Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Maman s’occupe d’un migrant alors qu’elle ne s’est jamais occupée de nous"

C’est un témoignage poignant que nous vous livrons ci-dessous, suite à notre conversation avec Antoine (prénom modifié car il souhaite conserver l’anonymat et ne pas mettre encore plus de tension dans sa famille). Ce dernier, dans une longue conversation que nous avons eue avec lui, révèle toute la fracture qu’il peut exister entre la jeune génération d’aujourd’hui et celle de ses parents, notamment sur la question des migrants.

 

Un sentiment d’abandon, une colère, une incompréhension face au comportement de sa mère, voici ce qu’Antoine nous livre de façon « brut de pomme ». Un témoignage qui ne semble pas isolé – car nous en avons déjà vu, lu ou connu d’autres de ce type – et qui semble témoigner d’une fracture, d’une rupture entre une partie de la jeunesse française actuelle et celle de ses parents ou grands parents issus de la « génération dorée », actrice ou tout juste héritière de Mai 68.

« Ma maman avait 18 ans en Mai 68, mon père un an de plus. Je suis né en 1985, c’est à dire qu’ils m’ont eu assez tard, tout comme ma sœur qui est née deux années auparavant. C’est la fameuse génération baba, celle qui a voulu “profiter”, et qui sans doute, une fois l’ennui arrivé, s’est enfin décidé à faire des enfants ».

Le cadre est posé, l’amertume aussi.

« On ne peut pas dire que nous ayons eu une enfance malheureuse. Nous avons découvert énormément de choses durant nos premières années de vie et étions des enfants particulièrement éveillés je pense. Mais mes parents se sont séparés quand j’avais 7 ans, et ensuite, nous sommes restés tous les deux avec notre père, car elle est partie faire de l’humanitaire en Afrique. Elle n’a même pas demandé à avoir notre garde ! »

C’était en effet à la période de la fameuse opération « du riz pour la Somalie ».

« Elle travaillait dans l’Éducation nationale. Elle a voulu partir aider là bas. Mon père – qui était comédien et donc plutôt précaire à cette époque – ne comprenait pas car ils avaient visiblement du mal à boucler les fins de mois. Elle a tout plaqué, nous avec. Elle a totalement pété les plombs. »

De cette période d’éloignement, Antoine se souvient « des cartes postales et des photos d’un univers que je ne connaissais pas. D’une vie qui n’était pas la nôtre. D’un vide sidéral de deux enfants qui grandissent sans leur mère partie aider d’autres enfants, loin de chez eux ».

Les retrouvailles estivales, « à la mer ou à la montagne » ne parviennent pas à faire oublier cette rupture, choisie par la mère d’Antoine et de sa sœur. « Nous étions contents de nous retrouver, mais il y avait toujours un fond de tristesse de savoir qu’il y aurait un départ à la fin des vacances, et que l’essentiel de sa vie était ailleurs ».

C’est en 2004, alors qu’il va avoir 19 ans déjà et qu’il rentre en BTS – après deux redoublements liés à une fin de scolarité et à une crise d’adolescence difficile – que sa mère décide de rentrer en France, après 12 années passées en Afrique à travailler dans l’humanitaire et à ne voir ses enfants qu’un mois et demi dans l’année.

« Ils ont adopté un petit Haïtien, qui est donc devenu mon demi-frère »

Sa mère ne revient pas seule : sur place, elle a refait sa vie avec un autre homme, un Somalien, qu’elle parvient à faire venir avec elle en France. Elle est contente de reprendre contact avec ses enfants, de 19 et 21 ans… Mais si tout se passe bien avec la plus grande, Antoine n’accepte ni son nouveau beau-père, ni la façon dont sa mère revient dans sa vie.

Lire l’article entier sur breizh-info.com

Voir aussi, sur E&R :

À qui profite l’arnaque des « migrants » ? Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

78 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’avais lu l’article sur Breizh info hier, c’était vraiment bouleversant et triste.

    Quand on le lit, on sent un dégoût et une rage bouillir en soi.

    Que cette soi disant mère lise cela : une vrai Mère n’abandonne jamais ses enfants.

    Mai 68 a vraiment fait émerger une génération de taré : anti-français, anti-catholique, anti-famille, pro-immigration, pro-métissage, anti-nationaliste...
    Une génération qui déteste tout ce qui est beau, droit, virile et loyal (le pourcentage de cette génération favorable au bombardement des pays du Moyen Orient, disposant du nationalisme arabe, doit être de l’ordre de 98 %)

    Moi qui suis jeune, cela me dégoûte.

     

  • ça ressemble un peu à ça non ?

    KeBlack - Bazardée ?


  • Et oui avant il n’y avait que les hommes qui quittaient leur femme pour partir vivre avec une bimbo mais de nos jours avec l’égalité des sexes même les femmes peuvent le faire. Évidemment il y a encore des inégalités car il faut aller chercher des esclaves sexuels dans de lointains pays car pour un homme blanc ça craint un petit peu.

     

    • Le rapport est pourtant très simple.. nous sommes champion du monde en matière d’anxiolytiques.. Il y a peut-être une raison de cette fuite vers d’autres réalités ? Pourquoi ne pas commencer par ce qui est le plus évident ? Vous êtes prêt à tenir fermement le miroir ?

      Les hommes occidentaux veulent des femmes asiatiques qui ne parlent pas.. des femmes russes obéissantes.. Les femmes européennes ont un certain plaisir d’avoir des hommes qui les dominent dans leur lits, mais qu’elles dirigent socialement ou culturellement (supériorité économique et hégémonie culturelle occidentale) ?

      Une femme de cinquante ans a peut-être l’impression d’être socialement transparente avec son mari blanc et mise en valeur à côté d’un noir ? Comprenez moi, j’essaye d’être très basique dans l’approche : je me dis que les gens cherchent sûrement à se mettre en valeur..

      J’ai en plus l’impression que les femmes ont un besoin primordial de sécurité auprès d’un homme. Ça peut-être aussi une sécurité narcissique !

      J’ai l’impression qu’on est en quête d’une restauration de l’image de soi lorsqu’on se met en couple ? On peut bien sure être en excès ou en défaillance.. C’est comme conquérir l’amour impossible de son enfance en quelque sorte

      Je suis sure que mon commentaire ne va pas convaincre tout le monde.. par contre dire que la femme occidental recherche des africains biens montés ; trouver l’excuse de l’animalité des désirs féminin est à mon avis complètement ridicule et une insulte à la femme occidentale*... et pourtant ça a l’air de convaincre beaucoup de monde .. Est-ce une sorte d’analyse « naturelle » que ferait un racialiste, je me suis posé sincèrement la question..

      ...J’opterai plus sérieusement pour des blessures narcissiques ou des tares humaines identifiables et bien répandues... Il suffit de chercher...

      Suis je « normal » docteur si j’ai pêcho la plus belle fille du lycée ? Absolument pas normal...

      *avoir réussi mondialement à travers la pornographie à détruire l’image d’une femme occidental (blonde aux yeux bleus) désirant uniquement l’avilissement est sans précédent dans l’histoire des civilisations. Si elles portent naturellement des enfants, c’est qu’elle est naturellement bien intentionnée. Il faudrait plutôt chercher à comprendre comment nos sociétés nous façonne. Plutôt qu’écouter la trame narrative des producteurs de pornos.. Oh, my God they lost the plot !


    • @Peter

      Pour le coup vous avez absolument raison, cette xénophile n’a rien de naturelle étant donné que les êtres humains sont plutôt amené à se rapprocher de ceux qui leurs ressemblent de manière instinctive.

      Cette recherche du métissage chez certains est plutôt à mettre sur le compte d’une psyché malade, certaines femmes recherchent la validation sociale et démontrer à tous à quel point elles seraient meilleures que la masse, l’antiracisme, le mélange racial et la negrophilie étant promus comme des modèles de vertu, il est donc logique que certaines hystériques en manque de reconnaissance se sentent donc encouragées à plonger dans la batardisation.

      Pour ce qui est des hommes les ravages du féminisme sont tels que certaines vont se chercher des femmes russes, sud-américaines ou asiatiques en pensant y trouver un bon substitut à la femme occidentale, ce qui n’est pas forcément le cas mais pour d’autres raisons.

      Ceux qui parlent d’une recherche de la très mythique "bite des noirs"(dont on cherche encore l’existence ainsi que les éléments factuels démontrant la réalité de celle-ci) se trompent complètement car ce genre de couple ne se forme pas pour des raisons d’attraction sexuelle mais uniquement par pour des raisons d’égo, ce n’est même pas du narcissisme mais tout simplement de l’hystérie car elles ne veulent tout simplement que se donner en spectacle.

      Par ailleurs il faudrait en effet s’interroger au sujet des pornos et des éléments qu’ils transportent, je pense que pour comprendre les motivations des (((producteurs))) de ceux-ci et notamment ceux des studios (((Blacked))) il faut se pencher sur leurs déclarations ainsi que sur leurs origines très spécifiques, cela expliquerait par exemple pour certains types de pornos sont aussi promus alors même que très peu de personnes ne les regarde sur les plateformes de streaming gratuit comme PornHub.


    • Oui, sauf que vous n’avez pas bien compris mon message.. Ça tient pour les relations avec ceux étrangers à la France..

      Pour le métissage.. entre un prolos ouvrier et un médecin maghrébin.. je n’ai pas â vous faire un dessin qui choisira la femme.. même sous domination du pognon de celui qui pourra s’acheter une voiture de sport ? Les femmes aiment les compétiteurs demandez leur ?

      Les gens ont des zones de confort et la culture, le quartier, la classe sociale joue autant un rôle qu’une culture étrangère.. Les Stats sont clairs.. dans les loisirs, le milieu du travail, le même lieu d’habitat la couleur de peau ne compte pas.. Comme vous dites les gens se mettent avec les gens qui se ressemblent.. Deux instituteurs, des serveurs, des techniciens dans l’audio-visuels, etc.. Vous n’avez vraiment que la couleur de peau dans vos analyses ? Ça devient ridicule... Toute différence est un frein par rapport à l’appréhension.. toute similitude un facteur de rapprochement.. Si les gens vivent ensemble, font du sport ensemble, fréquentent les mêmes universités.. ils se marient éventuellement ensemble.. Les blanches peuvent avoir des appréhensions par rapport à la culture juive par exemple... mais c’est un critère comme un autre dans la balance..


    • Et puis voyons on vous crois sur parole.. les beurettes c’est pas un fantasme répandu, il n’y a que les beurs qui consomme ça.. Les producteurs d’ailleurs investissent des sommes folles juste pour faire diversion ?
      Je crois au contraire que l’imaginaire joue un grand rôle dans les fantasme.. L’homme et la femme ne sont pas raciste par nature.. Un homme peut préférer les blanches il y aura toujours une métisse qui le branchera.. Quant aux femmes elles ont une sélection bien plus lié au confort et â la sécurité..
      Apres chacun est capable de savoir ce qu’il en est en vérité..


    • De toute façon les identitaires racialistes essayent toujours de faire rentrer des ronds dans des carrés avec leur théories fumeuses..

      Ce qui pose problème pour eux venant prêcher ici... c’est que le public d’ER n’est pas autant contaminé que le reste de la population concernant l’existence de Dieu..

      Hors nous savons que l’être humain est très sensible aux mathématiques qui influencent notre sens esthétique...Il y a de l’harmonie dans toute la diversité de la création.. Une géométrie secrète (pas tant que ça..) façonnant tout ce qui nous entoure.. Albert Einstein disait : "La chose la plus incompréhensible à propos du monde est qu’il est compréhensible."

      Nous savons que n’importe quel visage avec des "justes proportions" est plaisant à regarder.. les plus beaux visages sont les plus symétriques quelque soit la race..

      Les théoriciens de la supériorité raciale voudraient nous faire croire qu’un gros boudin avec une gueule de travers est plus bandante parce qu’elle est de notre race qu’une métisse avec une symétrie du visage parfaite et un corps de rêve.. Ils osent vraiment tout..

      Le pire c’est qu’il y a des geeks cloîtrés imbus d’eux-mêmes avec une culture qui tient surtout de la pisciculture d’huîtres de derrière des claviers d’ordinateurs qui croient à ces bobards.. Ils y croient !!!

      ps : le nombre d’or est la preuve factuelle définitive et non discutable d’une volonté créatrice puissante car sa répétition dans des créations aussi diverses que les plantes, les animaux, la spirale d’une galaxie au confins de l’univers… ne peut être due au hasard. Seul ceux doués d’intelligence peuvent comprendre.



    • Cette recherche du métissage chez certains est plutôt à mettre sur le compte d’une psyché malade




      Oui puisque tout gauchisme est une maladie mentale grave, qui a beaucoup à voir avec le manque de maturité, donc de virilité. Le gauchisme touche les franges les plus perturbées de la population.


    • @Peter

      Lorsque on vous parle on à l’impression d’avoir affaire à une sorte de baby-boomer déphasé de la réalité et qui a tellement été influencé par l’atmosphère néfaste des années 70 qu’il en est devenu incapable de faire la différence entre le réel et le fantasme... Vous n’avez pas l’air de savoir que ce n’est pas parce je trouverais une japonaise ou une iranienne jolie que je vais le mettre en couple avec elle et que je ne vais pas leurs préférer une estonienne, par ailleurs il n’est pas certain du tout que votre voisin aille la même vision que la vôtre de ce que pourrait être un boudin...

      Pour commencer le physique joue un très grand rôle dans le choix d’un partenaire sexuel, les divers études réalisées à ce sujet ont par exemple démontré que les gens étaient particulièrement attiré par les physiques les plus proches du leurs ou de leurs parents, il y a même des cas de frères et sœurs ayant été séparés pendant l’enfance qui se sont mis en couple à l’âge adulte car ils ignorant les liens qui les unissaient et se sont trouvés comme irrésistiblement attirés l’un par l’autre.

      Si comme vous dîtes seule la beauté (qui est très subjective) et le milieu social serait à prendre en compte alors les couples interraciaux ne serait pas aussi rares et les couples se formeraient de manière plus aléatoire, le problème est que dans la plupart des cas on observe une très forte ressemblance entre les différents partenaires, ils sont souvent tellement bien assortis l’un à l’autre que l’on pourrait croire qu’ils sont de la même famille.

      Vous n’avez pas l’air de comprendre que contrairement à ce que les pseudos intellectuels des années 70 (comme par exemple les délires de Foucault) prétendaient tout n’est pas une question d’interaction social ou d’éducation mais que dans certains domaines comme par exemple celui de la reproduction ce sont des paramètres génétiques ou psychologiques qui entrent en jeux de manière primordiale.

      PS : cela fait bien longtemps que les geeks ne passent plus leurs vies enfermés dans leurs chambres, vous devriez sortir un peu plus souvent de chez et cessez de vivre avec une mentalité de soixante-huitard les temps ont changé depuis bien longtemps, ce que l’on appelle la "culture geeks" est devenu beaucoup plus répandue aujourd’hui au point que tout les jeunes sont plus ou moins concernés par celle-ci.




    • Si comme vous dîtes seule la beauté, le milieu social serait à prendre en compte alors les couples interraciaux ne serait pas aussi rares et les couples se formeraient de manière plus aléatoire, le problème est que dans la plupart des cas on observe une très forte ressemblance entre lespartenaires (....)




      Sauf que vous faites une énorme erreur car les statistiques vous ne savez pas les lires.. Il ne faut pas prendre les couples interaciaux sur la population totale mais sur une classe d’âge.. Autrement dit si vous incluez les vieux ça ne vous dira pas grand chose.. La meilleure étude est celle d’un campus américains avec une classe d’âge et un pourcentage suffisement important de diversité ethnique pour tirer des conclusions.. Et là les couples mixtes sont énormément important même aux us ou il y a une séparation de fait entre les communautés.. J’étais caporal dans l’armée en outre-mer (troupes de marine).. la moitié des effectifs ont des femmes rencontrées en outre mer et la majorité sont non-blanches.. C’est plutôt énorme vu les sentiments patriotiques et l’attachement au pays..

      Quant à la ressemblance, c’est bien ce que je dit, mais vous ne semblez pas bien comprendre.. Un instituteur de Nice, si il rencontre lors d’une affectation sur Paris une maghrébine de Nice, ça fait deux critères de ressemblance pour lier des liens.. N’importe qui est assez intelligent pour comprendre cette idée d’accumulations de point de convergence et de divergences... Pour vous la couleur de la peau est un obstacle... alors qu’on sait que les jeunes ont le plus grand mal à trouver des partenaires.. Donc vous savez parfaitement que si il s’agissait de fantasmes ou de désirs libres les gens sortiraient de leur zones de confort et aborderaient des gens avec qui ils se voient bien..

      Je ne suis pas du tout opposé à un conformisme, si c’est ce qui plait aux gens.. je prouve simplement que vos théories de préférences raciales sont fausses.
      Ps : geek cloîtré ça ne peut pas être un compliment.. ça signifie qu’une personne semble bien maîtriser certaines théories et avoir établi toute une ramification systèmatique par rapport à certains postulât tout en ignorant ce qui est tenu pour vérité établi par la majorité des gens.. C’est le bad trip d’un mec sous LSD qui fixe un centimètre carré sur un tableau et croit pouvoir comprendre le monde par rapport à son point de vue.. tout en ignorant le tableau général. Bref, un geek cloîtré, c’est pas un genius..


    • @Peter

      Le problème c’est qu’en l’occurrence c’est bien vous qui ignorez la réalité et tentez à tout prix à démontrer que vous auriez raison et que les gens seraient particulièrement enthousiaste par rapport au métissage

      Très honnêtement les campus américain sont un très mauvais exemple pour justifier votre postulat, aux dernières nouvelles parmi les enfants de moins de 1 an aux USA seuls 7% d’entre eux pourraient être qualifié de "multiracial’ ce qui est bien éloigné de la soit disant fièvre métisseuse qui a vous entendre se serait emparé des USA

      Ce pourcentage est à mettre en relation avec le taux de mariage interraciaux qui est de l’ordre de 20% dans la population générale mais qui tombe à 11% chez les blancs

      Par ailleurs ce taux est pour ainsi dire très discutable étant donné les conceptions raciales très particulières de l’administration étatsunienne, la pseudo race hispanique est par exemple composé d’espagnols, d’argentins ou de brésiliens blancs d’une part et d’Indiens du Honduras ou de noirs brésiliens ou antillais...il est d’ailleurs estimé qu’environ 60% des hispaniques pourraient être directement comptabilisés parmi les blancs de part leurs origines européennes.

      Bref le métissage est peut-être très en vogue aux USA mais pas vraiment au sein de la communauté blanche qui semble très réticente à celui-ci comme le montre ses habitudes conjugales, pour ce qui est des jeunes je pense que la faible proportion de naissances "multiraciales" est suffisamment parlante pour clore le sujet étant donné qu’il me semble que ce sont bien les jeunes qui font ces enfants

      Pour rebondir au sujet des fameux campus américains qui seraient subitement devenus des baisodrome interraciaux à vous lire, je vous citerai tout simplement une étude au sujet des couples interraciaux effectués sur des jeunes étudiants blancs, il se trouve que la confrontation avec des images de couples interraciaux avait stimulé chez eux la partie du cerveau en rapport avec le dégoût chez la majorité d’entre eux

      Quant à vos anecdotes personnelles elles valent probablement autant que les miennes, personnellement je ne suis pas un vieux et il me suffirait des doigts des mains pour vous indiquer le nombre de personnes impliquées dans des relations interraciales qui figurent parmi mes "connaissances" (ancien camarade d’école, voisins, amis de la famille, relations de travail ou tout simplement des gens qui je croise très souvent) ils ont en commun d’être des CSP+ gauchistes hystériques



    • c’est bien vous qui ignorez la réalité et tentez à tout prix à démontrer que vous auriez raison et que les gens seraient particulièrement enthousiaste par rapport au métissage



      Vous mentez, je n’ai jamais dit qu’ils étaient particulièrement enthousiaste ou qu’il y avait une fièvre métisseuse.. j’ai expliqué au contraire que les freins étaient d’une part histoirique et sociaux.. qu’ils n’étaient pas raciaux dans le sens d’un déterminisme génétique mais un choix délibéré par rapport à une accumulation de similarités et de différences.. alors que vous prétendez que c’est le choix de la race qui prime car INCONSCIEMMENT, de façon inhérente nous aurions une discrimination des gènes n’étant pas de notre ethnie. Soyons clair !



      
Très honnêtement les campus américain sont un très mauvais exemple pour justifier votre postulat, aux dernières nouvelles parmi les enfants de moins de 1 an aux USA seuls 7% d’entre eux pourraient être qualifié de "multiracial’




      
Vous argumentez à côté... J’ai pris l’exemple des campus américains justement puisqu’il est très parlant. Si il y a un endroit au monde ou il y a si peu de métisses dans une population aussi varier c’est bien les USA.. Il n’y a pas si longtemps du a la ségrégation raciale les blancs et les noirs ne s’asseyaient même pas aux mêmes endroits dans les bus, ne fréquentaient même pas les mêmes bancs d’écoles.. La plupart des blancs américains ont des parents ou grands parents ayant vécu la séparation effectives des races.. C’EST DANS CE CONTEXTE que les anthropologues montrent que dans un environnement où les barrières sociales sont moins importantes (!) l’expérimentation entre blancs et non-blancs et très importante.. Je le répète, loisirs, universités, lieux de professionnalisation, métisse dans un quartier privilégier majoritairement blanc..
      Ensuite, vous ne comprenez pas grand chose.. En montrant des métisses aux traits européens, il ne pourrait y avoir une aversion.. et comme je l’ai déjà dit mais vous avez la mémoire courte.. c’est un fait scientifique établis une parfaite symétrie dans n’importe qu’elle race rends un visage plaisant.. pas un sentiment de dégoût.. 

      La majorité des hommes européens (ici même en Europe) en présentant la photo du visage d’une noire (réduire à un essentiel, sa couleur de peau) aura nécessairement moins d’attirance pour une différence extrême.. ça ne va pas du tout à l’encontre de ce que je dis, mais c’est peut-être trop subtile pour vous..


    • Ps : Bob Dylan vient d’une région dont le nom m’échappe, mais bref.. les mariages avec les indiens d’Amérique ont été très important pour les premiers « settlers », les premiers arrivants européens dans cette région.. Malgré le métissage important de la population.. vous ne trouverez pas un enthousiasme plus important pour les différences raciales avec le reste du pays.. Justement à cause d’un contexte histoirique sociale généralisée.. Pas l’envie de baiser et de façon ultime procréer..




    • sorte de baby-boomer déphasé de la réalité et qui a tellement été influencé par l’atmosphère néfaste des années 70 qu’il en est devenu incapable de faire la différence entre le réel et le fantasmeVous n’avez pas l’air de savoir que ce n’est pas parce je trouverais une japonaise ou une iranienne jolie que je vais le mettre en couple avec elle et que je ne vais pas leurs préférer une estonienne




      Oh, la belle inversion accusatoire. Qui est dans les fantasmes ?!..vous prétendez avoir suffisement le choix pour refuser une belle fille parfaite car pas de la bonne race et préfèrer une beaucoup moins bien mais de la bonne race ? Une iranienne même indo-européenne même si elle ressemblait totalement à une européenne, ça serait tjrs pas assez.

      Vous n’êtes pas dans le réel.. si j’ai une touche avec un iranienne médecin au visage très symétrique et aux gènes vigoureux, il est hors de question que je laisse passer la providence pour favoriser une hypothétique française de souche qui potentiellement ne l’égalerait pas,j’aime bien ma race, mais je ne suis pas un couillon fini.

      Voilà ce que penserais la majorité des gens.. l’ethnie à laquelle on appartient est un critère comme un autre.. je comprends facilement que ce soit tout en haut de votre liste (vous êtes racialiste après tout) mais ça n’est pas le cas pour la majorité des gens.. Il n’y a que les juifs qui ont cet agenda profondément encré dans leur cerveau, comme étant parano ils ont peur de l’assimilation..

      J’admets et respect que des identitaires puissent avoir une volonté forte de préserver leur races mais c’est une position militante et politique pas un déterminisme raciale..

      Je ne suis pas du tout métissolatre.. Dieu à fait différentes peuplades, ça n’est pas pour faire du grand melting-pot.. Je parle de choix individuel..

      Tant qu’à parler science et psychologie, si il y a un déterminisme, c’est plutôt de chercher à diversifier ses gènes avec un apport de bons gènes étrangers lorsqu’ils se présentent.. vous le savez mais argumentez le contraire.. une énième preuve d’hypocrisie.

      J’ai moi même à cœur la transmission de la plupart des caractéristiques héréditaires de mon ethnie, mais une bonne reproductrice intelligente, en bonne santé avec des bons gènes et un bon caractère, un visage qui me plait (ça n’empêche pas d’avoir des préférences pour certaines ethnies) je ne pourrais demander mieux et de toute façon il y a l’épigénétique.. bref, y’a tout le reste à faire


    • @Peter

      Vous m’avez dit un jour que je n’avais soit disant pas le "niveau" mais visiblement vous parliez pour vous...

      Dès le départ les prémisses de votre raisonnement sont faux, personne n’a jamais été un forcé à choisir entre une blanche "moche" et une noire "jolie", vous ne conconctez la un sophisme typique destiné à tenter de bloquer les termes du débat sur vos positions. C’est un non choix totalement basé sur des fondations fictives

      Si je devais choisir une qualité essentielle chez une future partenaire ce serait avant tout celui de la fidélité, toutes les qualités qu’une femme peut posséder ne servent à rien si celle-ci va coucher à droite et à gauche et finit par porter des enfants qui ne sont pas les vôtres, ceci serait la quintessence de la couillonnade

      Pour un connaisseur du monde anglo-saxon vous semblez avoir de sacrées lacunes car il ne vous ait pas arrivé à l’esprit que les universités américaines sont un milieu tout autant ségrégé que le reste de la société sinon plus. Les blancs font partis des rares communautés à bénéficier d’écoles beaucoup plus homogènes que la moyenne

      D’ailleurs pour rester dans le monde anglophone on pourrait parler de l’Afrique du Sud, où malgré l’extrême minorité des Afrikaans le métissage est extrêmement marginal, pourtant depuis la fin de l’apartheid les institutions de ce pays cherchent à mettre des noirs partout. La seule différence entre les USA et l’AFS réside dans la propagande métissolâtre qui règnent dans les médias, les afrikaans ont beaucoup plus "d’opportunités" de rencontrer des noirs ou des métis pourtant ils n’ont pas l’air d’en profiter

      On pourrait continuer avec votre méconnaissance évidente de la biologie, un être vivant n’a pas pour objectif de diversifier son ADN mais simplement de le répliquer et de permettre la survie de son code génétique, vous n’avez pas non plus l’air de savoir que la dépression hybride est tout aussi néfaste que les effets d’une consanguinité trop importante sinon vous ne seriez en train de répéter bêtement un mantra médiatique très en vogue mais non prouvé, en génétique diffèrent ne veut pas dire meilleur

      Il est même ironique qu’une étude sur des islandais a démontré que le partenaire sexuel optimum était un cousin au 3eme ou 4eme degré et non pas une personne étrangère

      Les gènes cherchent avant tout d’autres gènes compatible pour se reproduire, les plus semblables sont les meilleurs candidats, vous devriez vous renseigner au sujet de la fitness inclusive.



    • personne n’a jamais été un forcé à choisir entre une blanche "moche" et une noire "jolie", vous ne conconctez la un sophisme typique destiné à tenter de bloquer les termes du débat sur vos positions.



      N’importe quoi.. vous avez autant de chance de rencontre un visage symétrique d’une autre race que la votre c’est le postulat de départ.. en choisissant uniquement les visages symétrique de votre clan vous réduisez de moitié les chances..



      C’est un non choix totalement basé sur des fondations fictives



      Non, vous faites une discrimination raciale.. rien de fictif.



      Si je devais choisir une qualité essentielle chez une future partenaire ce serait avant tout celui de la fidélité



      Toutes les femmes peuvent être fidèle.. mais vous ne reconnaissez cette qualité qu’à 50% d’entre elles..



      les universités américaines sont un milieu tout autant ségrégé (...). Les blancs font partis des rares communautés à bénéficier d’écoles beaucoup plus homogènes que la moyenne



      C’est un fait qui parle justement de contraste mais vous ne comprenez toujours pas.. Dans un lieu de socialisation mixte les rapports interaciaux sont tellement important par rapport aux Pools initiaux que c’est extrêmement parlant..



      D’ailleurs pour parler de l’Afrique du Sud, où malgré l’extrême minorité des Afrikaans le métissage est extrêmement marginal. La seule différence entre les USA et l’AFS réside dans la propagande métissolâtre qui règnent



      Oui, encore votre médiocrité.. L’Afrique du Sud â un passé ségrégationniste plus récent.. La seule chose à envisager c’est qu’ils rattrape dans quelques décennies les États Unis ou l’Europe. J’ai connus surtout au lendemain de l’apartheid des blancs ils n’avaient pas de préjugés mais pas de goût pour des physiques qu’ils ne fréquentaient pas.. Bizarement, asiatiques ou sud américaines brésiliennes n’étaient pas un problème..



    • On pourrait continuer avec votre méconnaissance évidente de la biologie, un être vivant n’a pas pour objectif de diversifier son ADN mais simplement de le répliquer et de permettre la survie de son code génétique



      Faux son patrimoine est disponible et abondant.. c’est la variation (s’ajoutant aux caractéristiques de bons gènes) qui font la différence... Autrement dit entre deux étalons.. par rapport aux caractéristiques de performances.. la femme choisira la variation. Vous devriez d’ailleurs chercher pourquoi il y aurait des gènes récessifs ?



      vous n’avez pas non plus l’air de savoir que la dépression hybride est tout aussi néfaste que les effets d’une consanguinité trop importante



      Oui, vous avez déjà du mal à différencier votre pied droit de votre pied gauche.. L’hybridantion ça n’existe pas entre différentes ethnies.. et c’est moi qui n’y connaît rien ? C’est quoi ce bluff pour attraper les plus nigauds ? Vous avez l’ambition de créer un club élitiste avec vos mensonges ?



      sinon vous devriez vous renseigner au sujet de la fitness inclusive.



      Vous ne comprenez rien.. Les sioux par exemple gardaient en rançon les captives et en faisaient leur femmes voire une caste supérieure.. Il ne les violaient pas.. il s’attachaient à en faire des bonnes sioux.. C’est un classique en anthropologie.. propager sa tribus en liant des liens (les femmes maîtrisant la culture de l’autre) avec des ennemis potentiels.. Faire la paix efficacement (l’entraide) ou la guerre efficacement en connaissant son ennemi.
      Les structures de parentés vous trouverez ça chez Claude Lévis Strauss.. la femme comme valeur d’échange.. pour travailler sur du concret utiliser la sociologie fonctionnaliste comme outil analytique.


  • Pfff des cerveaux malades issus d’un système malade de cette culture de masse lire La culture du narcissisme de Christopher Lasch montrant toutes ces impostures, de ces pseudos causes ou quêtes humanitaires à l’autre bout de la planète en abandonnant les siens servant à assouvir des désirs toujours insatisfaits : le "généreux" bobo qui revient avec son nègre de maison, qui, à force de se regarder le nombril, demeure dans sa posture de plug anal, un trou du cul émotionnel. Pathologie désormais mondiale avec des hordes de baltringues qui se connectent à travers des réseaux sociaux pour publier, au monde, à leurs très nombreux "amis", leur vide, leur inaccomplissement, leur impossibilité de devenir des adultes, des hommes virils, des femmes gracieuses, des personnes responsables qui assumeront des enfants,… jusqu’à leurs vieux jours : forcément la peur de leur finitude, de mourir est très bien analysée dans ce bouquin.


  • Témoignage essentiel sur une partie (je dis bien une partie, car ils étaient loin d’être majoritaires) d’une génération égoïste, jouisseuse, hypocrite et répugnante.
    Les soixante-huitards m’ont toujours écoeuré, le monde dans lequel nous vivons est le leur, celui qu’ils ont bâti avec leur idéologie lamentable et qu’ils nous ont légué.
    J’ai eu pour ma part la chance d’avoir été élevé par la génération précédente, née en 1940, qui a connu les restrictions de l’occupation et les bombardements (ma mère avait 4 ans quand elle a connu les bombardements alliés de 1944, imaginez les traumatismes qu’elle a subis), une génération qui a travaillé toute sa vie, dans l’amour de ses proches et de son pays, qui a permis à la France de se développer durant les Trente Glorieuses, avant que ces fils de bourgeois gâtés pourris détruisent tout.
    M. Macron, vous qui vous voulez fêter mai 68 l’année prochaine, vous feriez bien de lire ce témoignage...

     

    • Exact et c’est pour cette raison que j’avais plus d’échange avec ma grand-mère paternelle qui avait connu la campagne profonde, l’ascension en ville par l’exode rural, quelques bribes des années folles, le veuvage avec deux jeunes enfants à charge, le marché noir à Paris, la remigration, le communisme, puis l’exil... elle était bien plus ouverte d’esprit, plus à l’écoute, la vache !
      Ces baby-boomers sont d’un vide sidéral.


  • Cette femme n’a pas la fibre maternelle car elle est égocentrique, seul compte ce et ceux qui l’intéresse, elle ressemble à s’y méprendre à une personne de ma famille très proche, le rejet des enfants d’un premier lit, puis on vit l’aventure... rencontre avec un autre homme et adoption d’un enfant d’une autre ethnie, les relations avec ses premiers enfants "abandonnés" resteront toujours difficiles... Dans le cas décrit dans cet article, Antoine raconte très bien son ressenti vis à vis de l’absence de sa mère au cours de son enfance car il lui a fallu faire "le deuil" de celle-ci alors qu’elle était toujours vivante. La séparation des parents entraîne beaucoup de souffrance aux enfants et encore plus quand ils sont délaissés par leur mère...

     

    • Je rebondis avec votre message, j’ai un exemple presque pareil, si ce n’est que la mère en question n’a pas eu la fibre maternelle avec sa première fille mais l’a eue avec ses deux fils métis nés ensuite d’une relation avec un migrant, interdit de séjour qui plus est, car il vendait de la drogue. Il a ensuite été interdit de territoire et est revenu sous une autre identité, puis expulsé à nouveau car bigame (il n’avait pas divorcé lorsqu’il s’est remarié). Et bien la dame l’a suivi avec leurs deux garçons et a laissé sa première fille à son ex. En plus de toute l’injustice que subit sa fille, elle doit en plus entendre par sa mère qu’elle l’aime ! Il lui faudra combien d’années à cette enfant pour vomir cette mère et se construire une vie stable, et avec quels dégâts !


  • Pauvre femme ! Elle se hait elle même tout simplement.... Haine de soi causée par l’entreprise de culpabilisation massive des esprit ! Comment puis je m’aimer ou même me supporter puisque les blancs sont l’incarnation du mal absolu ! Alors je veux la redemption par l’autre le black, le beau, le pur, l’innocent.... et patati et patata. Ya pas à dire nos maitres sont tres fort !!!


  • A la fin du papier original sur breizh.info, Antoine dit : "’elle s’est battue contre mon père pour que nous ne fassions pas du catéchisme, que nous [ne] soyons baptisé, que nous ayons la moindre éducation religieuse"

    Désaccord entre les parents sur une question primordiale de l’éducation des enfants.....
    Si elle s’est barrée, c’est possiblement parce qu’elle aurait voulu porter la culotte, mais elle n’y arrivait pas. Par contre, elle y arrive avec le nouveau conjoint africain, qui obéit à la maitresse blanche.
    L’adoption d’un enfant, l’accueil d’un migrant, qui lui devront tout ; son métier d’enseignante ; encore des relations où elle jouit d’une domination incontestée.
    Une personnalité dont la structure psychologique semble être prioritairement narcissique. Peu sensible à la notion de faute ou de responsabilité envers autrui. Très sensible par contre à ce qui est noble et pouvant susciter l’admiration d’autrui, ou pas. D’où le choix de l’humanitaire (quoi de plus noble ?) plutôt que de torcher et câliner ses propres gosses.

    S’il avait vécu avec cette mère plutôt qu’avec son père, Antoine serait probablement aujourd’hui un antifa, croyant lutter contre le monstre facho, qui ne serait en fait que la représentation d’un pater familias imaginé (faute de le connaître) abusivement autoritaire.
    Et in fine, ce dictateur imaginé n’est lui-même que la représentation d’un petit dictateur bien réel, et proche de lui, sa mère.

    1968 a lâché la bride à ce genre de femme. Mais il y en a eu avant. Ça paraissait alors hors-norme, mais c’était faisable si elles étaient financièrement indépendantes.

    Pour conclure, j’ai l’impression qu’elles sont plus fréquentes dans la culture bretonne. Cela pourrait expliquer que les antifas y ont plus prospéré qu’ailleurs.

     

    • Je crains que vous ayez raison, et suis presque émerveillé de la clairvoyance de votre analyse.


    • #1869546

      Il y a beaucoup d’antifas en Bretagne parce que l’immigration y est très faible mais aussi parce c’est une région relativement isolée (où la culture des anciens a été plutôt bien préservée d’ailleurs) et sclérosée où être un punk est encore une posture de rébellion ! Loïc le Guennec, avant d’acheter le pavillon, d ’épouser Gwenaëlle, de faire des gosses et de s’endetter à vie se la joue rebelle avec une crête et un vieux discours "à mort les fachos !". Si tu invites ce bon vieux Loïc une semaine à la Grande Borne de Grigny, après la diarrhée, il fera Paris Brest en courant et en rêvant d’un ethnocide !


    • @Que Toute Chair Fasse Silence :
      Excellent l’exemple de Loïc !
      Je suis moi-même breton et c’est exactement ça. J’ai même de l’affection pour tous ces Loïc, malgré leur conscience politique proche du néant. Ils finissent par vivre la vie de n’importe quel "facho" sans même s’en rendre compte.
      Pour eux toute opinion est acceptable tant qu’on n’a pas le rôle du méchant. C’est pour ça que beaucoup revendiquent une identité bretonne tout en crachant sur les nationalistes Français, ceux-ci étant en quelque sorte les bourreaux de la Bretagne (aucune référence aux Chouans, les cathos étant aussi pour eux d’affreux fachos).


    • @PMJLL
      Merci,. Cette analyse que vous trouvez si clairvoyante, elle doit beaucoup aux théories de la psychanalyste Janine Chasseguet-Smirgel.
      En fait ce n’est pas si compliqué de comprendre les rouages d’un narcissique. Sa logique est assez simple.
      La difficulté est que cette logique particulière qui meut le narcissique, elle est très différente de la notre. La compréhension que vous pourriez avoir acquise au sujet de vous-même ou de vos semblables, elle ne vous aidera pas à y voir clair.


    • @ Que Toute Chair Fasse Silence
      Ok, ton explication est très bonne pour expliquer le punk breton, et elle pourrait surement s’appliquer aussi dans d’autres régions isolées de la France.

      Mais l’antifa d’aujourd’hui, ce n’est pas une population en voie de disparition. Ce n’est pas un reliquat d’une période antérieure, qui aurait perduré dans les régions isolées. On entendrait sinon parler des antifas du Massif Central.

      L’antifa parisien Clément Méric, il n’évoluait pas dans un environnement figé 20 années en arrière. Mais ses parents étaient de purs bretons, de Brest.


    • Intéressant, je n’avais pas lu ce commentaire avant de faire hier le mien que j’ai reposté un peu plus haut aujourd’hui.

      Je vous offre la possibilité de faire un parallèle avec ces hommes qui choisissent eux-aussi des partenaires dociles en prenant une asiatique ou une femme de l’est. Oui, elles ont un fort caractère, tout comme les africains d’ailleurs ?.. ça n’empêche pas qu’ils aient en France une certaines dépendance envers leur partenaires..




      Concernant les bretons, il ne faut pas oublier que se sont des marins.. l’homme en mer et la femme sur terre, chacun à sa place.. Les choses les plus simples, en général explique tout..

      Donc des femmes fortes et indépendantes.. Il n’y a pas plus universaliste qu’un breton.. depuis toujours les marins ramenaient des femmes exotiques dans leur bagages.. en matière d’anthropologie et d’ouverture sur le monde, c’est ça qui est le plus déterminant ?

      Les bretons de Montparnasse, vous en apprendra un bout sur cette communauté en les comparant aux « charbonnier » et « Auvergnat (« charbouniat ») qui donnera les bougnats, un groupe qui a perduré à Paris depuis le xive siècle ; autant communautaire que les juifs ?!!!

      Restauration, café parisien, employant uniquement les gens de leur communautés (du bled) et pas les amis ou fréquentation du quartier, là, disponible tout de suite maintenant la différence entre le déterminisme mûrement réfléchie et le pragmatisme de l’urgence ? Ou un fond culturel ancien qui continuerait à œuvrer en silence comme aurait pu le dire Emmanuel Todd ? Ouais,c’est un peu la même chose.. Réfléchi ou inconscient.

      Les Bretons eux étaient très enthousiastes de se mélanger aux autres communautés en contractant des mariages.. Si vous êtes d’origine bretonne en région parisienne çà ne peut être une chose que vous ignorez... J’ai vu les grands mariages évoluer des années 70 aux années 80.. en accueillant des beaux-fils, belles-filles : portugais, italiens, espagnols mais aussi quelques maghrébins et africains.

      Il y a une autre lecture très simple : voter à gauche ça à toujours été un vote supposé être contre le gouvernement et la nation.. Les bretons ont toujours eu des comptes à régler avec la république : la Grande Guerre et la chaire à canon bretonne, négation de leur langue et culture millénaire.. Je sais ça va paraît bizarre à certains si j’affirme que le vote à gauche à bénéficier de cette idée (héritage d’idées toutes faites) de voter contre l’ordre établi..


    • @ Peter Oui, les bretons sont marins, du moins ceux de la côte, et cela pourrait fortement avoir joué dans l’émergence de cette catégorie de fortes femmes en Bretagne. Il faut bien que la maison soit dirigée lorsque le père est parti naviguer au long-cours une bonne partie de l’année, ou prématurément disparu en mer. Sur l’excellent site centré sur l’histoire de l’Île de Batz, histoiremaritimebretagnenord, on voit des lignées familiales pour lesquelles c’est la norme de fait.
      En passant, non je ne suis pas d’origine bretonne en région parisienne. A une période, j’ai été d’origine parigote en région bretonne...(Roscoff)
      Quant au vote à gauche, par opposition à l’ordre parisien, je crois beaucoup à cette explication dans le cas du Sud-Ouest, par exemple. C’est leur vieille tradition, alors même que les mentalités y sont en réalité assez individualistes.
      Dans le cas des Bretons, ils ont traditionnellement voté comme les curés, à droite. Je crois que que ce qui leur plait aujourd’hui dans l’État socialiste, c’est que le pouvoir y rempli également les fonctions maternelles. Il te nourrit, te loges, t’instructionne, t’ordonnes de te laver les mains, etc... etc...
      Encore cette fusion entre le rôle de la mère, et le rôle de l’autorité (cf Bourdieu et sa distinction entre les fonctions de L’État qui relèvent du rôle maternel, et celles qui relèvent du rôle paternel (grosso-modo, les fonctions régaliennes).


    • @Peter

      Votre théorie ne tient pas la route, tout d’abord la plupart des bretons n’étaient pas marins, en dehors des villes portuaires la plupart des bretons ont plutôt des ancêtres paysans comme dans le reste de la France.

      De plus le fait de voyager ou d’être marin ne rend pas universaliste pour autant, les baltes, les scandinaves ou les britanniques étaient aussi des "peuples de marins" pourtant ils ne sont ni spécialement à gauche ni spécialement universalistes.

      Le gauchisme breton a plutôt à voir avec Vatican 2, les bretons étaient autrefois un peuple très catholique qui écoutaient beaucoup les curés alors quand ceux-ci sont devenus gauchistes et relativistes alors les bretons sont passés du centrisme au gauchisme hystérique.

      La Bretagne actuelle est plutôt l’enfant de la démocratie chrétienne à la sauce moderniste et du tiers mondisme gauchiste des années 70.


    • Je crois que la culture bretonne temoingne d’elle-même de cette proximité plus avec la mer qu’avec la terre.. :-)
      Ensuite, le catholicisme breton c’est jusqu’en 1902 les prêches étaient en langues locales !!! Avant la loi de 1905 ils ont interdit le breton à l’èglise.. Ce qui va vraiment dans le sens qu’il y avait une division entre la Bretagne et Paris.. comme vous n’être pas censez ignorer le réel.. l’opposition c’est pas la droite mais la gauche et ça bien avant le front populaire..
      Pour les personnes ayant de la famille bretonne.. faudrait me contredire concernant ces grands mariage ou les étrangers étaient nombreux !!!! Je parle bien de l’anthropologie de bretons exporté en île de France et plutôt ouverts quant aux choix des partenaires.. Je sais que ça n’était pas comme ça dans toutes les régions de France.. les auvergnats étant l’example que j’ai fonné. J’ai entendu que dans le nord il y avait également beaucoup de mariage intercommunautaire entre mineurs.. le statut professionnel et la vie communautaire commune facilitant les rencontres..


    • la plupart des bretons n’étaient pas marins, en dehors des villes portuaires

      En dehors des villes portuaires, il y a des centaines de kilomètres de côtes, très découpées, dont les replis offraient des abris modestes mais suffisants pour les embarcations des pêcheurs. Il y avait des villages, ou de simples hameaux, de pêcheurs sur toute la côte.
      Recherchez par exemple sur google map Doêlan et Merrien, à l’ouest de Lorient, ou l’Île de Sieck, à l’Ouest de Roscoff. Voilà trois ports minuscules, qui étaient à peine aménagés. Il y avait pourtant dans chacun suffisamment de pêcheurs pour alimenter son usine locale de conserves de poissons.
      Quant aux paysans pas trop éloignés de la côte, certains pratiquaient en plus la pêche aux périodes les plus favorables de l’année.
      Enfin ceux des paysans de l’intérieur qui crevaient la dalle, ils avaient toujours une autre option que d’aller faire le larbin à Paris, c’était d’être embauché dans les nombreux postes ne requérant pas une grande qualification, soit dans la grande pêche (morue à terre-neuve, par exemple) soit dans la navigation commerciale au long cours.
      Ajoutons que Colbert avait instauré un service militaire de trois ans dans la Royale, pour tous les habitants des paroisses de la côte.
      Bref, non, le marin breton c’est pas une composante marginale limitée à quelques villes.


  • Ne soyez pas trop sévères. Déjà être prof c’est avant tout aimer le temps libre. L’oisiveté est mère de tous les vices.
    si vous rajoutez à ça le mythe du grand sexe des noirs...
    Comme disait Rousseau, "Défiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher loin dans leurs livres des devoirs qu’ils dédaignent de remplir autour d’eux. Tel philosophe aime les Tartares, pour être dispensé d’aimer ses voisins".

     

    • Faut se méfier des citations sages qui servent une argumentation biaisée. J’ai connu une fille qui voulait être prof par vocation (c’est souvent le cas j’imagine au début) car elle avait eu elle-même une prof qui lui avait donner ensuite l’envie d’apprendre aux autres.
      Par contre une fois qu’on est en poste (mais là j’étais plus avec) et qu’on est chargé en effet d’imposer le programme cosmopolite de la haine de la nation etc., on se retrouve à préférer le temps libre peut-être.
      D’autres se suicident, regardez les agriculteurs.
      À mon avis vocation signifie aussi indépendance, sinon on a pour mission d’imposer les ordres qui viennent d’en haut, et qui vous meurtrissent...


    • Votre préjugé et votre généralisation sont minables.
      Ma mère était prof, une bonne prof. Et je peut assurer qu’être un prof qui fait bien son métier demande énormément de temps et de travail, sans compter les nerfs d’acier qu’il faut aujourd’hui pour gérer les élèves plus que difficiles et l’administration qui va rarement dans le sens du bien des enfants mais plutôt dans l’aplaventrisime et le pasdevague.


    • Mille Bravos Zoom pour votre témoignage..

      La vérité est effectivement que les institutions sont démissionnaires et les gens sont débordés.. parfois à bout de nerf.. La plus part des gamins ne savent plus comment être.. c’est la guerre de tous contre tous.. il n’y a plus de repères..


  • Breton d´origine, je suis toujours stupéfait de voir la proportion de frappés qui y vivent.
    Quand j´y allais, c´était culte à Éric Tabarly, virilité, famille, souvenir de guerre, et alcool. Jamais compris d´où est sorti ce gauchisme dégénéré. Sûrement des villes que je n´ai jamais fréquentée.
    La ville étant un lieu de pouvoir et de parasitisme politique, avec les rétributions allant avec, avec la terrible transmission de la tare gauchiste, s´accentuant à la seconde ou troisième génération, par oubli de la norme originelle ; cela produit des individus totalement desructurés.
    Toujours cette même refléxion en moi, ces gens descendent d´une trentaine de générations qui ont lutté et souffert, sur une terre pas toujours généreuse. Ce qui peut être construit sur le temps, peut-être détruit en un instant.
    Confère Antonin Bernanos, descendant de Georges.

     

    • Je confirme ...En cinquante ans , les bretons sont passés de calotins à anarchistes . Ils votaient pour les gaullistes, ils sont devenus socialos, sans savoir pourquoi, et en moins d’un an se sont convertis au "micronisme ", il faut voir le score de choupinet en centre Bretagne , et rien ne les arrète , meme pas les gamelles de leur député fétiche ! En plus, ils sont immigrationistes, xénophiles , ils réclament des migrants ...La Bretagne est une région ou l’immigration était négligeable , ici , l’étranger c’est le français .Ils sont gentils, toujours prèts à se faire baiser ( toute leur histoire est remplie de ça ) .une chanson des brigandes " rouge hermine " décrit parfaitement la situation .


    • @gilles Wouahahaha ! Oui il y a pas mal de skazes en BZH ,mais il faut dire que ce qu’on nomme Bretons aujourd’hui ,c’est idem à ce qu’on nomme " Allemands " de nos jours .
      Les vrais Bretons intelligents ont fui depuis longtemps aux USA ,aux Antilles ,en Australie et en AFN et partout ou on pouvait oublier la Bretagne ! Car le défilé des Bretons Blacks à biniou, et Chinois déguisés en Bigoudens ça le fait pas trop lors des dernières velléités identitaires du cru .
      Les 9/10eme des maires sont tout, sauf Bretons ,il y a des Pakistanais en babouches dans les Zup ,et des antifas de banlieues parisiennes expatriés dans les grands centres .
      Le moindre sentier appartient à un retraité EDF de Sarcelles ,on voit des chemins "Privé" au cœur des forèts .Le mythe de Merlin et d’Arthur c’est bien terminé ,la blanche hermine a laissé place aux rats de tous bords .


    • @ Fomalhaut
      Mince ça a changé la Bretagne ! Je ne sais pas ce que sont des skazes, sûrement une sorte de Maz Kanata de planète Takodana, la propriétaire d’une taverne dans le château en lisière de la forêt de Paimpont de Star Wars 7 (monumentale daube du cinéma) : il y a désormais un côté obscure en Bretagne des zeureslesplussombres.... Merci pour cette description, j’ai bien rigolé : « Pakistanais en babouches dans les Zup… » mais qu’est-ce qui nous a affublé d’une ménagerie pareille !?
      En attendant le réveil de la force, d’Uther Pentagron, de Sainte Jeanne d’Arc, d’Obi Wan Kenobi… je prends.


  • Profile type de la cougar qui a toujours fantasme sur l’africain. Le travail humanitaire n’a rien a avoir la dedans.


  • Mai 1968 ,il y en a ,faut dire que ça les a sacrément esquinté ,ils ne s’en sont jamais remis .


  • Ne pas minorer non plus les arrières pensées sexuelles dissimulées , embusquées sous les élans prétendument généreux ; depuis Larochefoucauld on sait ce que vaut l ’aune des sentiments purs : ça cache toujours le pire.


  • "La France est une vieille fille qui s’occupe des enfants des autres." Renaud Camus

    En l’occurrence, cette dame qui a 67 ans aujourd’hui s’est reproduite, mais son comportement est inacceptable !


  • Tous ces bobos partis lutter contre la faim en afrique ont fait partie d’une belle escroquerie. En effet ceux qui soignent la faim sont les agriculteurs et les spécialiste en hydraulique ni les docteurs ni les enseignants et après comme dirait Laspalès tu t’étonnes que le lendemain ils aient encore faim ..


  • M’est avis qu’à l’aube de son grand âge son "conjoint somalien" se fera la male avec le magot ! Quand au demi frère...pas sure qu’elle le voit beaucoup à la maison de retraite de vieux. Comme disait AS à propos de Madonna j’anticipe une vieillesse difficile !


  • Il parait que le quidam de type subsaharien serait mieux loti au niveau mensuration pénienne.. faut il y voir un rapport avec un certain type de comportement que l’on retrouve fréquemment chez la post soixante-huitarde frustrée, prétendument libérée sauf de ses fantasmes inassouvis.. modèle très répandu sur les plages d’Afrique depuis la Tunisie jusqu’au Sénégal.

     

  • « ...car elle est partie faire de l’humanitaire en Afrique. »

    Je vous rapporte cela pour ce que ça vaut : autour de ce genre de sujet, je me suis vu répondre par une (white) femme française vivant désormais outre-Atlantique et dans le langage urbain de laquelle traîne ce genre de maxime ; « Once you go black you’ll never go back. »

    Soit que le « retour » ne soit plus accepté par les white, soit que ledit « retour » aux white n’ait plus aucun intérêt : deux thèses s’affrontent alors... dont je ne connais pas l’issue.


  • Ce genre de femme a tout simplement une haine de hippie, contre ses parents. Elle est donc automatiquement contre la religion, la civilisation, la culture de ses parents. Un modèle de trahison de type "John Lennon". Ce qui à l’arrivée donne des monstres de prostitution et de dénaturement qui dégoulinent de vaseline et de sentimentalisme. A combattre sans le moindre état d’âme.

     

    • D’accord avec vous, mais, sans la dédouaner, quid de la responsabilité des grand-parents ? Ma mère avait 22ans en 68. Issue de la grande bourgeoisie fortunée et mondaine, ses parents l’ont mise en pension dés le plus jeune âge dans des maisons religieuses quasiment jusqu’à sa majorité (21ans). Pratiques courantes à cette époque dans cette classe sociale. La mode "hippie" fut un échappatoire à la haine qu’elle avait envers ses parents. Ces derniers ont mésestimé la puissance de cette nouvelle vague sociétale. Persuadés que la richesse matérielle et leur position social permettraient de tenir cette jeune fille turbulente qui leur était plus étrangère que la bonne, de la caser à leur guise dans une rôle d’épouse qui conforterait leur rang.
      Elle s’est enfuie à 19ans avec un homme de 10 ans son ainé. Forts de leur influence, ils ont obtenu que la brigade mondaine les trouve rapidement. Le gars a été incarcéré pour détournement de mineur et ils ont fait interner leur fille durant 3 semaines dans une clinique, avec cure de sommeil et autres joyeusetés afin de la rendre plus « raisonnable ». Résultat, elle a complètement rejeté sa famille, ses origines, et s’est perdue dans cette société hédoniste post 68, jusqu’à se prostituer, dans tous les sens du terme.
      Dénuée de tout « sens maternel », elle a abandonné ses 2 enfants en bas âge.
      En concubinage avec un jeune immigré algérien pendant plus de 15 ans, à la quarantaine, elle l’a remplacé par un clandestin malgache de 18ans. Lequel, après avoir vécu prés de 20 ans à ses crochets, s’est fait transsexuel(le). Encouragé(e) par le corps médical, aux frais du contribuable.
      A la soixantaine, elle s’est consacrée aux chats s.d.f ; les siens - une quinzaine -, ceux de son quartier, puis de toute sa région.
      A 72ans, après avoir hérité de ses parents et s’être payé un ravalement esthétique, elle roucoule avec un italien qui a exactement l’âge de son fils. Elle ne se préoccupe ni de ses enfants ni des petit-enfants, ne cherche en rien à réparer le mal qu’elle a pu leur causer. Sa fille a sombré dans l’alcoolisme et la folie. Bien qu’apparemment rétablie, sa mère n’est pas pressée de la faire sortir de l’établissement psy privé qui la détient. Ses 2 enfants ? Placés depuis longtemps par la DDAS.
      Quant à moi, le le fils renié, j’essaye de trouver sens à ce naufrage sur plusieurs générations, en glanant des explications sociologiques sur ER, tout en me débattant avec les notions de pardon et de réconciliation.


    • @Yol. V

      Aïe, dur comme histoire, désolé que ça vous soit arrivé... Je vous souhaite sincèrement bonne chance pour la suite, vous le méritez.


    • @ Yol.V
      quid de la responsabilité des grand-parents ?

      Je plussoie, c’est une question capitale. Je l’évoquais d’ailleurs, très récemment, dans mon commentaire #1869226 de l’article "Anémone : "Mitterrand, de gauche,..."

      Votre mère hérite alors qu’elle est déjà assez âgée, donc ses parents l’ont conçue alors qu’ils étaient bien jeunes. De plus, elle est née vers 1946. J’en déduis que pour ses parents, la période de la transition entre l’adolescence et l’age adulte s’est située en plein milieu des perturbations de tout ordre (matérielles, mais surtout psychologiques et sociologiques) entre 1939 et 1945.

      "grande bourgeoisie [....] mondaine", " leur position sociale", " conforter leur rang.". Vous avez repéré la dimension narcissique du problème. Paraître noble, être en position de supériorité, cela passe avant l’obligation de réellement prendre soin de ses enfants.. Le commentaire #1869355 que je faisais hier sur l’histoire d’Antoine pourrait être recyclé ici sans être tellement modifié.


  • Cela me rappelle il y a une quinzaine d’années quand ma mère m’avait dit qu’elle me trouvait vieux jeu ! Je ne me souviens plus les circonstances exactes mais je crois que c’était relatif à l’éducation qu’elle donnait au cadet de la famille que je trouvais trop laxiste. Cette inversion des rôle m’avait choqué.
    Mes parents aussi sont de la génération mai 68, mouvement sociale téléguidé par l’oligarchie qui a fait beaucoup de dégâts dans la tête de ces gens qui toute leur vie ont été tiraillé entre l’esprit conservateur traditionnel et la perversion moderne. Cette schizophrénie a donné des personnalités perverses ne sachant pas sur quel pied danser, des docteurs Jekyll et mister Hyde oscillant en fonction de l’humeur du jour et des circonstances entre le conservatisme et le libéralisme...il est difficile de donner une description exacte de comment ce conflit intérieur s’exprime au quotidien, une chose de sûre c’est que cela donne des paumés déstructurés qui transmettront leur manque de structuration à leurs enfants qui devront lutter pour se reconstruire, du moins pour ceux qui auront eu la chance de prendre conscience du problème...

     

  • Mai 68... les heures les plus sombres !!!!


  • Incroyable le nombre de commentateurs sur cet article et donc d’adultes probablement quadragénaires ayant subit les affres et turpitudes de parents baby-boomer ayant ce culte de la personnalité,ce "nombrilo-égocentrisme".
    Une génération de parents toxiques (comme la mère décrite dans l’article) -Heureusement beaucoup sont déjà morts d’avoir trop bien vécu ! - engendrant une génération d’enfants perdus.
    Nombre de mes amis, des années 70 comme moi, ont mal tourné et ceux qui ont survécu, bien souvent grâce à leurs grands-parents, se retrouvent ici, sur E.R et luttent pour sauver leurs propres enfants de l’héritage maléfique de leurs parents soixante-huitards ou pour retrouver la gauche du travail et la droite des valeurs...d’antan. Quitte à y laisser sa vie....

    Héritage maléfique, je dis, car ils ne nous ont laissé que le vice, la perversion et l’inversion des valeurs. Ils ont dépensé le fric qu’ils avaient ou pas !


  • Cette femme, c’est Marianne !


  • A relier avec http://www.independent.co.uk/news/w...

    et

    https://www.express.co.uk/news/worl...

    cela fait partie de la strategie du grand remplacement. pourquoi un tel engouement des femmes pour les refugies ? par pure charité ? Imaginez si des centaines d’hommes europeens avec des pancartes “refugees welcome” pour accueilir des refugiés birmanes ? je me demande ce qu’en en dirait...

    meme le gouvernement allemand s’occupe d’instruire les migrant sur la maniere de copuler avec les indigenes allemandes...

    alors cessez de vous emouvoir lorsque vous entendez parler de viols lors de la saint sylvestre... vous n’entendrez pas les feministes s’en plaindre. ni les femmes. elles en redemandent. Ce ne sont pas les hommes qui on contribuer a placer 50 nuances de gris en tete des ventes amazon.

    je pense que de nombreuses femmes fantasment de se faire “violer” par des migrants.

    cependant on ne pourra pas reprocher aux femmes leur hypergamie naturelle c’est a dire qu’il ne faut pas reprocher aux femmes d’etre des femmes. En revanche on doit reprocher aux hommes le fait d’avoir perdu leur virilité, meme si cela est encouragé par la communauté de lumiere.

     

    • Le problème avec cette théorie c’est que les femmes n’ont généralement pas tendance à rechercher des relations sexuelles avec des étrangers...

      Déjà que la plupart des touristes sexuels sont des hommes mais même lorsque l’on regarde les statistiques ethniques on remarque que les femmes ont même moins tendance que les hommes à entrer dans des relations interraciales.


    • @mort de rire

      j’espère que vous avez raison
      mais vous sous-estimez peut etre la puissance de l’ingenierie sociale.


    • @saragon,
      effectivement il suffit de prendre sa propre expérience du réel et de constater que les couples inter-communautaires sont en hausse de façon exponentielle depuis ces dernières décennies..

      Je me souvient des années 70 ou il n’y avait que deux couples dans mon quartier. Je ne dit pas que c’est un bien pour autant.. mais je trouve stupide de croire que l’intégration socio-professionelle des immigrants se poursuivant, le fait qu’ils soient de moins en moins intégrés à des ghettos urbains ethniques, ils ne se mettront pas en couples avec des français de souche...


    • @Mort2rire,
      Il faudrait un peu sortir.. Les prostituées africaines n’ont pas des clients africains mais bien des clients européens.. Tu me dira bien entendus qu’entre se vider les couilles occasionnellement et créer une famille il y a une sacrée différence.. ces blancs ayant des partenaires sexuelles noires occasionnels, la vaste majorité ne fonderaient jamais de foyers avec elles..

      Ensuite, je te dirais être tout à fait d’accord avec toi !!!!.. et qu’implicitement ça confirme totalement ce que je dis.. mais c’est probablement bien trop « subtile » pour toi !!!...


  • Vraiment écoeurant de voir de telles choses ! j’en suis sidéré !


  • #1869902

    C’est pas NTM qui chantait laisse pas traîner ton fils ?
    Lui il devrait chanter, laisse pas traîner ta mère
    Si tu ne veux pas qu’elle glisse ♫ ♬ ♪
    Qu’elle se prenne à ses vices ♪ ♪ ♫
    Que voulais-tu qu’ta reum apprenne en Afrique ? ♪ ♫
    Quelles vertus croyais-tu qu’on y enseigne ? ♫ ♬ ♪
    T’as pas vu ta reum ......♪ ♫


  • La chanteuse antiraciste (pour le tiroir caisse) France Gall chantait "Babacar où es-tu ?" Trois décennies plus tard, on a la réponse de l’intéressé : "Dans ton cul !"

     

    • @Mojo Risin
      à force de coucher à droite/à gauche (et pas celle des valeurs , ni du travail) ,on comprend mieux pourquoi (la) France a chopé la gale


    • @Mojo Risin, très mauvais exemple que tu as pris là. Michel Berger avait écrit la chanson Babacar suite à son voyage en Afrique avec France Gall, une mère leur avait tendu son bébé en leur demandant de le ramener en France pour qu’il ait une vie meilleure. Ils avaient refusé. Relis le texte de la chanson, car apparemment tu n’as rien compris au message . "J’ai pas manqué de courage Mais c’était bien trop facile Te laisser en héritage un exil "


  • Autrement dit, cette mauvaise mère, mauvaise femme et traîtresse à sa nation a non seulement gâché la vie de ses enfants, mais en plus elle leur met une seconde douille en sabotant leur succession future.


  • Sans juger l’adoption en tant que geste de géniristpité et d’humanisme méritant tout respect, je me demande pourquoi les gens n’adiotent pas des enfants pauvres et abandonnés sur le sol de la Republique ? Il y en a des enfants à adopter sinon à s’en occuper... je pense que l’adoption est devenue un effet de mode et de prestige social... peut etre je me trompe.


Commentaires suivants