Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Retrouvez Marion Sigaut, sur E&R :

Retrouvez Marion Sigaut chez Kontre Kulture :

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2073173
    Le 30 octobre à 17:37 par Peter Töpfer
    Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

    Super ! Une vie à envier... L’autre jour, je parlais ici dans le forum des Francs de l’Est et Francs de l’Ouest comme peuples frères et soeurs. En voici donc une, une Franque de l’Ouest au nom de Sigwalt - cela sonne comme sorti d’un opéra de Wagner...

     

    Répondre à ce message

  • #2073315
    Le 30 octobre à 22:16 par Telecaster
    Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

    Un simple salut amical à Marion, pour le sujet qu’elle aborde ici et pour tout ce qu’elle fait en général. Je fais tourner ses vidéos sur mon FB.

     

    Répondre à ce message

  • #2073361
    Le 30 octobre à 23:49 par René F.
    Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

    Merci Mme Sigaut pour votre témoignage. J’ai fait aussi le choix de quitter le Grand Paris, pour un bourg de province, et je m’en félicite tous les jours. Mais, je n’ai pas le même talent que vous pour m’exprimer. Alors mes proches, surtout mon père, ont du mal à comprendre mon choix. Comme il leur arrive de venir sur ce site, j’espère qu’ils verront votre vidéo.

     

    Répondre à ce message

  • #2073362
    Le 30 octobre à 23:49 par hannibal
    Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

    je vous admire et vous respecte beaucoup madame Sigaut ,un plaisir de vous ecouter , c’est simple , vous me faites du bien et je vous en remercie .

     

    Répondre à ce message

  • #2073443
    Le 31 octobre à 07:23 par Lacédémone
    Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

    Merci pour votre témoignage et votre travail en général Mme Sigaut.
    Nous nous sommes rencontrés près d’Avignon l’été dernier lors de l’hommage rendu à Charles Maurras, ce fut un réel honneur de pouvoir échanger quelques minutes avec vous.
    Nous n’avons avec ma compagne pas encore possibilité de partir de la ville, mais nous conduisons notre vie pour que cela soit possible dès que possible, par la Grâce de Dieu. Je tiens à ce que vous sachiez que c’est notamment grâce aux travaux de personnes de votre trempe que nous avons pu nous extirper intellectuellement de cette société dégénérée, et que désormais nous avançons dans la bonne direction en remettant de l’ordre dans nos vies partout où il a cruellement manqué. Guidés par la Foi catholique que nous avons redécouverte, nous savons où nous allons, et cela passe évidemment par un ré-enracinement à la campagne dès que la chose sera matériellement possible.
    En attendant de pouvoir transmettre à nos enfants ce que nous n’aurons hélas pas reçu de nos parents mais de figures telles que vous par internet (drôle d’époque) en émigrant comme vous dans ce qui restera d’ici là de campagne dans notre pays à l’agonie, je vous souhaite plein de joies sensibles et spirituelles sur vos terres natales.

     

    Répondre à ce message

    • #2073475
      Le 31 octobre à 10:00 par Marion Sigaut
      Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

      Merci et encore merci de ce témoignage. Chaque jour que Dieu fait je reçois des signes que mon combat n’est pas vain et que je n’ai pas souffert ce que j’ai souffert en vain.
      Je vous souhaite le bonheur et la prospérité.

       
  • #2073474
    Le 31 octobre à 09:59 par Petite Pensée
    Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

    Enracinée dans la terre et le temps
    Arbre dont les feuilles se lisent.

    Au seuil d’une église
    Au marbre recueillie
    Dans le bain de jouvence
    D’une enfance endormie

    Elle nous parle de France

    De mœurs séculaires, de l’hiver rugueux
    D’un pays merveilleux chérissant les misères
    De celles voulues par Dieu acceptant le mystère
    Préférant aux Lumières le foyer des aïeux.

     

    Répondre à ce message

  • #2073556
    Le 31 octobre à 13:31 par Identité effacée
    Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

    Il faut aussi dire la dure réalité sociale des campagnes en l’an 2018. Voici un extrait d’un article :

    " les départements ayant connu le taux de suicide le plus élevé sont des départements ruraux de l’Ouest de la France : Côtes d’Armor, Sarthe, Manche, Creuse, Nièvre ou Morbihan. D’ailleurs la Bretagne est une région particulièrement touchée par ce fléau.

    Monde rural en déclin, vieillissement de la population, impact économique selon les régions ? Pas facile d’avancer une raison plus qu’une autre. Toujours est-il que dans la pensée collective, la qualité de vie en région parisienne ou dans les grandes agglomérations en générale est moins bonne qu’à la campagne alors que l’on observe tout à fait l’inverse sur cette carte de France du suicide !"

    Lire l’article en entier ici : http://www.chroniques-cartographiqu...

    Voila, si je vous fais part de ceci, c’est que la semaine passée , à une centaine de kilomètres de chez moi, une femme de 44 ans s’est pendue, laissant ses enfants derrière elle. Les journaux locaux en ont parlé. J’ecris ce message pour que nous ayons tous une pensée pour tous les campagnards qui trimemt et qui galerent . Et puis c’est pas tout, faut les entendre les gens quand ils parlent de cette pauvre femme. Ils sont mechants, ils disent qu’elle a bien mérite de mourir et j’en passe. C’est cela aussi la campagne

     

    Répondre à ce message

  • #2073742
    Le 31 octobre à 21:28 par Grindsel Tirédunevi
    Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

    Quand on vient de la campagne on ne réalise pas forcément la valeur que ça a, et on ne l’associe pas spécialement aux vacances. Je pense qu’il y a une partie de l’exode rural qui est lié à l’attrait naturel que la ville exerce sur la campagne, avec l’ébullition et les opportunités que ça représente. Ceci est relativisé ces dernières années avec l’avènement d’internet, disponible presque partout, et avec les menaces qui pèsent sur les villes.

    Il y a la fameuse loi sur la succession, clé de voute du code civil de Napoléon, ouvertement destinée à ruiner les français (à l’exception des 100 familles juives proche du pouvoir), qui dissout les propriétés, les familles, les traditions, et contribue puissamment à notre déracinement, notre individualisme, notre impuissance. Dans l’ancien régime une propriété se transmettait de père en fils (fils aîné généralement, ou le plus méritoire) sans division ni aucune intervention de l’Etat, ce qui contribuait à l’enracinement et aux maintient des traditions et de la cohésion familiale. Les fils et filles qui partaient de la maison recevaient une dot à leur mariage pour les aider à s’installer, et ils savaient que tous les efforts qu’ils feraient pour s’établir serviraient à leurs descendants. Chacun s’inscrivait dans une lignée. Les familles qui dominent le monde sont toujours dans cette logique.

     

    Répondre à ce message

  • #2073980
    Le 1er novembre à 11:21 par Maxime
    Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

    C’est très touchant, surtout à la fin quand vous dites "revivre et pas mourir ".

     

    Répondre à ce message

  • #2078138
    Le 9 novembre à 13:26 par demitrius
    Marion Sigaut – Pourquoi je vis à la campagne

    La vraie vie pour moi, c’est à la campagne, mais Il ne faut pas rejeter le confort qui a été apporté pour autant. Et je sais de quoi je parle car j’ai vécu aussi comme ça enfant. La réalité est que des campagnes aujourd’hui, vivent dans un dénuement total pour certains départements, délaissés par les pouvoirs publics, d’où certains villages qui se désertifient. Les propriétaires qui ont une maison à la campagne avec tout le confort, le modernisme et les finances pour y vivre, c’est plus facile pour eux. Et heureusement que tout le monde n’aime pas la campagne, il n’est pas question de les transformer en ville avec leur lot de destructions qui les accompagne. Quant aux animaux, il n’est pas utile de se transformer en éleveurs et leurs comportements désastreux qui vont avec. Vivre à la campagne, c’est prendre le temps de vivre, et d’apprécier la nature sans l’abimer.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents