Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mario Draghi, président de la BCE : l’euro est "irréversible"

Démocratie européiste

Les échéances politiques du printemps en Europe ne donnent pas encore de sueurs froides à Mario Draghi. Le président de la BCE croit à l’intégrité de la zone euro et a rappelé jeudi le côté « irréversible » de la monnaie unique, à l’issue de la réunion du Conseil des gouverneurs de la BCE.

 

Il a même insisté en soulignant que « l’euro est perçu comme un pré-requis au marché unique », une façon de souligner la capacité de la devise à dynamiser l’Union européenne. La seule question à se poser est « comment assurer la prospérité économique », de manière à rendre l’euro plus résistant aux chocs, sachant que le banquier central, se focalise, lui, sur l’inflation. Et, à ce sujet, la bataille progresse mais n’est pas encore gagnée.

Mario Draghi, la mine détendue, s’est livré à un exercice d’autosatisfaction en énumérant les bienfaits de la politique monétaire menée depuis trois ans pour soutenir la croissance, l’emploi et les prix.

[...]

La BCE a toutefois entamé un léger virage dans sa communication, histoire de donner des gages aux adeptes d’une politique monétaire moins expansive. [...] Illustration immédiate, la BCE n’a pas annoncé de nouvelle vague de prêts à long terme et à très bon marché octroyés aux banques, qui sont encouragées à les prêter à leur tour à l’économie.

Dans la période à venir, l’institution francfortoise craint en premier lieu les risques géopolitiques, ceux liés à des facteurs intérieurs devant rester contenus.

Lire l’article entier sur lesechos.fr

Changer de modèle économique avec Kontre Kulture :

 

Mario Draghi et la BCE, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je lui donne raison, car il n’est pas un "cerveau malade" comme nous. La fin de l’€uro entraine la 3GM, ce qui veut dire que l’€uro est irréversible. N’est pas vrai ?

    A bon entendeur salut !


  • #1681355

    Irréversible ça n’existe pas ! Cela voudrait que l’euro ne peut etre qu’ éternel ! L’euro est bien un dogme sacré, une religion.
    Ils sont plongés dans un déni de réalité extraordinaire, nous ferons nos courses en francs qu’ils nous diront encore que l’euro est irréversible !

     

  • Rien de nouveau sous le soleil, l’UE est une officine chargée de saper la souveraineté des nations européennes.


  • L’euro n’a pas était conçu pour les Européens mais pour les banques ,ça ce n’est pas un scoop mais une réalité .S’ils ne veulent s’en dégager c’est qu’il y a une raison ,car ils ne sont pas plus idiots ,ils savent très bien que l’euro est une monnaie surévaluée dans certains pays d’Europe ,et a était conçu a la base sur le Deutschemark, ce qui a entrainé des dettes colossales et donc une soumission par rapport aux banques ,la fameuse "dette" .Les pays n’exportent plus et importent d’avantage ,et les banquiers s’en mettent plein les poches .L’euro est une monnaie qui appauvrie les Européens sans qui s’en rendent compte parce qu’ont leur a fait croire que le taux de change par rapport à certains pays du monde est fort , les multinationales et lobby savent se servir de çà .Et c’est la l’erreur,une monnaie ne peut s"’adapter que par la richesse du pays et qui exporte sa technologie et son savoir faire .Si on abandonne pas cette monnaie ,l’Europe crèvera .

     

    • On peut se souvenir que lors de la campagne, les pourritiques, les journalopes, tous avaient pris pour argument, c’est ce qu’on a le plus entendu, que ça nous permettrait, à nous Euro-péens, d’aller en vacances plus facilement à l’étranger, sans conversion plus besoin de s’user les neurones dans des calculs compliqués lors de nos courses.
      Comme c’était beau cette idée, mieux que l’antique, j’en pleure encore.

      Les gauchiasses que je fréquentais encore alors reprenaient ce genre d’argument comme parole d’évangile. Ils pensaient vraiment que leurs élus se souciaient de leur petit confort estival lors de leur séjour dans de belles villas toscanes aux frais des parents.
      Quand j’osais dire que ce n’était pas à nous que l’on pensait en proposant ce "machin" comme aurait dit... je devenais instantanément le facho de service et leur argument massue était "ah, tu n’est pas pour les forces de progrès", véridique !
      Essayer de faire entendre que seule la haute finance en profiterait était blasphème.

      Voilà à quel point on peut décérébrer les bobos du Marais.

      J’ai pris le large aussitôt ...


  • La communication de ces grands (ir)responsables est toujours la même :
    - le réel n’est pas ce que vous constatez mais ce qu’on vous dit.
    - l’avenir est ce que nous avons prévu.
    Ceci étant, il est bien difficile d’anticiper les scénarios de sortie de crise tant ils nous ont mis dans une situation inextricable.


  • Autrement dit, nous mourrons guéri...

    Un banquier central qui parle d’irréversibilité, alors qu’il a un dressing complet de veste parfaitement réversible ! Quel humour.

    Allez Mario, encore un QE pour la route !


  • Il n’a pas vu le film "irréversible" lui


  • Continuez comme ça M. Draghi, vous avez raison. L’Empire Romain était éternel, les Khan mongols régnaient du Levant à l’extrême Orient, les privilèges de la noblesse et la monarchie étaient irrévocables, le libéralisme est l’horizon indépassable et l’euro est irréversible.

    Les constructions politiques s’écroulent, seuls les peuples restent, en ceci la situation est très préoccupante..


  • Pas comme leurs vestes !


  • Il piétine la laïcité avec son credo mamonesque en public qu il le fasse en privé à genoux avant de s endormir...


  • #1681810

    Tant de choses semblaient irréversibles, Mario...


  • J’avais Mario au téléphone qui s’inquiétait de savoir si sa princesse n’était pas tout bonnement la maîtresse du monstre du chateau, lorsque l’info tomba : Asselineau disposait de ses 500 signatures.
    Et là, j’ai senti comme un tressaillement chez notre plombier européen...


Commentaires suivants