Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Radiation d’un médecin qui avait menti sur les vaccins d’un enfant

Il n’avait manifestement pas injecté les vaccins obligatoires à un enfant mais avait inscrit des mentions mensongères sur son carnet de santé laissant penser le contraire. Radié pour ces faits à l’été 2015 par l’Ordre des médecins de Rhône-Alpes, ce praticien a vu sa sanction confirmée vendredi par le Conseil d’État.

 

Le médecin, dont le nom n’est pas cité, n’a pas respecté « les dispositions du code de la santé qui (...) lui interdisent de faire courir au patient un risque injustifié », a tranché le Conseil d’État. « Eu égard au caractère délibéré de ces actes et à la gravité des fautes commises, la sanction (...) est justifiée, a-t-il jugé.

Cette sanction rare avait déjà été confirmée en appel le 27 octobre 2016 par l’Ordre des médecins, l’incitant à saisir la juridiction suprême.

[...]

Cette décision intervient quelques jours avant le passage de trois à onze vaccins obligatoires pour les enfants, prévu le 1er janvier. Cette décision, contestée par les anti-vaccinations, est motivée selon le ministère de la Santé par la baisse du taux de couverture vaccinale pour des maladies comme la rougeole par exemple.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

À ne pas manquer, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Prendre soin de sa santé avec Kontre Kulture :

Sur la collusion entre le politique et les labos, voir sur E&R :

 






Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1869522
    Le 28 décembre 2017 à 21:55 par Philippot, vite !
    Radiation d’un médecin qui avait menti sur les vaccins d’un enfant

    Combien de vies d’enfants à jamais détruites par les adjuvants toxiques des vaccins auront sur la conscience Agnès Buzyn et Emmanuel Macron ?

     

    Répondre à ce message

  • #1869532

    Pas sûr que ça change la donne mais il y a cette pétition qui circule :
    http://petitions.ipsn.eu/mobilisati...

     

    Répondre à ce message

  • #1869678

    Les journalistes ont-ils vérifié que ce n’est pas de la propagande d’intimidation ?
    Comment peut-on prouver que les vaccins indiqués n’ont pas été faits sauf si le patient l’affirme (mais c’est sa parole contre celle du médecin ?)
    Etrange tout de même juste avant le 1er janvier, non ? D’autant que ce gouvernement est prêt à tout pout imposer son pouvoir technocratique.

     

    Répondre à ce message

  • #1869683
    Le 29 décembre 2017 à 10:41 par Berrichon
    Radiation d’un médecin qui avait menti sur les vaccins d’un enfant

    Excellente idée !!!

    C`est vrai , le nombre de médecins est excédentaire ... surtout en zone rurale !
    Et aucun mouvement solidarité constaté de la part du corps des médecins ...

    Le "conseil d`état" , donc conseiller du gouvernement ... ne devrait-il pas s`appeler "état profond" plutôt ?

     

    Répondre à ce message

  • #1869705

    Affligeant de lire ces commentaires ...
    Qu’on soit pour ou contre l’extension vaccinale, le DTP doit rester le minimum syndical ... ce médecin fait courir le risque à un enfant de s’exposer à des maladies invalidantes potentiellement de manière définitive, si toutefois il s’en sortais.
    Après il faut quand même admettre qu’une radiation temporaire aurait probablement calmé ses ardeurs ... espérons que ça évitera à d’autres de s’aventurer sur la même voie.

     

    Répondre à ce message

    • #1869720

      L’efficacité des vaccins n’a jamais été prouvée. La toxicité des adjuvants, par contre a été prouvée, notamment pour l’aluminium injecté dans le muscle deltoïde du bras, qui peut causer la terrible myofasciite à macrophage.

      Découverte en 1997 par le Pr Gerardhi, cette maladie fait apparaître de « grandes nappes de cellules bleues », dites « macrophages » dans le muscle deltoïde du bras… à un endroit où l’on n’avait encore jamais observé ce type de lésion !
      En octobre 1998, on découvre que ces cellules bleues contiennent de l’aluminium, métal cytototoxique normalement absent du corps.

      Le Professeur Gherardi confirme que 100 % de ses malades avaient bien subi une injection de vaccins contenant de l’aluminium dans les deux ou trois ans précédant l’apparition de leur maladie.
      Le Pr Gherardi a même injecté le vaccin contre l’hépatite B dans le muscle d’un rat… et il a observé quelques semaines plus tard, au microscope, toutes les caractéristiques de la maladie !

      Cette maladie est apparue précisément au moment où l’on a décidé de vacciner dans le muscle et non plus sous la peau.

      Tout ceci, le Pr Gherardi en fait la démonstration implacable devant l’Organisation mondiale de la Santé en 1999. Les plus grands experts sont venus du monde entier pour l’écouter. Dans la foulée, il publie un article de synthèse lumineux dans une grande revue médicale :
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11522584.

      Résultat : il est persécuté par le ministère de la santé...

      Il a publié en 1999 un livre intitulé Toxic Story : deux ou trois vérités embarrassantes sur les adjuvants des vaccins.

       
    • #1869722
      Le Décembre 2017 à 12:22 par non-monsieur
      Radiation d’un médecin qui avait menti sur les vaccins d’un enfant

      Ce sont les parents qui décident de faire courir le risque de la non vaccination DTP à leurs enfants. En Allemagne, elle n’est pas obligatoire et l’enfant se porte mieux qu’ici.
      Le médecin est qualifié pour juger du bien-fondé du choix des parents.
      Le principe de précaution que vous avancez est très utilisé en dictature.
      Le risque fait partie de la vie, on ne peut prétendre l’ôter, avec la liberté de le prendre, sans risquer le pire.

       
    • #1869817

      @Titus : Puisque vous ête à cheval sur la preuve scientifique, votre article ne met pas en évidence une relation de cause à effet, le format de l’étude ne permet que de suspecter cette causalité, qui doit ensuite être mise en évidence par une étude prospective, randomisée et en double aveugle.

      En médecine tout est question de balance bénéfice / risque, si tant est que la myofasciite à macrophages soit causée ou accentuée par la vaccination, quelle en est l’incidence ? quel part est attribuable aux vaccins ? et combien de morts et de malades évite-t-on par la même occasion ?

      Petit cocktail d’articles :
      Sécurité et immunogénicité d’un vaccin hexavalent : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed...
      Efficacité du vaccin ROR : http://www.cochrane.org/CD004407/AR...
      Absence de lien entre ROR et autisme : https://jamanetwork.com/journals/ja...
      Incidence de la rougeole / oreillons / rubéole et effet de la vaccination sur la santé publique : https://academic.oup.com/epirev/art...

      Sans oublier l’éradication de la variole qui ne s’est pas faite par l’opération du saint esprit ...

      Tant qu’on y est, même si vous ne l’avez pas évoqué et pour répondre à ce vieux mythe, le seul article ayant "mis en évidence" un lien entre vaccin et autisme a été produit par un fraudeur ayant manipulé les résultats : http://www.thelancet.com/journals/l...)11096-0/abstract
      The Lancet est aussi un très grand journal au passage ... 47 d’impact factor ... et pourtant.

      @Non-monsieur : peut-être les allemands ont-ils plus de bon sens et n’ont pas besoin qu’on leur impose : https://data.oecd.org/fr/healthcare...
      Vous n’avez probablement jamais croisé de personne ayant été atteint d’une de ces maladies ... pourtant ça existe : la dernière personne que j’ai vu ayant contracté la poliomyélite se déplaçait en chaise roulante depuis son enfance.

      Et je dis tout cela tout en étant partagé concernant l’extension de l’obligation vaccinale, mais dans la vaccination il y a certains points fondamentaux à ne pas négliger.

       
    • #1870026

      Un vacciné est de fait un porteur dit "sain" ... PORTEUR !! Ok ?

       
    • #1870097

      le vaccin DTP n’existe plus depuis 2008 (soit-disant une pénurie liée à l’augmentation de la demande mondiale, mon oeil). Un accident vaccinal peut également causer des troubles invalidants.
      Ce médecin a probablement estimé que le bébé avait plus de risque de faire une réaction allergique au vaccin que de contracter l’hépatite B (sexuellement transmissible)

       
    • #1870115

      @arion



      Puisque vous ête à cheval sur la preuve scientifique, votre article ne met pas en évidence une relation de cause à effet




      Je ne sais pas ce qu’il te faut ! La maladie a été reproduite sur des rats et chez l’homme depuis que l’injection d’aluminium est intramusculaire. C’est un fait incontestable. Par principe de précaution, on devrait donc supprimer le neurotoxique aluminium ou au minimum son mode d’administration qui cause une maladie invalidante grave !

      Pour n’importe quelle autre substance, on évalue le rapport risque/bénéfice, mais pas pour les vaccins, c’est scandaleux et criminel !
      Quand on le fait, on voit que les vaccins sont soit inutiles, soit dangereux, mais en aucun cas ils ne sont corrélés à une baisse des maladies qu’ils sont censées éviter. Le taux d’occurrence des maladies est seulement corrélé aux progrès de l’hygiène. D’ailleurs, plusieurs pays européens sont arrivés aux mêmes résultats (tétanos, poliomyélite, diphtérie) sans obligation vaccinale et sans couverture vaccinale importante.

       
    • #1870183

      @Juju : d’accord pour dire que le vaccin contre l’hépatite B ne devrait pas être fait systématiquement chez un nourrisson. Il est cependant important de le faire chez toute personne qui est régulièrement en contact avec une personne atteinte, la transmission se fait également par les autres sécrétions biologiques, le risque est minime mais présent.

      @Titus : Il y a des règles pour pouvoir parler de PREUVE scientifique, en l’occurrence ici, même en admettant que quoi que ce soit ait été prouvé (ce qui n’est pas le cas), ça ne met en aucun cas en cause la légitimité de faire ce vaccin si à côté il permet d’éviter des maladies bien pires. Mais cet article ne permet que de proposer des pistes d’études, je suppose qu’il y en a eu d’autres depuis 2001, j’imagine que vous vous ferez un plaisir de me les montrer.




      Pour n’importe quelle autre substance, on évalue le rapport risque/bénéfice, mais pas pour les vaccins, c’est scandaleux et criminel !
      Quand on le fait, on voit que les vaccins sont soit inutiles, soit dangereux, mais en aucun cas ils ne sont corrélés à une baisse des maladies qu’ils sont censées éviter



      Et les articles que je vous ai mis dans mon précédent message c’est quoi alors ? Tout médicament doit passer à travers un processus permettant à la fois de démontrer l’efficacité et l’innocuité avant de pouvoir être mis sur le marché, l’unique exception à la règle, c’est l’homéopathie.
      On est à l’ère de l’Evidence Based Medicine, toutes les recommandations en médecine sont basées sur des études ayant démontré l’efficacité d’une prise en charge ou d’un traitement, ou bien sur des conférences de consensus.



      Le taux d’occurrence des maladies est seulement corrélé aux progrès de l’hygiène



      Le meilleur pour la fin : le fameux argument de l’hygiène ...
      Les maladies transmissibles ne sont pas nécessairement causées par un manque d’hygiène, pour tout ce qui est à transmission féco-orale ça serait valable ... mais c’est loin d’être la majorité. Et la population n’est pas devenue subitement plus propre pour expliquer les chutes soudaines de l’incidence de certaines maladies (la variole, la rougeole, ...). Si l’hygiène suffisait, il n’y aurait pas d’épidémies de grippe.
      Non, l’hygiène même de nos jours ne permettrait pas d’empêcher une épidémie, ce n’est pas un problème d’hygiène en l’occurrence, à moins qu’on se mette tous en tenues hermétiques pour éviter la transmission.

       
    • #1870197

      @krupke



      Il y a des règles pour pouvoir parler de PREUVE scientifique




      Il y a différents niveaux de ce qui est accepté comme preuve en sciences. Il n’y a pas de règles uniques.

      En l’occurrence, l’aluminium intramusculaire présent dans les malades atteints de myofasciite à macrophage est corrélé à 100 % avec les vaccins intramusculaires à l’aluminium. Les vaccins à l’aluminium sont la source la plus probable (et certainement la seule possible) d’aluminium intramusculaire. De plus, la même maladie est reproductible chez le rat avec le même procédé d’inoculation et la même substance.

      L’article démontre une corrélation totale entre apparition de cette maladie qui n’existait pas avant et vaccination intramusculaire à l’aluminium.



      Et les articles que je vous ai mis dans mon précédent message c’est quoi alors ? Tout médicament doit passer à travers un processus permettant à la fois de démontrer l’efficacité et l’innocuité avant de pouvoir être mis sur le marché




      Ce ne sont pas des preuves scientifiques. D’ailleurs, il n’est pas possible de prouver scientifiquement que l’inoculation d’un vaccin protège de la maladie puisque ne pas attraper une maladie est l’état normal de santé. Rien ne permet de dire qu’un individu n’a pas attrapé la rougeole parce qu’il a été vacciné !

      De plus, on ne compte plus les personnes qui attrapent la maladie pour laquelle ils ont été vaccinés (et je ne parle pas seulement des temps de guerre).



      Le meilleur pour la fin : le fameux argument de l’hygiène ...




      Les progrès de l’hygiène (qui n’est pas seulement l’usage du savon mais comprend aussi l’alimentation et la qualité de l’air respiré par exemple) ont permis de faire chuter les grandes épidémies sans vaccin, c’est un fait incontestable puisque le début de la chute correspond à des époques où les vaccins n’étaient pas encore disponibles... Par exemple, il est difficile d’imputer la chute du taux de mortalité par rougeole aux USA des années 1920 aux années 1950 au vaccin alors que celui-ci n’a été introduit qu’après 1950...

       
  • #1869708
    Le 29 décembre 2017 à 11:57 par Avicenne
    Radiation d’un médecin qui avait menti sur les vaccins d’un enfant

    Bien entendu , les toubibs resteront inactifs devant ce fascisme médical !!!!

    ...en contre-partie de leur silence complice l’ont augmentera leurs honoraires !!! Ces mecs ne se rendent même pas compte qu’ils sont devenus des marionnettes de Big Pharma qui leur dicte avec quelle médecine ils doivent formater leurs neurones et quelles sont les petites boites qu’ils doivent faire vendre et faire absorber par leurs victimes !!!!

    ...Pauvre HYPPOCRATE !!!!

     

    Répondre à ce message

  • #1869777

    Je ne crois pas que cette information soit basée sur des faits réellement établis. Je crois qu’elle a été fomentée de toute pièce dans les plus hautes sphères de l’Etat avec la complicité de l’ordre des medecins, officine de Big Pharma, pour intimider les médecins qui oseraient s’aventurer sur cette voie... plusieurs éléments me font penser ça : anonymat du docteur, aucune information sur la façon dont ça a été découvert... Ce n’est que de la pure manipulation...

     

    Répondre à ce message

  • #1870106

    Pour nourrir le débat sur les vaccins :
    https://www.youtube.com/watch?v=Tib...

     

    Répondre à ce message

  • #1870456

    Un médecin du jury l’interpelle  : « J’ai vu, au cours de ma carrière de chef de clinique, une cinquantaine de cas de tétanos  ; un enfant vacciné correctement ne contracte pas la maladie. »
    Voila comment il a été jugé,à l’aide des sempiternels mensonges :

    - D’après l’OMS : Tetanos
    Angleterre 1963 : 13 morts de tetanos
    France (20 fois plus de vaccinés) :293 morts (20 fois plus)
    (Joët Françoise - Tétanos Le mirage de la vaccination)
    - Finlande ,de 1969 à 1985 :106 cas de Tetanos, 67% de vaccinés
    dont 5 enfants et 4 sur 5 sont vaccinés
    PMID 8335151
    Demonstration du Dr Meric :http://www.alis-france.com/download...
    - Etudes demontrant l’efficacité du vaccin :O,aucune

     

    Répondre à ce message

  • #1870644
    Le 30 décembre 2017 à 22:43 par Personne
    Radiation d’un médecin qui avait menti sur les vaccins d’un enfant

    C’est de la propagande d’une évidence absolue, le nom du médecin ne sera jamais révélé, et ce médecin ne se manifestera jamais, car ce médecin est une invention montée de toutes pièces, tout cela est un tissu de mensonge pour faire peur aux parents et aux médecins.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents