moi les Libanais qui historiquement sont des Phéniciens ( seul peuple d’Orient à conserver la foi chrétienne majoritairement jusqu’à aujourd’hui ), ils ne se considèrent pas comme des arabes mais comme des Phéniciens d’un point de vu ethnique, certes ils sont sémites mais pas arabes , ils connaissent la langue Arabe puisque depuis l’islamisation du moyen et proche orient c’est devenu la langue commune de tout les peuples en Orient à la chute de Byzance , cela fait pas des peuples sémites des arabes d’un point de vue ethnique, tout comme le latin est devenu la langue des Gaulois parce que c’était la langue commune de l’empire ça fait pas pour autant des Gaulois des latins d’un point de vue ethnique mais uniquement de culture, le faciès des Gaulois reste le même pareil pour certains peuples sémites d’Orient en l’occurrence les Libanais qui sont très claires de peau , des yeux clairs sont très courant là bas et les Phéniciens sont là depuis une éternité donc dire que tout les orientaux sont des bazanes est faux.
      Tous les sémites ne descendent pas de Ismaël père des arabes , les Hébreux descendent d’Isaac pareil pour tous les autres peuples sémites ils descendent des autres fils de Sem, les européens descendent tous de Japhet , Japhet a eu plusieurs fils ainsi de suite et pourtant les européens sont tous différents même physiquement , donc tous les sémites ne sont pas Arabes ethniquement ou tribalement parlant.
      L’araméen à des racines communes avec l’arabe car langue sémitique mais ce n’est pas du tout de l’arabe , est ce que le français est de l’italien ? Ou de l’espagnol ? Ou encore du portugais ? Non du tout , honnêtement je comprends pas l’italien, l’espagnol ou le portugais et pourtant ces quatres langues ont pour origine commune le latin.
      Le Christ fils de Dieu , connais toutes les langues du monde , il ne parlait pas l’araméen uniquement , il s’exprimait en araméen parce que en terre Sainte les gens parlaient cette langue , si les peuples en terre sainte parlaient uniquement latin ou grec , le Christ s’exprimerait dans ces langues.


    • #1919465

      La très grande majorité des Libanais, y compris chrétiens, se considèrent comme Arabes et Phéniciens, un peu comme les Chinois se considèrent comme Chinois et Hans, ou les Français Gaulois et...Français.
      Une ethnie c’est un groupe de gens qui se considèrent comme faisants partie d’un peuple. Les Sémites sont culturellement, génétiquement, linguistiquement, civilisationnellement très semblables. Ils forment à la base une méta-ethnie originaire du Levant, écoutez la vidéo en Araméen c’est pratiquement de l’Arabe ne vous en déplaise. Au fait vous mélangez Islam et Arabe, étant Chrétien dans votre esprit manichéen araméen, hébreux, syriaque etc... Renvoient au christianisme, arabe renvoie à l’islam. Anachronisme totalement stupide.
      Le Syriaque, l’Araméen, l’Hébreux, l’Akkadien, l’Arabe sont des langues très très proches les unes des autres, elles se sont mutuellement influencées et ont une origine commune. On pourrait les comparer aux dialectes allemands. Les Libanais ne sont pas plus blancs que les autres Arabes tribaux, certains le sont un peu plus mais ce n’est pas très net. Avez déjà vous vu à quoi ressemble un Arabe tribal non mélangé ? Il ressemble à un Italien, avec des traits allongés et gracieux. Là encore la réalité est loin de ressembler à vos fantasmes.
      Concernant l’arabisation qui viendrait, selon vous, avec l’Islam, là aussi vous avez totalement tort. Palmyre et Zénobie parlaient arabe, Edesse en Turquie était le centre d’un royaume arabe nabatéen 2 siècles avant JC, la Jordanie et le sud de la Syrie s’appelaient Arabie, les Ghassanides et les Nabatéens arabes régnaient sur le levant avant l’islam.
      Quant à la couleur de peau, je vous répondrais simplement que les sémites sont très semblables génétiquement.

      Lorsque vous aurez une plus grande connaissance de l’histoire de cette région vous reviendrez me donner des leçons.


  • #1918777

    Un sujet de débat mériterait d’être approfondi : "comment la religion totalitaire- qui se définit comme vérité absolue émanant du créateur- est destructrice des peuples et de leur identité".
    Les Européens et les Arabes sont voués à disparaître en tant qu’ethnies car ils ont adopté des religions totalitaires, qui se veulent comme LA vérité, universalistes, et ont pour but de convertir les autres peuples. Ce sont des religions (l’Islam et Christianisme) suprémacistes, et qui dit suprémacisme dit empire, qui dit empire dit intégration et métissage et destruction de la singularité ethnique, culturelle etc des peuples.
    La libération des femmes, par l’entremise du capitalisme, en Occident a accéléré le processus de destruction ethnique, chez les Arabes le fort pouvoir patriarcal et tribal l’a tempéré malgré l’universalisme de l’Islam.
    A noter que l’ennemi théologique de l’Islam est le polythéisme et son ennemi politique mortel est le tribalisme, ou le nationalisme.

    On comprend mieux maintenant comment les marionnettistes veulent imposer le mondialisme et la destruction des peuples. En Occident à travers la féminisation (la femme de 15 à 40 ans n’a aucune conscience nationale et raciale) , les droits de l’homme universalistes , et la morale chrétienne (toujours présente) universaliste. Et en terre d’Islam, en détruisant les mécanismes tribaux et nationaux en favorisant l’Islam radical universaliste (les islamistes brûlent les drapeaux nationaux) et antiraciste (tous les hommes sont égaux).

     

    • #1918872

      En quoi la religion chrétienne est suprémaciste ?
      Vous avez l’impression de vivre dans une France chrétienne vous ?! Si nous étions resté dans une France chrétienne, ce christianisme du Moyen-Age, on n’en serait pas là croyez-moi. Nous n’aurions pas eu de féministes, puisque les femmes avaient une excellente place, nous n’aurions pas eu de droits de l’hommistes, puisque toute l’humanité est dans l’évangile, nous n’aurions pas eu de destruction culturelle puisque le christianisme a su se fondre dans les héritages "païens" de nos anciennes cultures tribales, nous n’aurions pas eu de parasites nomades puisque l’usure était abhorrée, et nous aurions encore le courage de botter des culs comme Jésus dégageant les marchands du Temple...


  • #1918919

    Blade Runner 2049 - extrait des dialogues de la bande-annonce - VF

    « Toutes nos civilisations se construisent sur le dos de travailleurs corvéables à merci. »
    « Je ne peux en produire qu’en quantité limitée »

    « Les choses obéissent à un ordre. Voilà ce que nous faisons ici. Nous maintenons l’ordre. Le monde repose sur un mur de séparation entre deux classes d’êtres. Si nous disons à l’une d’elle que ce mur n’existe pas, nous récoltons la guerre. »

    « La clé de l’avenir est enfin révélée : 6 octobre 2021 »

    Leur fiction holywoodienne révèle leur plan : ordo ab chaos par la dépopulation. La migration est une modalité de la dépopulation. Deux races : celle des saigneurs et les autres goyimisés métissés ou éliminés.

    Rien ne dit que le chaos programmé servira leur plan.

    «  Quelquefois une infortune nous procure des avantages que nous n’aurions pas eus sans elle . »

    Quand le malheur ne serait bon
    Qu’à mettre un sot à la raison,
    Toujours serait-ce à juste cause
    Qu’on le dit bon à quelque chose.
    (Jean de La Fontaine, Le Mulet se vantant de sa généalogie, Fables, 1668-1694)

    « On sait que la plupart des enfants très riches ne sont pas habitués aux difficultés de la vie et se droguent, etc. Le malheur, évidemment douloureux, sert néanmoins a renforcer nos défenses. Le malheur, surtout, c`est mon expérience, supprime les illusions, clarifie les situations floues ou hypocrites. Paradoxalement, il éclaire la voie, si on est assez fort pour survivre ». (Anne (Paris) - Anticorps & Clarté - 24 septembre 2010)

    https://www.youtube.com/watch?v=O4C...


  • #1919015
    le 13/03/2018 par sa majesté
    De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

    @Peter

    "la défaite des « identitaires », lorsqu’ils s’accrochent comme à un os, à cette histoire de réseaux de mâles Pakistanais"

    Je tiens d’abord à vous remercier pour vos infos sur l’Angleterre. Il se fait que j’ai habité là-bas et que je suis plus de culture anglophone que francophone. Cela dit, je crois que vous délirez ; vous êtes vraiment un personnage abject. Derrière votre sobriquet, je peux déjà deviner de quelle tribut vous faites partie. Les identitaires ne s’accrochent pas à ce fait divers pour je ne sais quelle raison. Ce fait divers à commotionné tout le pays par son ampleur, sa barbarie absolue et le sens total d’’impunité que ces barbares affichaient au grand jour. L’affaire avait été étouffée pendant des décennies parce que les autorités avaient peur d’être taxées de racisme. Pendant tout ce temps là, y a des gens comme Tommy Robinson, Martin Sellner qui passent en prison pour délit d’opinion.

     

    • #1919258

      On peut tout entendre mais il n’en demeure pas moins qu’au vu du comm que vous incriminez, qualifier cette personne d’abjecte par rapport à son intervention qui est audible ( même si déréalisée par rapport aux faits réels) est quelque peu abject justement. D’autre part le procès d’intention sur la « tribut » supposée en dit plus long sur vous que sur lui malheureusement. Franchement ce genre de procédé et d’extrapolation sont juste nullissimes et indignes de gens sensés être adultes. Et croyez-bien que je le déplore réellement.


    • #1919308

      Eric,

      « D’autre part le procès d’intention sur la « tribut » supposée en dit plus long sur vous que sur lui malheureusement. »

      Je serais curieux de savoir, ça dit quoi exactement ?


    • #1919589

      Chacun son avis.... Tommy Robinson gagne bien sa vie, ça vous ne lui élèverait pas ! Ensuite, j’affirme que les tribunaux sont remplis de cas similaires concernant des blancs ou des noirs. Viols en réunion serait dorénavant uniquement une activité de jeune Pakistanais ? Pourtant les statistiques parlent de 26% d’asiatiques (indiens, pakistanais). Quant à ce soit disant secret de polichinel, sachez que les tabloïds anglais ne parlent que des « immigrés » en long et en large depuis des décennies... alors cette affaire vous pensez bien...

      Vous ne connaissez rien de moi, ni de mes origines. Vous ne connaissez rien ou vous mentez concernant les nuits froides en Grande-Bretagne ou les jeunes filles sont des proies faciles et plutôt volontaires. Tout le monde s’en fout de ces jeunes filles de sous-prolétaires.... je sais de quoi je parle. Je suis franco-anglais et j’ai grandis une partie de ma vie sur place. J’ai travaillé dans le milieu de la nuit pendant mon temps à l’université. Mon pauvre... il aurait fallu sortir la nuit ?
      Ps : quel élément avancé n’est pas factuel ? Histoire de voir sur quoi vous vous appuyez pour me qualifier d’abject ? Instruisez nous, vous avez la chance d’avoir un sachant pour confirmer on infirmer vos dires.. C’est la critique des identitaires qui vous gêne au fond ? Exactement le fond du débat..


    • #1919597

      Il y a vrai danger à feindre l’indignation alors que l’indifférence est de mise ?




      Elles sont passées ou ces fillles sous-prolétaires dans cette histoire ? C’est pour certains avant tout une histoire de pakistanais ?....


    • #1919603

      Je ne répondrai à votre « question » que quand elle sera posée sous son « vrai » pseudo. De toute façon, sauf à avoir des difficultés, c’est tout à fait clair.


    • #1919715

      Eric,

      Non ce n’est pas clair, votre message est rempli d’insinuations et de sous entendus qui n’aident pas vraiment à le comprendre.

      Donc, qu’est-ce que vous voulez dire par « D’autre part le procès d’intention sur la « tribut » supposée en dit plus long sur vous que sur lui malheureusement. »


    • #1919730

      Encore une fois, c’est clair pour qui sait lire et ne souffre pas de difficultés de compréhension ou n’est pas dans une attitude de faux cul (idem pour le « pseudo » à l’avenant). Je vais donc faire comme si vous étiez sincère histoire de vous éviter de continuer à coincer. Cela signifie que certains procès d’intention peuvent relever, ou du moins s’en approcher, de l’abjection en question que vous prêtiez à autrui. Voilà qui peut-être considéré comme un peu détestable. Dans le registre des interrogations : c’est quoi une tribut ? Étrange que vous n’ayez pas tiqué et que vous ne vous soyez pas posé la question ! Bizarre, vous avez dit bizarre ? :-) Je ne me suis pas posé cette « question » pour ma part car c’est clair comme le jour et que je ne fais pas semblant comme vous de ne pas comprendre, si ce n’est pour ironiser.


    • #1919838

      Eric,

      Mouais, dans vos messages, je ne vois aucun propos clair et logique, par contre, des tentatives de faire passer les autres pour des imbéciles (difficultés de compréhension, mauvaises intention...), ça, il y en a, avec aussi une propension marquée à vouloir dicter aux autres leur conduite en leur aboyant dessus : ce qu’ils doivent penser, comment ils doivent interpréter les choses et comment ils doivent se comporter. Vous êtes le juge suprême ? On m’avait pas dit qu’y en avait un sur internet. En tout cas, j’ai pas voté pour vous, vous êtes illégitime, en plus, vous n’êtes même pas munis des qualités pour prétendre à cette fonction :

      Si cette personne là a un doute sur l’identité de quelqu’un ici, c’est son droit. Internet de toutes façons ne nous permettra jamais de savoir si elle a raison ou non. Par contre, que vous insistiez aussi lourdement pour dire qu’elle ne peut que se tromper, tout en l’insultant, c’est pas vraiment faire preuve de raisonnement, ni vous appliquez à vous même la conduite que vous exigez tant des autres.

      Je ne lirai donc plus vos propos ici. Et j’invite toute personne à bien étudier la façon dont vous vous exprimez.


    • #1920000

      C’est assez remarquable que pour certains mon identité de musulman soit le centre de la conversation et non pas la précarité des adolescentes sous-prolétaires, blanche de peau...

      C’est exactement ce qui se passe en Angleterre autour de ces sujets... D’un côté il y’a un questionnement autour des changements de mentalité et conditions sociétales et de l’autre une explication toute trouvée par la présence de musulmans.

      Pourquoi cette attitude simplificatrice est au détriment des combats sociaux de toute importance ? L’immigration d’extra-europeens en Angleterre est très localisée géographiquement et des larges parties du territoire n’ont pas d’immigration. Pourtant les problèmes sont partout dans le pays...

      Prennons l’exemple de Bernard Cantat, bien qu’ayant effectué sa peine de prison, il est poursuivi par une horde de « contradicteurs » (d’on ne sait quoi ?... est-ce un autre indice ?) voulant l’empêcher de travailler ? Pourtant nous savons que trois femmes par semaine meurent sous les coups de leur conjoints et dans la plus part des homicides l’alcool est souvent déterminant dans le passage à l’acte ?

      C’est un homicide involontaire... le chanteur n’avait pas l’intention de la tuer... En tant qu’homme coupable de frapper sa femme : sa seule erreur est d’avoir consommé de l’alcool tout en restant proche de sa victime !!! Car bien évidemment sous les effets de son addiction, il n’est plus responsable de ses actes...

      Pourquoi ça n’est pas l’alcool qui est pointée du doigt au lieu du chanteur ?
      Quel sont ces esbroufeurs qui prétendent s’indigner de la mort de femmes sans parler du contexte mortifère ? Ils désamorcent les prises de conscience...
      Avez-vous entendus une dénonciation de l’alcool (+le statut social méprisé des victimes) ET des soit disant BARBARES musulmans conjointement ? That’s my point, exactly....


    • #1920373

      Je note que dire de quelqu’un qu’il est abject pour si peu ne vous pose apparemment aucun problème. Là ça va et ce n’est pas injurieux ! Soit. Mon explication : retour à « l’hypothèse » du trollage aggravée d’hypocrisie. Enfin, j’avais un point d’accord relatif que j’ai exprimé mais bien évidemment ça vous ne l’avez pas retenu. Le reste c’est de la pleurniche et on s’en fout. Je dis ce que je pense comme tout le monde et de la manière qui me chante. Maintenant que vous le savez, si ça ne vous plait pas, comme vous le dites passez votre chemin. Je passe sur l’invitation de votre conclusion en mode délateur de je ne sais quoi (de vent je dirais) mâtiné d’un bel esprit de meute, tout cela est d’un goût exquis.


    • #1920739

      À aucun moment j’ai nié qu’il y avait un problème d’une culture de « grooming » ou l’existence de wannabe proxénètes... des PIMPS comme ils disent dans le ganstarap... J’ai parlé au contraire d’un problème bien plus profond concernant le grooming...

      C’est pas bien difficile à comprendre : les gamines traînant dans le centre ville le soir, ramassées dans des voitures d’adultes, c’est hyper fréquent... Les policiers ne peuvent ignorer le phénomène puisqu’ils font des contrôles routiers et des hommes parfois très âgés ayant une ou deux gamines de 15-18 ans (mineurs) parmi eux pose des questions voir nécessite un appel aux parents, ce qui est vraiment dans les prérogatives des bobbies (flics bienveillants).

      On nous dit que les policiers ont couverts les affaires par peur d’être traités de racistes ? Le Royaume Unis est très marqué par les classes sociales... ces filles pour comprendre un équivalent français : c’est comme si c’était des filles de gitans ou de roms, voilà pourquoi personne ne fait attention à ce qu’elles font et avec qui elles le font...

      Une autre statistique permet une nouvelle fois de mettre les choses en perspective :




      But it is disadvantaged young people from white British backgrounds who are the least likely to access higher education, with only 1 in 10 of the poorest attending university, compared to 3 in 10 for black Caribbean children, 5 in 10 for Bangladeshis and nearly 7 in 10 amongst lowest income Chinese students.




      À des revenus équivalent, la moitié des enfants des familles provenant des foyers Bangladeshiens les plus pauvres auront accès à une éducation supérieure, alors que les blancs pauvres ne seront que un sur dix...

      C’est assez ironique que moi le musulman trop blancos, je dénonce les identitaires d’instrumentaliser l’Islamophobie au détriment de la prise de conscience des conditions de vies lamentables des sous-prolétaires blancs...

      Avant le charlot essayant de mettre une fille sur le trottoir pouvait s’attendre à une vendetta sanglante du père + tous ses potes du pub ? Elles n’ont souvent même pas de pères. Les policiers ayant constatés les faits n’en avaient rien à faire de ces gamines ?

      Une étude statistique parle de 24% d’indiens/pakistanais/Bangladeshiens impliqués,ce qui est disproportionnée par rapport à leur presence dans le pays (7%). il y a pourtant un truc que j’essaye de vous faire comprendre : 99% des gamines sont sous-prolétaires. Wake up...


    • #1920804

      Il faut parfois parler d’évidences... En France, un mineur qui rentre dans un commissariat : ils doivent nécessairement appeler les parents pour qu’ils viennent les chercher... Là, pour trouver les parents il faudrait presque passer une annonce dans les tabloïds ou à la télé ? Les flics raccompagnent souvent les fugeurs potentiels chez leurs parents.. en tout cas c’est ce que j’ai connus dans mon milieu de privilégiés classes moyennes.

      Puisqu’on vous dit que pendant dix ans les commissariats à travers le pays ont couverts l’affaire... La moindre des choses, c’est de se questionner sur le silence des parents, des tabloïds (pourtant prêt à payer pour une dirty story) ou même des journaux lambda ? Sachant qu’un groupe de bazanés avec des blanches, c’est plus visible qu’un groupe de blancs avec des blanches ? Y’a les bandits et tout ceux qu’ils n’ont pas encore arrêtés ?

      Désolé, je ne souscris pas à cette mise en scène... L’irréel, c’est pas ma tasse de Earl-Grey...


    • #1920896

      Sous-prolétaire, c’est un statut qui a de l’avenir !!! Comprenne qui pourra ?...

      La mécanique au pays de la révolution industrielle, a juste un peu plus d’avance sur nous.. Est-ce que la critique de l’Islamisation par Mickey Mousse, Picsou et Donald Drunk empêche de voir réellement ce qu’il se passe ?

      Les extra-européens étant plutôt conservateurs (en tout cas au début), ils arrivent à mieux s’en sortir... Pour faire simple : l’ouverture d’un Casino géant pour les invétérés du jeux de hasard au milieu des quartiers les plus pauvres du nord de l’Angleterre (des kilomètres de machines à sous), l’ouverture de salon de massage avec une boîte aux lettres assez larges pour recevoir son lot de CV journalier... ne font pas du tout de polémique, contrairement à l’ouverture d’une mosquée...
      La critique de l’un n’empêche pas l’autre ?
      Cordialement


  • #1919072

    Pourquoi se faire autant de noeuds au cerveau ?
    Adoptez directement la vision talmudique et ça ira plus vite : on s’en fout des races, des peuples, des cultures et des couleurs de peau, on s’en fout de préserver tout ça, ça n’a aucune importance, ce qui compte, c’est qu’il existe un peuple élu et des goys, le peuple élu étant supérieur, il doit gouverner les goys et les territoires de ses goys doivent lui revenir. Bon, vous pensez bien que si on annonçait la couleur, les goys seraient pas comptant. Alors, ce qu’on fait, c’est qu’on fait porter notre plan à des goys. Ici, on a dégoté une goy catholique, une pierre deux coups, parce que le Christ quand il est venu il n’a pas parlé de peuple élu, bref, c’est pas notre copain, si on peut subvertir son message tout en se servant de l’aura de sa religion pour asseoir notre projet, c’est tout benef pour nous !


  • #1919480
    le 13/03/2018 par Un ploemeurois
    De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

    Très franchement je ne comprends rien au conflit entre les Ukrainiens et les Russes, qui seraient pour moi une guerre entre les Chtis du Nord et des Wallons belges. Un Ukrainien se sentirait il plus proche d’un Portugais qu’un Russe ?

    Par contre j’ignorais se dépeuplement ukrainien, dont on voit ici la l’effet de cette guerre. Un monde de cinglés, où l’individu prime sur la société.

    En tout cas bon article de Lucien Cerise.

     

    • #1919961
      le 14/03/2018 par Lucien Cerise
      De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

      Le conflit entre les Russes et les Ukrainiens n’a rien de spontané : il est alimenté depuis le XIXè siècle côté ukrainien par les puissances occidentales pour harceler Moscou par procuration.


  • #1919635

    Oui mais si 3,5 millions d’ukrainiens partent vers la Russie, c’est plus un renforcement ethnique vu qu’ils sont russes, de plus se sont tous des sachants, avec sa Poutin n’aurait aucun mal a faire une révolution colorée inversée pour récupérer l’Ukraine.


  • #1920141
    le 14/03/2018 par Bruce LeGoy
    De Jeanne d’Arc à l’Ukraine : tous métis !

    Bravo Lucien, très efficace !


  • #1920342

    Article très puissant qui sert parfaitement d’exemple dans la définition de l’ethnomasochisme ainsi que de preuve à la thèse de la tata Camus.

    Bravo Lucien !


  • #1920813

    Bonjour, a propos de l’annexion de la crimée, je serais un peu plus timorée :



    Michel Debré, qui avait démissionné juste après la signature des Accords d’Evian, voulait une partition de l’Algérie avec une sorte de bande côtière, où les Européens conserveraient l’autorité et le pouvoir, rappelle-t-on.




    http://www.aps.dz/algerie/71175-la-...
    Cordialement.


Commentaires suivants