Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marion Maréchal-Le Pen veut "former une nouvelle élite cultivée"

E&R le fait déjà depuis 11 ans

« Je suis et je resterai toujours un membre de la famille Le Pen mais en tout cas ce qui est sûr c’est que c’était un nom très politique et aujourd’hui je sors de la vie politique, je suis sortie de la vie politique et j’ai envie de mener à bien cette nouvelle carrière dans le privé même si elle reste à certains égards politique. Mais c’est “la” politique, pas “le” politique politicien. Lorsque l’on a l’ambition de former une nouvelle élite cultivée, apte au discernement, au service si vous voulez de la cité ça reste un projet intrinsèquement politique. »

Le 24 mai 2018, Marion Maréchal (Le Pen) était l’invitée de TLM (Télé Lyon Métropole) pour évoquer sa nouvelle fonction au sein de son école l’ISSEP.

 

 

Discours louable, mais cette école existe déjà : elle s’appelle Égalité & Réconciliation et a été fondée par Alain Soral en 2007. E&R est une université du savoir qui forme l’élite politique de demain. Pour cela, les militants et sympathisants se forment à la fois à la science politique (autre chose que les cours de Sciences Po) en venant s’abreuver chaque jour au site d’e-learning, pardon, de formation en ligne. De nombreuses universités américaines ont déjà pris le pli en fournissant des cours gratuits à distance, même si les examens eux sont payants.

Chez E&R, il n’y a pas de cours à proprement parler ni de sessions de contrôle, pas de partiels, d’examens ou de notes. Pas d’occupation des locaux non plus par des clandestins sorossiens ou des chenapans gauchistes soutenus par le pouvoir profond afin de détériorer l’enseignement supérieur en France. Chacun picore selon son appétit de connaissance. Le lecteur peut se spécialiser dans un domaine particulier en fonction de ses capacités et de sa curiosité. Après quelques années de musculation intellectuelle, il peut même fournir du contenu, c’est l’un des objectifs de la Rédaction.

 

JPEG - 75 ko
À la grande école E&R, le prof est sévère mais il dit des trucs intelligents (c’est le contraire à l’université française)

 

La formation de la grande (elle concerne plusieurs dizaines de milliers d’étudiants et plusieurs centaines de milliers de curieux de tous âges et de toutes conditions) école de pensée E&R n’est pas reconnue sur le marché, et pour cause : elle entre en concurrence frontale avec la production humaine d’une université dégradée et d’une grande école ultra formatée. Des formations qui mènent d’un côté à la déception gauchiste – une révolution impossible – et de l’autre au mensonge politique dominant : la réforme libérale est un euphémisme pour la destruction sociale.

Face à cet échec patent dans un pays qui pâtit de la nullité culturelle crasse de ses « élites » (Castaner, Angot, Haziza), qui sont en outre incapables de vision car elles sont sans racines – ce que souligne Marion Maréchal –, les analyses E&R, elles, prouvent leur valeur dans le temps (y a qu’à voir le texte de Soral sur le foulard paru en 2003 et qui annonçait le renversement d’alliance actuel) et leur popularité. Le temps est seul juge et pour l’instant, il nous donne globalement raison.

À l’université ou à la grande école E&R il n’y a pas de droits d’inscription mirobolants, pas de diplôme délivré à la sortie, juste le diplôme précieux d’une pensée propre, dans tous les sens du terme.

Marion Maréchal voit loin, voir sur E&R :

 

Le nationalisme français qui combine culture et action
est sur Kontre Kulture :

 

Soutenir Égalité & Réconciliation en faisant un don :

 






Alerter

112 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1973347

    Y’a pas à dire : elle est bonne !

     

    Répondre à ce message

  • Pour ceux qui croient que l’"élite", c’est ceux qui commandent :
    Eh bien non. Quand la France avait des élites, celles-ci donnaient de leur personne, de leur argent, de leur santé, de leur temps gratuit, et souvent leur vie, au peuple aimé et craint. C’est à cela qu’on les reconnaît.
    Les actuels tyrans font tout faire par les autres et ne donnent jamais rien. Soros n’héberge pas les migrants, il nous charge la besace avec la note et les nuisances via ses ONG. BHL ne prend pas son fusil pour se battre dans le Donbass, il n’envoie pas son fiston sur le front en Bosnie, en Lybie. Einstein prend comptant (content) les honneurs mais laisse Poincaré et d’autres inventer la relativité.
    Les appels à la "générosité" ne concernent jamais les ploutocrates, médiacrates, médiocrates et autres oligarques et holy garces, mais toujours les économies et le bien-être des "masses".
    Ces manipulateurs par proxies et profiteurs de plèbe ne sont donc pas des élites. Cessons de leur donner ce nom, nous qui avons eu tant d’élites : rois, créateurs, scientifiques, saints, artisans, soldats, paysans, chevaliers et autres grands coeurs et grands esprits.
    D’ailleurs Elite aujourd’hui, c’est le nom d’une agence de mannequins.

     

    Répondre à ce message

  • Bien sûr que tout ça est politique et bien sûr qu’à terme (2022 ou 2027 voire plus tard encore) Marion vise la plus haute marche du politique... A moins qu’entretemps ne surgisse quelque charismatique personnage capable d’organiser et d’incarner ce rassemblement patriotique souhaité ardemment par une... majorité (?) de la population de ce pays. Evidemment, on ne peut espérer du verdict des urnes une mise en place complète des orientations nécessaires à l’accomplissement de l’Egalité et la Réconciliation nationale mais... ce pourrait être le début de quelque chose... et toujours mieux que du Macron, Wauquiez, Hollande ou Merluchon...

     

    Répondre à ce message

    • @ kalki

      Je me permets d’utiliser votre commentaire pour dire que trop de gens confondent "faire de la politique" et "gouverner". C’est écrit où qu’il fallait être politicien pour savoir gouverner ? On ne pourra jamais mettre en place un nouveau gouvernement tant que l’on n’aura pas mis à terre l’actuel. Pour passer d’un monde pourri (l’actuel) à un monde éventuellement "meilleur" (le futur), on doit passer par un sas et dans ce sas, ça secoue ("révolution"). On ne sait même pas à quoi ressemblera le monde futur. S’il faut "former" les gens, ce n’est pas sur ce monde futur mais sur les actions à faire maintenant dans le sas :
      - Comment renverser le gouvernement actuel ?
      - Par quels moyens ?
      Le film Valkyrie a beau se dérouler à une autre époque, il est très bien pour comprendre les implications d’une telle démarche. Après c’est une question de volonté. Le changement sans prise de risque ça n’existe pas.

       
  • #1973527

    E et R est effectivement une très bonne formation. Mais attention à l’oral. Surtout si dès le début vous hurlez : "Les gens en ont plein le cul des arabes..."
    Sanction immédiate !

     

    Répondre à ce message

  • #1973615

    Ce qui a manquée a Marine Le Pen devant le roquet chetif et dévirilisé Macron, c est la virilité politique et donc d ela virilité tout court. Désolé de le dire , et c est la ou je rejoints A.S : c est une femme . Alors les femmes en politique , pour qu´elles puissent réussir, elles doivent compenser leur manque de virilité par de la cruauté. Elles doivent etre cruelles pour que ca marche. C est le cas de Tatcher, de Golda Maer ou de Madeleine Allbright. La Clinton c est autre chose : perversité , vice. C est pour cela que Marion je ne la sent pas, malgré toutes ses bonnes intentions patriotiques et ses facultés intellectuelles. Son deplacement aux USA ressemblait plus a une recherche de légitimité politque dans le bastion de l ennemi (atlanto-sioniste et liberal destructeur). Les 2 décénnies a venir son perduent pour une aternance politique patriotique et nationale. Il faut se rendre a l evidence. Marion ne s en rend peut etre pas compte, elle est deja en train d etre formatée comme Attali a formaté Macron. Reste a savoir pas qui exactement , mais on a tous une petite idée.

     

    Répondre à ce message

  • #1973790

    Perso, je veux bien cultiver cette hère et je suis prêt au jardinage avec MM. J’ai les outils qu’il faut pour bien biner, sarcler, labourer et ensemencer. Queue du bonheur

     

    Répondre à ce message

  • #1974137
    Le 27 mai à 11:58 par Alderic-dit-le-microbe
    Marion Maréchal-Le Pen veut "former une nouvelle élite cultivée"

    "elle entre en concurrence frontale avec la production humaine d’une université dégradée et d’une grande école ultra formatée. Des formations qui mènent d’un côté à la déception gauchiste – une révolution impossible – et de l’autre au mensonge politique dominant : la réforme libérale est un euphémisme pour la destruction sociale."

    "réforme libérale" c’est surtout le masque de la trahison nationale, arme de l’impérialisme économique, culturel, financier, humain, etc ...

    L’état des lieux de l’existant est un bon terreau pour cette initiative. Malheureusement, je crains son échec. La tête de gondole n’est pas motivante.
    Une cruche, ça sert à foutre de l’eau dedans, c’est tout.

    Et puis vu la tournure des événements , Serge A. a plus de chance de remplir une école d’auto-défense que Marion une école de cuistres. Je dis ça, je ne dis rien. Tout le monde le sait, sauf Marion peut-être. C’est normal, c’est une gonzesse. Elle a une vision du monde idéalisée, comme presque toutes les femmes.

     

    Répondre à ce message

    • Et vous quel est votre idéal ? Ce que fait Marion Maréchal est très bien, elle veut redonner de la consistance a une vraie droite , catholique, anti-étatiste et anti gauchiste. Il y a tout un pan de l électorat qui est orphelin d une vraie droite. Responsabilité individuelle et liberté individuelle, la charité juste pour les handicapés physique et mentaux.

       
    • Marion est tout sauf une cruche. Voilà qui décrédibilise votre commentaire.
      La tradition française du discours logique, synthétique et structuré n’est pas de la "cuistrerie".
      Cette tradition, presque disparue, doit être revivifiée. Marion fait ce qu’elle peut à ce niveau, sans prétention, et il faut reconnaître qu’elle maîtrise bien l’expression française (pas l’anglaise).
      Nous avons et avons eu des schiappa, des belkacem, des sarkollandes, des poétesses du bazar Bergé, des députés et présentateurs de médias d’un niveau si bas, si ridicules et si enflés, que nous en crevons de honte pour eux et pour la France, dés qu’ils ouvrent la bouche, nous les Français.
      Nous avons besoin de Français cultivés, sachant s’exprimer, honnêtes et patriotes. Pas besoin d’aller à l’école nécessairement, mais nos anciennes et véritables élites doivent beaucoup à l’école d’antan. MM a dit "culture générale" et argumentation. Elle n’a pas dit "science de l’entourloupe oratoire et comptable" ou "science de l’obséquiosité, de la soumission, de la sinuosité, de la malhonnêteté intellectuelle, de la désacralisation" qu’on apprend à l’ENA, à Sciences Po, à l’école de la République.
      Les enfants d’entrepreneurs aimant leur langue et leur pays n’ont qu’un choix désolant pour leurs écoles actuellement. Tout est mondialiste, tout est en franglais, partout des tyrans gauchiassants, collectivisants au service des riches.

       
  • #1974226

    Ben... Mélenchon a fait de même.
    Pourquoi ?
    Le système s’est aperçu que l’inconséquence (relayée ici sur e&r) des députés de micron laRem était franchement très ’dangereuse’ pour la crédibilité de leur mensonge institutionnalisé.
    Ce seront donc des écoles pour former des cadres à nous dresser avec les bons mots et les bons codes.

     

    Répondre à ce message

  • D’abord je m’excuse pour les comparaisons
    D’un coté nous avons Marine Le Pen qui dance sur du Goldman après sa défaite et de l’autre nous avons JEANNE D’ARC qui reste digne face à l’adversité.
    D’un coté nous avons Jean Ma qui parle de sa bistouquette dans son dernier livre et de l’autre nous avons ALAIN SORAL qui parle géopolitique dans son dernier livre.
    D’un coté nous avons Marion Mchal LePen qui dit qu’il y a un lobby musulman qui gouverne la France et de l’autre nous avons HASSAN NASRALLAH qui défend le Liban contre tout ingérence sioniste.

    Celui qui pense encore que les Le Pen & Co vont sortir la France de ce marasme se trompe et ferait bien mieux d’agir par lui-même.

     

    Répondre à ce message

  • #1974707

    Mlle Maréchal n’a pas fait mention d’un atelier dans son école : dommage. Les expériences de formation tendent à démontrer que sans travail manuel, on crée des êtres déconnectés de la production voire des illuminés dangereux qui croient faire en parlant. Le meilleur des mondes dans une nouvelle version : les béta-blabla-sans-bras. Comment comprendre si on utilise pas ses bras pour prendre et triturer ?
    Le certificat d’études c’était bien. Avant 1960 et l’arrivée des ordinateurs, la quasi totalité des métiers étaient manuels ou directement liés au manuel. Le bémol concerne la machine qui imposait déjà du manuel répétitif non stimulant et aliénant donc dénaturé.
    Le travail manuel est un des seuls remèdes au délire psychiatrique de toute puissance car la matière, dans son utilisation pratique immédiate, fixe des limites et des règles. Les écoles de puissance intellectuelle sans manuel ont accouché soit de psychopathes soit, pour ceux qui étaient gentils et doués d’extrapolation mentale, de fous. Avant einstein, les grands scientifiques étaient tous des manuels, l’université franc maçonne créée au début du XIXe siècle n’ayant pas encore trouvé la recette pour se dispenser du travail manuel nécessaire (expériences requises) pour les grandes découvertes ou la formation des élites. Et dans ces élites scientifiques, si on y regarde bien, il y avait des petites gens manuels et pragmatiques mais wikipedia préfèrent donner les honneurs aux francs poissons éloignés des métiers manuels...Comme si le message était : "pose ton cul sur une chaise, remue ton stylo ou appuie sur des touches et tu seras un homme, mon fils" : belle connerie, isn’t it ?
    Des gens qui ne savent pas utiliser un tournevis sont des handicapés, pas des élites. Qui ne peut pas faire le moins, ne peut pas faire le plus...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents