Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Malgré tous ses outils, l’oligarchie n’arrive pas à réduire les résistances nationales

 

 

 

Voilà en deux tweets le résumé de la guerre actuelle entre les peuples et leur élite européiste corrompue, car vendue aux puissances économiques et financières supranationales. Le politique, en fin de compte, ne pèse plus rien : il se couche. Et en se couchant, il trahit les peuples qui ont voté démocratiquement pour lui.

 

Attali est le représentant des puissances financières européistes qui veulent détruire le cœur des nations pour augmenter leur pouvoir et leurs revenus. La résistance nationale est donc bien le souci numéro un des forces oligarchiques.

La résistance de gauche à la Mélenchon n’est qu’un leurre inventé et entretenu par l’oligarchie pour affaiblir la résistance sociale. Et ça marche : le front social et national français est coupé en deux, à l’inverse de nos voisins italiens, qui montrent la voie, même si la victoire du peuple n’est pas du tout acquise. L’oligarchie tient tellement de possibilités de changer le cours des choses – terrorisme, crise financière, baisse des indemnisations du chômage, excitation de l’antiracisme, contrôle des importations de drogue, déclenchement de la guerre – à son avantage qu’on est encore loin du Grand Soir.

« À Strasbourg, où les eurodéputés débattaient, mardi 3 juillet, des résultats du récent sommet européen sur la migration, la droite europhobe et l’extrême droite nationaliste ont rivalisé d’enthousiasme. Pour ces élus, ce conseil a été celui du basculement, marquant la victoire d’une nouvelle alliance populiste, celle des gouvernements italien, autrichien et hongrois – et quelques autres plus discrets – contre “l’axe Paris-Berlin-Bruxelles et ses commissaires”, comme l’a dit le Français Nicolas Bay (Rassemblement national, ex-FN). “C’est la renaissance de l’Etat-nation !”, exultait le Britannique Nigel Farage, ancien héraut du Brexit. » (Le Monde du 4 juillet 2018)

Cependant, et sous nos yeux, tout se dérègle : les tentatives d’ethniciser les rapports sociaux en France font un flop (affaires Théo et Adama), les manifestations contre un antisémitisme monté de toutes pièces font un flop (CRIF-Knoll), la popularité des représentants de l’exécutif fait un flop (Macron-Philippe), le dérèglement de l’esprit des gens par les manipulations sociétales fait un flop (personne ne croit une seconde à la souffrance des LGBT), les lobbies commettent d’incroyables bévues (la défense de l’assassin pédophile Nordhal Lelandais par l’ex-président de la LICRA), les médias de propagande font un flop (presse et télé perdent irrémédiablement leur influence), bref, malgré tous ses pouvoirs, l’oligarchie recule sur tous les fronts.

« Mardi, M. Kurz, dont le pays vient de prendre la présidence tournante de l’UE pour six mois, a indiqué sans surprise que l’Autriche allait privilégier le contrôle des frontières extérieures et une politique d’accueil restrictive. Le jeune chancelier gouverne à Vienne avec l’extrême droite, le FPÖ, et veut faire de la migration “la” priorité de l’UE, avec une approche très sécuritaire résumée dans un document préparatoire à une réunion des ministres de l’intérieur, les 12 et 13 juillet. Vienne assimile une grande partie des migrants à des délinquants en puissance, “particulièrement sensibles aux idéologies privatives de liberté et prônant le crime”… Avant cette réunion, le ministre allemand de l’intérieur, Horst Seehofer (CSU), a prévu de rencontrer son homologue italien Matteo Salvini (Ligue), après avoir parlé jeudi à M. Kurz. » (Le Monde)

Ces défaites en série expliquent l’augmentation de la répression et de la rage de ses représentants (voyez les propos menaçants de Buzyn & Cymes à propos des vaccinations obligatoires). Dans le domaine économique, les Français doivent s’attendre à être châtiés. Ils le sont déjà dans le domaine social (déremboursement de médicaments, fonte des moyens de l’hôpital, déconstruction des services publics), dans le domaine médiatique avec des injonctions de plus en plus pressantes à obéir, dans le domaine juridique avec la multiplication des procès politiques...

La hausse de la violence oligarchique est donc un excellent indicateur de son impuissance grandissante : elle brûle ses outils de contrôle social les uns après les autres.

« Vingt-quatre heures après avoir menacé de démissionner, le ministre allemand de l’intérieur, Horst Seehofer, a obtenu ce qu’il voulait de la chancelière, Angela Merkel, pour rester au gouvernement. “Nous avons trouvé un accord qui nous permettra, à l’avenir, d’empêcher toute forme de migration illégale à la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche. (…) Cet arrangement me permet de continuer à diriger le ministère de l’intérieur, de la construction et de la patrie”, a déclaré, lundi 2 juillet au soir, le président de l’Union chrétienne-sociale (CSU), l’alliée bavaroise de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) de Mme Merkel. » (Le Monde)

Pour revenir au thème du jour, la très européiste Merkel est donc obligée de reculer sur l’immigration de masse en Allemagne, car cette décision oligarchique se heurte à une montée des résistances nationales, qu’on croyait éliminées en Allemagne. Concrètement, la chancelière a fait des concessions à la droite bavaroise (CSU) sur l’entrée de clandestins par la frontière autrichienne. Le spectre d’un nouveau national socialisme fait flipper les tenants du pouvoir mondialiste. Qui tente malgré tout de réorienter cette colère contre les musulmans ou les pauvres des pays occidentaux. Ultime ingénierie sociale avant la guerre civile, dernière carte des satanistes aux commandes.

Les peuples rendus lucides par tous ces dérèglements organisés – il faut être aveugle pour ne pas voir l’Agression ! – doivent donc admettre qu’ils sont under attack, pour reprendre la terminologie post-11 Septembre, des attaques ciblées et concertées, et que leur ennemi est au-dessus et non à côté d’eux, malgré les provocations terroristes et délinquantes permanentes destinées à détourner le cours de la Colère, ce fleuve qui ne cesse de monter.

 


 

Vous aimez les articles de la Rédaction d’E&R ?
Participez au combat via le financement participatif :

Voir aussi, sur E&R :

 

Quel avenir pour l’Europe ? Lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Attali ne raisonne pas, il dogmatise.
    Les arguments de la raisons, même " neutres " et non polémiques, mais mathématiques, ne peuvent pas le toucher. Il fera toujours en sorte de croire que la réalité va dans le sens de ses dogmes
    Un exemple, que tant qu’il y aura x centaines de milliers de chomeurs par pays, il sera absurde d’en faire venir d’autre

     

    Répondre à ce message

  • Non Attali, c’est toi qui a un besoin vital de migrants, toi et tes potes.
    Arrête de parler au nom de la France, de l’Europe, tu n’ es pas de ces pays et tu n’as plus le droit de t’exprimer au nom de leurs peuples.
    Va donc prendre une chambre à l’hôtel Jerusalem...

     

    Répondre à ce message

  • Il n’y a pas de vote democratique en Europa depuis 1945.

     

    Répondre à ce message

  • Demain, la révolte des nations !!! Et oui, les peuples ne sont pas morts et ne veulent pas mourir.

     

    Répondre à ce message

  • L’attali a de plus en plus la tronche du baron Aarkonnen dans « Dune » d’après Franck Herbert...celui qui vampirise de jeunes hommes et leur arraches le cœur pour son dessert, Dracula en pls

     

    Répondre à ce message

  • A ma connaissance le Japon a une immigration zéro et s’en sort magnifiquement bien avec une population vieillissante. Ils préfèrent les robots dont ils sont devenus les meilleurs spécialistes, aux bouches affamées à faible QI des immigrés potentiels. Le Japon sera peut-être l’une des nations qui surnageront le mieux quand tout se dérèglera dans le monde. Attali est la quintessence du personnage qui ferait un flop cuisant au Japon.

     

    Répondre à ce message

    • Pour le coup, je préfère encore des migrants a des robots, même 100% Français. Question de... proximité existentielle.
      Comme disait le père Le Pen, "je préfère mes filles à mes cousines, mes cousines à mes voisines" (ou quelque chose comme ça...). Je préfère des Français aux Italiens, des Italiens aux Africains. Je préfère des êtres humains aux robots.

       
    • Archi Faux : le Japon a importé massivement des Koréennes, et des Chinoises.
      Et continue.
      La différence : la pression sociale est si forte que les Koréennes/Chinoises se marient
      avec tout Japonais ( inclus les "cas sociaux") pour s’intégrer.

      Le japon ayany exporté beaucoup de Japs en Amérique Latine, maintenant, leur ambassade
      essaie d’encourager beaucoup de ces descendants à revenir au Japon.

       
    • @Emilien chaussure
      La démographie d’un pays n’est pas un long fleuve tranquille...
      Donc raisonnons un peu :
      - les japonais sont plus de 120 millions (beaucoup trop dans un monde devenu sans possibilité d’extension territoriale),
      - le vieillissement de la population va faire décliner le nombre d’habitants,
      - quand le moment sera venu (c’est-à-dire quand la population sera en adéquation avec le territoire), une politique nataliste de renouvellement pourra être mise en place,
      - il sera temps, alors, de se débarrasser des robots (ou pas, au choix) sans état d’âme...
      Donc, la situation du Japon (moins de 3% de personnes issus de l’immigration et majoritairement asiatiques) est bien, bien, bien, meilleure que la nôtre !
      De toute manière, c’est un pays avec un très fort sentiment national mais très peu démonstratif sur cet aspect (l’inverse de nous, français) et je n’ai aucun soucis pour leur pérrénité...

       
  • "La résistance de gauche à la Mélenchon n’est qu’un leurre inventé et entretenu par l’oligarchie pour affaiblir la résistance sociale." Vous racontez n’importe quoi, au lieu de déblatérer, montrez des preuves. ça va être difficile. Vous crachez sur ceux qui luttent contre l’oligarchie.

     

    Répondre à ce message

    • Un des canaux de diffusion de l’oligarchie est la FM. Dont fait partie M. Mélenchon. Ce n’est qu’un élément.

       
    • Et si vous, au lieu de vociférer, cherchiez les arguments et contre arguments de cette assertion ?
      Vous découvriez que les leviers fondamentaux de la souveraineté du peuple et de ses conditions de travail sont systématiquement violés par mélanbidochon.
      Ceux qui comme lui prônent l’immigration clandestine sont des sociaux traîtres et nationaux traîtres car l’immigration ne sert qu’à augmenter l’offre de main d’œuvre pour en faire baisser le prix et constituer un réservoir de vote pas cher à acheter (faire cadeau des avantages et brosser dans le sens du poil pour en obtenir le vote afin d’obtenir des autres bien plus que l’investissement, ce qui est le mécanisme qui fait que la démocratie actuelle est un leurre, mais c’est un autre sujet ).
      L’Europe est le moyen détourné pour remplacer les gouvernements élus par des instances privées. Après avoir séparé l’état français de l’église nous nous retrouvons avec un instance juive européenne décideuse.
      Que ce soit pour cet aspect anti démocratique majeur ou pour le fait que les intérêts des pays nordiques vont souvent à l’encontre de ceux des pays méditerranéens, l’Europe est l’ennemie des peuples et des travailleurs. Or mélanbidochon ne veut pas la quitter. Tout comme désormais mlle Le Pen la wonderwoman de la politique qui a ainsi parachevé son retournement de veste et celui du parti politique dont elle a hérité malgré son niveau tout au plus bac littéraire.
      Ouvrez les yeux et ne voyez les actes des politiciens qu’à la lumière des fondamentaux que sont l’immigration le coût du travail, la destruction de ses conditions et l’appauvrissement de la masse pour l’enrichissement d’une minorité.
      Mélanchon EST UN SOCIAL TRAÎTRE !!!!
      Tout comme les directions successives de la CGT et plus généralement tous les syndicats.

       
  • Ils leur donneront des papiers avant d’arriver, donc plus d’illégalité et le tour est joué... cela nous coûtera juste un peu plus cher (d’organiser un trafic de masse de faux vrais papiers...)

     

    Répondre à ce message

  • Le vrai but est en fait de vider l’Afrique, et d’en faire un continent pour "gens spéciaux".

    Donc : les "spéciaux" d’occident vont avoir leur base paradisiaque en Afrique
    les Africains vont se retrouver en Occident.

    Il faut seulement espérer que beaucoup d’Africains refusent de croire au marketing intensif fait en Afrique pour leur faire quitter leur continent.

     

    Répondre à ce message

  • l’europe du medef à besoin d’esclaves faibles politiquement , corveables à merci et si possible malleables ideologiquement (consomateurs goulus).

    attali est bien slencieux quand l’occident fracasse le continent africain et le moyent orient.

    attali l’ouvre quand cela arrange son dogme sioniste.

    mais n’oublions pas que nombreux sont ceux qui avalent sans trier ses phrases relayées par les medias vendus ..une chaine de soumission qui beugle le mot libertée à longueur de journée pour compenser le vide de sens qu’elle se trimballe par fénéantise crasse et aviditée.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents