Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Martin Weill, toutou du lobby, dans Tintin contre la complosphère

La chaîne TMC du groupe TF1 a proposé, le 26 janvier 2021, un documentaire – ou documenteur, au choix – sur la complosphère française, avec une petite escapade américaine. Aux commandes de cet objet médiatico-politique prévisible, le jeune Martin Weill, l’ex-globe-trotter issue de l’écurie masculine de Yann Barthès, aux dents de lait qui rayent le parquet. L’adolescent joufflu se met en scène, se regarde, s’apprécie, s’écoute, en dénonçant les « menaces pour la démocratie » que sont les ennemis de son camp, le Système.

La seule différence entre cette enquête pour enfants (le doc se termine sur un cours du gros parasite Huchon dans un collège) et celles qu’on subit depuis des années sur le service public audiovisuel (SPA), soumis aux mêmes règles établies par les forces occultes (franc-maçonnerie et sionisme), c’est la fraîcheur de l’adolescence, le reportage de proximité, la coolitude des postures et la disposition des intervenants : dans un univers high-tech, assis sur des fauteuils de marque, au milieu de la nuit, luit la faible lueur de la Démocratie et de l’Intelligence. E&R vous embarque dans un voyage divertissant qui nous en apprend plus sur les anticomplotistes que sur les complotistes. L’arroseur arrosé, en quelque sorte...

 

Pour plus de commodité, nous avons analysé cet OMBI (objet médiatique bien identifié) dans l’ordre d’apparition des propagandistes et des bêtises proférées. Car dans leur croyance d’être le Bien, le Vrai et le Veau, ces ânes ne se rendent pas compte qu’ils sont exactement l’inverse. En gros, ils dénoncent ce qu’ils sont, inconsciemment. Cela veut dire qu’on ne peut pas mentir toujours, les contradictions du discours finissent immanquablement par l’exploser.

La voix off est celle de Martin, qui, dans sa grande mansuétude, donne la parole à ses adversaires, tout en leur expliquant en permanence qu’ils se trompent. Pour cela, il s’appuie sur les expertises de ses invités, qui interviennent sur un fauteuil branché tout au long du périple de Tintin dans la complosphère.

Tour à tour, le Tintin du lobby rend visite aux Le Mercier, une famille tentée par les explications alternatives, prête à basculer dans le complotisme (selon Tintin). Puis il va chez Silvano Trotta, qui assume ses positions crânement, tout en enregistrant sa propre interview, au cas où Tintin serait tenté de faire un montage à charge, et enfin Tintin se retrouve chez le représentant français de QAnon. En fait, il est d’origine albanaise. Voilà pour les vilains, avec une gradation dans le complotisme du plus doux au plus dur. On remarque que pour une fois, Alain Soral et E&R sont absents du procès, ce qui nous place hors compétition, ou alors au-delà du complotisme.

Les interrogations de Tintin valent le déplacement.

2’45 – « Et c’est bien là tout l’enjeu aujourd’hui : à partir de quand le doute se transforme-t-il en complotisme ? »

3’29 – « Est-il encore possible de dialoguer sereinement avec les complotistes et si oui, comment ? »

3’52 – « Enfin, pourquoi le complotisme est-il dangereux pour nos démocraties ? »

Naturellement, c’est Tintin en personne qui répond à ses propres questions dans le reportage. Il ne faut pas attendre longtemps pour voir le premier expert à l’œuvre, et il s’agit évidemment de ce pauvre Rudy Reichstadt, que le lobby essaye, comme on le fait avec un rejeton sans qualités, de placer partout, et qui sans ce piston ne serait absolument rien.

La théorie de Reichstadt, c’est que les complotistes s’emparent de tout ce qu’ils peuvent pour « hystériser le débat ». De la part de celui qui hystérise tout débat en le sionisant au possible, c’est malvenu.

Sur les images d’une petite manifestation organisée par la famille Le Mercier contre la loi de sécurité globale, à laquelle se joint notre Tintin, la voix off (celle de « Dieu ») se fait grave.

8’19 – « Dans la manif, certains ont déjà basculé. »

Il faut comprendre que certains basculent dans la maladie mentale. Et Tintin jubile, car il a trouvé son complotiste délirant (il y en a toujours un dans une manif) qui avance, à propos du vaccin : « Ils vont s’arranger pour le rendre obligatoire ».

En fait, rien de délirant là-dedans, mais pour Tintin, c’est déjà trop (de complotisme). On voit que la barre est très basse et que pour être non complotiste, il faut être Rudy Reichstadt en personne, ce que pas grand-monde, à la vérité, ne rêve d’être. Il est d’ailleurs question de notoriété ensuite.

9’08 – « Depuis le début de l’épidémie, toutes sortes de théories comme celles-ci ont émergé, et des figures jusqu’ici inconnues sont apparues. »

Sous-entendu, non validées par le Système comme Reichstadt ou Weill. L’objet de ce documentaire de propagande apparaît clairement.

11’06 – Weill à la famille Le Mercier : « Vous avez pas peur que certains cherchent à manipuler vos doutes, cherchent à vous entraîner vers le complotisme ? »

Retour en plateau avec deux expertes, Sarah Troubé, maîtresse (!) de conférence en psychologie, puis Natacha Polony, qui fait le grand écart entre la résistance et la collaboration. La « résistance » pour vendre son hebdomadaire Marianne, la collaboration pour rester en place, du bon côté de la matraque.

11’47 – Polony : « Le complotisme, ce n’est pas de croire à des choses forcément délirantes, c’est de construire une forme de réflexion rationnelle à partir de bases fausses et avec un moteur obsessionnel, c’est-à-dire l’idée de la cause unique et cachée. »

Qui est ? Le lobby sioniste, mais elle ne peut pas le dire puisqu’elle y officie. Marianne est un journal de gauche sioniste, avec un zeste de nationalisme, mais pas trop. Disons qu’il s’agit d’un organe socialo-sioniste qui a compris, avec Jean-François Kahn, qu’il fallait mettre un peu de vin national dans son eau sioniste.

14’24 – Polony : « Il faut distinguer ce qui relève du débat démocratique, et ce qui relève du délire. »

Et ceux qui décident de cette distinction, ce sont toujours les mêmes, puisqu’ils détiennent la parole publique et qu’ils interdisent aux autres de s’exprimer.

Première victime ciblée, le site Reinfo Covid de Fouché, Henrion-Caude et Mucchielli. Sur des images de Fouché avec sa mèche folle, Martin donne sa définition du brillant bretteur au grand public.

15’12 – « Un anesthésiste réanimateur connu pour avoir minimisé la gravité de l’épidémie et nié l’existence d’une deuxième vague ».

On n’est pas loin de nier l’existence d’une autre vague ! Le négationnisme pointe son nez...

15’40 – Fouché : « J’ai des amis américains, ils me disent : quand tu comprends rien, “follow the money”, suis l’argent. »

On chauffe, là, Martin ! Weil parle de « conneries » à propos des médecins non alignés sur la politique sanitaire.

Retour dans la famille Le Mercier, population-cible qui doute et qui peut basculer dans le complotisme. C’est le travail des désinformateurs du Système que de récupérer les fuyards et boucher les trous de la prison. Martine est interrogée sur les personnalités de Reinfocovid, un site qu’elle consulte régulièrement pour s’informer.

16’30 – Martine Le Mercier : « La question, elle est pas de savoir si ils sont complotistes, la question c’est de savoir est-ce qu’ils ont le droit de s’exprimer. »

16’36 – Martin Weill : « Y a personne qui leur a dit “t’as pas le droit de t’exprimer”, la preuve, y a des sites internet, c’est des gens qu’on entend beaucoup , c’est des gens qui font beaucoup de contenus. »

Flagrant délit de mensonge : tous ces sites sont un jour ou l’autre bloqués, radiés, quand ils ne sont pas déréférencés en permanence ! Il est plus facile d’intoxiquer Martine que d’affronter un gladiateur d’en face…

On en vient au cœur du sujet, le succès d’Hold-up. Ce qui n‘est pas le cas du documentaire de Weill, soit dit en passant. Ce sont les gens qui font le succès des sites non alignés, pas la propagande venue d’en haut, c’est toute la différence.

Pour l’agent du CRIF Reichstadt (qui parle de « calque » et de « copie ») et l’universitaire Bristielle, Hold-up est un faux documentaire car il copie les vrais. Il va falloir des arguments plus solides pour convaincre les presque dix millions de Français qui l’ont vu, malgré les censures de toutes les grandes plateformes…

18’00 – Bristielle : « C’était un montage qui était extrêmement bien fait avec une production qui rappelait des documentaires officiels [sic] et on se rend compte aussi et ça c’est peut-être l’aspect des théories conspirationnistes à l’heure actuelle, c’est qu’elles ont de plus en plus la capacité de ressembler à quelque chose de vrai. »

Donc elles se rapprochent de la... vérité ! Quel aveu inconscient, entre ça et les documentaires « officiels »… Reichstadt, décidément hystérique quand on évoque le succès du documentaire, dénonce les intervenants de Hold-up se « vautrant dans la désinformation ».

Maître Brusa, l’avocat et fondateur du site Réaction 19 (35 000 membres à 10 euros de cotisation, on est loin du misérable et impopulaire Conspiracy Watch), rétorque à Tintin qu’« un film a le droit de provoquer ». Mais la raison, les arguments, l’intelligence même ne peuvent rien contre l’hystérie.

26’46 – Reichstadt : « Il y a un anti-élitisme, un anti-intellectualisme même, qui vient contester la parole savante, la parole d’autorité, en jouant sur l’idée que toutes les paroles se valent, d’abord, qu’il y a pas d’expertise… »

Ni de contre-expertise, apparemment. Il faudrait que « l’expertise » en matière politique soit l’apanage et le monopole des sionistes, car le fil rouge des experts mandatés par Tintin, c’est encore et toujours le socialo-sionisme, tout bêtement. Une idéologie dépassée, battue par le réel, mais qui a encore suffisamment d’agents et de leviers dans la société pour faire du mal, empêcher la vérité d’émerger.

Weill et sa bande regardent le Net forger de nouvelles stars, populaires, crédibles, brillantes, qui énervent d’autant les fabricants de fausses stars pour crédules. Weill, imposé par le Système, se retrouve devant Trotta, imposé par les internautes, qui parle ouvertement de la Lune, du 11/09 et du Covid autrement qu’au journal de 20 Heures.
Pour Rudy Reichstadt, dit R2 (le robot du CRIF), « Silvano Trotta, c’est le contraire d’un lanceur d’alerte » (29’11) et il est devenu populaire en « relayant des idées dangereuses au passage ». Dangereuses pour qui ? « C’est un complotiste ? », demande Tintin ? « Oui », répond capitaine CRIF. Pour le portrait de Trotta, le documentaire « officiel » s’appuie sur l’article du Monde qui est 100 % à charge. On imagine bien pourquoi.

La charge suivante est dirigée contre France Soir, le grand quotidien populaire des années 60 qui est devenu, après avoir sombré, un site 100 % anti-Système, un peu trop pour être honnête, d’ailleurs.

Weill y interviewe difficilement son nouvel investisseur Xavier Azalbert et son option « conspirationniste ». « Il y a là tromperie sur la marchandise », ose Polony à 33’51. C’est peut-être ce que pensent les anciens lecteurs de Marianne, dont les ventes chutent depuis dix ans, malgré l’argent du très nébuleux Kretinsky... Le choix du « pro-Système » n’est plus porteur aujourd’hui, et tous les titres qui se lancent dans la défense du Système se condamnent à terme.

Passons sur Léonard, le représentant plus ou moins officiel du mouvement QAnon en France et attaquons le problème de la liberté d’expression.

Martin lance à Martine que les complotistes ont le droit de s’exprimer, qu’ils disposent de plein de sites, mais on ne l’entend pas hurler quand les chaînes YouTube de Trotta et Léonard – les comptes et chaînes de Soral et d’E&R y sont passés avant tout le monde – ont été liquidées par ce qui n’est pas un pouvoir ni un complot, mais presque, puisque le mouvement de censure est mondial. On n’entend alors plus les démocrates qui estiment avoir gagné le combat idéologique grâce à l’arbitre, donc sans combattre. Mais les complotistes du lobby ont des arguments pour justifier la censure...

48’03 – Bristielle : « C’est là tout le problème de la modération, c’est-à-dire que d’un certain côté ça renforce les arguments conspirationnistes, ça renforce cette impression [sic] de censure dans ce qui dérange et forcément ça va renforcer la théorie de base conspirationniste, c’est qu’il existe bien un complot puisque ce qui dérange est supprimé. »

On note « l’impression de censure »... Mais alors, si ce qui dérange est supprimé, c’est supprimé par qui et pourquoi ? Par les « démocrates »… qui du coup ne le sont plus tellement. On se demande qui est du côté de la dictature, du totalitarisme... Martin valide la contradiction majeure.

48’19 – Martin en voix off : « Face à la prolifération en ligne des théories du complot et des fake news, les plateformes ont fini par riposter ».

Pourquoi ? On pourrait réécrire : « Face à la prolifération en ligne de la liberté d’expression et des explications différentes, les plateformes ont fini par censurer ». C’est déjà plus clair.

Nous voici à 51’40, avec Attali qui sort son atout maître : la théorie du bouc émissaire. Une théorie qui arrange la minorité au pouvoir, et qui exerce sa tyrannie en toute quiétude car si on l’inquiète ou lui résiste, on s’en prend forcément au bouc émissaire... Cette théorie permet de protéger moralement le pouvoir, un pouvoir antidémocratique puisque 1 % détient quasiment tous les pouvoirs sur et contre les 99 % restants.

Le gros morceau du documentaire arrive. On va enfin parler de pouvoir profond, mais sans le dire. Jacques Attali explique que c’est par « hasard » qu’il s’est retrouvé plus ou moins conseiller des quatre derniers présidents de la République. Écoutez sa défense, la défense du Isaac Abravanel d’aujourd’hui.

54’03 – Martin : « Votre parcours de conseiller auprès des présidents suscite beaucoup de fantasmes. est-ce que vous comprenez que les gens se posent la question “comment est-ce qu’on peut conseiller tel président, puis tel président, alors qu’ils ne sont pas du même bord politique ?” »

Attali : « C’est très simple : en fait je n’ai conseillé qu’un président. J’ai été, je suis de gauche, je suis socialiste, j’ai eu le privilège de rencontrer le président François Mitterrand très jeune, d’être auprès de lui entre 81 et 91, point. Ensuite je n’ai pas travaillé ni conseillé personne, monsieur, Sarkozy, qui se trouve être un ami personnel, pour qui je n’ai jamais voté mais qui est un ami personnel, m’a demandé de présider une commission bipartisane, le hasard de ma vie a fait qu’un de mes anciens collaborateurs à l’Élysée, que j’avais amené avec moi à l’Élysée, est devenu président de la République, François Hollande, donc je l’ai vu, mais je n’ai pas été son conseiller, je l’ai vu de temps en temps, et le hasard de la vie s’est doublé du fait qu’un autre de mes collaborateurs lui a succédé, que je lui avais présenté, dans cette pièce d’ailleurs, monsieur Macron, que je lui avais présenté dans cette pièce, donc c’est un hasard de la vie qui m’a amené en situation d’avoir conseillé un président de la République, et d’être ami des deux suivants. »

On entend alors un sonore tiré de Hold-up : « Il y avait Attali le prophète, on découvre Attali le comploteur. » L’Abravanel français s’entortille dans ses arguments. Mais étudie la possibilité d’attaquer le documentaire pour cette phrase. Si maintenant on se permet de renvoyer le complot dans la figure des comploteurs, où va le monde ?

55’43 – Attali : « Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Comploteur, complot de quoi ? Quel complot ? Pour comploter il faut qu’il y ait des comploteurs, donc on peut pas compléter tout seul dans son coin, moi quand j’écris mon livre… Donc il faudrait qu’on me dise avec qui j’ai comploté, pour faire quoi ? Pour prendre le pouvoir, pour détruire l’espèce humaine ? Ça fait partie de cette recherche de bouc émissaire qui est très ancienne, en plus je suis juif, donc ça participe des fantasmes collectifs, et c’est tellement bête que j’ai pas d’arguments. »

Quand Polony parle de démocratie, il faut comprendre le camp du Bien, celui des démocrates français, de ceux qui profitent du Système et qui sont une minorité, pas des autres.

1’01’48 – Polony : « Moi ce qui me frappe c’est de voir des citoyens qui sont en voie de déconnexion par rapport à la démocratie, qui s’en détachent, qui n’en attendent plus rien. »

C’est plutôt la démocratie qui les a rejetés, qui leur a menti, qui les a floués, qui au fond ne veut plus d’eux et cherche à les neutraliser politiquement, économiquement et socialement.

Des mots interdits sont prononcés après la séquence du CNT (Conseil national de transition) et du tractage qui menace les agents du Système de tribunal « militaro-populaire ». Éric-Régis Fiorile dénonce les familles « Rothschild » et « Rockefeller ». Il sera arrêté par le renseignement pour projet d’action violente (et port d’arme). Martin a retrouvé une des victimes des tracts et des recommandés du CNT, le Dr Yvon Le Flohic, qui défend la vaccination et la thèse officielle du Covid : « On ne peut pas continuer à exercer sereinement en étant soumis à ce genre de menaces. »

Et celles, constantes, du ministère de la Santé ? Et celles du Big Pharma ? Et celles du Conseil de l’Ordre ? D’autres médecins se révoltent justement contre ces contraintes hiérarchiques qui peuvent être aussi violentes.

En passant, R2 qui affirme tranquillement, du haut de sa chaire de grand infectiologue, que Montagnier a « trahi l’esprit de la science ». Auparavant, ce même R2 raillait le fait que tout le monde était devenu infectiologue en France…

Prévenu suivant !

Le juge Martin aborde le cas d’un enseignant pas assez aligné sur l’idéologie officielle de l’Éducation nationale, car elle en a une : le socialo-sionisme, avec tout ce que ça charrie comme imbécillités, contre-vérités et intoxications.

L’enseignant doute de la version officielle du 11/09, une élève s’est plainte, un autre élève a enregistré un cours sur 50 minutes. L’Histoire prouve qu’on peut être jeune et déjà contaminé par la maladie mentale de la délation, qu’on peut envoyer son prof ou ses parents en prison pour des mots qui dévient un peu trop de la ligne officielle.

01’20’01 – La voix off (sur une basse angoissante) : « Sa hiérarchie nous a confirmé qu’il avait bien été rappelé à l’ordre et nous assure que ce professeur n’évoque plus ces sujets en classe aujourd’hui. »

Justice est faite, le juge Martin dit le shérif socialo-sioniste est passé par là ! Il ne manque plus que la pendaison à Jérusalem... Polony, qui tente de défendre l’indéfendable, ose dire que l’école doit « mettre de côté les opinions et forger la rationalité ». Comme si la doxa dominante n’était pas une opinion assénée aux élèves ! La preuve, Thomas Huchon qui vient assommer les élèves d’une classe avec ses opinions ! Nous en arrivons aux conclusions.

1’23’33 – Sarah Troubé : « Il est très important de pouvoir toujours déconstruire les théories du complot, et de pouvoir mettre au jour les mécanismes qui les sous-tendent, parce que ce qui peut nous prémunir autant que possible des théories du complot, c’est d’avoir conscience de ces mécanismes qui sont à l’œuvre dans leur propagation des ressorts psychologiques, de tous les effets de manipulation de propagande qui peuvent se trouver derrière les théories du complot. »

On résume, car c’est très mal dit : les théories du complot c’est pas bien, parce que c’est mal. Fallait-il convoquer une universitaire pour dire ça ? Au fait, c’est qui derrière les théories du complot ? S’il y a complot contre la démocratie, on aimerait bien savoir qui tire les ficelles...

On terminera sur Polony, qui se dépasse dans l’anticomplotisme primaire. On peut dire qu’elle bascule du mauvais côté de la Raison, et de la mesure.

01’23’59 – Polony : « Il se trouve qu’en démocratie le crétin il a la même voix que nous, donc la question c’est comment on fait pour qu’il y ait moins de crétins ? Et plus de gens bien formés. D’où le fait que l’école est centrale dans ce système-là. »

Les « crétins » n’achèteront pas son canard, c’est certain. Mais les Weill, Reichstadt et autres Polony devraient être un peu plus chrétiens, au sens de tolérants, car si les complotistes sont des « crétins », alors ils ne sont pas responsables de leurs propos fallacieux et de leurs théories débiles. Au lieu de les condamner, il faut les pardonner, car ils ne savent pas ce qu’ils disent.

 

 

Bonus :
quand Martin Weill utilise des images du documentaire
Faits & Documents-ERTV-Kontre Kulture consacré à Jacques Attali
sans en citer l’origine !

 

À ne pas manquer, sur E&R :

Tintin Weill et R2, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • il avait pas ete accusé de harcelement par l’une de ces camarades de classe celui la ? un petit harceleur de femme donneur de lecon, un autre !

     

    • #2658512
      le 04/02/2021 par La Faux Fraîchement aFFûtée
      Martin Weill, toutou du lobby, dans Tintin contre la complosphère

      Notons simplement que la ’’ complosphère ’’ si elle décrit les gens essayant
      de jeter de la lumière là où on ne la veut pas, est uniquement présente et
      existante car l’opacité règne en roi et maitre, permettant toutes les torsions
      morales, dans l’anonymat le plus complet. Notre Tintin est évidemment
      trop attardé pour s’intéresser aux groupes derrières les vendeur et
      fabriquants d’armes ... Tellement surpris ...


  • Respect pour le travail, c’est un article qui pèse lourd...



    14’24 – Polony : « Il faut distinguer ce qui relève du débat démocratique, et ce qui relève du délire. »

    Et ceux qui décident de cette distinction, ce sont toujours les mêmes, puisqu’ils détiennent la parole publique et qu’ils interdisent aux autres de s’exprimer.




    Mais l’élément qui n’est pas pris ici en compte, c’est la réalité du délire. Et tant que la dissidence ne comprendra que c’est à elle de faire la distinction, elle continuera de subir la décision de l’adversaire. On ne peut pas en rester à une opposition détenteur de la parole/liberté d’expression... Ce constat ne mènera jamais à rien. L’adversaire revendique le logos et nous, nous tolérons le délire : nous renonçons à notre seule arme, le logos, que l’adversaire s’approprie indûment. Car Conspiracy Watch et Radio Quebec se valent, si l’on analyse leurs arguments. C’est à nous de les mettre dans le même sac, dans le même panier complotiste. Il n’y a aucune autre issue. Soit nous tolérons le délire et consentons à l’appellation « complotiste » partagée avec les teslistes et les reptilienistes, soit nous refusons toute proximité avec eux, et les rejetons et les égalisons à la fiction construite par l’adversaire... Conspiracy Watch est moins un site critique que la construction d’une fiction, c’est très clair par exemple sur la Syrie. Et le mensonge laisse les mêmes traces, à Conspiracy Watch comme à Radio Quebec, ce sont les mêmes sophismes, les mêmes associations hâtives, les mêmes perversions de la raison...

     

    • Et chapeau bas à Jacques Attali, filmé dans le petit coin de son immense hôtel particulier de Neuilly, pas rasé, les bras serrés et le col de sa veste grise relevé genre il a pas de quoi se chauffer... on aurait presque envie de lui filer un billet de cinq euros, à Schmuyle, pour s’acheter un sandwich...

      On voit aussi qu’il a dépensé de l’argent pour acheter des « oeuvres » d’Armand Fernandez dit Arman, des merdes d’avant-garde des années 70-80 destinées aux pigeons de la moyenne bourgeoisie. C’est plaisant de voir Attali en acquéreur final de pantalon à une jambe... Mais c’est vrai que Fernandez ne faisait rien d’autre que recycler les symboles de la civilisation européenne, réduits en pièces et régurgités pour la clientèle pompidolienne, un schéma bien décrit par Céline, et qui ne pouvait que plaire à tout clodo des steppes ou des sables désireux d’afficher sa réussite sociale.

      C’est vraiment superbe... Attali s’amuse à montrer une façade misérable et cet amusement implique la certitude d’un arrière-plan glorieux, seulement à l’arrière-plan, c’est le vrai toc, la quincaillerie ringarde des années 1980... le pantalon à une jambe qu’il s’est laissé fourguer et qu’il exhibe fièrement.



    • Mais l’élément qui n’est pas pris ici en compte, c’est la réalité du délire.



      Délire pour toi Clémence, comme pour d’autres, le délire c’est de porter un masque alors que tu n’es pas malade, ou de demander à ce qu’on t’appelle Chantal alors que tu t’appelles Robert. Chacun voit midi à sa porte, et personnellement je n’ai rien contre les illuminés de tous genres, tant qu’ils ne viennent pas me ponctionner de l’argent ou menacer de mort ma famille (en l’occurrence, à cet égard, jusqu’ici je n’ai pas tellement été dérangée par les reptiliens...)

      On n’est plus tellement dans le bon sens et la raison, là, on a dépassé tout ça. Une partie de l’humanité croit à des mensonges, et la seule chose qui permet de découvrir un mensonge, c’est la vérité. Les chiffres. Le souci c’est qu’on est tellement avancé dans la psychose et la connerie, que même les chiffres (officiels !) sous le nez, beaucoup n’ont plus la moindre jugeotte, et sont prêts à croire exactement le contraire de ce qu’ils constateraient simplement par eux-mêmes si on ne venait pas, en amont, leur souffler ce qu’il est juste ou interdit de penser.


    • Tu proposes quoi, exactement ? Des listes de gens fréquentables ? C’est pas la spécialité de l’ennemi justement ?

      Concentre-toi sur tes arguments et fous la paix aux autres. Si tu penses qu’on te laissera parler un jour parce que tu es une complotiste respectable alors c’est que tu n’as rien compris à l’utilité du mot complotiste pour les médias et les politiques.


    • @ Krommlhh



      Si tu penses qu’on te laissera parler un jour parce que tu es une complotiste respectable alors c’est que tu n’as rien compris à l’utilité du mot complotiste pour les médias et les politiques.




      Oui, absolument, et d’ailleurs le mot a été inventé par nos adversaires. Consentir à parler la langue définie par nos adversaires, c’est déjà capituler, c’est bien connu. Or nous n’avons ni télévisions, ni régiments, ni banques notre disposition, nous n’avons que le logos, la raison et la langue.

      Tu as bien compris qu’il n’y aura jamais de « complotiste respectable » car le mot complotiste a été créé pour nous discréditer. Et pour ce qui est du discrédit, il ne sort pas de nul part. Affirmer que tel politicien mondialiste est un reptilien, que Trump voit dans le futur grâce à la machine de Tesla, que les élites mondialistes nous empêchent de vivre jusqu’à 300 ans, c’est vraiment infamant. Infamant et bien sûr cela n’a rien de révolutionnaire, cela porte une charge politique égale à zéro.

      Il y a aussi une dimension essentielle de la politique qui est le terrain ou le territoire. L’ennemi occupe le terrain et fait en sorte que notre terrain soit occupé. Il nous nasse, nous contraint à un réduit, nous asphyxie. L’opposition au mondialisme est prise en tenaille avec en haut des débiles (Virginie Tellenne, Hassen Chalgoumi, Maxime Nicolle) et des homosexuels (Asselineau, Philippot, Dupont-Aignan) et en bas des complotistes. Débiles, homosexuels, complotistes... Le terrain est occupé.

      Pour ce qui est du territoire d’ER, difficile d’y placer des débiles et des homosexuels, mais par en bas, c’est en permanence que les complotistes y grappillent des parcelles de terrain.

      Les dirigeants de LMPT ont reconnu publiquement que LMPT avait été créée « pour ne pas laisser le terrain de la contestation à Civitas ». LMPT n’a pas été créée pour remporter une victoire politique mais pour empêcher Civitas de manoeuvrer et d’étendre son territoire. Elle n’avait pas d’autre but que d’occuper le terrain. Il en va de même avec le complotisme, c’est un territoire occupé par l’ennemi. On doit considérer que les mouvements dirigés par les débiles, par les homosexuels, et où sévit le complotisme, sont des territoires occupés, les territoires perdus de la dissidence, à reconquérir.


    • @Caro



      Délire pour toi Clémence, comme pour d’autres, le délire c’est de porter un masque alors que tu n’es pas malade, ou de demander à ce qu’on t’appelle Chantal alors que tu t’appelles Robert. Chacun voit midi à sa porte, et personnellement je n’ai rien contre les illuminés de tous genres, tant qu’ils ne viennent pas me ponctionner de l’argent ou menacer de mort ma famille (en l’occurrence, à cet égard, jusqu’ici je n’ai pas tellement été dérangée par les reptiliens...).




      Mais c’est peut-être que tu ne t’intéresses pas à la politique ? Parce qu’à la Commission de Bruxelles, au siège de LREM, au siège du CRIF, dans les cabinets ministériels, sur les bancs de Sciences-Po et de l’ENA, il n’y a de place pour aucun « illuminé ». Il y a des gens intelligents, des affairistes, des corrompus, tout ce qui est capable de gérer, avec un grand sens pratique, les masses humaines, mais pas d’ « illuminés ».

      Si ne pas mourir, un peu d’argent en poche et des voisins délirants... te conviennent, c’est très bien. Mais quelle différence avec la vie enfermée dans un hôpital psychiatrique ? Et rendue là, c’est complètement indifférent que l’établissement soit dirigé par un quelconque Dr Salomon... n’est-ce pas ?

      Je trouve étonnante cette insistance à vouloir que la dissidence héberge des illuminés. Personne qui soit engagé dans un combat politique n’en veut, mais la dissidence, elle et elle seule, devrait les accueillir, les laisser prospérer chez elle comme des parasites sur une pauvre bête. Reichstadt et les autres n’ont qu’à encaisser les dividendes, car le complotisme est comme un placement ou un investissement que le pouvoir possède dans la dissidence : ça lui rapporte... pourquoi cela devrait-il cesser ? C’est très bien, non ?



    • Je trouve étonnante cette insistance à vouloir que la dissidence héberge des illuminés.




      parce que tout simplement tout le monde a le droit de faire partie de la fête car comme on dit, qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. à t’écouter on devrait faire passer un test d’aptitude au non délire pour entrer en dissidence ? ben au contraire de toi, pour moi les plus grands illuminés et les seuls à être vraiment toxiques ils se trouvent justement de l’autre côté, ces gens que toi tu trouves intelligents et raisonnables parce qu’efficaces (les grands malades du genre Bill Gates, Attali ou Soros). le jour où on se retrouvera enfin dans la rue à nous battre pour notre survie, moi j’en n’aurai rien à foutre que mon voisin croie aux chemtrails ou que la terre est plate.


    • @paramesh (1)



      parce que tout simplement tout le monde a le droit de faire partie de la fête car comme on dit, qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.




      Qui est prêt à risquer la prison pour les chemtrails et la terre plate ? Personne. La « fête » dont tu parles n’est donc qu’un divertissement et c’est très irrespectueux, et même insultant, pour le travail des Soral, Ryssen, Viguier et autres, qui mettent tout leur talent, toute leur énergie à construire quelque chose qui soit solide et sérieux. « Tout le monde à le droit » mais de quoi ? de saloper le travail des autres ?



      pour moi les plus grands illuminés et les seuls à être vraiment toxiques ils se trouvent justement de l’autre côté, ces gens que toi tu trouves intelligents et raisonnables parce qu’efficaces




      On en arrive enfin au fond de l’affaire car les débiles qui croient aux chemtrails et à la terre plate, et qui sont incapables de la moindre efficacité pratique, doivent devenir encore plus débiles, et même identifier l’intelligence et la raison de ceux qui réussissent à s’emparer du pouvoir comme un mal. Et pendant ce temps, dans les écoles françaises, on propose aux meilleurs élèves d’entrer dès le collège dans des « classes européennes ».



      Quels sont les objectifs d’une classe européenne ? Il s’agit d’améliorer les performances scolaires de l’élève par un travail de qualité et exigeant et de faciliter la réussite professionnelle en permettant aux élèves de présenter un profil linguistique très solide certifié par des normes européennes, gage d’une meilleure insertion professionnelle dans l’Union Européenne, d’augmenter l’ouverture à l’espace européen

      La classe européenne est une classe sélective, les établissements ont mis en place des procédures d’admission, qui ont essentiellement pour objectif de tester les capacités et les motivations de l’élève. Outre la présentation d’un bon dossier, l’élève devra rédiger une lettre de motivation et, le plus souvent, passer un examen et/ou un entretien.




      Les jeunes les plus intelligents, les plus brillants, ne sont pas laissés en liberté dans la nature, dès le collège, ils sont aspirés par le système qui leur offre de déployer leurs talents au service du mondialisme.

      Et toi, tu te crois à une « fête »... tu crois que la crétinisation de la dissidence par les chemtrails et la terre plate n’a aucune importance...


    • @ paramesh (2)



      le jour où on se retrouvera enfin dans la rue à nous battre pour notre survie, moi j’en n’aurai rien à foutre que mon voisin croie aux chemtrails ou que la terre est plate.




      Les « chemtrails », la « terre plate », les « reptiliens », ces choses ne supportent pas de descendre dans la rue, elles ne participent pas à « l’éternel retour du concret », bien au contraire, elles le retardent. Le complotisme n’existe que sur le terrain de l’internet, de la télévision, de la presse, du cinéma, c’est-à-dire au sens large de l’information, où il exerce deux fonctions : discréditer la dissidence et noyer le complot réel dans une immense nébuleuse de complots fantasmés. C’est la complosphère qui permet à Attali de dire en toute sécurité : « ...j’ai comploté, pour faire quoi ? Pour prendre le pouvoir... », ce sont les chemtrails, la terre plate, les reptiliens et tout le reste. Il ne pourrait pas dire cela dans le silence, sans l’immense délire complotiste qui monte la garde autour de lui. Le complotisme n’est pas fait pour descendre dans le concret.



      à t’écouter on devrait faire passer un test d’aptitude au non délire pour entrer en dissidence




      Et pourquoi pas ? Il y a bien des dizaines de milliers de jeunes Français, les plus intelligents, qui passent chaque année des examens pour entrer dans les sections ou classes européennes de leurs écoles et faire carrière au service du mondialisme. Les plus intelligents au service du mondialisme dans le monde concret, et les idiots délirants se branlant dans la dissidence, c’est ainsi que tu vois les choses ?

      Mais les derniers grands combats politiques ont été menés par la CGT dans les années 1980 à la fermeture des aciéries. Les ouvriers qui faisaient le service d’ordre des manifs étaient des travailleurs, des pères de familles et des militants syndicaux, ils ont été les derniers combattants, ils savaient très bien ce qu’ils faisaient. Et ils ignoraient tout des chemtrails, terre plate et reptiliens diffusés pour décérébrer les masses. Un type qui aurait parlé de chemtrails ou de terre plate ce serait même fait interdire de local syndical. Il n’y a pas besoin de « test d’aptitude », c’est juste qu’un type cassant une vitrine sur le trajet du cortège de la CGT n’est pas identifié par le syndicat comme un camarade mais comme un policier en civil...

      Ce petit film documentaire montre précisément ce que font les complotistes à la dissidence : https://www.youtube.com/watch?v=qpi...


    • L’émergence de la vérité ne peut se faire que la confrontation de toutes les idées contradictoires, donc bienvenue aux pays des merveilles Clémence. En vérité, c’est le mensonge du pouvoir qui est complètement délirant (preuve en est si il en fallait une avec le délire-19), les gens dans leur inculture ne font que reproduire ce délire en cherchant à se défendre parce qu’ils ont compris qu’on les prenaient pour des cons. Donc ils trouvent des contre-feu délirants mais qui ne sont qu’une réponse au délire officiel du ministère de la vérité. Je préfère mille fois un mec qui pense que les hommes politiques sont des lézards, plutôt qu’un mec abruti qui va croire tout ce que lui dit sa téloche (d’ailleurs d’un point de vue allégorique le premier n’est pas si loin de la vérité). Le problème ce n’est pas de devenir respectable aux yeux des abrutis et des menteurs, il vaut mieux parler à ceux qui tombent des délires car eux au moins sont en interrogation critique et en soignant leur inculture ils peuvent devenir intelligents. Sans curiosité, point d’intelligence et l’homme qui a soif d’intelligence n’a peur d’aucune question, même délirante.

      Le mépris est la marque de fabrique des menteurs et des imbéciles. Devenir respectable selon les critères du maquereau c’est devenir une morue qui tapine. Regarde où ça a mené Lapierre...


  • Reichstadt : « Il y a un anti-élitisme, un anti-intellectualisme même, qui vient contester la parole savante, la parole d’autorité, en jouant sur l’idée que toutes les paroles se valent, d’abord, qu’il y a pas d’expertise… »
    Il est en tain de nous décrire Patrick liste noire face à Didier RAOULT ! C’est la plus belle inversion accusatoire de la décennie.

     

    • Nominé à la "Golden Chuzpah 2021".

      Quel esprit sale et infect que ce tas de suffisances... mais qui est finalement le même que Thomas "Fils-à-papa" Huchon et qui me rappelle illico la vermine rouennaise maçonnique sous-fabiusienne... C’est la même programmation : "trois-points et je vole mon prochain"...


  • Si cela continu, le bout du bout de tout nous mènera à ne plus pouvoir prononcer le mot "JE" avant même de commencer une phrase. L’humain devra s’effacer devant l’IA dirigeant une armée d’autistes.


  • #2658253

    On pourrait ajouter Marc Edouard Nabot à la liste des "Tintin du complotisme" : vexé de ne pouvoir surfer sur le terrorisme arabe (ben oui aucun Qatari ne lui a offert une villa au Moyen Orient car le mécénat d’art n’existe pas en Islam et il serait mal vu de le faire sur un personnage qui vend ses slips et photographie son chibre) cet ancien écrivain, juste bon à relater du fait divers de manière acide comme son livre sur DSK ou récemment son article sur l’affaire du "genre idéal" Daval, s’est mis à faire l’indic de police et dénoncer tous ceux qui le contredisaient sur les questions du 11 septembre, Al Nosra...en plus de cracher avec un mépris de classe évident sur les plus pauvres : les gilets jaunes ont fait les frais de ce fils du show biz qui n’a jamais mis les mains dans le cambouis et fait travailler sa grue comme serveuse pour se payer l’imprimerie, car pressé d’être ré-accepté par le système en se faisant plus Rudy Reishdat que ce dernier, le contact avec le réel l’a tellement dégouté (au contraire de son idole Céline qui lui aidait les plus pauvres, ne leur crachait pas à la figure en les traitant de porcs car ils se sentent manipulés par le pouvoir profond, les stratégies de domination, le business et ses conflits d’intérêts, les sociétés secrètes et leur influence...bref des sujets qui ont permis à John Le Carré, Balzac de se faire connaitre comme écrivain et de toucher le public) que son ambition maintenant est d’être fort avec les faibles et vouloir retourner comme le type "qui a tout compris au phénomène du complotisme" et avoir enfin sa reconnaissance dans ce médium ringard, dépassé par internet qu’est la Télévision. Triste fin que celui qui a eu toutes les bonnes intuitions dans les années 80/90 (la tyrannie de la Licra, des topiques catholiques sur notre époque très "Apocalypse", des éloges de Dieudonné...) pour se renier en se convertissant au parpaillotism....pardon au protestantisme, et dont les écrits sont maintenant sur la ligne politique de Bruno Roger-Petit ou Gerard Miller. C’est oublier que la littérature ce n’est pas se venger mesquinement des gens qui ont le dessus intellectuel sur ce boomer sans colonne vertébrale, mais de se mettre à la place de chaque personnage, chaque humain et de sa perception sans juger ni de tomber dans la facilité de la condescendance. Mais pour ça, la seule histoire que sait raconter MEN et le seul récit captivant qu’il n’aura jamais écrit c’est comment il a échoué dans toutes ses stratégies...


  • J’ai regardé leur documentaire , ce qui m’a frappé ce n’est pas la faiblesse de leurs arguments , mais bien l’abscence d’argument . C’est comme si ils ne s’adressaient qu’a des enfants un peu idiots et a des vieillards lobotomisés , infantilisation et senilisation c’est bien la marque de la TV On ne saurait faire plus creux . Mais c’est leur incapacité à affronter loyalement les contradicteurs par peur de se prendre leur vieille soupe cuite et recuite dans la face , qui est en soi le révélateur de leur faiblesse et de leur prostitution . Ils veulent en être et pour ça ils offrent leur cul et leur âme .

     

    • Entièrement d’accord avec vous. C’est faible. C’est paresseux. On voit juste de pseudo experts (le pignoufe "agrégé de sciences sociales" est particulièrement savoureux) qui enfilent les poncifs et les truismes comme des perles. "Le complotisme c’est mal parce que c’est méchant". Il est clair que l’intelligence et le sérieux ne sont pas de leur côté. En même temps c’est logique, celui qui est du côté du pouvoir, confiant dans la position qu’il occupe, ne se sent pas obligé de faire des efforts (voyez comment Attali se défend avec mollesse), alors que celui qui lutte contre lui doit sans cesse consolider son propos, peaufiner son raisonnement, fourbir ses arguments avec des faits et des chiffres. L’anti-complotisme est devenu le nouveau nom de la paresse intellectuelle la plus crasse. Et ça commence à se voir.


    • c’est vrai qu’ils ont fait parler 2 personnes auto proclamées expertes en complotisme, plus 2 pseudo experts en sciences sociales, que je découvre pour la 1ere fois dans les médias et tous les 4 se permettent de dire, que le professeur prix nobel de médecine qui témoigne dans le documentaire hold up n’est plus qu’un vieux sénile contreversé par ses pairs .



    • ce qui m’a frappé ce n’est pas la faiblesse de leurs arguments , mais bien l’abscence d’argument . C’est comme si ils ne s’adressaient qu’a des enfants un peu idiots et a des vieillards lobotomisés , infantilisation et senilisation c’est bien la marque de la TV




      Ouais, on dirait que c’est bien ça le but. Dire aux gens quoi penser et surtout ne pas présenter d’arguments. Présenter des arguments, c’est bien trop dangereux. Ça ferait réaliser aux gens que ça existe des arguments ... tout d’un coup que les gens se mettent à penser par eux-mêmes ...


  • #2658274

    Je n’ai pas lu l’article parce que tout le monde connaît la chanson, le complotisme n’est pas un danger pour la démocratie, c’est un danger pour la dictature, depuis que je suis née, ils évitent les débats, font des lois contre le débat et persecute pour les idées. Il ne reste plus qu’une solution pour justement éviter tout débat, c’est " les cerveaux malades " .vous avez un agenda et vous le savez parfaitement, sinon expliquez moi par exemple pourquoi zemmour est le politique numéro un pour la masse ? Et qu’il rabâche et rabâche toujours la même chose depuis 20 ans, soral évolue, grandi, l’information d’E.R est un nid de pensées et de sujets, zemmour suit un plan ,ou alors c’est forest gump ? Si même un taddei n’invite pas soral, c’est parce que RT est à 800 milles abonnés et qu’il reçoit des ordres, regardez juste avec 3 docteurs un tout petit peu dissidents, comment votre soit disant démocratie médiatique se retrouve dans la merde !?
    Vos mensonges et vos manipulations sont tellement historiques , qu’il vous est aujourd’hui complètement impossible de débattre avec un dissident réel . Il y a tellement de mensonges et de manipulations depuis cent ans qu’un livre devrait faire des milliers de pages, j’en donne un ou même les antis complotiste ne peuvent argumenter, les guerres du golfe ! Sur des mensonges et des manipulations, celles-ci ont bien changé à jamais les relations du monde à l’islam et aux arabes, oui ou non ? C’est quoi votre réponse exactement ? Oui ,c’était une erreur ! Vous êtes un microcosme complètement corrompus, chacun défend seulement ses intérêts, qu’il soit financier, de sa position a la lumière, a sa carrière, a son pouvoir, vous êtes devenus ce que les croyants appellent le mal, des véritables agents conscients ou inconscients pour certains, d’une dictature malfaisante pour les peuples, avez-vous vu un complotiste malfaisant ? C’est une guerre sainte, une guerre sainte des vrais gens.


  • #2658294

    " 14’24 – Polony : « Il faut distinguer ce qui relève du débat démocratique, et ce qui relève du délire. "

    Pour moi , le " délire " ( total ) c’est de me raconter que le 11 septembre 2001 à New-York aurait été organisé par un barbu avec des graves problèmes de reins , qui se cachait dans une grotte en Afghanistan , avec un portable et 2-3 chèvres !!!

     

    • Débat démocratique etc... Polony répète ce que ressasse Jean-François Kahn. Un de leurs dada, qui a fourni matière à de nombreux papiers ? Les gens qui, en France, cherchent bêtement ou cyniquement à contredire le "camp d’en face" , par esprit partisan. L’anti-jeu démocratique.
      Mais pester régulièrement contre ce phénomène revient à admettre que le jeu démocratique est sans arrêt faussé, et qu’il l’est souvent par des gens qui sont parfois des idiots, parfois des salauds.
      A côté des gens rationnels et des "crétins" qui délirent, Polony oublie ici les salopards.


  • "Hé Natacha, est-ce que l’on peut être crétin et par exemple être un virtuose au piano, c’est possible d’après vous ? Et si on est pas complotiste, on est pas crétin c’est ça ? Mais sinon au juste c’est quoi c’est une maladie le complotisme ? Il existe des groupes de paroles pour s’en sortir, en guérir ?"

    Leurs arguments ne devraient-ils pas s’attacher à démonter une théorie sur l’instant ? Et puis la notion de complotisme ne se substituerait-elle pas simplement à la notion de "réinterprétatisme" (J’invente pour ne pas employer un autre terme). Bon je balance des cailloux dans l’océan, cela ne fera pas augmenter le niveau de la mer mais bon, faut bien s’interroger soi-même, pour l’hygiène intellectuelle.

    Instant de lâchage pour terminer : oh et puis non ces gens et leurs suffisances me gavent !!! Je les laisse avec leurs mépris.


  • Alors là, ça va faire quelques millions de citoyens qui vont atterrir dans la poubelle étiquetée "complotistes".
    J’y peux rien, je me pose des questions, c’est plus fort que moi.
    Par exemple, on la range où la scientologie dans tout ça ?
    Oui, je sais : aucun rapport avec la choucroute.
    Et pourtant, si on se donne la peine d’y réfléchir un peu.
    Tom Cruise reçu par macron à l’élysée, entretien privé d’une heure en tête-à-tête.
    Non, rien...

     

  • #2658327
    le 03/02/2021 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Martin Weill, toutou du lobby, dans Tintin contre la complosphère

    lol, ce n’est pas le "complotisme",

    c’est simplement le bon sens :
    lorsque je vois ta gueule,
    je vois un faux-cul
    un hypocrite, un vendu,

    c’est simplement le bon sens,
    voilà


  • Le fameux HASARD ! ça sonne comme une blague juive ! ahahah
    Vous savez ce qu’on dit sur le hasard ! Une fois, c’est le hasard, deux fois une coïncidence, trois fois, c’est une "attaque" selon la règle de Moscou...
    En, plus Monsieur, ne comprend pas et n’a pas d’explication, parce que c’est tellement idiot... le coup du je ne savais pas ! T’chuzpah stratosphérique... Sombre personnage...

     

  • https://twitter.com/MohamedTahiri_/...
    Comme dit le président on ne sera jamais déconfiner.


  • La gueule qu’il a le Rudy, c’est horrible à voir.

     

    • Il me fait penser à tous ces jeunes mecs de 25-30 ans qui se laissent pousser la barbe pour se donner des faux airs viriles ... Ils ont tout compris les gars ...
      Avec leur gueule d’ado donneurs de leçon insupportables.
      Une petite tranche d’ananas rudy ?


    • Une gueule composite, je trouve. Un assemblage de trucs qui ne fonctionne pas : la pauvre barbe, les lunettes (pas sûr qu’il en ait besoin), la grosse touffe de cheveux décoiffés un peu crades.........Prochain carnaval, se déguiser en Rudy Reichstadt.Trouver un blazer bleu marine.
      Risque de s’attirer quelques coups (de pied aux fesses ou de massue en mousse, pour rigoler bien sûr)


  • Moi je voudrais lire "Tintin contre la mafia khazare". Qui veut bien écrire le scénario et qui veut bien l’éditer ?


  • il y en a même qui ont gobé que le virus de la covid 19 a été transmis par un pangolin . Si çà , ce n’est pas un superbe complot des defenseurs des animaux exotiques, ....MDR

    On aurait aimé que Martin et Rudy nous dénonce ce complot en disant que si le pangolin avait transmis la covid 19, il y aurait eu des dizaines de clusters, partout où l’on croise cette charmante petite bête


  • Le problème de ces gens est qu’ils nous prennent pour des abrutis, leur mépris de bobo de province habitant maintenant à Paris ne m’étonne pas.

     

    • #2659215

      "Le problème de ces gens est qu’ils nous prennent pour des abrutis" Non je ne crois pas, ils sont plutôt enragés, haineux car ils savent que leur monde est mourant, que leur pleurniche n’intéresse plus qu’eux. Faut voir Attali, le transhumaniste tout fripé avec sa tête de dépressif, c’est clair qu’il est en colère et aigri. Il sait qu’il va mourir, comme tout le monde, dans un monde qu’il n’aime plus, sans rien laisser de bien, il sera vite oublié par tout les français, enfin les bobos qui le connaissent. Moi, ça me fais plaisir de voir tous ces citoyens du peuple élu dans un tel état, cela prouve qu’ils ne maîtrisent pas autant les choses que ça...


  • Jacques Attali dit deux ou trois fois « un de mes collaborateurs », c’est-à-dire « un des mes subalternes » ou « un des mes employés ». On ne dit pas « un de mes collaborateurs » pour parler de son chef (mon chef, mon supérieur), ni d’un égal (mon collègue), seulement pour parler d’un subalterne. On parle de « mon assistante » en son absence, et pour lui faire plaisir, en sa présence, on dit « ma collaboratrice »... Est-ce que j’exagère ou le bougre parle des présidents de la république comme de ses subalternes ?


  • Moi, je dis qu’il existe une société secrète avec des ramifications dans le monde entier, qui complote pour répandre la rumeur qu‘il existe un complot universel.” Quand on constate le résultat des courses de l’installation de la Dictature Mondiale, moi je dis que cette vérité n’est pas un complot. En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi.

     

  • Cher Martin Weill, on attend avec impatience un bon reportage sur le lien entre les affaires Weinstein, Epstien, Duhamel.....l’amour de la jeunesse.....


  • C’est bien d entendre Attali se justifier un peu.
    Attali ne s’abaisse que rarement à ce genre d’exercice, et sort moins promptement que d’autres congénères sa carte jocker.
    S’il le fait, c’est que les choses bougent enfin dans le sens d’une meilleure compréhension de ce qu’est le vrai pouvoir, qu’on s’éloigne de "Macron démission, Macron destitution"...
    Une petite satisfaction. Et quand sortira le docu de Faits et Documents !..


  • Martin Weill ? dire : encore un juif. c’est complotiste ?


  • Il y a un truc que j’ai remarqué chez les gens qui ont un haut niveau d’étude dans le domaine scientifique : ils font confiance au système. Wikipédia ? Le système le plus pur de rédaction d’encyclopédie. La recherche scientifique ? Historique ? La validation par les pairs permet de valider toutes les erreurs !

    Au final, Wikipédia est contrôlé par une bande de petits connards qui te sortent des extraits de règlements comme on balance une carte +4 au Uno lorsque tu es sur le point de gagner. Tu leur parles du scandale du Lancet, ils haussent les épaules. Boarf, ça peut arriver... Ok mais qui a financé cette étude pourrie ? Et pourquoi ? Et les coupables ? Pourquoi personne ne cherche à les identifier ?

    C’est triste.


  • Ce mec est la définition parfaite, voire meme
    la caricature d’un « sous-homme ».
    Un enfant du soja comme disent certains.


  • Martin pourrais-tu, s’il te plait, montrer l’exemple et te faire vacciner en public par martine Wonner, christian Peronne, didier Raoult, jean-bernard Fourtillan, louis Fouché, laurent Toubiana, eric Chabriere, alexandra Henrion-Caude..etc etc.
    Quelqu’un de confiance, qui certifiera avoir bien injecté le "vaccin" (2 picouzes, hein) et non pas une solution quelconque.
    Merci à toi


  • Jacques Attali = diviseur mondialiste

    (Il a contribué à neutraliser les Français en équivalent d’êtres aphones et tétraplégiques, le choix des minorités c’est lui).

    L’étape en cours = nous amputer de notre sens critique.

    (accusation tout azimut de complotismes, d’antisémitisme, ostracisation des adversaires, jouer sur la peur, jouer sur la culpabilité, jouer sur le chantage).

    Caractéristique des mondialites = ils refusent le débat avec leurs adversaires.

    (c’est pour eux une régle d’or essentielle au maintien de leurs pouvoirs et à n’importe quel prix).

    On l’observe et on l’entend, Jacques Attali répond = sans répondre à des attaques en jouant les imbéciles.

    (risible pour ceux qui le connaisse bien, il défend un cortége discret de traitres à la nation qui ont suivies ses "conseils" ou plutôt le dogme politique à la lettre.)

    Rudy Reichstadt ne fait pas le poid = aucun arguments, inertie du personnage insipide.

    (sa présence est juste une marque pour rappeler que le reportage est sous contrôle. On devrait former ce type à faire du pain plutôt que de nous le voler.)

    Martin Weill = catholique ?
    (aurait-il toujours du travail ?)

    Il faut continuer de dénoncer leurs méthodes !


  • Cette théorie de la "theorie du complot" a du plomb dans l ’aile. Je tombe fréquemment sur des émissions où , même des pions du systéme comme Y.Rioufol , Akhenaton,etc.. ruent dans les brancards et demandent que cette expression soit interdite car elle empêche tout débat, toute réflexion.
    De plus, le fait qu ’elle soit représentée par des rejetons ou descendants de politiciens qui ont façonné le systéme politique qui les engraisse (Huchon , Mendes-France) donne une sale impression de caste qui défend ses priviléges . Comme la noblesse avant la Révolution...


  • L’esprit général qui se dégage de ce document uniquement à charge contre les pseudo-complotistes est le contre-feu !
    À partir du moment où David Rockfeller avoue qu’il est comploteur, quelle est la valeur d’une déclaration contraire d’un pseudo-clinicien en complotiste comme le méprisant R2 ou la corrompue Poligny ?
    À aucun moment, tous ces génies, n’apportent une solution qui permettrait d’arrêter ce qu’ils considèrent comme une sociopathie !
    Mort aux cons !


  • Une chose que ce petit gauchiste qui possède certainement un drapeau de Ché Guevara dans sa chambre, ne sait pas : le "complotisme" est le terreau des révolutionnaires.

     

  • « On remarque que pour une fois, Alain Soral et E&R sont absents du procès, ce qui nous place hors compétition, ou alors au-delà du complotisme. »
    Je crois qu’on touche au fond du problème. C’est à dire que l’accusation de complotisme est comme un carton jaune brandi en permanence par Rudy Reichstadt et le triste sire pour expliquer aux gens qu’ils ne sont pas encore antisémites, mais qu’ils pourraient le devenir et que s’ils font un pas de plus dans la même direction, ce sera carton rouge !
    Sinon, ce qui frappe quand on lit la retranscription de l’émission que au fil des minutes, le ton du reportage se fait de plus en plus tyrannique. C’est à dire que si on veut rééduquer la population, il va falloir renoncer au libre débat et à la parole libre parce que évidemment, ce sont des "crétins" complotistes qu’il va falloir baîllonner. Après, je veux bien qu’on ne soit pas une dictature, mais quand on est capable de dire ce genre de choses ! En gros ils disent qu’ils sont contre la censure mais qu’étant donné les circonstances, en fait si, c’est bien de censurer ! Mention spéciale à la Polony qui je le sens a beaucoup de choses à se faire pardonner !

    « 26’46 – Reichstadt : « Il y a un anti-élitisme, un anti-intellectualisme même, qui vient contester la parole savante, la parole d’autorité, en jouant sur l’idée que toutes les paroles se valent, d’abord, qu’il y a pas d’expertise… » »
    Une fois de plus c’est une belle inversion accusatoire car Raoult ne dit pas autre chose en vérité. C’est vrai, je pense qu’en l’occurrence, les populistes présumés sont d’accord avec ça ! Pour eux le professeur Raoult qui est un des meilleurs spécialistes mondiaux en épidémiologie, et qui travaille d’arrache-pied pour soigner les malades ; il est donc nettement plus méritant que tous ces médecins de plateaux télé comme Karine Laconne, Martin Vachier, Gilbert Deray Du Cul et autres Fernand Nathan qui eux n’ont soignés personne !
    Bref ce reportage était aussi nul qu’un reportage de Vincent Lapierre !


  • Au risque de me faire l’avocat du diable, je pense que ce genre d’émissions et ces "spécialistes" sont des opportunités pour nous.
    Ils permettent de nous montrer nos faiblesses et de nous améliorer (s’assurer de la véracité des faits que nous évoquons pour argumenter, rechercher les études scientifiques les plus acceptables possibles etc...).

    Et le fait de voir que ces anticomplotistes interrogent des complotistes non-professionnels est plutôt un aveu de faiblesse de leur part également.
    A quand un débat loyal (nombre de débatteurs, temps de paroles, neutralité de l’animateur) et médiatisé sur une thématique précise avec des professionnels dit complotistes (Pierre Hillard, Thierry Meyssan, Dr Lorgeril, Vincent Reynouard etc...) ?


  • C’est une véritable pub pour les sites de ré-information.. et pour la MAJ de Hold up qui sort le 15 février.


  • As t on déjà entendu dire récement d’un homme politique, "je suis catholique", "je suis chrétiens", ou encore "je suis musulman" ?
    Merci



  • 55’43 – Attali : « Comploteur, complot de quoi ? Quel complot ? Pour comploter il faut qu’il y ait des comploteurs, donc on peut pas compléter tout seul dans son coin, moi quand j’écris mon livre… Donc il faudrait qu’on me dise avec qui j’ai comploté, pour faire quoi ? Pour prendre le pouvoir, pour détruire l’espèce humaine ? [...] ça participe des fantasmes collectifs, et c’est tellement bête que j’ai pas d’arguments. »




    « Comploter pour prendre le pouvoir » est une constante de l’Histoire et de la vie politique.

    Mais Attali est grandement aidé par la complosphère, cette énorme fermentation de délire mélangeant tout et n’importe quoi, dans laquelle il est à l’abri et bien au chaud. Attali est placé au centre de la complosphère, c’est elle qui lui permet d’oser dire publiquement : « comploter pour faire quoi ? Pour prendre le pouvoir »... C’est elle qui monte la garde autour de lui et le protège, comme une bulle de confort et de sécurité. Sans la complosphère, Attali ne pourrait pas dire « pour faire quoi ? Pour prendre le pouvoir », ni dire « c’est tellement bête que j’ai pas d’arguments »... Parce que si la proposition « comploter pour prendre le pouvoir » est parfaitement intelligible en soi, elle devient inconcevable quand elle est noyée dans un océan de bêtise. Attali n’a pas besoin « d’arguments », car la complosphère est là, immense et protectrice, pleine de reptiliens, d’Atlantes, de géants, de mediums-voyants, de Templiers, d’extra-terrestres qui font une grande ronde autour de lui. Et quand elle se fatigue et ralentit, Reichstadt entre en scène pour la réanimer, pour lui redonner de l’élan ; il fait claquer son fouet et la ronde repart de plus belle...


  • Très bon article, analyse fine, bravo !
    Je ne comprends pas tous ces gens qui traquent le "complotisme", "le conspirationnisme" !
    S’ils étaient si persuadés de la véracité des propos de leur "camp du Bien", eh bien ils feraient des petites "bulles" télévisuelles ou radiophoniques, d’un air très distingué, très ironique, de quelques minutes où ils se gausseraient des soient disant "complotistes", mais subtilement, avec une sorte de panache...

    Mais non, il faut qu’ils en rajoutent, qu’ils convoquent des "sachants" ( genre la "maîtresse de conférence".....c’est qui ce conférence ?...drôle de nom quand même LOL ), pour les rassurer, les conforter dans leurs positions, pour essayer de convaincre la masse....

    Vraiment Mesdames et Messieurs les officiers de persécution de la "crimepensée", vous me semblez bien peu sûrs de vous....

    Et ça me semble bien logique, car je vous soupçonne de ne pas croire vous même en ce que vous avancez.....vous allez juste "à la gamelle" (guillemets, car je cite AS), vous êtes des perroquets stipendiés, incapables de penser par vous mêmes, vous servez la pensée de vos maîtres....
    Bref, tous ces larbins sont pitoyables, vous êtes pourtant souvent issus "d’un peuple sûr de lui et dominateur" ( là je cite aussi ), eh bien pour des soient-disant membres d’une communauté si "élue", vous n’êtes que de petits valets à la solde !

    Quand on est sûrs de soi Mesdames et Messieurs, on a pas besoin de parler de bavasser, de faire des "documenteurs" à la chaîne, pour persuader gogoy qu’il doit penser bien comme il faut !
    Quand on est sûr de soi, on prend tout ça à la légère, avec brio avec quelques citations littéraires, et on laisse le "non-chômeur" ( décidément, qu’est-ce que je cite...) passer à autre chose !
    Ah je crois bien qu’en fin de compte, toute cette mascarade sent quand même bien la fin de ce pauvre système de clowns qui n’est déjà plus qu’en soins palliatifs !
    Et en général eh bien vous savez qu’après les soins palliatifs, l’étape suivante ce sont les quatre planches et le cimetière, où il y a tellement de gens comme vous qui se croyaient tellement indispensables........


  • On remarquera que tous les anti-complotistes de Martin Weill à Rudy Reichstadt en passant par Natacha Polony, Tristan Mendes et autre Thomas Huchon ou Sarah Trouvé, ont un point commun, c’est d’appartenir à la même fratrie, probablement par peur que ça leur retombe sur le nez un de ces jours.


  • Ils n’en finissent plus depuis quelques semaines de faire des émissions sur le "complotisme ", preuve que le phénomène les inquiète et les dérange. Peu importe que ces infos "complotistes " s’échangent via le net et que nous soyions peut-être systématiquement repérés et tracés grâce à ça : il n’est pas certain que ce repérage fasse pencher la balance dans leur sens plus que l’échange d’infos dans le nôtre. Pour le reste, évidemment, dans leurs reportages, ils ne montrent que le plus grotesque et le plus caricatural du complotisme en omettant soigneusement ce qui fâche. Par ailleurs, sur d’autres sites, je note de plus en plus de messages ou posts invraisemblables et ridicules qui ont pour but vraisemblablement de décrédibiliser le site lui-même par le grotesque de ces publications. Il est vrai que si un aspirant complotiste ou un agnostique du sujet tombe là-dessus, il ne revient plus jamais sur le site en question !


  • #2660390

    Attali :
    , moi quand j’écris mon livre…

    Depuis quand il écrit des livres, lui
    qui s’est fait condamner 2 fois pour
    plagiat.


  • quelqu’un a vu ce documentaire "ceci n’est pas un complot" ?
    https://vimeo.com/504845318


  • Crétins versus sachants, la frontière est souvent ténue !

    Bien distinguer les sachants des savants et plus encore des sages ! Si même des types du pedigree de Didier Raoult sont sommés de ramper...

    On a le droit d’être intelligent !


  • Martin Weil et ses confrères montrent peu d’entrain à défendre les fondamentaux de notre démocratie que sont la pluralité des opinions et la liberté de penser.
    Ayant été frappé ces dernières années par des attaques terroristes menés par des gens qui "haïssent" nos libertés, on aurait pu penser que la classe politico-médiatique s’efforcerait de réaffirmer nos valeurs et tenterait de préserver notre mode de vie.
    cela n’est hélas pas le cas.
    ce terme de conspirationniste vise à intimider et dissuader chacun osant exercer son esprit critique et échapper à un formatage. il date apparemment de la période suivant l’assassinat du Président Kennedy ou la CIA a mené un brain-storming sur comment neutraliser les critiques de la version officielle.
    Or il y a quelques mois , le chef de cette organisation a reconnu que Lee Harvey Oswald fut bien formé par eux. il y a donc bien le léger problème de services qui sont juge et partie dans cette affaire.
    La période de progrès majeurs que furent la Renaissance et les lumières fut entre autres caractérisée par une vaste remise en question des dogmes et croyances. il semble que cela ne soit plus toléré par les pouvoirs qui sont dans l’interprétation des évènements de l’actualité ou d’autres domaines comme la science.
    Va t’on vers une période de régression , une période obscurantiste ?
    un simple rappel des faits sur le terrorisme s’avère pourtant bien révélateur :
    les attentats en Italie connus sous le terme de Gladio furent menés entre autres par un certain Vinciguera qui est membre des services secrets italiens et a expliqué ses motivations au juge.
    les tueries du Brabant en Belgique ne sont pas entièrement résolus mais un membre d’une unité d’élite de la gendarmerie a été arrêté.
    Attendons donc la version finale sur les évènements plus récents qui ont déjà évolués.( la publication dans une revue de physique que le World Trade Center 7 a été l’objet d’une démolition contrôlée. et la dé-classification du rapport officiels sur des sources de financement saoudiennes dans l’opération)


Commentaires suivants